Les 4 critiques de nick tyler sur Bd Paradisio...

Or rouge (Mékong) par nick tyler
Récemment, Jean-Claude Bartoll expliquait qu'il lui avait été proposé la reprise du personnage de Ron Clarke, éphémère héros de Jean-Michel Charlier avec Jacques Armand. Cette reprise ne s'est pas faite. En tous cas, pas sous ce nom. Car les aventures d'Alan Thomas ont de qui tenir : un héros injustement accusé de mutinerie et en panne d'embarquement. Un allié opportunément rencontré dans une fumerie d'opium. Un ennemi solidement campé, richissime et trafiquant d'armes. Une recherche de trésor. Des archétypes en somme. Oui, mais. Mais, un graphisme déjà très efficace, même pour un premier album, des personnages bien campés (on peut néanmoins penser que Xavier Coyere maîtrise mieux les bons que les méchants et que peut-être les mains pourraient être mieux proportionnées), des décors somptueux et quelques morceaux de bravoure (le combat avec le tigre - la tempête...). Mais, un scénariste inspiré, qui admire vraiment Charlier et qui ne s'en cache pas. Il y a de plus mauvais exemples. Il réalise là un album assez fouillé avec des séquences qui alternent les bons et les méchants. L'utilisation de flashbacks fait qu'on en apprend assez sur les personnages pour avoir envie de les suivre. Et ce premier volume se termine sur quelques cliffhangers, bien utiles pour le suspense. Donc, un album qu'on lit avec un plaisir non dissimulé, qui aurait pu paraître dans le Charlie Mensuel de Mandryka, sous le sticker-générique (ô combien référentiel) du Retour de la grande aventure. C'est mon avis et espérons que d'autres le partagerons : la sincérité de Bartoll et le talent de Coyere le méritent.
D'abord, rendons à César ce qui lui appartient : Le dessin, d'une ligne claire impeccable, est assuré par Philippe Chapelle, illustrateur d'un seul ouvrage en bande dessinée auparavant "Armée Secrète" paru aux Editions Le Téméraire en 1997. Frédéric Marniquet quant à lui assure le scénario de cette première aventure de Paul Darnier, un héros "sévèrement burné" pour reprendre les propres termes de son père de papier. Une histoire plaisante, bien dans les habitudes de Marniquet, qui possède un background culturel important en terme de "grande aventure" et de bande dessinée classique, qui campe bien son personnage, situant ses blessures intimes au dernier jour de la 1ère guerre mondiale. Un personnage qui utilise son machisme comme arme de première nécessité. Un graphisme sûr, très épuré, avec un très bon bagage technique de la part de Philippe Chapelle. De grandes images, architecturalement parfaites, des personnages bien sentis et dont les caractéristiques physiques correspondent à leurs caractéristiques psychiques. Le deuxième volume est sur les roues, il devrait sortir en septembre 2006. Il donnera à Philippe Chapelle l'occasion de dessiner (bien) des navires. Ce genre de livre, forcément référencé et qui vient après bien d'autres histoires du même type (en romans, au cinéma et bien sûr en bande dessinée), parvient à faire passer un bon moment à ses lecteurs. C'est aussi ce que je demande à un album.
Deuxième volume des aventures de l'avocat (dont le nom est basé sur un ami des auteurs, réellement avocat), "les démons de Pertransac" quitte le monde de la bande dessinée pour émigrer sous des cieux ensoleillés, une fois encore dans une enquête en un volume. Cela donne l'occasion à Yves Rodier de réaliser quelques belles et grandes images où son graphisme élégant et souple nous en met plein la vue. Digne héritier de Tillieux, héritage complètement revendiqué et totalement assumé, Yves Rodier possède bien ses personnages. François Cortegianni parsème ses dialogues de saillies, parfois répétitives pour le duo d'hommes de mains, et souvent drolatiques. Les charges contre certains hommes politiques français résisteront-elles aux années ? Le duo de l'avocat et de l'ancien policier fonctionne à plein et les places se trouvent naturellement dans un album, facile à lire, qui détend son lecteur et qui augure d'une bonne série. Si l'on en croit la quatrième de couverture, la suite des aventures de l'as du barreau (qu'on ne voit pas beaucoup plaider, au fait) devrait revenir dans un milieu connu des amateurs du 9ème art : la librairie Laurent Malbarré étant phonétiquement très proche d'une librairie spécialisée située passage Verdeau à PARIS.
La chute de l'ange par nick tyler
Stanislas Barthélémy continue les aventures du Galérien, déjà narrées dans un volume paru à l'Association en 1994. Cette histoire est l'adaptation en bande dessinée d'une oeuvre d'animation en 3 D, intitulée "la chute de l'ange" et qui a servi de voeux 2006 à la société Mykros Images. L'animation avait pour base un story-board dessiné par Stanislas, story-board lui-même basé sur l'univers du Galérien. Dans son style bien à lui, Stanislas utilise le rêve pour raconter une histoire d'un romantisme échevelé et d'une totale poésie. Ce petit album se termine sur une image, qui permettra aux lecteurs de s'interroger sur l'histoire qu'ils viennent de lire : incursion dans le fantastique ou rêve du petit couple ? Un projet existe à l'Association pour faire paraitre sous coffret la Patte de Mouche, le Dvd et le story-board.

 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio