Les Cités Obscures et Nous (22)

Les 1198 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24


498. marcel - 15/05/08 11:20
Pour info, Casterman va reediter les albums faits avec Renard aux Humanos, Aux medianes de Cymbola et Le rail. En un volume a 26 euros. Pas donne, quand meme.
Les Humanos ayant fait une vague de revente recemment (avec des historiques comme Margerin ou Exterminateur 17), cela annoncerait-il aussi un transfert des Terres creuses ?...

497. Theo - 21/04/08 15:44 - (en réponse à : à Quentin)
Je reconnais que ma phrase comportait une maginifique faute de grammaire mais en fait je souhaitais simplement souligner que tu nous avais apporté sur un plateau un traduction presque complète de l'ouvrage, ce qui était inespéré. Je me souviens très bien que le reste de la traduction était "à nos frais" mais je ne t'en demande pas tant !
Par contre si tu peux m'appeler un de ces quatre matins ...

496. Quentin - 18/04/08 18:16 - (en réponse à : Ruca)
J'ai mis sur mon site (il y a bien longtemps de cela) une analyse des cités obscures qui comparait la dernière page des murailles de Samaris en EO et en réédition. Tu peux trouver tout ca dans les archives obscures (plus précisément au niveau de l'analyse et des sources). Ca te permettra de juger si ca vaut la peine d'acheter l'édition originale qui, à ma connaissance, ne diffère pas des prépublications dans (A Suivre).

En ce qui concerne macadam, je n'ai pas acheté la troisième version des murailles de Samaris, donc je ne peux pas répondre. Mais il y a eu, à ma connaissance, 2 versions de l'histoires parue dans macadam. Une fois de plus, tu trouveras ca dans les archives obscures.

Théo: je n'ai jamais "promis" une traduction d'As Citades Visíveis. J'ai juste dit que c'était un de mes projets (depuis lors, j'ai perdu de vue la personne pressentie pour faire la traduction, donc j'ai laissé tomber). Et si je devais moi aussi te rappeler tous tes projets non aboutis... ;o)

495. Lien Rag - 18/04/08 10:57
"Les Murailles de Samaris" meilleures que "La Fièvre d'Urbicande"?
Ils sont fous ces portugais...

494. Raymond - 18/04/08 10:47
Jusqu'à l'année dernière, l'EO de Samaris était le seul livre qui montrait le dessin fondateur de la série des CO. Ce dessin est en fait la petite carte qui termine le récit des Murailles de Samaris. Il avait été abandonné dans la réédition redessinée de 1984, et les auteurs l'ont rétabli dans l'édition actuelle. L'édition originale n'a donc plus un grand intérêt, à moins bien sûr que l'on ne soit un collectionneur fanatique.

Pour ce qui concerne le Fugitif, c'est plus compliqué. Théo s'est livré à une comparaison très détaillée sur ce forum, que l'on trouve justement dans le post N° 411. Je le cite ici :

"Là où j'ai vraiment chopé une nausée c'est lorsque que j'ai ressorti mes archives A Suivre pour reconstituer l'histoire des "Mystères de Pâhry". Il s'agit en fait d'un mixage terrible de divers fragments parus non seulement dans 4 A Suivre (109, 133, 135 & 138)+ 1 Hors Série (Architecture) mais aussi dans l'introuvable MACADAM Plus (1994) qui lui n'est pas cité (obscur !). Les histoires ont subi des retouches et en plus elles ne suivent pas l'ordre chronologique de parution des A Suivre. La fin est un mixte foudroyant entre MACADAM Plus et le Hors Série Architecture. A 9h45 déjà très fatigué, (et oui, deux enfants qui totalisent à eux deux 38 mois c'est éreintant) je suis parti me coucher en prévoyant un découpage séquentiel de feu pour les calendes grecques"

Tu vois, ce n'est pas tout simple. Pour ma part, je n'ai pas eu le courage de Théo ;-)

493. ruca - 18/04/08 00:26
Bonsoir Raymond, Theo merci de votre chaleureux accueil. Je connais bien les faits dont Theo parle, c'est moi même qui ai préparé du coté de Portugal Telecom, toujours mon employeur, le soutien à l'édition portugaise de Taxandria et l'organisation de l'expo "De la Bande Dessinée au Multimédia" aux festivals d'Amadora et Porto en 1997. Cette expo, d'ailleurs, est née d'une proposition que j'ai faite à Schuiten mais dont Peeters et lui ont conçu en toute liberté. La raison dont j'ai rejoint cette discussion c'est parce que Samaris reste leur Suvre que je préfère mais que je n'ai pas eu l'occasion d'étudier et j'ai trouvé que votre "thread" était très informé. J'ai en faite 2 questions: devrais-je essayer d'obtenir l'édition originale, vu que je possède les A Suivre de prépublication? Est-ce-que Le Fugitif que je possède dans Macadam Plus est repris dans la dernière édition? Je demande votre tolérance pour cette intrusion et pour mon français fort handicapé.

492. René C37 - 16/04/08 23:41
Hello, me revoici après bien des déboires informatiques :-(

Concernant les rééditions, sauf cas particulier comme "Samaris", je crois que je vais arrêter de suivre. Mais je ne pense pas qu'il faille y voir une volonté des auteurs de profiter des aficionados, plutôt une volonté de faire vivre l'Suvre et permettre aux nouveaux Obscurophiles d'y accéder.

491. Alex - Passages - 15/04/08 21:17
A Raymond. C'est etrange en effet. Mais je reviens a l'art qui m'a toujours le plus passionne: la musique. Mes activites dans ce domaine me laissent moins de temps pour la BD. Et donc j'ai mis du temps avant de m'attaquer a cet album. J'ai du reste une pile de BD qui m'attends...

A Theo, style ou technique! On s'en fout un petit peu. Le dessin a change et j'aime beaucoup moins. Voila tout!

490. Theo - 14/04/08 13:20
Le portugal m'évoque plein de choses ! Durant mes balades dans Lisbonne j'étais tombé sur un librairie spécialisée en Bandes Dessinées très bien achalandée : pour tout dire on y trouvait pratiquement que des ouvrages en français, tant les traductions étaient rares à l'époque (cela fait presque 10 ans). Si elle existe toujours, je pense que c'est un bon endroit pour y trouver des ouvrages de Schuiten. Par ailleurs, la librairie Dr Kartoon (un site existe : drkartoon.com) avait même proposé en son temps un ex-libris exclusif pour "Souvenir de l'éternel présent" traduit et édité avec l'aide de "Portugal Telecom". Et puis comment ne pas citer le mythique, le fantastique et introuvable "As Cidades Visíveis" (édité par Cadernos Da Bedeteca) que les bonnes oeuvres de Quentin nous avaient permis d'obtenir une version française (avec pour une fois une traduction du portugais au français et non l'inverse). Je crois qu'il y a encore à dire avec l'affiche d'une exposition à Coimbra en 2003, le neuvième salon de la BD de Porto etc. qui ont tous vu une réalisation inédite de Schuiten. Ruca , je crois que le Portugal n'a pas été épargné par la vague obscure ;-)

489. Raymond - 12/04/08 18:09
Bonjour Ruca.

En fait, nous avons déjà commenté plusieurs fois cette réédition dans le forum. J'en ai fait le commentaire au post N° 310, et Théo s'est livré à une comparaison très détaillée dans le post N° 411. Je te conseille d'aller découvrir ces post dans les pages précédentes ;-)

Et puis, tu as certainement remarqué qu'en dehors de la réfection des couleurs, la réédition de "Samaris" contient un ensemble de planches inédites en album (parues dans le journal A Suivre dans les années 80) qui s'intitule les "Mystères de Pahry". Ce bonus à lui seul justifie l'achat de cette dernière réédition. :-)

488. ruca - 12/04/08 15:07 - (en réponse à : r.car@sapo.pt)
Bonjour. Je suis portugais, de Lisbonne, et un grand fan de Schuiten/Peeters depuis...25 ans, c'est à dire, depuis la prépublication de Samaris dans (A Suivre). Je n'avais que l'édition de 1988, avec jaquette, mais des copains venus me visiter en Décembre m'on apporté le "nouveau" Samaris et encore Grain de Sable. Est-ce-qu'il y a vraiment des différences (à part le papier, bien sûr, et les couleurs)entre ces éditions? Est-ce-que la première (1983?)était vraiment différente? Est-ce-qu'elle apportait quelque nouveauté à la version de (A Suivre)? Merci d'avance.

487. Theo - 10/04/08 09:43
Oui, et on a même parfois trop tendance à oublier que François Schuiten dessine à mains nues.

486. Quentin - 09/04/08 09:03
Et d'ailleurs, Schuiten dessine parfois aussi des animaux tous nus. Chiens, chevaux, singes, éléphants. Voilà qui rajoute une troisième tendance clairement exprimée ;o)

485. Theo - 08/04/08 17:16
ET BIEN VOICI DEUX TENDANCES CLAIREMENT EXPRIMEES ;-)

484. Quentin - 08/04/08 11:54
Ce qui est bien avec Schuiten, c'est qu'il dessine également des hommes nus. Pas de femme objet, pas de discrimination entre les sexes!

483. BOOMSTUD91 - 07/04/08 21:33
Ben moi les gars,les femmes nues je prends tout, en vrai, en dessin, en peinture, en BD etc...pas de soucis métaphysique !

482. Theo - 07/04/08 17:12
Je trouve que tes commentaires, Alex, sont surprenants. Pour moi, Schuiten n'a pas changé de style mais seulement de technique (pinceau). C'est vrai que nous avions commenté assez négativement les agrandissements effectués pour la Maison Autrique mais à l'échelle de l'album, il en va tout autrement. Pour ce qui concerne la nudité, je ne savais pas que c'était une de tes attentes dans les albums ;-) A mon sens, point n'est besoin de jeunes filles légères pour faire un bon album, cela irait plutôt a contrario dans certains cas !
A Raymond : le cas d'Alex est encore plus grave que le mien, j'attendais qu'il me fasse passer mon album, lui l'avais depuis tout ce temps et l'a lu encore plus tard que moi !

481. Raymond - 05/04/08 12:56
Je suis plutôt surpris.

Théo ! Alex ! Vous avez attendu au moins 6 mois avant de lire la "Théorie du grain de sable" !

???????????

480. Alex - passages - 04/04/08 11:32
J'aurais du preciser, dans un album des Cites Obscures.

Le chevaux de Lune est un album pour enfant en dehors des COs. Forcement...

479. nem° - 03/04/08 23:51

478. Quentin - 03/04/08 13:18 - (en réponse à : Alex)
Ce n'est pas la première fois. Il y a aussi les chevaux de lune, par exemple.

Ca me rappelle une anecdote que FS m'a racontée sur notre ami Philippe B., qui est un jour venu à une séance de dédicace en demandant à Schuiten de lui dessiner une femme nue sur la page de garde de l'album, ce que le dessinateur a refusé de faire, par principe. C'est depuis ce jour là, paraît-il, que Philippe a eu comme une révélation et est devenu adepte des cités obscures. Je ne sais pas s'il y a une morale à cette histoire, mais je crois pouvoir dire sans me tromper que les vrais fans sont ceux qui aiment un livre des cités obscure même si on n'y trouve aucune nudité ;o)

477. alex - passages - 02/04/08 21:00 - (en réponse à : Ca y est! Je l'ai lu!)
Et bien oui, ca y est enfin! J'ai enfin lu La Theorie du Grain de sable...

Trois commentaires rapides:
- Je n'aime decidement pas le dessin... J'aimais quand Schuiten "faisait dans la dentelle". Je ne m'y retrouve pas dans son nouveau style (attention que je n'ai pas donne de jugement a ce sujet, j'ai juste dis que je n'aimais pas...)
- Bon, il y a un debut d'intrigue. Mais cela differe t'il vraiment de la fievre finalement (evenements etranges, quelques personnes qui les subissent sans trop se poser de questions et personne qui s'en inquiete vraiment a part deux ou trois personnages...)?
- Tiens, c'est la premiere fois qu'il n'y a pas une jeune fille denudee...

476. Quentin - 01/04/08 15:30
De mon côté, j'essaye de limiter quelque peu le nombre d'éditions différentes. J'ai ainsi revendu l'EO du guide des cités car je trouvais la réédition meilleure et plus complète. J'ai revendu Nogegon et l'enfant penchée car j'ai les tirages de tête, et je ferais volontiers de même pour les deux tomes de la frontière invisible si l'un des deux tomes n'avait pas une petite dédicace de Peeters et Schuiten.

Je trouve l'attitude de BP et FS un peu ambiguë, vis à vis de ces rééditions remaniées. D'un côté, ca montre que l'oeuvre est vivante et évolue. D'un autre côté, je me rappelle d'une interview dans laquelle ils avaient l'air de bien rire des gens qui avaient acheté "La tour" en double exemplaire (broché et cartonné).

475. pfloyd2 - 01/04/08 12:02 - (en réponse à : lambillotte@hotmail.com)
je suis aussi dans le mm cas moi 3 brusel,4 samaris,2 ombre d 1 homme, 3 frontière invisible tome 1,2 urbicande,et 3 enfant penchée mine de rien ca prends de la place toute ses réeditions.

474. theo - 31/03/08 13:25
Bon et bien je suis parti pour vous faire l'étalage de ma névrose : pour Brüsel, j'ai donc l'édition originale, en fait un ex-libris est collé dedans, donc je ne peux pas m'en débarraser. J'ai la seconde édition avec préface "de Bruxelles à Brüsel". J'ai l'édition brochée en N&B : la couverture est spéciale par rapport à l'édition bibliothèque. Et pour m'achever, j'ai donc la toute nouvelle édition pour la beauté du geste ;-)
Pour répondre à Alex, je disai en fait que j'arrêtai d'écrire dans mon poste (au risque d'être pris pour un très grand malade, mais maintenant c'est trop tard !) mais je crois que je ne vais pas encore m'arrêter tout à fait d'acheter les éditions à venir ... Excusez moi mon médecin m'appelle c'est l'heure de mes médicaments !

473. Raymond - 30/03/08 17:45 - (en réponse à : Théo)
Trois "Murailles de Samaris", ça je comprends (d'autant plus que je suis dans la même situation). Il y a eu des rééditions successives qui ajoutaient chaque fois quelques dessins par rapport à l'album précédent.

Mais 4 albums de Brüsel, là il faut que tu m'explique ???

472. alex - passages - 27/03/08 19:37
He he he... Je n'en crois pas un mot...

471. Theo - 26/03/08 09:35
Pour être honnête, avec cette nouvelle édition, c'est le quatrième "Brüsel" que je range dans ma bibliothèque. Il y a aussi maintenant 3 "Murailles de Samaris" et ... je crois que je vais arrêter là ;-)

470. Raymond - 22/03/08 09:35
Merci, Théo, d'entretenir la flamme sur ce sujet :-)

Je déduis de tes commentaires que tu va acheter cette nouvelle édition de Brüsel. Pour ma part, je m'interroge? J'ai déjà plusieurs albums à double :-(

Dilemme ...

469. Theo - 20/03/08 15:55
Et pour compléter le tout, je vous recommande une petite visite sur le lien suivant, pour y lire une très intéressante discussion technique sur le travail de reproduction vu par Schuiten. On en profite à l'occasion pour faire le point sur les sujets lithographie, sérigraphie, offset dont les termes ont été largement usurpés sur la toile (le web ;-) en diverses occasions.

468. Theo - 20/03/08 15:46
On peut également profiter ces temps-ci de la récente sortie du Télérama hors série consacré au Chat de Geluck pour admirer une illustration pleine page, noir et blanc et inédite de Schuiten.

467. Theo - 20/03/08 15:44
Effectivement la sortie du T2 du Grain de Sable n'est pas pour maintenant. Par contre, nous pouvons profiter depuis hier de la réédition de "Brüsel" avec une préface retravaillée. Si le texte ne change pas beaucoup, les photos et les dessins sont nombreux et très beaux. On compte même un inédit "total" que je n'ai vu qu'en exposition à la Maison Autrique où, du reste, les planches du dernier album voient leur temps de séjour prolongé jusqu'au 13 avril 2008. Pour revenir au nouveau "Brüsel", il est vraiment dans la même veine que "Les Murailles de Samaris", très belle maquette, couleurs mise en page etc. Somptueux !

466. BOOMSTUD91 - 14/03/08 22:48 - (en réponse à : DERSENVAL)
ben non, pas sortie, voir mon post précédent.
Cordialement

465. ABELLS - 14/03/08 18:03 - (en réponse à : dersenval@yahho.fr)
quelqu'un aurait-il lu le tome 2 de la théorie du grain de sable ?

464. nem° - 07/03/08 15:09 - (en réponse à : passage)
Au printemps prochain je vais rendre une visite à la tour de Fourvière, en cours de réfection, puis à l'observatoire de Saint-Genis Laval et sa bibliothèque astronomique du 19e siècle, suivi d'une conférence avec observation du ciel, si le temps le permet. Comptez sur moi pour vous faire un petit reportage de cette ballade, obscure s'il en est.


463. BOOMSTUD91 - 28/02/08 23:21 - (en réponse à : jmtur@orange.fr)
Précisions port-folio Champaka Atomium

14 sérigraphies à tirage limité et signé,199 exemplaires chacune paraîtront:

« saison 1 » Avril 2008, François AVRIL, Philippe BERTHET, FLOCH, Jean-Claude GOTTING, André JUILLARD, Jacques de LOUSTAL, Joost SWARTE.

« saison 2 » Septembre 2008 Ted BENOIT, DUPUY & BERBERIAN, Vittorio GIARDINO, Ever MEULEN, Frank PE, François SCHUITEN et Bernard YSLAIRE.

462. BOOMSTUD91 - 27/02/08 23:07 - (en réponse à : jmtur@orange.fr)
je suis à peine de retour de mon passage à BXL, notamment pour la soirée " Amères saisons" d'Etienne Schréder, formidable événement dans une maison Autrique bondée ! avec montage vidéo projeté sur fond de blues joué par Etienne accompagné par un chanteur et violoniste, cette présentation suivi d'un dialogue animé par BP et FS.
Une bien belle soirée autour d'un auteur attachant et d'un livre magistrale de justesse dans sa narration, d'une belle maitrise graphique, pour ma part un must que je conseille.

Autrement, lors de mes échanges avec FS et BP la date de sortie du tome 2 de la TGS est somme toute maintenue pour l'été....
la Péniche-Cinéma scénographiée par FS ouvrira fin 2008....Là aussi rien de top précis.

et puis Champaka publiera "fin mars "un port-folio sur l'Atomium avec une planche inédite.


461. pfloyd2 - 27/02/08 10:59 - (en réponse à : lambillotte@hotmail.com)
ha ok merci pour la rectification en fait c est très mal precisé dans l email que j ai recu de la librairie brusel

460. René C37 - 25/02/08 20:24
Je me disais aussi... Proposer le deuxième opus alors que nous n'avons pas fini de digérer le premier !?!
Au fait quelqu'un à une idée de la date de sortie du T2 ?

459. Theo - 25/02/08 17:23
C'est en fait au Salon du Livre de Bruxelles, pour le tome 1 de la Théorie de Grain de Sable !

458. pfloyd2 - 25/02/08 12:24 - (en réponse à : lambillotte@hotmail.com)
samedi 08 mars a la librairie "brusel" seance de signature schuiten peeters pour apperement le tome 2 de la théorie du grain de sable edition speciale avec cachet de 17h45 a 19h00

457. René C37 - 21/02/08 22:49
Elsa sur la passerelle : je ne suis pas sûr que ce soit bien elle case 1 page 9. Il faut comparer avec un autre profil, celui par exemple de la page 23 case 2. Coiffure, forme du nez. Mais bon ma femme me reproche souvent de n'être pas très physionomiste... En tout cas si c'est bien Elsa les phénomènes ne surviennent que plus tard par rapport aux autres, ce qui est étonnant.

"le Bugtis est interloqué en page 8 case 2" : oui, très belle case qui peut se lire de deux manières : soit la réaction est due au dessin lui-même, au signifiant en somme, il serait étonné de trouver là ce motif précis. Soit c'est une réaction de perplexité qui va s'expliquer dans ce cas case suivante : le guerrier ne sait quel chemin prendre, il est perdu. Réaction au signifié donc : le dessin signifie "quatre directions", trois chemins possibles pour lui qui ne sait lequel choisir.


Ces premières pages sont vraiment essentielles c'est certain, et c'est sans doute pour cela qu'elles sont non-datées. Mais comment diable faire le lien entre le Temps et les "déplacements chaotiques d'objets" dont nous parlait Raymond ?

456. Theo - 21/02/08 15:05
Je crois qu'il y a, à l'évidence, quelques bouleversements temporels, merci pour toutes ces précisions Renè. Je ne peux imaginer une seconde que ces derniers ne soient pas voulus par les auteurs, il n'y a pas d'étourderie, il y a une volonté.
Pour ce qui concerne la rencontre des protagoniste en début d'album, il y a selon mon analyse : page 8 case 1 les deux enfants (le sable), case 2 M. Maurice qui fait son jogging, pages 9 case 1 M. Abeels et Elsa.
By the way : je me demande bien pourquoi le Bugtis est interloqué en page 8 case 2. Plus j'y pense et plus je me dis que ces quelques premières pages sont essentielles. On ne le réalisera peut être qu'à la parution du T2.?
D'accord avec toi Renè pour l'alcoolodépendance d'Elsa qui me semble être plus pertinent et qui de plus noue ramène sur le sujet d'E. Schréder ;-)

455. René C37 - 19/02/08 20:18
Le problème temporel nait peut-être en effet au cours de l'histoire même. Car un certain flou semble s'installer dans les témoignages, Celui d'Abeels par exemple :

p.72 : c'était le "jour de la poubelle", soit le 21 (page 10 à 13), point temporel précis
p.99 : c'était "un ou deux jours avant l'accident", point temporel imprécis.

Comme les premières planches ne sont pas datées comment savoir à quel moment exactement le Bugtis croise les personnages sur les passerelles ?
Page 24 le guerrier dit être arrivé "ce matin", or nous sommes le 21 en fin de journée. DOnc il serait arrivé le matin du 21. Mais rien n'est moins sûr car encore une fois pas d'indication temporelle en début d'album... Pour le guerrier l'arrivée est "ce matin" mais si son temps ne passe pas comme celui des Brüsellois... Aï aï aï...

Autre chose : au début, Elsa est la seule à ne pas "croiser" la route du guerrier (me semble-t-il). On ne sait pas quand les "objets de beuverie" apparaissent chez elle mais pendant l'explication avec sa femme de ménage (p.86 le 1er aout) on comprend que ça dure depuis un moment, et que ça va en augmentant. Et par parenthèse ici je ne suis pas d'accord avec Théo, pour moi la relation du phénomène perturbateur d'Elsa ressort plutôt d'une tendance à l'alcoolodépendance (voir mon post 386).

454. Theo - 19/02/08 10:58 - (en réponse à : Temps suspend ton vol)
Il y a effectivement comme un petit soucis et c'est vrai que le bijou ressemble un peu a une sphère Armiliaire. Je rajoute à la confusion temporelle en signalant que MM. Maurice et Abeels, interrogés par Mary à la fin de l'album, situent le début des "évènements" à un ou deux jours avant l'accident du guerrier Bugtis. Or, selon la chronologie de René, ils commencent le jour même de l'accident : si la date du 20 juillet semble érronée, elle correspondrait par contre assez précisèment au début des phénomènes tels que MM. Maurice et Abeels le pressente.

453. René C37 - 15/02/08 23:24
Concernant le temps, je me permets de reprendre mon post 390 :

1 - Le Guerrier arrive, le temps n'est pas précisé... (arrivée intemporelle)
2 - Première date indiquée : 21/07/784, premières perturbations. Elsa n'a pas encore rencontré le Guerrier (page 21). Elle le rencontre en fin de journée.
Ensuite accident de tram.
3 - Page 34 : journal du matin du 22/07 qui relate l'accident.
Donc l'accident semble bien avoir lieu le 21 en fin d'après midi.
Page 37 : 22 juillet toujours, septième pierre (la première étant apparue le 21, voir Abeels page 72) (mais on ne connait pas le rythme d'apparition des pierres).
4 - 31/07 : Mary arrive.
Visite à la morgue : le policier précise à Mary que "le décès est survenu le 20 juillet" (dialogue repris en deuxième de couverture)

Citons enfin le Guerrier (page 24) : "Pour nous guerriers Bugtis il n'y a ni avance ni retard"...

Sphère armiliaire, sphère temporelle ?

452. Theo - 15/02/08 15:42
Je retranscris ci-dessous l'éditorial du numéro 3088 de l'Usine Nouvelle (14-20 février 2008):

La ville, une somme formidable d'innovations et d'emplois.
De tous les enjeux environnementaux, le plus décisif est l'avenir de la ville. Normal: elle abrite un habitant sur deux de la planète Terre, deux sur trois dans un quart de siècle. En elle, s'incarnent à la fois notre lieu de vie et notre cadre de travail. Tout en part, tout y arrive: chaudron de la modernité, la ville est un centre de passage et d'établissement. Tout s'y imbrique et s'y répond: le travail des hommes et leurs échanges par le commerce; la culture et les relations sociales; la solidarité et la violence ; la chaîne de l'humanité et le choc des générations. Pour Zola, elle avait un «ventre ». La ville est un être vivant.
Nous y consacrons notre numéro spécial annuel sur l'environnement. Ce rendezvous mobilise toute notre rédaction, en sus des nombreux articles que nous consacrons chaque semaine aux multiples aspects du développement durable.
Il ne peut donc y avoir de ville sans industrie. La ville moderne doit communiquer, se chauffer, s'éclairer, s'approvisionner, éliminer ses déchets. Jeunes et vieux, riches et pauvres s'y croisent sans se rencontrer.
«Une ville, c'est comme un être humain, il faut l'accepter avec ses souffrances », nous dit François Schuiten, l'un des dessinateurs les plus doués de sa génération. Son oeuvre invite à penser la ville. Il a été notre complice pour ce numéro. Une de ses illustrations «fait» notre couverture. Et lisez l'interview qu'il a accordée à Agathe Remoué, notre spécialiste qui défend l'environnement à coup de plaques de chocolats et de grands éclats de rire.
L'énergie propre, le bruit domestiqué, la place de l'automobile, les systèmes de transport: à moins d'un mois des élections municipales, nous voulons contribuer à provoquer le débat sur l'avenir de la ville, un enjeu qui divise souvent. Mais, nous en avons la conviction, il représente une somme formidable d'opportunités, d'innovations et d'emplois pour les industriels. Si nous savons en comprendre le sens caché. Comme le dit encore Schuiten: «Il faut redécouvrir la valeur de la ville. »
Olivier Jay,
Directeur délégué de la rédaction
«L'Usine Nouvelle»



451. Theo - 15/02/08 13:43
Quand tu parles du problème temporel, tu fais référence au fait que les évènements se déclenchent 1 ou 2 jours avant l'arrivée du guerrier Bugtis ? Celui-ci meurt le 21 juillet, mais rien ne nous dit qu'il n'est pas arrivé le 19. Du reste, les premières planches d'introduction où il croise la plupart des protagonistes (je ne sais plus qui a remarqué cela mais c'est excellent) n'est pas datée et ce sont bien les seules.

450. René C37 - 14/02/08 20:22
Page 9 case 1 : très juste le truc des regards, car le guerrier non plus ne semble pas regarder Abells... Concernant ce dernier on peut se demander s'il ne regarde pas plutôt le bijou (ou... plus tôt !)
D'accord avec toi sur les rapports entre les phénomènes et les personnages. Mais que penses-tu de ce problème temporel ?

449. Theo - 14/02/08 16:25
Je viens enfin de lire la théorie du grain de sable !
La première impression visuelle qu'il m'a laissée est d'abord le sentiment que tout se passait la nuit : les trames sombres de Schuiten laissent planer une ambiance nocturne permanente (renforcée par la couleur du papier) à l'exception des pages 60 et 61, littéralement sidérales, où le trait reprend son droit (j'allais dire que le blanc envahit tout mais c'est un peu redondant avec les effets visuels voulus pour cet ouvrage)& avec l'arrivée de Mary (hasard ?). Autre effet visuel qui m'a marqué au début de l'album : l'enchaînement des pages 8 et 9. Case du bas page 8 : vision au-dessous les passerelles de la vieille ville, page 9 première case vision au-dessus des passerelles totalement futuriste, case suivante : mixage des deux. Toute la critique de la transformation de Bruxelles est là. Restons sur la page 9, première case, Abeels regarde-t-il bien une feuille que lui tend le Bugtis ? Cet évènement ne sera pas commenté par la suite, de plus Abeels lève le doigt comme s'il allait dire quelque chose mais l'action semble suspendue dans le vide et les deux personnages ne se regardent pas. C'est presque pour moi la case mystère de cet album qui en contient tant !
Par rapport à l'intrigue globale j'ai la forte intuition que l'apparition des phénomènes inexpliqués est reliée aux désirs des personnes : le sable avec lequel les enfants adorent jouer, l'amaigrissement de Mr Maurice (que l'embonpoint obsède un peu), la passion pour les sciences de Mr. Abeels (nombres premiers), le désir de rencontres d'Elsa (qui est solitaire) etc.
Cet album m'a globalement beaucoup plu avec, malgré un découpage en 2 tomes, une accélération de l'intrigue au fur et à mesure de la lecture.
Voilà pour mes premiers commentaires un peu décousus en espérant qu'il n'y a pas eu trop de redites par rapport aux précédents posts.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio