Tchiii-tchaaa: du pop corn caramel dans le Gesamtkunstwerk (2e partie)

Les 568 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12


518. pierrecédric - 06/08/18 18:56
Tu l'as dis...
La Bardoche.

517. marcel - 06/08/18 16:53
Comme Brigitte Bardot. Des fois, vaut mieux pas savoir.

516. froggy - 05/08/18 17:15
Nous ne saurons jamais comment elle aurait vieilli puisqu'elle est partie un 5 aout.


Image may contain: 1 person, sitting, child and stripes

515. pierrecédric - 03/08/18 22:22
Rhr, elle parle de Bastia, en anglais ça dit direct Corsica...
Les étrangers auraient donc du mal à situer Bastia ?^^

514. Lobabu - 03/08/18 22:13 - (en réponse à : Froggy)
Jeune et ado, je n'aimais absolument pas à ses films, trop froids, trop cérébraux et je l'ai vraiment découvert qu'avec "Deux hommes dans Manhattan". J'ai tout vu ensuite d'un œil totalement différent.

513. marcel - 03/08/18 18:37
C'est vrai, j'ai rien vu !

512. froggy - 03/08/18 17:09
Il y a 45 ans hier, Jean-Pierre Melville decedait. Et cela a ete une grande perte pour le cinema francais. L'homme etait detestable (et ce n'est rien de l'ecrire selon de nombreux temoignagnes dont ceux de Jean-Paul Belmondo et Lino Ventura pas moins) mais l'artiste etait incomparable. J'adore ses films et je les adore tous sauf son dernier Un flic que j'estime etre tres faible.

Son style unique a ete imite entre autres par John Woo et Quentin Tarantino. Il faut dire que ses truands portant avec impermeable et chapeau ont une certaine allure. Il y a tres peu de femmes dans ses films policiers et on parle tres peu sauf pour dire des choses importantes et essentielles. Le titre de son premier long-metragae sorti en 1949 est tres significatif de son oeuvre a venir a cet egard, Le silence de la mer. Il n'y a absolument rien a jeter dans tous ceux que j'ai vus et ils comptent tous parmi mes films preferes, Leon Morin pretre, Le doulos, le deuxieme souffle, Le samourai, Le cercle rouge et celui que j'aime par dessus ceux-ci, L'armee des ombres qui parait-il rend tres bien l'esprit de la Resistance francaise durant la 2eme Guerre Mondiale. Le film est telleemnt bien que lorsqu'il est sorti aux USA pour la premiere fois en 2006, les critiques du New York Times l'avaient elu meilleur film de l'annee alors qu'il datait de 1969. Ils etaient etonnes qu'un tel chef d'oeuvre leur etait reste inconnu. Mais apres tout, ce n'est pas la premiere fois qu'un de ses films avait eu des problemes ici, il en est ainsi du Cercle rouge qui n'etait sorti qu'en version doublee et surtout amputee de plus de 25 mn.

Pour vous mettre en appetit, je vous propose l'extrait suivant d'une de ses meilleures scenes, tire du Deuxieme souffle. Et cerise sur le gateau en ce qui me concerne, c'est un de mes acteurs francais preferes lui aussi trop tot disparu qui en est la vedette, Paul Meurisse.

Comme on dit ici, enjoy:


511. marcel - 13/07/18 18:51
J'ai toute confiance en Astier... Et je me suis marre aussi.

510. stefan - 13/07/18 18:25
Pareil

509. bert74 - 13/07/18 17:49
Déjà un gag qui fait éclater de rire ("t'es sûr que t'es pas sourdingue chouchounet ?"), c'est vrai que ça commence bien...

508. pierrecédric - 13/07/18 17:47
Je me demande si il y a aussi des doubleurs belges, dommage que Emmanuel Liénart ne soit plus de monde, j'aimais vraiment bien sa voix, il aurait certainement pu en faire une là dedans.

507. stefan - 13/07/18 17:19

506. froggy - 05/07/18 19:16
Tu devrais jouer jeu de go dans ce cas-la, car le go est lent.

505. marcel - 05/07/18 18:35
Ah putain, "poulain" ! Desole, je suis dans les nuages, j'ai le cerveau lent en ce moment !

504. marcel - 05/07/18 18:34
Pourquoi ?... Elles n'ont pas du tout les memes emplois...

503. froggy - 05/07/18 18:26
Audrey Tautou n'etait pas disponible?

502. marcel - 05/07/18 17:28
Mathieu Sapin a realise son premier film.
Ca s'appelle Le poulain, ca sort en septembre, et on y suit une responsable de la comm' d'un candidat politique, jouee par Alexandra Lamy.

501. torpedo31200 - 02/07/18 10:45 - (en réponse à : Victor Hugo - post # 480)
How to talk to girls at parties est très bien, si on est jeune. Un super teen-age movie.

500. froggy - 30/06/18 18:31
Un yatta de circonstance:


499. vivier - 30/06/18 12:39 - (en réponse à : catherine.boudrier@gmail.com)
Bonjour,
Nous sommes un groupe d'ONG qui octroie des prêts entre particulier allant de 3 000 € à 500.000 € à un taux de 3 % pour une durée maximum de 30 ans.

Ne vous inquiétez pas.
Car dans 72 Heures vous avez votre prêt.

Ne vous inquiétez pas.

* Financier
* Prêt immobilier
* Prêt à l'investissement
* Prêt automobile
* Dette de consolidation
* Marge de crédit
* deuxième hypothèque
* Rachat de crédit
* Prêt personnel
Dans cette optique, je vous prie de bien vouloir m'écrire par :
catherine.boudrier@gmail.com

Si vous êtes intéressés, faites moi savoir le montant désiré ainsi que la durée du remboursement..

498. Odrade - 29/06/18 22:13
Vu Annihilation.
TRES tarkovskien.
Belles images.
Du Electric Sheep.

Bizarre.
Intrigant.


O.

497. froggy - 23/06/18 19:10
Je reviens sur American Beauty. Le film est remarquable et superbement bien ecrit par Alan Ball, qui plus tard creera pour HBO cette excellente serie tele, 6 pieds sous terre. j'y ai souvent ri. Annette Bening y est sublime dans son role, il est difficile de ne pas rapprocher son personnage a celui joue par Kathleen Turner dans La guerre des Rose, autre film americain qui met a sac un couple vivant dans une banlieue aisee. Tous ces gens remplis de frustrations de toutes sortes. J'adore quand elle dit a sa fille: "Ma cherie, si tu voulais etre laide, c'est reussi!" Je trouve au contraire que la vision de la banlieue americaine y est tres bien vue.

Il y a des tres jolies trouvailles, j'aime beaucoup les video du jeune garcon et la photo de Conrad Hall y est aussi tres belle. Et cerise sur le gateau, il y a l'excellente musique de Thomas Newman dont j'ecoute regulierement le CD, le deuxieme morceau est une des musiques de films que j'aime le plus dans tout l'univers.

Pour vous faire partager, j'ai trouve une version longue sur youtube:


496. suzix@bdp - 20/06/18 16:52 - (en réponse à : froggy)
Marrant ça, je me suis revu les 4 premiers "Alien" au mois de mai. J'adore la première scène du 2e film avec le caisson de Ripley recouvert de cristaux de glace bleutée qui scintillent! C'est beau, c'est pur. (;o)

495. suzix@bdp - 20/06/18 16:48
ah! c'est dans "Cell PHone" (L'appel des zombies ? en français) ... les zombies sont connectés et vivent un rêve dans leur tête et c'est beau! (;o)


494. suzix@bdp - 20/06/18 16:47
dans "The last girl", les zombies sont en stase et se réveillent tous ensemble il me semble!?

493. froggy - 20/06/18 16:42 - (en réponse à : Suzix)
Tu as entierment raison, il y a des gens qui ne savent pas se tenir correctement avec les autres, a table par exemple:


492. suzix@bdp - 20/06/18 16:40 - (en réponse à : froggy)
Dans "Z-nation", Murphy est télépathe avec les zombies. Et c'est beau! (;o)

dans quel autre scénr c'est comme ça?

491. suzix@bdp - 20/06/18 16:38
c'est quand quel film ou BD qu'un de personnages communique avec les mort-vivants comme dans une sorte de stase?

490. suzix@bdp - 20/06/18 16:37 - (en réponse à : stefan)
... maintenant que tu le dis ... j'aime le beau, le pur et ce qui est poussiéreux et cassé.

489. froggy - 20/06/18 16:37 - (en réponse à : Stefan)
Suzix aime aussi Walking Dead, si beau, si pur...

488. Bert74 - 20/06/18 15:43 - (en réponse à : post 480)
Ca fait sympa, mais pas transcendant non plus. La reconstitution de 1977 a pas l'air géniale non plus : ça fait faux, ces punks aux jeans et blouson bien propres...

487. Stefan - 20/06/18 14:23
Ah? Je croyais que tu aimais Hermann.

486. suzix@bdp - 20/06/18 11:39
484. stefan - 20/06/18 11:25 - (en réponse à : Suzy.)
ça fait plusieurs fois que je remarque aussi que tu n'es pas vraiment un punk dans l'âme.



J'aime le beau, le pur moi Monsieur!

485. pierrecédric - 20/06/18 11:31
Oui, faut aimer le crado.

484. stefan - 20/06/18 11:25 - (en réponse à : Suzy.)
ça fait plusieurs fois que je remarque aussi que tu n'es pas vraiment un punk dans l'âme.

483. suzix@bdp - 20/06/18 10:29
Se faire vomir dans la bouche, c'est certain ça donne envie de regarder. Ca c'est de l'art !







MouaaAAAAAAHHH! (;o)

482. Stefan - 20/06/18 10:26
La Bande annonce fait bien envie.

481. marcel - 20/06/18 10:12
C'est tire d'un recueil de nouvelles de 2006, Fragile things. Je ne l'ai pas lu, mais c'est sorti au Diable Vauvert en 2009.

480. Victor Hugo - 20/06/18 01:51
Le nouveau John Cameron Mitchell sur une histoire de Neil Gaiman: totalement barré!


479. marcel - 20/06/18 01:08
Si on ne discute pas les gouts, on peut discuter les degouts, puisqu'il nous dit qu'il n'a pas aime.
Je peux comprendre ce qu'ecrit Suzy (meme si je ne suis pas d'accord du tout), mais je suis en peu trouble quand il dit que ce n'est pas son genre d'humour. Je n'ai jamais vu ce film comme une comedie, mais comme un film d'anticipation avec un ton decale qui fait parfois sourire. On n'est pas du tout dans le style des Monty Python, a mon sens.
Et, clairement, il faut le voir d'une traite, pour avoir SPOILER le cerveau vrille par la chanson-titre comme le heros a la fin.

478. froggy - 20/06/18 00:35
J'aime beaucoup ce film qui porte tres bien son titre.



De mon cote, vous me connaissez depuis suffisamment longtemps j'espere, je ne me permets pas de juger le gout des autres.

477. stefan - 19/06/18 23:52
Je pense que tu veux dire qu'il y a des gens qui ont effectivement des goûts discutables.

476. Victor Hugo - 19/06/18 23:28
Si y'a un truc qui se discute c'est bien les goûts.

475. stefan - 19/06/18 23:26
oui, mais les gouts, ça ne se discute pas, c'est pas drôle.

474. pm - 19/06/18 23:14
Au contraire je trouve suzix limpide. Il a des goûts de chiotte qu’il assume vraiment (;0)

473. stefan - 19/06/18 22:34 - (en réponse à : Suzy #469)
En fait, ce qui me déroute, c'est juste cette "justification" que tu donnes et que je ne suis pas sûr de bien comprendre:

Ne t'en fais pas pour moi. Comme le dit PM, je considère le cinéma comme un loisir. Pareil pour la BD d'ailleurs.

Le cinéma que tu le veuilles ou non, c'est de l'art, et que tu le veuille ou non, c'est aussi un loisir. Et je ne vois pas trop en quoi cela devrait influer sur le ressenti que l'on a face à une œuvre.

En fait, on a tous des œuvres vers lesquelles on est plus attiré que d'autre. ça peut être une question de tempérament, de gout, mais c'est aussi, toujours un peu, une question "d'éductation" d'habitude. On est, souvent, plus attiré par ce qu'on connait, ce dont on a l'habitude. Face à des codes nouveaux, qu'on ne comprends pas, on est parfois, dérouté, on ne sait pas toujours apprécier. Parfois ça fait rire, d'autres fois ça fait chier.

Pour être plus clair, je vais prendre la musique, comme exemple, mais ça s'applique à toute forme d'art. Quand on ne connait pas, ou mal, un style de musique, si on écoute, par exemple très peu de classique, ou de reggae, ou de rap ou de rock, quand on va écouter des morceaux de ce style qu'on connait mal, on va avoir tendance à avoir l'impression que tous les morceaux se ressemblent, on va trouver ça chiant.
Si on tombe sur quelque chose de culturellement, très éloigné de ce dont on n'a l'habitude, par exemple l'opéra chinois, va peut être même rigoler et se moquer.

Une oeuvre d'art s'appuie souvent sur des références culturelles, sur des codes, et saisir les nuances, apprécier un genre particulier, ça demande parfois, une "éducation", de faire un peu d'effort au début, pour savoir mieux apprécier ensuite.

Avec cette justification que tu donnes, pour moi c'est qu'un loisir de toutes façons, tu as l'air de dire: "ben moi j'ai pas envie de me prendre la tête avec ce qui ne m'attire pas à priori, il y a suffisamment de trucs qui m'attirent que je n'ai pas vu, pour que je n'ai pas besoin de faire des efforts à apprécier un truc qui ne m'attire pas."
D'un côté, tu n'as pas tort, il y a effectivement tellement de trucs qui sortent qu'on n'en fera jamais le tour.
Mais en même temps c'est un peu dommage, de se fermer à tout un tas de choses extraordinaires comme ça par principe. Moi j'essaie de rester, dans tous les domaines hyper curieux de styles et de cultures différentes et je fais sans arrêts des découvertes fascinantes. Quelques fois, quand j'essaie de les partager, on me prend pour un cinglé en même temps.

Et puis, en plus de cela, ce qui m'étonnes aussi, c'est que Brazil est un film de ta génération, à peu près je dirais, dans un style qui t'attire et qui aborde des sujets qui te touchent. L'humour, le ton et le rythme ne sont pas si éloignés de Zero Theorem du même auteur que tu as apprécié, du coup c'est d'autant plus inexplicable pour moi cet hermétisme.

Mais ne t'en fait pas, j'aime surtout bien discuter, ça ne me tracasse pas tant que ça en à l'air. Je constate aussi que ce n'est pas la première fois que tu me sembles assez inexplicable ;)

472. suzix@bdp - 19/06/18 14:09
C'est pas mal mais pas aussi bon que ce qu'on m'en avait dit (ma frangine par exemple) et ce que les 5 Oscars pouvaient laisser penser.
Bon, on croirait aussi lire une BD de Jim avec le fantasme du quadra pour se taper une petite jeune.
Sur les critiques que j'ai lues, ce film est décrit comme une satyre mordante et sans concession de la société américaine. Moi je trouve pas. J'ai trouvé la fin très morale et attendrissante. C'est à peine subversif. En tout cas vu ... 20 ans après. Peut-être en 99. Et encore. Y'a quoi? Un homme amoureux d'une gamine qui dit "grosse bite" 10 fois dans le film. Un militaire homo refoulé et assassin. Un scène de cul avec qq gros mots. Une gamine de 16 ans qui imagine tuer son père. Ah oui, un mec qui se paluche deux fois ... oui, ça c'est pas filmer souvent.

Bon, j'ai regardé avec intérêt ... et je me suis pas endormi. Et j'ai trouvé les deux jeunes filles attendrissantes chacune à leur manière. Et la mère aussi. Mais la satyre de la société américaine, sans plus.

471. pm - 19/06/18 13:34
C’est vachement bien American beauty, tu n’as pas aimé?

470. suzix@bdp - 19/06/18 12:19
J'ai regardé hier soir "American beauty". Ce film a donc remporté 5 Oscar !? ... bon je le note.

469. suzix@bdp - 19/06/18 12:14 - (en réponse à : stefan)
Je te sens perturbé! (;o) Faut pas. Je ne suis pas un critique de cinéma! Je suis un simple amateur qui petit à petit se constitue une (très) petite culture cinéphile mais sans prétention et avec comme seul ambition de me faire plaisir, si possible en regardant des films qui méritent que j'y passe une soirée, même tardive. Rien de plus. Je ne suis ni un littéraire ni un artiste. Et presque plus un scientifique. Alors pas de panique si j'ai pas apprécié "Brazil"!

Aller si cela peut t'aider à rester accrocher au bord du gouffre qui vient de s'ouvrir sous tes pieds, je vais répondre à tes questionnements :

"Si tu n'es pas un artiste professionnel, l'art est forcément pour toi un loisir."

Moui ... mais on peut plaquer une vision artistique meêm sur un loisir. C'est ce que je fais un peu en photo, parfois en BD ou lorsque j'achète des dessins, une création ou même une ... lampe comme la Pipistrello.


"Et forcément, une grande oeuvre d'art, est une oeuvre qui, au delà du simple divertissement, va faire naître en toi des émotions fortes, des interrogations profondes sur au choix, la vie, l'amour, la mort, la société, le pouvoir, l'art... où à peu près tout ce qui a trait à notre existence."

Pas d'accord. Il y a plein de grandes oeuvres en littérature, en peinture et cinématographiques qui ne m'inspirent que de l'ennui. Donc mon avis n'est pas un gage d'importance artistique ... certains diront ici que j'ai mauvais goût. J'assume complètement. J'ai arrêté de me faire dicter ce que j'aime par ceux qui pensent savoir ou par les médias ou par le ... BDM.
J'ai pas assez de culture artistique ou littéraire pour apprécier les grands classiques mais cela ne me perturbe pas. Je constate juste que je ne suis pas sensible à certains "trucs" ... et je m'en fous royal. J'aime qu'on m'explique pourquoi telle oeuvre est un chef d'oeuvre, en quoi elle a marque son art. Je respecte ça, l'avis de ceux qui savent. Oui cela me plait de savoir mais je ne veux pas me faire dicter ce que je peux aimer ou non et je ne souhaite pas non plus devoir me taper 10 fois le Louvre pour commencer à appréhender la Joconde.
Mais c'est pas une découverte pour toi j'espère?


"Mais quand même, dans ce film, le fond reste là. ça parle de l'être humain,de son âme , de ses rêves, de son individualisme, broyés, perdus dans les lourdeurs des processus administratif et collectivistes, ça parle de la volonté de tout contrôler, de tout uniformiser dans les sociétés et les administrations. Toi en particulier, tu devrais être sensible à tout ça quand même."

Ouaip. Mais je trouve que c'est exprimé au gros trait. Ce n'est pas très subtil. De toute façon je n'aime pas ce genre d'humour (en plus). A la limite, je veux bien savoir ce que "Brazil" a de novateur en 1985 par rapport à d'autres oeuvres dystopiques précédentes comme 1984 ou Blade Runner. L'humour ? La forme psychédélique ?


"Sérieux, laisse passer un peu de temps, et dans quelques mois, réessaie, un jour où tu ne te sentiras pas crevé et où tu auras le temps de le voir d'une traite, de donner un nouvelle chance à ce film."


Je crains que cela ne soit pas une question de fatigue.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio