Tchiii-tchaaa: du pop corn caramel dans le Gesamtkunstwerk .

Les 1395 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28


1095. froggy - 12/04/17 17:20
Je te remercie Jerome pour tes recommandations. Le probleme est que voir des vieux films japonais a Washington en salle est une mission impossible. Heureusement qu'il y a TCM qui diffuse des filsm etrangers regulierement. Je ne connais pas le cinema japonais aussi bien que l'italien et je c'est un tort (et chacun sait que le tort tue bien sur).

Sinon, pour Kurosawa, voir Kagemusha a sa sortie fut une veritable revelation pour moi. C'est assurement un de mes films preferes. Et je n'ai toujours vu qu'un seul Mizoguchi, Contes des chrysanthemes tardifs qui est une pure merveille, je devrais avoir honte pour quelqu'un qui aime autant le cinema que moi.

Cela me fait penser a poser cette question a Danyel-san en esperant qu'il voudra bien repondre, est-ce que la tele japonaise diffuse de temps en temps les classiques du cinema japonais?

1094. Mr Degryse - 12/04/17 09:41
Si tu découvres ozu maintenant, tu as beaucoup de bons films à voir.

J'ai découvert le cinéma japonais à 11 ans avec son film Bonjour vu à un cycle ciné au collège.

Même si j'ai toujours préfère kurosawa, Ozu est un sacré esthète. D'ailleurs, de nombreux cinéphiles le préfèrent à Kurosawa.

Tu peux enchaîner avec Immamura et la nouvelle vague japonaise.

Et si tu aimes la série B réalisée par un esthète Kenji Misumi (le sabre, les meilleurs baby cart et zatoichi)

J'adore aussi le sabre du mal de Kihachi okamoto avec le génialement fou tatsua nakadai

Il y a aussi Goyokin et Hitokiri de hideo gosha. Le chambara spaghetti. De belles claques

Et bien entendu, hara kiri de Kobayashi. Sans oublier kwaidan et rébellion du même réalisateur.

Enfin, ne pas oublier kenji fukasaku connu pour battle royale mais dont certains films comme le lézard noir, combat sans code d'honneur et mon préféré le cimetière de la morale mérite le détour.

J'en oublie

1093. pierrecédric - 11/04/17 18:14
Ah mais ton lien direct était bien, ça ne change rien, Youtube a certaines vidéos qui ne sont lisibles que pour des pays déterminés.

1092. froggy - 11/04/17 18:11 - (en réponse à : pc)
C'est la bande annonce du film. Je l'ai trouvee sur youtube.

Come je ne sais pas encore creer un lien direct, il vous faudra faire un copier-coller;

https://www.youtube.com/watch?v=J_LXe4PIKtQ

1091. pierrecédric - 11/04/17 17:04
Désolé froggy, mais la vidéo est indisponible chez nous.
Du moins je n'arrive pas à la lancer.

1090. froggy - 11/04/17 17:01
A propos de petit film d'auteur sur la decomposition de la famille, je viens de voir a la tele Voyage a Tokyo de Yasujiro Ozu. C'est le premier film de lui que je vois il faut avouer que c'est sublime. Je sais bien que parler d'un film japonais en noir et blanc qui date de 1953 s'apparente a etre d'une culture elitiste mais en l'occurrence, je ne me suis pas ennuye une seule seconde, contrairement a certains films soi-disant d'action, grace aux acteurs et a la mise en scene tres simple et d'une exquise delicatesse. On ne peut qu'etre pris sous le charme de ces 2 parents qui vivent a la campagne et qui vont visiter leur progeniture dans la grande ville. C'est une histoire toute simple et intemporelle car multi-generationnelle et universelle. Tout le monde se reconnaitra dans cette histoire. Vous connaissez le slogan, il n'y a pas de vieux livres, il n'y a que des livres que je n'ai pas lus. La meme chose peut se dire au sujet du cinema et je suis absolument ravi d'avoir decouvert un tel film a mon age. Il y a encore des pepites a voir. Si vous avez l'occasion, voyez cela, vous ne devriez pas le regretter.


1089. nem° - 11/04/17 12:56 - (en réponse à : Mâtin, quel pilote!)

1088. nem° - 11/04/17 12:53
Je vous propose un petit film d'auteur intimiste sur la désintégration des sentiments du couple post-moderne.


1087. froggy - 06/04/17 17:46 - (en réponse à : Bertrand)
Comme toi, je me souviens a peine de Kamikaze si ce n'est que Michel Galabru y etait plutot inquietant.

Par contre, il est de notoriete publique que Francis Veber a ete appele par la Gaumont pour jouer le role de script-doctor sur Le grand bleu. Mais son nom n'est pas credite au generique.

1086. Bert74 - 06/04/17 17:24 - (en réponse à : lobabu)
Le problème avec Besson, c'est qu'il ne sait pas faire un scénario

Kamikaze, c'était quand même pas mal du côté scénario (bon, il ya longtemps que je ne l'ai pas vu) et le Grand Bleu, ça tenait la route aussi (surtout pour les dialogues).

1085. froggy - 06/04/17 16:46

1084. Kikôm - 06/04/17 12:40 - (en réponse à : passif-regressif)
Tiens en parlant d'avenir, on est en quelle année déjà?


1083. lobabu - 01/04/17 12:48
Moi aussi, j'ai bien aimé "Subway" mais c'est parce qu'il y avait Adjani au top de sa beauté et surtout Galabru et Bacri. J'ai décroché dès "Le grand bleu". Le problème avec Besson, c'est qu'il ne sait pas faire un scénario et qu'il compense cela par de l’esbroufe et de la fausse naïveté (parce qu'il est tout sauf naïf le gars). De plus, visuellement, il a des goûts de chiotte (c'est en cela que "Subway" se distinguait car les décors étaient de Trauner), il suffit de voir la bande-annonce de "Valerian", c'est immonde.
Par contre, j'ai été très agréablement surpris par "Ghost in the shell"; d'ordinaire, je ne suis pas convaincu par la 3D mais là c'est vraiment spectaculaire (et pas seulement Scarlett Johansson, hi, hi) et le scénario au pose vraiment une réflexion sur ce qu'est l'identité humaine. Et puis, Takeshi Kitano est toujours aussi grandiose.

1082. nem° - 01/04/17 11:00
Sinon les retours sur Ghost in the shell sont catastrophiques. J'irai donc voir Les Gardiens du cinquième élément 2.0.

1081. nem° - 01/04/17 10:52

1080. froggy - 01/04/17 00:41
Mea culpa: j'aime bien les films de Besson. J'avais ete bluffe par Subway a sa premiere vision, les autres m'ont fait rendre compte qu'il n'y a pas de scenario et qu'Adjani quand elle n'est pas dirigee cabotine. Comme tout le monde en 1988 (ou presque), j'avais adore Le grand bleu et au Kinoparoma, le cinema du 15e arrondissement dont je vous avais deja fait part, on en avait plein les mirettes et les esgourdes. Ce qui fait que j'attendais Nikita avec impatience et que celle-ci fut bien mal recompensee car j'ai deteste ce film meme si il a permis a Anne Parillaud d'avoir le role de sa vie apres ses 2 films policiers avec Alain Delon ou elle etait nunuche (mais pas tant que cela toute reflexion faite). Apres je suis venu ici et je n'ai pas tout vu.

On passe sur Leon bien sur car ce n'est pas bon pour cause de Jean Reno. Le cinquieme element m'a amuse car je trouvais rigolo de voir dans une salle de cinema de New York des jeunes qui etaient emerveille des decors du film sans savoir que tout cela venait de l'imagination d'une BD FB tres connue en France. Son Jeanne d'Arc est interessant malgre tout car personne ne l'attendait sur ce terrain la. Mais je ne suis pas sur que faire jouer l'heroine icone du FN par une top model etait une super idee. Angel-A est egalement tres interessant pour son aspect minimaliste. Malavita ou les aventures de de Niro et Pfeiffer en Normandie auraient pu etre nettement mieux considerant les tetes d'affiche. Seul le pitch est plaisant. Je n'ai pas vu les autres pour cause de non sortie ici ou trop confidentielle (seul le Minimoy 1 a pu etre vu ici)

J'aime bien les films de Besson car ils ont un cote naif qui est parfois exasperant, mais aussi parfois attendrissant venant de chez un homme qui cultive un cote gros nounours boudeur mais qui est parait-il tres dur en affaire.

Pour Ridley Scott, autre cineaste majeur de la generation des annees 80 (avec Besson), je vous invite a voir Les associes de 2003 avec un Nicolas Cage qui redevient bon quand il est entre de bonnes mains (et c'est le cas ici). Et aussi La chute du Faucon Noir, (non ce n'est pas un Barbe-Rouge) qui demontre la maestria de metteur en scene de Ridley Scott. C'est film ou un Michael Bay se serait pris les pieds dans le tapis a la vitesse grand V, mais entre les mains de Scott, que nenni! Un seul mot pour le qualifier, brillantissime.

1079. Philhary - 31/03/17 18:50
Je suis aussi dans le camp de ceux qui aiment Prometheus.

Par contre Ridley Scott, qui a tout de même 79 ans, annonce qu'il est prêt à faire cinq nouveaux films Alien. Il voudrait aussi tourner la suite de... Gladiator. Pas rassurant tout ça.

Avez-vous vu, du même Ridley Scott, The Counselor (Cartel en français), scénarisé par Cormac McCarthy ?
Un film qui a été complètement ignoré à sa sortie, sans doute parce que le public s'attendait à un thriller chez les narcotrafiquants et pas à un cauchemar métaphysique aux dialogues très écrits, mais dont je parie qu'avec le temps il sera reconnu comme un chef-d'oeuvre.

Si vous aimez vous pouvez aller lire fissa Méridien de sang de McCarthy, que Ridley Scott voulait d'ailleurs adapter.

1078. Mr Degryse - 31/03/17 18:00
parce que cela se passe normalement avant alien 1 donc Helen Ripley ne peut pas être là. ou sinon c'est qu'elle peut voyager dans le temps et çà on ne nous l'a pas encore expliqué.

1077. Bert74 - 31/03/17 17:35 - (en réponse à : victor)
Moi aussi, j'avais bien aimé Prométheus qui apportait un ton nouveau à la saga : là (bon c'est qu'un trailer) on a l'impression que ça repart comme en (20)40.

Ce qui pose deux questions importantes :
- Bordel, mais ils ont pas vu les épisodes précédents ou quoi, les colons, là ?!??
- Pourquoi Helen Ripley n'est pas là pour dire à la chose de ne pas nous approcher ("sale pute !") et nous sauver ??

1076. lobabu - 31/03/17 10:47
C'est incontestable, c'est bien du Besson: esthétique de chiotte, grandiloquence et mauvais gout. Comment peut-on aller voir des films pareils?

1075. Victor Hugo - 30/03/17 22:29
Contrairement à beaucoup, j'avais adoré Prometheus.


1074. Lien Rag - 30/03/17 13:18
C'est donc bien Valerian Mengsk?

1073. TILLIERTON - 30/03/17 10:49
Le trailer de Valérian, c'est nul

1072. froggy - 30/03/17 00:07
Quand Cannes cancane.

1071. Victor Hugo - 29/03/17 21:52

1070. Bert74 - 29/03/17 19:03
J'avais vu ça aussi, pour l'affiche de Canne : quel esprit crétinnissimme a pu un jour avoir l'idée qu'il fallait retoucher Claudia Cardinale ?!?

Faut vraiment avoir un gout de chiotte et de la merde plein les yeux !
(tu vas me dire, ça va ensemble ...)

1069. lobabu - 29/03/17 16:21 - (en réponse à : froggy)
La colère, je n'en sais rien, mais pour le montant des dégâts, il y a eu des démentis des musées nationaux de France.

Quant à l'affiche avec Claudia Cardinale, c'est tout bonnement une honte!


1068. stefan - 29/03/17 15:19

1067. froggy - 29/03/17 01:03 - (en réponse à : Lobabu)
Tu as exagere sur le montant des degats ou sur la colere en tant que telle?

1066. lobabu - 28/03/17 17:34 - (en réponse à : Froggy)
Non bien sûr, j'ai fortement exagéré.

1065. TILLIERTON - 28/03/17 16:54
Tout à fait Thierry!

1064. froggy - 28/03/17 16:42 - (en réponse à : Lobabu)
Est-ce vrai pour la tres grosse colere de Valerie qui aurait bien cher aux contribuables?

1063. froggy - 27/03/17 22:55
J'ai oublie de conclure hier soir, je reprends donc juste un peu avant la fin:

Celle-ci etait un veritable mythe a l'epoque, elle l'est encore d'ailleurs. Francois Hollande ne peut pas en dire autant car il n'est pas un mythe errant.

1062. lobabu - 27/03/17 08:33
Heureusement, Signoret n'a pas détruit pour 600 000 € de mobilier national.

1061. froggy - 26/03/17 22:55 - (en réponse à : Lobabu)
Je n'ai pas compare Simone Signoret et Valerie Trierweiler, j'ai seulement fait remarquer qu'elles ont toutes les deux vecu des similations similaires. Lire que vous etes trompee a la une des journaux n'est pas une situation facile. On se moque de vous plus ou moins ouvertement, on ricane en douce ou les gens vous regardent d'un air gene. L'orgueil en prend un sacre coup. Dans la biographie de Montand, il est rapporte que Signoret disait a ses proches, "Oui, il m'a trompee. Mais pas avec n'importe qui, avec Marilyn Monroe!" Celle-ci etait un veritable mythe a l'epoque, elle l'est encore d'ailleurs. Francois Hollande ne peut pas en dire autant.

1060. TILLIERTON - 26/03/17 10:23
D'ailleurs, actuellement et même dans le clan conservateur, il demeure l'icône n°1, idolâtré en temps que vainqueur de la dernière guerre.

1059. lobabu - 26/03/17 09:28
Et à propos de la minute de silence pour Staline, ce n'est pas surprenant. L'assemblée nationale avait respecté une minute de silence debout. Au-delà du tyran, l'image qui prévaut, c'est celle du vainqueur du nazisme.

1058. lobabu - 26/03/17 09:19
Comparer Signoret et Trierweiler, je ne suis pas sûr que cela soit heureux...

1057. TILLIERTON - 26/03/17 08:58
Rectif...On attendait

1056. TILLIERTON - 26/03/17 08:50
Merci pour ces précisions, où l'on peut constater que tu maîtrises bien ton sujet question cinéma .
Je voulais juste rajouter que SImone Signoret fascinait avec sa voie avinée inimitable quand elle s'exprimait publiquement. On buvait littéralement ses paroles. On attentait toujours quelque chose. Magnétique....Les derniers temps, Montand nous agaçait un peu avec son côté prêchi-prêcha.

1055. froggy - 25/03/17 22:54 - (en réponse à : Titi)
J'aime beaucoup Police Python 357, le probleme est que ce film est un presque plagiat d'un film americain avec Charles Laughton et Ray Milland de 1948, La grande horloge, film qui fit l'objet d'un remake en 1987 avec Kevin Costner et Gene Hackman, Sens unique.

Quant a Yves Montand qui ne serait rien sans Signoret, c'est absolument faux, il avait deja rencontre Prevert et Kosma avant qu'il ne la fasse la sienne. Piaf l'a aide mais Montand etait talentueux de nature. Et les artistes de talent attirent naturellement les autres talents de leur epoque. Pour reprendre une similarite en BD, Jije avait attire Franquin, Will et Morris autour de lui. Pour en revenir a Montand, j'ai eu la chance de la voir sur scene a l'Olympia en 1981 et je peux t'assurer que c'est un des meilleurs spectacles que j'ai vu de ma vie. Il avait une presence incroyable.

Ce qui est sur et ce que Montand lui-meme reconnaissait, c'est que Signoret etait beaucoup plus doctrinaire que lui. Ainsi, quand la nouvelle de la mort de Staline est tombee, elle a exige une minute de silence en sa memoire sur le plateau de Therese Raquin, le film de Marcel Carne qu'elle tournait alors. Et tout le monde de s'arreter. Elle frequentait les milieux intellectuels de la Rive Gauche qu'elle avait rencontre au Cafe de Flore alors que Montand etait un fils d'immigre italien qui avait quitte l'ecole a 14 ans. Il s'est fait sa culture lui-meme car il etait tres intelligent. Je pense que c'etait un couple qui se completait merveilleusement bien meme si sur la fin, ce n'etait plus la grande complicite des debuts. Montand etait trop volage et l'episode de Marilyn Monroe fut difficile a avaler pour elle. C'est dur de lire en premiere page des journaux que vous etes cocue. L'orgueil en prend un sacre coup. Vous etes la risee de tout le monde. La meme chose s'est meme passee avec Francois Hollande et Valerie Trierweiler. Il ne faut pas humilier une femme.

1054. TILLIERTON - 25/03/17 17:42
Oui, pour les 2. On rajoute "Police Python 357" d'Alain Corneau ?
Montand n'était rien sans Signoret. Je dirais que c'est elle qui l'a fait. Elle était réellement l'intellectuelle du couple

1053. froggy - 25/03/17 17:24
Elle aurait eu 96 ans aujourd'hui, Simone:

Image result for photos de simone signoret

Belle n'est-ce pas? Et talentueuse aussi.

la photo ci-dessus est de Dedee d'Anvers si mes souvenirs sont bons, le film qui la propulsa au rang des grandes vedettes.

D'elle, je retiens surtout 2 films. Non, ce n'est pas Casque d'Or que je n'aime pas tant que cela alors que j'adore les films de Jacques Becker d'une maniere generale. Ce n'est pas non plus les chemins de la haute ville, le film pour lequel elle remporta l'Oscar de la meilleure actrice, la premiere francaise a l'avoir. D'elle, je retiens sa participation dans le premier film de Costa-Gavras, Compartiment tueurs ou elle joue le role d'une comedienne de seconde zone, un peu ratee. Elle y est absolument extraordinaire dans sa scene, son ton de voix, sa gestuelle, tout y est, elle est proprement fascinante, c'est assurement un grand moment de comedie. Son deuxieme film est un chef d'oeuvre (un de plus!, me direz-vous), c'est L'armee des ombres de Jean-Pierre Melville ou elle y cotoie Lino Ventura, Jean-Pierre Cassel et Paul Meurisse. Le film traite de la Resistance en France durant l'occupation nazie. C'est un de mes films preferes de par son austerite qui rappelle celle des films de Robert Bresson mais aussi de par son authenticite et l'effroyable solitude de chacun des protagonistes. La courte scene du canot entre Meurisse et Cassel qui joue son jeune frere est terrible de par cet aspect du film. Signoret y joue Mathilde une resistante et sa scene finale est y est egalement extraordinaire, elle croise du regard Meurisse et elle comprend. On ne peut rien ajouter de plus. Voyez le film et vous comprendrez.

D'elle, je me dois de vous signaler aussi son livre de souvenir publie en 1976, La nostalgie n'est plus ce qu'elle etait. Elle y demontrait qu'elle savait aussi tres bien ecrire. C'est la raison pour laquelle c'est un de mes livres preferes, je l'ai tres souvent lu. Certains passages sont memorables, celui qui l'est le plus est celui du le souper au Kremlin a l'automne 56 avec Khroutchev alors qu'elle accompagnait Yves Montand, son mari, qui faisait une tournee dans les pays du bloc sovietique, 3 mois apres l'insurrection de Budapest qui entraina une intervention sovietique particulierement musclee. Pour ceux qui ne le savent, je rappelle que le couple Montand-Signoret etait sympathisant du Parti Communiste comme une bonne partie des intellectuels francais. Mais il n'y a pas que ca, sa description d'Hollywood a l'aube des annees 60 est egalement remarquable. Elle y fait surtout preuve d'un tact incroyable lorsqu'elle evoque Marilyn Monroe. Tout le monde sait qu'Yves Montand a eu une liaison avec l'actrice, sa partenaire du Milliardaire, le film de George Cukor. Signoret ne s'allonge pas sur ce sujet. Et en fait, elle decrit d'une maniere tres sympathique, le couple qu'elle formait alors avec Arthur Miller, son mari. Je ne peux m'empecher de vous citer la derniere phrase qui conclut le chapitre du livre. Marilyn lui avait offert un foulard et Simone d'ecrire; " Il est un peu use, maintenant, mais en le pliant dans un certain sens, ca ne se voit pas".

Si cela vous interesse, il faut lire aussi la biographie d'Herve et Patrick Rotman sur Yves Montand, Tu vois, je n'ai pas oubllie. Les 2 livres vous donneront une image tres juste de la France d'apres-guerre et de l'itineraire de 2 communistes dont les illusions d'un monde meilleur furent brisees par ceux-la meme en qui ils croyaient; les revelations des crimes de Staline, les interventions a Budapest en 56 et a Prague en 1968. Il faut voir un de leur film commun, L'aveu comme un exutoire a tout cela.





A noter que la voix que vous entendez dans la bande annonce de L'armee des ombres est celle de Melville lui-meme.



1052. Victor Hugo - 24/03/17 21:17 - (en réponse à : Stefan post 1047.)
Super théorie, merci pour le lien, j'adore ce genre de truc.

1051. Victor Hugo - 24/03/17 21:08
Reportage sur le tournage de Spirou et Fantasio, avec Ramzy grimé en Zorglub.

https://www.facebook.com/Journalducine/videos/279151532515166/

1050. Victor Hugo - 24/03/17 18:44 - (en réponse à : TILLIERTON)
Sûrement un type qui t'emmerde, connnard.

1049. TILLIERTON - 24/03/17 17:33
Encore!! mais qui c'est ce Laurent dont tu nous rabats les couilles?

1048. froggy - 24/03/17 15:38
Je ne remercierai jamais assez Laurent de m'avoir fait connaitre cette emission. Depuis, je profite de mes pauses dejeuner pour en voir au moins une.

En voici une particulierement a propos ici:


1047. Stefan - 23/03/17 16:52

1046. Lien Rag - 23/03/17 16:36
A la réflexion, le point commun entre Wargame et Bill&Ted's (que j'ai donc bien aimé tous les deux) est que les deux films sont à chaque fois centrés sur seulement deux protagonistes adolescents (certes on en croise d'autres, mais vraiment comme décor pas comme personnages): apparemment la psychologie adolescente parle à l'ancien adolescent que je suis, mais la sociologie des adolescents américains m'est totalement hermétique...



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio