Tchiii-tchaaa: du pop corn caramel dans le Gesamtkunstwerk .

Les 1501 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31


1501. nem° - 11/01/18 10:59
"J'aime bcp Oblivion"



Je vais le taper. Je vais le taper.

1500. suzix@bdp - 11/01/18 10:51 - (en réponse à : stefan)
"J'ai pas vu Oblivion ni Barry Seal, je ne sais pas ce que ça vaut, mais les bandes annonces semblaient pas inintéressantes."

J'aime bcp Oblivion même si on va trouver plein de personnes très cultivées qui vont nous expliquer que ce film est une copie de tel ou tel roman ou autre film plus ancien. Il n'en reste pas moins que quand tu ne connais pas l'histoire et la fin (en général c'est le cas quand tu débutes un film), il y a plusieurs surprises scénaristiques très bien vues et que perso, je n'avais pas du tout vu venir. Etre surpris par un film n'est pas si courant.

Dans le genre SF, de lui j'aime bien aussi "La guerre des Mondes" (que j'ai revu récemment et qui m'est apparu comme bcp plus violent). La première fois je l'ai vu à la télé (il y a qq années). Cette seconde fois en DVD. Se pourrait-il que des scènes un peu gores aient été coupées pour passer à la télé ? Je pense à la pulvérisation du sang humain par les machines notamment.
Et toujours en SF, "Edge of tomorrow" (comme une histoire sans fin) est excellent. Je conseille fortement.


1499. Lien Rag - 11/01/18 10:32
C'est pas la scientologie qui a détruit le talent de Tom Cruise, Travolta et d'autres?

1498. stefan - 11/01/18 08:01 - (en réponse à : Froggy)
Après Eyes Wide Shut, il y a encore eu un ou deux trucs pas mal avec Tom Cruise.

Les deux Spielberg, bien que décevants, se laissent revoir.

Et puis on peut citer Vanilla sky (pas vu), Walkyrie (pas vu) et Collateral (pas vu), d'un peu ambitieux, je crois.

A part ça que des grosses productions de divertissement pas très ambitieuses, beaucoup, que je n'ai pas vues non plus, mais où on peut noter Night and day, sureprenant et plaisant à regarder, Edge of tomorrow, Doug Liman, toujours efficace, et il faut avouer que ses Mission impossible tiennent plutôt la route dans leur genre... (mais ça va pas chercher très loin , on est d'accord) Il y a aussi Tonnerre sous les tropiques, dans le genre OVNI qui vaut le coup et qui est une vraie performance, pour le coup.

J'ai pas vu Oblivion ni Barry Seal, je ne sais pas ce que ça vaut, mais les bandes annonces semblaient pas inintéressantes.

1497. TILLIERTON - 11/01/18 03:34
Vu sur une plage de Malibu. Mal vieilli !

1496. pm - 11/01/18 01:07 - (en réponse à : Torpedo pas taper )
O'Neal

1495. pm - 11/01/18 01:07
A l'époque j'avais bien aimé Paper Moon ( la Barbe à papa ) de Bogdanovitch avec Ryan O'Neil et sa fille, mais je ne l'ai jamais revu.

1494. pm - 11/01/18 01:04 - (en réponse à : froggy)
Elle est mauvaise dans quasiment tous ses films, a part La verite de Clouzot,
Preuve que c'est souvent le metteur en scène qui fait qu'un acteur est bon ou mauvais.
Une anecdote que tu connais sans doute au sujet de ce film, Clouzot était absolument ignoble avec ses acteurs et en particulier avec ses actrices qu'il terrorisait et allait même jusqu'à les frapper afin de les mettre en situation. Il a donc giflé Bardot qui instinctivement lui en a retourné une ( elle a eu bien raison). ambiance sur le plateau, mais c'était peut-être l'effet désiré car Clouzot savait exactement ce qu'il voulait.

Le Mépris est un film que j'adore mais il est difficile de parler de jeu d'acteurs au sens classique du terme dans un film de Godard.

1493. froggy - 11/01/18 00:43
Ryan O'Neal n'est pas un bon comedien, cela se saurait. C'est d'ailleurs tres curieux que Kubrick en ait engage deux pour etre les tetes d'affiches de son chef d'oeuvre, sur ce point, je suis entierement d'accord avec toi. Lui et Marisa Berenson qui ne dit quasiment rien de tout le film et ne fait que languir, mais elle languit tres bien, je le reconnais volontiers. Au sujet de Marisa Berenson, il faut quand meme se rendre compte qu'elle s'est retrouvee a jouer dans 3 des meilleurs films des annees 70, Mort a Venise de Luchino Visconti ou elle a un role minuscule, certes, Cabaret de Bob Fosse et Barry Lyndon donc. Rien que pour ces 3 la, elle est garantie d'etre vue dans les cinematheques du monde entier. Je ne sais pas comment elle a fait mais c'est impressionnant.

Un metteur en scene de talent peut engager des mauvais acteurs et se servir de leur image. Et si le cineaste est vraiment bon, on arrive presqu'a croire que l'acteur n'est pas si mauvais que cela en definitive. C'est ce qu'a fait Kubrick avec son couple de vedettes dans Barry Lyndon. Qu'ont-ils fait apres? Quasiment rien pour elle et des navets pour lui. Maintenant il est plus celebre ici pour avoir ete le mari de Farah Fawcett et l'acteur principal de Love Story qu'autres choses. Il faut dire que le film a ete un tres gros echec aux USA et les critiques americains ne le considerent toujours pas a juste valeur, pour eux, les 3 grands sont Dr Folamour, 2001, l'odyssee de l'espace et Orange mecanique. Alors qu'en France, on met Barry Lyndon a la place de Dr Folamour.

Entre nous soit dit, Tom Cruise, un autre acteur au talent discutable, n'a rien fait de bien interessant apres Eyes Wide Shut alors qu'avant il tournait avec Stone, Scorsese entre autres. Ses 2 Spielberg ne sont pas les meilleurs du cineaste.

Pour en finir avec les mauvais acteurs dans un chef d'oeuvre, outre l'exemple de Barry Lyndon, je reste francais en citant le cas du Mepris de Godard qui a transcende Brigitte Bardot. Elle est mauvaise dans quasiment tous ses films, a part La verite de Clouzot, mais elle est sublime dans le Godard. Pourquoi? Parce que tout: le format Scope, la musique de Delerue, la perruque noire la faisant ressembler a Anna Karina, la photographie de Raoul Coutard, Piccoli, Capri, la villa de Malaparte, la scene d'ouverture eclairee en bleu, blanc, rouge. Et puis apres ce film, retour a la mediocrite cinematographique.

1492. torpedo31200 - 10/01/18 21:10 - (en réponse à : pm - post # 1491)
Ryan O' Neal.

1491. pm - 10/01/18 11:04
L'intrus de la liste de froggy ce n'est évidemment pas Brad Pitt mais Ryan O'Neil.
À partir du moment où tu es l'acteur principal d'un des plus grands film de tous les temps, je parle de Barry Lindon, tu ne peux pas être dans cette liste.

1490. pm - 10/01/18 01:24
(;o)
Je ne m'en souvenais pas.

1489. marcel - 10/01/18 01:21
Je suis sur que tu dis ca uniquement parce que le personnage s'appelle Marcel.

1488. pm - 10/01/18 00:23 - (en réponse à : marcel)
Mal jouee ?... Par qui ?... Melanie Laurent ?...
Mélanie Laurent est très mauvaise comme très souvent mais l'acteur noir est épouvantable de nullité. Je me souviens que dans la salle ça riait tellement c'était faux.

1487. marcel - 09/01/18 16:57
Excellent, Dogville. Et gonfle visuellement.

1486. nem° - 09/01/18 16:53
Dogville était très bon, j'avais pas vu passer les trois heures. Bon, on était une vingtaine dans la salle.

1485. marcel - 09/01/18 15:02
Nicole Kidman, que tu cites, étais très mauvaise au début de sa carrière, et quand elle a été avec Tom Cruise, elle a joué avec plein de très bons réalisateurs dans des films où elle a été très bien, parce que bien exploitée: Les autres, Dogville et Eyes Wide Shut au moins. Et depuis, pas grand chose, je crois, mais, j'ai pas tout vu.
Stoker, de Park Chan-Wook (dont il faut voir tous les films) et surtout la recente mini-serie bi g little lies, avec Reese Witherspoon, ou elle est parfaite, malgré le visage de cire.

1484. Stefan - 09/01/18 11:36 - (en réponse à : Froggy)
En fait ce n'est pas que tu n'aimes pas Brad Pitt qui a fait réagir tout le monde, tu as quand même écrits:

"Le cinema a toujours eu des acteurs bimbos, blondasses ou bruns, qui font gemir les filles et n'ont que le talent de remplir les caisses des producteurs.

On trouve Brad Pitt, Ryan O'Neal, George Hamilton, Troy Donahue mais aussi en France Jean-Claude Pascal.

Ryan Gosling aura son quart d'heure de celebrite et disparaitra des affiches aussi rapidement qu'il y est arrrive. Comme l'autre nouveau Ryan, Reynolds, celui-la"


Tu avoueras, que Brad Pitt est un intrus dans ta liste et que son quart d'heure de célébrité est pour le moins longuet.

Et que tu ne l'aimes ou pas, que tu aimes ou pas les différents exemples donnés (ce dont tu as tout à fait le droit), force est juste de reconnaître, qu'il n'est pas, dans ces différents films, dans le créneau dans lequel tu veux le confiner.

Pour les deux Ryans que tu cites, je ne suis pas aussi catégorique que toi.
Ils sont tous les deux à un moment charnière de leur carrière où ils peuvent disparaître ou, au contraire, durer.

En fait, il y a des acteurs au dessus du lot qui peuvent tout jouer, ils sont relativement rares.
Et il y en a beaucoup qui sont surtout bon dans un ou deux rôles mais qui vont pouvoir faire une grande carrière en fonction des choix plus ou moins judicieux qu'ils vont faire, et de l'habileté des réalisateurs à les exploiter.

Tom Cruise par exemple, il doit savoir jouer bien un seul rôle: le co.nnard imbuvable qui finit par se racheter à la fin du film. Ben, rien qu'avec ça, il a pu être très bon dans plein de bons films et dans plein de mauvais aussi.

Nicole Kidman, que tu cites, étais très mauvaise au début de sa carrière, et quand elle a été avec Tom Cruise, elle a joué avec plein de très bons réalisateurs dans des films où elle a été très bien, parce que bien exploitée: Les autres, Dogville et Eyes Wide Shut au moins. Et depuis, pas grand chose, je crois, mais, j'ai pas tout vu.

Il y a aussi des acteurs comme Gérard Depardieu, Jim Carrey, Thierry Lhermite ou même Dwayne Johnson qui sont capables de jouer plein de rôles différents, mais qui font presque toujours la même chose. Pour ces quatre là, il y a quelques films à contre emploi où ils surprennent et font regretter qu'ils aient pas mieux diversifiés leur films (Depardieu je citerai Mammuth où il est fragile et touchant. Jim Carrey, il y en a plus Eternal Sunshine of the spotless mind, Man on the moon et Truman Show. Thierry Lhermite m'a bluffé dans Une affaire Privée et Dwayne Johnson c'est dans Southland tales, film raté au casting improbable, qu'il m'a bluffé. En fait ce mec peut être très bon.)

1483. lobabu - 09/01/18 08:19
Des Tarentino, il n'y en a que deux visibles: "Jacky Brown" et "Boulevard de la mort"; le reste est imbuvable.

1482. nem° - 09/01/18 04:37
Ah merde, pas tout à fait ça en VF. Faut dire qu'avocat c'est confusant et relativement insultant pour le fruit.


1481. nem° - 09/01/18 04:33 - (en réponse à : marcel)
"Tu ressembles à un avocat qui aurait baisé avec un autre avocat."

1480. marcel - 09/01/18 02:22
Mal jouee ?... Par qui ?... Melanie Laurent ?...

1479. pm - 09/01/18 01:10
Dans Inglorious Basterd la partie française est une catastrophe, tellement elle est mal jouée.
Et un film mal joué c'est toujours de la faute du réalisateur.

1478. suzix@bdp - 08/01/18 18:50
mon Tarantino préféré est bien entendu Pulp Fiction. J'aime aussi bcp "Django Unchained" que je trouve plus subtile. Puisque vous laiez de lui, Di Caprio y est énormissime! A côté son dernier "8 salopards" est relativement quelconque.

1477. suzix@bdp - 08/01/18 18:40
éh, j'ai vu tous ces films! (;o)
J'aime bcp L'armée des 12 singes. Inglorious Bastards, c'est un bon film de guerre que je rapproche de Full Metal Jacket (même si ce n'est pas la même période, là n'est pas le propos). De la même période, et donc inséparables, j'ai revu très récemment Platoon pour au moins la 10ieme fois. Johnny Depp y fait une de ses premières apparitions. Il a dans les 22 piges mais Charlie Sheen est encore plus jeune puisqu'il a dans les 19/20 ans quand le film se tourne! Un monument du cinéma sur un si jeune acteur.
Puisqu'on parle de L'armée des douze singes, et donc de Bruce Willis, j'aime bien également Looper.

1476. marcel - 08/01/18 17:36
Ah oui, la, non, c'est pas possible. Inglourious basterds est mon Tarantino prefere, L'armee des 12 singes est un des meilleurs Gilliam. Inconciliables, pour le coup.
Il n'y a que sur Burn after reading que je te rejoins, c'est un Coen assez rate. Et, justement, un des bons points du film est pour moi la prestation de Brad Pitt.

1475. froggy - 08/01/18 17:13
Je ne pensais pas que j'avais souleve un tel lievre en ecrivant que je n'aime pas Brad Pitt. Vous devriez creer un fan club les enfants!

Comme tout le monde, je l'ai vu pour la premiere fois dans Thelma et Louise et effectivement, je l'ai trouve beau gosse. Mais il m'a autant impressionne par ses talents d'acteurs qu'Arnold Schwarzenegger, les muscles et l'accent autrichien en moins.

Sur les films recommandes par Philhary, je n'ai pas vu est L’Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford qui parait-il est effectivement tres bien. Pour les autres, je n'aime pas Seven que je trouve tres malsain. Ce qui sauve le film est son generique absolument sublime et Morgan Freeman comme d'habitude (lui, je l'adore),Inglorious Basterds n'est qu'un Tarantino au talent surestime en definitive, je n'ai pas tellement aime non plus L’Armée des 12 singes et Fight Club mais il faudrait que je les revoie pour me faire une meilleure opinion a leur sujet car je ne les ai vus qu'une seule fois, Burn after reading est un Cohen Brothers mineur, Cartel n'est pas un tres bon Scott car justement on ne sait pas trop ce que le film est, le savait-il lui meme?. Quant a The Tree of life, j'aurais du le voir en salle et non en DVD car je me suis endormi des le premier quart d'heure. Quant au Stratege, comme c'est ecrit par Aaron Sorkin, ce ne peut qu'etre bien. Et ce n'est pas la voix de porcelet qu'on egorge de Jonah Hill qui peut affecter le film dans le mauvais sens. Finalement, Fury ne m'interesse pas beaucoup, ce sera une seance de rattrapage sur Netflix. J'aime bien le premier Ocean 11, moins les deux autres.

Voila, je pense que j'ai fait le tour de la question.

Je ne pense pas qu'il soit si bon que cela. Tant mieux pour vous si vous aimez. Il fait partie de ces acteurs et actrices que je n'aime pas comme Victor Lanoux, Lea Seydoux, Audrey Tautou, Nicole Kidman (ce ne sont que des noms qui me viennent en tete a la minute presente, il y en a d'autres bien sur) et une des pires de toutes si ce n'est la pire, Ludivine Sagnier. Ils/elles ont peut-etre tourne dans de bons films, mais ce n'est pas grace a elles que le film est bon.

1474. marcel - 08/01/18 16:33
Hitman et bodyguard, c'est une bonne comedie d'action sans pretention, un buddy movie. Y a de la vanne, du gag, ca va vite et... Salma Hayek est sublime, comme d'habitude.

1473. bert74 - 08/01/18 10:08
Brad Pitt crevait l'écran dès sa première apparition, dans Thelma et Louise. Je l'avais vu à sa sortie au cinéma et, sans le connaitre, on voyait déjà tout de suite son potentiel (qu'il a confirmé au delà de tout ce qu'on pouvait espérer).

Comme Philary je recommande à tous le Stratège où il délivre (entouré, excusez du peu, par Jonah Hill et Philip Seymour Hoffman) une prestation impeccable.

1472. Stefan - 08/01/18 08:59
J'ai failli mentionner Deadpool aussi où Ryan Reynolds n'est pas juste acteur, et où il fait preuve, à mon avis, de qualités indéniables, aussi bien en tant qu'acteur, mais aussi, en tant que producteur de ce projet qui, sans être génial, est quand même très rafraîchissant et amusant.
Je connais mal sa filmographie, à Ryan Reynolds, mais il y a deux films que je n'ai pas vu et qui m'intriguent dans sa filmographie: The Voices (de Satrapi) et Hitman and Bodyguard, quelqu'un les a vu?

1471. marcel - 08/01/18 02:47
On a compris que t'aimais pas. Mais avec tous les exemples qu'on t'a tous cites, tu dois quand meme admettre qu'il ne rentre pas dans la categorie des "juste bellâtres" que tu donnais au debut.
Et pareil pour Ryan Reynolds, d'ailleurs, qui, loin d'avoir pour l'instant la carriere de Pitt, a quand meme eu son plus gros role dans un film ou il est defigure ! Dans le genre "beau gosse", Deadpool, c'est quand meme pas ca !

1470. froggy - 08/01/18 00:13 - (en réponse à : Stefan)
La premiere fois que j'ai vu Leonardo au cinema, c'etait dans le western de Sam Raimi, Mort ou vif, Sharon Stone l'avait impose dans le film et j'ai immediatement remarque qu'il etait un tres bon acteur. Ce que la suite a confirme comme tout le monde le sait.

Quant a Johnny Depp, je l'avais decouvert dans le John Waters, Cry-Baby et puis bien sur, il y a les Tim Burton, les meilleurs d'ailleurs. C'est maintenant que c'est moins bien.

Mais Brad Pitt, je n'y arrive pas, sa carriere n'est pas aussi jolie.

1469. Stefan - 07/01/18 17:51
Le problème de pas mal d'acteurs, c'est que quand tu a eu du succès dans un type de rôle précis, on a tendance à te proposer, par la suite, toujours le même rôle, et c'est pas toujours facile de s'en détacher.

Des acteurs comme Johnny Depp, Leonardo Di Caprio ou, effectivement, Brad Pitt, ont, je trouve, plutôt bien réussis à se démarquer de leurs rôles de beaux gosses attribués en début de carrière, pour faire des trucs assez différents. (les trois en allant chercher des réalisateurs un peu atypiques)

J'ai pas vu beaucoup de film avec Ryan Gosling,faudra voir comment sa carrière évolue, mais je l'ai trouvé très bon, à contre emploi, dans The nice guys de Shane Black.

1468. froggy - 07/01/18 17:16 - (en réponse à : Philhary)
...qui peut faire 70 prises pour une scène...

Parce que c'est ce qu'il faut pour que l'on puisse obtenir quelque chose de Brad Pitt.

Comment ca, je suis de mauvaise foi?

1467. Philhary - 07/01/18 14:44
Seven, L’Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford*, The Tree of life, Inglorious Basterds, Fight Club, L’Armée des 12 singes, The Counselor*, Fury, Burn after reading, Le Stratège*... il a une filmographie passionnante Brad Pitt. Ce n’est pour rien qu’il est l’acteur fétiche de Fincher, ce directeur d’acteurs obsessionnel qui peut faire 70 prises pour une scène. Il vient de tourner un film de science-fiction, Ad Astra, avec l’excellent James Gray.

*Je mets un astérisque pour ces trois grands films un peu méconnus, qui pourraiet te plaire Froggy. L’un est selon moi le dernier chef-d’oeuvre du western américain (le précédent étant Impitoyable), l’autre est le seul scénario du romancier Cormac McCarthy qui a décontenancé tous ceux qui s’attendaient à un thriller classique, le dernier est scénarisé par Aaron Sorkin et n’a pas le baseball pour sujet.

1466. nem° - 06/01/18 18:43
Rencontre avec Joe Black, il y a qq très bons dialogues. Le reste, j'ai pas retenu grand-chose.

1465. froggy - 06/01/18 18:15 - (en réponse à : Marcel)
Je n'aime pas Brad Pitt. Pour moi, il a autant de charisme qu'une assiette de puree Mousline faite avec du lait en poudre et enrichie d'une noix de margarine.

Son seul bon film, a mon avis est L'etrange histoire de Benjamin Button. Mais c'est d'abord un film de David Fincher et puis il y a Cate Blanchett. C'est probablement ca qui fait la difference.

1464. Victor Hugo - 06/01/18 14:21
Dans Rencontre avec Joe Black il se contente d'être beau (la beauté du diable), le film n'est pas terrible mais la musique est bien.
Il est excellent dans l'Armée des 12 singes (j'adore ce film).

1463. marcel - 06/01/18 13:23
Euh... Non, ca, ca fait partie de ses daubes.

1462. Odrade - 06/01/18 13:17
Et il est excellent dans Rencontre avec Joe Black.

O.

1461. Mr Degryse - 06/01/18 10:36
Et on peut pas dire qu'il a disparu rapidement des remparts.

Brad Pitt est bon quand il joue les tarés

1460. nem° - 06/01/18 02:23 - (en réponse à : marcel)
Non mais là tu lui parle de films qui ont moins de 30 ans, il s'en fout!

1459. marcel - 06/01/18 01:17
Je virerais Brad Pitt de ta liste, parce qu'il a quand meme fait des roles tres différents, et bien loin d'etre fadasses. Bien sur, il y a des daubes au milieu, mais entre Fight club, L'armee des douze singes, Burn after reading, Snatch ou Inglourious basterds (par exemple), on ne peut pas dire qu'il ait un jeu monolithique !

1458. froggy - 06/01/18 00:17
Le cinema a toujours eu des acteurs bimbos, blondasses ou bruns, qui font gemir les filles et n'ont que le talent de remplir les caisses des producteurs.

On trouve Brad Pitt, Ryan O'Neal, George Hamilton, Troy Donahue mais aussi en France Jean-Claude Pascal.

Ryan Gosling aura son quart d'heure de celebrite et disparaitra des affiches aussi rapidement qu'il y est arrrive. Comme l'autre nouveau Ryan, Reynolds, celui-la.


1457. nem° - 04/01/18 04:15
il m'a paru tenir la route

Tu sors. Et pas de sortie de route!

1456. pm - 03/01/18 23:39 - (en réponse à : lolabu)
J'ai trouvé que Drive était un très bon film, je ne connaissais pas Gosling avant et il m'a paru tenir la route. On m'a expliqué ensuite que c'était un contre emploi.

1455. nem° - 03/01/18 23:32
Sinon un peu plus à froid, d'autres défauts moins flagrants (ou occultés par les plus tape à l'oeil) me remontent, tels des remugles d'après-réveillon. Notamment l'inception de l'histoire, quand K découvre le cercueil/sarcophage qui va démarrer tout le bazar. On peut se demander pourquoi on (pour ne pas spoiler) a fait tant d'efforts alors qu'une simple crémation aurait suffit à effacer les preuves et protéger qui de droit. Bon, le premier film aussi avait des facilités grossières, comme Deckard qui jouait les candides avec Bryant au début du film : "Ah booooon? Les réplicants ont 4 ans de vie maximum? Ca alors!"
Le mec est juste le meilleur blade runner de L.A., ça va Scott? Tu nous prends pas pour des kiwis?

1454. nem° - 03/01/18 23:26 - (en réponse à : lobabu)
Complètement, mais au risque de devoir défendre son regard de moule morte, il a fait un effort sur ce film. Les dialogues spoilent un peu. Pas trop.

https://www.youtube.com/watch?v=Oa9c9JBBGxM

Non, je ne peux toujours pas embed. 2018 reprezent.

1453. lobabu - 03/01/18 19:03
Ryan Gosling, l'archétype de la fausse valeur. Je l'ai découvert dans "Drive". Les 20 1ères minutes, il ne dit pas un mot (pourquoi pas) et tout est censé passer par son regard (je pouffe). Au début, je ne dis rien mais rapidement, la succession de plans me fait penser à quelque chose, sans arriver à mettre le doigt dessus... Et un moment, cela s'éclaire: c'est l'illustration de la réponse faite par R. Mitchum quand on lui avait demandé de caractériser son jeu: "Une fois, je regarde à gauche, une fois, je regarde à droite, une autre fois, je regarde en face". A partir de ce moment, j'étais plié de rire à chaque scène tellement c'était peu subtil.

1452. nem° - 03/01/18 13:50 - (en réponse à : wounded animals)
Donc j'ai enfin visionné Blade Runner 2049. Qu'en pensé-je? Ben j'en sais trop rien. J'ai pas trop envie de comparer avec le film de 1982; d'abord parce que c'est pas un énième remake (et ça fait plaisir, bordel) mais une vraie suite. Enfin une suite trente ans après (d'où le titre, tavu), avec un Ford et un EJ Olmos bien vieux. Les qualités d'abord?
La lumière. Le film est somptueux, avec une photo à tomber par terre, un boulot de malade sur les ambiances. Enfin pas toujours, j'y reviens après.
Les acteurs. Je déteste Gosling, archétype du millenial adulte, insupportable avec son smirk, sourire en coin figé à la Carrie-Ann Moss, y compris dans les moments où il ne faudrait pas sourire. Il y a une scène où un autre perso raconte à K (le héros kafkaïen) un truc dramatique, et lui il continue d'arborer son petit sourire en coin de c0nnard de soirée. Des baffes. Bref, ce détail agaçant mis à part, tout le monde fait le taf. J'ai surtout apprécié Robin Wright en commissaire tatillonne mais humaine. Jared Leto est étonnamment convaincant, son perso beaucoup moins. J'y reviendrai aussi.
Le monde. Celui de BR était sombre, celui est gris. Un gris sale de poussière et de suie. Un gris cadavérique, comme dans une morgue éclairée au néon blanc faiblard. Le Los Angeles de BR commençait à se décomposer, celui-ci est retourné à la poussière, au sable, au désert. Surtout humain. C'est un monde beaucoup plus froid, plus dur, pas si loin du notre finalement. On y aime des hologrammes, on baise des réplicantes, on se fait baiser, encore et encore, par une société à bout de souffle (do you believe in Godard?) qui attaque la dernière cote alors que son coeur va lacher. Déprimant.
Deckard. Bah Deckard. Rick Deckard. Stou.
Les défauts?
Les méchants. Putaaaaaaaaaaaaaaaain, mais y'a pas de méchants dans BR les mecs! Oh! C'est quoi ce sous-Tyrell (Leto) de dessin animé là? Le mec ultra pompeux qui en fait des caisses dans la mégalo, je me croyais dans un mauvais James Bond. Tiens, James Mauvaid, c'est marrant ça. Ouais. Mais ta gueule méchant maintenant! Sois méchant si tu veux, mais FERME TA GUEULE. Pareil pour la salope de service là, bien partie pour ètre ambi guë, mais en fait non, c'est juste une grosse salope ambitieuse. Mauvaise joueuse en plus.
Le scénar. J'ai hésité à le mettre dans les défauts. Pas mauvais en soi, il est clairement pas à la hauteur de son père. J'ai noté cinq ou six grosses maladresses, en taille ou en portée, sans compter ce que j'ai pu louper sous le bluff visuel. Le pire ce sont certains dialogues (AH MAIS TAIS TOI MECHANT, TAIS TOI) ou facilités narratives. Le coup du petit cheval de bois, c'est non. Que tu foutes EJ Olmos à l'hospice pour bien signifier à Scott que c'est là sa place, ok, c'est sévère mais juste. Un origami de mouton, okay, pourquoi pas. Mais le petit cheval de bois qui porte la date de naissance de la mort du clone de la fausse père porteuse de mauvaise parole prophétique, numéro de série 666, fourneau nazi en option, c'est non. On est pas dans Lost là, hein.
La scène de "sexe". Super décevante. Vu le chambard qu'elle avait provoqué, je m'attendais à un truc bouillant avec une petite réplicante punkette aux fesses rebondies, code-barre sur le front. Non. En fait on a droit à une tentative de remake de la magnifique scène de sexe imaginaire dans Her, mais ici c'est (volontairement) maladroit, malaisant et inutile. Ce dernier point étant celui qui m'a géné, perso. En fait y'a pas mal de trucs inutiles dans ce film. Faudrait un chef'op cut pour virer tous les trucs explicatifs, démonstratifs et rébarbatifs (TAIS TOI MECHANT, PLUS UN MOT, CHUT).
Le dizaïllgne. J'ai loué les extérieurs, certains intérieurs "corporate" sous classieux (mention bandant au "server cluster" tout doré), mais d'autres... aie aie aie. L'appart de K, la katastrophe. Le bureau de la commissaire. Minable. Je sais bien que la déco grise minimaliste est à la mode, mais le génie est intemporal, Villeneuve. Scott abusait dans ses délires antiques (en english dans le texte) mais là tu nous a marouflé deux-trois intérieurs hyper austères. Ah? C'est la scène de la morgue là? Non, c'est chez K. Oups.
La fin. De la merde. Après une scène superbe chez Deckard (je spoile pas, c'était dans la BA), et puisque j'ai omis les fameux artifices scénaristiques, le ridicule mouchard glissé dans la poche de K (NON MECHANT, TU NE DIS PLUS RIEN), on a un... truc bizarre, qui tente d'ètre une scène d'action mais c'est pas très lisible. Oui, un combat dans les vagues, la nuit, c'est pas très lisible. Ensuite cette fin de film qui a tellement envie de nous dire quelque chose d'intelligent et de si humain en mème temps. Mais comme K, elle réalise qu'elle est en bout de course. Et comme K, on réalise qu'on s'est un peu fait baiser niveau narratif.
Mais c'était sympa, quand méme. Allez, un BR 2099 en 2029 et il n'y aura plus de larmes. Ni de pluie.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio