Les 103 critiques de cycy sur Bd Paradisio...

Troisième album de la série de Gaudin et de Trichet, moins bon que les deux précédents, mais cela reste un album palpitant à lire. Le point fort est que Gaudin écrit encore une fois un album différent, dans un autre genre, et je trouve que ça marche. Cette fois-ci, ce n'est pas une soif de pouvoir qui motive l'assassin, mais plutôt un problème d'ordre psychologique du à son enfance. L'enquête menée par Jim et Jeena, secondés par Beltran, Marnie et Josh avance doucement mais étape par étape, le scénariste évite de tomber dans le piège de la facilité, quoique dès fois de nouveaux personnages apparaissent comme par enchantements et aident pour un rien nos enquêteurs (je pense au mystérieux personnage que Jeena à vu enfermée dans une pièce). Sinon, pour les dessins, Trichet sont toujours efficaces, bien que je regrette qu'on en découvre pas assez sur la ville de York City comme on avait dans le tome 1 et 2. Dommage, car l'univers de cette série est passé un peu au second plan au profit d'une enquête plus élaborée, et on mériterai dans savoir un peu plus. Un troisième volume interessant et plein de suspens, mais qui est un peu en-dessous de la qualité des deux premiers volume. Tchô.
Le nouvel album de cette série est passionnant. On avance beaucoup plus dans l'histoire, et on a du mal à dire qui dans cette guerre est le gentil et le méchant, mais est ce qu'il y a vraiment un bon et un mauvais ??? En tout cas avec cet album, on peut dire que notre héros est résolue à mettre fin à cette affrontement et surtout à venger le peuple qui l'a recueilli lors du premier volume. Godderidge nous fournit une histoire plus riche en dialogue qu'en action par rapport aux deux précédents volumes. Cela permet d'en savoir un peu plus sur la nature des personnages, et leur volonté, je pense surtout aux Chef de L'Okrane, ceux de la Zéïde, on les voit maintenant sous une autre facette. Leurs personnalités ont complètements changées depuis le premier tome. Très interessant d'autant plus qu'il reste un dernier volume, je pense alors qu'il y aura encore des surprises; notamment la rencontre entre Arn et Slhoka. Quant aux dessins, que dire à part qu'au fil des albums ils sont de plus en plus soignés, mais je crois que le travail de Lyse, la coloriste, aide beaucoup à faire ressortir les traits de Floch. J'aime beaucoup le ton donné aux décors du territoire de la Zéïde, mieux réussi que l'Okrane ou l'île oubliée. Un album qui en dit plus sur les intentions des personnages, l'histoire qui avance de plus en plus vite, pour un final qui, je l'espère, devrait tenir toutes ces promesses. Tchô.
Surprenant. Voici le mot pour qualifier cette BD qui m'a fait passer un agréable moment. Pourquoi ? Eh bien, parce que les deux auteurs de cette série ne se prennent pas du tout sérieux, et essaient de faire un album genre Monthy Piton. Et ça marche. Prendre tout au sens propre : le bras long, le béb" qui pleure, les pancarte de la manifestation (Il faut sauver le soldat Ryan) et j'en passe et des meilleurs. On peut rajouter les dialogues qui renforcent cette absurdité qui renforcent les situations des plus cocasses. Il y a aussi le magnifique dessin qui complète le les dialogues, voir les renforcent. De plus le dessinateur fait preuve d'une qualité graphique que l'on voit peu souvent dans la bande dessinée, une véritable leçon pour bien d'autre dessinateur. Ce premier volume est un véritable bonheur, il y a une histoire complètement folle, où l'on s'amuse beaucoup et l'on peut apprécier un excellent travail graphique. A se procurer au plus vite, vivement la suite. Tchô.
Suite et fin de l'aventure en ce qui concerne Taman Khi, guerrière amazone. Cet album qui cloture le volume précédent est intéressant par ses dialogues. Ils font vraiment avancer l'histoire, les sentiments de Mano envers et contre sa soeur jumelle sont de plus en plus développés, et comprend encore plus pourquoi il cherche à se venger. De plus, le scénario réalisé par le duo Ange est fantastique, du point de vue ou Mano va recréer une "ferme" mais cette fois-ci, ce sont des femmes esclaves qui y sont capturées. Le découpage de l'histoire est bon, j'apprécie surtout les passages où on on peut voir Taman et Mano en parallèle, dans les mêmes situations. Le petit défaut de l'album serait pour les dessins. Autant dans le premier volume je les trouve appliqués et agréables à regarder, là pour ce second volume, je les trouve un peu surchargés, encore plus pour les batailles entre les dakoîds, ou encore l'Alliance. Mais à part cela, j'aime beaucoup les personnages, de véritables expressions. Un univers incroyable, que Ange et Paty ont réussi à continuer dans la lignée du premier volume. une série à découvrir. Tchô.
Huitième volume de cette série que j'aime beaucoup lire pendant la saison estivale (et pour cause). Et je dois dire que cette album est surement le meilleur de la série, où j'ai enfin pu rire, bon pas autant qu'un Petit Spirou ou un Titeuf, mais je trouve cet album réussi. L'auteur ne se répète pas dans les blagues comme il a pu le faire dans les précédents albums, les histoires sont, pour la plupart, originales (surtout les deux premières). Les dessins, comme à l'habitude, sont clairs et nets, je dirai même un peu moins brouillon, je crois que cette fois-ci, Bercovici a pris le temps qu'il faut pour les faire. On s'amuse pendant la lecture de cet album, agréable à lire quand le soleil est là. Tchô.
Et le nouveau cycle continue toujours sur sa bonne lignée. Cette fois-ci, cette nouvelle saison est plus centrée sur le personnage de Debrah Faith (l'ombre) que sur Kevin Nivek. Celle-ci a pour mission d'exécuter Seldman, mais ne le trouvant pas, elle se chargera d'éliminer son bras droit, et par la même occasion, récupérer un précieux bouquin contenant la description quasi totale des mystérieuses créatures. Cet album est l'occasion pour Corbeyran de nous présenter de nouveaux personnages, de nous en révéler un peu plus sur les différentes organisations luttant ou non contre les stryges, et surtout de relier les différentes séries parallèles à savoir "Le Clan des Chimères" et aussi "Le Maître du Jeu". Dans cet album, il y a un peu de tout, du texte avec de bons dialogues, cela nous permet de découvrir l'origine de la connaissance des stryges, les organisations liées plus ou moins à ce phénomène, on a droit à de l'action magnifiquement dessinée par Guérineau, bref un album qui pour moi fait avancer la série et pour lequel on ne s'ennuie pas. Le seul regret que je peux émettre est que je préférais le format précédent, car cette série pouvait se démarquer de toutes les autres BD de cet éditeur. Tant pis, c'est comme ça et on y peut rien. Bonne lecture, Tchô.
Ce premier volume de Baraka est irrésistible. Je suis tombé sous le charme de cette nouvelle série grâce notamment au rythme que Georges Lautner arrive à lui donner. Pour ses débuts dans la BD, je trouve qu'il s'en sort très bien, car on sait bien que la construction d'un film est très différente que celle d'un album de BD. Là, il trouve une histoire un peu surréaliste, non mais une pilule qui provoque la chance, on aura tout vu. Mais n'empêche, ça marche, on se prend vite dans l'histoire, ce volume est à mourir de rire. D'abord par le savant qui, contrairement aux autres, à les pieds sur terre. Puis par le vrai héros de cette série, je nomme Olivier Branco, celui qui a beaucpoup de chance, où plutôt qui en a pas du tout mais en aura pendant 24 heures s'il prend cette fameuse pilule. Si ce premier album est consacré à la présentation des personnages et du remède miracle pour la police, on ne s'ennuie pas. L'histoire est très fluide, pas de pose, beaucoup d'humour, et surtout d'excellents dialogues, le point fort de cette BD. En revanche, il y a quelques petites imcompréhensions : vu le style des voitures (traction, DS de citroën, mobilette, etc...) je ne crois pas que l'Euro était présent dans nos porte-monnaie à cet époque, en voilà une grosse erreur, mais bon c'est comme ça. En ce qui concerne les dessins, je dois dire que je les apprécie beaucoup, les visages expriment les sentiments, les gestes sont clairs et expressifs, ce dessinateur a son style limite caricatural mais ça passe très bien et renforce l'ambiance déjà créée par le scénario. De plus, les couleurs sont agréables et réussies sans pourtant aller chercher la perfection. Une bonne surprise que je conseille à tous. Bonne lecture Tchô.
Pour ceux qui ne connaissent pas cette série, je vous la recommande. Bon ici, c'est le tome 3 et cet album rend l'histoire de plus en plus interéssante. Dans le tome 1, l'auteur installe doucement les personnages (et leur particularité), l'univers et annonce petit à petit la trame. Dans le tome 2, on y voit beaucoup plus sur les différentes races existantes, et surtout leurs conflits. Et dans le tome 3, l'auteur répond à de nombreuses interrogations soumises depuis le premier volume, et l'histoire commence à prendre une nouvelle dimension. La vengeance de Frazor-Bak, la Marie qui s'adapte de mieux en mieux au monde des Hailagmanuz, bref de quoi attendre beaucoup du tome 4. Petite deception en ce qui concerne le monde des elfes. Petits êtres aux oreilles pointues, vivants en harmonie avec la nature, l'auteur aurai pu leur donné d'autre nom que "Chêne, Gui ou encore Fougères". Aussi, je trouve bizarre qu'ils ont de très grande porte, comme s'ils ont l'habitude de recevoir des nain ou des humains. En ce qui concerne les dessins, ils sont de mieux en mieux au fil des albums, de plus en plus précis et surtout en total accors avec l'ambiance de l'histoire. Les couleurs, aussi, bien adaptées au style graphique, on passe du sombre au vif sans être déstabilisé, grâce au très bon découpage que bénéficie l'album. Cette série est vraiment iun immese plaisir à lire, de l'héroïc-Fantasy qui se démarque de ce qu'on peut voir habituellement chez un plus grand éditeur. Si vous avez l'occasion de lre cette série, n'hésitez pas et surtout prenez votre temps elle le mérite. Bonne lecture, Tchô.
Cette année, c'est l'année SILLAGE. Après Nävis, et avant le tome 7 de Sillage (enfin je l'espère, quelqu'un a des nouvelles ???), voici Les Chroniques De Sillages, nouvelle série dérivée de vous savez laquelle. Pourquoi cela ??? Et ben pour nous devoiler les dessous de Sillage, les conséquences des aventures de Nävis, avec ses répercussions sur la colonie. Et le tout en petites histoires avec plusieurs dessinateurs. Pour ce premier album, on peut dire que cela va être sympa, qu'on va apprendre plein de petits détails, à part les deux dernières histoires cela n'apporte rien de neuf sur la(les) série(s). Bon à voir avec le volume II. Tchô.
Nouvelle série chez les Humanos et quelle série. Ce premier volume est vraiment impressionnant, tant par son histoire, ses dessins et surtout par sa construction. D'abord l'histoire qui est vraiment travaillée. Les personnages sont intéressants, tous d'une grande importance (dans ce premier volume ou sûrement dans le prochain). Le suspens qui rôde autour de la petite fille Ana et aussi par Wilkes (à mon avis il y aura un terrible duel entre eux deux). Puis les aller/retours entre l'Angleterre et la Roumanie se font à une vitesse (à la première lecture c'est peut être énervant mais à la deuxième cela donne plus de vie à l'album), et puis on jongle facilement entre les policiers anglais, la résitance roumaine et l'armée allemande. Puis, il y a cette fin surprenante qui m'a scotché à l'album, heureux d'avoir lu une bonne BD mais énervé car on reste un peu sur sa fin, en espérant que la suite va arrivé bientôt. Point fort de ce volume est les dialogues, qui ont dans leur majorité une importance pour la compréhension de l'album et surement pour la suite de cette histoire. Enfin, il y a les dessins. Du comics en franco-belge. Le style est différents, le fomats et les couleurs aussi, pourtant Cassady s'en sort vraiment bien, quand ça bouge c'est bien exploité (voir la fuite des résistants au débuts), les quelques cases en noir et blanc sont très réussies, reste quelque petits défauts, mais personne n'est parfait. Donc pour terminer, je trouve qu'il y a une entente extraordinaire entre le scénariste et le dessinateur, avec qui plus est une histoire des plus originales, cette série est vraiment prometteuse. A se procurer sans hésitation. Tchô.
Excellent album que nous fournit le tandem Morvan/Savoia. Cette fois-ci, c'est dans une gare de Bruxelle que l'action se déroule et cela ne s'arrête pas. Que contient cette fameuse valise, pourquoi fait-elle l'objet de toutes les convoitises, est-elle réellement remplie d'un gaz mortel ??? C'est pourquoi l'EO-6 dont fait partie Al'Togo va intervenir et essayer cette fameuse valise. Mais ils ne sont pas au bout de leur peine car les méchants sont bien organisés (même s'ils ont de la chance) et c'est une véritable course poursuite dans la gare à laquelle on peut prendre part, avec par dessous tout des journalistes américains qui les collent. Bon, vous allez dire que le scénario n'est pas trop recherché, c'est vrai on doit le reconnaître ; le premier volume a une histoire plus convaicante, mais quand même, je pense que Morvan réussit à tenir le lecteur sans temps mort, et il a imaginé une belle course poursuite dans les boyaux d'une gare. On peut aussi souligner les difficulté qu'a notre héros à s'adapter à la ville de Bruxelles. Autre point fort de cet album, on voit que là, c'est vraiment un travail d'équipe, tout n'est pas centré sur le personnage principal de la série, c'est une différence avec le premier volume. Les dessins sont meilleurs, mieux structurés et pas de petits accrocs comme il y avait dans le premier. Il y a un excellent découpage qui donne un bon rythme à ce tome. En revanche, la couleur est plutôt moyenne : les cheveux de Judith sont blonds au début puis elle retrouve sa couleur d'origine, et la journaliste américaine qui n'est pas vraiment noire dans certaines cases (remarquez, il y a deux coloristes, ce n'est point étonnant). Hormis quelques petits ratages, c'est un très bon album, différent du premier volume (tant mieux), mais j'aimerais en savoir un peu plus sur l'ami de Al qui est à l'hôpital et pourquoi notre cher policier est devenu un membre de l'EO-6. A lire. Tchô.
Second volume de cette série (dérivée d'Arcanes), cet album est plus intéressant que le premier tome. La jeune Pandora avance dans sa formation et comprend vite fait que c'est elle la meilleure, et pas une autre. Après avoir fait une bêtise avec son amie (et rivale) elle doit récupérer celle-ci prisonnière du "Roi en Jaune". Le petit problème est que l'album porte ce titre et alors on est en droit de penser qu'on va le connaître beaucoup plus, ce fameux roi. A part qu'on apprend qu'il a pris le contrôle de Las Vegas (la ville des cartes), on en sait pas plus sur ce (très) mystérieux personnage. En revanche, on peut admirer la détermination de Pandora à devenir la meilleure (ou à le rester) et surtout à délivrer son amie. Aussi, on regrettera l'abscence des "soeurs" qui étaient omniprésententes. Là, elles n'ont qu'un rôle de figuration, j'aimerais quand même savoir comment elles sont devenues importantes dans la manipulation des cartes. Le dessin quant à lui reste identique aux premiers tomes, pas d'évolution (mais pas de regression non plus), simplement peut être un peu plus dynamique. Un deuxième album qui rend la série un peu plus intéressante, en espérant que le troisième nous convainquera définitivement. Tchô.
Dernier volume de ce cycle (ou de la série ???), cet opus est vraiment bon et termine cette histoire en apothéose. C'est la marche finale pour Varegua et ses compagnons sur la lutte contre le Non-Nommé. Dans cette album on découvre (un peu vite) tous les peuples de la planète Anachron. Devrai je dire les peuples magiques, dommage qu'on ne les voit que brièvement, il en est de même pour le combat final, ces deux points aurai pu être développé un peu plus, mais Cailleteau a choisi de finir sur un album fluide en évitant les temps morts, et je dois dire que c'est réussi et ce n'est pas plus mal. Il y a beaucoup d'humour, de nombreux rebondissemets et de surprises au fil des pages, Ysoldine n'a plus ce rôle de potiche et de soufre douleur. La fin est peut être un peu rapide, mais elle fait sourire. Quant aux dessins, il y a beaucoup d'imagination de Jurion en ce qui concerne les décors. Surtout pour la cité des Nains, de la prisons aux profondeurs, ainsi que l'île ou se tient la réunion des peuples magiques. Aussi les différent vaisseaux des terriens sont originaux et se démarques de tout ce qu'on n'a pu voir jusqu'a présent. Une très belle série qui serait regrettable de ne pas lire. Tchô.
Décidement, cette série est de plus en plus surprenante. Déjà avec le premier volume, j'ai trouvé que l'histoire était intelligement réussite, mais là, on doit reconnaître que Zidrou a créé une série très originale. Le hasard, la fatalité, oublie tout, notre destin est écrit. Celui de Kim aussi, et surtout celui d'Alicia. Véritable héroïne de la série, elle aurait du disparaitre dès le premier volume, mais Madame s'est trompé (autrement il n'y aurait pas eu d'histoire). Et Kim revient à la vie, et on répète l'histoire, mais maintenant il y a un autre grain sable, qui change tout et Madame veut se venger. Voilà où commence ce deuxième volume, avec la rencontre de Tito, sa relation avec Alicia, sa véritable identité, les massacres orchestrés par Madame. Moins rapide que le premier volume, mais autant voir plus de suspens, cet album est une suite logique au premier volume. On en découvre plus sur la société Pro Tecto, l'origine de ses "Anges Gardiens", son organisation, et on découvre semblerait-il ceux qui tire les manettes ; de petites découvertes qui enrichissent la série et ne laissent pas au dépourvu la trame de cette histoire. Un dessin impeccable, de bonnes couleurs et le bon découpage font que l'album se lit très bien sans ennuyer une seule seconde. Une série vraiment indispensble, à lire d'urgence (si la société Pro Tecto l'a écrit !!!). Tchô.
Et de dix pour Caroline. Formidable série qui est toujours plaisante où l'héroïne continue a abancé malgré tout. Pour cet album, Caroline va devenir un cobaye en vue d'un futur traitement révolutionnaire contre le sida. Malheureusement, cela a déjà couté la vie à plusieurs personnes dont son nouvel ami. Problème avec ce nouveau remède ou y a-t-il autre chose derrière tout ça ??? Voilà la question que devra résoudre l'ex-détective privée. Avec cet album, Taymans revient au style des premiers épisodes c'est à dire au thriller, au complot, on retrouve des personnages, on en découvre d'autre et au final, on a une enquête efficace mais simple. Tellement simple que je pense que l'auteur aurait pu la développer un petit peu plus ou bien nous parler un peu plus des personnages. Le dessin est de mieux en mieux, les décors sont toujours présents, ils font partie de l'histoire et en sont indispensables, et les couleurs sont agréables. Un des meilleurs volumes de la série, Taymans renoue avec le polar et c'est tant mieux, le personnages de Caroline continue à évoluer ce qui donne un grand intérêt à la série. Bonne lecture, tchô.
Deuxième album de la série "Dans la nuit" créée par le terrible duo Callède et Denys. Que puis-je dire de ce volume à part que c'est une grande réussite. Elaboré de la même manière que le premier tome, à savoir on commence par l'émission de radio et un coup de fil qui va nous faire connaître l'acteur principal l'intrigue et tout sur son environnement, et sa situation. Puis on retrouve notre émission de radio, l'intrigue est relancée, et on conclut l'histoire par cet animateur radio. Cette fois-ci, le scénario se penche sur un gardien de parking qui a des visions (mais il ne sait pas que ce qu'il voit en sont) et les mystérieux incidents qui vont se passer cette nuit du 4 juillet, vont nous faire découvrir l'horrible acte commis par les collègues de notre héros. Cet album est moins sombre que le précédent, du fait que l'intrigue mais un tout petit plus de temps à se mettre en place, et que l'histoire se termine d'une manière beaucoup plus positive pour notre héros. Il en demeure pas moins que cet album est aussi bien écrit, le découpage est une fois de plus réussi et à son importance dans le déroulement des faits. Les dessins sont fidèles à eux mêmes. Pas d'une qualité exceptionnelle, mais ils restent simples et précis rendant la lecture très agréable. Un album tout aussi passionnant que le premier volume, ces deux auteurs sont décidement incroyables, après "Comptine D'Halloween", ils ont décidé de nous surprendre encore plus et c'est tant mieux, qu'ils continuent comme ça. Une série à se procurer impérativement. Bonne lecture. Tchô.
Troisième album de cette série qui a franchement beaucoup de mal à convaincre, pourtant l'idée de base est assez originale. Après un premier volume décevant, on pouvait penser qu'après le deuxième qui lui est très réussi, la série avait trouvé son style. Et là, je dois dire que non, si l'histoire de ce troisième volume est bien imaginée, elle est un peu molle, des rebondissements peu surprenants, des situations pas assez expliquées ou développées. Aussi, c'est une nouvelle série qui change de dessinateur, même si graphiquement les dessins sont bons, cela ne suffit pas à rendre un bon album. Dommage car je pensais que la série avait trouvé son envol, peut être au quatrième tome. Tchô.
Second volume de cette macabre série, qui devient de plus en plus intéressante. On continue de suivre le parcours d'Alan et de Lynn, qui sauvé par Grace des désinfecteurs, se rendent dans la ville d'Alberville pour pouvoir survivre à leur déclin grâce aux différentes mutations du virus. Là, ils trouvent un des laboratoires des zombies et la rencontre avec un savant permet à l'auteur d'es dire un peu plus sur l'origine du virus, comment il a été créé et surtout pourquoi. L'album se termine un peu rapidement mais laisse entrevoir une suite des plus intéressante. Scénario passionnant de Raffaele qui ne manque pas d'imagination, malgré l'arrivée subite et stupéfiante du personnage de Grace, ce deuxième tome tient la route, on en apprend beaucoup plus sur l'origine du virus, mais tout n'est pas révélé, en particulier l'allure du Général Dolan, qui semblerait avoir un point commun avec les origines des désinfecteurs, ceci sera surement expliqué dans le prochain volume. Les dessins toujours aussi glauques, mais assez réussis, ils peuvent parfois mettre mal à l'aise. En tout cas, ils restent clairs et précis, et un peu plus dynamiques que le précédent volume. Une série à se procurer car elle donne beaucoup de plaisir et elle est vraiment originale, cependant ayez l'estomac vide pour la lire (hahaha). Tchô.
"Où le regard ne porte pas" est un magnifique album sur le comportement des gens envers les autres et sur eux mêmes. Tout commence par l'arrivée d'une famille anglaise dans un petit village italien, et aussitôt après avoir posé leur bagages, ils se font rejeter par les habitants. Puis il y a William, le fils ainé, qui va faire connaissance avec Lisa et ses deux amis, tous les quatre nés le même jour. Du coup cette dernière pense qu'un lien particulier les unit. Mais Lequel ? Voilà la base de l'histoire imaginée par les auteurs, le scénario est simple mais attachant, il parle de la peur de voir des nouveaux venus dans un village où l'ont vie de génération en génération, pour preuve cette famille n'est pas la seule complètement rejetée. La peur aussi de voir une évolution, le bateau à vapeur semble en effrayer plus d'un. mias le plus important dans cet album, c'est la relation entre William et Lisa, voir aussi avec ses deux camarades. Par quel lien sont ils reliés ? Quel est cette chose qu'a découvert Lisa et qui lui donnerait certains pouvoirs ??? Et puis pour finir, il y a ce terrible drame à la fin de ce volume, que c'est il passé, qui en est le responsable, y aura t-il justice ??? Beaucoup de question, où on ne découvrira la réponse dans le prochain tome. Mais le point fort de cet album est le graphisme. Commencons par les décors, où par les couleurs on sent bien le petit village, replié sur lui même, isolé au bord de la mer et d'une falaise. Elles retranscrivent aussi avec perfection la chaleur de l'Italie. Aussi on peut admirer pendant deux/trois cases un Gêne de début de siècle. Il y a les personnages, un des points forts du dessinateur. Leur visages sont expressifs, tout est dit dans leur regard. De plus la manière dont il donne forme aux corps est assez stupéfiante, on a l'impression qu'il y a une véritable harmonie avec les paysages qui les entours. Voilà donc un album passionnant, où il est impossible de s'arrêter en cours de lecture, tellement qu'on est attaché aux personnages et aux lieux où se déroule cette histoire. En espérant que le volume suivant sortira d'ici peu de temps. Bonne lecture. Tchô.
Les aventures de notre héros amnésique continue dans ce 16ème album, qui, je dois le dire, est beaucoup plus passionnant par rapport aux deux volumes précédents. Dans ce tome, il y a vraiment une histoire et quelques péripéties. Aussi, XIII et ses amis ont un but précis, à savoir la tête de Giordino, chef de la NSA. Pour cela, ils doivent récupérer la troisième montre d'argent. Et là, je trouve que la localisation de celle-ci est arrivée comme ça, par hasard, juste au bon moment. Une erreur de Van Hamme dans l'album du même nom ??? Hormis ce détail, on peut reconnaitre que cet album est bien fichu, les dialogues sont intéressants et importants, on retrouve la complicité entre XIII et le Major Jones, et on a le droit a un grand boulversement---SPOILER----, à savoir la fin du colonel Amos, présent depuis le premier volume----FIN SPOILER----. Autre qualité pour ce tome, est la mise en page, particulièrement la séquence sous-marine, bien dessinée, de belles couleurs, un cadrage excellent, et un combat logique sans plus, sans voir quelque chose d'énorme, comme on en a parfois l'habitude avec XIII. Dernier point intéressant, le retour de la Moreno, celle par qui le malheur arrive. Retrouvaille et nouveau rôle dans la série au côté de XIII, le prochain nous le dira. Cet album redonne du souffle à la série, et donne envie de lire la suite, qui je l'espère, sera tout aussi captivante que cet opus. Tchô.
20 précédents - 20 suivants
 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio