Made in Japan

Les 934 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19


884. Odrade - 13/11/13 10:50
Euhh je découvre aussi... photo ? ;o)


O.

883. Danyel - 13/11/13 08:25
Je reviens de 10 jours chez les Français, 'tain je découvre cette mode du collant opaque camel toe sans rien par dessus que portent certaines indigènes du sexe (bien visible pour le coup) féminin. Même les Japonaises, pourtant jamais en reste quand il s'agit de montrer leurs gambettes, n'osent pas s'afficher dans une tenue aussi… dépouillée. Ma femme était un peu choquée. Pas moi.

882. Danyel - 13/11/13 08:20 - (en réponse à : Larry)
Danyel, peux tu nous raconter comment les japonais s'y prennent pour faire la bise lorsqu'ils y sont forcés ?

Euh… c'est plutôt embêtant pour eux qui n'ont aucun contact pour se saluer, comme tous les peuples d'Asie d'ailleurs. Ils restent le plus éloignés possible de l'autre et ne savent pas trop comment atteindre la joue de l'interlocuteur ni comment y donner un baiser, encore moins en posant la main sur l'épaule. C'est toute une technique que nous développons chez nous. En plus ils ne savent pas combien de baiser il faut donner. Et je crois que ça leur répugne un peu, mais il ne me le diront jamais. En tout cas, ils sont parfois très étonnés de cette pratique.
Moi qui suis réticent à ce genre d'exercice (ça m'emmerdait toujours de devoir embrasser des inconnues à des soirées ou des clientes), j'apprécie donc de vivre au Japon.

Et ça se passe comment dans leurs luna-park (et non lupanars) colorés qu'on voit dans Lost in Translation et Wolverine ?

Je ne sais pas très bien car je ne fréquente pas ce genre d'endroit. Les patchinko par exemple sont des endroits où ils règnent un bruit infernal. On ne l'entend que lorsque quelqu'un en sort et que les portes donnent sur la rue, ce qui est le plus souvent le cas. Il y a de quoi faire entendre un sourd.

(je t'avais mis des photos et t'as jamais écrit en retour. Sine, Danyel-san !)

Ah mais si ! J'ai respecté ma part du contrat en racontant par le menu les Japonais(es) à la plage cet été. Tu n'as pas dû passer par là. Posts 851 et 865.


881. Odrade - 07/11/13 22:35

880. larry underwood - 07/11/13 22:04
Danyel, peux tu nous raconter comment les japonais s'y prennent pour faire la bise lorsqu'ils y sont forcés ?

Et ça se passe comment dans leurs luna-park (et non lupanars) colorés qu'on voit dans Lost in Translation et Wolverine ?

(je t'avais mis des photos et t'as jamais écrit en retour. Sine, Danyel-san !)

879. nem° - 08/09/13 09:36
Ca y est, Danyel-san craque! Garde la banane!


878. Danyel - 08/09/13 05:48 - (en réponse à : Grrrr !)
Tokyo ville olympique en 2020. Fait chier !
On va bouffer du sportif nippon à longueur de journée, merde ! Un cauchemar.
Jamais vu un pays aussi chauvin. Les informations sur les grands événements sportifs se limitent aux résultats des athlètes japonais. J'en ai encore eu la preuve avec les championnats du monde d'athlétisme ou de judo où, là, pas un mot n'a été dit sur les victoires françaises. Les classements ne donnent que les places des Japonais.
Quand la TV japonaise retransmet un marathon, elle reste collée aux coureurs nippons pendant deux plombes avec quelques rares séquences sur le peloton de tête.
Aux JO, seules les épreuves où des Japonais participent sont retransmises. Ce qui fait qu'on se tape des sports aussi sexy que la lutte ou l'haltérophilie féminines quand ce n'est pas le plus crétin d'entre tous : le curling.
Déjà que le sport de compétition m'emmerde à la base (culte des clubs, des drapeaux, éloge de la force, du fric, de l'abrutissement collectif et j'en passe), voir le chauvinisme ordinaire se manifester tous les jours me fait gerber. Vous me direz que rien ne m'oblige à regarder ça, mais ma femme adore la TV, du coup, je suis bien forcé de subir.
Il faut que je me tire de ce pays en 2020 ou que je demande le divorce. Au moins pendant la durée de cette connerie.

877. Chicha - 07/09/13 22:30
C'est aussi très émouvant : Hayao Miyazaki arrête le cinéma.


876. Odrade - 07/09/13 18:19
C'est vachement émouvant.


O.

875. nem° - 07/09/13 10:58

874. Odrade - 03/09/13 21:11
Je suis sûre que ça va plaire à certains pervers d'entre vous.

Funky Forest.



O.

873. nem° - 19/08/13 13:12
Une bonne guerre avec la Chine et il n'y paraitra plus.

872. Danyel - 19/08/13 10:13 - (en réponse à : Odrade.)
Pas de risque (?) en ce qui nous concerne, car la plage où nous allons est située côté mer du Japon. Fukushima est à l'opposé et donne sur l'Océan Pacifique. Le préfet du coin refuse de rouvrir cette centrale et résiste à la pression du gouvernement de Shinzo Abe qui souhaite non seulement redémarrer toutes les centrales mais en plus en construire de nouvelles. Ce qui explique la venue de François Hollande au Japon accompagné de la clique du lobby nucléaire. Y'a bon les contrats.

871. nem° - 18/08/13 21:54
Vu ce qu'ils lui rapportent, je préconise pas.

870. Raphael30 - 18/08/13 21:41
Fukushima: on ne sait plus quoi dire et quoi faire, et ce qui se cache derrière ce calme apparent et les déclarations rassurantes des autorités tutélaires et du pays. Rappelons que la pollution se situe à plusieurs niveaux possibles, c'est-à-dire par ordre de gravité, les rejets dans l'atmosphère des particules avec les retombées au gré des vents, puis au contact du sol rendant toute culture impropre à la consommation par contamination de la terre et des nappes phréatiques pour l'exploitation de l'eau courante. En dernier lieu l'eau de mer, et la perturbation possible de l'écosystème sous-marin proche de la centrale. Pour les bains de mer, c'est beaucoup plus aléatoire (intervention des marées)

869. Raphael30 - 18/08/13 19:22
J'aime bien le "c'est les mêmes". Tantôt le gentil Dr ou alors le vilain Mr . En fait très peu schizo. Pour le "ils sont naturels",( c'est quand même rare) la chirurgie réductrice existe aussi et c'est ce que je préconiserais.

868. Odrade - 18/08/13 18:13
raphael et Raphael, c'est les mêmes ?

Merci Danyel. Oui, j'y ai pensé, au côté mer nucléaire, aussi.
J'espère que tu évites les courants venant de la direction de Fukishima...


O.

867. nem° - 18/08/13 17:34
Elle a rien opté, ils sont naturels!

866. Raphael30 - 18/08/13 17:03
Il n'est pas utile de revenir sur les grosses et les mémères qui polluent notre environnement visuel, et qui feraient mieux de revoir leur régime alimentaire et pratiquer un minimum de sport, à défaut de celui en chambre. Elles sont mignonnes les petites japonaises, même Hitomi Tanaka, dont il est simplement dommage qu'elle est optée pour ces "ballons gonflables surdimensionnés " qui ne sont pas vraiment sexe ( plutôt des tue-l'amour). J'ai déjà eu en pré-op. des filles qui voulaient se faire accroître leur tour de poitrine, alors qu'elles avaient déjà un 90 C , qu'elles etaient parfaites, et qui désiraient un 95 D. A mon avis, c'est plus du ressort de la psychiatrie. En plus, elles voulaient se faire refaire les lèvres , pour ressortir avec un look de pétasse et une bouche de suceuse.

865. Danyel - 18/08/13 15:46
Ya pas (de) photos ?

Non, je ne fais pas de photos. En plus, je me demande ce que ma femme penserait si je me mettais à photographier d'autres femmes qu'elle. :-)
Et j'ai déjà eu l'occasion de dire qu'il est risqué de prendre ce genre de photo. On peut vite se retrouver au poste de police. D'ailleurs, cela me fait penser que je n'ai vu personne prendre des photos à la plage. Alors que les Japonais sont capables de photographier absolument n'importe quoi.
Ils sont en fait beaucoup plus pudiques qu'on ne le croit.
Pour l'anecdote, j'ai vu dans un catalogue de train où sont vendus beaucoup de gadgets incroyables un petit système qui permet au pantalon de ne pas bailler derrière quand une femme s'assoit sur ses talons (comme elles le font souvent). Il existe le même genre d'accessoire qui permet au chemisier de ne pas bailler quand la femme se penche en avant ceci pour éviter qu'on ne voit son soutien-gorge.
J'ai vu la série de photos de maillots montrée ici il y plusieurs années. Mais je pense qu'il s'agit d'un fake. Cela m'a paru flagrant sur les autres images que j'ai pu voir.

Ils sont sur une île, mais aussi sur une fracture tectonique provoquant des tsunamis et dans une zone de typhons. Quelle est l'attitude des japonais envers les vacances balnéaires, à part le fait de se protéger du soleil ?

L'idée de vacances n'a aucun sens au Japon. On prend quelques jours, en général à l'occasion de pont, comme c'était le cas ici. Mais si on tombe malade, ce sont autant de jours en moins que l'on pourra utiliser à se rétablir ou se soigner. Les Japonais préfèrent donc les économiser en cas de coup dur.
Les informations télé ou écrites ne sont pas obsédées par la période des vacances, puisqu'il n'y en a pas à proprement parler. Le pays ne tombe pas en panne pendant deux mois comme c'est le cas en France où tout s'arrête durant cette période et où l'unique sujet de conversation semble devenir celui des plans vacances. J'ai toujours détesté cette période pour cette raison et mis un point d'honneur à prendre mes vacances en dehors.

Les plages japonaises ne sont pas prévues pour accueillir des vacanciers. La plupart de celles que j'ai vues ne comportent aucune installation, aucun coin d'ombre, aucune surveillance, aucun parking, bien sûr aucune poubelle et sont peu accessibles.
Celle où nous allons est une exception et est la plus fréquentée. Il y a quelques baraques où l'on peut, en payant, louer une table basse et une portion de tatami, et avec des suppléments prendre une douche chaude, garder ses objets précieux dans une consigne ou déjeuner.
L'air comprimé pour les bouée est offert, l'accès aux toilettes et aux cabines pour se changer est inclus dans le prix de départ de la location. Tout le reste est en supplément.
Certains endroits très fréquentés par les surfeurs ont des baraques mieux équipées et plus classes. Nous allons dans la cambrousse, loin de Tokyo, ça reste rudimentaire.

Quant à l'environnement, de la plage où nous nous baignons, il y a une vue imprenable sur la silhouette de la centrale nucléaire construire les pieds dans l'eau à deux ou trois kilomètres de distance à vol de mouette. Cela ne semble inquiéter personne.

Est-ce que c'est nouveau, la fréquentation plagienne des japonais ? Ils doivent quand même avoir de belles beaches, non ? ;o)

C'est assez populaire depuis longtemps. Mais pour les raisons expliquées plus haut, on y reste une journée, voire deux mais pas plus.

Nemo, les statistiques, je les ai lues il y a longtemps je ne sais plus où. Si j'en découvre de nouvelles, je ne manquerai pas de les communiquer. Je suis content que tu t'intéresses toi aussi à ce grave sujet, d'un point de vue scientifique.



864. Raphael30 - 18/08/13 09:40
Peu pratique pour la prière du Vendredi. Ca risque de faire pareil pour les fesses

863. nem° - 18/08/13 09:06 - (en réponse à : raph')
Hitomi Tanaka s'est essayée à la burka : fail massif.


862. nem° - 18/08/13 08:45
Un instant... qu'est-ce qu'elle tient à la main? :p

861. nem° - 18/08/13 08:43 - (en réponse à : O.)
Encore des photos comme ça!

860. Raphael30 - 18/08/13 06:43
Le port de la burka pour les grosses

859. Victor Hugo - 17/08/13 23:47
Grosses et mémères, il est préférable de s'abstenir pour se genre de tenue, je dirais même s'abstenir tout court d'exhiber sa nudité et ses rondeurs avachies!!!
Quelle remarque de sale gros connnard. Depuis quand il faut être une gravure de mode pour se faire bronzer à la plage?

858. yopiaboom - 17/08/13 21:38 - (en réponse à : Le roi du macadam)
Rapha-houle (igan ?)

857. raphael30 - 17/08/13 20:55
Oh la! pour faire comme les jeunes japonaises, ça sous tend d'avoir un corps parfait. Grosses et mémères, il est préférable de s'abstenir pour se genre de tenue, je dirais même s'abstenir tout court d'exhiber sa nudité et ses rondeurs avachies!!!

856. Odrade - 17/08/13 17:04
Danyel, il me faut absolument ceci !!!
Tu sais où je pourrais trouver ?


O.


855. Odrade - 17/08/13 16:53
Ah ouais quand même...




mais comment ça tient ?!?


O.

854. Odrade - 17/08/13 16:49
Ya pas (de) photos ?

Tu parles si on a pas lu.
Ya pas que des vacanciers (pfouah !) ici !

Ils sont sur une île, mais aussi sur une fracture tectonique provoquant des tsunamis et dans une zone de typhons. Quelle est l'attitude des japonais envers les vacances balnéaires, à part le fait de se protéger du soleil ?

Entre l'attitude des adorateurs de Mythra niçois et celle des méfiants pêcheurs corses qui construis(ai)ent leurs villages hors de portée des côtes aux vagues destructrices ou encore les bains tout habillés des femmes du Sud de l'Inde... est-ce que c'est nouveau, la fréquentation plagienne des japonais ? Ils doivent quand même avoir de belles beaches, non ? ;o)


O.

853. nem° - 16/08/13 21:37
Cliché. Non mais riez, bande de barbares.

852. nem° - 16/08/13 21:36 - (en réponse à : Danyel-san)
les enquêtes statistiques sur ce sujet palpitant le confirment

Des preuves! Avec des graphiques Et des courbes, bien sûr! Pour le bikini savamment semi-dissimulé, il me semble que c'est une mode brésilienne à l'origine, autour de l'an 2000. Je suis étonné de ne pas voir, j'insiste, la moindre photographie. Tu es au Japon quand même, je suis sûr qu'ils dorment avec un appareil autour du cou!
C'était le cliché du jour.

851. Danyel - 16/08/13 17:16 - (en réponse à : Le texte que personne ne lira pour cause de vacances.)

Umibe ni ikimashô

Rien de tel qu’un petit séjour en bord de mer pour oublier temporairement les 35°C quotidiens chargés d’humidité qui sévissent à Tokyo depuis le début de l’été. Et qui risquent de persister encore un bon mois.
Les Japonais (et surtout les Japonaises) à la plage offrent par ailleurs un spectacle réjouissant qui compense mon aversion pour ce genre d’endroit.
Il faut préciser que les Japonais ne viennent pas à la plage pour se faire bronzer mais pour jouer et s’amuser. Par conséquent, il ne viendrait à l’idée de personne de rester étendu en plein soleil avec pour seule ambition de se faire rôtir la couenne. Afficher son bronzage et ses marques de maillot comme le fait ostensiblement la femelle européenne au retour de ses vacances est ici considéré comme du dernier vulgaire. Le critère de beauté suprême pour les femmes japonaises est la blancheur de peau lunaire chantée depuis des temps immémoriaux par les poètes de la cour impériale. La couleur cuivrée est assimilée au monde des paysans et des travailleurs de basses classes.
Celles qui n’ont pas la chance d’être pourvue de cette peau de satellite si enviable en ressentent un certain complexe, au point d’avoir recours à des produits blanchissants parfois nocifs pour la santé comme l’a démontré un récent scandale.
Pour préserver son teint d’astre nocturne, la Japonaise des villes protègent sa peau du soleil avec une attention maniaque. Elle porte par exemple des mitaines qui se prolongent en manchons et lui couvrent non seulement le dessus des mains mais aussi les bras jusqu’aux épaules. Elle sort munie d’une ombrelle qui l’enveloppe d’une ombre douce. Enfin, quand elle attend le feu vert aux carrefours, elle le fait blottie dans l’ombre accueillante que les grands immeubles projettent sur les trottoirs. Souvent ces petits accessoires féminins ont un parfum rétro avec leur forme et leur décoration tout droit sorties du 19è siècle. Ils donnent une élégance aristocratique à celles qui les portent.
Personnellement, je les préfère de beaucoup aux masques de soudeur totalement opaques et aux chapeaux informes dont s’affublent les grands-mères dès qu’elles mettent le bout de leur petit nez dehors. Quand je vois ces faces de X-Men, débouler à toute vitesse sur leur vélo électrique dans ma rue en pente, je m’écarte le plus vite possible de peur qu’elles ne me voient pas. Il est de notoriété que la vue diminue avec l’âge, surtout quand on porte un masque de soudeur qui vous couvre intégralement le visage.

Mais retournons sur la plage.
Une chose frappe l’étranger que je suis, on n’y voit pas de baleines avachies comme sur nos plages. Pas de ventres tombants, de montagnes de graisses flaccides, de bourrelets ou de cellulite. Sur les plages japonaises, le ventre est aussi plat que l'encéphalogramme d'une méduse.
Je suis toujours étonné par l’homogénéité des corps masculins, à croire que les hommes sont fabriqués industriellement. Chez la jeune génération, le modèle standard présente des épaules larges, des pectoraux larges et plats, un long buste, des abdominaux apparents et des jambes fines et longues. L’aspect général est longiligne, peu musclé mais sans graisse. L’ancienne génération est plus musculeuse et tout aussi sèche, le buste est long, les jambes courtes et épaisses généralement en cerceau avec un rayon de courbure plus ou moins prononcé, dû à la façon de s’asseoir traditionnelle en tailleur, laquelle a de moins en moins cours chez les jeunes (ceux-ci ne peuvent plus tenir la position très longtemps contrairement à leurs aînés).

Le corps des Japonaises offrent beaucoup plus de variété (ou alors c’est que j’y suis plus attentif). On s’en aperçoit d’autant plus que le bikini est la tenue de rigueur sur la plage. Les jeunes femmes peuvent avoir de très belles poitrines, plus grosses que celles de la génération précédente (les enquêtes statistiques sur ce sujet palpitant le confirment régulièrement), cependant pas question de les montrer entièrement. Au Japon, on garde le haut mais il est affriolant ou parfois rembourré pour parfaire le charme… ou l’illusion.
Le plus troublant vient de la mode généralisée du port du string. Je ne sais pas si c’est aussi le cas en France, mais au Japon, le string se porte sous la culotte taille très basse du bikini. Il dépasse donc et, en même temps, ne montre rien d’autre que sa présence. D’où un effet de suggestion très… hum… troublant (je me répète, je sais). Révéler et cacher en même temps, ou l’inverse est bien dans l’esprit japonais. Difficile de savoir si les Japonaises le font en toute innocence. Ambi guïté volontaire ou conformisme naïf ? C’est l’un des sujets de réflexion qui m’occupent à la plage.
Nombre de jeunes femmes portent aussi des tatouages. Mais ils n’ont rien à voir avec les dessins maoris connauds qui décorent les épidermes occidentaux. Là, on parle de choses sérieuses, de tatouages traditionnels japonais en couleurs qui ornent une portion du dos, du flanc ou un bras. Ces femmes ne sont pas des yakuzas, elles détournent ce symbole de virilité masculine à leur manière comme souvent en se l’appropriant. Par ailleurs, le tatouage féminin est aussi une tradition au Japon.
Certaines jeunes femmes gardent leur maquillage de poupée, on a vraiment l’impression qu’elles arrivent directement de Shibuya.
Sitôt sorties de l’eau, les Japonaises se recouvrent pour se protéger du soleil, mais elles abandonnent aussitôt les étoffes dès qu’elles trouvent un coin d’ombre.
Les Japonais viennent à la plage en groupes parfois imposants. Ils sont quelquefois mixtes mais le plus souvent unisexes. On peut ainsi voir débarquer des grappes entières de jeunes filles rieuses. Il est alors du plus grand intérêt de se livrer à une étude comparative des anatomies, ceci dans un but strictement scientifique, cela va sans dire.

Les Japonais à la plage arrivent tôt le matin, et en partent tout aussi tôt, généralement à l’heure du déjeuner ou peu après. A 16h, la plage se vide, les boutiquiers rangent leur bazar.

Comment s’amusent les Japonais ?
Comme des enfants !
C’est bien simple, on trouve plus de bouées gonflables et d’énormes fusils à eau entre les mains des adultes qu’entre celles des enfants. On peut ainsi voir des femmes extatiques chevaucher d’énormes dauphins bleu turgescents ou s’abandonner langoureusement dans les cavités d’une Hello Kitty surdimensionnée. Les garçons ne sont pas en reste qui manipulent aussi d’énormes engins colorés.
J’ai eu beau déployer toute ma force de persuasion, avancer que nous autres Français sommes l’incarnation depuis toujours du bon goût, du raffinement et de l’intelligence, qualités qui ont fait la grandeur de notre Nation et de notre Peuple et nous valent l’admiration unanime du reste monde, autant pisser dans un shamisen (tant pis pour le raffinement) : je n’ai pas réussi à dissuader ma femme de se baigner avec la bouée transparente à petits points rouges qu’elle avait achetée en cachette, traitrise impardonnable.
« On va croire que tu as a la rougeole. » lui dis-je perfidement.
« Tant mieux ! Comme ça je vais faire fuir tout le monde et j’aurai la plage pour moi toute seule. » me répliqua-t-elle non moins perfidement.
Une telle mauvaise foi peut faire s’interroger sur les valeurs de notre civilisation ou plonger résolument dans l’eau fraîche.
Vous pensez bien que j'ai choisi la première solution.

850. nem° - 25/07/13 10:38
Le système de refroidissement d’un réacteur non endommagé de la centrale accidentée de Fukushima s’est temporairement arrêté jeudi et de la vapeur est toujours visible au-dessus du bâtiment d’une autre tranche affectée, a fait savoir l’opérateur du complexe nucléaire.
Le dispositif de refroidissement du réacteur numéro 6, un peu à l’écart des quatre détruits par le tsunami et les explosions subséquentes, s’est stoppé vers 10h16 locales (3h16 en France) lors d’un test de groupe électrogène de secours. Il a été remis en service un peu après midi (5 heures en France), a précisé Tepco dans des courriels.
Les incidents techniques sont quotidiens à la centrale Fukushima Daiichi mise en péril par le séisme et le tsunami du 11 mars 2011 dans le nord-est de l’archipel. Quelque 3 000 techniciens et ouvriers s’escriment sur le site pour préparer son démantèlement mais sont en permanence confrontés à la survenue de nombreuses avaries dans des lieux inaccessibles à cause de la radioactivité.
Outre des fuites d’eau hautement contaminée qui polluent l’océan Pacifique voisin, une vapeur inexpliquée s’échappe de façon intermittente depuis une semaine du dessus du bâtiment éventré du réacteur 3. «Elle était encore visible ce jeudi vers 13 heures (6 heures en France)», a indiqué à l’AFP un porte-parole de Tepco. La compagnie affirme que les paramètres mesurés montrent qu’il n’y a pas de surchauffe dans le réacteur qui expliquerait cette vapeur dont l’origine reste inconnue.


Source : AFP

849. nem° - 21/06/13 12:12 - (en réponse à : via Sankei news)

848. nem° - 21/06/13 12:05 - (en réponse à : hentai sama)
Un japonais a été arrêté alors qu'il était allongé sous une bouche d'égout d'une rue fréquentée par des étudiantes. En jupes, évidemment.

847. suzix@bdp - 16/06/13 23:15 - (en réponse à : dany)
Fais péter les guiboles bordel!

846. Odrade - 15/06/13 23:28
...
Mais pourquoi il parle sexe là, tout d'un coup ?


O.

845. Danyel - 15/06/13 05:13 - (en réponse à : Odrade)
"Doigté" si tu préfères. Comme toujours, il est impossible de corriger sur ce &#°@ de site.
Sinon, sais-tu que les mots ont un sens premier avant d'être détournés par des mauvais esprits dans ton genre ?
"Baiser" par exemple qu'on ne peut plus employer à cause de son sens actuel et qui pourtant est un terme plus juste qu'"embrasser" quand on donne un baiser à quelqu'un.

844. Danyel - 15/06/13 05:02 - (en réponse à : Merci Nem° mais…)
Je fouillerai dans le logiciel une autre fois. Des jambes, il y en a plein les rues. sUzYx n'a qu'à regarder autour de lui.

843. nem° - 14/06/13 22:28 - (en réponse à : pareil que Marcel)
Roooooh!

842. Odrade - 14/06/13 21:51
Doigter ?


O.

841. nem° - 14/06/13 17:35 - (en réponse à : Dame da!)
La plupart des lecteurs logiciels modernes ont une fonction image par image, faut fouiner un peu dans les menus.

840. Danyel - 14/06/13 17:20 - (en réponse à : Nemo les bons tuyaux.)
C'est vrai, mais il faut du doigter pour s'arrêter au bon moment afin de choper une expression correcte. Ce n'est pas facile.

839. nem° - 14/06/13 17:01 - (en réponse à : Danyel-san)
Tu peux lire ton DVD sur ton PC, mettre en pause et faire une capture d'ecran.

838. Kikôm - 14/06/13 16:39
Un téléphone, c'est tout de même plus facile à photographier qu'une jolie femme.

C'est beau. On sent que tu es imprégné d'une sagesse orientale ancestrale et limpide.

Cela dit l'inverse n'est pas faux car on téléphone moins bien avec une jolie femme qu'avec un appareil photo.

837. Danyel - 14/06/13 16:26
Ses jambes, on ne les voit qu'en plan de coupe filmé à la louma en traveling ascendant rapide.

836. Danyel - 14/06/13 16:21 - (en réponse à : Je fais ce que je peux.)
Elle est belle, mais sur le photo elle a un rictus carnassier qui fait quand même un peu flipper.

Ouais, mais elle bouge tout le temps la bouche quand elle parle ! Elle cligne aussi des yeux, et en plus elle respire. Et tout ça très vite.
C'est pas facile de choper le bon moment avec mon appareil photo pourave. Je suis pas équipé comme Larry, moi, je n'ai pas de rafaleur/rafaleuse/rafalisateur… euh de moteur.
Il y a une latence entre le moment où j'appuie sur le bouton et celui où le bazar se réveille. Ce sera la même chose si je photographie à partir d'un dvd : on ne peut plus faire du image par image comme sur les bonnes vieilles K7 que Nem° loue à son vidéo store.
Un téléphone, c'est tout de même plus facile à photographier qu'une jolie femme.

835. suzix@bdp - 14/06/13 14:06
enfin son regard !



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio