blutch, c'était le bonheur?

Les 547 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11


197. nemOrtel - 30/10/05 22:43
Bah pourquoi toi on doit chaque fois passer par la case "le petit Vieto attends ses parents à l'accueil, je répète..."?
Franchement ton côté asiatique me fatigue {---- perche! la! attraper!

Bref, c'est comme quand Scarlet & Lices attaquaient Larcenet sur sa soi-disant malhonneteté, qui reste à prouver. Je ne peux pas concevoir qu'on s'en prenne à la personne d'un auteur sous pretexte qu'il livre de lui pour alimenter son propos. Certes Larcenet le fait avec un pathos et parfois un manque de pudeur, mais il a quand même le courage de parler de trucs qui lui tordent le bide. Du moins on peut lui laisser le bénefice du doute. Et quand bien même, il est auteur bordel! Il est publié, dans un cadre éditorial légal, sous l'égide d'une directeur de collection, ça a un autre poids qu'un vague one-shot de fanzine! Ou d'un long post sur BdP. La liberté ça s'entretiens, ça se sabote pas. En retournant l'arguement pathos contre l'auteur, en particulier en tant qu'anonyme, c'est, outre l'auteur lui-même, l'autorat (ça se dit?) et le lectorat qui sont affectés par cette basse maneuvre. Et au-délà, sur un plan éthique, c'est toute la profession qui morfle. Suffit de voir le bordel sur les forums depuis que Larcenet est devenu dingue après tout ça.
P'tits voyou.
Revenons à ce sujet. Ici la perspective est inversée, mais le mobile est différent. Vieto s'interroge, légitimement, sur le sens du changement de ton d'un auteur avec lequel il était jusqu'ici à peu près en phase. C'est son droit. Mais pourquoi déclarer que l'auteur devient snob ou hermétique? Celui-ci, tout comme Larcenet peut tomber dans le pathos semi-autobio, peut partir vers des horizons plus intimistes. On peut se demander s'il y a là mode d'ailleurs, les mauvaises langues diront revanche du Blutch sur le Larcenet. Nous ne les entendons pas.
Bref, ce qui achoppe ici, c'est le bien-fondé, non pas de Blutch à changer de registre interne, mais bien celui de Vieto à demander des "comptes" à l'auteur, par forum interposé. Et si, tout simplement, le nouveau Blutch ne fonctionnait que par empathie avec son lecteur, et non plus par écho? Et si le nouveau Blutch ne demandait plus de "retour radar" pour se situer? Si le message était uni-directionnel cette fois?
Prenez, ceci est mon coeur.

196. philma - 30/10/05 22:42 - (en réponse à : Vieto)
L'image du véto mettant son jean dans ses caoutchoucs pour aller véler un dimanche soir pluvieux m'est plutôt plus sympathique. Je m'abstiendrai donc de digressions que je considère plutôt simplistes et hors sujet.
Le pompage m'est également assez indifférent. Si c'est bien réutilisé, je m'en fiche un peu.
En revanche trouver un auteur surrestimé par rapport à un autre, tel autre plus fin qu'untel etc... Je crois qu'on le fait tous tout le temps.

195. Vieto - 30/10/05 22:23 - (en réponse à : NemOrtel)
Pourquoi est-ce que tu ne peux pas zapper l'étape de montée de testotérone, réelle ou simulée, avant de poster un truc calme et posé comme maintenant?
Vraiment, ton soi-disant tempérament méditerranéen me fait profondément chier.

Je le sais, que l'art est pas une chose facile.
Je te l'ai dit sur le défouloir, je cherche simplement à comprendre la transition entre le moment où j'avais l'impression de suivre Blutch, et l'instant où je j'ai paumé le fil.
L'artiste choisit sa voie, plus ou moins originale, plus ou moins accessible au public.
Mais pourquoi diantre doit-on en faire, comme Scarlet, une affaire de morale?
Pourquoi un auteur doit-il symboliser le consumérisme honni, et l'autre la noble éthique artistique?

Scarlet : faisons abstraction des habituelles piques et progressons :

Je ne te parle pas des influences culturelles que cite Coacho dans son post, mais des graphiques telles que celles de Sempé...

Tu as écrit noir sur blanc que tu ne contestais pas les influences, mais que l'attitude de Blutch était si cohérente qu'elles étaient immédiatement digérées...
Et ça, à propos de digestion, ça a du mal à passer.

194. scarlet - 30/10/05 22:20
Il est clair qu'il faut un bon bagage culturel pour appréhender pleinement certains films de Godard. Mais c'est pas parcequ'on ne comprend pas que c'est caca. Ca peut aussi pousser (poufpouf) à se cultiver, à élargir son champ de vision et pourquoi pas aussi à connaitre ses propres limites intellectuelles. C'est pas parceque c'est du cinéma que ça doit te carresser dans le sens du poil.

193. l'étranger - 30/10/05 22:04
Je revendique la grosse ânerie et enfonce le clou, même si effectivement je pensais plus aux derniers Godards qui me semblent suffisament hermétiques pour servir correctement ma parabole.(qui sert un propos pas si stupide que ça à mon avis)

192. nemOrtel - 30/10/05 22:03
Mais bien sùr que Vieto n'est pas mauvais, si seulement il essayait de comprendre que l'art n'est PAS quelque chose de facile, et que c'est ça qui en fait la beauté, le mystère. L'art c'est comme l'amour, l'univers, un mail de Coacho, c'est tellement grand, immense, bordélique, incompréhensible, qu'il faut des années pour en comprendre le début du commencement. Alors arriver avec ses gros sabots (tant qu'on est chaud) et demander un résumé comme pour le dernier Thorgal, bah non, non et non. Et pour le coup je comprends qu'Heckle & Jeckle défendent leur bifteck, même si je désapprouve leurs attaques sur Larcenet.
"Plus on en sait, moins on en sait." Je crois que c'est Coacho qui me disait ça par mail un jour, après avoir lu un truc que j'avais écrit. La phrase est d'Einstein, et elle s'applique, ironiquement autant au lecteur qu'à l'auteur.
Comment tu veux avoir les clés alors que le mec a pas fini de s'ouvrir le bide pour les retrouver?

191. scarlet - 30/10/05 21:54
Bon pour répondre à un post courageusement tapé ailleurs: Que Blutch s'inspire du théatre et de la danse pour son travail ou de certains auteurs de ciné pour inventer son propre graphisme ce n'est pas comme s'approprier certaines de ces trouvailles graphiques ( pour reprendre l'expression de Gauthey ) pour son propre boulot. Tu peux comprendre la nuance.(?). Il n'y a aucune commune mesure dans ces deux attitudes, cela va de soi. Donc pour ces accusions de simplisme..hum...Après ton bredouillage sur la lecture de XIII etc.. je deviens perplexe quand à tes réelles capacités à causer purement BD et graphisme. Ta sensibilité tout ça, on en a des tonnes, pour le reste...

Attend, tu vas vouloir un exemple plus parlant pour les questions d'influences ? J'anticipe : Degas qui nourris sa peinture de la danse c'est pas pareil que Machin qui va se mettre à peindre comme Degas.

190. philma - 30/10/05 21:53
Longue journée pour certains sur BDP par un si beau dimache! En plus il parait que c'est dernier avant quelques mois.
J'ai à peu près tout lu et ce sujet à l'air de pouvoir assez bien se résumer. Lices et Scarlet explique que Blutch est un artiste majeur dont rien n'est à jeter. Vieto un peu interloqué par certains bouquins vraiment pas linéaires demande quelques explications que les deux compères ont sans doute un peu de mal à donner. Sur ce Appollo balance un post super éclairant et s'en va, comme d'hab. Coacho coachise à mort pour venir soutenir son ami, et dire en deux fois plus long et plus méditéranéen la même chose que Vieto, à savoir que tout n'est pas facile chez cet auteur. Torpedo passe faire le point et affirmer, à juste titre, que Blutch est un auteur majeur, un dessinateur de bandes dessinées hors pair mais que certains bouquins lui semblent plus réussis que d'autres.
Enfin bref, en résumant le résumé, Blutch est un auteur majeur mais plutôt difficile.
Ah si j'ai quand même lu une ânerie, ce qui est une grosse ânerie à mon avis, concernant la comparaison Jeunet/Godard. J'aime bien certains films de Jeunet mais Godard, dans sa première période, a apporté mille fois plus au cinéma. Un peu comme dire que XIII serait meilleur que du Blutch(ce que Vieto n'a pas dit).
Et puis un type qui prend le pseudo à un personnage de Lambil et qui aime tant Lucky Luke, ne peut pas être foncièrement mauvais. Et p'tain qu'est-ce qu'elles sont belles, les planches de Vitesse Moderne que le stand des petits papiers vendait à la dernière convention, et pourtant sur du papier tout pourri genre papier machine basique.

189. nemOrtel - 30/10/05 21:36
Ouaf ouaf... Allez, je vais à ma réunion du Rotary.
Salut les prolos!


Euh, Vieto, tu connais le sens d'une métaphore? Redescendons un peu d'accord?

188. nemOrtel - 30/10/05 21:34
1) J'ai peur (haha) d'être bien plus dangereux que l'internaute moyen.

2) Ce n'était pas mon prénom qui posait problème mais la ville. Et c'était parce qu'indirectement, ça indiquait que je ne vivait plus à Paris, et c'était pour des raisons personnelles que je n'ai PAS à expliquer. Sauf si Mr du Vieto le rationnaliste obtu exige d'avoir toutes les informations pour daigner comprendre.

187. Vieto - 30/10/05 21:33 - (en réponse à : NemOrtel)
leur Amex dans la gueule pour te rappeller ta place

Et c'est moi qui me victimise, je suis un bourrin.

Ouaf ouaf... Allez, je vais à ma réunion du Rotary.
Salut les prolos!

186. Vieto - 30/10/05 21:26 - (en réponse à : Scarlet)
Rigolo, parce que ce rôle de modo clandestin m'a déjà été reproché par... Torpédo31200, avec qui les relations sont à présent excellentes, et qui fait à son tour (et avec brio) l'arbitre... Au demeurant, je te rassure, torpedo, les informations que je "divulgue" sont fausses (seraient-elles vraies, d'ailleurs, que ça ne mettrait pas la vie de notre Ninja en danger).

Concernant le problème de "bourgeois", je m'adresse à NemOrtel, à côté de qui, ne vous sentez pas insultés ni méprisés, vous êtes du menu fretin : il peut tout, sait tout, voit tout.

Pour l'image que je donne de moi, elle est manifestement assujettie à ce qu'on connait de mon fameux statut social.
Je ne me victimise pas. Je t'ai dit que je me fous de te servir de repoussoir si ça te chante (les idées nauséabondes, c'est toi qui a sorti ça en premier). Comprend qui veut. Coacho a bien pigé, je suppose que d'autres aussi. Stan n'a pas compris, j'ai essayé de lui expliquer. Pour le reste...
On ne maîtrise jamais, de toute façon l'image qu'on donne de soi. Si NemOrtel a envie de me faire dire des choses que je n'ai pas conscience d'avoir dite (car il est capable de me dire ce que dans ma naïveté, je n'ai pas conscience d'avoir dit), garnd bien lui fasse.

Concernant ce pseudo, c'est le surnom qui m'était donné en prépa, je trouvais ça rigolo, mais force est de constater que ce n'était pas une bonne idée car manifestement ça donne de moi l'impression que je porte cette foutue profession en étendard.

NemOrtel : allez, sois cool, ne m'oblige pas à retrouver le post où tu me fais un caca nerveux pour avoir donné ton prénom...

Concernant ta vie, ça devrait m'intéresser?
Qui a parlé d'égotisme (sur le défouloir) me concernant?

185. nemOrtel - 30/10/05 21:14
Putain Scarlet, tu viens de résumer en quelques mots ce qui me gène. C'est exactement ça : les gens qui la joue sympa, cool, pas agressif, mais qui prennent bien soin avant tout échange de te coller leur Amex dans la gueule pour te rappeller ta place.
Ca donne le ton de suite, en effet.

184. scarlet - 30/10/05 20:52
Vieto je suis pas un révolté. Je l'ai été ado comme beaucoup. Mais ne me range pas dans des sous-catégories qui te permettent de pauser en éternelle victime. Est-ce que je t'ai traité de Bourgeois ? Non . En relisant les posts c'est vrai que je te bouscule un peu mais rien que cette façon d'afficher sa profession dans son pseudo ça me fait penser à ces maisons où on peut lire au fronton " on a rien sans rien ". Ca plus ce role de moderateur a parti-pris ( parceque dire d'emblée Godard c'est etc... sans nommé une seule oeuvre, c'est quand même faire preuve d'une certaine suffisance dans son jugement ) donne de toi une image que tu as bien du mal a maitriser. Tes explications sur la lecture de XIII et Blutch en sont un bon exemple.

183. nemOrtel - 30/10/05 20:46 - (en réponse à : Vieto)
N'empêche que vu le rapport tordu à l'art que tu as, vaillant samourailleur du dimanche, je serais curieux de savoir quelle idée tu te fais de moi ou de ma vie. Juste pour voir qui est vraiment dans le cliché jusqu'au cou.

182. torpedo31200 - 30/10/05 20:38 - (en réponse à : Vieto - post # 175)
Et sinon, si nemOrtel a lu tout (ou une partie de) ce qu' a publié Blutch dans Fluide Glacial, ça suffit quand meme largement pour se faire une première opinion de son travail...

181. torpedo31200 - 30/10/05 20:35 - (en réponse à : nemOrtel - post # 180)
Je connais peu de monde qui se sente idiot de n' avoir pas compris un album. Dans ce cas-là, il suffit d' en attribuer la faute à l' auteur, trop prétentieux...

180. nemOrtel - 30/10/05 20:30
Allez, continue de dénigrer ce qui dépasse ton entendement, en bon cartésien campé sur ces certitudes, va. Ce que tu te refuses à admettre depuis le début et qu'essaye de te faire cracher nos deux lascars, c'est que tu es vexé comme un pou d'avoir payé pour des albums auquels tu n'as rien compris. Tu te sens idiot? Pourquoi? De les avoir acheté ou de ne les avoir pas compris?
Choisis ton camp camarade.

179. nemOrtel - 30/10/05 20:25
Tu vois c'est ça ton problème Vieto, comme pour Blutch, des que tu comprends pas, tu rejetes en lapidant. C'est dommage, non seulement tu restes surfacique, mais tu passes pour un bourrin.

178. nemOrtel - 30/10/05 20:23
Mais tu n'as rien "révélé" du tout! Mon prénom était affiché sur mon site pendant deux ans! Tu as été opéré du front ou quoi?

177. torpedo31200 - 30/10/05 20:23 - (en réponse à : Vieto)
Tu devrais demander à Cath & Alex de supprimer ce post (# 175). Vite.
Parceque ça va pourrait rapidement partir en couilles, et je ne suis pas certain que tu mesures les éventuelles conséquences de ces informations.

176. torpedo31200 - 30/10/05 20:18 - (en réponse à : nemOrtel - post # 174)
Je pense que Vieto et Coacho se définissent juste comme des lecteurs, sur ce forum...
Comme tout le monde ici j' espère. A moins que tu ne veuilles instaurer de nouveaux statuts de participants ..?

175. Vieto - 30/10/05 20:14 - (en réponse à : Le Justicier masqué)
Le paragraphe qui t'a fait sursauter n'était là que pour rappeler que le valeureux ninja que tu es est totalement terrorisé à l'idée que les ennemis qui peuplent ce forum puissent le localiser en apprenant son prénon (Laurent) et la ville où il habite (Bordeaux). Il suffit pour cela de relire le défouloir 6, et de voir le caca nerveux que tu m'as fait lorsque j'ai révélé ton prénom.

Sinon, je ne vois pas comment tu peux parler d'évidences concernant un auteur que tu ne connais que par Fluide.

Lices et Scarlet, je me frite parfois sérieusement avec eux. Mais eux au moins, ils sont cohérents (et même inamovibles dans cette cohérence).
Pour le reste, je t'ai mis un billet doux sur le défouloir.

174. nemOrtel - 30/10/05 20:00 - (en réponse à : juste pour savoir)
Vous vous rendez compte que vous n'êtes pas crédibles deux secondes en amateurs d'art? Sans vouloir être vache hein.

173. nemOrtel - 30/10/05 19:59 - (en réponse à : Vieto)
Oh putain j'avais sauté ce paragraphe.

mais elles m'ont surtout guéri de l'amitié que je pouvais avoir pour celui qui se cache derrière le pseudo de NemOrtel, qui a si peur qu'on donne son prénom où qu'on dise dans quelle agglomération de plus de 100000 habitants il habite.

Je sais pas ce que tu cherches, visiblement à me faire déraper. Je ne te ferai pas ce plaisir, pas plus que de vous lancer, à toi et à Coacho, ce que tu sembles attendre désespérement, à savoir que je vous traite de beaufs, de blaireaux, ou de bouseux déguisés en citadins. Je vous laisse au contraire vous dépattouiller avec votre image coincée entre deux siècles. Moi je retourne à la vie moderne, celle où les gens sont définis par leurs actes, pas par leurs paroles ou leur apparente politesse qui servirait à masquer leurs idées nauséabondes.
Tu n'as rien compris, une fois de plus, tu es à côté de la plaque complet. Je laisse Scarlet et Lices d'égosiller à tenter de t'expliquer des évidences qui semble t'effrayer comme un grand gamin que tu es, pas méchant au fond, juste super naïf et candide.

172. nemOrtel - 30/10/05 19:39
une fois encore, tu calques tes propres frustrations sur un sujet qui n'as absolument rien à voir

Euh, non là c toi qui délire pour cher ami. Je ne faisais que vous exposer plus en détail ce que nos deux compères t'expliquaient depuis le début. Mais bon, à force de parler à un sourd, on finit muet, il faut croire.
Continue à te rêver innocent, gentil agneau, des prédateurs autrement plus machiavéliques vont venir te ramasser. Tu sais, les humains.

ps : tu peux m'indiquer où j'ai insulté qqun cette fois? Non parce que même quand je reste poli, ça ne va tjs pas hein. je fais quoi? je souris niaisement et je dis merci?

171. nemOrtel - 30/10/05 19:36
... jura, mais un peu tard, qu'il ne ferait plus de second degré.

170. Vieto - 30/10/05 19:34
En ce qui concerne notre opinion de l'artiste, on nage en plein délire : une fois encore, tu calques tes propres frustrations sur un sujet qui n'as absolument rien à voir...
Mais peu importe ce qu'on raconte, on est défini par ce foutu statut social, hein.

169. Vieto - 30/10/05 19:30 - (en réponse à : Pouf pouf)
Allez mon garçon, prends donc tes pilules.

Ce qui est amusant c'est que tu défends exactement le type de posture que tu reproches (souvent injustement d'ailleurs) à un intervenant avec une belle constance que tu as naguère poursuivi de ta hargne.
Le comportement méprisant de Scarlet au début de ce sujet aurait valu, s'il s'était agi de Philma (désolé de te méler à ça, Philippe, mais ça fait un moment que ça me turlupine) une guerre atomique dont tu as le secret.
Ici, rien, au contraire, tu prends le parti de ceux qui savent, contre ceux qui cherchent à savoir : cet éternel problème de cohérence, puisque ton point de vue change en fonction non pas des idées défendues, mais en fonction de QUI les défend.

C'est assez surréaliste de nous attribuer un point de vue sur un auteur dont tu ne connais rien ou presque.

En fait, ce qui me permet de recevoir les piques de Scarlet avec autant de détachement, c'est que je suis habitué à tes délires : tes manipulations plus ou moins foireuses m'ont aguerri à ce jeu de rôle qu'est BDP, mais elles m'ont surtout guéri de l'amitié que je pouvais avoir pour celui qui se cache derrière le pseudo de NemOrtel, qui a si peur qu'on donne son prénom où qu'on dise dans quelle agglomération de plus de 100000 habitants il habite.

Ce que tu ne comprends pas, c'est que si nous sommes réellement le genre de beaufs que tu dénonces, du haut de notre modèle social que tu montes sans arrêt en épingle, on t'emmerde, et à la limite, tu es un bouffon qui nous fait rire.
Si nous sommes autre chose que ce vernis auquel tu te raccroches, comme Scarlet (je comprends ta sympathie pour lui, votre révolte est la même) que ça, ce n'est pas ton départ en vrille à la première occasion qui peut nous montrer le droit chemin.
Tu me fais penser à un missionnaire qui évangélise sous la menace. Tu demandes des tas de choses, qu'on devrait faire (répondre à certains arguments notamment), tout en éructant et en vociférant.
Je regrette, NemO, mais l'exercice que tu me demandes m'est aussi impossible que de tenir une conversation avec quelqu'un en face de moi qui m'injurierait en brandissant le poing.
Même si ces échanges sont virtuels, la politesse n'en reste pas moins une chose importante (ce n'est pas toi qui paralais de Netiquette, il y a peu de temps?)
Il y a certainement des choses à prendre dans ce que tu dis.
Commence par les dire calmement, alors seulement on t'écoutera.

Dans ton grand respect pour "les gens", tu te permets de les malmener pour les ramener à un type de comportement que TOI tu juges convenable. Comme je te l'ai dit, la fin ne justifies pas les moyens.
Maintenant, je te fais la même proposition qu'à Scarlet : si ça te fait plaisir de te défouler, vas-y, ne te gène pas...
La révolution de salon, ça ne coûte pas cher, et en plus, ça met l'ambiance sur ce forum.

Alors donc, le loup...

168. torpedo31200 - 30/10/05 19:21 - (en réponse à : nemOrtel)
Bon ça m' étonnerait que Coacho et/ou Vieto répondent à ce genre de post un tantinet énervé, so...
Moi, je ne lis pas toutes les interventions de Coacho et Vieto, mais ça fait qq années (2 ou 3) que je surveille ce forum, et je ne pense pas que ceux-ci essaient d' établir une hiérarchie sociale, où les artistes se situeraient en telle ou telle position.
Au contraire, ils me semblent débarassés de ce genre de système de pensée. Ce que, personnellement, je trouve plutot rassurant...

167. torpedo31200 - 30/10/05 19:10 - (en réponse à : nemOrtel - post # 165)
Je crois que tu t' es un peu emporté là...
Meme si certains (pas forcément ceux que tu cites) ont un rapport bizarre avec les artistes.

166. nemOrtel - 30/10/05 18:51 - (en réponse à : coacho)
Ouais, bonne intention, mais c'est VOUS qui injectez toujours d'emblée cette histoire de social. Et qui ne supportez pas que ça vous revienne logiquement dans la tronche.

165. nemOrtel - 30/10/05 18:49 - (en réponse à : Vieto)
La vue est belle parce que je ne vois pas tous les détails! Mais dès que sors les jumelles...
Vieto, tu ne vois pas, tu ne saisis pas que ce qui coince ici, avec Lices, avec Scarlet, avec moi, c'est votre foutu rapport à l'artiste, les mecs comme toi ou Coacho? Vous êtes tellement engoncés dans ce putain de matérialisme primaire que ça vous braque dans une attitude paradoxale vis-à-vis du status de l'artiste! Ah ça pour louer la qualité du contenu, la richesse du propos, l'élégance du dessin, la profondeur des émotions ou la palette des sentiments, pas de problème. Mais dès qu'on s'éloigne de l'album, dès qu'on parle de l'homme, du matériau, là ça coince. Comment? Ces gens qui ne gagnent même pas leur croûte à la sueur de leur stylo, pardon, de leur front, mais c'est insupportable! C'est quoi cette bande branleurs qui se permettent de vivre sans être utile, sans faire quoi que ce soit de concret. Intolérable!
Mais quels beaux albums, quels beaux objets, qui valent bien les euros qui l'on y investit.
La vérité, c'est que votre discours sur l'art se résume à quelque chose de complètement surfacique, il suffit de voir comment tu biaises quand Lices ou Scarlet tentent de te faire dire ce que tu ressens vraiment, prodondément, pour ces artistes.
La vérité c'est que vous avez le même rapport absurde à la bd que tous ces gens qui bouffent du film à la douzaine, à 8€ la place au moins, mais qui se foutent comme de leur première chemise des intermittents du spectacle. C'est un exemple, j'essaye juste de te faire comprendre que pour avoir un discours cohérent sur l'art, il faut commencer par accepter la condition d'artiste.
Tant que vous resterez dans cette posture 19e siècle, qui consiste à considérer l'artiste comme un saltimbanque, ou au mieux un raté doué, mais toujours comme un gène foireux, une anomalie, tu te clasheras avec des gens comme eux ou moi.
Revois ta position sociale, et tout s'arrangera comme par... magie.
Et la vue sera plus belle.

164. Quentin - 30/10/05 18:42
Je n'aime pas tout de Blutch, mais je trouve PEPLUM vraiment génial - j'ai pris une claque en le lisant. Il arrive vraiment à faire passer des choses très fortes. Pour le reste, euh, certaines choses se laissent lire, sont même parfois drôles, mais rien qui n'arrive à la cheville de Péplum, à mon avis. Puis certains trucs ne passent pas du tout.

Quand je lis les échanges plus bas, je me demande s'ils ne se distribuent pas le long de la ligne qui differencie les dessinateurs des lecteurs. Je crois avoir remarqué, dans d'autres sujets, que ceux qui se sont frottés au dessin (ou ceux qui auraient aimé s'y frotter) lisent une BD différemment de ceux qui veulent se distraire ou réfléchir en lisant une histoire (le dessin n'étant qu'un prétexte). J'appartiens sans doute à la seconde catégorie. Bien sûr, le dessin joue un grand rôle dans mon appréciation d'une BD, mais je suis incapable de critiquer un dessin (au contraire d'un scénario). Tout ca pour dire que si Peplum me semble être un chef d'oeuvre incontournable de la BD, je n'accroche pas du tout à Mitchum (mais alors là pas du tout). Je n'ai pas encore lu "c'était le bonheur", mais on dirait que ce sera la même chose que pour Mitchum.

163. Coacho - 30/10/05 18:41 - (en réponse à : nem)
Ma phrase tentait de souligner que peut-être nous n'avions pas tous les commentaires de Lices et Scarlet, commentaires qui sembleraient être réservés à une audience privée, et qu'en cela, il y avait donc bien une posture ou nommez-là telle que vous le voulez...
Et je pense que c'est parce que le forum est public que nous en sommes là.

Pour le reste, je te laisse interpréter ce que tu veux, ça sera sans moi, je ne suis sûrement pas à la hauteur... Nous sommes sur un forum Bd, sans modèle social, rien de plus...

162. Vieto - 30/10/05 18:36
Je croyais que de là où tu étais, la vue était belle.

Je comprends pas trop ce que tu reproches à Coacho (la même chose qu'à moi naguère, je suppose).
Si tu continuais cet (intéressante??) monologue disons... épidermique, dans le défouloir.
Ca ne fera pas tache avec le psychodrame avec Larry...

161. Vieto - 30/10/05 18:28
Glups.

160. nemOrtel - 30/10/05 18:21 - (en réponse à : Coacho)
Le soleil doit taper fort alors parce que

Cette discussion aurait un ton un peu moins acide si elle n’était pas offerte à toutes et tous, ce qui implique une posture un peu contraignante et dommageable pour la teneur intrinsèque des propos.

ça veut mais alors rien dire du tout. Ou alors si tu t'interdis de parler pour pas dire de conneries, tout le monde doit faire pareil?
C'est l'idée?
Moi je sais pas, Blutch j'ai pas lu ses "bouquins", j'en connais ce que j'ai dans la tonne de Fluides que j'ai à la maison. Mais bon moi je suis une merde, un bad boy qui n'a jamais rien lu, hein. Pendant que certains narguent avec leur soleil et leur enfants, d'autres sortaient acheter à boire pour oublier la médiocrité ambiante, et se retrouvaient à offrir un bonhomme PEZ à une charmante petite fille sous l'oeil acquièceur de la maman, charmante aussi par ailleurs. Comme quoi y'a peut-être plus de préjugés dans l'écran que dehors, en effet.
Peut-être qu'à force de raisonner en se plaçant en putain de modèle social, on finit, sans le vouloir (?) par mérpise toute différence si elle n'entre pas dans le cadre d'un album. J'ai peut-être trop la tête dans l'écran, mais je sais encore lire la vraie vie comme un album.
Et pas l'inverse.

159. Coacho - 30/10/05 18:12
Je ne vois pas vraiment d’engueulade en fait…
A part nemO qui me cherche des poux dans la tête pour tester peut-être le côté bad-boy qui se cache en moi et qui enverrai tout le monde se faire enkuler ? ;o)
Alors c’est vrai, j’en ai pas grand-chose à battre de ce genre d’assertions… alors que les gens m’intéressent plutôt beaucoup… Je les rspecte quoi !
J’ai lu les bouquins de Blutch, moi, au moins, et je me suis inséré dans une discussion (pardon, j’aurai du fermer ma gueule parce que sur un forum on ne peut pas faire n’importe quoi donc…) qui m’intéresse parce que justement, il m’intéresse de comprendre ce qui subjugue certains lecteurs de Blutch dans des œuvres que je n’ai pas compris du tout…

Plus prosaïquement, pour répondre à Stanislas, le cas de Vitesse Moderne est pour moi éloquent ! Je n’ai pas du tout saisi où l’auteur voulait en venir, ce qu’il voulait faire passer, ce qu’il expérimentait alors que C’était le bonheur me parle presque comme une évidence…

En ce sens, des experts, ou amateurs éclairés, de Blutch se révèlent être des sources d’informations auxquelles je cherche à m’abreuver…

Cette discussion aurait un ton un peu moins acide si elle n’était pas offerte à toutes et tous, ce qui implique une posture un peu contraignante et dommageable pour la teneur intrinsèque des propos.

Là, il faudrait que je sorte un truc bien incisif sur le fait que chez moi, la lumière ne provient pas de l’écran et que le soleil me pousse à sortir contrairement à d’autres ou un truc du genre pour rester dans le ton ?
Bah… J’ai réduit considérablement le nombre de mes interventions pour ça… Parce que ça ne vaut pas la peine d’essayer d’échanger, le débat semble biaisé d’avance juste par l’attitude de chacun… la mienne sûrement comprise ! ;o)

158. nemOrtel - 30/10/05 18:04
Moi aussi Vieto, moi aussi... sinon sans vouloir jetter d'huile sur les braises, serait-il inconcevable d'imaginer que votre malentendu provienne d'une vision de l'artiste somme toute différente? Je veux dire, si Larcenet incarne l'artiste "matériel", engoncé dans les problèmes actuels et de sa génération, ce qui lui valut de se faire traiter d'immature en d'autre temps, mais passons, Blutch serait alors, peut-être, je ne le connais que peu, conforme à l'image "noble" de l'artiste, celle qui prévaut dans les salons : aérien, détaché, imbuvable parfois, mais l'étant si élégamment.
On notera qu'un artiste imbuvable se cale parfaitement dans les conversations de salon, entre deux verres.

157. Vieto - 30/10/05 17:35
j'aimerais bien être comme toi, ça me permettrait d'en avoir rien à foutre de Vieto, de BDP, et des gens en général

Me permettras-tu de te faire remarquer que je ne demande pas mieux que tu n'en aies rien à foutre de moi?

156. Vieto - 30/10/05 17:21 - (en réponse à : Stanislas)
Je n'ai pas vraiment lu C'Etait le Bonheur dans ce sens que je ne l'ai pas acheté, ramené chez moi, et lu dans mon fauteuil.
Mais je l'ai tout de même assez conscieusement parcouru chez mon libraire, et j'en ai une bonne idée.

Comme Lices le dit lui-même, ce bouquin s'inscrit dans un projet global cohérent, et j'ai souhaité parler de ce projet global plutôt que de ce bouquin spécifiquement.
Pour ma part, j'ai perdu le fil avec Mitchum, alors que Blutch était jusque là un auteur dont je ne connaissais pas tout, mais dont j'appréciais ce que je connaissais.
C'est ce fil que je tentais de retrouver.

Que Lices et Scarlet soient des admirateurs béats de Blutch, pour ma part, ça ne me derange pas, même si j'aurais aimé obtenir avec moins de difficultés les "nombreuses" explications de Lices et surtout de Scarlet, qui manifestement a décidé de s'attaquer au symbole du consumériste que je suis à ses yeux, notamment suite à lune de nos nombreuses discussions aigres-douces sur Larcenet.

Si tu relis attentivement ce sujet (désolé, j'ai contribué à rendre sa lecture intégrale assez fastidieuse), tu te rendras compte que cet auteur revient en filigrane d'abord, puis de plus en plus insistamment dans le débat.
Je ne répèterai pas ce que j'ai écris sur ce sujet, mais je te renvoie au post 116, où je m'étonne une énième fois que Larcenet ait toutes les tares et Blutch toutes les qualités aux yeux de nos duettistes.

Concernant le XIII, c'est un paradoxe mais ce n'est pas si difficile à comprendre que ça, je pense : j'ai dit que je n'appréciais pas le peu d'ambition de cette série, mais que sa lecture m'avait été plus aisée que celle de Mitchum.
Dans cette optique, avec l'impression d'avoir été largué en route par un auteur que jusque là je suivais bien, Mitchum m'a apporté moins de plaisir que XIII, dont j'attendais moins, et qui ne m'a pas déçu.
Voilà.

155. nemOrtel - 30/10/05 17:06 - (en réponse à : stanislas)
Non mais j'ai pas donné mon avis non plus.

154. l'étranger - 30/10/05 17:04
plus rien

153. stanislas - 30/10/05 17:02 - (en réponse à : nemortel)
Tu lis du Blutch toi ?

152. nemOrtel - 30/10/05 17:01 - (en réponse à : Coacho)
En gros tu n'avais rien d'intéressant à dire sur le sujet, mais tu tenais à tout prix à la faire savoir quoi! Et quand les intervenants te le font remarquer, ils sont méchants?
Sacré Coacho, des fois j'aimerais bien être comme toi, ça me permettrait d'en avoir rien à foutre de Vieto, de BdP, des gens en général.

151. stanislas - 30/10/05 16:59
J'avoue que je ne saisis pas l'objet de l'engueulade (qui se situe visiblement plus dans la mauvaise compréhension mutuelle que sur le sujet.

En gros Vieto s'acharne à demander des explications d'un livre qu'il n'a pas lu c'est ça ? Si vous nous disiez plutôt ce que vous n'avez pas compris ou aimé dans ce livre ça serait sans doute plus intéressant que de réclamer une explication, que voulez vous que ceux qui aiment Blucth répondent à ce genre de demande ? Qu'on vous fasse un commentaire sur chacun de ses dessins ?

Ce qui m'a le plus surpris dans cette discution c'est quand vieto a dit qu'il préférait un livre de Blutch a un XIII, mais qu'il a préféré la lecture du XIII, pour ma part ça me semble contradictoire, moi je préfere la lecture de Blucth et c'est pour ça que je prefere cet auteur.

150. Vieto - 30/10/05 16:54 - (en réponse à : NemOrtel)
Pour ma part, je persiste à penser que la fin ne justifie pas les moyens, et je ne te suis pas dans ta méthode.

Mais j'ai beaucoup appris de nos empoignades, je l'avoue.

149. Vieto - 30/10/05 16:51 - (en réponse à : Torpedo31200)
Ou alors, on fait un topic "Préférez-vous Blutch ou Larcenet ?" pour foutre la merde...

Mais puisque Scarlet et Lices se tuent à te dire que Larcenet n'a rien à voir là-dedans!
Tu sais pas lire, ou quoi? ;-)

148. Coacho - 30/10/05 16:50
Ahahaha, t'es con Torp' ! ;o)))

Bon, si vous n'êtes pas capable de suivre le running-gag sur "il fait moche, je peux rester devant mon écran" avec celui d' "il fait beau je vais à la plage", je vais me contenter de dire que ma fille a plus d'importance qu'un débat sur Blutch, mais que dans le même temps, si je concède une partie de ce temps à vouloir en parler, c'est juste que ça m'intéresse !

S'il faut s'exclure pour vous donner raison, je le ferai volontiers...
Je trouve plutôt agréable de vous lire et si ce n'est parfois la raillerie facile ou la moquerie saillante et il me plaît de suivre votre point de vue... Ca ne va pas plus loin !

En fait, ma fille, pour paraphraser Blutch C'est le bonheur ! ;o))))

Désolé pour la philo nem, je n'ai pas spécialement envie vu la légère torpeur qui rend mon oeil torve et glauque mais ce n'était qu'une boutade cette phrase toute faite (d'où le blablablabla ! ;o)



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio