La BD au cinéma.

Les 39 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .



39. Victor Hugo - 22/10/20 00:57

38. Les petites infos - 07/03/07 21:43
"Demandez la permission aux enfants " est le titre d'un film qui sortira le 4 Avril et dans lequel Pascal Légitimus incarne le rôle d'un dessinateur de BD. Plus précisement le rôle du dessinateur de la série" Léo Cassebonbons" !

En effet le réalisateur a demandé à François Duprat de bien vouloir guider Pascal Légitimus pour son rôle. C'est ainsi que les planches de François et le personnage de Léo apparaissent au cours du film.... et que les élégants mouvements de poignets de Pascal Légitimus ont été supervisé par François (Lol).
Une Bd de Léo Cassebonbons intitulée "Demandez la permission aux enfants" sortira le même jour en librairie. Francois Duprat ayant décidé , non pas de refaire le film en BD - Sutété trop simple - mais d'inviter les personnages du film a participer à une nouvelle aventure de Léo Cassebonbons.
Le résultat est comme d'habitude subtil et pétillant.

Pour en savoir plus:

Sur la BD :
http://www.petitapetit.fr/maison-edition/livre-jeunesse-bandes-dessinees-bd-litterature-beaux-livres.php

Sur le film :
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=114695.html

37. Bert74 - 28/02/07 10:22 - (en réponse à : en parralèle avec l'autre sujet de Laurent Colonnier)
Bon, en fait c'était Maravilla qui avait initié le sujet.

36. weremouse - 04/06/04 11:58
Euh... Oui. Et quand je disais "se palucher", ce n'était pas à prendre au sens propre, ça voulait dire vivre dans une oisiveté confortable, être un branleur, quoi ! Bien entendu, pour expliquer cela, Altaïr a recours à des euphémismes charmants et beaucoup plus explicites. 8^}

35. Altaïr - 04/06/04 09:03 - (en réponse à : souris-garou)
Autant que je me souvienne, Boujenah est présenté comme quelqu'un qui gagne bien sa vie et qui a une vie nocturne assez agitée. Mais bon il n'est pas présenté comme le dessinateur-de-BD-type, non plus ^_^

34. nemOrtel - 04/06/04 00:21 - (en réponse à : roooooh)
Ah je n'avais pas vu ça comme ça! Eeeeeeh mais oui, ça devient intéressant là. Sans les mains donc? :)
Je sors.

33. yancomix - 04/06/04 00:16 - (en réponse à : M'enfin)
Les 2 à la fois!
Si tu étais pro tu saurais ça!

32. nemOrtel - 04/06/04 00:15
Attendez, attendez. Il y a une anomalie là, je ne suis pas. comment peut on se palucher et tirer des meufs (quelle vision enthousiamante du métier, entre nous)? On peut choisir? C'est au sort, le tirage? Y'a une loterie?

31. yancomix - 03/06/04 23:50
Ben si, c'est pas loin de la vérité.

30. weremouse - 03/06/04 21:18
Merci Bert, et sinon Altaïr, je me rappelle effectivement de ce personnage qui, si je me souviens bien, véhiculait l'image suivante : un dessinateur de B.D., ça passe son temps à se palucher et à tirer des meufs. Du moins, dans mon souvenir c'était ça. Je connais personnellement peu de dessinateurs, mais je doute que cela recouvre une réalité générale.

29. Bert74 - 03/06/04 09:15
weremouse :
Ca s'appelait "l'année prochaine si tous va bien", avec Adjani également (je me rappelle d'une scène dans un festival de BD notamment), mais c'est pas vraimet un clin d'oeil, puisqu'une partie de l'histoire repose la-dessus.

Blou :
C'était pas un T-shirt (une patiente chez Charlotte Rampling, non ?)

28. Altaïr - 03/06/04 09:05
Dans 3 hommes et un couffin, Boujenah est censé être dessinateur de BD, non ?

27. Blou - 02/06/04 22:45
Sinon comme "clin d'oeil" ya aussi une robe dans Immortel avec des cases de BD Bilal, mais évidemment ça compte pas vraiment comme un clin d'oeil, mais plutot comme une sorte de mise en abîme...enfin bon, je pense qu'il fallait quand même le citer... et ça me permet de placer que ce film est super super super décevant...

26. weremouse - 02/06/04 21:04
Quelqu'un se souvient du titre de ce vieux film des seventies dans lequel Lhermitte joue un dessinateur de bédé ? Il y avait des moments où il réfléchissait à son scénario en fonction de ce qui se passait autour de lui, qui étaient d'ailleurs les seuls moments drôles de ce film par ailleurs chiant comme la pluie (ce qui, pour un film avec Lhermitte dans le rôle principal, est un pléonasme).

25. Bert74 - 02/06/04 11:53
Oups-a-daisy !

24. larry underwood - 02/06/04 10:50 - (en réponse à : bert)
déjà refusé en post 3 !

23. Bert74 - 02/06/04 10:25
Vu Kill Bill vol.2 hier soir.

Le Bill en question a une grande tirade théorique sur la "mythologie des super-héros" de BD.

22. marvin - 02/06/04 08:54
dans le "Didier" de Alain Chabat, on voit le Ranxerox 3 (auquel Chabat a participé justement) de Liberatore

21. Bert74 - 01/06/04 13:19
Tiens un truc m'est revenu en tête ce WE :
Dans un épisode d'X-files où un ado se révèle être une entité mi-humaine, mi-insecte, on le voit dans sa chambre et sur la porte est punaisée une affiche du comics "The Red Star" (de Christian Gosset).

Bon, c'est assez confidentiel comme référence...

20. Bert74 - 24/05/04 11:10
Il a été démontré que Spielberg et Lucas ont plus pioché dans les comics de Carl Barks (Picsou) que dans Tintin dans Indiana Jones (au moins dans L'Arche perdue).

Je me souviens aussi de la discussion dans USS Alabama à propos du Surfer d'Argent, mais l'utilisation dans les dialogues n'est pas crédible car le héros, incarné par Denzel Washington et censé
avoir raison contre tous, nous sort un protectionisme de merde en affirmant que seul celui Kirby (et non pas Stan Lee, scénariste dans les deux versions) vaut le coup.
Hallucinant ! :0)

(sans rire, ça m'avait frappé qu'ils citent Moebius dans une grosse machinerie hollywodienne comme ça).


Je dois moi aussi avoir des exemples, mais je vais devoir me triturer un peu la mémoire...

19. nemOrtel - 23/05/04 19:31 - (en réponse à : sweet Jesus...)
Ah il est en forme pour son grand retour!

18. Pifou - 23/05/04 18:00
Ben moi j'ai jamais trouvé de BD au cinema !! Des fois j'en trouve à la librairie mais au cinema je trouve des popcorne surtout et j'aime ça surtout avec la pub de monsieur plus grave lol :))))

17. Maravilla - 23/05/04 17:15
Eh bé, y'en a des infos. Merci pour la mine. Pour Podalydès, je le savais, c'est un tintinophile averti. Bon, j'en chercherai d'autres...

16. Moi - 23/05/04 17:09
Je crois me souvenir que dans le film de sous-marin "USS Alabama" (avec denzel Washington et Gene Hackman), une dispute éclate entre certains membres de l'équipage après une discussion sur les apports respectifs de Stan Lee et Moebius dans "le Surfer d'argent"... On attribue habituellement la parenté de ce clin d'oeil a Quentin Tarantino, qui aurait un peu bossé sur le script.

15. Coacho - 19/05/04 16:41
Tu le préfères version BHL ou Pirate des Caraïbes ?

^_______^





14. Altaïr - 19/05/04 16:24
Sans Johnny Depp, Pirates des caraÏbes aurait été une daube, mais avec, moi j'ai trouvé ça très très regardable ^__^

13. nemOrtel - 19/05/04 16:14 - (en réponse à : Combat d'insultes!)
MONKEYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY! :)

12. numenor - 19/05/04 14:07
Ben facile, y a qu'à prendre Indiana Jones. C'est bourré de clins-d'oeil à Tintin. Spielberg a d'ailleurs admis s'être inspiré de l'oeuvre d'Hergé à l'époque. L'idée de base de Spielberg était carrément de faire une adaptation de tintin au cinéma. Problème: Tintin était inconnu aux US.

Sinon dans le même genre mais pas en rapport avec la BD: le film "Pirates of the Caribean" (une daube cela dit en passant) a été complètement pompé sur la série des jeux vidéo "Monkey Island".

11. efa - 19/05/04 13:18
Dans le film "Dust" de Milcho Manchevski (le même realisateur de "before the rain" ) on y voit Corto Maltés (si si!) caché parmi les officiels turcs.

a+

 

10. Coacho - 19/05/04 13:17
Je ne sais pas s'il y a un lien de cause à effet mais dans "Mon curé chez les nudistes", chef-d'oeuvre intemporel de Max Pécas dans lequel la cultissime phrase de Darry Cowl ("Petit canaillou va !") naquit, on trouve une étagère, chez Paul Presboit, sur laquelle l'intégrale de Jean Graton est en place !

Ca vous en bouche un coin hein ?

Bon, vérifiez...

Je sais, il faut revoir "Mon Curé chez les nudistes" mais ça vaut le détour !

;o)

9. Altaïr - 19/05/04 13:13
Dans star Wars y'a des tas de clins d'oeils à Valérian...

...

8. Lien Rag - 19/05/04 12:54
'tain, j'avais jamais capté pour Versailles Rive Gauche! Pourtant Tintin est largement cité dans le film...
Sinon, "Retour vers le Futur" fait référence aux pulps; les comics SF étant assez rare à l'époque d'après ce que je connais (et le comique vient évidemment que Dark Vador et les Vulcains ne sont pas connus en 1950).
J'ai pas d'autre exemple en tête, à moins de considerer "Naissance d'une nation" de Griffith comme un hommage cryptique aux Tuniques Bleues...

7. tigros - 19/05/04 11:22
"I want to go home" est l'hommage d'Alain Resnais à la bande dessinée, on croise un grand nombre de dessins de BD dans ce film (Gotlib, Reiser, Margerin etc etc...).

6. toine - 19/05/04 03:12
Dans Versailles rive gauche de Denis Podalydes, il y a la scène du restaurant syldave tiré du Sceptre d'Ottokar. C'est la scène ou Tintin mange dans le restaurant et va au toilette et en profite pour écouter à l'étage. Ailleurs dans le film on peut voir des images de BD accrochés aux murs de la chambre du héros.

Dans Les WC étaient fermés de l'intérieur, on peut voir Gotlib passer pendant le repas à la fin du film.

à la prochaine
toine

5. raspou - 19/05/04 01:02
Dans César et Rosalie de Sautet, le personnage interprété par Sami Frey est un auteur de BD. En fait "ses" dessins sont de Poppé un des auteurs du Pilote de la grande époque (aussi coloriste de la série Blueberry: c'est lui qui a fait de Mac un rouquin, ce qui n'était pas prévu).

4. Maravilla - 19/05/04 00:19 - (en réponse à : Larry)
Arf. Je voulais citer Incassable comme "interdit" également.

Quant à Kill Bill 2, c'est pas vraiment un clin d'oeil, au sens "pour initiés" du terme, car c'est pas assez planqué:
1) tout le monde connaît Superman (sans parler du Superman filmique)
2) ça fait partie du scénario, comme métaphore du personnage de Thurman.
Quant à Mart et Retour vers le futur, je me souviens plus de la réplique, mais ça m'a plus l'air d'un clin d'oeil aux films ou séries de SF (Star Trek et Star Wars) qu'aux Comics.

Non, je parle du vrai clin d'oeil, du truc planqué, indécelable, au détour d'une rue, d'une affiche en fond de décor, d'un figurant qui passe derrière le héros, d'une réplique de Preacher dans un long monologue de Godard, un héros qui lit un livre, un t-shirt d'un des seconds rôles, etc. Bon je sais je suis super tatillon. J'en appelle aux chirurgiens de l'image, comme disait l'autre.

3. larry underwood - 19/05/04 00:10
Dans Kill Bill vol.2, une tirade délirante de David Carradine à propos de Superman et de sa théorie sur les super-héros. L'instant et la situation où il la place faisant bien sûr tout le délice du dialogue, comme toujours chez Tarantino.

Il y a bien évidemment Incassable, où la trame et les codes narratifs des comics sont utilisés pour construire le film sans que le film se base pour autant sur un album particulier.

Dans Retour vers le Futur, Marty se sert de l'influence qu'ont les comics sur son père encore adolescent pour le forcer à inviter sa future mère au bal... ("mon nom est Dark Vador ! Je suis un extra-terrestre de la planète Vulcain !")

2. yancomix - 18/05/04 23:18
Dans le même film, même scène, on aperçoit très nettement sur les étagères l'intégralité de la collection "Copyright" des éditions Futuropolis.
Si si!!!

1. Maravilla - 18/05/04 23:01
Je vous entends déjà venir, de très loin: "Mais l'oooootreeeuu, pourquoi qu'il ouvre un autre post sur ce sujet qu'on a rebattu mille et mille fois, si c'est pas vachtement beaucoup plus!".

Alors je lève mes bras, pour calmer le jeu: "Assez mes amis! Assez! Point n'est ici nécessaire une quelconque diatribe à mon encontre. Car vous n'y êtes pas. Enfin si vous y êtes, je veux dire vous êtes bien arrivé sur ce nouveau sujet, et pas par hasard, je parle bien sûr de mes intentions. Là, vous n'y êtes pas."

L'idée de ce sujet m'est venu ce soir, en tombant par hasard sur une scène du film "Les Keufs", rediffusé pour là 67 ème fois cette année sur France 2.
-De Bankolé: "Tiens, mais c'est un numéro du Spirit?"
-Balasko: "Oui, j'en ai quelques-uns."
-De Bankolé: "Si tu veux je te les prêterai. J'ai toute la collection!".

Et voilà l'interrogation qui a subrepticement germé en moi. Où, dans d'autres films, trouve-t-on des clins d'oeil de la sorte au neuvième art?

Je ne parle pas là d'aptations (donc interdits les Asterix, Vaillant, Spiderman ou futur Iznogoud et consorts, ni même les Ghost World, American Splendor et autres Sentiers de la Perdition dans un registre plus "initié" -toutes proportions gardées-). Je ne parle pas non plus des quelques docu-fictions exstantes, du type le film de Zwigoff sur Crumb par exemple. Je ne pense pas non plus au travail d'un Moebius sur le Cinquième Elément, dont la décoration assume entièrement et revendique même sa filiation avec l'Incal.

Je parle là de citations, de clins d'oeil furtifs, de codes secrets perdus dans un long scénario de long métrage, accessibles uniquement à une caste d'initiés fanatiques que nous composons tous, nous les futurs maîtres du monde qui sommes les seuls à pouvoir percevoir les signaux lancés par la résistance culturelle infiltrée dans les réseaux dominants, ces réseaux prêts à dynamiter de l'intérieur d'ancestrales fondations, pour que de l'effondrement des dinosaures de l'art surgisse enfin une belle (ma voix devient à ce moment aussi emphatique qu'un sociétaire de la Comédie Française en plein Shakespeare), grande et éternelle communauté de hum, euh, oui euh bon, je m'emballe là, moi.

Car, je sais pas pour vous, mais au moment de cette réplique, je sais que ma grand-mère ne tilte pas. Ni mon voisin. Ni mon chien (enfin lui, c'est peut-être dû au fait que c'est un labrador, bref je m'égare). Donc je sais pas pour vous mais moi, à ce moment là, je suis comme flatté, comme un invité secret dans les mystères du récit. J'ai pigé le private joke. Et avec quoi l'auteur a grandi. Ce qui l'a fait kiffer. J'ai pigé qu'il me dit: "Tu te souviens", ou "Tu connais" ou "C'est chouette ça, non?". Je pige le lien avec les personnages du film. Ou avec le scénario. Un signe. Un Code. Rien que pour moi. C'était discret. Fin. Subtil. Furtif.

Alors c'est ça que je vous demande: avez-vous déjà aperçu ce genre de clin d'oeil (une réplique, une image, ou que sais-je) au détour d'un film. Où comment la BD se planque parfois très adroitement dans les salles obscures, de telle sorte que seuls nos pointillismes d'huissiers bédéhiles puissent le repérer.

A vos mémoires...




 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio