Tchi-tchaaaaa 666 : vers l'Infinity war et au-delà!

Les 21 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .



21. nem° - 17/01/18 13:44 - (en réponse à : Stefan)
Je voulais dire : "Ben si dans le cas spécifique des films Marvel." Parce que je connais bien l'univers, et l'esprit qui l'a animé des années soixante à octante, comme diraient nos amis belges. Exemple : ça me gène pas que Tony Stark soit cabotin, ce qu'il n'est pas dans les comics, parce que ça ne contredis pas le personnage ou son contexte. Par contre, Drax ou Mantis qui n'ont plus rien à voir avec leur éponymes, ça me gonfle parce que c'est de l'irrespect. Enfin c'est pas très grave tout ça.

20. Stefan - 17/01/18 11:35 - (en réponse à : Torpedo et Froggy 007)
Ben, en effet, James Bond, ce sont typiquement des films de producteurs.
Mais le tournant, à mon avis c'est Casino Royal en 2006. La série était bien à bout de souffle depuis pas mal de temps, ringardisée, entre autres par les Jason Bourne de Liman puis Greengrass.
Et la bonne idée qu'on eut les producteurs sur celui ci a été d'engager pour la première fois depuis très très longtemps un vrai bon scénariste : Paul Haggis.
Effectivement, l'étape suivante, après un quantum of solaace assez moyen, a été de renforcer le casting (sur les 4 derniers, on a quand même Ralph Fiennes, Mads Mikkelsen Eva Green, Mathieu Amalric, Javier Bardem, Christophe Waltz, Lea Seydoux, Monica Bellucci)
Et surtout de faire, pour la première fois de toute la saga, sur les deux derniers, confiance à un réalisateur reconnu : Sam Mendès et à lui laisser un peu de liberté.
Les deux derniers, Skyfall et Spectre, sont effectivement très très beaux et bien réalisés. Par contre il faut avouer que le scénario de Spectre est assez pourri, ça gâche un peu une histoire aussi pleine d'absurdités (on dirait presque un scénar ressorti de la période Roger Moore) alors que tout le reste, en particulier la photographie et la mise en scène, est si soigné.

19. Stefan - 17/01/18 11:12 - (en réponse à : Nem°#18)
Désolé, Nem°, j'ai relu ton poste plusieurs fois ainsi que mon dernier, et je dois avouer qu'il y a quelque chose qui m'échappe, je ne comprends pas bien ce que tu veux dire... Le "Ben si", il est en réponse à quoi?

18. nem° - 16/01/18 01:19 - (en réponse à : Stefan)
Ben si, la recette est assez simple : tu t'inspires de ce qui as marché. Tu fais un film sur les Avengers? Tu reprends les persos et les arcs les plus marquants, parce qu'ils étaient bons! Guardians, le premier s'inspire vraiment de la nouvelle série de 2008 (de tète). Le second film n'a plus grand-chose à voir, ils ont pris des libertés incroyables avec le lore, avec Ego, ça aurait pu ètre Les Aventures de Peter Pandemonium dans la Galaxie Vivante, ça aurait fait un bide. Je pense hélas que le meilleur de Marvel est derrière, ce qui devrait provoquer une hilarité incontrolable chez Froggy, ce sale hérétique.

17. froggy - 16/01/18 00:48 - (en réponse à : Torpedo)
Je suis ravi, je constate qu'il n'y pas que moi qui ecrit des conneries sur James Bond ici meme.

16. torpedo31200 - 15/01/18 17:24 - (en réponse à : froggy - post # 8)
Les deux derniers James Bond ont été construits sur les noms et talents de Sam Mendes et Daniel Craig, pas sur les producteurs.

15. Stefan - 15/01/18 11:06 - (en réponse à : nemo)
Oui, c'est pas complètement faux pour les gardiens 2. Mais il y a aussi une espèce de surenchère d'effets visuels, au détriment de l'histoire.

ça doit pouvoir dépendre des films, je pense. C'est pas évident de savoir exactement, devant un ratage, comment on en est arrivé là.

C'est peut être pas tant "la faute du producteur" ou "la faute du réalisateur" (ou du scénariste) mais un manque d'harmonie entre tous. Le fameux "désaccord artistique".

Le premier Thor de Kenneth Brannagh, je ne sais pas trop qui est fautif par exemple. Sur le papier, c'était très alléchant, un Thor Shaekspirien, et au final, je me souviens juste que c'était chiant, que l'intrigue était bateau, et que c'était filmé de manière très plate avec pas beaucoup d'enjeux.

14. nem° - 15/01/18 10:53
*ramener Nebula

13. nem° - 15/01/18 10:50 - (en réponse à : Stefan)
Marrant, moi j'ai une lecture inverse de toi. Pour moi les Marvel ratés sont la faute du réalisateur qui n'a pas su capter l'esprit et fait son film sans comprendre ce qui fait un bon film de SH. C'est pour ça que je trouve le premier Guardians excellent et le second raté. Le premier commence par respecter le matériau mais sans s'y restreindre, et y imprime sa patte. Le second fait juste n'imp' en faisant dans la surenchère. Résultat : pendant une heure, on se fait chier sur une planète paradisiaque où il ne se passe rien, Starlord joue à la baballe avec son père pendant que Gamora fait la gueule dans un pré. Et là c'est tellement mort qu'ils sont obligés de ramener Gamora pour une scène ridiculissime qui se termine avec une bite géante. Et on me taxe de sexiste.



De toute façon, quand t'en arrive à un film où le meilleur est incarné par un raton-laveur qui parle, c'est qu'il vaut arrèter, sinon le 3 c'est Bambi dans l'espace.

12. Stefan - 15/01/18 09:37
Sur les films Maarvel, je suis plus partagé. Ces films sont souvent frustrants et pleins de défauts, mais aussi très inégaux. Marvel engage à chaque fois des réalisateurs intéressants, écrasés par un cahier des charges très stricts, mais au sein duquel certains arrivent à s'exprimer. Parfois, ils y arrivent pas du tout. Iron Man 3, par exemple, est réalisé par Shane Black dont j'adore Kiss kiss bang bang et The nice guys. On sent bien sa patte et on comprend ce qu'il a voulu faire, mais le film est raté parce qu'on voit trop ce qui a été imposé par la prod et que ça se marie pas avec le reste. Au contraire, dans le lot il y en a quelques uns qui fonctionnent plutôt bien (le premier Iron Man, le premier gardien de la galaxie, le dernier Spider-man, les deux derniers Captain america, le dernier Thor, le Ant-man). Et il faut avouer, que globalement, ils sont en train de construire quelque chose d'assez inédit et cohérent, avec ces séries géantes entrecroisées. Ils arrivent souvent pas trop mal à faire que chaque film ait sa propre cohérence, son propre style, et puisse se regarder indépendamment des autres, tout en étant très fortement lié aux autres, et en faisant avancer une intrigue globale. (comme les bds quoi). Là, on on va bientôt voir arriver avengers infinity wars, il y a déjà eu une bande annonce. Ce film, c'est le dénouement de l'intrigue esquissée dès le premier iron man il y a plus de dix ans, quand on voit la bande annonce, chaque personnage est porté par un ou plusieurs films avec une histoire bien établie, le résultat est intéressant, et je suis un peu curieux, mais effectivement, je vois mal comment ça pourrait fonctionner avec autant de persos d'un coup, pour quelqu'un qui a pas suivi jusque là. Donc, il y a des chance que ça soit un film étrange et globalement frustrant et raté, masi je suis curieux quand même.
Et puis bon, il y a le fait que je les regarde avec mes gamins des 10 ans, tout en leur faisant lire les BDs correspondantes. Avec eux, ça fonctionne plutôt bien et ça rend le truc plaisant, de partager ça avec eux.

11. nem° - 14/01/18 22:55 - (en réponse à : note à soi-mème)
Faut que je fasse attention à mes conjugaisons.

10. nem° - 14/01/18 22:53 - (en réponse à : froggy)
Oui, les superhéros c'était fun jusqu'à la fin des années 80. Et puis il y a eu ce mouvement déconstructiviste, initié par Miller et Moore, avec une montée des anti-héros style Punisher. Les années 90 ont été catastrophique, avec un dessin en chute libre, sauf Jim Lee, archétype du talent sans personnalité que tu décries, des persos stéroïdés et qui essayent tous d'ètre plus "bad ass" les uns que les autres. Je me souviens encore des Avengers qui du jour au lendemain ont enfilé des blouson de cuir pour faire plus "dur". Ridicule.

9. TILLIERTON - 14/01/18 20:37
Broccoli : avec un nom comme ça, pas étonnant qu'il n'est pas pu assurer. Il a dû être pris de flatulences. Et puis le broc au lit, c'est pas recommandé non plus

8. froggy - 14/01/18 19:50 - (en réponse à : nem°)
Mais j'en ai vu bien sur. Les premiers generalement, les Batman, Spiderman, Iron-Man et autres Avengers. Il se trouve que je considere que les films Marvel ou DC qui sortent maintenant n'ont aucune personnalite. Les Batman de Burton et Nolan et les Spiderman de Raimi en ont mais plus maintenant. C'est peut etre pour cela aussi que Le reveil de la force est un bon film car mis en scene par J.J Abrams.

Ces films coutent tellement cher que les decideurs preferent les confier a des jeunes metteurs en scene qui seront plus flexibles et souples qu'un autre qui tient a ajouter sa patte a un produit tres calibre. L'exemple est flagrant avec la serie des James Bond qui sont plus des films de producteurs que des films de metteur en scene. je ne sais pas si savez mais apres les succes des Dents de la mer et de Rencontres du troisieme type, Spielberg avait contacte Albert Broccoli pour qu'il puisse diriger un Bond. Il lui repondit par la negative. Desapointe, Spielberg se tourna vers Les aventuriers de l'arche perdue pour notre plus grand bonheur.

C'est a cause de ce manque de personnalite que ces films qui sont concus pour plaire a tout le monde en choisissant le plus petit denominateur commun ne me plaisent pas du tout. en y reflechissant bien, ce n'est jamais qu'une repetition de ce que j'avais vecu durant mon adolescence quand j'ai lu la revue Strange pendant 3 ou 4 ans et que j'ai arrete car c'etait toujours la meme chose, les memes super-mauvais contre les memes super-heros. Le pompon a ete quand ils ont commence a tous etre dessines avec des muscles aussi imposants que ceux de Schwarzenegger et Stallone reunis. Je pouvais m'identifier a Peter Parker dans les episodes dessines dans les annees 60 et publies en France seulement durant la decennie en France. Mais ce n'etais vraiment plus possible quand il est devenu trop body-builde.

Mais tout cela n'est pas bien grave n'est ce pas?

7. nem° - 14/01/18 01:06
Tiens, pour l'anecdote, j'ai toujours cru que le genre superhéros était, par essence, visuel. Qu'il fallait des costumes, des couleurs criardes, des accessoires, des pouvoirs qui font ZAP! et FOUCH!, et donc qu'on ne pourrait jamais écrire de littérature dans ce genre. Or, un ami m'a prété récemment Coeur d'acier (Steelheart) de Sanderson, dans lequel je suis entré avec circonspection (le bouquin, pas mon ami!) : eh ben ça passe plutot bien! Bon, il faut dire que Sanderson est bluffant de synthèsoïdité Enfin, il écrit d'une façon très synthétique, très concise, très claire. Une description qui prend chez un autre auteur un page tient en deux lignes chez lui. Du coup on peut s'enfiler ses pavés (en tout bien, tout honneur!) sans voir le temps passer. D'ailleurs j'ai enchainé avec La voix des rois, encore deux pavés de plus de 800 pages. Et pourtant j'ai pas lu de fantasy depuis Tolkien. Et j'avais 16 ans.

6. nem° - 14/01/18 00:53
Je ne suis "fan" de rien, mais j'ai beaucoup lu de Marvel dans ma jeunesse. Donc c'est un univers que je connais bien, et je m'étonne tjs que des gens qui n'aiment pas ce genre (voire le genre) insistent pour aller voir ces films et ensuite se plaindre qu'ils trouvent ça nase. Ce que je peux comprendre.
Perso, Star wars ne m'intéresse plus depuis belle lurette, je trouve que c'est devenu d'une vacuité telle qu'on y entend presque plus les torpilles soniques exploser. Et là, c'est grave.
Mais je n'irai pas dire que je trouve ça abrutissant ou débile. C'est du grand spectacle, taillé pour le grand écran. Je trouve bien plus insidieux et abrutissant le travail de sape de films français qui véhiculent l'idée d'une conformité néo-bourgeoise (bobo, mais pas que), de l'entre-soi pour tous, mais surtout tous pour ma gueule. Sans parler d'une consanguinité des fils et filles de, mais c'est encore un autre sujet.

5. froggy - 13/01/18 19:40 - (en réponse à : nem°)
Ce film est fait pour la bonne conscience d'Hollywood apres les protestations d'il y adeux ans sur la presence de noirs aux nominations aux Oscars. C'est bien pour cela que Moonlight a eu l'Oscar du meilleur film l'anee derniere alors que La-la Land etait nettement meilleur de par son originalite memesi bourre de references. Il faut faire un super-heros noir avec que des noirs autour afin d'attirer le public des noirs.

J'ai vu la bande annonce et cela a l'air deja bien chiant. Mais, j'admets que je suis de mauvaise foi en la matiere et que je ne suis certainement pas la meilleure personne pour critique serenement ce genre de films.

J'ai vu la bande annonce la semaine derniere au cinema car je suis alle voir Le dernier Jedi. J'ai beaucoup aime malgre le fait qu'il soit moins bien que le precedent, il est un peu trop long, surtout au milieu du film mais j'ai bien aime la fin. Et je trouve tout cela tres coherent en definitive. Je comprends que les fans purs et durs aient ete choques. Mais tout le monde, il n'y pas plus emmerdeur qu'eux.

4. torpedo31200 - 12/01/18 18:10 - (en réponse à : nem° - post # 3)
je ne pense pas aller le voir, mais l' affiche fait clairement penser à Ragnarok dans sa composition.

3. nem° - 12/01/18 16:03
Tiens, si on utilisait ce thread pour parler de films de genre qui agacent Froggy, ce qui lui laisserait la place pour tranquillement se complaire dans le passé :)
Allez, on commence avec un héros des années 60, dessiné à l'époque par Jack Kirby. Un truc de millenial biberonné au manga quoi. Surprise de l'année? Ou adaptation "fainéante"? Qui va aller le voir?


2. TILLIERTON - 10/01/18 05:00
Non, non ! Il est bien toujours là. Le panneau existe toujours . Il a été restauré par Alice Cooper

1. nem° - 10/01/18 01:59
Oui, j'anticipe la fin du monde hollywoodien.




 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio