Made in Japan

Les 934 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19


484. longshot - 08/04/11 12:44 - (en réponse à : Danyel)
Oui, je l'ai écoutée aussi. Le Japon est quand même un drôle de pays. Deux systèmes électriques incompatibles ? Quelle idée !

483. Danyel - 08/04/11 12:03
Aujourd'hui, excellente matinale de France Inter en direct de Tokyo qui décrivait très bien l'ambiance dans la ville et l'état d'esprit des habitants. L'invité de cette matinale était Jirô Taniguchi.

Ouf ! On a évité le correspondant de France 2 et Télérama retourné à Reims depuis bien longtemps (pardon Longshot, j'ai pas pu m'en empêcher). :-)

Ici

482. Kejo - 07/04/11 21:43
t'as vu ça où j poule ?

481. jean pierre tréber - 07/04/11 16:10
est-ce que tu sais, Kajot, que les radiations dans l'air autour des côtes japonaises provoquent des echauffement des coques des avions qui deviennent tout vert et que même des pannes de réacteurs ont été rapportées ?
Sans vouloir t'alarmer...

480. nem° - 07/04/11 16:00 - (en réponse à : bibi)
Tu as dit "globalement". Je te dénonce à la police de la pensée.

479. Le Clem - 07/04/11 14:41
" On n'a pas vraiment le choix. Les technologies et les bouleversements de la vie qui s'en suivent nous sont imposées comme quelque chose de naturel et inéluctable. Cela n'est vrai que dans la logique du "toujours plus" qui caractérise notre civilisation et nos modes de vie et cette idéologie de la techno-science comme solution à tout (alors que bien souvent elle est à l'origine des problèmes). "

Bla bla bla bla. Tu ne te sens pas un peu con de taper ça sur ton ordinateur connecté aux notres à l'autre bout de la planête ? Serieux ? En plus, j'imagine que tu n'es pas arrivé jusqu'au Japon en suivant la route de la soie en chameau ... C'est quoi la prochaine étape ? Une page FaceBook " La technologie ça craint " ?

Y'a des abus c'est vrai, mais globalement on est bien content des petites merveilles qu'inventent nos grosses têtes. C'est dingue ces histoires de nucléaire, ça rend les gens complêtement marteau. Les lobbys pétroliers en sont en grande parti responsable.

" Ce qui m'étonne le plus, c'est encore qu'il n'y ait pas de pillage "

C'est sur que ça aurait été des noirs, y'aurai pillages, meurtres, viols de masse et cannibalisme, j'exagére a peine. Oups, je stigmatise.

478. kejo - 07/04/11 14:31
Danyel > Effectivement, dans notre pays, il y aurait déjà eu un sacré paquet d'émeutes et de pillages !
Avec ma compagne on se disait qu'on viendraient ptet en septembre mais je pense que ce sera loin d'être résolu, et on veut pas ne pas passer à Tokyo ( on a pas spécialement les moyens de venir tous les ans au Japon...). Outre les gens dans les décombres, c'est aussi le flou sur les dérives dues à la radiation sur la bouffe entre autre qui me paraît très inquiétant. Le Japon sans le poisson c'est un peu la France sans pinard...

477. nem° - 07/04/11 13:30
Cela tient d'une démarche religieuse, une foi aveugle.

Absolument, et c'est alimenté par la peur. Je me pose depuis longtemps la question, sur le plan socioculturel, de ce qui terrorise comme ça les générations des mes parents et grands-parents. Or le point commun est la guerre et la peur de la misère.
C'est pour ça, je crois, que le débat sur la décroissance tourne souvent à la polémique stérile, parce qu'ils sont tétanisés, crispés sur une position paranoïaque : moins de richesse = misère.

476. Danyel - 07/04/11 13:16
Non, non, je ne suis pas attaché aux traditions. :-)

Je suis d'accord avec toi Nemo concernant le dévoiement de la technologie.
Il résulte à mon sens des priorités de recherche qui sont décidées par une alliance implicites des industriels et des politiques sans que l'on nous consulte le moins du monde (je pense en particulier aux nano technologies et aux recherches sur la génétique). Le moins que l'on puisse dire c'est que ni les uns ni les autres ne travaillent pour le bien commun et encore moins pour le long terme.
L'horizon politique se confond maintenant avec l'horizon industriel : j'engrange les profits ou les voix des électeurs le plus vite possible et après moi le déluge.
Pas besoin d'une entente explicite entre les deux, il existe une concordance d'intérêts naturelle inscrite dans le système lui-même.

Dans le domaine du nucléaire on peut même dire que ces gens sont des criminels. Leurs descendants vont se coltiner des déchets radioactifs pendant des siècles et ils n'en ont visiblement rien à foutre. Ils ont une confiance absolu dans le progrès technologique pour résoudre le problème. Cela tient d'une démarche religieuse, une foi aveugle.
Et quand on demande leur avis aux commerçants, aux agences immobilières aux artisans d'une région, ils sont en général ravis que l'on construise une centrale dans leur région. Pensez donc, ça fait marcher le commerce. Il faut croire que eux non plus ne pensent pas à leurs enfants.

Sinon, à Tokyo, c'est toujours la galère pour trouver de l'eau et certaines denrées. Les problèmes d'acheminement à partir des usines en sont responsables tout autant que l'obstination des Japonais à stocker.
Il faut faire attention aussi aux provenances des aliments et se méfier du poisson. Pour le reste ça va. Mais les magasins tournent au ralenti et ferment tôt.
Certaines zones de la ville sont sous black out tous les soirs. Vue d'hélicoptère la nuit, ça fait un grand trou noir dans le tissu urbain.
La télé n'en finit pas de rassurer les gens sur l'innocuité des taux de radioactivité, de fournir des explications sur les travaux à Fukushima, de raconter le travail au quotidien des équipes de secouristes mais aussi, et c'est nouveau, d'interviewer anonymement les types qui rafistolent la centrale dans des conditions de travail terrifiantes.
La télé décrit aussi les conditions de vies de ces pauvres gens qui dorment dans des gymnases, qui ont perdu leur travail et qui n'ont plus rien. Le sort de ces derniers est ce qui me touche le plus. On les voit la plupart du temps allongés sur leurs couvertures les yeux perdus dans le vide, ne parlant pas, attendant placidement que le temps passe.
Les étrangers d'entreprises étrangères se sont réfugiés à Osaka ou Kyoto, d'autres, employés par des entreprises japonaises, ont été poussés à la démission pour avoir voulu le faire. Les Japonais sont restés fidèle au poste, les employeurs n'ont pas compris que les étrangers ne fassent pas la même chose. Pour éviter les problèmes à leur retour ils se débarrassent des étrangers, peut-être ont-ils aussi en tête de donner leur place à des Japonais, c'est aussi le sens de la solidarité japonaise.

Il y a aussi ces irréductibles qui vivent à 30 km de la centrale et refusent de quitter leurs maisons. Parfois, leur habitation est la seule au milieu d'un champ de ruines, ils restent confinés chez eux et doivent aller s'approvisionner aux points de distribution mis en place par la sécurité civile.

Ce qui m'étonne le plus, c'est encore qu'il n'y ait pas de pillage.

475. kejo - 07/04/11 11:32
Bon et sinon à Tokyo ca en est où ? Version danyel car version presse française c'est un peu "Ayez peur, consommez !"

474. nem° - 07/04/11 10:29 - (en réponse à : danyel)
Tu le dis toi-même, le problème n'est pas la technologie mais la façon dont on s'en sert. Un couteau, ça peut servir à cuisiner ou à blesser.
Pareil pour une centrale nucléaire : enterrée dans le socle rocheux, dans une zone paisible, ça ne poserait pas de problèmes.
Ton goût immodéré pour la tradition t'occulte la nature du Japon, l'alliage de l'ancien et du moderne ;)

473. chienvert - 07/04/11 09:38
ça ne me dérange pas que les gens qui tiennent des discours comme Danyel restent à Tokyo! On devrait aussi proposer à ses pairs de s'y expatrier.

472. Danyel - 07/04/11 04:40
On n'a pas vraiment le choix. Les technologies et les bouleversements de la vie qui s'en suivent nous sont imposées comme quelque chose de naturel et inéluctable. Cela n'est vrai que dans la logique du "toujours plus" qui caractérise notre civilisation et nos modes de vie et cette idéologie de la techno-science comme solution à tout (alors que bien souvent elle est à l'origine des problèmes). Ce constat n'a rien de rétrograde. Les choix technologique sont hors-démocratie, on le voit bien avec les options nucléaires prises encore aujourd'hui.

L'usage de l'ordinateur dans les entreprises a par exemple supprimé des postes mais pas les fonctions qui allaient avec. Résultat, il y a à présent un cumul des fonctions pour un même poste avec raccourcissement des structures et des délais, isolement des salariés et règne du chacun pour soi. Le cumul des fonctions empêchent en plus d'être pleinement efficace dans chacune d'elle. On n'a d'autre choix que de se contenter du passable là où l'on avait naguère de l'excellent.
L'ordinateur n'est pas une mauvais chose en soi, mais il s'inscrit ici dans une logique de "toujours plus de rentabilité et de profit" qui détruit les hommes à petit feu.

Je crois que nous sommes d'accord sur bien des points, en fait. Mais ton goût immodéré pour la polémique et les jugements à l'emporte-pièce t'empêchent de l'admettre.:-)


471. nem° - 06/04/11 18:00 - (en réponse à : danyel)
Pas d'accord avec ton discours. Plutôt qu'un mormonisme rétrograde (l'Islam a fait la même chose au 16e siècle, on voit le résultat), je prône une identification systématique des points noirs : en premier lieu, l'horreur qu'est le chauffage électrique, vendu aux Français par des tarés capitalistes complètement irresponsables qui devront un jour répondre de ça devant la justice.
Ensuite rien ne t'oblige à acheter un mac, à vivre à Tokyo. Personne ne te le reproche, mais ne viens pas te plaindre ensuite. Tu peux bidouiller, vivre dans la nature. Question de choix.
Enfin, tant qu'on en a encore la liberté.

470. Danyel - 06/04/11 12:39
L'escalade technologique, quelle qu'elle soit ne résoudra pas tous les problèmes, sauf pour les industriels qui veulent nous le faire croire parce que c'est leur gagne-pain.
Je pense qu'il faut aussi mettre un frein à notre consommation d'énergie et consommer plus raisonnablement. On doit pouvoir se passer de tout un tas de bazar électronique qui, loin de nous simplifier la vie nous la complique, sont dévoreurs d'énergie et raccourcissent toujours plus le temps. Au point que ce soit dorénavant à l'homme de s'adapter à la vitesse de la machine.

Exemple parmi d'autres : pourquoi le Mac que j'utilise a-t-il désormais un clavier et une souris qui fonctionnent avec des piles que je dois changer tous les deux mois ? Cela produit des déchets, du recyclage, de la pollution et des dépenses inutiles. J'ai dû récupérer une souris et un clavier à câbles.

Fukushima a au moins un point positif, Tokyo ressemble enfin à une ville normale : la nuit, il y fait noir ! Etonnant, non ?

469. nem° - 06/04/11 12:36
Le renouvelable n'est pas la panacée. Thermodynamiquement, il n'y a pas de panacée, sauf si on arrive un jour à filtrer les électrons froids (pas d'échauffement). La seule solution en l'état est une réduction de la consommation, une optimisation, bref une décroissance (qui n'est pas une baisse mais un ralentissement).

468. Odrade - 06/04/11 11:49
Hmmoui.
Et on aimerait avoir le confort qu'on a sans le sentiment de danger ou de culpabilité lié au nucléaire ou au pétrole.
Et on a le sentiment que les énergies renouvelables ne sont pas du tout assez prises au sérieux, alors qu'elles semblent la panacée.
Et ça, ça énerve.


O.

467. nem° - 06/04/11 09:42 - (en réponse à : O.)
Et pourtant, la bagnole et/ou l'alcool tuent plus à la minute que les radiations. Mais la différence est que dans la plupart des cas, on choisit de monter en voiture ou de boire un verre. On ne contrôle pas directement une centrale ou ses déchets.

466. Odrade - 06/04/11 08:55
Tout à fait.

MAIS je trouve que le ressenti est très différent si tu me dis 100'000 morts en 120 ans ou 100'000 morts en 1 mois...


O.

465. nem° - 06/04/11 00:30
Parlons déchets alors. Ne pas filtrer les fumées, comme on le fait avec les pots catalytiques, nous expose en permanence à des aérosols qui encrassent nos bronches, nous filent le cancer, ou polluent notre sang. L'eau que nous buvons au robinet nous expose en permanence à des traces de PCB, de pesticides, de chlore. Et je ne parle pas des plastiques, peintures, additifs divers. Certains diront : vivre, c'est prendre le risque de mourir. C'est vrai, mais quand on finit par mettre six balles dans le barillet, la roulette russe n'est plus un jeu.



En permanence!

464. Odrade - 05/04/11 22:53
En tout cas, j'ai réfléchi sur tes carrés de victimes des différentes sources d'énergie, nem.
Ce qui est flagrant, c'est que des accidents comme Fukushima peuvent arriver à n'importe quelle centrale nucléaire, pour des causes naturelles ou humaines, et que chaque fois, il va y avoir un nombre de victimes directes ou indirectes colossal.

Avec l'énergie nucléaire, sans jeu de mots, on joue avec le feu. On marche sur le fil du rasoir, on prend des risques insensés.

Et je ne parle même pas des déchets.


O.

463. chienvert - 04/04/11 14:15
De toute façon on voit très bien dans cette histoire qu'on ne nous dit pas tout, au contraire! 25 ans après l'opacité soviétique de ces " salops de communistes" on voit bien que les industriels et les Etats occidentaux démocratiques nous pissent à la raie!

462. nem° - 04/04/11 14:10
Enfin attention, je me base sur le postulat qu'il s'agit bien d'iode 131, dont la période (notamment biologique) est la plus courte. Après j'ai du mal à saisir ce qui les empêche de pomper l'eau des piscines si elle est si faiblement radioactive.
Ca sent l'industriel à plein nez.

461. nem° - 04/04/11 14:04
J'ai lu un peu sur cette eau contaminée. En fait elle est faiblement radioactive, et ils veulent la purger pour stocker la très radioactive à la place. Je pense que c'est la moins mauvaise idée. Mieux vaut beaucoup d'iode qui sera radioactif pendant une semaine qu'un peu d'actinides très dangereux pour 100 000 ans.
Après, ça fera une belle jambe aux poissons. Heureusement qu'ils n'en ont pas!

460. chienvert - 04/04/11 13:23 - (en réponse à : nem°)
C'est le moment de tenter des expériences hasardeuses! Fukushima c'est mieux que " Chimie 2000".

459. nem° - 04/04/11 12:50
Oui, le froid.

458. chienvert - 04/04/11 12:44
Promis je n'y vais pas!


ps: une idée pour colmater la brèche?

457. nem° - 04/04/11 12:27 - (en réponse à : canigou chlorophille)
Si tu veux pas péter un rivet d'enceinte au plomb, ne va surtout pas te renseigner sur ce que les britishs ont fait de leurs déchets pendant les années 70-80 dans la Manche.

456. chienvert - 04/04/11 11:14 - (en réponse à : aux fils de putes qui défendent le nucélaire)
Japon
Fukushima: 11 500 tonnes d'eau radioactive bientôt rejetée en mer
L'opérateur de la centrale nucléaire assure, ce lundi, que cette opération est nécessaire, par "mesure de sécurité".

Par LEXPRESS.fr avec AFP, publié le 04/04/2011 à 11:00

Bravo, vu que les poissons et autres crustacés n'ouvrent pas leur grande gueule on ne risque pas de conflit politico-ethnico-religieux avec une tribu sur fond de guerre commerciale mondiale! C'est cosi quoi!





455. Danyel - 04/04/11 10:03

Longshot tu es un sage. :-)
Comme tu le dis, tout cela est de peu d'importance. Je manque certainement d'objectivité sur le sujet, j'en conviens. Disons que cette vision univoque et réductrice du Japon que des types comme Morvan et les médias trimballent a le don de m'agacer.

454. longshot - 04/04/11 08:46
Ceci dit, je ne te repproche rien en particulier, hein, c'est juste que les nombreuses piques contre Morvan ces dernières semaines heurtent ma boboïtude bisounours congénitale ;c)

453. longshot - 04/04/11 08:43 - (en réponse à : Danyel)
Oui, je comprends que ça puisse agacer, mais ça me paraît quand même bien bénin. Et finalement il connaît sans doute mieux le Japon que pas mal d'autres expatriés qu'on a pu entendre, qui ne sont effectivement là que parce que leur boîte avait besoin de quelqu'un sur place. Au moins lui aime-t-il vraiment le Japon — même si c'est le Japon façon Japan expo : ce n'est sans doute pas LE Japon, mais c'est un Japon qui existe aussi, que j'apprécie moi-même dans une certaine mesure, et le coté otaku pop à la française ne me paraît pas moins « respectable » que le fou de kanjis mis en scène par Boilet dans « Tokyo est mon jardin ».

Bon, j'imagine qu'un Japonais qui n'aurait retenu de la chanson française que la Star Academy et nos glorieux passages à l'Eurovision, ça ne serait pas très crédible, mais Morvan n'en est quand même pas à ce point là ;c).

Ça me rappelle, je ne sais plus sur quel blog j'ai lu ça, le mec râlait contre ces expatriés employés par leurs grosses boîtes qui ne connaîtront jamais du Japon que les quartiers chics et les zones touristiques ; le type disait que les "vrais" expatriés comme lui, ceux qui sont là par amour du pays ou par amour tout court, on ne les verrait jamais à la télé, qu'ils n'intéressaient pas les médias... Mais tu l'as dit toi-même : on t'a demandé ton témoignage, tu as refusé. Dans ces conditions tu ne peux guère t'en prendre qu'à toi-même si les témoignages publiés par les médias ne reflètent pas ton expérience. (Si j'osais, j'ajouterais que râler contre les médias et les expatriés des beaux quartiers me paraît une attitude typiquement franchouillarde ;c)

Après, le travail de Morvan, je ne suis pas super-fan non plus, je n'avais pas accroché à ses Spirou et je connais mal le reste. Mais c'est une autre histoire, non ?

452. nem° - 04/04/11 08:21

451. Danyel - 04/04/11 07:33

Pour moi, Morvan n'est pas un expatrié mais se comporte comme si. C'est un gars qui passe six mois par an au Japon à vivre une vie d'otaku privilégié, entouré d'amis qui lui mâchent le quotidien, à nous raconter tout ça avec complaisance ici ou là, à faire ses petites affaires et à s'en retourner en France dès que la bise (nucléaire à présent) vient.

Honnêtement, s'il l'avait vraiment voulu, il aurait pu piloter ses projets d'aide au Japon en restant dans le pays. Venir dire qu'après son retour il se demande si la France c'est chez lui, est juste un peu gonflé.

Attention, je ne prétends pas connaître le Japon mieux que lui. Je me contente d'écrire un peu sur BDP des trucs qui ne volent pas très haut. Et quand France Inter ou Libé m'ont demandé de témoigner sur la catastrophe, j'ai refusé.

Pour finir, la démarche de Morvan en BD, je ne la trouve pas intéressante. Faire entrer dans le moule franco-belge vieillot des auteurs japonais qui s'en sont bien passés jusque là, vouloir mettre le style manga à la sauce européenne n'est de mon point de vue pas pertinent. L'original sera toujours supérieur à l'imitation. Morvan, c'est le Japon de Japan Expo. Une vision d'ado élevé au Club Dorothée.


450. longshot - 04/04/11 06:30
Je ne comprends pas bien ce que vous repprochez à Morvan. Il vit au Japon, il est un peu connu, les médias lui demandent son point de vue, il le donne. Je ne vois pas là grand chose de répréhensible. À partir du moment où il s'adresse aux lecteurs de télérama et pas à ceux de Bodoï, ça me paraît normal qu'il précise un peu qui il est et ses liens avec le Japon — je ne savais pas qu'il bossait pour Ankama ? Je l'ai apperçu à la télé le dimanche qui a suivi le séisme, il était invité à témoigner en tant qu'expatrié, comme beaucoup d'autres expatriés ce jour-là, et il ne s'y posait pas plus que les autres en spécialiste — il n'a même pas été présenté dans l'interview que j'ai vue, si je ne le connaissais pas je n'aurais pas su qui c'était. Et il profite de son statut pour rassembler des auteurs autour d'un projet destiné à lever des fonds pour le Japon : ça me paraît tout sauf condamnable.

Enfin j'ai du mal à comprendre ce qui vous agace tant, tous.

449. suzy - 03/04/11 22:20
même pô eu le courage de cliquer le lien!

448. chienvert - 03/04/11 18:02
Qui cautionne un mec comme Morvan ici?

447. larry underwood - 03/04/11 15:44
c'est de notoriété publique que Morvan ne connait absolument rien d'autre du Japon que les quelques trucs qu'il recycle sans talent dans ses BD : les mechas, Akira et les kimonos.

446. nem° - 03/04/11 10:39
Dis donc, j'espère qu'ils sont équipés d'un antispam pour l'après-crise.

445. Danyel - 03/04/11 10:37

Notre envoyé spécial commence par nous dire qu'attention, il n'est pas n'importe et étale son pedigree (comme si cela lui conférait une légitimité quelconque), ensuite qu'il vit dans un quartier que les Japonais ordinaires lui envient, bref qu'il est un privilégier qui profite six mois de l'année d'un pays dans ce qu'il peut offrir de meilleur à sa petite personne mais qu'il s'empresse de quitter dès que ça tourne mal.
Là où Frédéric Boilet a une connaissance intime du Japon, le correspondant de France 2 et de Télérama y mène quant à lui une vie d'otaku (au sens péjoratif japonais du terme) voyant Tokyo comme un grand magasin, ne faisant aucun effort pour apprendre la langue et acceptant de se poser en spécialiste et témoin représentatif d'un pays auquel manifestement il ne comprend pas grand chose.
Ses états d'âme relèvent pour moi de la comédie mais cela semble marcher auprès des médias et de son fan club qui en redemande.


444. herve - 02/04/11 21:40
Voici des nouvelles de notre envoyé spécial : sur cette page

443. suzy - 02/04/11 20:51 - (en réponse à : dany)
Ce serait plutôt comme en 40-49!

442. suzy - 02/04/11 20:50
439. Odrade - 31/03/11 21:11
"Comme tout a l'air paisible..."


Exact! Y'a pas âme qui vive!

441. Danyel - 02/04/11 11:32

Comme en 14…

Photobucket

… Une boîte par personne. Trois boîtes maximum.

Et toujours pas d'eau en bouteille ni de yaourt dans les rayons.

440. jean pierre tréber - 31/03/11 21:24
en haut, à gauche, la piscine olympique.

439. Odrade - 31/03/11 21:11
Comme tout a l'air paisible...


O.

438. chienvert - 31/03/11 20:07 - (en réponse à : nem°)
Comme tu es alarmiste! Voyons il faut raison garder ce n'est qu'un incident sans incidence! ;)

437. nem° - 31/03/11 14:32 - (en réponse à : ça craint sévère)


Source : Cryptome

436. nem° - 29/03/11 10:40
Le premier ministre japonais : «Nous ne pouvons pas nier que l’évaluation des risques d’un tsunami à l’époque a été largement erronée».

En français : "On a merdé grave."

435. nem° - 25/03/11 10:16
On parle de césium, de thorium, de choses comme ça.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio