Science et bande dessinée

Les 57 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2


57. longshot - 26/07/18 00:39
@ lien : ah oui ça a l'air sympa, je vais regarder ça.

@ heijingling : Pas du tout d'accord. Bien sûr ce n'est pas du Cosey ou du Fred, mais de là à dire que l'illustration n'est là que pour l'humour...

D'ailleurs même si c'était le cas ça justifierait déjà amplement le choix de la BD amha.

Après, c'est vrai que le texte sans les images reste relativement clair. Mais l'illustration le rend quand même beaucoup plus digeste, vu la densité des info, et elle rythme vraiment la lecture. Il y a même un certain nombre d'infos qui ne sont données que par le dessin (au hasard, la nature des « pièges » évoqués dans le texte au début de l'épisode 3).

Quant à dire que les images pourraient être dans n'importe quel ordre ? Non, clairement, d'ailleurs c'est contradictoire avec le côté illustration : si le dessin ne fait qu'illustrer le texte, il faut bien que l'ordre soit le même. Le texte dans le désordre serait incompréhensible.

...

Bon, à part ça je suis tombé sur un truc marrant. Vous savez ce que c'est, en paléontologie, un « thagomizer » ?

(Je mets le lien vers la version anglaise pour l'illustration.)

56. heijingling - 24/07/18 01:29 - (en réponse à : rhaa)
B.D. classiques dans lesquelles les images ne sont pratiquement que des illustrations des narratifs

55. heijingling - 24/07/18 01:26
Certes, B&M fait parti des ces B.D. classique dans lesquelles les images ne sont pratiquement des illustrations des narratifs, un peu comme son modèle Flash Gordon, ou encore Prince Valiant, ceci dit, les images y renforcent la dramaturgie, au point que le dessin y devienne prégnant: la marque jaune, l'espadon, le temps pourri de S.O.S. météores sont d'abord des images.
De plus, il y a une composition de la page, et on peut suivre des séquences d'images sans le texte. Dans Les fourmis, chaque image est faite et lue indépendement des autres, cela marcherait tout autant (ou tout aussi peu) dans un autre ordre.

54. Lien Rag - 23/07/18 17:50
Tu es sûr que si on retire les images à un Blake&Mortimer on ne peut pas comprendre l'histoire?

53. heijingling - 23/07/18 17:15
Pour moi, La guerre des fourmis n'a que l'apparence d'une B.D., mais n'en est pas une. Dans une B.D., le dessin est important, ici, si on retire les images en ne lisant que le texte, cela ne fait aucune différence dans la compréhension, elles n'existent que pour tenter de rajouter un peu d'humour à un texte qui n'en a pas besoin, comme un rigolo qui ferait des oreilles d'ane à son voisin sur une photo.
Si je comprends bien leur propos, la B.D., c'est juste un truc pour rigoler, et vulgariser, c'est tartiner de bonnes grosses blagues un texte scientifique?

52. Lien Rag - 23/07/18 15:19
Je découvre ce truc qui parle d'astronomie de façon claire et pédagogique...

51. longshot - 14/06/18 10:55 - (en réponse à : Odrade)
Ah oui, le « grand » est sans doute de trop...

Ceci dit, cette phrase n'est pas tirée de la BD elle-même, et je trouve que ce texte est effectivement en décalage avec le ton de la BD...

50. Odrade - 13/06/18 22:46
Suzyx ---> post 40.


O.

49. pierrecédric - 13/06/18 21:26
Bon, quand je vois le coût de l'entretien des côtes de France pour préserver les littoraux j'exagère peut-être un peu puisque 65 milliards c'est apparemment le coût total des dégâts de toutes les bestioles mais bon, je pense qu'il y a quand même pas photo, les dégâts causés par le changement climatique fait certainement plus de dégâts que ces bestioles.

48. pierrecédric - 13/06/18 21:19
Je me suis peut-être un peu trompé aussi, mais je le redis je reste assez sceptique sur le fait de dire que les coûts des dégâts est je répète les dires:
Et tout ça n'est qu'une estimation que l'on sait déjà être fortement sous-évaluée

Je tique un peu sur le fortement, mais bon ce sont des experts hein.

47. suzix@bdp - 13/06/18 20:38 - (en réponse à : O!)
OK. C'est ton point de vue. Moi j'ai trouvé ça bien fait, instructif, pas rébarbatif, marrant et donc pas anxiogène du tout.

46. Odrade - 13/06/18 20:29
Ah mais Suzyx, je ne suis pas les nouvelles, tu crois quoi ? Je vis en Suisse, la tête dans la molasse locale et je sais que je suis en sécurité des horribles choses qui se passent ailleurs dans le monde !

Pfff.

Je disais juste que j'étais d'accord avec PC que ce site fait dans l'alarmisme putaclic.


O.

45. pierrecédric - 13/06/18 15:31
Par contre pour dire que les dégâts sont sous-évalués là je suis un peu sceptique, on a quand même des gens compétents en matière de calcul/coût sans tomber dans le populisme.

44. pierrecédric - 13/06/18 15:20
Encore quelques millions d'années d'évolution et elles auront envahi le monde
Ouais bon, si on prend ça en compte, évidemment ça fait déjà moins peur... pas imminent donc.

43. suzix@bdp - 13/06/18 13:48 - (en réponse à : O!)
si la menace des fourmis invasives te fait flipper en lisant cette BD humoristique, j'imagine même pas quand tu regardes un journal télévisé ... pollution de l'air, de l'eau, déforestation et extinctions massives, dérèglement climatique, Brexit, Trump, populisme à ta porte, suprématie de la Chine, protectionnisme, tensions géopolitiques en très forte augmentation, guerres, massacres, migrants, fondamentalisme, populisme, terrorisme à grande échelle, perte d'identité ... j'arrête là? (:-(

42. Odrade - 13/06/18 13:31
Ben il y a le titre et puis "mais surtout elles représentent un grand danger pour les écosystèmes et pour l’Homme".

O.

41. longshot - 13/06/18 11:49 - (en réponse à : Odrade)
Ah oui ? C'est peut-être parce que je connais un peu le sujet que ça ne me choque pas du coup.



Ceci dit, ils en sont à l'épisode 3 et il y en (au moins ?) six de prévu, il y aura sans doute de quoi relativiser.

40. Odrade - 12/06/18 15:11
J'ai bien aimé, merci Longshot.
Mais oui, PC a assez raison sur le ton alarmiste.

O.

39. pierrecédric - 12/06/18 14:43
Ah moi pour la science, je ne suis réellement passionné que par l'énergie électrique et éventuellement par les nouvelles technologies.

38. longshot - 12/06/18 13:57 - (en réponse à : PC)
?
Euh, non, je ne pense pas. Tu as trouvé le ton alarmiste ? Non, pour moi c'est juste de la vulgarisation sur le sujet de recherche du scénariste. Il est question d'espèces invasives et de dégâts bien sûr, mais c'est des infos parmi d'autres, et j'ai trouvé le ton plutôt léger. Ça joue beaucoup sur l'enthousiasme de la chercheuse pour son sujet, et les réactions parfois dégoûtée de son amie. Pour quelqu'un comme toi ou moi qui nous passionnons parfois pour des sujets que la plupart des gens trouvent... au mieux sans intérêt, il me semble que c'est un truc auquel on peut s'identifier.

37. pierrecédric - 12/06/18 12:02
*soupir
C'est quoi leur but ? Nous avertir du réel danger imminent de ces bestioles ?

36. longshot - 12/06/18 08:03 - (en réponse à : bert)
Ben, d'après la page « à propos » : « Le corps de ce travail a été l’objet de la thèse de doctorat de Cleo Bertelsmeier. »

Bien qu'elle ne soit pas nommée dans la BD, c'est vraisemblablement elle qui est représentée sous les traits de la jeune spécialiste des fourmis.

Je suppose qu'elle aurait pu être citée comme co-scénariste, du coup, mais même si la BD est basée sur son travail, il est aussi fort possible qu'elle ne se soit pas du tout impliquée dans ce projet-là.


@PC : je ne sais pas, qu'est-ce qui te fait penser ça ?

35. bert74 - 11/06/18 14:41 - (en réponse à : longshot #32)
Je trouve cela légèrement déplacé que deux mecs d'un certain age personnifient le discours scientifique qu'ils souhaitent tenir au travers d'une conversation entre deux jolies jeunes femmes... C'est ça qu'ils appellent "vulgarisation" ?

34. suzix@bdp - 11/06/18 14:39
Tout lu! Cool!

33. pierrecédric - 11/06/18 14:39
Y'aurait pas quelque part une exagération monumentale, quand même ?

32. longshot - 11/06/18 14:26
La guerre des fourmis, par le chercheur Franck Courchamp du CNRS, et Mathieu Ughetti au dessin. Fascinant.

31. TILLIERTON - 20/02/17 17:29
Il y aurait bien "Logicomix", un ouvrage BD passionnant consacré à l'histoire des mathématiques et à la vie des chercheurs.
Trés bien fait et à la portée ( selon?) des profanes

30. Philhary - 20/02/17 14:58
Merci nem°, Tillierton et Longshot pour toutes ces références. Je n'en connaissais aucune, c'est une mine.

29. longshot - 15/02/17 16:18 - (en réponse à : Philhary)
Lu récemment : Le mystère du monde Quantique de Mathieu Burniat et Thibault Damour, un survol de l'histoire de la mécanique quantique, sous forme de BD d'aventure avec un héros aux faux airs de Tintin bedonnant (mâtiné peut-être de Flash Gordon vu les titres de ses aventures). C'est plutôt bien fait et assez pointu. Faudrait que je le relise.

En anglais, « The Thrilling Adventures of Lovelace and Babbage: : The (Mostly) True Story of the First Computer » de Sydney Padua, une sorte d'uchronie délirante et steampunk où Lovelace et Babbage auraient vraiment mis au point la machine analytique, en plein XIXe siècle. Assez inégal mais dans l'ensemble vraiment marrant, et fidèle à ses personnages, dans la mesure où les notes de bas de page, de fin de chapitre et de bas de page de notes de fin de chapitre font honneur à Lovelace.

Et sinon, le Darwin de Christian Clot, Fabio Bono est chouette. Bon il y aurait des trucs à redire sur la forme, mais le fond est tellement passionnant ! Ça me rappelle qu'il faudra que je lise le deuxième tome...


(J'en profite pour ajouter une note à mon message 21 : j'ai omis de mentionner que parmi les ARN non-codants, on sait aujourd'hui qu'il y a des enzymes et des tas de trucs fonctionnels, bref qu'un gène peut aussi coder des trucs qui ne sont pas des protéines...)

28. TILLIERTON - 14/02/17 08:34
"Le chercheur fantôme " de Robin Cousin

27. nem° - 14/02/17 03:55 - (en réponse à : Philhary)

26. Philhary - 13/02/17 20:09
Remontée de sujet. Je vois que F'murrr n'est jamais loin. Connaissez-vous de bonnes bandes dessinées de vulgarisation scientifique, ou qui traitent intelligemment, par la fiction, d'un problème scientifique donné ?

Je demande ça parce que je viens de terminer la lecture de L'Enigme de l'univers de Greg Egan (Distress en VO), roman de S.F. où il est question de la théorie du tout et de la théorie de l'information. Etant, hélas, un inculte scientifique, je n'ai aucune idée de la validité de la présentation des notions scientifiques dans le roman, qui m'a beaucoup plus du reste.

Je croyais me souvenir qu'un des participants à ce forum, scientifique de son état, avait parlé de Greg Egan dans un sujet, mais comme le moteur de recherche de bdp est en panne...

25. longshot - 17/10/16 13:40
Niffle et Duhoo étaient à la tête au carré vendredi pour parler d'un Spirou spécial « fête de la science ».

24. Lien Rag - 24/08/16 11:26
"tu confirmes ce que je me disais"...

23. Lien Rag - 24/08/16 11:25
OK merci, tu confirmes ce que je disais...

22. longshot - 23/08/16 17:46
Du coup c'est quand même un peu limite de sortir ça en 2016...

21. longshot - 23/08/16 17:46 - (en réponse à : The Cartoon Guide to Genetics)
@ lien : J'ai terminé la BD. Dans l'ensemble, les bases de la génétique et de la biologie moléculaire, ça reste d'actualité. Les expériences historiques de Mendel et les cartes génétiques de la Droso sont toujours enseignées.

Il y a évidemment eu des avancées sur certains détails qui étaient peu ou sans doute mal connus à l'époque, comme le rôle des hélicases qui ouvrent et désentortillent l'ADN au moment de la réplication (d'après la Wikipédia, la première a été découverte chez E. coli en 78, mais chez l'homme, c'est seulement en 90) ; ou le nombre de gènes, qu'on estimait effectivement à 200 000 jusqu'à ce que le séquençage du génome humain vers l'an 2000 amène à réviser ce chiffre qu'on estime aujourd'hui autour de 20 000.

Une partie de cette différence est liée à d'autres découvertes qui ont conduit à réviser le dogme « un gène, une protéine » (ou « un gène, un enzyme » dans la BD) : on sait aujourd'hui qu'un seul gène peut coder plusieurs protéines différentes. L'explication est liée au mystère des « introns » évoqués dans l'album : on connaît aujourd'hui le mécanisme dit de l'épissage alternatif, c'est à dire que certains introns peuvent être des exons et vice-versa. De même on a beaucoup avancé sur ce qu'on appelait à l'époque l'ADN poubelle, et le terme qui a eu son heure de gloire médiatique n'est plus du tout utilisé à l'heure actuelle (on parle simplement d'ADN non-codant) ; j'avoue que je n'ai guère suivi les développements sur ce thème.

D'autres trucs plus anecdotiques témoignent aussi de l'âge du bouquin. Ainsi l'interféron, évoqué sur la fin comme application des techniques d'ADN recombinant, j'imagine en lisant que ça devait être LA molécule en vogue à l'époque de l'écriture du livre, et si ça reste très étudié, on est loin des promesses mirobolantes qui devaient être faites à l'époque, et au sujet desquelles l'auteur exprime d'ailleurs un doute salutaire.

Des trucs plus vagues par contre ont beaucoup plus vieilli, comme la notion d'organismes supérieurs : le bouquin semble encore adhérer à une vision très hiérarchique de l'évolution, du simple vers le complexe, une forme de progrès, alors qu'on la voit aujourd'hui de manière beaucoup moins orientée. (Et on ne manque alors pas de rappeler que citer Darwin parlant de corail, dont seule l'extrémité des branches est vivante et qui n'a pas vraiment de sommet, plutôt que d'arbre comme métaphore de l'évolution.) Une partie du vocabulaire a vieilli aussi, par exemple le terme de « procaryote » a été remis en cause parce qu'il ne rassemblerait pas tous les organismes issus d'un seul plus proche ancêtre commun, ce qui pose problème à certaines écoles — moins à d'autres...

Ce qui manque le plus à mon avis, même pour un bouquin sorti en 81, c'est d'abord un point sur le séquençage qui aurait tout de même pu être abordé au moins en fin de volume (la méthode Sanger, publiée en 77, est assez simple à comprendre, et avait valu à son auteur le prix Nobel en 1980). Ça a été la révolution en biologie moléculaire, toujours utilisée en routine, sans parler des méthodes actuelles de séquençage « à haut débit » qui ont à nouveau complètement bouleversé de nombreux domaines. Quand on pense que le projet génome humain a duré des années, impliqué des centaines de chercheurs et coûté un budget faramineux, et qu'on en est à séquencer un génome humain en quelques heures et pour quelques centaines d'euros...

Et ensuite, il manque la notion de réseau, de complexité, de circuits de régulation. Jacob et Monod sont évoqués, mais si l'opéron Lac est passé à la postérité des cours de bio mol, c'est moins pour l'opéron que pour le circuit de régulation positive, la notion d'amplification du signal et la bistabilité qu'elle génère. C'est devenu un exemple classique dans ce domaine, chaque nouvelle approche de modélisation a dû l'utiliser comme exemple. (Et c'est en particulier le genre de notion sur quoi je travaille...)

Bref. Pour aller plus loin, je peux te recommander The selfish gene / Le gène égoïste de Richard Dawkins. C'est encore plus ancien mais plus théorique et finalement beaucoup plus moderne. Et pour nem° qui a l'air allergique, j'ai écouté l'autre jour Pierre-Henri Gouyon (dans l'émission du 8 mai des Savanturiers sur France inter) qui développe le même genre de discours. Je n'ai pas lu son livre qui d'après Fabienne Chauvière est un peu pointu, mais à vu de nez ça l'air d'être le même truc — c'est assez symptomatique du retard dans l'éducation scientifique populaire que ce soit présenté comme une nouveauté, alors que l'idée principale, telle qu'elle est résumée du moins, était déjà dans Dawkins quarante ans plus tôt...

(À noter aussi à la fin de l'émission, la chronique glaçante — mais sans aucun rapport avec le sujet — d'Isabelle Autissier, sur la pêche au cadavre en Chine.)

20. Lien Rag - 21/08/16 12:33
Ah OK, c'est bien la description de Von Bauer que je ne connaissais pas, donc tu as bien raison, merci.
5 mm c'était au pifomètre, j'avais compris qu'ils cherchaient quelque chose de visible à l'oeil nu.

19. pierrecédric - 20/08/16 15:09
Lientonus Ragibonus qui cherche encre à différencier un ovule d'un oeuf, bon un ovule c'est juste un oeuf sans coquille me semble t-il...

18. longshot - 20/08/16 15:03
Mais enfin le contexte de la BD (juste avant le passage sur les œufs de chien : « les mammifères "pondent" très peu d'œufs : les femelles humaines n'en produisent qu'un par mois »), et la date donnée, 1827, qui correspond à la description d'un ovule de chien par von Baer (cf. lien précédent) laissent quand même peu de doute à ce sujet : il s'agit bien d'un ovule.

17. longshot - 20/08/16 14:58 - (en réponse à : lien)
5 mm ça paraît bien gros en effet, mais où as-tu lu ce chiffre ?

Pour le reste, on peut toujours jouer sur les mots, et les définitions fluctuent...

16. nem° - 20/08/16 14:40
Marcher dans un oeuf de chien, ça porte bonheur.

15. Lien Rag - 20/08/16 13:05 - (en réponse à : merci pour le PDF)
Oui, ils cherchaient les oeufs de mammifère et ceux-ci sont en réalité les ovules fécondés (sauf que les oeufs de mammifère ne sont pas des oeufs, ils nident dans l'utérus).
Mais par contre l'oeuf de chien qu'ils ont trouvé, de ce que je comprends, n'est pas un ovule (sauf s'ils ont trouvé un ovule de chien de 5 mm de diamètre)...

14. longshot - 19/08/16 15:14
Bon, j'ai trouvé la VO en ligne, et donc apparemment il s'agit bien d'un ovule — c'est à dire littéralement d'un petit œuf ; j'ignore quand au juste les termes d'ovule et ovocyte se sont répandus dans la littérature, mais c'est clairement ça « l'œuf » qu'ils cherchaient. Je ne sais pas si ça s'est perdu à la traduction, mais ça me paraît sans ambi guïté dans la VO.

Pour le reste, je te dirai ce que j'en pense quand je l'aurai fini.

13. Lien Rag - 18/08/16 12:46
Ah, je ne me souviens pas que tu l'aie dit, donc effectivement tu es plus calé que moi sur les sujets traités par cette BD, comme Dens.
L'oeuf de chien, c'est juste au passage, quand ils expliquent qu'au XVII° les scientifiques cherchaient les oeufs de mammifères et n'arrivaient pas à en trouver (ce qui n'étonnera pas grand-monde), les auteurs mentionnent que "quand on a trouvé un oeuf de chien, cela a plus paru une confirmation que provoqué l'étonnement"... D'après la formulation, je comprends que c'est une monstruosité anatomique, mais à quoi ça correspond je n'en sais rien (apparemment les oeufs de coq ce sont des oeufs de poulettes sans jaune, et donc juste une appellation populaire), or je me dis que dans l'histoire de la biologie cela a dû faire date, donc que tu connaîtrais peut-être.

J'aimerais vraiment ton avis (ou celui de Dens s'il repasse ici) sur l'actualité ou non de la BD, si tu as l'occasion de l'emprunter en bibliothèque ou de la feuilleter à la FNAC...

12. longshot - 17/08/16 17:04 - (en réponse à : lien)
Généticien ? Ben, quand même un peu, si. Si je me rappelle bien, Dens doit être plus calé que moi sur les approches à haut-débit, mais grosso-modo on parle le même langage.

Pour ton histoire d'œuf de chien, si ce n'est pas un ovule fécondé, je ne vois pas. Ils l'ont trouvé où ?

(... Si c'est sous leur chaussure, ce n'est pas vraiment un œuf, même si un chien l'a pondu.)

(Pas certain d'avoir lu Monique, et si je l'ai lu c'était bien avant d'entamer d'apprendre la génet', et je n'ai pas souvenir du dialogue auquel tu fais allusion.)


11. Lien Rag - 17/08/16 13:44
Oui mais Dens est généticien, pas toi, si?

D'ailleurs si tu peux répondre à une question (en-dehors de celle qui est implicitement posée dans mon pavé): à un moment ils parlent de la découverte d'un oeuf de chien (et ce n'est clairement pas un ovule, fécondé ou pas), tu as une idée de ce que c'est (et oui, je me souviens du dialogue hilarant dans le Destin de Monique de Brétécher avec le généticien qui tente de dialoguer avec la douane de Karachi)?

10. longshot - 17/08/16 07:42 - (en réponse à : lien)
je n'ai pas sur le sujet les connaissances de Dens et peut-être même pas celles de Longshot

Ouah l'autre, hé ! Je suis aussi biologiste que dens, hein.

Ceci dit, merci d'avoir remonté le sujet, ça fait longtemps que je n'étais plus passé sur stripscience, j'ai découvert plein de blogs que je ne connaissais pas.

9. Lien Rag - 16/08/16 19:43
Je viens de lire La Génétique en BD, chez Larousse, packagée plus comme un livre que comme une BD.

Personnellement, j'ai beaucoup aimé, c'est expliqué de façon très simple et néanmoins assez rigoureuse de ce que j'ai pu en juger, c'est bien sûr didactique mais reste intéressant malgré tout (pourvu que l'on s'intéresse au sujet), et ça m'a appris pas mal de choses (je ne connaissais pas le concept d'opéron par exemple, ni les mécanismes exacts de la répression ou de l'atténuation des gènes).

Maintenant, si je n'ai pas sur le sujet les connaissances de Dens et peut-être même pas celles de Longshot, j'avais des notions relativement avancées de génétique et de biochimie que n'auront pas le lecteur ordinaire, et je n'ai pas testé cette BD sur un profane complet.

Je suis surtout très étonné de l'intérêt pour Larousse de traduire en 2016 une BD écrite en 1991 soit 25 ans avant, à propos d'une science qui évolue si vite (même si les progrès les plus sensationnels en biotechnologies dérivent en réalité de concepts scientifiques découverts dès les années 70)...

Personnellement cela ne m'a pas dérangé puisque c'est justement vers 1991 que j'ai fait mes dernières études en biologie fondamentale et n'ai ensuite plus fait de génétique ou biochimie proprement dite (cela fait même plus d'une décennie que je ne lis plus La Recherche, honte à moi!), et que le livre étant écrit par de vrais scientifiques la version de 1991 expliquait la pointe de ce qui était connu en génétique (et biochimie) à l'époque.

Mais cela signifie aussi que je suis dans l'incapacité de dire si les progrès importants réalisés depuis ont été intégrés dans la BD, notamment au niveau des différents passages où les auteurs précisent "on ne sait pas actuellement comment se passe ceci ou cela". Comme certaines déclarations font simplement l'objet d'un astérisque expliquant par exemple qu'un essai de thérapie génique de la drépanocytose s'est montré concluant en 2014, on peut douter que le reste de l'album aie été remanié aussi profondément qu'il l'aurait dû, et donc douter de son utilité...

8. suzix@bdp - 22/03/15 18:41
rien compris. On clique où?



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio