Les 8 critiques de dens sur Bd Paradisio...

Troisième album et toujours un plaisir de lecture aussi grand. Des illustrations de toute beauté, un univers riche avec des destins qui pour l'instant ne s'entrecroisent pas beaucoup mais qui sont tous intriguants et captivants. La seule BD qui me vienne à l'esprit avec une structure comparable et autant de mystère sous-jacents est l'Incal... Il y a pire comme référence ! En plus, je tiens à preciser qu'il ne s'agit pas d'une impression de redite ou de resucée des thèmes de l'Incal mais bien plus un sentiment de ressentir la même anticipation et impatience de découvrir la suite sans avoir d'idée claire de quelle direction l'histoire va prendre ... Troisième tome et troisième fois que je mets 5 étoiles à cette série qui est vraiment digne d'être découverte par le plus grand nombre.
Tout à fait d'accord avec les deux critiques précédentes! A sa sortie en kiosque chez Semic, Body Bags a été un véritable coup de foudre pour le vieux fan de comics que j'étais déjà... Un très bon album à mettre entre toutes les mains (averties) de fans de comics comme de mangas mais aussi aux non-initiés qui sont sensibles aux charmes des indés américains... Les fans de Gunnm et Morvan devraient y trouver leur compte. Action surtout, emotion un peu, un blockbuster méconnu en quelque sorte...
Froideval a encore frappé... pourtant j'ai arrêté les Chroniques de la Lune Noire (après plusieurs tomes navrants achetés sous l'emprise de l'inertie...) J'ai arrêté Fatum après le 3e où il ne se passait rien qu'on n'ait vu dans les précédents (BOUM, argh, etc)... J'aurais donc dû me mefier... Arkhange tome 1 présentait un nouvel univers HF, une quête des heros tout ça .. on sent que le scenariste a ecrit un jeu de rôle et qu'il a joué avec ses copains, c'est classique mais divertissant, une bonne mise en place, ca va pas prendre la tête... (là où il faut réfléchir le plus c'est pour remettre dans l'ordre les bulles de dialogues éparpillees au hasard dans les cases.. je vois ça comme un jeu comme dans les Lanfeust de la grande heure ! Et c'est tellement typique de Froideval que je vais pas lui reprocher). En gros, depuis mille ans, les 12 écoles de magie envoient chaque cycle un représentant pour trouver la parole qui n'a jamais été prononcée. Ca parait pas gagné d'avance comme ça mais il semble que d'une facon ou d'une autre, un jeu de piste géant qui mène de ruines en runes indique la voie vers cette parole perdue (c'est couillon que le gars qui a mis en place le jeu de piste aie pas directement sauvé le monde au fait, non ?...) Il y aussi l'Enthropie (avec ou sans H selon les pages..) une force maléfique (forcement) qui tue tous les envoyés depuis mille ans... pas vifs d'esprit, les dirigeants des écoles trouvent ça bizarre ce coup-ci seulement ! Admettons ... 5 de ces quêteurs survivent au premier affrontement (4 gentils et 1 méchant)... Bref, ça va être classique... on a le droit de vouloir apprendre la suite... Voici le tome 2... il pourrait s'en passer des choses en 48 pages... (si c'était Morvan qui écrivait, par exemple !) Mais là, j'ai eu la nette impression d'avoir une moyenne de trois cases par planches... avec plusieurs fois un grand dessin pleine page qui montre ... le méchant qui lance ses sbires contre les gentils ... ou les gentils qui regardent des nostres se battre ou une pénible double page ou un village se fait attaquer par des orcs pendant le déjeuner, trois pages de visite et de plan d'un palais dont on a rien à battre ... (tout ça pour trouver une chambre de téléportation (on est obligé de supposer qu'ils l'utilisent puisqu'à la page suivante, ils se retrouvent ailleurs...) IL NE SE PASSE RIEN!!! Ah si, le "méchant" mage rejoint les gentils ("plus facile pour les tuer" est sa motivation), l'école des mages guerriers envoie un collectionneur de couteau en renfort ... pfff (pourquoi les autres écoles ne remplacent pas leurs quetteurs ou pourquoi les guerriers décident de remplacer le leur cette année ? on ne sait pas) et le gag reccurent de la tantrique qui se fait toucher les fesses ou montre ses seins en cas de danger me gave déjà... (c'aurait été peut-être plus drôle d'avoir un disciple de la douleur dans le lot ...) L'impression générale ; c'est que Froideval et ses copains ont dû bien rire à jouer cette aventures mais ... ça devait être plus drôle à 3h du mat avec des bières et ça passe mal en BD ... ou on veut des scenar ecrits sous l'impulsion de nécessité narative et pas de "y a Jean-Pierre qui veut jouer aussi, on peut dire qu'une école envoie un autre mage, steuplait?" Je passe (non en fait je passe pas) sur les petits détails genre en réfléchissant 10 minutes de plus, il aurait pu trouver 12 meilleures définitions pour ses écoles de magie... au lieu d'avoir bio magie et magie de la nature (dur à différencier), il aurait pu mettre magie animale et végétale... C'est probablement la BD la plus naze que j'ai lue depuis très longtemps... #@$%$ je veux bien lire une histoire comme ça dans un magazine acheté en kiosque mais faire un album grand format de ce tarif avec si peu de contenu, ça me fait mal!!! argh! il m'a énervé, là ! * ah oui les dialogues ... tous ensemble: "meeeeeeerde le pentacle!" et "Bastoooon!" la phrase qui revient le plus: j'hésite entre "gnagnagna" ou "cretin" (ce qui est sûement très drôle entre amis... Ha. Ha. Ha. Allez une dernière pépite : le Mage noir (c'est le méchant) tend une embuscade à base de necroanimation aux gentils... au même moment, les monstres de l'entropie (le super méchant) attaquent aussi ... le joueur a du faire un score naze au dé parceque du coup, les monstres s'entretuent ... et ce n'est qu'après que la menace globale soit réduite à un niveau raisonnable que le Noir brise le bouclier des gentils... PITOYABLE Cette critique est fragmentee et part dans tous les sens mais ça ne devrait pas choquer un lecteur de Froideval... Juste un dernier detail qui m'est apparu en relisant le tome 1 : L'empereur meurt en disant que son successeur est l'Ipsim.. argh!... Après quoi, tous les Ipsimus tentent leur chance et périssent sur le trône... sauf le devin ça aurait pu paraître une bonne idée sur le moment (ah ouais! il a vu que c'était pas lui ! trop bon !) sauf que si c'est bien un Ipsimus qui devait succéder et que c'est aucun des autres, c'est que ça aurait du être lui, non ? Ou alors, l'Empereur est mort en milieu de phrase la même année ou son successeur allait être quelque chose de vraiment surprenant... c'est vraiment pas de bol ! Si on passait le scenar à quelqu'un d'autre peut-être qu'on pourrait transformer toutes ces maladresses scénaristiques en une intrigue pleine de mystère mais là ...
S'il y avait beaucoup de personnages présents dans le premier tome, il y en a encore plus dans ce tome-ci.. on suit l'action et toutes ses ramifications à travers le point de vue de tous les protagonistes ... c'est un parti pris assez intéressant, ça rend la narration un peu complexe peut-être, mais on a jamais besoin de retourner en arrière en se demandant "qui c'est lui deja ?" ce qui prouve que le pari est réussi. Il y a beaucoup d'action dans ce tome, beaucoup de questions qui sont posées aussi !.. tout ca donne l'impression que le scenario est dense mais qu'il a été bien pensé d'avance et que les auteurs savent où ils vont ce qui est agréable (surtout si c'est vrai). Je persiste à voir là-dedans une inspiration du côté de Miyazaki. Dans le premier on trouvait le côté humain et intime qui se dégage à travers les petits moments de la vie des personnages dont on est témoin. Dans celui-là il y a plutôt le côté grand mystère qui sous-tend le recit. Ce deuxième tome tient les promesses du premier et laisse présager encore plein de bonnes choses pour la suite. J'ai envie de mettre 5 mais je vais juste mettre 4 au cas où on se retrouve a la fin avec des pièces en trop au puzzle.
Je m'aperçois qu'il n'y a pas de critique pour cette série et c'est bien dommage. Il doit bien exister un nom pour le genre auquel Arrowsmith appartient mais je ne le connais pas... si steampunk designe les récits d'anticipation tels que Jules Vernes et ses contemporains auraient pu les faire, on devrait catégoriser ça dans Magic punk (peut être ?) puisqu'ici la technologie est remplacée par la magie... Mais peu importe : tout ce qu'il nous faut savoir c'est que l'action se déroule dans un monde qui n'est pas le nôtre mais qui y ressemble drôlement si on regarde de près. Un jeune homme décide de quitter son Amérique natale pour se joindre aux forces du bien dans la guerre de tranchées qui ravage l'Europe. Il s'enrôle donc dans une escadrille aéroportée. Le fait qu'il vole à l'aide de dragonnet plutôt que d'un biplan ne change pas grand chose à l'histoire. C'est juste pour le lecteur que le plaisir est plus grand... je suis sûr que dans la deuxieme décénie du 20e siècle, l'avènement simultané de l'aviation, de l'électricité et de l'automobile devaient être portés d'autant de magie que le monde où évolue Arrowsmith. S'il n'y avait eu la guerre... en cette époque où l'on croyait que l'humanité atteignait son pinacle, voilà que la guerre la plus meurtrière jamais connue ravage l'Europe. C'est surtout là que se situe le coeur du récit : la jeune recrue découvre très rapidement que les horreurs de la guerre ne sont pas toujours le fait de l'ennemi et que se battre pour la "bonne cause" disparait vite au profit de se battre tout court, pour survivre, pour que ca s'arrête un jour, pour ne pas s'être battu pour rien .... C'est un récit très fort, il est assez facile de faire abstraction de la composante fantastique pour voir qu'il s'agit vraiment d'un récit sur la guerre et ses horreurs... C'est beau, c'est intelligent et c'est pas une Bd comme tant d'autre... Note maximale pour moi... J'espère que vous serez d'accord !
Je viens de découvrir Bone, tout d'un coup, sous forme d'intégrale en un volume... le seul mot qui convient c'est :EEEEEEEnorme !!! Je sais quue j'ai plusieurs wagons de retard et que c'est un classique depuis un moment mais je dois dire que je m'attendais pas du tout à ça !! Le trait "Disney" du personnage m'avait fait croire qu'il s'agissait d'une s"rie enfantine, il n'en est rien ! C'est un joyau d'action et d'aventure. Un modèle ! Enfin une quête où on ne vous raconte pas la fin au début (le classique "tu es l'élu qui va nous délivrer du mal en utilsant l'épée de tes ancêtres pour arracher le coeur du démon très méchant..*) Ici, les héros se retrouvent au coeur de l'aventure en découvrant les tenants et aboutissants en même temps que le lecteur. Chaque chapitre est un petit bijou de suspense et d'action saupoudré d'émotions, de satyre sociale... Si vous êtes plus en retard que moi et ne connaissez pas encore, précipitez-vous sur les vieux recueils en NB ou découvrez les aventures des cousins Bone au fur et à mesure dans la réédition colorisée qui commence aux USA ... et sûrement bientôt en France... mais franchement, il va falloir avoir une grande force de caractère pour attendre la re-parution de la série quand elle est déjà accessible en librairie ! Mon seul regret est que l'intégrale n'ait pas contenu la galerie de couvertures...
Extraordinaire série de Vink ! Et si je dis extraordinaire c'est parce que vraiment elle ne ressemble à pas grand chose que j'ai pu lire en BD. Peut-être un cousinage avec les rêves de Myazaki...? La structure du récit, les couleurs, les paysages, les dialogues et le parti pris de déformer les personnages pour les éloigner d'une physionomie naturelle, tout contribue à donner l'impression qu'on est en train de partager un rêve. C'est poétique, étrange, fascinant un peu inquiétant aussi à cause du sentiment que n'importe quoi peut arriver à tout moment... Bref excellent... j'étais fan du Moine Fou et j'espère que He Pao continuera ses voyages un jour mais le rêve de Charles a ses qualites propres qui me font attendre la suite de ses aventures avec impatience. A lire. Surtout si, comme moi, vous vous rappelez de vos rêves. Ca vous parlera.
Alors là, je suis vert!!! J'ai découvert cet album par pur hasard. Je n'avais pas vu les critiques ci-dessous... (comment l'aurais-je pu sans connaître la série ?). C'est le dynamisme de la couverture qui m'a attiré l'oeil pendant une séance de farfouillage... puis le nom de Morvan dans un coin m'incite à ouvrir l'album et là, j'ai la nette impression de découvrir Sillage à nouveau au niveau découpage, action et colorisation ! Donc hop, je l'achète ! ET LA LECTURE A DEPASSE TOUTE MES ATTENTES !! Un univers fantastique et original de l'action mais jamais gratuite, un pur moment de bonheur que j'ai réitéré chaque jour pendant une semaine... J'ai l'impression que cette série est passée beaucoup plus inaperçue* que Sillage et pourtant elle est au moins aussi bonne !! Bien que n'ayantpas lu le premier tome, je n'ai eu aucun mal à rentrer dans l'histoire et c'est toujours une grande force pour une série ! Note maximale plus supplique de suite immédiate !!! Enorme bravo et merci aux auteurs ! *la preuve j'ai été incapable de trouver le tome 1 nulle part dans le court temps qui m'était imparti... aucun des libraires visités ne semble suivre ou connaître cette série...

 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio