Dans le Donjon, tout est bon (7)

Les 801 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17


351. Thâaphaëd - 26/07/06 18:03 - (en réponse à : Lien Rag)
j'étais persuadé d'avoir vu dans Armaggedon une vignette où Herbert redevenu blanc et joyeux croise dans sa baignoire Marvin et lui fait un coucou en lui expliquant rapidement ce qui se passe


Oulah, Herbert qui serait redevenu joyeux, et qui lui expliquerait ce qu'il se passe ? Tu l'as rêvée cette case; en revanche ton rêve (comme tous les rêves) s'appuyait sur de éléments bien réels, à savoir cette case où Marvin & Gilberto croisent, sans se voir, Herbert & Zakutu dans leur baignoire.
Page 14 case 5.

350. dam - 26/07/06 17:05
sinon, je trouve que le taureau a un peu vieilli quand même dans le DZ5, non ?

349. dam - 26/07/06 17:04
je pense pas que le DC104 montre vraiment un Marvin Rouge "nul à la bagarre" ; c'est surtout que les Dragons sont "fortiche à la bagarre", surtout les draconistes ...
enfin à mon humble avis !

348. Vieto - 26/07/06 16:57
Les canards non plus!

347. Lien Rag - 26/07/06 16:47
Rien justement, 'faut croire que les essences de Gilberto passent à travers le papier!
Je ne nie pas la cohérence de laisser Herbert dur, mais j'avais un souvenir complètement différent.

Autre chose dans le dernier Zénith: alors que d'une époque à l'autre on voit clairement les personnages vieillir et changer, le taureau notaire rencontré dans "Une jeunesse qui s'enfuit" apparaît tel qu'on l'a vu à l'époque précédente: ça ne vit pas si vieux que ça les taureaux pourtant!

346. Vieto - 26/07/06 16:43 - (en réponse à : Lien)
j'étais persuadé d'avoir vu dans Armaggedon une vignette où Herbert redevenu blanc et joyeux croise dans sa baignoire Marvin et lui fait un coucou en lui expliquant rapidement ce qui se passe

Tu avais fumé quoi, ce jour-là? ;-)
Sérieusement, je n'ai jamais vu une telle vignette.
Par ailleurs, ne crois-tu pas que Herbert, même débarrassé de l'Entité Noire, reste "dur" simplement parce qu'il est vieux et aigri?
Pour ce qui est de Marvin Rouge, effectivement, il y a incohérence : bien vu!

345. Lien Rag - 26/07/06 13:56
Il y a un truc que j'ai pas compris dans Crépuscule: Marvin Rouge est montré dans le tome 101 comme un bon combattant (il massacre à peu près tous les combattants de la Géhenne, seul Shiwohmiz lui pose quelques problèmes) et dans le tome 4 comme complétement nul dès qu'il n'a plus son armure?

Par ailleurs un autre truc me chiffonne: j'étais persuadé d'avoir vu dans Armaggedon une vignette où Herbert redevenu blanc et joyeux croise dans sa baignoire Marvin et lui fait un coucou en lui expliquant rapidement ce qui se passe; mais quand j'ai relu l'album je ne retrouve pas du tout la séquence en question; et qui plus est, dans les trois albums du niveau 103 (Armaggedon, la Carte Majeure, le Noir Seigneur), si Herbert est bien redevenu blanc il reste aussi dur que le Grand Khan.
La réédition a-t'elle été modifiée où ai-je halluciné ma première vignette?

344. larry underwood - 25/07/06 15:12
Mieux !


343. larry underwood - 19/07/06 23:48
C'est Donjon, donc c'est bon.


342. torpedo31200 - 14/07/06 01:30
Prochain Crépuscule en octobre, pour info.

341. Yan - 03/07/06 10:47 - (en réponse à : Loïc)
Yep!

340. loic - 03/07/06 10:46
c'est obion

339. Yan - 03/07/06 10:21
Non.
Pas une page de Boulet.

338. larry underwood - 03/07/06 00:04
je cherche aussi, mais le principe de donjon pirate c'est que les planches ne sont pas signées. En tout cas, c'est la plus pro qu'on ait vu jusqu'à présent, et aussi la plus proche de l'esprit Potron Minet.

337. nemOrtel - 03/07/06 00:02
Mmmmm, la septième case, on dirait bien du Boubou.

336. larry underwood - 03/07/06 00:00
c'est personne, c'est une planche de donjon pirate...

335. nemOrtel - 02/07/06 23:57
Ah merde, c'est Boulet? Il assure!

334. nemOrtel - 02/07/06 23:56
Il peut effectivement être prétentieux après ça.

333. larry underwood - 02/07/06 23:40
respect...


332. WiBz - 30/06/06 19:16 - (en réponse à : charles-six-et-demi)
C'est vrai, je me suis emporté. Mais comme je ne lis que des critiques négatives et que ça ne correspond pas aux avis que je peux entendre dans mon entourage (hors internet), je me posait des questions ...

331. charles-six-et-demi - 30/06/06 10:53 - (en réponse à : WiBz)
Avoir des réserves sur un album, ça n'est pas "s'acharner".

Alors oui, dans "immaturité", il y a l'idée d'un manque de maîtrise - mais je n'ai pas le souvenir d'avoir lancé une pétition pour qu'il laisse sa place à un autre.
On notera par ailleurs que personne à propos de Boulet n'a prononcé le mot "imposture" ou "éjaculation précoce", comme c'est le cas sur d'autres sujets, mais que nous nous efforçons dans la veine critique dilettante en bons socio-démocrates mous, ce qui est tout à fait louable, s'pas?

330. Jean-no - 30/06/06 03:39
Juste en passant : je ne m'acharne pas sur Boulet, je livre mon sentiment. Et le mot "immaturité" pour moi n'est pas forcément un défaut grave, mais juste une marque de jeunesse, le fait de ne pas utiliser son énergie totalement à bon escient, ou, souvent, d'en donner plus qu'on devrait. Mais bon, ce n'est pas ce que je pense de Boulet (car je ne le connais pas), c'est ce que je pense de cet album, de ce changement de dessinateur. Pour moi ça n'est pas loin d'être bien, mais ça accroche quelque part...

329. WiBz - 29/06/06 20:01
J'ai l'impression que vous vous acharnez sur Boulet ... Je ne trouve pas que son dessin soit immature. Il n'abuse pas du tout des vues en perspectives. C'est sur que comparé à Trondheim son dessin à du relief (c'est pas difficile).
Sur le terme "immature", je ne suis pas daccord avec la définition de Vieto. Ce terme souligne un manque de maitrise. Et Boulet est loin d'en faire trop.
Pour finir, en ce qui concerne la comparaison avec "Après la pluie", je ne comprends pas que vous puissiez vous prêter à ce jeu. Les deux séries ont des univers graphiques et un style tellement différents ...

328. Jean-no - 29/06/06 13:14
Le Killoffer en noir et blanc ça aurait êté bien oui. Et le Menu encore plus.

327. charles-six-et-demi - 29/06/06 12:46 - (en réponse à : jn)
oui, le dessin de bézian, oui, bon.
Mais point de vue dessin, quitte à faire une édition n&b après celle de blutch, j'aurais préféré que ce soit le killo. après ça, comme on dit sur l'internet du web mondial du 21ème millénaire, ce n'est que mon avis et patati et patata

PS : pour la voix off, il suffit de lire barbier pour se convaincre que ce n'est pas nécessairement chiant sur un album...

326. Jean-no - 29/06/06 12:12
[Les soldats d'honneur] je trouve le procédé un peu éprouvant sur tout un album, pas vous?

La voix off c'est un peu ennuyeux de toute façon. Mais quel dessin ! Là on est bien dans l'épate, mais quelle perfection, c'est presque aussi beau que le donjon Monsters de Claire Wendling (album qui n'existera jamais à mon avis vu que ni elle ni les scénaristes n'en ont entendu parler et que je viens de l'inventer)

325. Jean-no - 29/06/06 12:09 - (en réponse à : Bon, s'il faut préciser, précisons)
Votre jeune dessinateur immature il a à peu près 10 albums derriere lui hein

Tout le monde l'adore et le trouve génial, il doit être extrèmement sympathique dans la vie. De mon côté je ne le connais pas (ni son travail, hors le blog) et je juge juste son intervention sur Donjon Zénith, en comparaison aux autres Donjon Zénith. Il me semble que la performance technique (ooooh le beau raccourci du personnage qui vole la tête en arrière parce qu'il s'est pris un coup de poing... Ooooh la belle perspective plongeante...) se fait parfois trop remarquer, et que le résultat n'a pas la fluidité d'un Zénith de Trondheim. Mais passer après Trondheim c'est assez difficile je pense, parce que ce dessinateur "qui ne sait pas dessiner" est un des rares à avoir su construire un langage visuel vraiment bien huilé et sans "épate" (on ne sent jamais chez Trondheim l'ex "super dessinateur de la classe"), sans rien à prouver, juste là pour raconter, comme les meilleurs auteurs de strip américains, ou encore comme Carl Barks, Bottarro, Calvo, Bodé, Franquin avant le dessin poilu, et bien entendu Hergé... Tout un tas de gens qu'on ne prend pas souvent en flagrant délit de se regarder dessiner. Il me semble que dans ce cadre, Boulet n'a pas encore les épaules pour faire oublier Trondheim et j'ai juste l'impression (toutes proportions gardées, les dégâts sont limités) de voir la "machine qui rêve", ce Spirou qui en se voulant "adulte" s'est montré infantile comme aucun album de Spirou ne l'avait été. Ou alors c'est juste le compromis qui me gène : si l'album avait été comme l'aquarelle montrée dans le post 309, j'aurais carrément fermé ma bouche (car oui c'est possible). Mais là... Entre un scénario un peu flemmard et un dessin qui me laisse un peu dehors, je ne trouve pas cet album inoubliable. On peut me dire les arguments qu'on veut, ça ne changera rien à mon sentiment (on ne peut pas m'apprendre ce que je ressens).

324. Lien Rag - 29/06/06 12:00 - (en réponse à : C6 1/2)
Ton deuxième exemple n'est pas vraiment fictif, il y a plusieurs planches de la Rubrique-à-Brac dans le genre...

Larry: c'est effectivement une hypothèse, mais elle ne me paraît pas trés crédible. Trondheim prend certaines choses à la légère, mais amha justement pas celle-ci (ce qui est tout à son honneur amha aussi).

323. charles-six-et-demi - 29/06/06 11:23 - (en réponse à : Vieto)
Bonjour toi-même! cette virile embrassade étant derrière nous, je me dois de te détromper, ce pseudo vient en réalité d'une bande dessinée de f'murrr; cela dit tu es libre de tes évocations.
Pour en revenir à nos donjons, je suis assez d'accord avec la définition que tu donnes de l'immaturité. à la limite, on pourrait presque dire que c'est le moment où les défauts ne sont "encore que" des défauts et "pas encore" des qualités (ou style, ou etc.)

Sinon j'ai l'impression que les soldats d'honneur ont été plutôt encensés sur ce forume.
De mon côté, un peu irrité quand même par un truc d'écriture assez pénible (le jeparlecommeunenfantdecinqans). Je m'explique : ses personnages sont un peu benêts, donc sfar se dit : "je vais tout écrire avec une langue un peu benête (sujet-verbe-complément, l'étranger de camus et litotes faussement naïves, etc.), du coup tout le monde va les trouver un peu benêts et puis ça va ajouter un côté touchant à ces troufions barbares."
je trouve le procédé un peu éprouvant sur tout un album, pas vous?

322. Vieto - 28/06/06 18:04 - (en réponse à : Charles six et demi)
Puisque je suis intermittent par ici, je fais ta connaissance.
Bonjour!
Ces chaudes effusions étant terminées, bravo pour ton pseudo qui n'et pas sans évoquer Dans La Peau de John Malkovitch.

Mon intervention vait pour but de relever que le qualificatif d'"immature" qui a naguère tant déplu à Larcenet, n'est pas forcément si infamant...
"Immature", pour moi, ça signifie "en devenir" : je préfère quelqu'un qui évolue que quelqu'un de figé, comme peut l'être mon "idole" Graton...

321. charles-six-et-demi - 28/06/06 16:32 - (en réponse à : Vieto)
Evidemment, le principe du découpage classique, c'est que mal fait ça donne du graton (cf. détournement hilarant de michel vaillant par ayroles dans l'oupus 3)...
mais bien fait ça donne du sébastien lumineau (hé! d'ailleurs j'aimerais bien le voir faire un donjon, avec des chiens dangereux et tout)

320. Vieto - 28/06/06 16:19
Pour ma part, je préfère un Boulet immature à dix Jacques Martin ou dix Graton matures :-)

319. charles-six-et-demi - 27/06/06 18:35 - (en réponse à : puce)
bon.

un exemple (genre forest) : parfois, au cours du récit, j'ai besoin que le lecteur comprenne un truc important, ou de ralentir un peu l'action, histoire de la faire repartir ensuite de plus belle.
dans ce cas, je peux faire une case super chiadée, avec dans un coin un peu plus de texte à lire que dans les autres cases.
là le gentil lecteur s'arrête un peu, regarde le paysage (c'est joli) et lit le texte (c'est instructif). il reprend son souffle, et repart pour vingt pages de stonba de la mort contre les mutants à gros seins. (bon là c'est plus trop forest, mais on se comprend).
là c'est bien! le dessinateur a fait des efforts qui servent la narration, super! je grossis un peu le trait mais bon.

deuxième exemple (genre fictif) : mon personnage sort des toilettes. là, je fais une contre-plongée de malade avec des ombres expressionnistes sur la chasse d'eau entrevue par la porte, le tout vu en transparence à travers l'aquarium rempli de poissons magnifiques.
premier effet : on ne comprend même plus que ça représente un type qui sort des gogues.
deuxième effet : ça donne une aussi grande importance à cette séquence qu'au moment où néo-vladivostock explose.
c'est ballot. en clair, RMMHl'intensité dramatique est la même sur tout l'alboume et le risque est qu'on s'emmerde un brin, vois-tu?

PS :
sinon on peut se foutre de toutes ces conventions à la noix, mais faut méchamment assurer (cf. Muñoz & Sampayo p.ex.)
PS2 :
10 albums? Vance aussi a beaucoup d'albums derrière lui, hein...
PS3 :
sinon c'est bien, Boulet. faut pas croire.

318. un intervenant - 27/06/06 16:18 - (en réponse à : immature,vous avez dit immature?)
huhuhu,lol,re-huhuhu :)))) re-rehuhuhu!!!

317. puce - 27/06/06 15:54
Votre jeune dessinateur immature il a à peu près 10 albums derriere lui hein...

316. Lien Rag - 27/06/06 15:26
Pourtant c'est un défaut classique de jeune dessinateur immature de vouloir à tous prix épater la galerie; les dessinateurs plus aguerris n'ont rien à prouver et fonctionnent généralement à l'économie, ce qui ne donne que plus de poids à leurs effets lorsqu'ils en font, au moment où le récit l'exige.

315. puce - 27/06/06 15:07
Bon, je comprends pas, je trouve toujours ça bête.
Tant pis, hein, essayez pas de m'expliquer surtout !
Continuez comme si j'avais rien dit :)

314. charles-six-et-demi - 27/06/06 13:43
ça peut être à la fois généreux et immature.
vouloir en faire des caisses, oui, mais si ça commence à gêner la lisibilité, par exemple, ça pose problème (là je cause en général, parce que ce que dit jean-no me paraît judicieux, mais je parle pas du donjon/boulet vu que je l'ai pas encore lu).

313. puce - 27/06/06 08:49
jean no a dit "Boulet est très bien mais il nous inflige sa virtuosité, qui est quelque chose d'immature."

huhuuhhu ça va pas la tête jean no ?
On va reprocher a Boulet de se casser pour faire le plus bel album possible maintenant ? Je trouve ça, à l'extrème rigueur, généreux, mais pas franchement immature.

312. larry underwood - 26/06/06 19:11
Trondheim s'en battrait-il les couilles, plutôt ?

311. Lien Rag - 26/06/06 17:25
J'ai lu le Nine sans avoir lu toute la série, comme on me l'a conseillé plus bas et à part le fait que le dessin ne me semble pas coller à l'histoire, je suis surtout surpris par l'ellipse qu'il y a entre ce volume et le tome 3 de Potron-Minet; je pensais que les Monster étaient indépendants de la série principale?
Ou alors Trondheim recule-t'il devant la description du moment précis où le jeune idéaliste Hyacinthe renonce à lui-même et sa noblesse? Trondheim aurait-il peur de mettre en scène son propre reniement?

310. WiBz - 24/06/06 11:09 - (en réponse à : Coacho)
C'est vrai que j'aurai bien aimé aussi un Donjon Monster de Boulet dans ce style. Ca arrivera peut être un jour (pourquoi pas?) ...
Mais je crois que la reprise d'une série impose qu'il n'y ait pas de gros changements de style. Et là, je trouve que Boulet s'en sort bien. Il arrive à intégrer son style à celui de trondheim.
Sinon, dans cet album, j'aime beaucoup l'évolution des relations entre les personnages, et je trouve que le dessin de Boulet apporte quelque chose.

309. Coacho - 24/06/06 09:32 - (en réponse à : qui n'est pas un boulet !)
Je me disais après la lecture de ce Donjon que je regrettais les pages entrevues sur le blog de Boulet.
Maturité ou immaturité, j'avoue n'être que moyennement intéressé par le débat que je ne me sens pas de tenir.
C'est plutôt dans la question de style que je verse.
Se fondre dans le moule du génialissime Lewis (loué soit il et que les puissances divines me pardonnent de souiller son nom en le prononçant !) lui fait perdre une certaine personalité.
Je précise que : JE PENSE QUE !
De ce point de vue, on a une sorte de sous 'Maître Trondhico', avec quelques tics de Boulet (que j'apprécie d'ailleurs, Boulet et les tics !). Les dents en rondeur des monstres en sont un bon exemple.

N'aurait-il pas mieux valu profiter du Boulet du blog et le voir faire un Donjon Monster où chacun peut s'exprimer avec son style ?
Un Donjon Monster qui nous a permis de lire le sublime Bézian dont parlent certains plus bas comme Jean-No et d'autres ?
Oui... J'aurai bien aimé voir ça par exemple, sur tout un album !



Pour le reste, je chroniquerai p'têt un de ces quatre...
Je me suis marré parfois, et j'ai trouvé certaines lenteurs à d'autres... Ce n'est pas la faute du Boulet c'te fois ! ;o)

308. Jean-no - 24/06/06 00:17
Pour moi c'est vraiment le côté "3D" qui fait que le dessin de Boulet tranche avec ce qu'il y a eu avant. Trop de raccouris perspectifs, trop d'effets (le coup de poing de je ne sais plus qui)... ça ne fait pas des dessins moches en eux-mêmes, mais une lisibilité différente.

307. torpedo31200 - 23/06/06 23:37
Concernant le travail de Boulet, je trouve qu' il se réapproprie bien les personnages et l' univers, mais que la narration perds en lisibilité et en force. Et sans lui demander d' être un Carl Barks ou un Trondheim, y a quand même qq détails inutiles dans son dessin (les décors surtout, et la gestion des persos dans ceux-ci), peut-être pas aidé par la mise en couleurs.
Mais bon, il finit mieux l' album qu' il le commence, et si il va un peu plus dans l' épure, ça devrait le faire sur le prochain...

Et on le compare peut-être trop aux transitions Sfar/Kerascoet ou Blain/(on espère...)Gauthier.

306. Jean-no - 23/06/06 23:09
Le dessin c'est très important, très sérieux. Un dessin comme celui de Trondheim est bien plus approprié pour Donjon que celui des néo-peintres pompiers de l'heroic fantasy. Trondheim fait des histoires fluides où tout s'enchaîne sans accroc. Comme on idole Carl Barks. Boulet est très bien mais il nous inflige sa virtuosité, qui est quelque chose d'immature. Un raccourci de personnage qui s'est pris un coup de poing, genre manga, ça n'est pas très approprié à mon goût, mais bon, c'est mon goût, d'autres focalisent sur d'autres choses et ne sont pas génées par ça... Tant mieux pour elles ! Bon je ne le trouve pas mauvais, le Boulet, loin de là, mais je ne pense pas qu'il soit vraiment au point : un peu jeune, un peu Spirou. Mon fils (10 ans) m'a dit : les personnages ont beaucoup vieilli dans se tome là. Intéressant.

Cette année, j'ai beaucoup aimé "les soldats d'honneur". Mais je n'ai été transporté ni par le Zénith ni par le Potron-Minet (où j'ai désespérément cherché Blain).

305. scarlet - 23/06/06 16:27 - (en réponse à : Rezut)
oh ben j'ai confondu Frezatto et Frazetta. Enfin bon, de la belle pépée à gros nichons quoi. Comme disait le vieux dans les Sopranos :" la seule chose qui a changé après vingts ans de taule c'est qu'aujourd'hui elles se rasent la touffe ".
Enfin, elle est bonne Alexandra non, même pas bien dessinée ?

304. scarlet - 23/06/06 15:50
Pas d'accord. De magnifiques Donjon Monster sont sortis cette année. Pas question du ' c'était mieux avant ". Le dessin pas essentiel ??? Gosh. Tu veux dire que Frazetta c'est bien dessiné quoi. En 2006.

303. Don Lope - 23/06/06 15:30
D'ailleurs j'ai oublié de préciser qu'il est très bien le dessin de Boulet, la critique n'en est que moins pertinente à mon avis.

302. Don Lope - 23/06/06 15:23
Ben moi aussi je suis d'accord avec Ro. Je respecte tous les avis mais ca me saoule un peu de lire certains "fans" de Donjon critiquer les derniers. Comme si pour être un pur, il fallait forcément que ce soit mieux avant. Moi aussi j'adore Donjon, c'est la seule série que je lis intégralement trois fois par an et je trouve les DPM-84 et DZ5 excellents.

Le DP-84 clôt le cycle Antiopolis et l'utilisation de l'élipse (du -3 au -84) autorise le développement d'une intrigue extrêmement riche : on comprend enfin comment Hyacinthe perd sa première femme, revient au donjon, débute son job en repoussant son premier assaut et pourquoi un mal de dos persistant ne le quitte jamais. On voit comment a succombé Antipolis et la création de Cochonville. Niveau intrigue, je ne vois pas comment on peut ne pas être satisfait, voilà un des tomes les plus riches de la série et qui clôt magnifiquement toute une époque : celle de Blain (courage au prochain, ça va pas être fastoche), d'Antiopolis et d'une certaine insouciance.

Sur le Zénith, on reproche à Boulet son dessin. Je suis désolé les mecs mais si j'adore Donjon, c'est pas pour son dessin. Si je veux du beau dessin qui arrache, je lis autre chose. Je dis pas que Larcenet, Trondheim et Sfar sont des cancres, loin de là, mais je suis circonspect quant aux critiques sur le dessin de Boulet qui gacherait la lecture, je trouve que c'est un argument à la con. Enlevez le dessin de Frezzato aux Gardiens du Maser et la lecture perd effectivement tout intérêt. Mais sur Donjon ! Quant au scénar, il est aux petits oignons avec un Guillaume de la Cour se posant effectivement comme le plus grand méchant de l'histoire (comme ça été dit plus bas), quelques pages hilarantes sur les tentatives de récupération de divers trésors, chronologiquement la première baston entre Herbert et Marvin (avant signe de leur opposition future dans Crépuscule ?) et une fin qui me laisse impatient avec son donjon vidé de ses habitants.

Bref, dans le donjon, tout est TOUJOURS bon !



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio