Tchiii-tchaaa: du pop corn caramel dans le Gesamtkunstwerk .

Les 1395 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28


445. nem° - 06/06/16 14:50 - (en réponse à : Danyel san)
Tu viens juste de dire que Godard n'est pas à la hauteur de ses ambitions/prétentions. Et je suis d'accord.

444. Danyel - 06/06/16 14:12 - (en réponse à : JLG)
Excusez-moi, je vais parler de cinéma. C'est un peu long. Vous pouvez ne pas lire.

Je viens de voir "Week-end", de Jean-Luc Godard. J'ai déjà vu plusieurs de ces films, mais celui-ci manquait à ma liste.
Bon, cela confirme ce que je pense : c'est n'importe quoi, mais avec une grande maîtrise technique.
Godard connaît les règles du cinéma mais s'amuse à les dynamiter et à proposer ses propres alternatives qui seront pillées par la suite par plusieurs générations de cinéastes.
Ses collègues réalisateurs de la Nouvelle Vague m'ont toujours parus bien sages en comparaison.
Godard, lui, se fiche de raconter quelque chose, ce qui l'intéresse c'est de trafiquer le son, les plans, le montage, de saupoudrer le tout de provocations et d'un message politique auquel je ne suis pas du tout sûr qu'il croit lui-même.

Le résultat est que comme d'habitude avec lui, je n'arrive pas à savoir si j'aime ou si je déteste. D'un côté, son cinéma surprend à chaque minute. Il est impossible de savoir ce qu'il va faire au plan suivant, ses provocations et son humour sont drôles, mais d'un autre côté, l'absence de scénario est gonflant et le goût des longues citations assez barbant. Entendre les comédiens lire des textes politiques souvent lourdement écrits (et totalement dépassés aujourd'hui) ou déclamer de la poésie ressemble à un puéril étalage de culture et de références à destination des happy few.

Pour résumer : Godard c'est intéressant sur le fond, sur la forme, mais pas sur le fond et la forme.
Ou pour le dire autrement : si vous avez compris ce que j'ai voulu dire, c'est que je me suis mal exprimé.

J'aimerais bien voir aussi La Chinoise, film dans lequel on se plaît à voir une sorte d'annonce de mai 68 qu'il précède d'un an.
Le problème est que pire acteur que le cinéma français ait connu (et connaît encore) joue dedans, j'ai nommé Jean-Pierre Léaud. Ce type ne doit sa (trop longue) carrière qu'à son réseau de potes de la Nouvelle Vague. Au point qu'il en devint la caution. Mais quelle tache !
Je me suis fadé ce crétin pendant quatre heures dans "La Maman et la Putain", où il est de tous les plans, déversant un déluge de mots sur le spectateur en d'interminables monologues. J'ai alors réalisé que Léaud n'avait que deux expressions à son répertoire : haussement de sourcils avec écarquillement des yeux quand il déclame quelque chose d'important et levée de main avec l'index dressé quand il dit quelque chose de TRES important.
Le film est magnifique, dans sa forme et dans ce qu'il raconte. Mais, Léaud, on a envie de le tuer.
Il a m'a gâché le plaisir de tous les films que j'ai pu voir dans lesquels il jouait. A l'exception des 400 coups, mais c'était encore un môme et il ne cherchait pas à faire le comédien.
Que ce pitre lamentable ait été récompensé cette année à Cannes en dit long sur les complaisances de la critique française.
Un soir d'avant-première, il s'est assis devant moi. Il puait. Je ne sais pas quand il s'était lavé pour la dernière fois. J'espère qu'à Cannes il avait pris une douche avant de s'habiller en pingouin pour recevoir son prix.

Désolé pour le hors-sujet, vous pouvez reparler d'effets spéciaux.

443. nem° - 31/05/16 13:58
C'est un trailer pour les USA, ils détestent entendre de l'étranger, et surtout avoir à lire des sous-titres.

442. Odrade - 31/05/16 11:58
Waw le monstre est (quand même) impressionnant ! ;o)
Par contre, on comprend rien de ce qu'ils disent !!!


O.

441. nem° - 31/05/16 02:47

440. froggy - 29/05/16 02:29 - (en réponse à : Odrade post #437)
On peut effectivement dire qu'elle est poulpeuse.

439. nem° - 29/05/16 02:10 - (en réponse à : Lien)
Si t'as aimé Last Stand, normal que personne te parle. Ensuite je suis convaincu qu'au troisième litre de vodka, une collégienne est dans l'incapacité de donner son avis, ou mème de sentir quoi que ce soit.

438. Lien Rag - 29/05/16 01:46
Pas vu le film mais ce que vous en disiez m'a convaincu que je ne perdais pas grand-chose à lire directement le spoil de l'Odieux C onnard (personne ne m'a répondu à ce sujet sur Civil War, par contre).

Comme dit précédemment, j'ai bien aimé les deux (voire trois) premiers films, et donc ce qui me paraît le plus incohérent c'est que les mutants étaient donc déjà présents en nombre depuis l'égypte ancienne? Dans le premier film on voit pourtant - c'est même toute la thématique politique de l'histoire - que l'apparition des mutants est un phénomène récent et s'accélérant, même si Xavier et Magnéto étaient des précurseurs plus anciens.

Je veux dire, certes les pouvoirs des mutants violent allégrement les lois de la physique, mais l'idée d'une évolution biologique vers une post-humanité est un des classiques de la SF et une question philosophique d'ampleur basée sur un postulat possible qui faisait le charme de l'ensemble (même si le détail des mutations faisaient penser que les lois de la génétique étaient aussi consentantes qu'une collégienne à son troisième litre de vodka)...

437. Odrade - 28/05/16 21:03 - (en réponse à : nem 434)
Pas mal. Elle a presque une bouche de poulpe ;o)


O.

436. nem° - 27/05/16 20:30 - (en réponse à : marcel)
Ca t'a pas choqué, le coup des ados qui, vingt ans après, ont l'air d'en avoir juste cinq de plus? "Voici mon petit frère, Scott."

435. marcel - 27/05/16 17:58
A y est, j'ai vu le X-Men. Et je suis partage.
1) C'est pas un bon film.
2) C'est quand meme vachement mieux que cette daube de DOFP.

Contrairement au precedent, y a une structure dans le film. Elle est ultra-classique (origin-story des personnages, presentation du mechant, devoilement du plan, baston). Ca pete pas trois pattes a Donald Duck, mais ca se tient.
Apres, c'est tres clairement un reboot de la licence, et en meme temps une suite de First Class. En tout cas, DOFP ne serait jamais sorti que ca ne changerait pas grand-chose a l'histoire.
En fait, le truc, c'est que ce serait sorti il y a 15 ans, a la place du premier, on aurait tous ete plus indulgents. Sauf que la, du coup, ca fait presque cheapos et surtout super kitsch. La palme a Apocalypse, qui est pas credible une seule seconde.
Bref, je m'attendais tellement a une grosse merde que j'ai pas ete decu (j'ai meme pas somnole, alors que sur DOFP, j'ai meme du ronfler un peu). Mais si ca pouvait se crouter au box-office et faire faire un deal entre la Fox et Marvel, facon Spider-Man, je serais bien content.

A propos de la scene avec Quick Silver, je la trouve amusante mais beaucoup moins reussie que celle du precedent.

Quand a la sequence post-generique, je sais pas du tout ce que ca introduit, a part peut-etre l'arrivee de X-23 ?...

434. nem° - 27/05/16 16:33
C'est Rosa Salazar qui incarnera Gally dans l'adaptation de Gunnm, dirigée par Robert Rodriguez. Eh oui, Cameron bosse sur Les Schtroumpfs dans l'espace 2.




433. Lien Rag - 24/05/16 01:22
Au fait il se passe quoi avec Pirate Bay?
Je sais qu'ils ont perdus plusieurs noms de domaines, mais leur base de donnée est très légère et jusqu'à présent ils arrivent à nomadiser avec sans problèmes...
Mais là depuis quelques jours on dirait qu'il n'y a plus personne, même en passant par TOR si je tape YIFI par exemple (plus de 50 pages en temps normal, avec les premiers résultats comptant plusieurs milliers de seeders) je tombe sur six pauvres références la plupart avec un seul seeder...

432. nem° - 22/05/16 22:51


Le seul truc à sauver!

431. nem° - 22/05/16 22:47
Ah oui, il y a une encore une scène délirante avec Quicksilver. Certains adoreront, comme marcel, moi je l'ai trouvée nase. Sauf le gros plan sur le toutou à supervitesse. Ca c'était marrant.

430. nem° - 22/05/16 22:42
*ça file direct un Oscar à Vidocq

Oui, le nom m'échappait. Et pour cause, traumatisme, tout ça.

429. nem° - 22/05/16 22:30
Vous me pardonnerez, en cette cloture de Cannes, de parler encore un peu popcorn, mais là faut que ça sorte, le pus, la glaire, le liquide cérébro-spinal, TOUT! Donc... (spoilers à la fin)

X-men : Apocalypse. Titre ô combien mérité. Non là je crois qu'on est pas mal hein, on touche à qqchose. Bon, contrairement à Kikôm, je ne vais me faire enfiler des Wolverine : Origins dans des backrooms douteuses, donc je m'en tiendrai à la série principale, qui a atteint, je crois qu'on peut le dire, son apogée, son apex, son zénith sidéral. Car oui, le film est sidérant. De connerie, de maladresse, d'irrespect. En fait, Synger nous colle une belle tumeur sanginolante sur la pièce montée de caca qu'il a accumulé avec un amour artisan de puis quinze ans.
Commençons par le commencement de la fin, puisque c'est l'apocalypse. On pourrait faire un parallèle de bon aloi avec le Civil War récent, car il s'agit là aussi d'un X-men contre X-men, au fond. Oui mais non. Autant Civil War, c'était le titre qui était ridicule, là c'est l'inverse. Quand les Avengers font la guerre civile à une quinzaine de protagonistes et détruisent qq bagnoles et avions de ligne, les X-men de Synger détruisent le monde. Non mais vraiment! Je dois d'ailleurs dire que la seule scène intéressante du film est celle à Auschwitz, quand Apocalypse "stimule" le pouvoir de Magneto, qui accède au controle du noyau terrestre. Quand l'énergie se déploie, ça a qqchose de vraiment flippant. Pas à cause de la destruction de qq baraquements moisis, mais du potentiel qu'on sent, juste monstreux. Je parlais il y a encore qq jours de la tendance destructrice d'Hollywood, ben ils se sont bien lachés là! Et vas-y que je te détruis le Golden Gate Bridge, l'Opéra de Sydney, etc. Je spoile rien, c'était dans la bande-annonce.
Des centaines de milliards de dégats, mais pas un mot ou une image sur les victimes, c'est Magneto la victime, toujours! C'est vrai que la scène avec Magda, sa femme, et leur fille, est poignante, mais détruire le monde ne réparera rien! Bref.
Apocalypse... comment le décrire? C'est un cosplayer, non, une drag-queen... non plus. Euh... je sais! C'est un magicien de cabaret! Voilà, c'est pas mal ça. Il ressemble à rien, il fait des tours de passe-passe, il tue des gens en 3D, il transforme tout en sable, fabrique des armures, son pouvoir c'est homme-orchestre. Je vais pas m'attarder sur le viol de licence que Synger continue à perpétrer, avec votre argent, merci, mais c'est juste odieux. Avec le recul, depuis le début, ce type a systématiquement détourné les origines, les rapports, les histoire entre les personnages. Ca ne ressemble plus à rien, ou si, ça ressemble à un teen-movie, ou tu ne finis plus par ne t'intéresser qu'aux nichons bleus de Jennifer Lawrence. Je sais pas si c'est vraiment plus adulte mais les pseudo-romances à deux balles, les humeurs à géométrie variable, j'en peux plus, je décroche au bout de dix minutes. Ah oui, faut que je vous parle de l'entrée de Serval, enfin Wolverine. Oui, parce qu'on est pas aidé par la VF. Ils ont gardé Tornade, mais pas Serval, va comprendre Charles. Donc, allez

***SPOILER***
Wolvie apparait en Arme X, et ça fait assez sens niveau scénario en plus, à défaut de respecter le matériau d'origine (d'origine... vous... c'est pas grave).
FIN DE SPOILER

Par contre niveau cinématographie, OH MON DIEU, mais qu'est-ce que? J'ai cru me retrouver devant un jeudi de l'angoisse sur la 6. Plus rien à foutre, le Synger, allez, je te fais un plan vaguement séquence filmé à l'arrache que ça file direct un Oscar à , avec les zooms et tout. Hallucinant. Bref, Logan s'en rend compte aussi, et il s'enfuit dans le grand Nord glacé en hurlant, comme ça : Raaaaaaaaaaaaaaaaaaah! Je l'enviais car moi, il fallait que j'aille jusqu'au bout, jusqu'à l'apocalypse.
Et donc on se retrouve au Caire, à moitié rasé, pendant que Magnéto fait une pyramide de sable, et qu'Apo installe sa machine à transférer son esprit dans le corps d'un autre, Charles Xavier en l'occurence, façon prez de l'Incal. Attendez, il a pas dit avec un sourire méprisant au mème Xavier que Cérébro, c'est de la merde, ces... comment tu dis? Machines? Non, je vais relever toutes les incohérences, on est encore là demain sinon, et c'est pas possible vu que c'est l'APOCALYPSE.
Et en effet, le budget CGI-destruction-virtuelle-lumière-dramatique est au-dessus de 9000! J'ai compté. Entre Apo, Magnéto, Tornade, Cyclope et Jean Grey qui fait péter le Phénix, mon compteur de gamut a sauté pendant le combat final. Par contre si vous espériez un combat d'anthologie comme dans Civil War, vous pouvez sortir la vaseline ou le sac à vomis, ou tenter le combo. Non, c'est du one-on-one classique, avec des moments par dégueus, ceci dit. Archangel contre Nightcrawler, pas mal. Psylocke contre Beast par contre, de la merde pannée.
En fait, le film est conforme aux attentes, mais y'a juste un truc super frustrant, outre ne pas voir Moira à poil, c'est qu'il y a une idée GENIALE qui est lancée au début du film, par Moira donc : que les mutants seraient en fait la véritable évolution de sapiens, mais que qquun ou qqchose aurait saboté ça en "dépouvoirisant" une grande partie de la population, qui aurait alors combattu et tué ou neutralisé les "mutants". Oui, c'est exactement ce que fait la Sorcière rouge dans Avengers. Donc à suivre, mais pitié, plus de films X-men, on se fait vraiment du mal là. Bon, Kiki il aime ça, mais quand mème, ça devient génant.

428. TILLIERTON - 21/05/16 09:50
"Beau-père " , c'est pas ce film où il y a une scène marquante quand Ronet surprend Dewaere en train de fricoter avec sa fille? Comme Ronet est toujours entre 2 vins, il se demande s'il n'a pas des hallucinations du fait qu'il picole trop et se demande s'il ne doit pas réduire la consommation

427. froggy - 21/05/16 08:08 - (en réponse à : Danyel)
Bertrand Blier n'est plus un bon cineaste depuis tres longtemps. Il vit sur sa reputation. Reputation justifiee car ses films des annees 1970 sont encore dans beaucoup de memoire; Les valseuses bien sur avec une tres belle distribution, Depardieu, Dewaere, Miou-Miou, Jeanne Moreau et Brigitte Fossey qui ont chacune une tres belle scene qu'elles defendent tres bien et puis une toute jeune Isabelle Huppert pre-Dentelliere mais je me demande si le film n'a pas beaucoup vieilli car il est tellement le fruit de son epoque; dans une moindre mesure, Preparez vos mouchoirs qui est le deuxieme et dernier film qui reunit Dewaere et Depardieu; son chef d'oeuvre est Buffet froid qui reunit Depardieu, Bertrand Blier et Jean Carmet avec des apparitions de Michel Serrault et de la sublime (a l'epoque) Carole Bouquet, je ne me lasse jamais de revoir ce film qui est un film totalement unique dans son genre et ou Blier Jr etait particulierement inspire, c'est un veritable OFNI (objet filme non identifie); Beau-pere est mon deuxieme prefere de lui avec une des plus belles scenes d'ouverture du cinema que je connaisse, le texte de Blier dit par Dewaere est une merveille accompagne par la musique de Philippe Sarde, c'est pour moi un grand moment de cinema et puis on y voit Dewaere et Maurice Ronet, deux acteurs que j'aime beaucoup qui devaient tous les deux deceder durant l'annee qui suivit. Et puis c'est aussi le seul film de Blier qui ait vraiment une fin qui est tres belle avec le gros plan sur la petite fille.

Par la suite, le cinema de Blier s'etiole beaucoup avec parfois quelques fulgurances, Notre histoire entre autres ou Delon est sublime face a la belle garce que joue Nathalie Baye. Finalement, il y a Tenue de soiree qui fit beaucoup parler de lui quand il sortit mais dont seules les 45 premieres minutes sont dignes du Blier d'antan, apres cela part en couilles. Comme le reste de sa carriere.

Tu auras compris, j'ai beaucoup aime Blier, plus maintenant. Dommage!

426. Danyel - 21/05/16 06:46
Ah oui, quand je lis le New Yorker, je suis toujours surpris de voir des festivals et des films français programmés dans les salles de la ville (ou à l'Institut français).

Pour les collettes, je me souviens de la très mauvaise critique que la pièce avait reçue à sa sortie en dépit de sa distribution prestigieuse. Pareil pour le film que Blier en a tiré. Fut un temps où j'aimais bien ses films.

Les neiges du Kilimandjaro est un très beau film, je suis bien d'accord. Totalement désenchanté, comme l'époque.
J'aime bien la bande à Guédiguian.

425. froggy - 20/05/16 17:12 - (en réponse à : Danyel)
Ah bon, tu me rassures. Il n'y a que Telerama et Liberation pour affirmer que Rosetta est sublime.

Ce que tu ecris sur les autres Dardenne me rassure un peu et si j'ai l'occasion de les voir, je le ferai mais cela sera certainement sur TV5 Monde car ici a Washington, les films francais sont plutot rares en salles. C'est bien la seule chose que je regrette de New York, ne plus avoir la possibilite de voir des films etrangers ou des vieux films dans une salle de cinema, c'est quand meme pour un tel cadre que les films sont concus pour etre vus.

J'aime beaucoup les films de Guedigian que j'ai eu l'occasion de voir, Marius et Jeannette bien sur mais aussi et surtout Les neiges du Kilimandjaro, Le promeneur du Champ de Mars est un film a part dans ce qu'il fait habituellement, Michel Bouquet en Mitterrand y est extraordinaire, plus vrai que nature. De toutes facons, Michel Bouquet est toujours bien meme dans un film ou une piece mediocre, telle Les cotelettes de Bertrand Blier que j'au vu au theatre attire par les noms sur l'affiche, Blier, Philippe Noiret et Bouquet donc, j'ai deteste le spectacle malgre les acteurs.

424. Danyel - 20/05/16 01:35
Je suis d'accord avec toi sur Rosetta. Le personnage est antipathique et la caméra parkinsonienne finit par donner la nausée. Mais depuis les Dardenne se sont un peu calmés niveau houle filmique. La Promesse est un beau film, je pense qu'il pourrait te plaire.
Sinon, en plus généreux, j'aime beaucoup Guédigian.

423. froggy - 20/05/16 00:53 - (en réponse à : Danyel)
Decidement, on ne se retrouve pas non plus en matiere de cinema puisqu'a present, selon ce dont je me souviens, en matiere de BD nous sommes d'accord sur Giraud/Moebius et Bastien Vives.

Je ne supporte pas le cinema des freres Dardenne, d'eux, je n'ai vu que Rosetta ou le miserabiisme au cinema vu par un coupe voyeurs, j'ai rarement un film aussi chiant. Je ne quitte jamais une salle de cinema avant que les lumieres ne se rallument dans la salle apres le generique de fin mais cette fois-ci, ce n'est pas l'envie qui m'a manque. Je n'en pouvais plus et cela m'avait profondement enerve. La camera bouge tellement qu'il faut vous de la nautamine pour supporter les nausees qui viennent de votre estomac tel un mal de mer carabine. Je ne souhaite la vision de ce film meme pas a mon meilleur ennemi. 17 ans apres, j'en fremis encore. Je ne sais pas ce qui est pire, un film Marvel ou Rosetta.

422. longshot - 19/05/16 15:55 - (en réponse à : Kikôm 376)


(J'aime bien ce que fait Micaël.)

421. Danyel - 19/05/16 02:18
Dans La vie d'Adèle, tout est trop long. Les scènes sont étirées, on se demande pourquoi. Je trouve aussi la mise en scène et les dialogues complètement artificiels. Kechiche pense qu'en filmant tout en gros plan, il donne de la sensualité, alors que c'est le contraire qui se produit. Toute cette peau, cela finit par être repoussant et un peu malsain. Les plans "volés" et les faux raccords qu'utilise Kechiche, me font penser au cinéma des années 90. Du trucage.

Les dialogues qui dissertent sur l'art ou le roman sont pédants et creux, on dirait du sous-Rhomer.

Ah ! Et une chose aussi qui m'a particulièrement exaspéré, c'est de voir Adèle se trimballer ridiculement la bouche entrouverte pendant trois heures. Elle n'a pas appris à respirer par le nez cette pauvre fille ?

Quant à l'Esquive, j'ai été à cran pendant tout le film. Là encore, c'est tellement démonstratif et insistant. On finit par les haïr ces jeunes qui se savent que s'agresser et à peine parler français.

Dans le style social filmé caméra à l'épaule, je préfère très nettement l'épure sèche des Dardenne.

Je n'ai aucune envie de voir La Graine et le Mulet ou La Vénus noire.

420. froggy - 19/05/16 00:06 - (en réponse à : Danyel et Lien Rag)
J'ai trouve La vie d'Adele trop long et puis je n'aime pas Lea Seydoux du tout meme si, d'apres le film, elle a probablement le sein doux.

Par contre, La graine et le mulet est plus qu'interessant, c'est un excellent film et meme pour certains un chef d'oeuvre que je recommande vivement pour tous ceux qui aiment l'intelligence au cinema. Ce sont des vrais gens qui vivent litteralement sur l'ecran pendant 2heures et demi et c'est passionnant, et pas aussi chiant que certains films d'actions americains que j'ai eu l'occasion de voir .

Quant a L'esquive, j'ai beaucoup aime aussi mais cela m'a deprime en voyant des jeunes de banlieue s'exprimer de la sorte. Je ne sais pas si c'est fonde sur la realite, mais si-cela est vrai, c'est desesperant.

419. Lien Rag - 18/05/16 19:13
Par ailleurs, Civil War ça se laisse voir ou je peux lire le spoil de l'Odieux C onnard sans crainte?

418. pierrecédric - 18/05/16 15:05
Joli son de cornemuse en tout cas.

417. Lien Rag - 18/05/16 15:00
Pas vu la Vie d'Adèle (la BD était pleine de cliché, mais la mise en scène révélait une maîtrise extraordinaire du médium, je n'aurais pas choisi cet album pour une adaptation cinématographique), par contre j'ai beaucoup aimé l'Esquive et trouvé la Graine et le Mulet intéressant...

416. nem° - 18/05/16 12:23


Yé souis lé yénie dé la lampa mayique! Si tou frottes ma lampa, y'exaucerai... tous tes désirs!

415. Danyel - 18/05/16 09:32 - (en réponse à : Trop troublé.)
Petite-fille d'Alejandro, bien sûr.

414. Danyel - 18/05/16 08:52
Rassurez-vous, je ne vais pas parler de cinéma longtemps.
Juste pour dire que j'ai regardé "La vie d'Adèle" et trouvé le film chiantissime. Je vais arrêter avec Kechich, je crois que je suis allergique à ce cinéma sous rhomerien.
Dans 10 ans, on se rendra compte que c'est un réalisateur surfait, un peu comme Tarantino ou Gus van Sant maintenant. Il faut juste que la critique officielle redescende sur terre.
La BD est largement plus intéressante que le film. Kechiche l'a transformée en une histoire à l'eau de rose.

On aperçoit Alma Jodorowsky, petite-fille de Jodo et fille de Brontis que je ne connaissais pas, elle est d'une beauté fracassante.

Voilà, pardon pour la digression, vous pouvez reprendre du pop corn.

413. Kikôm - 13/05/16 00:02
et... tranche SA propre main

Ah oui, là ça devient sérieux... ça, les oreilles en plastique et le coup de la nausée pour tirer une caisse, y'a pas à dire ils savaient faire des FILMS à l'époque, tous se perd, bientôt on aura peut-être même des performances de super-héros oscarisables, la déchéance, R.Downey Jr est limite déjà!

412. nem° - 12/05/16 19:59 - (en réponse à : Kiki)
J’ai vu ce mastodonte sur une vieille vhs

Jeune fou insouciant, si tu savais à quoi t'as échappé. Et encore, ils ne montrent pas, étonnamment, la scène ultra-nanardesque où Cap est enchainé à un missile (clin d'oeil à la mort de Bucky dans le comic), et attrape la main de Crane rouge. Là, cet abruti sort un couteau et... tranche SA propre main. Je te jure que c'est vrai.


411. Kikôm - 12/05/16 16:24
Voilà, c'est la scène post-générique de Civil War.

410. nem° - 12/05/16 16:21
lâché de colombes


409. Kikôm - 12/05/16 16:01
Captain AmeriWar: Restons Civils.

J’ai vu ce mastodonte sur une vieille vhs, y’avait un peu des trous dans l’image et ça donnait l’impression d’être entièrement tourné dans une cave éclairée au briquet, mais c’était suffisant pour ce grand chef d’oeuvre issu du mariage d’amour, de raison et de dollars entre Marvel et le Rat. Que dis-je, un aboutissement. Presque.

Eh ben c’était pas mal, et même c’était BIEN. Si. Pas tout, mais il y a des passages excellents, vraiment prenants, qui excusent tout à fait les passages un peu moins excellents. Dans l’ensemble, c’est clairement au dessus de 99% des films de s-h des 15 dernières années, sans effort. Mais est-ce pour autant un bon film?

J’ai un peu du mal à me rappeler des 45 premières minutes, comme tout le monde je trouvé ça un peu chiant et long, et puis j’’arrêtais toutes les 5 min pour régler la couleur bleuâtre dégueulasse de mon téléviseur. Dans ma tête le film commence quand Vision, en cosplay de François Morel, ouvre la bouche pour dire un truc intelligent, et donne son avis sur les accords en prouvant qu’un cerveau synthétique ça marche quand même vachement mieux, y’a moins de bug et l’anti-virus idéologique est efficace.
A partir de là, ça commence à se renvoyer la balle dans tous les sens et à fonctionner à plein, MÊME pour les scènes où ils sont juste autour d’une table, jusqu’à la grande fight du tarmac en paroxysme de superpower-porn, limite obscène, et là on est KO.

En gros les 12 films précédents passés à construire des personnages paient enfin, plus besoin d’introduire personne, ça s’enchaine sans problème, les personnages vivent enfin un peu. Et Marvel à eu le nez creux en ayant cette intuition incroyable qu’ils pourraient peut-être.. écrire les dialogues. Quelle idée révolutionnaire! Du coup c’est fou, ça marche, c’est drôle et c’est presque intéressant.

Bon heureusement quand on a l’impression que le film est sur le point d’avoir quelque chose à dire, on enchaine sur la plus grande scène d’action de tous les temps, c'est la fête foraine, plein de couleurs et complètement chiqué puisqu’on sent que la plupart on pas vraiment envie de se taper dessus vu qu’ils étaient encore potes au petit dèj, et même si on sent poindre un début d'agacement chez certains.

Ceci dit je me moque, mais aussi absurdes que soient les divergences des persos, ils arrivent quand même à donner un relatif sens de l’inéluctabilité au conflit. Et c’est important, à mon avis c’était les casse-tête principal des scénaristes. Parce que le gravitas du dernier acte est a ce prix. Et pour la première fois, dans ces dernières minutes, Marvel se teinte d’un sens du tragique, le vrai, le qui fait mal et fait crier pourquoi. Pour terminer sur un véritable moment de poésie (autant dire le graal, du point du vue d’une blockbuster hollywoodien): un Iron man défait coincé dans son armure de métal inerte avec le bouclier de l’amérique-monde libre et impérialiste planté dans le coeur. Le couvercle du Captain défroqué, de freezby est devenu boomerang. Et il a décapité les Avengers.
*violons - lâché de colombes - et, s’ils avaient un peu d’intégrité scénaristique ces abrutis, fondu au noir et générique*

Bon mais ça fait un peu beaucoup de compliments me direz vous. Oui c’est vrai, il y a quand même pas mal de bourdes dans le film.

La première, pas trop grave, c’est Vision. Bah oui, le personnage est teeeellement puissant qu’il est encombrant. De son point de vue tout ça n’a aucun sens, il pourrait mettre fin au bordel en 20 secondes sans s’échauffer. Du coup il faut sans cesse trouver des moyens absurdes de le mettre à l’écart où de lui trouver des raisons de ne pas agir. Ça accentue son côté zen, mais c'est un peu gâché aussi.

Non le problème principal c’est que Marvel fait trop peu de cas de la connerie congénital de Captain America. Son choix est littéralement in-dé-fen-dable. Qui pourrait sérieusement se mettre de son côté? En gros le mec veut être le patron d’une super-armée privée d’armes de destruction massive vivantes sans avoir à répondre de ses actes à qui ce soit d’autre que.. lui-même. Wait..what?! Et lui faire confiance sur la seule promesse de sa bonne foi? Alors MÊME qu’il insiste à faire passer ce légume cataclysmique de Bucky avant euh.. tout le reste, ses amis, son pays, le monde??? Non mais on a perdu un bout de scénar en route ou quoi?!

Bon et dernier reproche, et pas des moindres, ça commence quant même à sentir un peu la caserne tout ça, ça manque de NANAS! Mais alors grave!!

408. nem° - 12/05/16 05:33

407. Odrade - 10/05/16 15:55
WAW !!!!!!!!!!!!!
Je viens de lire il y a quelques mois Robopocalyps. Magnifique spin-off ! (presque mieux que le livre, pourrais-je dire)

Merci nem !

O.

406. Danyel - 10/05/16 11:04
Ah merde, il est devenu infréquentable ce thread.

En effet.
On n'y parle pas de cinéma.

405. nem° - 09/05/16 23:24

404. nem° - 09/05/16 16:57
Histoire que Thanos commence un peu a faire peur ...


403. Kikôm - 09/05/16 16:35
Ah merde, il est devenu infréquentable ce thread. Je vais être obligé de voir Civil War..

402. marcel - 09/05/16 16:32
C'est marrant, en voyant le film, j'ai moi aussi pense a une possibilite de Thunderbolts...

401. pierrecédric - 09/05/16 16:11
Oh, moi je la trouve pas mal celle-là.:)

400. nem° - 09/05/16 16:10
Amora elle est en côte de Maye?

Tu es banni dans la Zone négative.

399. dens - 09/05/16 15:59
Amora elle est en côte de Maye?

Moi je verrai bien Thanos Quest raconté en flash backs dans GotG 2 ou les intrepides chasseurs de primes sont a la recherche de Thanos tout en ... je sais pas empechant une guerre Kree/Skrull? Et au cours du film ils s'appercoivent qu'il a meulé la gueule a tous ceux qui posseddait des gemmes cosmiques ... et que mainteanant il en a plusieurs? et que les dernieres sont sur Terre (il en choppe peut etre une dans Thor 3 aussi)...
Histoire que Thanos commence un peu a faire peur ...

398. nem° - 09/05/16 15:42
Euh non, Lorelei. Amora, c'est le prénom de l'Enchanteresse.

397. nem° - 09/05/16 15:41
Oui, le coup de Cap qui brise littéralement le coeur de Tony ave le SHIELD inventé par son père, magnifique. En parlant de SHIELD, dans la série télé, l'équipe de Coulson a eu forte partie avec Amora, la soeur de l'Enchanteresse.



Pour Infinity war, pareil que marcel. Je vois bien une première partie avec les forces de Thanos qui lancent un assaut apocalyptique sur la Terre (et l'univers autour), puis Dr Strange, qui aura obtenu la Pierre de l'ame entre-temps, fait un coït psychique avec Vision, et tout le monde bascule dans la dimension des pierres fusionnées, celle de la septième pierre, aka le Paradis. Gardé par, je vous le donne en mille : St Pierre.

396. nem° - 09/05/16 15:30 - (en réponse à : dens)
le seul vrai hero de l'histoire d'ailleurs le seul qui fasse rien de moralement ambi gu a aucun moment finalement.

A part faire justice lui-mème, au mépris de la loi locale et internationale.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio