Décès d'auteurs

Les 610 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13


610. Mr Degryse - 26/10/17 17:52
Je l'attendais depuis un moment celle là :-)

609. froggy - 26/10/17 17:47
Dommage, c'est super Tramp.

->


608. Mr Degryse - 26/10/17 09:36
65 ans si mes infos sont exacts.

607. Lien Rag - 26/10/17 09:14
Il avait quel âge, Jusseaume?
J'aimais beaucoup Tramp en tous cas...

606. Piet Lastar - 25/10/17 18:06
La sortie du dernier Tramp a été l'occasion pour moi de relire l'ensemble. Il me reste ce dernier opus et j'ai, à nouveau, beaucoup apprécié. Dans le Cargo maudit, il y a certaines pages où le dessin est différent. Les visages moins reconnaissables.
Cette série réunit lisibilité et récit bien ficelé, ce n'est pas si fréquent.

605. froggy - 25/10/17 17:53 - (en réponse à : Laurent)
Quand on te lit ici, il semble qu'il n'y ait pas beaucoup de monde dans la profession qui trouve grace a tes yeux.

604. Mr Degryse - 25/10/17 17:49 - (en réponse à : Marcel)
Oui mais Jusseaume en raison de gros problème de santé récurrent et persistant ( dont on connait la fatale conclusion maintenant) n'a pu le finir et c'est Kraehn qui l'a fini.

Honnêtement, on ne reconnaissait plus son trait.........

603. marcel - 25/10/17 17:40
Le nouveau Tramp vient de sortir, non ?...

602. Mr Degryse - 25/10/17 17:38
Parce que tu as l'insulte facile et le mépris assez haut.

Même si pas là :-)

601. Victor Hugo - 25/10/17 17:28
Pourquoi tu crois que j'ai une dent contre tout le monde?

600. froggy - 25/10/17 17:26 - (en réponse à : Laurent)
Tu avais aussi une dent contre lui?

Sinon, je croyais que Fats Domino etait deja mort depuis longtemps.

599. Mr Degryse - 25/10/17 17:20
Contrairement à Victor, j'aimais nien les 2 mais l'un avait un âge ou s'était plus compréhensible que l'autre.

Jusseaume a été sacrément malade durant des années

598. Victor Hugo - 25/10/17 17:17
Rien à foutre de jusseaume, mais Fats Domino vient de mourir, merde alors!

597. froggy - 25/10/17 17:06
Lu en face, Patrick Jusseaume, le dessinateur de Tramp nous a quitte. C'est bien triste pour sa famille.

596. froggy - 18/09/17 23:32 - (en réponse à : Quentin)
Il y a une chose que j'ai apprise en Afrique est de ne pas juger les gens avec mes valeurs, mes bons sentiments judeo-chretiens et mes pensees nees des philosophes francais du Siecle des Lumieres. Pour te donner un exemple, j'ai eu ainsi un peu de mal avec la polygamie que j'ai constate immediatement le lendemain de mon arrivee avec nos voisins. Nous arrivons avec nos normes a nous pour juger des gens qui en ont d'autres

Tiens, un autre cliche, il y a plusieurs Afrique, celle du Nord, celle subsaharienne (ou j'ai vecu), celle plus au sud, celle orientale etc. J'ai ecrit plus tot que l'Afrique est compliquee et ce n'est rien de l'ecrire. Il faut voir aussi bien le bien que le mal qu'ont fait les colons europeens aux populations locales. Le bien, creer de l'irrigation en utilisant les nappes d'eau (tres) profondes. Le mal; montrer le clinquant et le cote derisoire de la civilisation occidentale; imposition du concept de l'etat-nation apres la decolonisation a des populations pour qui la notion de frontiere n'existe pas et n'a aucun sens, celles nomades par exemple. Et tellement d'autres!

Je me suis peut etre mal exprime sur le cote raciste des Peuls, j'aurai peut etre du ecrire qu'ils le sont mais ils ne le savent pas. Je me souviens que la premiere fois ou j'ai entendu un noir traite un autre de "Sale negre!", cela a fait bizarre.

595. suzix@bdp - 18/09/17 19:38
LOL! En fait à part l'inspiration de dpéart et ses pérégrinations (Afrique, Etats-Unis à ce titre, y'a pas mal de monde qui ressemble à Tintin) Julien Boisvert n'a donc rien à voir avec Tintin!

594. Quentin - 18/09/17 19:28
Je dirais même plus: je ne suis pas sûr que ca dérive tant que ca par la suite. Effectivement, si on compare Tintin au Congo et Neekibo, les personnages sont très comparables. Tintin est un chic type des années 1930, Julien est un chic type des années, euh... allez on va dire 1990. Par la suite, ca change beaucoup (Julien est loin de rester un chic type; il quitte sa femme, il prend de la drogue, etc.) Cependant, on peut toujours voir ca comme un effet miroir, mais sur d'autres niveaux. Tintin est irréprochable; Julien ne l'est pas. Tintin reste pareil à lui-même pendant des décennies; Julien grandit et mûrit d'album en album. Tintin n'a pas de parents, Julien se crée une famille et retrouve son père. Tintin ne suit aucune voie spirituelle, Julien s'en cherche une. Etc. On est effectivement face à une belle modernisation de Tintin.

Pour moi, c'est infiniment mieux et plus interessant qu'un "Tintin vu par Dieter et Plessix". On n'est pas dans la volonté de reproduire. On est plutôt dans l'ambition de faire le Tintin que Hergé, s'il était né 50 ans plus tard, aurait pu faire.

593. torpedo31200 - 18/09/17 18:53
Je pensais que Plessix avait évacué toute forme de confusion, en plaçant un cameo des Dupont au début du tome 2.

592. suzix@bdp - 18/09/17 18:53
Julien Boisvert entre Tintin et Colombo !

591. bert74 - 18/09/17 18:45 - (en réponse à : Quentin)
Ah, j'ai répondu avant de voir le dessin que tu as posté !

Ceci confirme bien cela, donc...

590. bert74 - 18/09/17 18:44 - (en réponse à : Quentin)
Ceci dit, peut-être que c'est tout à fait conscient et calculé de la part de Dieter.

C'est évident que Julien Boisvert est au départ un avatar modernisé de Tintin. Après ça dérive, même si Dieter/Plessix (c'est quand même le dessinateurs qui look le personnage pour le faire ressembler à l'autre) ont quelque part aussi fait leur "Tintin en Amérique" avec le 4e tome de la série (mais là, l'inspiration, revendiquée, est plutôt "La Main Droite du Diable" de Costa-Gavras).

Dieter ait joué à fond là dessus en forcant ces traits, sans aucune intention de faire une BD qui colle à la réalité de l'Afrique.

Ahaha le fourbe qui essaie de continuer à asseoir son propos, avec la mine de pas y toucher.... Tu crois que je t'ai pas vu ?!!

589. Quentin - 18/09/17 18:39

588. Quentin - 18/09/17 18:33
Ceci dit, peut-être que c'est tout à fait conscient et calculé de la part de Dieter.

Tintin est chaste, Julien ne l'est pas. Tintin va éduquer les petits noirs, Julien travaille pour une institution qui oeuvre pour la préservation des cultures. Tintin n'a que mépris pour la vie des Congolais, Julien est complètement fasciné par ce mode de vie si différent. Tintin soutiens la colonisation, Julien la combat. On peut trouver beaucoup d'effets de miroirs, donc il n'est pas impossible que Dieter ait joué à fond là dessus en forcant ces traits, sans aucune intention de faire une BD qui colle à la réalité de l'Afrique.

587. Quentin - 18/09/17 18:21 - (en réponse à : bert74)
C'est sûr que le cliché du bon sauvage, racé, fier, au port altier (on dit d'ailleurs le noble sauvage en anglais) est un cliché qui est beaucoup plus en phase avec notre époque que celui du nègre ignorant y'a bon banania.

Mais en renversant la hiérarchie coloniale, on ne fait qu'installer une autre hiérarchie qui définit les sauvages comme bons et innocents et qui nous définit comme des barbares dépravés. Cette nouvelle hiérachie est plus sympathique car elle renverse les rapports de pouvoirs classiques, mais elle reste néanmoins un cliché dont les relents sont à peine moins racistes que ceux de la période coloniale.

586. bert74 - 18/09/17 10:14 - (en réponse à : Quentin)
Je suis d'accord avec ton analyse du cliché "bon sauvage" qu'on trouve dans Neekibo... Cliché qui m'a toujours aussi un peu heurté, vis à vis de la tendance d'environnement réaliste que voulais donner cette BD.
Mais je mets ça sur le compte de la volonté éminemment humaniste de l'album.
C'est assez caractéristique que dans la discussion resurgisse Tintin au Congo, car j'ai toujours vu Neekibo comme une tentative de remake, en quelque sorte, de cette aventure de Tintin, en le débarrassant de ses relents colonialiste et raciste. Même le look de Julien Boisvert parait directement inspiré de son glorieux modèle (il s'en éloignera par la suite, dès le deuxième tome). Je crois même avoir écrit, il y a trèèèèès longtemps, quelque part sur le net, une critique de cet album en y faisant référence.

585. Quentin - 17/09/17 18:18 - (en réponse à : froggy)
Ils sont effectivement racistes mais pour eux, ils ne voient rien de mal a cela.

Celle là est pour le hall of fame :o)

Sinon, je suis encore plus convaincu que tu vas adorer cette BD!

584. froggy - 17/09/17 17:39
Je te propose un autre cliche, l'Afrique est compliquee et surtout reste totalement incomprehensible aux europeens. Tenter de l'expliquer et de la rationaliser avec nos yeux est une entreprise vaine.

Lorsque j'ai vecu a Niamey, au Niger, l'annee de ma Terminale, j'ai eu l'occasion de rencontrer des Peuls. Il faut savoir que c'est la race noble de la partie occidentale du continent, ils sont plus grands que la moyenne locale et surtout ils ont le nez aquilin et non celui negroide, c'est a dire avec le nez epate. Cette difference physique leur a octroye un pouvoir de superiorite sur les autres. Accessoirement, ils sont generalement tres beaux, j'ai vu des femmes Peules a la beaute absolument stupefiantes, ne parlons pas des hommes au port altier et fier. Alors oui, ils considerent les autres noirs comme des imbeciles. Mais je te ferai remarquer qu'ils sont considerent les blancs de la meme maniere. Ils sont effectivement racistes mais pour eux, ils ne voient rien de mal a cela. C'est un fait, ils se sentent superieurs aux autres. J'ai eu l'occasion de parler avec certains d'entre eux, ils se montres tres aimables et ne nous ont jamais parle avec condescendance, ni a mes parents, ni a moi. Je me souviens de ce vieil homme que mon pere avait rencontre dans le cadre de son travail et qu'il avait invite a la maison pour diner. A table, il nous raconta qu'il fut berger dans sa tribu Peule, il eut l'occasion de faire des etudes et qu'apres l'independance en 1960, il fut nomme ambassadeur du Niger en Europe. C'est ainsi qu'il eut l'occasion de rencontrer la Reine Elizabeth II et Charles de Gaulle. Il nous disait cela comme cela, "Moi, pauvre berger Peul, perdu au fin fond du desert africain, j'ai ete salue par la Reine d'Angleterre et de Gaulle. Que pensez-vous de cela?"

583. Lien Rag - 16/09/17 23:06
Comparer à Tintin au Congo, c'est vraiment de mauvaise foi...
C'est plein de clichés comme tu le dis, mais des clichés comme les Tintin documentés (Coke en Stock par exemple), pas comme l'absolu n'importe quoi raciste et colonialiste de Tintin au Congo.

582. Quentin - 15/09/17 20:45
A titre de comparaison, on pourrait faire une BD qui se passe en Europe, disons dans les fjord de Norvège pour faire scénique, avec les feux de forêts qu'on a connu cet été en France et au Portugal, où des néo-nazis Autrichiens financés par la Mafia Italienne feraient la chasse aux Roms de France. Il n'y aurait rien de cliché là-dedans - juste "une volonté évidente de faire écho à la situation très présente" en Europe aujourd'hui.

581. Quentin - 15/09/17 20:18
Je viens de relire Neekibo. Tout d'abord, ca se passe dans un pays imaginaire, qu'on devine quelque part en bordure du Sahel en Afrique de l'Ouest, mais qui mélange aussi des clichés d'Afrique de l'Est (les lacs aux flamands roses, les fez des serveurs en fin d'album) et du Sahara (la guelta).

Il y a aussi le cliché des feux de brousse, un grand classique de l'image qu'on se fait de l'Afrique, mais qui est pourtant impossible vu qu'il n'y a pas d'herbe à brûler dans la région (c'est le Sahel/Sahara, on est en situation de sécheresse, et les paysages sont tellement désertiques qu'on se demande bien ce qui peut brûler).

Il y a ensuite le cliché des mercenaires Francais qui ont fait l'indochine. On serait au Congo ou au Rwanda, je ne dirais rien, mais dans la région du Sahel? Il y en a eu au Tchad mais dans les années 1980, pas dans les années 1960. Il y a bien eu une persécution des Peuls en Guinée Conakry, mais à la fin des années 1970, pas dans les années 1960. On suppose qu'un dictateur ou un gouvernement corrompu et complaisant est derrière, mais les vrais méchants sont en fait une multinationale pharmaceutique, cliché qu'on retrouve dans le "constant gardner", pour ne nommer que le plus connu.

Il y a enfin le cliché du bon sauvage: les peuls nomades, et les célèbres danses au cours desquelles les hommes se maquillent pour séduire les jeunes femmes qui vont choisir l'élu de leur coeur. Les aspects sombres des Peuls (leur passé esclavagiste ou le racisme larvé qu'on trouve dans la pullaku, par exemple) ne viennent jamais troubler cette belle image de vie simple et heureuse, en équilibre avec la nature.

Bref, c'est un ramassis de clichés, comme dans Tintin au Congo à son époque.

Et pour finir, une petite réponse à froggy:
Ah bon? Les potentats africains n'envoient plus leur argent en Suisse et au Luxembourg? Ils ne pratiquent plus le nepotisme? Ils sont devenus soucieux du bien etre de leurs populations?

Tu remplaces "potentats africains" par "dirigeants francais/européens" et ca passe comme une lettre à la poste.

Malgré tout, Julien Boisvert reste une très bonne BD, très plaisante à lire - comme Tintin au Congo d'ailleurs.

580. bert74 - 15/09/17 12:12 - (en réponse à : Quentin)
L'album Neekibo parle d'une réalité Africaine de la fin des années 60, période où se situe l'action.
Avec une volonté évidente de faire écho à la situation très présente en Afrique au moment où la BD a été écrite (années 90); réalité toujours vivace de nos jours (Burkina Faso, Congo, Rwanda, Erythrée, Soudan, ou même Kenya... Pour ne parler que d'Afrique centrale...).

Je ne vois vraiment ce qu'il y a de cliché dépassé dans tout ça.

579. Lien Rag - 15/09/17 08:39
Effectivement, j'ai lu Julien Boisvert dans le désordre et celui qui se passe au Sahel pique un peu, avec un mélange très original de documentation effective et de passage de cette documentation au filtre des préjugés courants de l'époque, comme dit Quentin.

Qui d'ailleurs (pour qui connaît un peu la situation, je comprends que ce n'ait pas été évident aux autres) ne dit pas qu'il n'y a pas de dictatures actuellement en Afrique, mais qu'elles ne sont pas en-dehors des évolutions historiques.

578. Quentin - 14/09/17 21:57 - (en réponse à : bert74)
Ah mais je sens que tu vas m'expliquer ce qu'il se passe en Afrique. Vas-y, je suis tout ouïe.

Pour Boivert et les années 1960, ca c'est la meilleure. J'avais même pas remarqué :o)

Alors Julien Boisvert c'est quoi à ton avis? Les clichés de l'Afrique des années 1960? Les clichés de l'Afrique des années 1990? Ou la réalité de l'Afrique des années 1960? Ou la réalité immuable d'une Afrique qui ne change pas et qui reste pareille à elle-même depuis plus d'un demi-siècle?

577. bert74 - 14/09/17 20:05 - (en réponse à : Quentin)
En plus tu dis doublement n'importe quoi, puisque Julien Boisvert est censé se passer dans les années 60. Je ne vois aucun cliché ringard des 90s là-dedans...

576. bert74 - 14/09/17 19:54
Afrique = dictatures. C'est un cliché des années 1990 qui est en train d'évoluer.

Tu sais ce qu'il se passe en ce moment en Afrique ???

575. marcel - 13/09/17 10:55
Len Wein est mort. Ce nom ne dit pas forcement grand-chose a la plupart d'entre vous mais, excusez du peu, il est le createur avec Bernie Wrightson de Swamp Thing, du personnage de Wolverine (dans les pages de Hulk) et de la renaissance des X-Men au debut des annees 70, dans leur formation qui a ensuite été developpee par Chris Claremont.

574. Quentin - 27/08/17 07:40 - (en réponse à : froggy)
Ah OK. Les clichés n'ont pas changé, Julien Boisvert n'a pas pris une ride, et tu vas adorer :o)

573. froggy - 27/08/17 01:34
572. Quentin - 26/08/17 19:36
Afrique = dictatures. C'est un cliché des années 1990 qui est en train d'évoluer.


Ah bon? Les potentats africains n'envoient plus leur argent en Suisse et au Luxembourg? Ils ne pratiquent plus le nepotisme? Ils sont devenus soucieux du bien etre de leurs populations?

572. Quentin - 26/08/17 19:36
Afrique = dictatures. C'est un cliché des années 1990 qui est en train d'évoluer.

571. Philhary - 26/08/17 18:49
Ras-le-bol de la diabolisation des dictatures !

570. nem° - 26/08/17 17:55
Alors que les dictatures c'est vachement bien, en fait.

569. Quentin - 26/08/17 17:12
Tintin au Congo, c'est une vision de l'Afrique des années 1930. Julien Boisvert au "Nyasso", c'est une vision de l'Afrique des années 1990 (qui commence effectivement à vieillir). C'est une vision "humanitaire" avec une idéalisation des nomades (Julien tombe sous le charme d'une jeune femme peule) et une diabolisation des dictatures africaines.

568. longshot - 26/08/17 14:38 - (en réponse à : marcel et les autres)
D'accord merci.

567. froggy - 26/08/17 00:33
562. Quentin - 25/08/17 16:49
...Sinon, comme Tintin, il va en Afrique, en Ecosse, en Amérique Latine, aux USA, mais il y rencontre les problèmes de l'époque et il les voit avec les yeux d'un type de son époque.


Peux-tu t'expliquer un peu mieux sur ta phrase, s'il te plait, car elle est sujette a plusieurs interpretations?

Telle que je la comprends, j'ai l'impression que tu consideres que Tintin n'a jamais rencontre les problemes de son epoque avec les yeux d'un type de son epoque. J'ose esperer etre dans l'erreur et que ce n'est pas ce que tu as voulu ecrire.

566. marcel - 25/08/17 22:13
C'est vrai. D'ailleurs, c'etait bien marrant, Les Forell.

565. torpedo31200 - 25/08/17 20:32 - (en réponse à : marcel - post # 564)
Je spécifiais pour ceux qui croyaient que l' édition Delcourt était l' EO. Et il a fait plusieurs petits trucs hors Delcourt et souvent en tant que scénariste : Atelier Mastodonte, divers collectifs dont l' album inachevé de Will, Famille Passiflore (+couvertures), les Forell.

564. marcel - 25/08/17 17:30
Certes, mais c'etait a la base pour un magazine, non ?...
M'enfin, si tu preferes, "il etait publie uniquement par eux depuis plus de 25 ans". Ca te va ?...

563. torpedo31200 - 25/08/17 17:09 - (en réponse à : marcel - post # 560)
Tu oublies que La déesse aux yeux de Jade était chez Milan (1988).

562. Quentin - 25/08/17 16:49
Julien Boisvert est effectivement une sorte de Tintin des années 1990, donc un Tintin qui tombe amoureux, a un enfant, quitte sa femme, a des questions existentielles, bref un type bien de son époque (et qui a par conséquent vieilli en 20 ans, comme nous tous). C'est aussi dessiné avec les techniques et conventions bédéistes de notre époque et c'est donc beaucoup plus facile à lire qu'un Tintin.

Sinon, comme Tintin, il va en Afrique, en Ecosse, en Amérique Latine, aux USA, mais il y rencontre les problèmes de l'époque et il les voit avec les yeux d'un type de son époque.

C'est une excellente série.

561. marcel - 25/08/17 16:47
En mai, nous parlions des auteurs des annees 50/60 encore de ce monde, et a la faveur d'un article sur Barbe-Rouge, je me suis pose la question pour Chistian Gaty (dernier dessinateur de la serie du vivant de Charlier). Eh bien il a 92 ans !



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio