Les BD policères

Les 26 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .



26. Mr Degryse - 20/06/22 09:09
En bd

25. Lien Rag - 19/06/22 22:13
Degryse : le roman ou la BD ?
Mais c'est vrai que malgré le sujet, on ne sent pas le côté poisseux qui devrait normalement y être attaché.

À part ça je viens de lire "L'échelle de Richter", vraie BD policière et je suis mitigé : j'ai mis du temps à rentrer dans l'histoire, j'ai bien aimé une fois entré, mais la fin est un peu rapide (et vu que le criminel ressemble physiquement un peu a un des protagonistes que l'on a suivi, cela force à revenir vérifier et casse le climax). Et l'épilogue qui donne le destin final de certains protagonistes vient mettre à mal ce qui était le parti pris narratif de l'album, présenter des tranches de vie autour d'un crime sans s'attarder sur les ellipses qu'elles impliquent.

24. pm - 18/06/22 19:16
Un polar n’est pas forcément poisseux, ça dépend du genre de polar.
J’ai trouvé ça très bien, très prenant, l’histoire est bien construite, les personnages évoluent et sont attachants. On en devine relativement facilement le dénouement mais ce n’est pas bien grave. Ma seule petite réserve tient au dessin de Guérineau, qui passe bien mais qui est très classique, sans beaucoup de personnalité.

23. Mr Degryse - 18/06/22 18:57
J'ai été déçu par seul le silence. Et je suis pourtant grand amateur de polar. L'intrigue est prévisible mais ce n'est pas ce qui me gêne. Jamais je ne trouve cela poisseux. Jamais je ne ressens de malaise, de gêne. Et pourtant ce qui est raconte le devrait.

Un bon polar a l'ecrit tient par le style. La, il n'y en pas.

22. Lien Rag - 18/06/22 18:35
Idem, plus polar que BD policière, je viens de lire "Seul le silence" d'après Ellory.
J'apprécie le dessin,j'ai beaucoup aimé le début, mais ensuite je ne sais pas si c'est le récit qui s'essoufle ou moins qui n'ai plus suivi, mais franchement j'ai fini la BD juste par habitude et pour connaître la fin, sans que l'intérêt ne soit maintenu.

Bien sûr le livre (que je n'ai pas lu en version roman) est l'histoire d'une vie, mais c'est l'adolescent que la BD prend vraiment le temps de nous faire découvrir, et quand les personnages qui l'entourent disparaissent on se retrouve avec une galerie de nouveaux personnages quasiment transparents, des relations entre eux et le narrateur qui sont annoncées par l'auteur plutôt que découvertes par le lecteur ("told, not shown" quoi), et donc un narrateur adulte que l'on ne comprend plus vraiment et dont on ne ressent plus les émotions.

Qui plus est, la fin de l'histoire est décevante, le flashback final qui met tous les éléments en place sort de nulle part (ou alors j'ai raté une étape), donc le lecteur reste hors de cette résolution qui est pourtant narrativement très importante.

J'ai l'impression que comme pour Winter's Bone ("Un hiver de glace" en BD) le scénariste n'a pas vu, au moment de l'adaptation, qu'une scène/description/dialogue qu'il a considérée secondaire contenait un élément fondamental de l'intrigue, et ainsi en la faisant disparaître de l'adaptation a rendu cette intrigue incohérente.

21. Lien Rag - 11/06/22 21:34
C'est clairement beaucoup plus du polar que de la BD policière, mais je viens de lire Meadowlark, de Ethan Hawke et Greg Ruth.
Je ne sais pas si c'est moi qui suis passé à côté (ou si c'est plus immersif en VO), mais j'ai trouvé très décevant : il y a tous les ingrédients pour faire un vrai polar poisseux, mais pourtant rien ne marche.

Une des choses qui m'ont fait décrocher est l'utilisation d'un schizophrène paranoïde comme illustration de l'ambi güité morale de la prison : ben non, y'a pas d'ambi güité du tout, mettre un malade mental en prison plutôt qu'en hôpital psychiatrique (de haute sécurité éventuellement, vu le passif du gars) est une monstruosité, point.

20. LienRag - 31/03/22 23:42
Je viens de lire le deuxième Commissaire Kouamé (de Marguerite Abouet) et j'ai bien plus aimé que le premier...

Très bon panorama d'un certain nombre de problématiques ivoiriennes (en général, pas d'allusions aux changements politico-militaires récents) réelles, égrénées au fil d'une enquête pas si mal construites, avec des personnages mi-réalistes mi-loufoques et toujours picaresques.

Surtout, le premier tome m'avait mis très mal à l'aise avec ce qui semblait une justification de la torture.
Dans le deuxième, Abouet gère beaucoup mieux la question, en n'ayant aucune fausse sensiblerie quand au fait qu'elle est systématiquement pratiquée par la police ivoirienne et que donc son héros ne saurait faire autrement; mais, si vers la fin ce sont bien des méchants qui sont torturés, en commençant par montrer - ou au moins en montrer la menace - la torture sur des innocents, le lecteur est placé face à ses responsabilités sur cette question, au lieu d'être guidé vers une complaisance avec l'horreur comme cela pouvait être le cas dans le premier tome.

Le fait que ce n'est d'ailleurs pas vraiment la torture qui fait avancer l'enquête (quoiqu'elle produise aussi quelques résultats) aide aussi à éviter le manichéisme, la BD présentant la complexité de la situation bien plus qu'elle ne force les jugements moraux.

19. LienRag - 10/08/21 16:45
Je viens de lire "GoSt111" de Marion Mousse et deux autres.
C'est pas une BD policière classique dans le sens où il n'y a pas vraiment d'enquête, c'est plus une description quasi documentaire des marges du monde d'aujourd'hui, mais c'est très bien fait de ce point de vue.

Le dessin est un peu rugueux (probablement volontairement, et ça donne en effet une ambiance particulière et poisseuse qui colle bien au récit, mais peut-être aussi un peu maladroit par moments), le découpage ne m'a pas frappé ni par sa maîtrise ni par sa maladresse, la narration sans être parfaite est assez efficace.
Globalement je recommande, donc : on trouve assez peu d'albums sur ce thème.

18. LienRag - 14/07/21 17:30
Je viens de lire "Ceux qui brûlent" chez Sarbacane, c'est plutôt pas mal...
L'ambiance et les personnages sont franchement réussis en tous cas, et l'intrigue, sans être le plus important, tient à peu près la route.

17. Lien Rag - 05/10/19 01:42
Il y a quelques temps je lisais Alger La Noire, de Ferrandez et Attia. J'ai beaucoup aimé le dessin de Ferrandez, les personnages, l'ambiance, les dialogues etc. mais à la fin de l'album je trouvais l'aspect strictement policier de l'intrigue un peu bancal, la révélation finale arrivant un peu comme un cheveu sur la soupe: certes une des fausses pistes avait été très bien amenée (on nous disait même clairement qu'elle était fausse mais ça n'empêchait pas forcément le lecteur d'y croire) et certains éléments de la solution étaient présentés dans le cours de l'album - y compris l'élément principal - mais la façon dont ils s'agençaient repose quand même sur un point complètement laissé de côté et pas expliqué au lecteur avant le dénouement, ce qui est quand même limite pour un bon polar.

Une intrigue de roman policier, dans l'idéal, présente tous les éléments de la solution, mais se débrouille pour que le lecteur n'arrive qu'à assembler certaines pièces du puzzle, sans les relier toutes, alors qu'elles sont là devant lui.
C'est évidemment difficile, donc en général on accepte qu'il manque une petite pièce du puzzle, qu'il revient au lecteur de tenter de deviner.à partir des fragments qui lui sont présentés.

Mais là je lis "Nymphéas Noirs" de Bussi, Cassegrain et Duval, et vers le milieu de la lecture je commence à me demander pourquoi il est tant réputé, car certes l'histoire est intéressante et les personnages réussis, mais bon la peinture c'est pas mon univers et au bout d'un moment on ne voit plus forcément où veut en venir l'auteur.
Et puis la révélation finale tombe et là on en prend plein la gueule, toute l'intrigue tombe juste d'un seul coup, on se rend compte qu'on avait tous les éléments devant les yeux depuis le début mais jamais on n'aurait imaginé la vérité... Une maîtrise des principes du polar vraiment impressionnante, et entièrement au service de l'histoire et des personnages, sans jamais sonner creux.
J'en tremble encore rien que d'y penser!

16. Nith - 02/07/04 18:19 - (en réponse à : Manu)
Je n'avais jamais vu le personnage de Kraehn sous les aspects que tu cites là. Pour ma part, je vois le personnage comme quelqu'un de tout à fait normal, mieux : humain simplement avec ces défauts et qualités. comme quoi la lecture des choses reste toujours très personnelle et c'est bien comme cela.

15. Manu Temj - 02/07/04 09:28 - (en réponse à : Nith)
Mouais...

Gil Saint André c'est quand même très bateau. L'intrigue ne casse pas énormément de briques.

A mon avis, cette série ne vaut que par la personnalité "discutable" de son héros : un peu réac, pas très fidèle, un brin mysogyne, pas étouffé par les scrupules. L'ensemble donnant un type que je n'aimerais pas compter au nombre de mes amis...

J'ignore si c'est une volonté délibérée de Kraehn de camper un personnage ambigu, ou si c'est sa vision naturelle de ce que doit être un type normal. Si la première option est la bonne, c'est pas mal joué. Si c'est la seconde... brrr...

14. Nith - 01/07/04 18:29
Un incontournable à mon sens c'est chez Glénat, collection Bulle Noire (si si) : Gil St André !

13. Coacho - 01/07/04 16:52
C'est avec un retard énormeuh que je reviens vers vous pour vous remercier de votre aide !

C'est marrant mais beaucoup des titres que vous avez cités sont sur mes étagères sans pour autant avoir pensé à les conseiller...

Je pense en particulier au "120 rue de la gare" de Tardi que Yanco (Ce jeune amateur de XIII ! Ah ah !) m'a remis en mémoire...! ;o)

Mais encore Nestor Burma, ou Le Choucas...
Oui, étrangement, il m'a aiguillé vers le truc "Révélation finale à la Agatha Christie" et je me suis embourbé là-dedans !

Enfin !

Merci pour tout et si d'autres trucs vous arrivent in ze face, n'hésitez pas à le mettre ici !

En ce moment, il découvre Largo Winch et il achète tome sur tome...
Sacré JVH hein ?!

;o)))

12. Pierre-Paul - 22/06/04 13:32
Nestor Burma et Le Choucas sont mes préférées.

pas d'avis sur les autres. La collection "bulle noire" chez Glénat est sensée en fournir des bonnes, mais franchement y a rien qui m'attire, à part Zambada pour le dessin (scenario pas terrible terrible)

11. Altaïr - 22/06/04 13:17
Nestor Burma est incontournable...

10. Manu Temj - 22/06/04 13:12 - (en réponse à : Coacho)
Peut-être A la recherche de Sir Malcolm de Floch, et puis Les 4 Fleuves de Vargas et Baudoin.

A éviter à mon avis la collection "Petits Meurtres" chez EP éditions (mon beau-popa est amateur et achète souvent. Perso, je n'ai rien trouvé de bon pour l'instant....)

Je confirme l'intérêt du "Poulpe", chez 6 Pieds sous Terre, mais c'est à réservé aux amateurs de BD "d'auteur", quand même.

9. yannick - 22/06/04 12:03 - (en réponse à : Bert74)
T'inquiétes pas, moi-aussi, j'y ai rien capté ! Mais faut savoir que cette série existe, point.

8. Bert74 - 22/06/04 12:01 - (en réponse à : l'énigme ... Grahams)
Moi j'ai trouvé ça complètement imbittable comme série.

Rien capté au film.

7. Clement - 22/06/04 11:59
Les coulisses du pouvoir Premier cycle vraiement très bon... A+

6. yannick - 22/06/04 11:41
Pas de bédé du style d'Agatha Christie qui me vient tout de suite à l'esprit mais peut-être que "L'Enigme de la disparition du Docteur Grahms" pourrait satisfaire ton ami. Cependant, cette série est inachevée, il n'y a que de 2 tomes sur 4 de prévus qui sont sortis.

5. spip - 22/06/04 11:03
"le Choucas" de Lax?

...non,non je ne suis pas payé par Repérages/Dupuis...

4. yancomix - 22/06/04 11:02
J'aime aussi beaucoup certaines adaptations du "Poulpe"…
"J'irai faire Kafka sur vos tombes", "Pour cigogne le glas", "La petite écuyère a cafté", etc…

3. spip - 22/06/04 10:55
"Le privé d'Hollywood"?...mais c'est peut-etre pas assez classique,un peu en marge comme intrigues?...en tout cas graphiquement,c'était l'époque ou Berthet faisait evenement à chacun de ses nouveaux albums...
"Jerome K Jerome Bloche"?...peut-etre un p'tit peu décalé aussi...

2. yancomix - 22/06/04 10:55
Je ne sais pas si ma réponse te conviendra, mais les adaptations que Tardi a réalisé de ces bons vieux livres policiers de Léo Malet sont très très bien!
"120, rue de la gare" est une petite merveille!
Fiat Lux…

1. Coacho - 22/06/04 10:28
Bon, après quelques recherches infructueuses, je me suis lancé dans la création de ce topic dans l'espoir de récolter oultes informations.
Un ami me demandait récemment ce qui existait de bien en BD policière.
Pas d'humour, pas d'enquête à la Léo Loden (et pourtant, il y a une aventure qui se déroule pendant la Coupe du Monde qui est magnifique ! ;o))))), plutôt des BD façon révélation finale à la Agatha Christie m'a-t-il dit !
Dans mes souvenirs embués par l'absorption d'un vieux Jack Daniel's que j'avais siroté avec Philip Marlowe, je me suis rendu compte que j'en connaissais, à première vue, que très peu.
Blacksad a son charme mais c'est plutôt vers "Berceuse Assassine" que je l'ai aiguillé !

Auriez-vous d'autres BD policières qui vous ont bluffé, scotché, avec des révélations finales et tout et tout ?!
Hein ?

Merci pour mon ami, et pour moi par la même occaz' !

;o)



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio