Il manquait un sujet sur Bastien Vivès

Les 990 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .



390. torpedo31200 - 09/01/23 19:16 - (en réponse à : post # 387)
le collectif MeTooBD, qui regroupe plus de deux cents professionnels de l’industrie

Hein ? C' est qui ?
Deux cents professionnels, ça fait vaguement 1 %...

389. pm - 09/01/23 18:38 - (en réponse à : Quentin)
On parle d’humour tu réponds NY Times, encore un bel oxymore pour un journal qui s’est perdu par souci de respectabilité.

388. Bert74 - 09/01/23 18:05
La journaliste écarte volontairement le fond du débat pour s'arrêter sur la forme qu'il prend, et ainsi faire une pseudo-démonstration de la culpabilité de Vivès et une mise en lumière d'u MeToo complètement hors sujet (c'est qui le "Me" qui a été abusé par Vivès dans ses BD, déjà ?).

387. Bert74 - 09/01/23 18:00
(j'insiste pour recadrer le sujet, hein, m'en voulez pas...)

Nouvel article dans l'Obs sur l'affaire Vivès :

De la polémique à l’enquête pour diffusion d’images pédopornographiques : de quoi Bastien Vivès est-il le nom ?

Après une mobilisation massive sur internet, le Festival de la BD d’Angoulême a annulé une exposition consacrée à cet auteur, accusé de banaliser l’inceste et la pédocriminalité. Le parquet de Nanterre a annoncé l’ouverture d’une enquête pour diffusion d’images pédopornographique à son encontre et celui de ses éditeurs. Eclaircissements sur une polémique à tiroirs.

Par Amandine Schmitt
·
Publié le 6 janvier 2023 à 13h22

« Dernier week-end de janvier » : c’est le titre du dernier album de Bastien Vivès, publié en août aux éditions Casterman, romance fugace entre un auteur de BD à succès et une jolie ORL peu portée sur le neuvième art pendant le Festival d’Angoulême. Quelle teneur aura cette année le dernier week-end de janvier ? Le plus grand festival de bande dessinée de France se trouve en position délicate après avoir été contraint d’annuler une carte blanche intitulée « Dans les yeux de Bastien Vivès ». L’ex-petit génie de la BD était mis en cause par deux pétitions et des centaines de messages sur les réseaux sociaux pointant la banalisation de l’inceste et de la pédocriminalité dans ses livres. Le 14 décembre, l’organisation du festival se résout, en raison de « menaces » envers Vivès, à rétropédaler par voie de communiqué. Le lendemain, sur Instagram, le principal intéressé se fend d’excuses que l’on devine validées par un bataillon de juristes :

« Je condamne la pédocriminalité, ainsi que son apologie et sa banalisation. Je condamne la culture du viol et les violences faites aux femmes. »
Trop peu, trop tard pour éteindre l’incendie. Depuis, deux associations de protection de l’enfance ont fait savoir qu’elles portaient plainte contre Bastien Vivès et les maisons d’édition Glénat et Les Requins Marteaux qui ont publié trois de ses ouvrages en 2011 et 2018. Le parquet de Nanterre a indiqué vendredi 6 janvier à l’AFP ouvrir une enquête préliminaire pour diffusion d’images pédopornographiques, confiée à la Brigade de protection des mineurs.

Bastien Vivès déprogrammé d’Angoulême : « En France, dessiner un enfant dans une scène pornographique est interdit »
Loin d’être, comme l’ont caricaturé certains, un face-à-face insoluble entre partisans de la liberté d’expression absolue et « wokistes » assoiffés de censure, l’affaire cristallise en réalité des crispations anciennes : un dessinateur connu pour ses fréquents débordements, un sexisme tenace dans l’industrie, un festival dont la direction artistique est flottante depuis quelques années… Il y a quelque chose de pourri au royaume de la BD. L’Angoulême à venir pourrait bien faire bouger les lignes.

La carrière de Bastien Vivès a débuté il y a une quinzaine d’années avec les timorés « le Goût du chlore » ou « Dans mes yeux ». Avec sa nonchalance d’ado attardé qui en pince pour les poitrines voluptueuses, son trait virtuose, son manque de surmoi, il a longtemps eu la faveur des médias, de la critique et des festivals. On le couvre de récompenses (prix Révélation pour « le Goût du chlore » et prix de la série pour « Last Man » à Angoulême, grand prix ACBD de la critique pour « Polina », prix Landerneau pour « la Grande Odalisque »…), on l’adapte au cinéma (« Polina, danser sa vie » de Valérie Müller et Angelin Preljocaj, « Falcon Lake » de Charlotte Le Bon), on lui confie des reprises prestigieuses (« Corto Maltese », avec le scénariste Martin Quenehen).

La machine se grippe en 2018. Des internautes réclament alors le retrait de « Petit Paul » (Glénat, collection Pop’Porn), qui met en scène un garçon d’une dizaine d’années au sexe démesuré, abusé par son entourage. Glénat défend le droit à la « caricature », mais les magasins Cultura et Gibert retirent tout de même l’ouvrage de leurs rayons. L’orage passe. Ses albums outranciers pour la collection BD Cul Les Requins Marteaux restent plus ou moins confidentiels. Dans le même temps, Casterman chérit son poulain, particulièrement bankable. A travers l’exposition d’Angoulême, on aurait même pu lire la volonté d’ériger le dessinateur de 38 ans en digne successeur de piliers de l’historique maison d’édition, comme Tardi ou Jean-Marc Rochette. Une opération de toilettage de l’enfant terrible de la bande dessinée ?

Car Vivès s’est laissé aller à diverses provocations au gré des années. « L’inceste, ça m’excite à mort », déclare-t-il dans une interview à « Madmoizelle ». Sur le forum de Catsuka, site de référence dans l’animation, il demande les références d’un « manga pédophile avec des gamines de 3-4 ans ». Sur Instagram, il poste une série appelée « The Lesbians », qu’il retire quand on l’accuse de lesbophobie. La publication de la BD « la Charge mentale », de l’auteure et militante féministe Emma, le fait entrer dans une colère noire. « J’AIMERAIS QU’UN DE SES GOSSES LA POIGNARDE ET QU’IL FASSE UNE BD SUR COMMENT IL L’A POIGNARDÉE ET QU’IL SE FASSE ENxxxER À CHAQUE LIKE », note-t-il sur Facebook, avant de quitter la plateforme pour mieux tacler l’auteure dans « la Décharge mentale » (Les Requins Marteaux, 2018). Une mère de famille s’y acquitte des tâches ménagères et de faveurs sexuelles sans ciller, enseignant ses principes à ses trois filles « en terminale, en seconde et au CM2 ». Sur BibliObs, Bastien Vivès assure vouloir s’excuser a posteriori de ses attaques contre Emma.

Ce n’est pas le caractère pédopornographique ou non – les tribunaux trancheront – de son œuvre qui a déclenché la polémique, mais l’exposition considérable dont il devait faire l’objet. Comment considérer, en effet, qu’un auteur à la vision androcentrée des rapports hommes-femmes ait l’approbation de la manifestation la plus légitimante de la BD française ? « Bastien Vivès symbolise le système du milieu, lui-même très imprégné de la société patriarcale, explique à “l’Obs” le collectif MeTooBD, qui regroupe plus de deux cents professionnels de l’industrie. Il est aussi le symbole d’un sexisme systémique où bon nombre d’auteurs publient sans problème, et sont soutenus par les boys club, tandis que de nombreuses auteures subissent des violences avant de pouvoir signer des contrats, en subissent après, et sont souvent moins bien rémunérées que les hommes. » Avec son compte Instagram où commencent à fleurir les témoignages accablants, le collectif entend « dénoncer les violences et les mauvaises pratiques dans la bande dessinée, pour qu’elles cessent et que ce milieu devienne sécurisé ».

Une démarche qui rappelle celle, fracassante, du Collectif des Créatrices de Bande dessinée contre le Sexisme qui avait appelé au boycott en 2016, alors que le Festival d’Angoulême ne proposait que des noms d’hommes pour concourir au grand prix, récompense de l’ensemble d’une œuvre. En 2022, c’est l’auteure québécoise Julie Doucet qui a été distinguée, troisième femme seulement depuis la création du prix, en 1974. Elle sera mise à l’honneur en janvier avec une grande rétrospective. Il s’agirait de ne pas oublier que la vraie star d’Angoulême, c’est elle.

386. LienRag - 09/01/23 17:56 - (en réponse à : Heijingling 266)
De par sa fiche Wikipédia, Richard John Neuhaus (que je ne connais pas par ailleurs, désolé) est un réactionnaire catholique, pas un néoconservateur.

385. LienRag - 09/01/23 17:54 - (en réponse à : VH 264)
??????
Être précis cela relève pour toi de la malhonnêteté intellectuelle ?
Je comprends mieux pourquoi tu ne peux utiliser que l'insulte...
(et, heureusement, l'art, qui te permet d'exprimer tes émotions sans avoir besoin de les verbaliser)

384. LienRag - 09/01/23 17:50 - (en réponse à : Longshot 367)
Il y a une grosse différence entre être un auteur responsable d'humour (ce qu'était Pratchett) et un auteur d'humour responsable...

Il est triste que tu ne voies pas, par ton opposition à l'indécence dominante et ta recherche légitime d'une éthique universalisable, que le moralisme est l'opposé de la morale, ou en tous cas de l'éthique justement.

383. suzix@bdp - 09/01/23 15:59
380. pm - 09/01/23 14:38 - (en réponse à : suzix)
Ce qui m'étonne c'est que fn vs PS tu refuses de choisir, ce qui me semble très irrationnel.


Cas de figure trop hypothétique pour que j'ai à y réfléchir à l'heure actuelle. Le PS a fait moins de 5% en 2022 et moins de 7% (de mémoire) en 2017.

382. Quentin - 09/01/23 15:41
L'humour responsable n'est pas un oxymore. C'est pareil que de parler de liberté d'expression responsable. On y trouve les mêmes lignes rouges. Voir par exemple le New York Times qui a décidé de ne plus publier de caricature après l'épisode de la caricature de Trump en aveugle et de Netanyahu en chien d'aveugle.

381. Odrade - 09/01/23 15:23
Suzyx 369, merci.

Suzyx 366
"PM, LFI a pris la main sur la Nupes. Et comme ce regroupement apporte la soupe au PS, à EELV et au PC ben il y a un vrai risque justement. En 2027, Macron ne pourra pas se représenter. Sans lui à sa tête "Renaissance" (ex LREM pour ceux qui ne suivent pas) est une coquille vide. LR est au fond du trou. Le PS est à la botte du LFI. Il reste le RN et LFI via la Nupes. Et Nupes vs RN, c'est la Nupes qui arrivera au pouvoir. Ca sera la festival des idées loufoques. Cela mettra les derniers clous au cercueil de notre pays."
Et c'est là que, en tant que non française, j'ai décroché.

O.

380. pm - 09/01/23 14:38 - (en réponse à : suzix)
Ce qui m'étonne c'est que fn vs PS tu refuses de choisir, ce qui me semble très irrationnel.

379. pm - 09/01/23 14:36 - (en réponse à : suzix)
Je ne suis pas très éloigné de ta position en cas de duel LFI vs FN, mais peut-être que par faiblesse je finirai par voter LFI et pas blanc( fn c'est complètement impossible, même sous la torture), mais en fait je n'en sais rien, ça dépendrait de plein de choses. Parfois LFI a de bonnes idées( le front national jamais), mais je fais partie de ceux qui considèrent que ceux qui l'appliquent comptent, et je les déteste presque tous ( sauf éventuellement Ruffin, et encore). Pour moi Mélenchon est une crapule avec un fort penchant totalitaire, doublé d'une fascination pour ces régimes, qui pratique l'adage crétin et cynique "les ennemis de mes ennemis sont mes amis".
Le plus logique serait de prendre un aller simple pour...ailleurs.
En revanche, dans ce cas de figure, je suis certain de la victoire du front national.

378. suzix@bdp - 09/01/23 13:28 - (en réponse à : pm)
Je peux voter à gauche mais ni LFI ni PS.
Eventuellement PC.
A la limite EELV mais après mûres réflexions. Ca mériterait de voir qui c'est et quels sont les tendances.
Je peux voter à droite mais uniquement par intérêt court-termiste mais nullement par aspiration. Par réaction en fait. Mais je ne peux pas voter RN.
Donc dans un hypothétique 2e tour RN vs Nupes drivé par LFI, je serais vachement emmerdé. Entre le moins pire et l'abstention, à ce jour, je peux pas dire. Tout dépendrait du positionnement de la Nupes. Si à forte tendance LFI, je crois que je ne pourrais pas voter autre chose que blanc. Je sais que cela va faire grincer des dents mais c'est ainsi.

377. pm - 09/01/23 13:09 - (en réponse à : Suzix)
La gauche ne peut arriver au pouvoir que si son pôle dominant reste modéré, PS et écolos tendance Jadot, donc ce n’est pas pour demain. Ce qui reste de LR, la droite ciottiste, se vendra assez facilement au fn, dont ils partagent la plupart des «  idées ».
Une bonne partie de l’extrême gauche est prête au choix «  révolutionnaire » de l’extrême droite, ils préfèrent lepen à Macron , soit parce qu’ils sont débiles et ne sont qu’aveuglés par leur haine anti Macron, soit par pseudo calcul, pensant récupérer la mise suite au chaos, ce qui n’arrive jamais dans ce sens.

376. pm - 09/01/23 12:59 - (en réponse à : Suzix)
Tu as tort de taper sans arrêt sur Hollande et tu te trompes de cible. Hollande n’a pas fait que des bonnes choses ( la France qui ne bosse plus c’est à la fous excessif mais ça ne date pas de Hollande), mais la baisse du chômage, dont a profité Macron, c’est lui, sauf qu’il n’a pas eu le temps d’en récolter les fruits. Si LFI arrive au pouvoir, ce qui sociologiquement et politiquement me parait vraiment impossible, ça n'aura rien à voir, on sera beaucoup plus proche du Vénézuela voire de la Corée du nord, lfi n’ayant absolument rien à faire de la démocratie qu’ils considèrent comme une construction bourgeoise et individualiste.
LFI dresse un tapis rouge à lepen et sa clique qui ne pourra faire que des horreurs. Mélenchon est l'allié objectif de lepen, qu’il théorise, pensant benoitement par orgueil démesuré, instrumentaliser le fn. Mais quel con!

375. pm - 09/01/23 12:48 - (en réponse à : VH)
Je n’aime pas particulièrement Goldman mais la chanson Comme toi est tout de même très belle.

374. pm - 09/01/23 12:42 - (en réponse à : Suzix)
Tu te trompes, nupes ( si ce cartel électoral existe encore) contre fn, c’est fn qui l’emporte à tous les coups, sondages ultra concordants.
L’extrême gauche n’arrive quasiment jamais démocratiquement au pouvoir, ou au prix de son renoncement et pour une très courte durée ( Grèce), au contraire de l’extrême droite, qui ensuite le confisque ou ne le rend que de très mauvaise grâce ( USA, Brésil).

373. Victor Hugo - 09/01/23 12:38
Suzix est moins con que vous, il faut écouter ou lire les paroles en effet "l'amour que nous ne ferons jamais ensemble et le plus pure, le plus enivrant ...".
Ce n'est pas pour rien que la chanson s'appelle Lemon inceste, au delà du jeu de mot avec zeste et lemon, le titre c'est "Le Non inceste", l'amour filial c'est le non inceste. Les gens (en général) sont vraiment trop cons, c'est pas pour rien qu'ils foutent en français préféré ce gros débile sans talent de Goldman, le niveau zéro ils aiment, ils s'y reconnaissent sans avoir besoin de réfléchir.

372. suzix@bdp - 09/01/23 12:37
avec les bons accords ça serait mieux! (;o) Mais vous aurez tous corrigé !

371. pm - 09/01/23 12:37
Humour-responsable, c’est un bel oxymore. Avec de l’humour-responsable pas de Reiser, pas de Cabu, pas de Vuillemin, pas de Gotlib, etc. etc.
Comment être irrévérencieux sans être considéré comme irresponsable.
L’humour est par essence irresponsable.

370. suzix@bdp - 09/01/23 12:31
368. longshot - 09/01/23 12:22 - (en réponse à : suzix)
En 2027 […] c'est la Nupes qui arrivera au pouvoir.

Puisses-tu avoir raison


Ce sera le quinquennat de Hollande en pire. On aura prévenu hein. Faudra venir chialer lorsque la France sera ruiné de ne pas avoir assez travailler.
Perso, 2027 c'est dans un peu plus de 4 ans, j'aurai peut-être assez gagner pour ne pas avoir envie de financer un tel régime.

369. suzix@bdp - 09/01/23 12:28
347. Odrade - 07/01/23 14:47 - (en réponse à : Gainsbourg 343)
Jamais compris comment ça a pu passer.


Eh bien parce qu'on est un pays de liberté. Et même si les pauses sont équivoques, les paroles sont "l'amour que nous ne ferons jamais ensemble et le plus pure, le plus enivrant ...". Gainsbourg a mis en scène cela pour qu'on y voit un truc salace mais il n'y a inceste que dans l'esprit des gens qui veulent l'y voir.

En fait c'est comme dans "Petit Paul". Ce personnage est clairement une représentation de Vivès par lui-même. Les enfants n'ont pas un sexe de 30 cm et ils ne peuvent pas éjaculer. Donc pour moi ce sont ceux qui y voient un viol d'un "enfant" qui sont malades dans leur tête. Pas l'inverse.

Là où c'est plus limite c'est l'éjaculation sur la gamine dans "La décharge mentale". Pour les scènes avec la fille du couple qui a 15 ans ... faut demander à des spécialistes du droit. Je ne sais pas, c'est trop compliqué.

368. longshot - 09/01/23 12:22 - (en réponse à : suzix)
En 2027 […] c'est la Nupes qui arrivera au pouvoir.

Puisses-tu avoir raison !

367. longshot - 09/01/23 12:19 - (en réponse à : lien)
Le type qui se fait chier en lisant de l'humour responsable, c'est le rédac-chef du Figaro ?

Il y a une citation (attribuée à Pratchett mais apocryphe…) qui dit en gros que le but de la satire, c'est de se moquer du pouvoir — et que rire des gens qui souffrent, ça tient moins de la satire que du harcèlement. Je suis plutôt d'accord.

366. suzix@bdp - 09/01/23 12:17
349. pm - 07/01/23 15:41
Ce qui m’ennuie le plus avec ces excès tous azimuts d’une certaine gauche, et de loin, c’est qu’ils jouent le rôle d’idiots utiles en favorisant l’extrême droite par réaction. Or l’extrême droite est le vrai danger, lfi n’arrivera jamais au pouvoir ( pas seul en tout cas), et ce retour de l’extrême droite au pouvoir se voit dans de nombreux endroits ( Suède, Israël, Italie…) même si, et c’est mieux, tant que les élections ne sont pas annulées ils finissent par être balayés ( USA, Brésil).
Quand je vois avec quel cynisme Mélenchon envisage des alliances avec le front national afin de faire tomber le gouvernement, je me dis que lepen n’en espérait sans doute pas tant.
Ruffin a raison, que la gauche se recentre sur les questions sociales, qu’est-ce que l’ouvrier d’une usine qui ferme en a à faire de l’écriture inclusive !


PM, LFI a pris la main sur la Nupes. Et comme ce regroupement apporte la soupe au PS, à EELV et au PC ben il y a un vrai risque justement. En 2027, Macron ne pourra pas se représenter. Sans lui à sa tête "Renaissance" (ex LREM pour ceux qui ne suivent pas) est une coquille vide. LR est au fond du trou. Le PS est à la botte du LFI. Il reste le RN et LFI via la Nupes. Et Nupes vs RN, c'est la Nupes qui arrivera au pouvoir. Ca sera la festival des idées loufoques. Cela mettra les derniers clous au cercueil de notre pays.


365. suzix@bdp - 09/01/23 12:08 - (en réponse à : Lien Rag #360)
Excellent!

364. pm - 09/01/23 09:46
Gainsbourg est intéressant du début à la fin, sa dernière période ce n’est pas du tout de la soupe, portnawak. Mon album préféré reste Melody Nelson et ma chanson préférée initiale BB.

363. pm - 09/01/23 09:40 - (en réponse à : Froggy)
Alors c’est pas lui mais quelqu’un de sa famille.

362. froggy - 09/01/23 00:55
Le fils d'Audiard s'appelait Francois. Il s'est tue dans un accident de voiture en janvier 1975 et son pere ne s'est jamais remis de sa mort.

A ce moment, Audiard ecrivait L'incorrigible pour Belmondo. Je suis certain que ce n'est pas lui qui a fini le scenario a cause de cela mais de Broca le metteur en scene. Cela se ressent tres nettement au milieu du film avec la tres nette rupture de ton au milieu du film, et cela aussi bien dans le scenario que dans la qualite des dialogues, ceux de Julien Guiomar sont excellents. La premiere partie est etourdissante avec un Belmondo au mieux de sa forme, la deuxieme est poussive et assez laborieuse. Les 45 premiers minutes de ce film sont parmi mes preferees au cinema, j'adore tout simplement et puis il y a une jolie valse de Geroges Delerue qui en sert bien le tempo.

Apres la mort de son fils, Audiard ecrira un curieux livre au contenu tres etrange pour lui, avec d'abrupts changements, puisque cela varie entre le livre de souvenirs et le travail de deuil. Cela s'appelle La nuit, le jour et toutes les autres nuits, j'ai eu l'occasion de le lire et c'est vraiment tres particulier, tres, tres loin de l'Audiard truculent qu'on connait dans ses filsm des annees 60 et 70.

Cote cinema, apres ce drame, ses films sont devenus plus graves, plus sombres, plus amers. Il trouva en Michel Serrault un double. Ce dernier avait vecu une tragedie similaire et et qui lui arriva en meme temps qu'au scenariste, a savoir la mort de sa fille egalement dan un accident de voiture, ce sort commun rapprocha les deux hommes et on pu voir sur les ecrans d'excellents films dont certains sont devenus cultes, ce sont Garde a vue, Mortelle randonnee et On ne meurt que deux fois.

Considerant le desespoir que la mort de son fils provoqua, je me demande si il savait que ce dernier le detestait autant.


361. froggy - 09/01/23 00:32
Cette chanson de Gainsbourg n'est pas ce qu'il a fait de mieux et de tres loin. La periode de lui que je prefere est celle qui va de l'album Bonnie & Clyde (1968) a L'homme a tete de chou(1976).

Lemon Incest est d'abord et avant tout une musique de Chopin, la sublime Etude No 3. Le texte est ce qu'il est, plutot faible avec son jeu de mots contenu dans le titre. A cette epoque, Gainsbourg est dans sa derniere periode, la Gainsbarre, qui est completement ininteressante artistiquement a quelques exceptions pres mais qui a fait sa fortune.

Le revirement de Gainsbourg date de 1975 avec l'echec commercial de L'homme a tete de chou alors que le single sorti le meme ete, L'ami Caouette, une chanson completement idiote, avait ete un tube estival. Il a dit alors qu'il n'allait plsu ecrire que de la soupe, ce qu'il ne s'est pas gene de faire en commencant avec Aux armes etc. sorti au printemps 79 et qui avait ete un succes aussi grand que le scandale qui accompagna sa reprise de La Marseillaise facon reggae. Mais vous connaissez cela aussi bien que moi.

Et tout le monde de tomber dans le panneau.

Pour moi, c'est ca le scandale. Gainsbourg l'elegant et talentueux dandy des annees 60 et 70 qui avait fait chavire le coeur de Jane Birkin en 1968 etait un devenu un provocateur mal fringue ayant sombre dans le pastis et la facilite. Ce qui fait que Jane etait partie aussi. Il y a quand meme de jolies choses dans cette periode, entre autres, l'album Pull marine ecrit pour Isabelle Adjani et la chanson Manureva pour Alain Chamfort dont il avait ecrit les paroles.

360. LienRag - 08/01/23 23:16

359. longshot - 08/01/23 17:37 - (en réponse à : pm 353)
Non mais ça je sais (enfin je sais que c'est ce que disent ceux qui n'aiment ni les uns, ni les autres) (oui parce que perso, si c'était vrai j'aimerais bien que ça marche dans les deux sens, parce que j'aurais beaucoup moins de mal à voter pour la FI s'ils étaient alignés sur les positions de Mediapart) mais concrètement c'est censé marcher comment ? Genre à la FI il y a une section BD qui s'occupe de rédiger des propositions pour les festivals, ils ont préparé leur texte et puis Mediapart s'est occupé de trouver 500 personnes pour le signer ?

Bon, je suppose que c'est possible, hein, après tout Mediapart collabore avec la revue dessinée, ils doivent avoir des contacts dans le milieu, mais en l'absence d'autres preuves il me semble quand même plus simple de croire que les signataires sont bien à l'origine du texte, et que la FI n'a rien à voir là-dedans.

(Ceci dit juste avant, il y avait eu une autre polémique autour de la participation de Vivès à un autre événement, et Boulet notamment avait exprimé son mécontentement. Alors Boulet est copain avec Melaka et Reno, qui sont assez proche de la FI pour avoir illustré leur programme en BD, mais tout de même, je pense qu'ils ont assez d'autonomie pour imaginer ce genre de truc sans que Mélenchon ait besoin de s'en mêler.)

(Mais je suis peut-être naïf.)

358. Quentin - 08/01/23 15:49 - (en réponse à : Heijingling)
Je suis d'accord pour dire que les images sont un langage. Si je me souviens bien, notre désaccord porte sur autre chose (le supposé "pouvoir intrinsèque" des images qui "parlent en soi").

357. heijingling - 08/01/23 14:32 - (en réponse à : Quentin)
Bah, cela me semblait évident (mais peut-être pas avec la même signification que pour pm), c'était une plaisanterie sur nos désaccords quant au fait que l'image soit un langage en tant que tel.

356. Quentin - 08/01/23 13:12 - (en réponse à : pm)
J'ai encore lu une BD ce matin (Denier week-end de janvier, de Vivès) sans difficulté particulière. Et j'apprend aujourd'hui que je ne sais pas lire une BD...

355. pm - 08/01/23 12:08 - (en réponse à : Quentin)
Ça me semble clair.

354. Quentin - 08/01/23 10:15 - (en réponse à : Heijingling)
Quentin ne sait pas lire une BD

Qu'entends-tu par là?

353. pm - 07/01/23 23:04 - (en réponse à : Longshot)
Ce n’est un secret pour personne que Mediapart est devenu l’organe officieux de Lfi.

352. longshot - 07/01/23 22:31
@ suzix

LFI […] a qd même demandé qu'il soit créé à Angoulême une sorte de comité "politique" pour s'assurer que les BD et les auteurs mis en avant par le FIBD soient assez inclusifs et féministes

Voir post 263 de lien. Je me demande quand même où pm (post 250) et toi êtes allés cherchés en plus que LFI serait à la manœuvre. Ou alors j'ai manqué un truc et vous parlez d'une autre tribune ?

@ froggy : J'ai toujours trouvé cette chanson hyper malsaine (je n'avais jamais vu le clip, par contre, je vois qu'on est bien dans le style), mais dans le contexte de l'époque ça reste assez soft, Gaisnbourg ne fait « que » flirter avec les limites que d'autres franchissaient allègrement. Et aujourd'hui il reste suffisamment iconique pour qu'un Alex Beaupain puisse reprendre l'album Love on the beat dans son intégralité, y compris cette chanson.

Mais bref, à partir du moment où on interdit la pédopornographie, il faut s'attendre à ce qu'il y ait des débats sur les limites. C'est normal, et normal aussi que la jurisprudence évolue. De là à imaginer que cette chanson disparaisse, franchement… (Les albums de Vivès, par contre, c'est beaucoup plus ambi gu… Et surtout, c'est le présent.)

351. heijingling - 07/01/23 18:19
Non seulement Quentin ne sait pas lire une BD, il appert qu'il ne sait pas non plus lire tout court, et de plus ne sait pas ce qu'est un mot-clef.

350. Quentin - 07/01/23 16:29 - (en réponse à : Hinjingling)
Nimporte quoi. Ca montre bien la médiocrité de Bulledair. Des BD "classique" (pas juste documentaire/reportage mais avec un scénario) sur le Tibet, il y en a beaucoup plus que sur la Palestine. Cosey, Béhé, Bess, sont les trois premiers qui me viennent instantanément à l'esprit en plus de ceux que tu as mentionné. Il y en a sûrement plein d'autres.

349. pm - 07/01/23 15:41
Ce qui m’ennuie le plus avec ces excès tous azimuts d’une certaine gauche, et de loin, c’est qu’ils jouent le rôle d’idiots utiles en favorisant l’extrême droite par réaction. Or l’extrême droite est le vrai danger, lfi n’arrivera jamais au pouvoir ( pas seul en tout cas), et ce retour de l’extrême droite au pouvoir se voit dans de nombreux endroits ( Suède, Israël, Italie…) même si, et c’est mieux, tant que les élections ne sont pas annulées ils finissent par être balayés ( USA, Brésil).
Quand je vois avec quel cynisme Mélenchon envisage des alliances avec le front national afin de faire tomber le gouvernement, je me dis que lepen n’en espérait sans doute pas tant.
Ruffin a raison, que la gauche se recentre sur les questions sociales, qu’est-ce que l’ouvrier d’une usine qui ferme en a à faire de l’écriture inclusive !

348. totom - 07/01/23 15:11
J'aime bien Gainsbourg
Ses chansons ou film avec sa fille étaient clairemment de la provoc assumée à l'époque, ce serait censuré de nos jours, dommage
Niveau musical, c qd même un grand comme Brassens en plus touche à tout

347. Odrade - 07/01/23 14:47 - (en réponse à : Gainsbourg 343)
Jamais compris comment ça a pu passer.
Il y a vraiment un poids deux mesures en France. Les "génies" peuvent faire ce qu'ils veulent ?
J'aime pas SG. C'est comme certains auteurs BD, ou peintres (etc.) : j'aime pas ce qu'ils font, même si je salue leur talent (je ne parle pas de BV, là).

O.

346. pm - 07/01/23 11:25 - (en réponse à : Longshot)
Le racisme et l’antisémitisme de cette crapule d’Audiard sont en effet bien connu et documenté.
Ça me fait penser à la première d’un film de mon ami enfance où le fils d’Audiard était présent ( pas Jacques, l’autre, qui, je crois, est maintenant décédé) et était d’une grande virulence envers son père qu’il détestait au plus haut point avec des arguments très solides.

345. heijingling - 07/01/23 08:33
J'ignore s'il s'agit d'un "deux poids, deux mesures", mais quand on voit le nombre de films, livres, concerts, BD, ONG, organisations, engagements personnels, actions, en faveur de la cause palestinienne, par rapport aux Tibetains, aux Aborigènes australiens, aux indiens de l'Amazone, aux irlandais, aux Ouighurs, aux Biafrogalistanais, il est évident que les premiers sont les chouchous absolus de l'engagement "humanitaire" ou des droits de l'homme.

(Pour m'édifier, j'ai cherché Palestine et Tibet sur Bulledair, je n'ai pas été déçu, avec d'un côté, entre autres, Palestine, une nation occupée, Palestine, vivre en terre occupée, Ravager la Palestine, de l'autre, Tintin au tibet, Chick Bill, l'énigmatique Tibet, le Scrameustache la caverne tibetaine...Ha, si, tout de même, Caroline Baldwin, free Tibet.)

344. froggy - 07/01/23 00:51 - (en réponse à : egoes)
En tout cas, il est clair que Corbeyran et Jeff ont peu de chance de se voir consacrer une expo pour Angoulème 2024, non ?

Cele en dependrait du theme, si c'est "La bande dessinee maltraitee", elle y serait en bonne place. :-)

343. froggy - 07/01/23 00:43


Profitez en parce que cela aussi va disparaitre si ca continue comme cela.

342. froggy - 07/01/23 00:28

341. suzix@bdp - 06/01/23 22:47
340. longshot - 06/01/23 22:18
[...]Ceci dit je crois vraiment que vous vous faites des films. Ni « les LGBTQ » ni les autres ne menacent la liberté d'expression. Au contraire : ils s'en servent…


Evidemment qu'on psychote! Mais je ne crois pas que ce soit des LGBTQIA+ qu'on se méfie. Eux ne sont pas politisés. Mais il faudrait être complètement hermétique pour ne pas se rendre compte de la tendance réelle que prend la gauche vers une radicalité "autoritaire". La gauche des 60's aux 90's c'était la gauche qui réclamait plus liberté contre la droite catholique, paternaliste des traditions. En France la gauche a commencé à s'étioler dans les années 2000 pour se perdre complètement dans les années 10. La "nouvelle gauche" est plus radicale parce que la gauche raisonnable a explosé face à sa position intenable. Cette gauche radicale c'est LFI qui a qd même demandé qu'il soit créé à Angoulême une sorte de comité "politique" pour s'assurer que les BD et les auteurs mis en avant par le FIBD soient assez inclusifs et féministes ... 'scuse mais si ça ne te fait pas tiquer, je ne sais pas ce qu'il faut. Tu imagines si LFI arrive au pouvoir en 2027 ce que ça va donner !? Ces gars sont dangereux. Ensuite il y a tous les groupes d'influence qui s'offusquent de la moindre bite de travers ... et qui pourtant se disent de gauche. Ce sont eux qui ont fait annuler l'expo de Vivès. E.ux.lles aussi sont dangereux. Pas politiquement mais socialement. Ces gens sont "néo-rétrogrades" (je le replace hein (;o) sans s'en rendre compte sous couvert de faire le bien. La différence entre la droite (dont je ne suis pas) et la gauche (dont je ne suis plus) c'est que quand la droite fait le mal, elle le sait. Quand la gauche fait le mal, elle ne s'en rend pas compte parce qu'elle pense faire cela pour le bien commun. La gauche, dans ses excès, est en ce sens plus dangereuse que la droite. C'est Voltaire! "Mon Dieu, gardez-moi de mes amis. Quant à mes ennemis, je m'en charge !"



 


Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio