Jacques Martin

Les 83 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2


33. marxxo à Ploute - 12/12/00 14:37 - (en réponse à : marxxo@hotmail.com)
Bon ok, c'est vrai, j'y suis allé un peu fort sur une argumentation de mauvaise foi et vachement réductrice...;0)

N'empêche que je persiste à dire que Tintin, par rapport aux autres personnages de BD de son époque a quand même UN PEU plus de caractère. D'accord, il n'y a pas que ça qui explique son succès, loin de là, d'accord, d'accord, mais quand même. Tinti se marre, bastone, pleure, etc. Regarde dans "Tintin au Tibet"! Quand il croit avoir perdu Tchang à tout jamais! Merde! Pour l'époque, je trouve qu'il y a quand même pas mal d'émotion! Et notamment par rapport, toujours, aux contemporains d'Hergé.
Alors, ok, j'y suis allé un peu vite en conclusions. Je l'admet et je fais mon mea culpa. Punition: acheter enfin un album de Schetter ;0)

A+
marxxo

32. Ploute - 12/12/00 12:40 - (en réponse à : à Marxxxxxxxo)
Dommage, ça partait plutôt bien ta diatribe, mais après: aïe! Plus d'arguments, la panne, ça plante. Dommage, du coup, c'est plus crédible...
Ah oui, explication: prétendre que le héros de Hergé a du caractère (par opposition à Alix et Lefranc) et que c'est ce qui explique son succès durable, c'est la plus grosse blague de l'année! Wouaaarfff, je me marre. Ca prouve vraiment que tu n'y connais rien en BD classique. Tintin a autant de caractère qu'une crevtte anorexique et décérébrée. Le succès est dû à tous les autres personnages. Si tu ne t'en es pas rendu compte par toi-même, tes lectures auraient pu t'y aider... Tu n'as jamais lu que Tintin est vide, transparent, fantômatique,...???
Alala, quand on veut donner la leçon, faut s'armer, mon gars.

31. marcel - 11/12/00 14:29 - (en réponse à : Je rajoute une couche)
D'accord avec Marxxo ! De toute facon, il me faut bien trois semaines pour lire une BD de Martin : je m'endors toutes les deux pages, c'est plus fort que le Valium...

30. marxxo - 11/12/00 14:22 - (en réponse à : c'estpaspourjeterdel'hulesurlefeu,maisbonquandmême...)
Excusez-moi d'interrompre votre petite sauterie pro-J.Martin, mais ce que je lis sous cette rubrique me sidère...
J.Martin, c'est l'exemple même de la BD à papy! On a tous grandi avec, d'accord, on a tous aimé un ou deux de ses albums quand on avait 6 ans, d'accord, c'est vrai que les scénars sont soignés et recherchés, d'accord, d'accord, d'accord, mais il faut quand même se rendre un peu à l'évidence: MARTIN, AUJOURD'HUI, C'EST DE LA DAUBE!!!
Explication:
Je déteste (et c'est mon droit), les personnages de Bd qui se prennent au sérieux et qui ne ressentent aucune émotion autre que celles du commun des mortels. Alix et Lefranc sont deux espèces de stéréotypes d'assexués constipés, bien pensants, un brin moralisateurs. C'est le Schtroumpf à lunette, l'humour de Peyo en moins. Je pense que s'il existait une seule personne en ce bas monde qui soit la copie conforme de ce fade aryien d'Alix, il vivrait seul, tellement il pue l'autosatisfaction et la condéscendance, sous ses aspects de bon samaritain. C'est comme ça que vous les aimez vos héros de BD? Alix et Lefranc (sans parler de zombie d'Enak) ont autant de personnalité qu'un trombonne à coulisse. Regardez chez Hergé, dont vous parliez précédemment. Qu'est-ce qui fait que son héros - qui est pourtant bien antérieur à ceux de Martin - dure et perdure encore? C'est qu'il a une personnalité c'est qu'il a, même involontairement de l'humour, c'est qu'il a du caractère. Bref, c'est qu'il est humain. Alix c'est un manga, qui a la personnalité d'un robot futuriste japonais. On dirait l'ordinateur de 2001 l'Odyssée de l'espace...
Laissez donc grand papa lire Lefranc, c'est de son époque, mais lorsqu'on voit combien de talentueux auteurs nous avons à notre époque, ayons donc le courage de remiser définitivement Alix & Cie au vestiaire, de peur que nos gosses tombent un jour dessus et soient traumatisés qu'on ait pu écrire des histoires dont les héros sont autant aux antipodes de la réalité...
Marci de votre compréhension et désolé d'avoir été un peu long
marxxo

29. Ralph - 08/12/00 20:37
J'ai lancé un site sur Jacques Martin. C'est a l'adresse suivante: http://www.chez.com/ralphd/martin.html Pas d'images pour l'instant mais ca viendra... Casterman prevoit d'en lancer un autre vers debut 2001.

28. lèo - 09/10/00 23:50
J'aimerai connaitre les chiffres de ventes des albums de Jacques Martin,et aussi les dates de parutions des futurs Lefranc et Alix et Orion.

27. pm - 25/05/00 12:46
L'histoire des 3 premiers Lefranc est très voisine de la trame d'un B&M, avec Olrik transposé,à quelques nuances près, en Axel Borg par exemple.

26. Pierre Casserole - 25/05/00 12:08
Et c'est que LE premier qui est un peu dans le meme style GRAPHIQUE...

25. Pierre Casserole - 25/05/00 12:07
Je ne pense pas... non.

24. pm - 25/05/00 09:25
J'aime bien J Martin,surtout comme excellent raconteur d'histoires(voir certains alix),mais les premiers Lefranc sont tout de même un plagiat assez systématique de Blake et Mortimer.(:o)

23. Philippe - 24/05/00 21:25 - (en réponse à : philippe.bempel@wanadoo.fr)
Dans la carrière de J.Martin deux points sont important à relever :
1) il a, pendant ses années Hergé, délaissé sa production au détriment du "maître Hergé".
2) pour ses nouvelles histoires (Jhen, Orion, Le Pique Rouge) il a fait appel à des jeunes auteurs inconnus (J.denoël, Ch.Simon, J.Pleyers, et même A.Juillard et R Morales pour la reprise d'Alix) ce qui est à son honneur, leurs noms apparaissent sur la couverture (au contraire du studio Hergé). Pour moi il existe un style (ou référence) Martin comme il existe un style Jacobs ou Franquin.

22. Antoine B. - 24/05/00 17:45 - (en réponse à : Sous vos applaudissements)
A Steph... Sans oublier son emission hebdomadaire et captivante du dimanche apres midi , emission qu' il a anime pendant plus de vingts ans.Quand a l' odieuse facon dont les responsables de France 2 l' ont evinces , c' est une autre histoire , mais tellement peu importante pour nous spectateurs...

21. steph - 24/05/00 16:15
M

artin ete collaborateur d herge de 1952 a 1970 , au studios herge . un de ces premiers traveaux a ete la mise en dessin de La vallee des cobras . herge etait a cette epoque sur le dessin d On a marche sur la lune . le role de martin a cette epoque etait de discuter avec herge sur les differents scenarios de tintin un lancait des idees l' autre les developpait etc... parallelement il realisait les chromos voir et savoir .pour le dssin du Mystere Borg , bob de moor et leloup ont realises certains decors ;martin est , je pense , un des meilleurs auteurs de BD ,quelqu un qui sait faire rever ; quand a l homme et sa modestie , c'est une autre histoire , mais tellement peu importante pour nous lecteurs .

20. Djonne - 05/03/00 19:15 - (en réponse à : A Fufu)
Ne te dérange pas. Les références ne me serviraient a rien pour une seule et bonne raison, je n'achète pas BoDoi. Mais par contre, ca m'interesserait de connaitre un peu plus exactement les propos de Martin. Et puis entre nous, qui sait? Peut-être dit-il la vérité!
A bientot.

19. Signé Fufu - 04/03/00 11:55
TOUT ! Il y a une interview dans un Bo Doï, mais n'ayant pas mes archives avec moi, je suis dans l'impossibilité de te dire lequel exactement.

18. Djonne - 04/03/00 11:44
Quelqu'un pourrait-il me dire un peu plus precisemment ce que Martin pretend avoir fait dans les Tintin?

17. Signé Fufu - 04/03/00 11:17
Heu... oui mais non. "Sang et Encre" est une série d'Olivier Martin et D'Eric Omond. Et, oui Martin c'est son vrai nom, et non il n'est pas de la famille des deux Jacques (les deux vieux messieurs qui ont fait : pour l'un de la TV, et l'autre qui fait encore son cinéma dès qu'on parle d'Hergé). Il aurait pu prendre un pseudo, mais y'a pas de raison vu que Martin est le nom de famille le plus courant en France. "Sang & Encre" est une série de pirates qui se déroulera sur 3 tomes. Pour ceux que cela intéresse, O. Martin a aussi fait un très joli album aux éditions du Cycliste : ERZURUM

16. Djonne - 04/03/00 09:03
C'est vrai que le trait de Morales est plutot figé et sans expression. Ce qui est bizarre, c'est que les decors dessinés pour O Alexandrie sont a mon avis (mais peu être que l'ambiance general de l'album influe) bien meilleurs que ceux des Barbares. D'autre part, s'il nous faut attendre qu'il prenne la patte pour avoir de bons albums, on en a encore pour quelques années. C'est vrai que Chaillet aurait été bien approprié. Il a fait ses preuves avec Vasco et Lefranc et c'est le plus digne representant de l'ecole Martin (je me suis souvent demandé quel interet on peut trouver a être suiveur).
Car c'est vrai qu'avec O Alexandrie (album plutot bon), on pouvait s'attendre a un retour de qualité. Mais il suffit que Martin ne touche plus au dessin pour que tout se degrade. Meme le scenario des Barbares est depourvu de caractère. Mais attendons le prochain (dors et deja intitulé La chute d'Icare). On ne sait jamais ce qui peut nous attendre.
D'ailleurs, je trouve que les Lefranc gardent un niveau très acceptable. Les intrigues sont plutot bien ficelées (même si j'ai toujours pour ma part préféré les premiers, jusqu'au Repaire du loup) et je n'ai rien a repprocher au dessin de Chaillet. A propos des premiers Lefranc, quelqu'un saurait-il quel etait le role de De Moor et LeLoup dans l'album Le mystère Borg (aaaaah.... en voila un chef d'oeuvre!)? Un message de Marcus disait plus bas que le premier Lefranc a subi l'influence de Jacobs. A part la ligne clair (qui ne ressemble finalement pas tant que ca au trait de Jacobs), je ne vois vraiment pas le liens. Il parait d'ailleurs que Jacobs lui-même pensait au debut que Martin désirait "suivre son tempo". Je crois au contraire que cet épisode (La grande menace) est une belle demondstration de Martinerie, tant au niveau du scenario que de la narration graphique. Il est d'ailleurs passé au classico-réel qui lui est cher dans l'histoire suivante (L'ouragan de feu), sans doute pour que la comparaison devienne impossible.
Et pour finir, je dirais que je trouve la place de Martin au podium de l'ecole de Bruxelles (au coté d'Hergé et de Jacobs) parfaitement méritée quoi qu'en disent certains detracteurs.
Mais je ne voudrais pas m'en aller sans avoir fait mention de Oeil de Perdrix, que je viens de decouvrir, et qui s'avère être un très bon péché de jeunesse! :o))))

Djonne <:o>

PS: Chris, je n'ai aucune idée de ce que peut être Sang et encre. Mais il est déjà sorti et ca devrait être facile de se renseigner.

15. Chris - 03/03/00 19:42
Bonjour,
Je remonte ce sujet car j'ai été surpris lorsqu'en parcourant les "parutions a venir" sur ce site, j'ai lu qu'une nouvelle serie debutait, realisée par Martin et Omond. Je ne sais pas s'il est question du meme Martin mais ce qui m'etonne le plus, c'est que la parution de l'album est annoncee aux editions... Delcourt. A vrai dire j'imagine assez mal un scenario de Martin chez Delcourt. Quelqu'un aurait-il une quelconque information a ce sujet?
Pour poursuivre le debat, mon album preferé d'Alix est L'empereur de Chine, non pour l'histoire mais pour le graphisme qui atteint dans cet episode un niveau assez abouti. J'ai d'ailleurs toujous apprecié le dessin de Martin (evidemment demodé mais efficace lorsqu'on le place dans son epoque). Justement, demodé, son style l'est a plus d'un titre. Est-il dans ce cas honnete de sa part de desirer la poursuite de ses series par ses collaborateurs? (a propos de collaborateurs, j'aurais bien vu Chaillet aux commandes d'Alix a la place de Morales, bien qu'il soit trop pris par la realisation de Vasco et de Lefranc. Lui au moins a l'experience nescessaire pour reprendre un serie telle qu'Alix qui n'a vraiment pas besoin d'un debutant comme Morales).

14. Lien Rag - 06/05/99 21:42
Borg est le vrai héros de Lefranc, comme Fantomas le vrai héros de... Fantomas! Gilles de Rais partage la vedette avec Lefranc, mais il n'est pas le méchant de service, il a une personnalité et un rôle dans l'histoire beaucoup plus complexe; en plus c'est un personnage historique, ce qui renforce l'intérêt du lecteur martinien. Et effectivement, Martin arrive à le rendre sympathique, au moins dans les premiers épisodes.

13. Axelle - 06/05/99 17:10
TU trouves vraiment Gilles de Rais sympathique?
Il est certainement fascinant mais de là à le trouver sympathique, il y a une marge. D'ailleurs ce n'est pas vraiment un exploit de rendre un "méchant" plus fascinant que le héros sans peur et sans reproche. Regarde les Fantomas (les romans de Souvestre et Allain, pas les films avec de Funès). Le personnage de Fantomas est, malgré tous les efforts des auteurs, beaucoup plus captivant que celui de Juve. Il est démesuré, excessif, tout comme le Gilles de Rais de Jhen. C'est la même chose dans Lefranc, Borg est nettement plus intéressant que Lefranc. Il semble qu'à force de vouloir faire un héros plus blanc que blanc, les auteurs les rendent assez fades alors qu'ils se lachent vraiment sur les 'méchants' de l'histoire.

12. Lien Rag - 06/05/99 16:20
A propos de Xhen/ Jhen, j'ai une question: comment se succèdent les épisodes entre les deux séries? Est-ce qu'il y a des différences de personnages? J'ai du mal à m'y retrouver, d'autant que je n'ai pas les différents albums, les guerres de religion se prêtant mal à l'univers Martinien (je préfère l'humanisme désabusé des Chemins de Malefosse) par rapport à l'antiquité -quoique il faut reconnaître qu'il est allé très fort enréussissant à rendre sympathique un (anti-)héros pédophile, homosexuel, sadique et serial killer.

11. Minimum - 05/05/99 21:11
Je viens de relire l'interview de Jacques Martin dans "Le duel Tintin-Spirou et elle permet, il me semble, de préciser certaines choses: "L'homosexualité est une invention judéo-chrétienne", dit Jacques Martin, et la présence du doux Enak sert à suggérer, autant qu'il est possible dans une BD lue par des jeunes, l'ordinaire des relations homosexuelles dans l'Antiquité. C'est volontairement que Jacques Martin n'a jamais voulu d'un second héros plus fort (Galva par exemple) pour Alix. Il ne voulait pas quelqu'un qui fasse de l'ombre à son personnage principal, et il était déjà agacé qu'Arbacès, le méchant des premiers épisodes, soit souvent plus populaire qu'Alix lors des séances de dédicaces.

10. Patrice - 03/05/99 12:32
Alice, ce que tu dis là est très subjectif.
Les Alix que je préfère sont le dernier spartiate et les proies du volcan. J'ai pris plus de plaîsir à lire les alix en tant que one shot quand j'étais plus jeune que quand je les englobe dans la série, maintenant que j'ai lu tous les albums.

9. Alice - 02/05/99 22:34
si il faut se mettre à faire des forums sur tous les auteurs "classiques", on est loin d'avoir fini...

alors pourquoi ne pas causer de quelqu'un qui le mérite pleinement?... je sais pas moi, Goscinny, Franquin, Jacobs........

je n'ai rien contre Jacques Martin, mais tout de meme......

8. Marcus - 02/05/99 21:40
Pour moi aussi c'est "Le Dernier spartiate" qui est le meilleur Alix, il faut dire que c'est le premier de la série que j'ai lu. Autrement je retiendrais également "Le Prince du Nil" "Le Dieu sauvage" et "L'enfant grec" mais je dois avouer qu'il y a longtemps que je ne les ai plus relus. J'apprécie encore plus la série "Jhen", qui décrit de manière fascinante ce terrifiant personnage de Gilles de Rais. C'est certainement là que Martin est allé le plus loin. Par contre j'aime moins Lefranc (à part le premier "La grande menace" sans doute à cause de l'influence de Jacobs). Mais reconnaissons que Martin a tout de même fini par supprimer Jeanjean, alors qu'il n'a pas osé se débarrasser de Enak, qui n'apporte effectivement rien aux histoires de Alix. A lire ses interviews (dans "Bo Doï" et dans "Le Duel Tintin Spirou"), l'humilité et la modestie ne semblent pas être les traits de caractère dominants de J. Martin, il semble au contraire très conscient de son "génie". Je ne sais pas trop ce qu'il faut penser de ses déclarations sur Hergé, lorsqu'il prétend avoir tout inventé ou presque dans les albums de "Tintin" de 1950 à 1970. Il y a peut-etre une part de vérité dans ce qu'il dit mais cela me semble malgré tout légèrement présomptueux de sa part. A ce sujet, est-ce qu'il n'y avait pas déjà eu un débat dans le forum ?

7. Minimum - 02/05/99 20:18
A Lien Rag: Qu'il s'agisse de BD ou de quoi que ce soit d'autre, il est normal que diverses personnes ne soient pas toutes d'accord pour indiquer une oeuvre préréréee... J'ai aimé "La griffe noire" peut-être à cause de son atmosphère inquiétante, sûrement aussi parce que je l'ai lue tout enfant. On est forcément plus indulgent avec un album qu'on découvre tout jeune. Mais je ne veux pas être trop dur avec Alix (avec Enak c'est une autre affaire, et je vois que vous semblez tous d'accord: Dans "Les légions perdues", le centurion Galva prend beaucoup de place, et on peut croire qu'il va supplanter Enak et devenir le "Capitaine Haddock" d'Alix. Mais cela ne s'est pas produit.) d'autant plus que l'honnêteté m'oblige à admettre que je n'ai pas lu plusieurs des albums qui ont suivi "Le dernier spartiate" que je dois d'ailleurs ajouter à la liste de mes préférés. Et bien sûr, Jacques Martin n'a pas fait que du Alix. Il a collaboré aux derniers Tintin, il a fait de bons Lefranc. Et si ses scénarios laissent parfois à désirer, les connaisseurs du monde Romain antique ont souvent dit à quel point ses décors étaient soignés (pour Alix).

6. Kazane - 02/05/99 14:44
D'accord avec vous sur les "bons" Alix de la série : "Le dernier spartiate", "Le spectre de Carthage", etc. Je pense même qu'Alix a eu un niveau excellent jusqu'à l'épisode "Les proies du volcan" (destiné à l'origine à Cuvelier). Là, le dessin a commencé à se relâcher, imperceptiblement encore, mais on voyait que le trait était moins vigoureux, plus flou, les cadrages moins dynamiques, etc. Cette décrépitude du dessin martinien pouvait s'expliquer par les problèmes occulaires de celui-ci ; le problème est que ce n'est pas SEULEMENT le cas. Je m'explique : au fil des interviews de Jacques Martin, on peut remarquer que, finalement, la conception d'un dessin "raide et chargé" mise en jeu dans les derniers Alix et Arno par les sieurs Moralès et Denoël est en parfaite adéquation avec les désirs esthétiques de J. Martin. La meilleure preuve se trouve dans les scénarios crayonnés des Arno de Julliard (publiés par divers fanzines il y a une quinzaine d'années) : si les Arno de Julliard sont si bons et si beaux, c'est qu'il a dû RETRANSCRIRE les modèles martiniens afin de les rendre lisibles et beaux (ce dont Martin, d'après J., n'était pas spécialement content). AUTREMENT DIT, si ces Arno étaient bons, ce n'était vraiment pas de la faute de Martin (et si les Alix et Arno récents ne le sont pas, c'est parce que ses dessinateurs, entre autres, suivent les désirs du maître!). AUTREMENT DIT ENCORE : est-ce que c'est la conception martinienne du dessin qui s'est affaiblie ou est-ce que les bons Alix cités plus hauts étaient... d'heureuses surprises ? Je me demande vraiment. Je me demande aussi comment un Raphael Moralès, qui n'est pas pire dessinateur qu'un autre (c'est visiblement un bosseur) ne peut pas comprendre à quel point ses albums sont MOINS BONS qu'un Iorix le Grand, par exemple ; et POURQUOI il ne cherche pas à se rapprocher de MODÈLES comme celui-là ?... Il me semble pourtant que lorsqu'on reprend une série, on doit au moins tenter de s'inspirer de ses meilleurs moments et pas des moins adroits (Moralès paraît en effet plus proche des premiers Alix que des sommets de la série). C'est une énigme...

5. Alix - 02/05/99 08:53
L'aventure qui se déroule a Carthage est "Le Spectre de Carthage". L'action est assez lente mais ca donne du bien. As-tu lu "Les Barbares"? Bien a vous. Alix. PS: Je m'etais trompé. La seconde serie dessinée par Pleyers est Keos et non pas Orion. Je ne sais pas c'est quoi exactement en fait, Orion...

4. Lien Rag - 01/05/99 22:45
Minimum, qu'est-ce que tu trouves à La Griffe Noire? Et Iorix le Grand, c'est vrai que ça démarre bien et que le thème est excellent, mais en fait c'est très mal traité et l'action se perd en route. Je trouve que Le Dernier Spartiate est de loin le meilleur de la série, avec effectivement Le Prince du Nil , ce sont les seuls où existent des personnages vraiment tragiques; quand j'étais petit j'ai bien aimé aimé le Sphinx d'Or, qui a un charme spécial (et quand j'étais vraiment gosse j'ai beaucoup aimé L'Ile Maudite :-(). C'est vrai qu'Alix paraît toujours surestimé, mais on y revient toujours avec plaisir. En fait c'est la première BD à avoir des scènes et des thèmes aussi passionnées, à avoir dépeint avec autant de crudité le sadisme, l'ambition, la peur panique; le courage d'Alix n'est pas celui des Castors mais apparaît réel et conscient des dangers et des enjeux, être un vrai sentiment, on sent la peur dans son ventre et la façon dont il le domine. Les scénarios sont souvent mal ficelés, mais beaucoup d'albums ont des scènes ou des personnages mémorables. Le Dieu Sauvage a une scène absolument splendide avec le centurion devenu fou, le début des Légions Perdues avec les combats sur les toits est vraiment excellent, Le Tombeau Etrusque illustre de façon impressionnante le désir de mort des pères pour leurs fils, les mises en image de Salambô dans l'album qui se passe à Carthage (j'ai oublié le titre) sont absolument sublimes, etc.

3. Alix - 01/05/99 11:05 - (en réponse à : Graccus)
Je trouve que J.M. est un des meilleurs auteurs "classique". Son trait est bien plus consistant que la plupart des BD du meme genre. Mon épisode préféré est sans nul doute "Le Prince Du Nil". C'est le seul épisode ou il y a un perso vraiment interessant: Qaa. Ce perso apparait dans "O Alexandrie", qui est d'un niveau bien plus élevé que le tout nouveau "Les Barbares". Martin ne pouvant plus dessiner (problèmes de vue), le dessin a été confié a Rafael Morales, qui est encore un débutant. Le résultat est décevant. Je ne sais pas si c'est le dessin qui me fait croire que le scenario est lui aussi pourri mais bon... Il faudra attendre l'album en préparation: "La Chute D'Icare". Sinon, c'est vrai que Enak est un perso très chiant. Il arrive meme a énerver Alix, héros sans peur et sans reproche. C'est un exploit. N'oublions tout de meme pas les autres séries du type. Avec Lefranc (en collaboration avec Leloup, De Moor, et maintenant Chaillet), Jhen -ou Xan- (avec Pleyers), Arno (avec Juillard puis Denoel), Orion (avec Pleyers), sans oublier ses débuts, avec des petites BD comme "Oeil de Perdrix", "Le Hibou Gris" etc... JM a aussi beaucoup collaboré au albums de Tintin... Bon... Y'a beaucoup de choses a dire sur tout ca... Bien a vous. Alix. PS: Salut Enak! Va au diable Enak.

2. Minimum - 30/04/99 21:04
Quant à moi, j'ai adoré "La griffe noire", "Les légions perdues" et "Iorix le grand". Mais dans l'ensemble je trouve qu'Alix est un peu surestimé. Les dialogues me paraissent souvent bâclés, les intrigues parfois répétitives, ou encore comprimées à l'excès pour ne pas excéder le nombre de pages standard. Jacques Martin prétend qu'Alix n'a pas besoin d'effets comiques (Interview dans "Le duel Tintin-Spirou") mais est-ce bien vrai ? En tout cas je proclame Enak second héros le plus fade de toute la bande dessinée.

1. Alix - 30/04/99 06:32
C'est tout de meme un auteur digne d'attention... non?




 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio