Les 3 critiques de torpedo31200 sur Bd Paradisio...

L'intrigue de départ est très simple : que se passe-t-il si Superman (l'extra-terrestre perçu comme quasi-divin) n'existe pas dans le DC Universe ? Le résultat l'est beaucoup moins, malgré une lisibilité inouïe. Car Alan Davis, même s'il ne modifie que quelques détails de la "continuité officielle", va carrément se la réapproprier et en établir sa version fantasmée. Le tout avec une cohésion et un souci du détail prodigieux (cohésion qui sera encore renforcée par la seconde mini-série -Another Nail- bientôt traduite par Panini). Mais le tour de force de la mini-série (3 Prestige Format, ici rassemblée dans un seul bouquin), c'est aussi de proposer à la fois une forme de quintessence du comic-book mainstream de super-héros, accessible au plus large public, et une véritable vision historique du medium, avec sa grammaire, sa structure, et ses multiples hommages. Le tout en s'inscrivant dans les thématiques chères à l'auteur : humanisme et recherche d'identité culturelle. Voici le lien pour une étude approfondie (en anglais) de la mini-série, où Jess Nevins présente tous les personnages qui apparaissent en fonds, et note les "variations" éventuelles avec le DC Universe "classique". Avec des commentaires et explications d' Alan Davis. http://www.geocities.com/Athens/Olympus/7160/annos.html
Si comme beaucoup, vous pensiez que Sfar avait réalisé le meilleur album de la série avec le 5 (PV et la soupe de caca)... Hé bé non ! Subtil, mignon, décalé, cruel (un tout petit peu), Joann Sfar réussit l'exploit d'enrichir encore la/les sensibilités et tonalités propres à la série en faisant pourtant évoluer Petit Vampire dans un décor totalement étranger et une aventure onirique (et donc accessoirement accessible à tout nouveau lecteur). Alligator !
Ame rouge (Blacksad) par torpedo31200
Pour moi, le meilleur album de la série, très légérement au-dessus du 2. Une narration encore plus épurée, d'une justesse rare. Un dessin plus simple, débarrassé de toute esbrouffe. Des couleurs magnifiques (mais ça, on y était déjà habitué). Et un scénario très ambitieux dans sa structure, ce faux rythme un peu indolent, sa multitude de personnages secondaires, et la façon d'alterner un John Blacksad spectateur, narrateur, puis acteur à la marge de manoeuvre limitée (comme tous les persos, d'ailleurs). Personnage principal qui me semble gagner en épaisseur, et devient plus sympathique à mes yeux. Un de mes albums préférés de l' année, et probablement le mieux raconté.

 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2012 BdParadisio