Les 10 critiques de Gasoil sur Bd Paradisio...

Dessin collant tout à fait avec le type d'histoire, on connait Hermann, rien de neuf à l'ouest. Mais le scénario .... Pénible. On se croirait vraiment dans un livre d'histoire pour étudiants de 3ème année préparatoire. Sans doute que ces chers héritiers du trône d'un empire dont j'ignorais jusqu'à aujourd'hui l'existence ont-ils fait 15 allers-retours en prenant-perdant le pouvoir mais alors fallait-il chosiir un tel sujet qui a peu d'intérêt historique. Je ne suis pas fasciné par le pal (y a intérêt si vous voulez suivre) et le scénario n'accroche rien. Je suis péniblement arrivé jusqu'au 3/4 de l'album qui m'avait pourtant attiré par un premier coup d'oeil aux dessins. Le choix du sujet s'il s'agit d'un sujet historique nécessite quand même de voir s'il peut ou non, passionner le lecteur et surtout de ne pas le détailler comme une succession de faits quasi tous identiques les uns aux autres. Aucune identification négative ou positive possible à aucun personnage.
Je suis assez surpris des critiques élogieuses à propos de ce nouvel album de Lucky Luke. Non que ce soit mauvais en soi mais pas mal de defauts irritants. Beaucoup trop de texte , un tas d'allusions prévisibles genre Celine Dion dont on ne se demandait même pas s'il allait la mettre dans la BD mais plutôt où et quand ? On s'y attendait, ça n'a absolument rien de drôle , ça n'ajoute rien et le coup de la caricature a déjà tellement été fait que malgré que ce soit un nouveau scénariste, on a une impression de déjà vu. Dommage parce que le scénario est par ailleurs un peu faible. Bref, un peu décu par Laurent Gerra dont je ne doute pas du talent et qui pourrait se corriger au second album s'il laissait tomber le parallélisme avec ses sketches. Bon point par contre sur le dessin qui respecte bien l'esprit de Morris tel que je m'en souviens. Les caratères en italique dans les philactères, svp, c'est fatiguant....
Très bonne bande dessinée très prometteuse. Dessin impecc à la Piroton, ça fait un peu penser à Jess Long de la grande époque en un peu moins rigide. Scénario très bon sur fond d'ambiance de prohbition américaine. On la joue un peu David contre Goliath à part que cetet fois-ci il y a deux Goliath, à savoir deux gangs différents de la mafia qui s'opposent contre un jeune homme de 13 ans. En clair les chances sont àpeu près égales au départ. Pas de troll, pas de science-fiction, pas de guerre des étoles et pas de dessins à la manga, ça fait du bien.
Amusant comme les avis peuvent divergér. Autant j'ai trouvé le scénario du dernier Blake et Mortimer affligeant (l'histoire n'arrête pas de ne pas démarrer et on va encore avoir droit à la même chose), autant ce Comte Skarbek m'a accroché immédiatement. Evidemment on sent le clin d'oeil à Monte-Christo mais ça s'arrête là. On est plongé dans le monde de la peinture tant dans l'histoire que dans le dessin dans lequel Rosinski excèlle (qu'il arrête cette série sans fin de Thorgal quand on voit ce qui peut faire à côté). Le scénario n'est peut-être pas d'une originalité extraordianire mais le but de la BD n'est il pas de divertir et ça vaut un super polar. Ca tient certainement aussi bien la route si pas mieux qu'un Blacksad qui a été encensé pour son dessin... Au-dessus de tout, ce dessin est extraordinaire. Chaque case est une peinture, à se demander si l'auteur ne dessine pas tout par tableaux, je ne sais pas ? Un très bon moment.
J'avais vu des extraits de cet album dans 'coup de pouce aux jeunes auteurs' à l'époque sur ce site. Un peu déçu par ce que ça donne en réalité. Les couleurs étaient bein plus vivantes sur le site alors que le papier a théoriquement un rendu bien meilleur que l'écran où on n'a jamais que des images compressées au maximum. Réellement dommage de la part de Casterman qui peut quand même se permettre d'éditer de la top qualité. En plus il y avait de superbes planches dans le preview sur le site qui ont carrément disparu dans l'histoire. Dernier détail assez casse-pieds : la typo en italique. A éviter à tout prix, de même que le fondu dans les textes-images qui rendent la lecture assez pénible. Sinon, il faut reconnaitre que ces deux auteurs sont assez prometteurs mais de grâce, corrigez ces détails qui vous pénalisent plus qu'ils ne vous aident.
Kuklos par Gasoil
Dans ce défilé de BD qui sortent et dont il faut bien le dire très peu tiennent la route au point de vue du scénario, on a de temps en temps une bonne surprise qui s'est manifestée ces jours-ci par Kuklos. A prime abord, le dessin intrigue, on jette un coup d'oeil en se disant que c'est de nouveau un truc branché qui se veut underground (cad en général sans le début de l'ombre d'un projet de scénario) et on s'apercoit qu'on est non seulement captivé mais que le dessin 'colle' extraordinairement bien au thème. Evidemment le sujet choisi est passionnant à savoir les agissements du Ku Klux Klan, encore fallait il ne pas le rater, ce qui n'était pas à la portée de tout le monde. L'histoire est menée de main de maître et on est tenus en haleine du début à la fin, ça se fait rare. Quelques inconnues : se base t'on sur des faits réels ou est ce de la pure fiction : les noirs ont ils eu un jour une revanche sur des membres du KKK, j'en doute mais je ne connais pas assez le sujet pour en douter. Y avait il vraiment des dissentions au sein même du Klan ? Difficile de croire le cas échéant qu'il n'y ait pas eu une revanche terrible des blancs mais peut-être fera ce l'objet d'une suite ? Félicitations aux auteurs pour ce bon moment passé, je leur souhaite tout le succès qu'il méritent.
Le 11e jour par Gasoil
Assez ahurissant d'écrire un livre qui se présente comme un évenement (sortie quelques jours avant la date anniversaire du 11 septembre + première BD à parler du sujet et un marketing comme rarement vu pour un auteur relativement peu connu + titrree raccoleur s'il en est (11 ème jour, histoire de ratisser large). On a l'impression que l'auteur n'était pas à New-York le jour de l'evenement. A une heure de l'après-midi, elle a l'air de réaliser que le temps se couvre (les deux tours sont déjà tombées), ne comprend pas pourquoi les gens s'agitent et discute avec le fantôme de Bruce Willis ??? (sic !) Elle ne comprend pas un mot d'anglais, bref, elle n'a rien vu et rien compris. On peut difficilement le lui reprocher - difficile à imaginer quand même quand on sait que toute la ville était couverte d'un épais nuage de poussière et que la moitié de la terre croyait encore à cette heure là que c'était le début de la 3 ème guerre mondiale - mais alors pourquoi écrire un livre sur ce sujet ? A rajouter que si les dessins de Sandrine Revel sont en général sublimes, ici, ils sont complètement baclés. Dans cette histoire elle est à la recherche de son frère mort sur place quelques temps auparavant, quête honorable s'il en est mais qui ne regarde qu'elle et ne fait en aucun cas un évenement de cette histoire sans queue ni tête. Bref, ça sent le coup marketing à 250 kilomètres heures. Mauvais coup marketing malheureusement et tout le bruit qu'on fait autour ne devrait pas le tirer de la catastrophe annoncée. Un 11 septembre de la bande dessinée. Dommage car s'il y avait bien un sujet dont on pouvait tirer quelque chose dans l'histoire de ces dernières années, c'est bien celui-là. Double dommage car on en parle partout et pour pas mal de monde, ce sera un premier pas dans le monde de la BD. Risquent pas de revenir.
Posons-nous les bonnes questions : quel est le but des Tuniques Bleues ? Faire rire le public : il n'y a pas un moment qui pourrait légèrement prêter à sourire, l'humour y est absent ou tellement prévisible et enfantin que c'en est franchement ennuyeux. Faire un livre d'aventures : le sujet est tellement mal traité qu'il n'y a aucune aventure et pourtant l'idée était bonne : personnellement, j'ignorais tout de ces émeutes à New York lors de la circonsription. Le thème était intéressant mais pas suffisant en soi. Cauvin n'a-t-il donc rien d'un scénariste qui peut donner un tout petit peu de relief à un sujet de départ. Bande dessinée destinée aux enfants ? Sans doute mais je doute qu'ils aient les bases pour comprendre ce qu'était la circonscription et pourquoi le paiement de 300 dollards pour y échapper était tout bonnement scandaleux. Bref, 3 coups dans l'eau mais ça va se vendre car il y a le phénomène d'accoutumance et puis les Tuniques Bleues, c'est sympa. C'était sympa oui, mais tellement mal traité.
Ca démarre gentiment par une histoire assez naive qui raconte l'histoire d'un jeune homme relativement simple d'esprit (mais qui ne l'est pas finalement) débarquant dans la grande ville, chez son frère Chas, petit truand , à la mort de son père. Ca enchaine vachement bien sur le deuxième album qui a déjà le mérite d'avoir supprimé cette typographie excessivement casse-pieds à la lecture (le genre comme si ça avait été écrit à la main) Ca continue enfin tout en beauté avec ce troisième album et finalement, non seulement le scénario de ce polar un peu space, tient tout à fait la route malgré et peut-être encore plus grâce ce dessin un peu naif - et très beau - et on regrette déjà d'avoir à attendre pour le 4 ème album. Toutes les grandes séries ont démarré de cette manière non ?
On m'avait recommandé de lire "Le livre de Jack" car j'avais bien aimé "Le Prince de la nuit". A part les loups-garous d'un côté et les vampires de l'autre, je ne vois pas trop le rapport. L'un (Princes de la nuit) est un roman policier dans lequel le meurtrier est un vampire, l'autre est une sorte de poésie dans lequel le héros devient loup-garou par accident. Ceci dit, c'est très sympa à lire, c'est plein de poésie, et ça pourrait très franchement appeler une suite vu la manière dont ça se termine. Les dessins de la bibliothèque dans la grande maison abandonnée sont très impressionnants et font étrangement penser à la bibliothèque mythique du "Nom de la Rose". Ce livre me laisse un peu le gout du petit prince de Saint-Exupéry.

 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio