Les 22 critiques de Jozeph sur Bd Paradisio...

Ce troisième tome du deuxieme cycle m'a laissé une sensation bizarre. On est loin des Trolls d'origine, et l'ambiance a beaucoup changé depuis le début. Mais les auteurs aussi, donc c'est normal. Cependant, je trouve que la série a perdu en poésie et en profondeur, pour tomber d'une part dans un humour un peu moins haut de gamme, et dans un scénario à la Chroniques de la Lune Noire fait de bastons à foison. D'autant que le trame n'est plus très originale : ça ressemble à tous les romans qui revisitent le mythe d'Arthur Pendragon. Donc je suis un peu sur ma faim pour cette suite, d'autant que j'ai l'impression que l'inflexion est assumée par les auteurs. A lire tout de même, ce n'est pas le genre de serie qu'on arrête sur un coup de tête !
Les critiques précédentes sont un peu sévères à mon goût. Certes, le scénario est léger, simple, voire même simpliste. Certes, on est loin de l'originalité des carnets, de l'humour décapant des Donjons ou de la percussion du chat du Rabbin. Mais tout de même, cet album est très joli. Certains dessins sont fantastiques, et pour ceux qui aime le style de Sfar, c'est très satisfaisant. Par ailleurs, pour ma part, j'ai bien retrouvé les personnages des carnets, et je les ai trouvés attachants. Je conseille la lecture de cet album à toux ceux qui aiment la BD simple et bien faite. Pour moi c'est prometteur et la série pourrait devenir plus intéressante par la suite...
Cet album est excellent. Vraiment excellent. Ce tome est encore mieux que les précédents, et ça tient du miracle. Certains critiques professionnels ont déprécié le travail de Larcenet, disant qu'il avait fait le tour du sujet au premier album et que désormais, la suite du combat ordinaire serait de la redite. Ce sont probablement les paroles aigries d'initiés vexés de voir un tel chef d'oeuvre "volé" par le public. Parce qu'il s'agit à la fois d'un travail génial, et d'un succès de librairie, l'horreur pour les pros. J'encourage tout le monde à lire cette bd. Elle est simple, touchante et fraiche à la première lecture, passionnante à la deuxième, et incroyablement profonde à la troisieme. Et on peut encore la lire et la relire après ca. Larcenet réussit le coup de maître de nous faire réfléchir tout en lisant, ce qui donne un relief incroyable à son histoire si classique. Bravo, peu de BD m'ont fait cet effet. J'adore la dernière page de cet album, c'est d'une beauté rare. Bravo.
Très bel album effectivement. Mais contrairement au critique précédent, c'est en zyeutant les décors que j'ai le plus apprécié cette BD ! La technique des dessinateurs (!) est irréprochable, et ils parviennent à créer une ambiance simple et rassurante incroyable. Les dessins sont magnifiques, le découpage scénaristique de Loisel est superbe, et les personnages sont également très bien rendus. Un très bel album. Pour l'instant le scénario est un peu léger, mais d'une part, il s'agit d'un premier tome, et ce qui compte est de s'attacher aux personnages, et d'autre part, ce n'est pas forcément la première motivation de ce genre de BD !
Les deux premiers tomes de cette serie étaient tout à fait intéressants. Ce troisième confirme le bien qui a été dit. Le dessin est assez bon, sans casser des briques, et le scénario est intéressant sans être tout à fait original. Le point de vue suivi par le narrateur est par contre beaucoup plus original, et très intéressant. On ne tombe ni dans la pitié face à cette machine évoluée et un peu perdue au milieu des humains, ni dans la crainte d'un monde dominé par les machines. Les derniers événements de ce tome sont tout à fait excitants, j'ai été assez surpris de la tournure que prend l'histoire. Je vais attendre la suite avec hâte. Pour résumer : de très bonnes idées scénaristiques servies par une histoire simple et un dessin efficace. A découvrir.
Je ne m'étends pas, tout a été dit. Cette série est de mieux en mieux. Le dessin n'a rien à envier au scénario et vice-versa. Excellente production, accessible, drôle et intéressante. Une des meilleures séries en cours à mon gout.
Pour les amateurs de cette série, n'hésitez pas à poursuivre la collection, ce tome est aussi bon que les autres. Le scénario est toujours aussi bien ficelé, et de plus en plus poétique. Certaines idées me paraissent vraiment géniales, et l'histoire est très agréable. Les textes sont magnifiques : nous avons même droit à quelques joutes verbales à base d'alexandrins qui n'ont rien a envier aux maîtres du 17ème... Tout ceci est fin et doux, c'est très plaisant. Enfin, le dessin est magnifique, comme d'habitude, et la couleur est particulièrement adaptée. L'ambiance de l'album est très bien rendu, l'accord entre la couleur et l'atmosphère est un excellent travail. En conclusion, cet album est très joli, très agréable. Ca fait plaisir.
Cet ouvrage est tout à fait intéressant. D'abord parce qu'il est édité juste après la mort de son auteur alors que celui-ci a passé 20 ans de sa vie à réunir les preuves factuelles de ce qu'il dénonce, et à organiser l'histoire. Celle-ci est passionante d'un point de vue romanesque, et saisissante du point de vue de ce qu'elle raconte. L'histoire des Protocoles des Sages de Sion fait depuis longtemps l'objet de bouquisn et autres articles, mais il faut l'avouer, la voir en BD permet de mesurer l'énormité de cette histoire. Eisner voulait la mettre en images pour que le message puisse diffuser au plus grand nombre, je pense que son but est atteint. J'ajoute que certains dessins sont exceptionnels, et qu'ils justifient à eux seuls l'achat de cette BD.
Je suis d'accord avec ce qui a ete dit : l'histoire n'avance pas beaucoup, mais les personnages prennent du relief ! Par conséquent, la série se renforce du côté où elle était assez faible, la profondeur des personnages principaux. On connaissait mal Isaac et Jacques jusqu'à ce tome, c'est maintenant corrigé. Le dessin est toujours exceptionnel, et notamment la restitution du mouvement toujours très technique. Isaac le Pirate prend du galon, reste à espérer que cette série ne s'éternisera pas, et que Blain finira son scénario assez vite...
Je suis surpris que personne n'ait encore critiqué le cinquième tome du tueur... En effet, cette série est à mon gout l'une des meilleures séries de polar noir en ce moment, et il s'agit ici d'un tome concluant un cycle... Le scénario est très bien ficellé, le dernier tome concluant parfaitement l'histoire. On s'attache toujours plus au personnage principal, et ses potes prenent enfin de la valeur. Le dessin quant à lui est toujours aussi soigné dans ce dernier opus, les expressions des personnages, souvent complexes, sont parfaitement bien rendues. Enfin, le récit est encore une fois magnifique, toujours appuyé sur l'idée originale qu'on suit principalement les pensées du tueur. La lecture de ce tome et de la série entière est un plaisir, et puis, seulement 5 tomes pour un cycle, quelle bonne idée!!!! (...) Par conséquent, je recommande expressément la lecture du tueur, qui deviendra j'en suis sur une série hors norme dans peu de temps. Il est de plus surprenant de comprendre voire même d'excuser un tueur au sang froid comme le héros, à expérimenter, vraiment...
Je serai court, il y a déjà beaucoup de choses de dites. J'ajoute seulement 5 étoiles et un commentaire : ceux qui sont déçus pensaient que cette série de classait dans le polar médiéval. On sait désormais qu'elle est à classer dans la fiction historique. Et alors? Le scénario et le dessin n'en sont pas moins excellents... Pas de déception à avoir, seuls les auteurs décident du domaine dans lequel ils souhaitent voir classée leur BD. Il s'agit, sans conteste, d'une des meilleurs BD du genre.
Voilà un troisième tome très intéressant ! Le début me paraissait pour l'instant un peu terne, notamment en comparaison de la série mère le Chant des Stryges. Comme beaucoup, je lisais le Clan des Chimères uniquement pour son rapport avec les Stryges. Mais ce troisème tome lance l'histoire pour de bon, et c'est avec plaisir que l'on découvre les Stryges du moment, semblables en tous points avec celles de notre époque... Sont-ce les mêmes ? En tous cas, l'opposition/association d'un enfant aux pouvoirs étranges et de monstres mythiques n'est pas sans rappeler une troisième série du même type... Et ça promet. Ce troisème tome est passionnant.
Certes, la couverture est un peu bizarre... On a l'impression d'être face à une série B de science fiction, ce que justement on essaye d'éviter en lisant des BD policier-fiction... Mais l'intérieur est tout de même plus dans la lignée des tomes précédents. L'histoire qui débute semble aussi bien ficelée que le cycle d'avant, et on retrouve avec joie les personnages déjà si bien travaillés. Juste un regret pour ma part pour l'instant, peu d'explications sur ce qui s'est passé pour Nivek et l'Ombre pendant 7 ans... Mais le premier tome d'un deuxième cycle est souvent le plus délicat (avec le dernier), donc patience, et lisez quand même...
J'ai tout simplement trouvé ce tome exceptionnel.J'aimais déjà beaucoup le premier cycle, qui posait bien les bases de ce monde de Trolls et de Gobelins. On pouvait cependant reprocher au scénario d'être un peu fade... Dans ce tome-ci, la nouvelle ambiance est carrément prenante. Cette ville ou vivent Man et Al est terrible, et les petits humains, rejetés comme on peut l'imaginer, on sait bien le faire, sont tout simplement émouvants de justesse, tant ils réagissent comme il faut aux différentes actions! Le dessin est meilleur qu'avant je trouve, en tous cas il est plus en adéquation avec l'univers décrit. Les personnages sont plus fouillés, et la fin du tome permet beaucoup de libertés aux auteurs pour la suite, tant mieux, trop de bonnes bd s'enlisent en ce moment. En bref, je recommande la lecture de cet album, tout en vous conseillant fortement de lire ou relire le premier cycle pour bien comprendre l'histoire.
Voilà donc le deuxième tome de Lanfeust des Etoiles. Je pense qu'il est égal à ce que l'on pouvait en attendre. C'est à dire que pour les habitués de Lanfeust, il manque peut-être de surprise. Cependant, si on essaye de prendre un peu de recul, il faut avouer que le scénario est de qualité. On ne s'ennuie pas, les personnages sont abondants et bien ficellés, et les situations pour le moins aussi drôles que dans le premier cycle. Seulement, on s'habitue, et il est vrai qu'il y a un risque d'impression de déjà vu. Mais mon cher Sep, je ne suis pas tout à fait d'accord pour dire que les auteurs ont réalisé ce deuxième cycle en se laissant plonger dans la facilité. En effet, poursuivre une telle série est compliqué, et je ne crois pas qu'Arleston le fasse à la légère... Côté dessin, par contre, je rejoins Sep, certaines planches sont moyennes. Mais je trouve au contraire intéressant le lien entre les deux civilisations, celle des bouseux de Troy, et celle des citadins de Meirrions. On voit là l'envie des auteurs de montrer que les deux civilisations sont plus proches qu'il n'y paraît. Conclusion : n'hésitez pas à acheter, ça vaut toujours largement son prix!
Rien de spécial à ajouter par rapport aux critiques précédentes, seulement mon plein accord : C'est simple, léger, très joli... Une BD très reposante, aux dessins que je trouve franchement exceptionnels! On pourrait reporcher aux auteurs de ne pas assez fouiller les situations qui se succèdent. Mais je crois que ce serait exagéré. Le style et le dessin se complètent très bien, pour donner cette légèreté que nous sommes tous contents de trouver. A lire le soir, avant de dormir!
Considérée jusqu'à maintenant comme une série parmi tant d'autres, il se peut qu'à partir de ce troisième tome Le Scorpion devienne un morceau important de la BD du genre. En effet, autant les deux premiers tomes proposaient l'histoire classique d'un héros ordinairement supérieur à ces ennemis, évoluant dans un scénario certes très bien ancré dans l'histoire de Rome, mais un peu lent et vide, autant ce troisième tome, gràce à une succession de révélations au sujet de l'histoire de fond, permet au scénario de se développer et de devenir très prometteur. Les personnages sont désormais complets, très bien décrits dans l'ensemble des trois tomes, et l'action du troisième permet de justifier la lenteur des premiers. Les motivations des différents personnages sont maintenant révélées, ou presque, et la suite promet d'être excellente. Cette série mèle humour et action de manière très habile, et tout ceci n'est pas sans me rappeler l'excellent "De caps et de crocs"... Une note excellente est à donner au dessin et à la couleur. Je suis tout simplement baba devint la qualité du trait, et devant le génie de la mise en page. Les combats sont exceptionnels, et on a l'impression de regarder un film tant le cadrage et les enchainements sont bien faits. Un dernier mot sur les couvertures : elles sont pour moi génialissimes. En bref, procurez vous cette série tout de suite, car bientot il faudra pouvoir en parler!
Voilà une fin digne des trois premiers tomes du cycle. Le dessin est toujours aussi exceptionnel, avec des couleurs bien choisies, et un trait très efficace qui permet de créer une ambiance très crédible. Le scénario est bien bouclé, je n'ai pas noter d'incohérence majeure. Je trouve l'histoire un peu trop chargée d'évênements sur l'ensemble des 4 albums, mais il vaut mieux 4 tomes bien fournis que 10 trop légers. Merci en tous cas aux auteurs qui terminent leurs cycles en moins de 5 albums, c'est souvent trop long au-delà. Mortepierre est une très bonne BD, pas un chef d'oeuvre, mais largement au niveau des séries qui cartonnent en ce moment dans le domaine. N'hésitez pas à vous procurer la série si vous ne connaissez pas.
Il y a déjà plusieurs semaines que j'ai lu Opus O - Phenomenum. J'avais trouvé ça marrant, mais je l'avais vite oublié. En voyant les commentaires sur ce site, je me suis dit qu'il fallait que j'ajoute le mien, histoire de donner un avis globalement différent des autres. L'idée de l'album est pas mal, mais loin d'être originale. Un gars normal qui se découvre un super pouvoir, c'est quand même classique. Le fait qu'il ressente tout un tas d'appréhensions différentes par rapport à ce qu'il pourrait faire de ce pouvoir est encore plus classique. Du coup, le scénario, même si il est bon, ne surprend pas, et m'a paru assez lent. Plutot que l'histoire globale, j'ai apprécié tous les petits détails : la réaction des services secrets, le role de la petite amie, la manière dont le héros s'amuse avec son pouvoir, etc, c'est assez intéressant. Mais ça ne fait pas de l'album une bonne BD, encore moins un bon début de série. Ce qui m'a beaucoup plu tout de même, c'est la fin. Cette fin d'album est vraiment une idée originale, et j'aurai aimé que ce soit la première image du tome 1... Peut-être serai-je plus enthousiaste au tome 2 !
On ne peut pas vraiment dire que cet album soit un succès. On ne peut pas vraiment dire non plus qu'il soit ennuyeux à lire... En gros, si vous avez le temps, lisez le, vous serez ravi de voir que la Jet Set est au moins aussi verreuse que prévu. Il semble que les auteurs se soient bien renseignés, on peut donc leur accorder un minimum de crédit quant à leur description de ces ambiances sordides d'orgies à la Crésus... Par contre, le scénario est un peu trop tiré par les cheveux, même si en y réfléchissant bien, on peut trouver dans l'histoire de ce fils de milliardaire aux idées de vengeances aussi fines que ses réflexions, une métaphore assez juste de ce qui pousse le monde à engendrer les plus grands terroristes... Le dessin quant à lui est à mon avis un peu trop sobre pour décrire un tel décor, même si ce style épuré peut participer à la métaphore pré-citée... Bref, mon avis est assez mitigé, jugez en par vous-même. Un avantage certain, ça se lit vite, donc n'hésitez pas!
20 suivants
 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio