Les 5 critiques de Onésime sur Bd Paradisio...

Je viens de lire Spirou & Fantasio à Tokyo, et je crois avoir détecté une "coquille". C'est sur la page de garde : il est écrit "Morvan scénario". Mais ??!?!! C'est pas un scénario ça ?! On dirait du Luc Besson en BD !
Quelle déception, quel désapointement et, n'ayons pas peur des mots, quelle arnaque ! Une fois cet album refermé les deux seules (vagues) impressions positives qui m'en sont restées se sont limitées à la couverture de Buchet et à la séquence humoristique illustrée par Yoann à la fin. Le reste c'est du pur remplissage. 20 minutes de lecture maximun (en prenant son temps encore) pour 12,50 €, pas l'ombre du moindre semblant de début d'embryon de scenario et à peine un peu d'intérêt graphique (les dessins de Cassegrain). Très nettement en dessous du premier volume qui au moins offrait des séquences transversales interessantes (au Brésil, recrutement et formation de Nirky..). Là c'est du remplissage destiné aux fans en manque entre deux albums de Travis et de Carmen. Une honte, une bouse en polychromie ! Heureusement que je ne l'ai pas acheté en librairie !
Aïe aïe aïe ! Quelle couillonade de scénariste, quelle bourde de dessinateur ou les deux ! Explication : dans cet album les sales mioches vont avec l'élégant vider un grenier à la campagne. Le frère du commanditaire du vide-grenier le tue, et planque son cadavre dans le coffre à l'arrière de la voiture. Or la voiture en question c'est une Renault Dauphine dont le moteur se trouve à l'arrière !!! Autre méconnaissance mécanique (mais moins grave) : quand l'élégant parle d'aller chercher l'Estafette. Le camion représenté est un Renault 1000 Kilos. Malgré la popularité du modèle de fourgonette Renault baptisée "estafette" rappelons que ce terme en français désigne un messager militaire et non pas n'importe quel véhicule utilitaire. De plus, quand à la fin de l'album, on s'aperçoit que le mort ne l'est pas (après avoir pris x balles dans le buffet presque à bout portant et passé ainsi une nuit dans un coffre de voiture), on touche le fond ! Gageons que c'est le changement de dessinateur et certainement la rapidité d'exécution exigée par l'éditeur ou je ne sais trop quelle pression dans la conception de l'album qui en est la source. Cependant quand on veut dessiner une série ayant pour cadre la France des années 1950, il me semble que l'environnement matériel est à traiter sérieusement (les marques, les publicités d'époque affichées sur les murs, la musique ou les chansons fredonnées par les personnages etc.) Cette somme de détails qui rend un récit plausible et qui offre au lecteur une douce nostalgie entre Trenet et Amélie Poulain.
C'est la première fois qu'un scénario de David Chauvel me déçoit. En effet alors que le cadre de la série, son ambiance ont été de mieux en mieux rendus au fil des albums par le dessin de Kerfriden, le scenario de Chauvel patine pendant 3 albums avant de tout lâcher dans le dernier trop vite et trop tard ce qui est extrèmement frustrant. Soit il manque à cette série un album soit elle en a un de trop, en tous cas elle laisse une pesante impression d'inachevé.
Je suis assez déçu par ce dernier tome d'une série "tête de gondole" de chez Delcourt aux sorties rapprochées mais inégales. Au deuxième degré le début de l'histoire façon "Spiff le spationaute" m'a bien fait marrer ! Alors PAF on se crashe sur une planète et dix minutes après on rencontre des habitants sympas dont on parle la langue grâce à un gadget SF. Même dans le Scrameustache on ne trouve pas de tels raccourcis !

 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio