Made in Japan

Les 934 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19


434. longshot - 25/03/11 09:49 - (en réponse à : nem°)
Quels éléments lourds ? On parlait d'iode radioactif dans l'eau du robinet. La période de l'iode, c'est huit jours. Même si la pollution est importante, en peu de temps il n'en restera plus une trace.

433. nem° - 25/03/11 08:29
longshot, comment tu cesses d'être exposé à une source quand les éléments lourds sont dans le sol? Tu vas décontaminer tous les champs?

432. chienvert - 24/03/11 22:29 - (en réponse à : JPT)
Ah ah ah ah! Oui à tout!

431. jean pierre tréber - 24/03/11 21:27
un super héros avec des espèces de sabliers à la place des oreilles, comme en haut à gauche.

430. jean pierre tréber - 24/03/11 21:26
cé hyper dommage. moi qui espérait devenir super-héros après ça...

429. longshot - 24/03/11 21:23
Ça dépend des éléments, on parle de période biologique pour caractériser le temps qu'ils passent dans l'organisme. La plupart des éléments ont une période bio assez courte. Celle de l'iode est d'environ un mois d'après Wikipédia, ça veut dire qu'au bout d'un mois la moitié de l'iode, radioactif ou non, qui se trouve dans l'organisme est remplacé. Celle du carbone est de dix jours. Du coup, dès que tu cesse d'être exposé à une source d'éléments radioactifs, la concentration dans ton corps diminue, et il n'y a pas d'accumulation sur le long terme.

428. jean pierre tréber - 24/03/11 21:22
chienvert, si on se fie uniquement à son pseudo, est clairement radioctif. en plus, c'est un GLANDU qui a des goûts absolument pas sûr !

427. nem° - 24/03/11 19:51
Non, tu ne saisis pas. On ne parle pas de rayonnement mais de particules ingérées ou respirées. Elles restent dans le corps humain et s'accumulent. Comment tu mesures la radioactivité de tes glandes?

426. longshot - 24/03/11 19:39 - (en réponse à : la radioactivité à la télé)
Entendu à l'instant : "ils ont reçu 160 mSv, une dose à partir de laquelle le risque de cancer devient une quasi probabilité".

Et de conclure "ils sont les premiers martyrs, ils ne seront pas les derniers".

Bon, je ne veux évidemment pas minimiser le problème, mais pfff, c'est quand même pénible ce traitement catastrophiste.

Sinon, nem°, effectivement c'est largement une question d'accumulation, mais aussi de débit. Une dose faible sur un temps long, ou une dose forte sur un temps court, même si au total ça fait la même dose les effets seront vraisemblablement différents, et les seuils pas forcément les mêmes.

425. nem° - 24/03/11 18:52
*nucléotides

Décidément!

424. nem° - 24/03/11 18:51
Y'a eu le même problème avec les PCB, certains "scientifiques" se sont exaspérés du discours alarmiste au sujet de ces polluants non-biodégradables. Ils ne comprenaient pas les mesures de toxicité, puisque pour eux, on est en dessous des seuils. Sauf qu'on ne parle pas d'une mesure à un moment donné mais sur toute une vie.
Si l'eau de Tokyo a été déclarée impropre pour les nourissons, y'a une raison : la bioaccumulation.

423. chienvert - 24/03/11 18:49 - (en réponse à : nem°)
CQFD! D pour dire! :)

422. nem° - 24/03/11 18:48 - (en réponse à : longshot)
On parle de bioaccumulation. Un accident nucléaire au Japon ne nous tuera pas, c'est clair. Si toutes les vieilles centrales pêtent les unes après les autres, on accumule les radionucléides, qui finiront par détruire nos nucléides ;)

421. longshot - 24/03/11 18:01 - (en réponse à : lien)
Pour moi il y a beaucoup de parano (*), y compris dans l'article que tu cites. Il ne s'agit pas ici de données confidentielles classées secret-défense, mais de mesures que n'importe qui ou presque peut faire dans son jardin. Bon, j'exagère un peu, parce que quand même l'équipement est un peu plus onéreux qu'un pluviomètre, mais ça reste beaucoup plus facile à controler que les transferts d'argent et compagnie. Voici justement un article sur le blog de s. Huet qui annonce que des mesures indépendentes confirment les données officielles.

Après, pour la question des faibles doses, elles sont difficiles à évaluer statistiquement, mais en tant que biologiste il me paraît évident qu'il y a un seuil en dessous duquel les effets, s'ils ne sont pas nuls, ne sont pas détectables. Après je me perds un peu dans les mesures... On parle d'un seuil de 100mSv en dessous duquel il n'y aurait pas de risque, mais 100mSv en combien de temps ? Si c'est un an ou une heure, ce n'est pas du tout la même chose. Les risques des radiations, c'est essentiellement par les dommages à l'ADN je pense, or nos cellules sont équipées pour s'auto-réparer. Il y a d'ailleurs des études qui montrent que de faibles doses de radioactivité ont un effet protecteur en activant les mécanismes de réparation, qui sont alors plus promts à réagir à des doses plus importantes. On peut faire un parallèle avec l'exposition au rayonnement solaire — à faibles doses on bronze, à hautes doses on brûle. Et la même dose de soleil sur un an ou sur une heure, ce n'est pas non plus tout à fait pareil.

Enfin tout ça ne dit pas si les seuils qu'on met en avant sont corrects ou trop hauts... ou trop bas. Perso je ne serais pas surpris que les risques aient été surévalués, vu qu'au final on n'en sait pas grand chose.

(*) D'habitude c'est bibi qui crie au complot, et là c'est lui qui cite des données scientifiques, c'est un peu le monde à l'envers.

420. Odrade - 24/03/11 14:47



O.

419. bibi clem - 24/03/11 12:35
Oui Chienvert, je crois wikipédia. Tu sais pourquoi ? Parce qu'un sujet pareil a forcement du donner une bataille d'édition féroce entre pro et anti nucléaire. Donc je pense qu'on peut penser que ce qui y est dit maintenant est vrai.

418. chienvert - 23/03/11 20:10
Bibi Clem croit Wikipédia!! Pas étonnant qu'il croit ce que dit Le Pen!

417. nem° - 23/03/11 18:43 - (en réponse à : bibi)
J'ai les pieds parfaitement sur Terre (radioactive ou pas) : j'étais là en 86, et mon grand-père qui avait un potager est mort quelques temps après le nuage d'un cancer au ventre. Il fumait pas, buvait peu, santé de canasson.
Le schéma est surtout là pour montrer que dénoncer le nucléaire (qu'on soit pour ou contre), fait le jeu des industries hydrocarbures. C'est tout.

416. Lien Rag - 23/03/11 17:34
Cet article est malheureusement très limité dans l'analyse (en fait c'est un simple raisonnement par analogie) mais il me semble avoir mis le doigt sur le noeud du problème concernant la confiance à avoir envers les acteurs qui fournissent les informations... Car s'il n'est pas nécessaire de sombrer dans le populisme en parlant d'acteurs différents sous une même appellation globale ("les politiques", "les scientifiques", "les journalistes" etc.) plutôt que d'analyser les rapports concrets qu'ils établissent entre eux et avec le reste de la population, on peut se souvenir que la source de Longshot est à peu près la même (pas les individus, mais l'institution, qui laisse tout de même une marge limitée à ses membres) qui assuraient qu'il y avait des armes de destruction massive en Irak, que la mort de l'expert britanniques sur la question n'avait rien à voir avec les mensonges officiels, ou que les militants de l'IRA arrêtés à Gibraltar n'avaient pas été froidement assassinés... Et je ne sais évidemment pas quelle contamination il y a à Tokyo, mais il me semble que si les travailleurs de la centrale ont acceptés de se tuer littéralement à la tâche, ce n'est pas seulement parce qu'ils ont été cyniquement sacrifiés (je ne crois pas qu'il y aie eu beaucoup de dirigeants ou d'actionnaires de Tepco à venir prendre les radiations...) mais aussi peut-être parce qu'ils étaient conscients que l'évacuation à 20 km n'était pas une solution qui sauverait leurs familles et leurs pays. Alors considérer que l'accident n'est pas si grave puisqu'il a suffi de griller quelques niak-hués pour contenir les émissions me laisse un certain goût amer... De plus un des liens que j'avais fourni montrait amha assez pertinemment que l'attente catastrophiste et quasiment sadique d'un "grand boum" qui serait effectivement probablement évité masquait la réalité d'une contamination inacceptable. Enfin je ne suis pas toxicologue et encore moins spécialiste des effets des radiations, mais je sais avoir lu deux choses: - Un article dans La Recherche des années 90 (que je considère comme une source fiable) expliquant à quel point les faibles doses de polluants étaient peu étudiées, et que les rares études existantes avaient pourtant montré que les effets étaient loins d'être nuls. - Un article dans un journal grand public, mais qui reprenait une information qui semblait être réelle: ceux qui ont réalisé les études sur les effets des radiations après Hiroshima (semble-t'il la source de base de toutes les études sur le sujet, vu le "matériau de premier choix" que cette équipe avait pour faire son étude; si j'ai bien compris certains résultats n'ont jamais été recalibrés ensuite) ont volontairement, sur ordre politique, trafiqué les résultats dans le sens d'une diminution des effets réels. En particulier, la notion de dose minimale pour produire des dégâts semble n'avoir aucune base scientifique (oui je sais, la radioactivité naturelle - du granit par exemple - existe).

415. bibi clem - 23/03/11 14:10
@ chienvert

" Je ne parle pas là des 200 000 liquidateurs morts, ni de ceux qui restent mais qui sont atteints de pathologies toutes plus étranges et novatrices les unes que les autres... "

Mais t'as pas honte de dire des trucs pareils ? Pourquoi pas 2 milliards pendant que tu y es ? Je cite wikipedia :

" Les quelque 600 000 « liquidateurs » qui étaient intervenus sur le site reçurent en moyenne une dose de l'ordre de 100 mSv (de 10 à 500 mSv) ; et le taux de mortalité de ce groupe semble avoir augmenté de quelque 5 %, conduisant à une estimation de quatre mille morts supplémentaires[2]. Cependant, si la mortalité a été anormalement élevée, le risque de cancer à proprement parler semble avoir diminué dans ce groupe : une étude récente sur 8 600 de ces liquidateurs qui avaient reçu une moyenne de 50 mSv, montre une sous-incidence significative de 12 % de l’ensemble des cancers par rapport la population générale russe, et n’a pas permis de mettre en évidence de relation dose-effet significative ; de même l’analyse de l’incidence des leucémies chez ces liquidateurs n’avait pas montré de relation dose effet significative[24]. IRSN (op.cit., p.30) indique que «indépendamment des incertitudes sur les doses reçues par les « liquidateurs », souvent surévaluées en raison des avantages sociaux et des compensations liées au statut de « liquidateur », les données issues du suivi de ces travailleurs sont d’interprétation difficile, notamment à cause de l’éclatement de l’URSS, qui a rendu nombre de « liquidateurs » à leurs pays d’origine.»[21]

Il n'a pas été constaté d'effet statistiquement observable sur le taux de leucémie ou de cancer (autre que de la thyroïde) des populations les plus exposées : 116 000 personnes évacuées des zones hautement contaminées (exposition moyenne estimée à 33 mSv, avec des expositions maximales de l'ordre de quelques centaines de mSv), 270 000 personnes habitant les zones strictement contrôlées (exposition cumulée de l'ordre de 50 mSv entre 1986 et 2005), et les 5 millions d'habitants des zones faiblement contaminées (de 10 à 20 mSv)[2]. Ces zones contaminées (à plus de 37 kBq/m2 en Cs-137, soit un curie/km2) représentent un total de 200 000 km2. "

A un moment donné faut arrêter le délire. Quand je vois des gens en France qui sont en ce moment planqué chez eux par peur du nuuuuaaaaage, ça fait vraiment pitier.

Je vois que Nemo a l'air de revenir un peu à la raison avec le dessin des gros cubes qui me semble tout à fait réaliste. C'est déja ça.


414. froggy - 23/03/11 04:00
Ce soir, en ecoutant pour une fois les infos du JT de France 2, j'apprends que le nuage radioactif venant du Japon sera en Europe de l'ouest d'ci quelques heures (probablement au moment meme ou vous lisez ces lignes) alors qu'il venait de passer sur les Antilles Francaises.

Je vous rassure tout de suite. En effet, considerant que si il passe sur les Antilles, il a obligatoirement passe sur New York qui est la ville la plus paranoiaque du monde et ou absolument strictement personne n'en a parle et encore moins les media. De ce fait, vous survivrez comme moi aussi, vu que j'ai ete deja irradie une premiere fois en 1986 avec le nuage en provenance de Tchernobyl et amiantise en 2001 avec les poussieres dues a l'effondrement des 2 Tours. Bon, c'est vrai que je tousse beaucoup et que mes cheveux sont alles voir ailleurs si j'y etais. Mais ce n'est pas bien grave, n'est ce pas? L'essentiel c'est de savoir qu'on est encore la pour le dire. LOL:))

413. nem° - 22/03/11 20:59
Ben si, quand tu brûles de la houille, du balance, entre autres, du mercure. Alors oui, c'est biodégradable, mais c'est aussi très toxique!

412. chienvert - 22/03/11 20:48
Oui mais le mec qui se brule au charbon ou avec son poil ne pollue pas le sol pour des centaines, non pardon, pour des milliers d'années, ni l'eau, ni les poissons, ni sa descendance...Attention parce qu'on ne connait même pas les conséquences exactes de Tchernobyl sur la santé des populations touchées à divers degrés...Je ne parle pas là des 200 000 liquidateurs morts, ni de ceux qui restent mais qui sont atteints de pathologies toutes plus étranges et novatrices les unes que les autres...

411. nem° - 22/03/11 20:32
Les deux ma colonelle.

410. Odrade - 22/03/11 20:27
Pour le charbon, c'est surtout à cause des accidents miniers ou c'est les gens brûlés par l'incendie causé par leur foyer ouvert, ou les cancers des poumons à cause des particules ?


O.

409. nem° - 22/03/11 20:16

408. nem° - 22/03/11 20:08

407. Tête Brulée - 22/03/11 18:58 - (en réponse à : Flash nucléaire)
Mais qui va s'y coller pour refroidir le 5ème réacteur situé en Libye ?

406. chienvert - 22/03/11 18:27
Non mais Suzy n'a pas tort, les grands enjeux écologiques de la planète nous échappent et vu qu'on est loin d'avoir une gouvernance mondiale c'est un géant qu'il faut combattre!

405. nem° - 22/03/11 17:55 - (en réponse à : suzy)
Ca n'est une plaie que par ignorance et négligence. Un bac d'un mètre cube de bambous géants fourni du granulats de bois pour une personne en permanence.

404. suzy - 22/03/11 16:19
Les français ne veulent pas apprendre? ... 'tain quoi dire de pays bien plus polluants? ... soit pour produire (la Chine par exemple qui est en train de tuer ses sols, le Brésil ...) soit pour consommer (USA notamment ...). Tout ça pour dire que les français peuvent bien s'arr^ter de consommer complètement, ce sera tant mieux pour nos poumons mais pas pour la planète vu que nous ne sommes que 1/100 de la population! De plus il est avéré que certains énergie "écolo" comme la cuisine au feu de bois, notamment dans les pays en voie de développment est une plaie pour la planète ... mais qu'ont-ils d'autres comme choix?

403. chienvert - 22/03/11 15:53 - (en réponse à : dens)
Nous sommes d'accord!! Je suis assez décroissant! J'ai réduit ma conso d'électricité mais surtout ma production de déchets ménagers, sans compter la consommation de pétrole! Je cherche également à imposer non pas ma vision des choses aux autres également mais un moyen de forcer les gens à consommer moins! Je suis pour une taxe sur l'énergie pour financer une reconversion de production dans des énergies propres sans vouloir produire autant (le ciel éclairé la nuit ça suffit)! Globalement je suis tout à fait pour l'énergie chère de manière à taxer les français et à les obliger à réduire leur consommation puisqu'ils ne veulent pas apprendre! Certes il y aura des dommages collatéraux mais je ne vois pas d'autres solution! Je me fout pas mal du confort électrique des français et autres!

402. nem° - 22/03/11 15:37
aucun gouvrenement peut imposer des restrictions de consommation a la population sans se faire foutre dehors

Faux. On a viré les ampoules à incandescence, et ç'a divisé par deux au moins la dissipation calorique.

401. dens - 22/03/11 15:13 - (en réponse à : chienvert)
c'est bien d'etre contre mais tu as reduit de combien ta consommation electrique toi?

si tu atteins les 80% et que tu convainc tous tes petits camarades bravo on peut fermer les centrales.

sinon je trouve un peu rop fcaile de dire qu'on fait pas confiance aux scientifiques et au politiques et d'attendre de leur part une nouvelle solution

la decroissance c'est une affaire individuelle avant d'etre une affaire politique

aucun gouvrenement peut imposer des restrictions de consommation a la population sans se faire foutre dehors

y a qu'a deja voir les reactions quand on augmente le prix du gaz ...
alors certes on nous prend pour des vaches a lait et GDF s'en fout plein les poches ..

mais libre a nous de limiter notre consommation pour epargner notre prte feuille et la planete de nos enfants (dans l'ordre de priorité generalement admis)

c'est des petites choses qui changent le monde

400. suzy - 22/03/11 14:15
... à la limite un réducteur de siège ... je peux le mettre sur la tête aussi mais j'ai moins confiance pour la protection que le pot!

399. suzy - 22/03/11 14:13
Vous faites comme Suzy qui va s'enfermer aux chiottes avec sa pile de Soleil en retard, le pot du petit sur la tête ?
Beuh ! ... portanawak l'autre, je peux pas faire ça! ... il est con lui ... hé révise un peu! ... à 4 ans, ils ont plus de pot! (;o)
Mais rester chez moi à buller en lisant des BD, c'est une bonne idée!

398. chienvert - 22/03/11 14:01 - (en réponse à : Jean pierre Treber)
Très bon ça! :)

397. nem° - 22/03/11 13:19
Non, il est interdit en France de porter des signes radioactifs ostentatoires.

396. jean pierre tréber - 22/03/11 12:53
bon, vous faites demain ? vous évitez de sortir ? ou alors avec un chapeau à large bord, de type cow-boy. un masque à la con sur le nez. des lunettes de soleil. Vous faites comme Suzy qui va s'enfermer aux chiottes avec sa pile de Soleil en retard, le pot du petit sur la tête ?

395. jean pierre tréber - 22/03/11 12:48
je pense qu'après l'accident au japon, chez les chinois, nous pourrions créer le FUKUSHIIRAD, ceci pour rassurer encore plus.

394. nem° - 22/03/11 11:11
LYON (AFP) - Les risques de retombées radioactives du nuage émis par la centrale japonaise de Fukushima sont a priori "négligeables" en France métropolitaine, a confirmé mardi la Commission de recherche et d'information indépendantes sur la radioactivité (Criirad).

Le nuage de particules radioactives provenant des rejets de la centrale accidentée pourrait atteindre la métropole à partir de mercredi.

Les retombées en France resteront "à des niveaux extrêmement bas" et seront "sans aucune conséquence" sur la santé, avait également assuré lundi l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

"Sur la base des éléments qu’elle a pu collecter, la Criirad considère que le risque d’irradiation par les masses d’air contaminé sera négligeable" et que "le risque associé à l'inhalation des aérosols et halogènes radioactifs présents dans l'air devrait être très faible", selon un communiqué.

Par conséquent, la prise de comprimés d'iode stable n’est pas justifiée.

En outre, "le risque d'irradiation des personnes par les produits radioactifs déposés sur les sols sera négligeable", ajoute la Criirad, créée en 1986 au lendemain de l'accident de Tchernobyl.

393. chienvert - 21/03/11 21:50
La dent!

392. chienvert - 21/03/11 21:49
Pas grave car elle tombe tout de suite après avoir jauni!

391. nem° - 21/03/11 21:02
Mais ça jaunit les dents! Pas très glamour!

390. chienvert - 21/03/11 20:44
Il m'en a ramené un bio du japon, fabriqué à base de jus de poisson et d'un truc local et ancestral qu'ils appellent le mox! A ce qu'il parait c'est fort en bouche mais ça décape et puis c'est bon pour l'haleine! Que des vertus!

389. chienvert - 21/03/11 20:02
Volontiers j'ai oui dire par un ami scientifique qui travaille à Areva que c'était bon pour la santé

388. nem° - 21/03/11 19:52
Quelqu'un reprend du cake à l'iode?

387. chienvert - 21/03/11 18:26
Désolé j'ai toujours eu beaucoup de mal à accorder confiance aux scientifiques, en particulier à ceux qui défendent peu ou prou le nucléaire civil! ça va contre le bon sens!
Cela dit je n'ai rien du tout contre Dens que je ne connais pas! :)

386. nem° - 21/03/11 18:13
Et puis chienvert, arrête un peu ce mauvais esprit stp! dens t'a expliqué qu'un réacteur nucléaire qui "brûle" du MOX et un volcan, c'est pareil!
Il est scientifique, tu peux lui faire confiance.

385. nem° - 21/03/11 17:02
Les russes ont aussi cette idée de creuser des puits jusqu'au manteau (ils sont très forts dans ce domaine), et d'installer les réacteurs au dessus. Si le réacteur entre en fusion, on le benne dans le puits.
L'idée, outre son coût exorbitant, me fait un peu peur. Qui sait par où les courants de convection vont faire ressortir tout ça?
Non, pas là.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio