Made in Japan

Les 934 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19


84. Danyel - 27/08/10 12:03 - (en réponse à : Paysage d'été japonais.)
En route pour Nagano, arrêt dans un mini centre commercial, planté au milieu de nulle part.

Dans ce genre d’endroit on trouve des boutiques où acheter les indispensables souvenirs, des machines plus automatiques les unes que les autres qui servent d’improbables boissons (le lait chocolaté à la fraise par exemple, grande réussite de l’industrie chimique japonaise dont Pechiney ferait bien d’acheter la licence avant Mc Donald’s), on trouve aussi des simili restaurants avec des chaises et des tables en plastique jauni alignées au cordeau devant la grande baie vitrée donnant immanquablement sur le parking.

Leur faisant face entre deux machines ce jour-là, un présentoir incliné affiche une carte routière très détaillée de la région (les Japonais adorent la précision et les longues explications).
Dubitatif, je remarque que le présentoir est fixé décidément très bas, à environ 80 cm du sol.
En effet, à moins d’être une minuscule grand-mère japonaise ayant passé sa vie à repiquer du riz et avoir, de ce fait, le buste définitivement incliné à 90 degrés vers l’avant, cette carte avec ses caractères minuscules est illisible pour quiconque travaille dans un bureau réfrigéré. Et quand bien même seriez-vous une mémé japonaise, vous seriez de toute façon trop bigleuse pour lire les kanji de la carte. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle dans les gares japonaises on fournit systématiquement des loupes lunette avec les gros annuaires indicateurs d’horaires. Leur design est tellement vétustes que leur usage semble réserver exclusivement aux plus de 80 ans.

J’en étais là de mes réflexions me disant qu’en matière de lectorat, le positionnement du présentoir était décidément très segmentant, quand est arrivée une personne que mon œil aguerri avait déjà remarquée au rayon souvenirs...

La Japonaise en tenue d’été typique, sexy à en faire rater sa réincarnation à un moine zen. Une beauté comme on en rencontre à tous les coins de rue en cette saison et qui est l’un des charmes de ce pays.

Bref, une belle jeune femme longiligne, à la splendide longue chevelure aux reflets moirés. Elle porte le mini-short moulant de rigueur (c’était ca, ou la micro jupe)
révélant ses longues jambes fuselées et ses petits pieds soigneusement pedicurés glissés dans des chaussures à hauts talons irrésistibles. Un bel exemple de beauté japonaise (« bijin » comme on dit ici).

La demoiselle qui doit visiblement aimer les longues explications et la précision remarque le présentoir. Elle s’arrête devant, obéissant sans doute à un soudain et irrépressible désir de lecture bien excusable dans ce morne lieu. Comme c’est une grande fille, elle ne peut bien évidemment pas lire confortablement les passionnantes informations routières du haut de son mètre soixante-quinze.

Elle entreprend donc de pencher ingénument (?) son buste en avant. La hauteur de ses talons fait que son bassin se trouve ainsi rejeté loin en arrière. Pour garder l’équilibre, elle doit donc le cambrer en creusant le dos. Et pour ne pas fatiguer, elle garde les jambes bien droites, collées pudiquement l’une contre l’autre, cale ses mains sur ses genoux, bras bien tendus et recréer ainsi sans le vouloir (??) la pose aguicheuse et faussement innocente des pinups de l’armée américaine.
Tout à son plaisir de lecture, la jeune fille va rester ainsi de longues minutes et offrir ses somptueuses courbes à la rangée de tables et de visages aussi expressifs qu’une serviette en papier. Aucune réaction n’est en effet visible sur les visages masculins ou féminins qui semblent tous absorbés dans la contemplation du parking.

Comment est-il humainement possible qu’un homme (faible créature par excellence) assis à deux mètres de distance pile dans l’axe stratégique ait préféré se concentrer sur le contenu de son assiette plutôt que sur celui du short de la dame ? Voilà qui reste pour moi un mystère qui en dit long sur la capacité des Japonais à ne pas voir et un sujet de méditation que je vous soumets.

Il faut pourtant se dépêcher d’admirer ce genre de paysage éphémère. En effet, les japonaises sont tellement soumises à la mode que, dès le 23 septembre, premier jour de l'automne, les mini-jupes sont immédiatement remplacées par les pantalons, les collants opaques et les jupes sous le genoux. Même s’il fait encore 30 degrés à l’ombre.

Cette semaine aux infos passait en boucle une séquence dans laquelle un type se faisait courser en direct dans la rue pour avoir été surpris à prendre des photos sous les jupes des visiteuses d’une expo. Le type a dû se défaire de son sac à dos en pleine course pour échapper à son poursuivant. Très logiquement, on pouvait le voir le lendemain encadré de deux agents dans une voiture de police.
Quelques jours plus tard, c’est un gars qui s’est fait arrêter pour avoir filmé dans une piscine des gros plans de vagues caressant l’entrejambe de filles en bikini.
Vous comprendrez dès lors que je n’aies pas pris de photos de ce beau paysage japonais. Pas envie découvrir le confort des prisons japonaises, même climatisées.

Je sens que la température du forum va monter soudainement. Tant mieux, je ne serai plus le seul a avoir chaud.

83. Danyel - 27/08/10 11:48
Chien Vert, non, je ne suis pas l'acheteur des deux robots. Leur propriétaire est enfin venu les chercher après qu'ils aient passé des mois à l'attendre sagement dans la vitrine avec leur pancarte "vendu".
C'est un Terminator dernière version grandeur nature qui est maintenant à leur place.

Nemo, intéressante réaction, ou absence de réaction en effet.
Concernant les semelles jetables, je suis d'accord avec toi. Mais peut-être que le patron-san est un écolo.
Au Japon tout est quasiment jetable. Avec tous les emballages qu'il produit, je ne sais pas comment ce pays fait pour être en tête des pays écolo. C'est là qu'on voit que tout cela est d'une grande hypocrisie. Ils préfèrent implanter des usines de recyclage à grande capacité plutôt que d'imposer aux industriels une diminution des emballages polluants parfaitement inutiles.
Ici, comme dans tous les autres pays industriels, on est au coeur de l'arnaque du développement durable... sauf quand il s'agit de faire payer les plus pauvres, bien sûr.

82. nem° - 23/08/10 19:57
Tiens Danyel, ton histoire de Monsieur Plomberie avec son rouleau de plastique (j'ai pas compris pourquoi il utilisait pas des semelles jetables) m'a permis de réaliser le gouffre générationnel entre mon père et moi. Quand je lui ai raconté ton anecdote, au lieu de rire ou d'être ébahi par cette particularité nippone, il a eu l'air de s'en soucier comme de la survie du bousier géant du Ghana. En fait, les générations précédentes, c'est pas tant qu'ils sont xénophobes ou ignorants, c'est juste que le reste du monde ne les intéresse pas.

81. chienvert - 16/08/10 09:52 - (en réponse à : Danyel post 37)
Tu ne va pas me dire que tu les a acheté?

80. longshot - 14/08/10 23:30
M'a fallu un moment pour réaliser que le mec était habillé en Sangoku.

...

Quand je vois ce genre de trucs, je n'arrive pas à savoir si je trouve ça touchant ou pathétique. Je n'arrive vraiment pas à m'imaginer à la place du gars.

79. nem° - 14/08/10 16:31 - (en réponse à : Supa furanzu-jin!)

78. Odrade - 06/08/10 10:18
ha ha ha magnifique et terrible !


O.

77. dens - 06/08/10 00:31

76. larry underwood - 05/08/10 17:35
ROBIIIIIN CHAN !!! HANCOCK SAMAAAA !!

75. nem° - 01/08/10 20:16 - (en réponse à : Sumida no hana-bi)

74. Bert74 - 23/07/10 23:53
Je pense que vous n'êtes tous que des personnalités virtuelles créées dans le grand complot visant à m'extorquer les informations géniales de mon cerveau transdimensionel. Pas mal d'indices un peu trop prononcés dans la caricature m'ont mis la puce à l'oreille : mettre ses BD sous verre, porter un chapeau de cowboy à Créteil, lire Marniquet, travailler à Monaco (personne fait ça voyons)...

73. nem° - 22/07/10 12:18 - (en réponse à : Monsieur Caoutchouc)
Dans mon cas, j'ai des doutes parfois.

72. suzy - 22/07/10 11:02 - (en réponse à : coach')
J'ai pas rencontré grand monde moi mais bert est venu chez moi prendre livraison de comics (j'avais chopé des trucs pas nets à cette occasion d'ailleurs) et m'amener une bouteille de pinard! (;o)... du coup, si tu le connais en vrai et qu'il confirme qu'il me connait aussi, je dois pouvoir faire partie de tes statistiques!

Et puis de mon côté, j'ai reçu des dessins de Odrade et de Laurent qui avaient l'air d'avoir été faits à la main! ... je pense donc qu'ils existent aussi!

71. Coacho - 22/07/10 10:57
Tiens, j'ajoute MVAMQJA dans la liste des BDParadisiens qui existent !
Le nem aussi, et puis Annab aussi, même si ça fait longtemps qu'elle n'est plus venue ici.
Pm aussi est bien vivant, tout comme Yan.
Hervé aussi essaye d'être réel mais entre son chapeau et ses lectures, c'est plus sûrement un hologramme qu'un vrai être humain.

Ca en fait non ?
Paaaapaaaawemba, dans ta tête y'a de la sambaaaaaaa !
Tu es peut-être une machine car un être humain de ne serait pas capable de s'infliger une telle douleur occulaire avec Abaak !
Ils sont parmi nous les envahisseurs ! Ahahaha !

70. nem° - 21/07/10 17:13
C'est à la fois très simple et très compliqué. Figurez-vous que...

69. Bert74 - 21/07/10 17:02
C'est à se demander si c'est une société plus restrictive ou plus permissive que la notre.
J'imagine le tollé en France si on s'amusait à décorer les ponts du RER de la sorte.

68. dens - 21/07/10 16:53 - (en réponse à : tapis de souris)


d'un cote ca repose le poignet... mais de l'autre non

67. nem° - 21/07/10 15:33 - (en réponse à : Le Japon, donc...)

66. Coacho - 21/07/10 15:01 - (en réponse à : for Dens with nem° big up !)

65. dens - 21/07/10 13:27 - (en réponse à : coach)
oui mais comme je ne sais pas si tu es reel tout ce que tu dis est peut etre faux
:o)

64. Coacho - 21/07/10 12:34
J'ajoute que je connais plein d'autres vrais intervenants moi aussi, Alban, Yannick, Lui, Altaïr, ToFra, Bert, Helmuth, et plus dans mon coin le grand Marcel, James, et... Non, ça va aller là ! ;o)

63. dens - 21/07/10 12:28
si vous voulez croire ce que je dis je peux confirmer l'existence dans le monde reel d'au moins 5 bdpien en chair et en os...
j'ai donc croise en vrai Larry sur une plage, Lien dans mon antre bostonienne, et Danyel a Tokyo, comme moi j'existe j'en suis sur et que toi tu lis ce texte on est au moins 5 !



*(allez 6 parceque kezor je le connais aussi de boston a Kyoto en passant par Paris)

62. Danyel - 06/07/10 07:31 - (en réponse à : Vide sidérant.)
J'ai oublie de traduire le slogan de campagne de Kôta-san :
"Tanoshi ku genki ni Japan".
Cela pourrait donner quelque chose comme "Pour un Japan agréable et énergique (ou revigore).
Ce qui fait incongru (entre autres choses) c'est l'emploi du mot "Japan" en lieu et place de "Nihon".

Sinon le nom du parti auquel il appartient, le "Minna Tô", c'est "Le Parti de Tous".

Ca vaut bien les campagnes de cheux nous, non ?

61. dens - 05/07/10 12:00 - (en réponse à : Danyel)
mon mail c'est mon prenom entier .dupuy@gmail.com

60. Lien Rag - 04/07/10 17:54 - (en réponse à : Danyel)

Amha le passage le plus réussi de Battle Royale...

59. Mister Ploploop - 04/07/10 15:57
C'est une sorte de pamplemousse sauvage.

58. Odrade - 04/07/10 15:48
C'est marqué en-dessous qu'il y en a un au thé vert, ça doit effectivement être celui couleur pistache ;o)

Par contre, c'est quoi du yusu ?


O.

57. nem° - 04/07/10 14:00
C'est au thé vert au milieu? J'aime pas le thé vert mais je goûterais bien quand même!



Avec un petit onsen anthropologique.

56. nem° - 04/07/10 13:49 - (en réponse à : Danyel)
Je prends bonne note que les Japonaises éveillent décidément la curiosité (pour ne pas dire plus) de bien des mâles de ce forum. Je vais mettre ça sur le compte d'un intérêt purement anthropologique.

Ca va de soi! Y voir autre chose serait une forme de perversion =D

Sinon je viens de voir un documentaire sur les dômes, et je te conseille, si ce n'est déjà fait, une visite du stade d'Oita. De préférence entre deux matchs pour mieux apprécier l'endroit.


55. Danyel - 04/07/10 12:37
Bien vu pour Kota-san, mais il a du plutôt forcer sur le café.

Pour le salut, en tant qu'étranger, j'en suis exempte par avance ainsi que de plein de choses.
De toute façon, l'amplitude de celui-ci dépend du statut social et hiérarchique, ainsi que de l'âge de l'interlocuteur. Il faut arriver a l'évaluer ou le connaître d'avance car il conditionne non seulement ce salut, mais surtout le niveau de langue polie qu'on va employer a son égard ainsi que le niveau de langue modeste.
C'est tellement complique qu'un étranger risque de se couvrir de ridicule ou de froisser la personne a vouloir singer ces usages. Je les laisse volontiers aux Japonais qui s'embrouillent parfois eux-mêmes en ayant du mal a ajuster les niveaux de langue quand ils arrivent a les maîtriser. Ce qui est de moins en moins frequent.

Exemple :
Un Japonais, A-san, rencontre par hasard un chef d'entreprise, B-san, au cours d'un dîner informel. Spontanément, A-san utilise le langage de respect quand il parle a B-san, mais pas a C-san qui est son pote.
B-san, est emmerde parce qu'il n'est pas au boulot, il préférerait se passer du langage et des tournures compliquées qu'il va devoir lui aussi employer en retour quand il s'adresse a B-san. Alors il lui répond en style légèrement moins soutenu, voire neutre.
Du coup A-san est bien embêté, son éducation fait qu'il ne peut pas employer le style neutre familier comme avec son pote C-san. Il va donc passer au cours de la soirée d'un style a l'autre sans jamais faire un choix bien clair car les règles du savoir-vivre japonais le lui interdisent.
Par la suite, s'il rencontre B-san une autre fois, dans un cadre formel, ce sera 100% langage poli. Mais s'ils vont picoler ensemble dans la soirée, la, il pourra utiliser le langage neutre.

Pour les culottes des Japonaises, je n'ai pas réussi a vérifier, malgré leurs jupes ultra-courtes.
Je prends bonne note que les Japonaises éveillent décidément la curiosité (pour ne pas dire plus) de bien des mâles de ce forum. Je vais mettre ça sur le compte d'un intérêt purement anthropologique.

Et pour ceux qui s'intéressent a autres choses qu'aux culottes des Japonaises, voici le site de Madame Setsuko.

http://www.setsuko.co.jp/

(J'ai oublie comment on fait un lien direct, désolé)

54. nem° - 04/07/10 10:08
Sinon, Kôta-san ressemble à Nicolas Hulot qui aurait forcé sur le saké.

53. nem° - 04/07/10 10:04 - (en réponse à : Danyel)
T'as maîtrisé l'inintelligible subtilité du salut japonais? Faut-il saluer avant ou après? De la tête ou incliner légèrement le buste si la personne est plus petite, ce qui est statistiquement très probable au Japon. Et les filles? C'est vrai qu'elles n'ont pas de culotte là bas? Ah, mystères exotiques...

52. Danyel - 04/07/10 03:37
Ah ben non, l'est revenu comme avant mon "l", tiens.

51. Danyel - 04/07/10 03:36 - (en réponse à : Lien Rag)
Oui, j'ai vu Battle Royal au cinema avant sa sortie en salle il y a très longtemps donc et ne l'ai pas revu depuis. Je ne me souviens pas de la video, qu'est-ce qu'on y voyait ?

Larry,

Oui, c'est peut-être ça. Il a une vie propre mystérieuse ce site, parfois. :-)

50. Lien Rag - 03/07/10 19:02 - (en réponse à : Jolies filles au sourire avenant...)
Tu as vu Battle Royale Danyel?
Notamment la vidéo à l'intérieur du film?

49. larry underwood - 03/07/10 18:27
Merci pour ces nouvelles aventures ;o)

Le L caps lock est peut-être un moyen pour éviter les usurpations à base de "i" majuscule.

48. DanyeL - 03/07/10 18:06 - (en réponse à : Reprenons...)

Au Japon, c’est le début de la campagne électorale en vue de l’élection des membres de la chambre basse.

Election 1


Si je devais voter, mon choix est vite fait.

Election 2

Election 3

Quitte à voir des menteurs professionnels à longueur de temps, autant qu’ils soient beaux.

Renhô-san est une ancienne présentatrice de la télévision.
Matsuda Kôta-san est le fondateur et propriétaire de la chaine de coffee shops Tully’s. Un concurrent de Starbuck, mais en bien meilleur. On y trouve surtout les plus gros cookies au chocolat du Japon, bien tendres et bourrés de pépites de chocolat.

Comparés aux produits que l’on trouve en France, les produits japonais sont en général 50% plus petits et facilement 50% plus chers. Ils sont enveloppés individuellement sous des couches de carton, de films et d’emballages plastique. Ils vous donnent un boulot monstre quand vous faites la vaisselle et le tri (voir mon précédent post), sont source de pollution, mais sont surtout extrêmement frustrants pour un chocolate addict comme moi.
Imaginez par exemple que la barre standard de Toblerone en vente dans les magasins c’est le modèle le plus petit (environ 6 cm), celui qu’on donnait dans les avions du temps où pouvait encore grignoter des choses qui font grossir entre les repas. Les tablettes de chocolat, quant à elles font à peine 100g et chaque carreau, d’un tiers plus petit qu’en France est enveloppé individuellement ! Pour moi, cela relève de l’échantillon. C’est à se demander pourquoi il faut payer pour un truc pareil. Quand vous tapez dans le chocolat très haut-de-gamme, type Madame Setsuko (grand prix du Salon du Chocolat 2007), c'est encore pire. La décoration est magnifique, mais les chocolats vraiment minuscules. C'est ça le raffinement japonais. Mêler plaisir et frustration.

Les fruits, par contre ont l’air de sortir du verger de Tchernobyl, une pomme vous fait deux jours, une pêche trois. Ils sont également bien plus chers qu’en France. Ce n’est pas pour rien qu’on offre des fruits à son hôte quand on est invité. Ce cadeau n’est modeste qu’en apparence et il est toujours très apprécié.

Pou revenir à notre campagne, ce qu’il y a de chouette avec les meetings des partis politiques japonais, c’est que vous n’avez pas besoin de vous déplacer, ce sont eux qui viennent à vous.
Ainsi, les militants du candidat Matsuda-san, comme tous leurs concurrents, sillonnent la ville dans des camionnettes aux sonos bien pourries et se relaient juchés sur le toit pour hurler dans leur micro les mérites de leur poulain.
Oui, il faut savoir qu’au Japon, un mégaphone ou un micro, ça sert à hurler dedans le plus fort possible, sinon, c’est pas la peine. Les militants choisissent en général des carrefours bien animés, ajoutant ainsi du bruit au bruit. Shibuya et Ikebukuro avec leur grande place sont les spots préférés des militants de tout poil (catho et milices néo-fascistes compris). L’indifférence qu’affiche le Japonais moyen aux flots de décibels est proprement ahurissante. J’ai encore pu le constater quand les supporters de Matsuda-san ont garé leur camionnette juste devant la terrasse du Tully’s de Roppongi, lieu très fréquentés des étrangers. Pendant plus d’une heure, ils ont noyé le quartier sous un déluge de vociférations, faisant fuir la clientèle gaijin. A la terrasse ne restaient plus que des Japonais, buvant leur café et papotant tranquillement. C’est contre-productif cette affaire-là, il faudrait que quelqu'un dise à Matsuda-san que ses militants sont en train de lui pourrir son business.

Je m'aperçois que je ne suis pas revenu intact de mon exil. J'ai gagne un "l" cap à la fin de mon pseudo alors que je tape toujours Danyel. Ne me demandez pas pourquoi.

Sinon, Dens, oui ce serait sympa de se voir. J'habite à 10mn en métro de Shibuya. Tu as une adresse mail où je peux te contacter ?

47. dens - 02/07/10 10:32 - (en réponse à : Danyel)
Je serai a Tokyo de nouveau la semaine prochaine .. enfin du 10 au 19 ..
Peut etre que je te croiserai dans un bar de Shibuya .. ?
:o)

46. Altaïr - 24/06/10 13:49
verra-t-on la suite un jour ? où ?

45. Danyel - 06/06/10 02:13 - (en réponse à : Garde des sceaux)
Nemo, post 49

Pour le boulier, je n'ai vu encore personne s'en servir, bien que les enfants japonais apprennent tous a l'utiliser. C'est surtout en Chine qu'il est d'usage courant.
En revanche pour le sceau, oui, tout le monde doit en avoir un car c'est toujours comme cela qu'on signe au Japon. Tous les Japonais en ont donc un dans leur sac, range dans une petite boite avec le tampon encreur, de couleur rouge uniquement.
Le sceau est déposé officiellement, il figure dans des fichiers administratifs.
Les Japonais n'ont pas de signature a l'occidental. Quand ils doivent signer, ils sont un peu embarrasses et se contentent d'écrire leur nom en caractères romains, généralement en capitales.
Dernièrement, on m'a livre un colis et l'emplacement pour la signature faisait 1,5cm2, juste suffisant pour apposer le sceau, même en etroitisant mon écriture, j'ai débordé de la surface.
D'ailleurs pour ouvrir mon compte en banque, il est probable que je doive me faire faire un sceau. Mais en katakana, cela risque d'être plutôt moche. Les noms japonais sont graves sur les sceaux dans un style de kanji entrelacés bien particuliers d'inspiration medieval, c'est vraiment très beau.
On peut se faire faire un sceau dans les petites boutiques qui font aussi les clefs et le ressemelage. Il en existe en différents materiaux : résine imitation ivoire, pierre, marbre, etc. En général, les Japonais en ont plusieurs et chaque membre de la famille a le sien.

44. larry underwood - 06/06/10 01:39
C'est mieux que de jouer Shirley & Dino en solo.

43. nem° - 05/06/10 21:46
Sinon, pour revenir au Japon, ils ont tous des tampons avec leur sceau perso et un boulier sur eux ou c'est du passé?

42. nem° - 05/06/10 21:44
La Martinique, c'est pas une colonie, on a tué tous les indiens. Ou ils se sont jetés d'une falaise, ce qui est bien urbain de leur part.

41. larry underwood - 05/06/10 20:50
T'es tellement débile que c'est même pas marrant de batailler avec toi.

Désolé d'avoir encombré le sujet avec ce sous troll, je laisse Danyel poursuivre.

40. larry underwood - 05/06/10 19:31 - (en réponse à : ne...pas...répondre.)
ils ont de la chance que tu leur fasses profiter de ta grande intelligence...

lol où t'as vu que je portais un jugement quelconque ou que j'avais la prétention de dire ce qu'il faudrait faire gros débile ? Danyel relate des faits qu'il a constaté, je fais de même.

Et oui, tu m'oteras pas de l'idée que c'est ahurissant que les antilles, l'une des zones à risques les plus instables du monde, ne soient pas mieux préparées à des séïsmes majeurs. Haiti ils ont pas une thune et un régime politique de merde je comprends, mais à la Martinique par exemple demain en cas de grosse secousse c'est toute la montagne qui déboule directement sur Fort de France : ces favelas construits n'importe comment à flanc de colline depuis 50 ans et jamais réaménagés ou renforcés depuis, quand ça se cassera la gueule en faisant 30 000 morts on dira "maiiis euuuh on savait pas..." ? Bouffon colonnier.

39. nem° - 05/06/10 18:58 - (en réponse à : Colonnier, Violet, Torpedo & bibi)
Z'êtes vraiment une bande de boulets.

38. Danyel - 05/06/10 17:36 - (en réponse à : Vues imprenables.)

Pilone 3

Pilone2

37. Danyel - 05/06/10 17:22 - (en réponse à : Il y très longtemps, pas très loin de chez moi…)

… R2-D2 et C3-PO se désespéraient de trouver un nouveau propriétaire.

Red Monkey


Comme l’annonce le panneau collé sur les deux robots, c'est désormais chose faite. Cela faisait des mois qu’ils étaient coincés dans cette vitrine à attendre un acheteur.

R2D2


J’en profite pour signaler aux Jedi qui liraient ce fil que le propriétaire du magasin propose en ce moment des soldes à des prix imbattables sur tous les modèles de sabres laser. C’est le moment de renouveler votre équipement (à partir de 165 euros pour le modèle de base).

36. larry underwood - 05/06/10 17:16 - (en réponse à : ;o))
aux Antilles, une secousse de 5 secondes provoques paniques, mouvements de foule, accidents de la route et arrêt total de toute activité jusqu'au lendemain matin^^.

35. Danyel - 05/06/10 16:50 - (en réponse à : Souviens-toi que tu vas mourir.)

A la maison, au-dessus des meubles, il y a ceci…

Barre 1

Barre 2

... et en dessous, il y a cela.

Anti-glisse 1

Ces dispositifs sont destinés a maintenir autant que faire se peut le mobilier en place en cas de secousse sismique de faible à moyenne intensité.
Nous avons aussi une lampe avec des piles de rechange et un petit kit de survie. La baignoire est constamment remplie d’eau et le balcon est équipé d’une trappe d’évacuation.
Quand on va dans les magasins, en étant un peu attentif, on remarque sous chaque caisse une lampe, un porte-voix et un fanion de couleur fluorescente.

En octobre dernier à la maison, j’entends soudain un craquement dans la bibliothèque. Je pense qu’il s’agit du jeu naturel du bois. Mais je m’aperçois bientôt que le bruit se prolonge, que les fleurs tremblent dans leur vase et que le ventilateur éteint vibre sur son pied. Avant que mon cerveau ne fasse le rapprochement avec un tremblement de terre, le phénomène avait cessé.

Plus récemment, nous faisons les courses dans un supermarché. Une vibration sourde se fait sentir dans le sol. Je crois que c’est le métro qui passe. Ma femme me précise qu’il n’y a pas de ligne souterraine à cet endroit et que nous sommes au cinquième étage. Dans l’instant qui suit, une annonce dans les haut-parleurs du magasin nous informe qu’il s’agit d’une secousse sismique, que l’immeuble est sécurisé et que les honorables clients peuvent par conséquent poursuivre leurs achats sans inquiétude . De fait, en regardant autour de moi, je réalise que personne n’a manifesté la moindre émotion. La secousse a duré environ une vingtaine de secondes.

Au Japon, on annonce régulièrement l’ultime tremblement de terre, celui qui transformera Tokyo en un tas de décombres comme cela s’est déjà produit plusieurs fois dans l’histoire de la ville. Ce jour-là, je ne sais pas ce que je ferai, mais me retrouver enseveli sous mes livres ne serait pas pour me déplaire.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio