1905-2005: Le Centenaire de Bécassine!

Les 22 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .



22. froggy - 20/06/18 16:55
De toutes facons, cela ne peut etre que mieux que ca:


21. froggy - 20/06/18 16:54
Le film a de tres bonnes critiques selon ce que je viens de lire.

20. marcel - 20/06/18 10:08
Oui, j'y ai pense aussi...

19. feldoë - 20/06/18 08:47
Et, dans la bande annonce, le mouchoir brodé "RG", ne serait-ce pas une allusion à Tintin ?

18. Victor Hugo - 20/06/18 01:01
Dans Zig et Puce on trouve déjà les Dupont Dupond.

17. Victor Hugo - 20/06/18 00:59
Ou Onésime

16. Victor Hugo - 20/06/18 00:57
Ou même Tintin Lutin!

15. marcel - 20/06/18 00:49
Victor, serais-tu en train de suggerer que le prochain Podalydes pourrait etre Zig et Puce ?...

14. froggy - 20/06/18 00:40
Je n'ai lu qu'un Becassine, une BD des annees 60 ecrites par Pierre Tchernia (!). Elle n'a donc qu'un tres loin rapport avec la Becassine des annees 20.

Je n'ai pas vu tous les Podalydes car ils ne sortent pas ici, je suis soumis au regime TV5 Monde. Ceux que j'ai vus m'ont beaucoup plu et j'avais adore l'allusion au Sceptre d'Ottokar dans Dieu seul me voit (Versailles-Chantiers). Je verrai probablement ce film sur TV5 donc dans quelques annnes.

13. Victor Hugo - 19/06/18 21:46
En 2001 il y avait eu un dessin animé avec la voix de Muriel Robin il me semble. C'est bien le fait que ce soit réalisé par Bruno Podalydès qui donne envie de le voir.C’est amusant que Bruno Podalydès continue d’adapter les inspirateurs de Tintin, après Rouletabille c’est Bécassine. C’est finalement peut-être une chance pour lui qu’on ne lui permette pas de faire une adaptation de Tintin, ça ne le rend que plus créatif pour en cerner l’idée sous toutes les coutures (copié/collé de mon message d'Actuabd). J'ai jamais eu l'occasion de voir le film avec Paulette Dubost (ni les pieds nickelés avec Charles Denner). Bécassine c'est de la narration séquentielle, alors on peut considérer que c'est la BD, même si le texte est en dessous des cases et qu'il n'y a pas de bulles (et puis elle apparait dans une des bannières de BDP).

12. feldoë - 19/06/18 21:23
Moi la bande annonce me fait plutôt envie, à la différence des récentes adaptations bd. J'irai sans doute le voir, mais sans référence aux albums que je ne connais que très peu.
L'atmosphère me rappelle leurs adaptations de Gaston Leroux qui m'avaient bien plu.

11. marcel - 19/06/18 18:45
Bon, ca sort demain. On en parle ou pas ?...
Je sais, Becassine n'est pas vraiment une BD souvent evoquee ici (voir plus bas) et, alors que j'en ai déjà eu en main, je n'ai jamais eu l'idee d'en lire ne serait-ce qu'une page.
D'ailleurs, est-ce vraiment une BD ou sommes-nous encore dans les histoires illustrees ?...
Vus les échecs récents de Spirou, du Petit Spirou et Gaston, est-ce bien necessaire de deterrer la pauvre bretonne, que finalement seuls les plus vieux connaissent. D'ailleurs, le precedent film de Becassine date de... 1940 !
La bande-annonce me fait plutot peur, mais c'est realise par Bruno Podalydes.


10. Asteriks - 20/09/05 17:30 - (en réponse à : Armorique Amérique, même combat)
Fascinante histoire, celle de Bécassine, l'ancêtre de BD qui fête ses 100 ans cette annee. La petite bretonne devait son succés au fait que (dans les mots de Bernard Lehembre) elle incarnait "un type de sotte peu futée, ignorante, et d'une naïveté deconcertante."

En d'autres mots, elle devait son succés au fait qu'elle etait l'objet de mépris de la part du Français moyen et que celui-ci pouvait, avec facilité, se doter d'un sentiment de supériorité suffisant.

Cela vous rappelle-t'il quelque chose? (Hint hint).

("Ah non, ce ne sont pas les Breton(ne)s que nous sommes contre, ce sont juste leurs bonnes…")

On appréciera la suite de l'article de Yves-Marie Labé :

"La publicité (la Chicorée Leroux) et les journaux satiriques (L'Assiette au beurre, Le Journal amusant, Le Rire) s'emparent de l'image de la villageoise bretonne, empotée ou naïvement servile. Quand les seconds ne brocardent pas violemment la province et son catholicisme au nom du combat anticlérical. « Il n'est pas de meilleurs chrétiens que cette crapule de Bretagne ; il n'en est pas de plus réfractaire à la civilisation, éditorialise L'Assiette au beurre du 3 octobre 1903. Idolâtre, fesse-mathieu, lâche, sournois, alcoolique et patriote, le cagot armoricain (…) ne raisonne pas, il prie, et, porté par la prière, tombe au dernier degré de l'abjection. »"

Bien que le mot utilisé ait été "armoricain" (et non "américain"), on reconnaitra qu'en un siècle, tant l'attitude et la mentalité suffisantes des élites françaises que leur vocabulaire méprisant n'ont en rien évolué.

9. Hagadounet - 13/01/05 17:56 - (en réponse à : Joyeux Anniversaire!!!)

J'adore Bécassine, sa Roulotte, sa Loulotte et Jacassine!!!!!!!

Un Joyeux Anniversaire Centenaire!!!!!!!!!!!!!!!!

8. Spipe0851 - 11/01/05 13:41 - (en réponse à : 100 ans!)



Je suis probablement passéiste mais j'aime Bécassine, aussi les Pieds-Nickelés (1908), Bicot,etc...aussi Little Nemo (en français), alors

BONNE FÊTE pour tes 100 ans chere Bécassine, tu ne les fais pas!

7. julien83 - 10/01/05 10:08
Joyeux anniv' à la Cousaïne !

6. Arnaud3895 - 09/01/05 14:46
Attention !!!! Gros Troll en vue !!!
Et pas fin, avec ça...

5. Cybille - 09/01/05 13:37 - (en réponse à : politique?)

Je pense que les considérations politiques chez Bécassine n'existent que dans l'esprit de certain lecteurs. Ni le graphiste ni les scénaristes n»'ont conçu leurs histoires dans le but de ridiculiser ou de mépriser les bretons. Si l'univers de Bécassine avait été situé àux environs de Toulouse, personne n'aurait rien à y dire.
a ce compte là, que penser de Hergé dédicaçant un de ses albums à un officier nazi ou faisant des démarches, après guerre, pour aller rejoindre ses amis collabos en Argentine? La situation politique actuelle est bien assez déprimante, avec un véritable débile léger à la tête des usa, sans qu'on en imprègne la bd en plus.

4. Kangourou - 08/01/05 01:23 - (en réponse à : Torpille)
Merci de mettre en valeur le centenaire de Bécassine, véritable légende, qui est maladroite peut-être mais sûrement pas débile comme certaines personnes peuvent penser.

Bécassine est toujours prête à aider et si cette mentalité imprégnait l'univers des intellos, on aurait sans doute plus de sourires francs :-)

Merci à Bécassine pour cent ans d'humour et d'amour!




3. Jean-no - 07/01/05 21:00 - (en réponse à : Bécassine et la politique)
Bécassine est le faire-valoir d'un idéal bourgeois très marqué d'une certaine époque, bigot, aristocratique... Très intéressant. Très raciste envers les bretons au départ je pense - Bécassine est une débile légère qui ne peut pas aligner deux mots sans se tromper (il y a des études sur le langage de Bécassine, là encore un bon sujet), il faut se rappeler que ça a été écrit à une époque où on battait les petits bretons bretonnants à l'école ! Je n'ai pas lu Bécassine depuis longtemps (un peu ennuyeux et laborieux à lire), mais il me semble que bien des détails peuvent être jugés comme des symptômes de leur époque.

2. Cybille - 07/01/05 18:36 - (en réponse à : Torpille)

Je suis étudiante à l'école des beaux-arts de Toulouse. J'ai toujours apprécié le graphisme de Pinchon et de plus j'adore Bécassine et Loulotte et leurs histoires sereines et apaisante
Bonne fête ma bébé!

1. Torpille - 07/01/05 15:08

1905-2005: Bécassine a 100 ANS!

On peut connaître ou non. On peut apprécier ou non (1). Mais ce qui est sûr, c'est que le 5 février 1905, un périodique pour les "jeunes filles biens", LA SEMAINE DE SUZETTE, voyait le jour. À la dernière minute, une page demeurait blanche et la rédactrice JACQUELINE RIVIÈRE (maintenant tout à fait oubliée) improvisa le scénario de la première planche de Bécassine, assistée du peintre Émile-Joseph-Porphyre Pinchon aux dessins.

Je sais aussi que ma maman, toujours alerte et en santé aujourd'hui ( elle a eu 84 ans le 30 décembre dernier!) a trouvé dans les recueils de la "Semaine de Suzette" -et tout particulièrement avec Bécassine- la force nécessaire pour traverser les moments pénibles de la crise financière des années trente. Moi, ça me suffit amplement pour souhaiter un bon anniversaire à toutes les deux.

En 1913, Maurice Languereau, sous l'anagramme de son prénom (Caumery), reprit les scénarios et inaugura une série de 25 albums (1913-1939). Puis en 1992, un 26e album, posthume -«Bécassine au Studio»-, fut publié et j'eus la chance de l'offrir en un 30 décembre à ma mère bouleversée. C'est un peu comme si on m'offrait un Tintin inédit d'Hergé dont je n'avais jamais entendu parler. Enfin, vous voyez le genre...

Il me semble qu'en ce Centenaire, Madame Frédérique de Buron des éditions Gauthier-Languereau, ce serait bien de publier la centaine d'histoires "en une planche", scénarisées par Jacqueline Rivière, toujours inédites et qui constituent la "préhistoire" (1905-1913) de Bécassine.

Merci, petite bretonne centenaire

Torpille

(1) Je sais que, pour des raisons politiques, certaines personnes n'aiment pas. Et ça, je respecte même si je vois mal Bécassine porter un flambeau ou véhiculer un ...idéal politique quelconque.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio