Lucien De Gieter : bibliographie, photo, biographie

Scénariste-Dessinateur - Né le 04/09/32 à Etterbeek - (Belge) - Pays de résidence : Belgique

Lucien De Gieter présente sa première BD "une histoire se passant dans la mer avec des poissons fantastiques", à divers éditeurs dont l'un la juge "monstrueuse". Pas déconfit du tout, il envoie une lettre aux studios Walt Disney pour offrir ses services. Il a treize ans et on lui répond très gentiment que le bureau est complet.

De 1947 à 1953, De Gieter suit des cours d'architecture d'intérieur à l'Institut Saint Luc de Bruxelles. Après son service militaire, il travaille durant deux ans dans une entreprise de d'aménagement de magasins. Puis, avec un associé, il participe à l'Exposition universelle de 58 en réalisant les projets de décoration de la "boule de base" de l'Atomium, de son hall d'entrée et de plusieurs pavillons.

Après l'Expo 58, il se lance dans l'esthétique industrielle toujours avec son associé. Mais il n'oublie pas pour autant sa première vocation... Et lorsqu'en 1961, l'hebdomadaire Spirou lance un concours de scénario, De Gieter revient par ce biais à la BD. Il envoie une dizaine de scénarios pour des mini-récits. Certains d'entre eux sont acceptés et dessinés notamment par Ryssack et Matagne ("Le sachem n'aime pas le poisson", "Les mollets mous sur le sentier de la guerre", "Les pépins de la pêche"...).

Suivant les conseils de Maurice Rosy, alors directeur artistique aux éditions Dupuis, De Gieter se met ensuite à dessiner.

De 1962 à 1964, il apprend petit à petit "à décanter ses dessins" en faisant une série de mini-récits avec le personnage de "Pony". Il encre aussi des Schtroumpfs pendant un an chez Peyo et réalise plus tard une quarantaine de gags du chat "Poussy". En 1966, c'est le début des aventures d'un petit pêcheur de perles "Puit" bientôt rejoint par une sirène "Tôôôt". De Gieter signe les textes et les dessins de 42 histoires de 4 à 6 planches de "Tôôôt et Puit" avant de les emmener dans une grande aventure humoristique "Tôôôt à Paris". Entre-temps, il dessine aussi deux histoires courtes de "Placide" pour le journal Tintin. Mais curieusement, "Tôôôt et Puit" n'accrochent pas les lecteurs de Spirou.

De Gieter change alors son fusil d'épaule et crée, en 1974, les aventures merveilleuses de "Papyrus", un jeune pêcheur d'origine modeste vivant à l'époque des Pharaons.

"L'Egypte ancienne m'a toujours fasciné, avoue-t-il, parce que cette époque a une base merveilleuse très importante. On retrouve dans les arts un état d'esprit particulier, une idée de sérénité, de grandiose et d'éternité. J'ai repris l'idée du petit pêcheur à qui il arrive des aventures fantastiques et irréelles".

La première histoire de Papyrus, "La momie engloutie", est tout de suite plébiscitée au référendum de Spirou. Dans cet épisode, Papyrus, après avoir subi et réussi une série d'épreuves oniriques, est choisi par la fille du dieu Sébek, "la déesse aux longs cheveux resplendissants", pour annoncer au Pharaon Mérenrê que son héritière, la jolie Théti-Chéri, descendante d'Horus, est toujours en vie. Depuis ce jour, Théti-Chéri accompagne Papyrus dans toutes ses aventures.

Bercé durant son enfance par "Les contes des mille et une nuits", De Gieter a su donner à Papyrus une dimension fantastique, merveilleuse et humaine. Il dépeint aussi le monde de la souveraineté égyptienne, le pharaon, les nobles, les grands prêtres, les fonctionnaires, mais aussi celui des paysans et des habitants des quartiers populeux de Thèbes.

Très soucieux d'intégrer tous les couches sociales, De Gieter a même introduit dans les personnages secondaires, celui d'Imhoutep, l'ami fidèle de Papyrus handicapé physiquement.

Mais il s'attache aussi à restituer dans toute sa splendeur les lieux prestigieux de l'Egypte ancienne sans toutefois tenir compte de la chronologie historique, ce qui lui permet "d'évoluer entre les époques". "Si je voulais la respecter, dit-il, je devrais faire une saga avec le fils, le petit-fils ou l'arrière petit-fils de Papyrus.

J'essaie avant tout de raconter une histoire attrayante qui ouvre une porte sur le rêve...".

Le jury d'enfants d'Angoulême 86 ne s'est pas trompé. Il a attribué l'Alfred enfant au 8ème album de la série Papyrus "La métamorphose d'Imhotep".

D'autres pages sur cet auteur On en parle sur BdParadisio
 

Liste des albums disponibles sur BD Paradisio :
La colère du grand sphinx - Papyrus T. 20
La fureur des dieux - Papyrus T. 27
La prisonnière de Sekhmet - Papyrus T. 22
Le cheval de Troie - Papyrus T. 23
Le masque d'Horus - Papyrus T. 26
Le talisman de la grande pyramide - Papyrus T. 21
Les enfants d'Isis - Papyrus T. 28
Les momies maléfiques - Papyrus T. 19
L'île de la reine morte - Papyrus T. 29
L'Odyssée de Papyrus II : La main pourpre - Papyrus T. 24
L'Odyssée de Papyrus III : Le pharaon fou - Papyrus T. 25


 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio