Les 46 critiques de Schtroumpf lecteur sur Bd Paradisio...

La traque (Les Tuniques Bleues) par Schtroumpf lecteur
J'aime bien la série des Tuniques Bleues, qui malgré son nombre impressionnant d'album arrive à garder une certaine qualité, même s'il y a quelques ratés de temps à autre. "La traque" ne casse pas des briques et je suis assez d'accord avec la critique précédente qui trouve qu'il y a deux histoires en une. Blutch et Chesterfield parte dans un premier temps à la recherche de déserteurs, puis prisonniers des sudistes s'échappent (encore une fois) de la prison de Robertsonville (c'est vraiment une passoire cette prison). La première idée de la traque des déserteurs pour reconstituer l'armée (et non pour les fusiller) était assez intéressante, mais ne dure finalement que peu de temps, c'est dommage pour une fois qu'une alternative à l'exécution des déserteurs était trouvée. L'intérêt de cet album est de montrer que les soldats et les gradés sont des hommes comme les autres et peuvent facilement cédés à la panique au cours d'un combat. Quant aux dessins de Lambil, ils sont toujours aussi bons.
Bon on est dans du Trolls de Troy basique. De la baston, des blagues dans tous les sens (avec plus ou moins de réussite), des héros pas bien futés et de grosses références à Astérix (je pense notamment à la scène des pirates ou au village de Trolls qui résiste à l'envahisseur). Le dessin de Mourier est très bien, et l'histoire ressemble fortement à celle des 101 dalmatiens. D'ailleurs la méchante Cruella a été remplacée par la cruelle Méchanta, qui veut elle aussi se faire un manteau en fourrure, mais en fourrure de Trolls et un Troll c'est moins facile à attraper qu'un Dalmatien. Comme d'habiture, l'histoire n'est pas très compliquée à suivre... En même temps ce Trolls de Troy répond à ses objectifs : distraire sans prise de tête (vraiment aucune), et, fait nouveau par rapport aux derniers albums, l'histoire est en deux tomes. Ce qui donne l'avantage d'avoir une histoire un peu plus fouillée (mouais, je ne suis pas complètement convaincu de ce que je viens d'écrire !). Le fait est que les fans de la série devrait y trouver leur compte. Personnellement ce n'est pas ma tasse de thé, mais au moins il n'y a pas de grosses blagues de cul à toutes les pages, ni de blagues inspirées de la publicité télévisuelle. Bref, ça casse pas des briques mais c'est sympa à lire quand on ne veut pas se prendre la tête.
Episode 1 (Antarès) par Schtroumpf lecteur
Ah les cycles d’Aldebaran, quel bonheur de lire ces histoires ! Le troisième cycle démarre très bien. Un album coloré avec de nouveaux animaux étranges sortis tout droit de l’imagination de Léo. On voit les modifications survenue sur terre : Paris est tellement polluée qu’il faut sortir avec un masque à oxygène, les taxis n’ont plus de chauffeur, la place de la religion est importante. Kim se fait manipuler pour partir vers Antares, une nouvelle planète à coloniser. Ce que Kim ne sait pas, c’est qu’il se passe des phénomènes très étranges sur Antares qui pourraient remettre en cause sa colonisation. Mais les pouvoirs financier et religieux sont trop importants pour que le processus de colonisation soit interrompu. J’ai pris un plaisir incroyable à lire cette BD, l’histoire est très bien, j’adore les dessins de Leo et surtout sa mise en couleur. C’est un tout harmonieux. Et la grande force des histoires de Leo est de toujours nous placer dans un cadre sans qu’on y prête réellement attention, de nombreux indices de contexte nous sont donnés en second plan (les passants qui portent des masques à oxygènes, les ruines de Notre Dame, etc.) qui nous renseignent sur les évolutions environnementales, sociales et technologiques de la société dans cette époque future. Chaque case est une œuvre. Et la couleur directe donne une autre dimension à cette BD. Il n’y a pas à dire, Antares Episode 1 (bizarrement cet album n’a pas d’autre titre que Episode 1 ; Leo aurait aussi pu l’appeler "le départ"), ça change des autres BD, c’est vraiment rafraichissant ! Vivement la suite. Merci M. Leo et chapeau bas !
Terre de rêves par Schtroumpf lecteur
C'est la troisième oeuvre de Tanigushi que je lis après les sublimes "Quartier lointain" et "Mémoires de mon père". Tanigushi cultive les histoires parlant de séparations, qu'il s'agisse d'animaux (chien, chat) ou de personnes (ami, nièce, père, mère). Cet album est structuré en 6 chapitres : les 5 premiers se suivent et nous racontent la vie d'un couple avec leurs différents animaux ; le dernier raconte l'amour et surtout l'attirance d'un homme pour la montagne. Ces récits sont toujours très justes et toujours aussi bien dessinés par Tanigushi. L'ambiance qu'il réussi à créer dans ses albums est remarquable. Mais (il y a forcément un mais puisque je n'ai mis que trois étoiles), j'ai lu cet album après Quartier lointain et Mémoires de mon père et il m'a moins pris aux tripes. Il m'a laissé plutôt indifférent (sauf peut-être le dernier chapitre). Ca reste une très bonne BD très agréable à lire, mais je reste sur ma faim par rapport aux autres albums de Tanigushi.
Malgré le nombre d'albums de cette série, je continue à bien l'aimer. Le fait que les histoires se déroulent dans un contexte actuel et qu'elles se tiennent en deux albums y fait beaucoup. Même si à force on sait à quoi s'attendre avec Largo, les scénari sont toujours bien ficelés et assez touffus. On ne sait pas encore qui tire quelles ficelles dans cette nouvelle histoire, mais Largo s'est encore fourré dans une situation sacrément embêtante, tombé dans un nouveau piège. Cet album nous fait découvrir une partie de la vie de Largo au Tibet et comment il a noué des relations avec une triade chinoise, relations qu'il a utilisées pour sortir Simon de la forteresse de Makiling et qui lui valent ses nouveaux ennuis. Je trouve les dessins de Francq toujours aussi beaux et aussi fouillés. Une histoire de Largo comme on les aime avec ses traîtres et ses situations à rebondissement...
L'otage (Wayne Shelton) par Schtroumpf lecteur
Je rejoins complètement herve (critique précédente) dans son commentaire sur cet album. Ce d'autant plus que juste avant de lire cette dernière aventure de Wayne Shelton, je venais de lire le dernier tome de Largo Winch. On sent quand même que ce n'est plus Van Hamme qui fait les scénar. Le dessin de Denayer est très bien, mais l'histoire est traitée hyper vite vu ce qui se passe. Wayne Shelton est rapidement convaincu par Honesty d'aller jouer à l'Agence tout risque au Bamago pour sauver son amour d'enfance, Wayne Shelton embobine en quelques cases un officier français qui va lui fournir du matériel pour son expédition (je doute que les gradés français soient aussi crédules), l'otage est repéré très vite et aussitôt délivré. Même si on devine vite que l'otage est plutôt content de son sort, le fait qu'il participe à sa captivité est intéressant. On notera que chaque fois que les héros de cette série font des actes répréhensibles, ils le font sous couvert d'une certaine morale, du coup c'est pas très intéressant. L'intérêt de cet album, outre le dessin, est que l'histoire tient en un seul album. Cette série était bien partie, et le changement de scénariste lui est plutôt préjudiciable...
Jiro Tanigushi a l'art et la manière de raconter des histoires humaines. Je découvre cet auteur depuis peu et j'aime ce qui se dégage de ces oeuvres, la façon qu'il a de mettre en scène ses récits. Je pensais que cet album serait autobiographique, mais pas du tout. Le petit Yoichi, profondément traumatisé par le départ de sa mère, l'abandonnant, lui, son père et sa soeur, va finir par s'éloigner de sa famille, tenant son père responsable du départ de sa mère. Il ne reviendra que pour la veillée funèbre de la mort de son père. Comme pour Quartier Lointain, Tanigushi évoque ici aussi le thème de la rupture associé au départ d'un parent (ici la mère). Le dessin est superbe, en noir et blanc, la narration est excellente. L'histoire de Yoichi et de sa famille, racontée dans cet album, ne peut laisser insensible. Un album que je vous recommande vivement et qui vaut vraiment la peine d'être lu.
La face karchée de Sarkozy par Schtroumpf lecteur
Voilà une BD qui sort de l'ordinaire. Elle retrace de manière très documentée la vie de Nicolas Sarkozy. C'est traité de manière humoristique et c'est très intéressant. On y apprend de nombreuses choses sur les positionnements de Nicolas Sarkozy et les stratégies qu'il a employées dans sa marche vers l'Elysée. A lire pour ceux qui veulent découvrir les péripéties de la vie de Nicolas Sarkozy.
Magnifique ! Cette BD est tout simplement magnifique. C'est la première fois que je lisais une BD de Tanigushi et j'ai été envouté. L'histoire est simple, mais il s'y passe énormément de choses. Et tout se passe dans une sérénité ambiante remarquable. L'auteur utilise de nombreux sauts temporels et cela fonctionne très bien, c'est très fluide, on n'est jamais perdu à se demander à quelle époque nous sommes. En plus j'adore les dessins. Un pur chef-d'oeuvre que je vous recommande vivement.
Quel plaisir de lire cette BD. Jirô Taniguchi nous emmène dans la vie d'Hiroshi et nous fait vivre avec lui. Hiroshi la quarantaine se retrouve dans sa peau d'adolescent, plus de vingt ans en arrière, mais avec tous ses souvenirs et ses connaissances d'adultes ce qui entraîne forcément quelques changements dans sa vie d'ado. L'auteur utilise beaucoup de sauts temporels pour passer d'une époque à une autre, et ces changements s'opèrent avec une fluidité déconcertante, le lecteur n'est jamais perdu. J'adore le dessin et l'impression qui se dégage de cette histoire. Une belle histoire d'homme, très touchante et si bien mise en scène par Jirô Taniguchi. Une des meilleures BD qu'il m'ait jamais été donné de lire.
Décidément, la série du Décalogue n'a pas fini de faire des petits. Cette série secondaire du Décalogue est super. Toujours bien menée, on suit avec angoisse le chemin de Merwan Kadder, avec toujours la peur dans ce type d'album que le héros se fasse trucider parce qu'après tout personne ne doit jamais connaître la vérité. On apprend beaucoup de choses dans cet album, j'ai trouvé ces passages un peu longuet, mais ça fait avancer l'histoire et ce n'est pas du superflu. Bien sûr nous avons droit à quelques rebondissements propre à ce type d'histoire où il ne fait pas bon fouiller le côté caché des religions ... Une bonne série, en attendant la suite avec impatience.
L'histoire de Lanfeust dans les étoiles continue. On redécouvre que Lanfeust est un héros mais est aussi un zéro (d'ailleurs son fils n'apprécie pas trop). La série redevient un peu plus sérieuse, j'ai lu cet album sans difficulté (en comparaison des premiers tomes calamiteux de cette série qui m'ont demandé un gros effort pour tenir jusqu'au bout), il n'y a pas trop d'humour débile, l'histoire suit son chemin, Hébus redevient gentil et le fils de Lanfeust fait sa crise d'adolescence. Et c'est pas mal que les tentatives des héros ne réussissent pas toujours ... C'est pas de la grande BD, mais ça se laisse lire facilement et ça contribue à réhausser la série avec le tome précédent. Maintenant il faut espérer qu'Arleston restera sur cette dynamique pour nous pondre une fin de série sympa (surtout s'il veut que je continue à suivre les aventures de Lanfeust).
Le sacrifice (Thorgal) par Schtroumpf lecteur
Déjà c'est un Thorgal et rien que pour ça c'est bien. Pour autant ça ne préjuge pas de la qualité du contenu (voir La Cage par exemple). Je trouve cette fin de cycle avec Thorgal plutôt réussie. On a beaucoup de références à d'autres albums, un peu comme un au revoir. La transition se fait entre le père, qui va enfin être laché par les dieux, et le fils qui va sûrement se faire pas mal chahuter par les dieux (faut bien qu'ils trouvent quelqu'un sur qui s'acharner). En plus, comble du hasard, il se trouve que c'était le dernier album de Van Hamme sur cette série. Alors c'est très bien que les aventures de Thorgal s'arrêtent avec lui pour laisser continuer son univers à travers Jolan. Et puis Rosinski s'est remis à faire de la couleur. Et ça c'est sacrément bien. Même si les personnages sont parfois difficiles à reconnaître, au moins il y a un vrai effort qualitatif (pas comme Le Royaume sous le Sable par exemple). C'est triste de voir s'arrêter les aventures de mon viking préféré, mais au moins ça ne nous donnera pas une série à rallonge et puis c'est pas vraiment fini grâce à Jolan !
Au nom du père (Le Scorpion) par Schtroumpf lecteur
Pour une fois, je n'ai pas été perdu au début de la BD en essayant en vain de me rappeler ce qui s'était passé avant. Et c'est déjà une bonne chose de ne pas être obligé de se relire toute la série pour savoir où on en est. Le dessin reste superbe, les couleurs aussi et l'histoire avance petit à petit avec un énorme rebondissement qu'on voit arriver comme le nez au milieu de la figure. Cela étant, cet album se laisse lire tout seul, nous entraîne dans son univers, que demander de plus ?! Et même si on voit venir le rebondissement en question, c'est quand même sympa. Une très bonne série. Par contre, comme d'autres je n'ai pas compris pourquoi il s'agit d'un nouveau cycle.
La dernière vague (Kaarib) par Schtroumpf lecteur
Je viens de découvrir cette série avec ... déception. Ce premier album part dans tous les sens, on ne sait pas bien où les auteurs nous emmènent, on a l'impression que la BD entière est un grand jeu où il faut remettre les cases dans le bon ordre. Personnellement j'ai pas réussi. Tout va trop vite, on comprend pas bien ce qui se passe, les dessins sont pas super. J'ai l'impression que les auteurs ont oublié des pages. Je n'ai pas encore lu les tomes suivants (et je les lirai tout le monde à tellement l'air de trouver cette série super) mais j'espère que c'est plus compréhensible que ce premier tome.
Ce deuxième album semble plus en adéquation avec l'univers que Pellet avait imaginé (c'est lui qui est à l'origine de la série). La série ne casse pas des briques, le scénario est assez classique : un groupe de gentils héros doit retrouver les titans disparus qui rétabliront l'équilibre sur Opale dominée par le vilain Xarchias qui prétend servir la lumière ; et bien sûr parmi nos héros celui dont le destin doit changer le monde, j'ai nommé Darko. Voilà l'histoire résumée dans ses grandes lignes. Rien de bien folichon, mais l'univers créé par les auteurs tient bien la route, l'humour hyper lourd d'Arleston est beaucoup moins présent que dans Lanfeust et Troll, c'est une série beaucoup plus sérieuse, et ça fait du bien. La série va en se bonifiant, tant au niveau des dessins que de l'histoire. Et Arleston a quand même le chic pour toujours nous rappeler comment fonctionne son univers. Dans chaque album on a notamment droit à une habile description rapide du havre de la lumière ce qui permet de se remémorer ce qui se trame sans avoir besoin de tout relire. Et comme les albums sortent à intervalles de deux ans, c'est utile et ça cadre bien son récit.
J'ai lu ce premier album des forêts d'Opale lors de sa sortie et j'ai été particulièrement déçu, notamment à cause de l'humour d'Arleston. Du coup je n'ai pas pris la peine de lire la suite. Et puis, par hasard, j'apprends que des dialogues ont été modifiés dans les rééditions car Pellet n'était pas en accord avec Arleston sur l'orientation de la série. Curieux, je lis la nouvelle version de cet album et à ma grande satisfaction, invoquer Ghörg se fait uniquement en prononçant "Ghörg" et plus "Görg burnes velues" qui était d'un mauvais goût à toute épreuve. Du coup je me suis dit que cette série méritait une seconde chance. La série a été nettoyée d'une grande partie de l'humour d'Arleston, même si malheureusement le médiocre incident des pieds qui puent est toujours là. On dira que c'est un reste de la version d'origine qu'il était difficile aux auteurs d'enlever. Du coup cet album a ressorti un peu la tête de l'eau et est l'occasion de découvrir un nouveau monde servi par les superbes dessins de Pellet. La mise en couleur par ordinateur je n'adhère pas des masses, mais on s'y fait au fil des albums. Finalement j'aime bien, l'univers fonctionne bien et ça ébranle un peu les pouvoirs assis sur des croyances.
Châtiment corporel (Lincoln) par Schtroumpf lecteur
C'est sûr, c'est pas aussi marrant que les deux premiers tomes. Faut dire que maintenant on connaît le personnage. Mais ça reste quand même drôle. Et surtout, l'histoire avance, pas forcément à grands pas, mais ça progresse. On avait laissé Lincoln policier, on le retrouve en bagnard. Lincoln, toujours aussi antihéros, passe par de nouvelles phases : Dieu et le Diable essaient avec plus ou moins de réussite de l'influencer dans ses actions. Cette série est un vrai plaisir à lire et à relire. Je trouve les dialogues super et j'aime beaucoup le dessin et la mise en couleur. Il y a une sorte d'osmose entre toutes ces composantes. Vivement la suite.
Persepolis - tome 1 (Persepolis) par Schtroumpf lecteur
Je viens de lire cette BD et c'est vraiment super. Sous fond d'autobiographie, Marjane Satrapi nous fait découvrir son pays d'origine : l'Iran. Les dessins sont simples, en noir et blanc, mais ça va très bien à l'histoire. Les dialogues sont très justes et l'histoire est menée remarquablement, toujours avec une petite pointe d'humour. C'est franchement une série à découvrir.
La vengeance (Wayne Shelton) par Schtroumpf lecteur
Une fin de cycle pour finir le cycle. C'est le sentiment que me laisse cet album. Tout va trop vite dans cet album. La scène de flashback est intéressante, mais la vengeance de Shelton est trop rapide à mon goût. En plus, l'explication de Shelton à la fin pour dire qu'il a fait en sorte que ce ne soit pas lui qui tue Hooker (désolé de cette révélation, mais en même temps c'est pas d'une importance folle), c'est pas terrible. Les liens entre les différents protagonistes sont trop vite mis en scène et détruits dans la foulée. Je ne me suis pas régalé du tout en lisant cet album, alors que jusque là je trouvais la série plutôt sympa avec des rebondissements inattendus. Espérant que la suite sera mieux.
20 suivants
 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio