la Collection 32 c'est (déjà) fini

Les 202 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5


52. Laurent CoIonnier - 27/10/06 22:22
Est-ce viable pour l'avenir de la BD cette gestion (générale) à court terme. Plus de développement d'artiste, plus de pérennisation de série (si pas un carton tout de suite), le passé a pourtant montré que les grands succès (devenant les locomotives des éditeurs) ne se sont pas faits en un, deux, ni même trois albums.

51. Laurent CoIonnier - 27/10/06 22:16 - (en réponse à : demi-yatta)
Il me semble que la collection a été lancé en avril, soit il y a 7 mois. C'est super court pour se faire une idée, les ventes doivent être réellement catastrophiques pour arrêter si tôt. L'investissement a dû être conséquent pourtant (meubles métallique chez les libraires), il n'y aura donc pas de cartonnage pour accueillir les exemplaires sortis (c'était en projet non?).

50. St Jo - 27/10/06 22:16 - (en réponse à : Luc Brunschwig)
Sorry, je voulais parler du post #43 qui t'étais destiné :-/

49. St Jo - 27/10/06 21:54 - (en réponse à : Sébastien Gnaedig)
Merci pour ta réponse, Sébastien. Même si je n'adhère pas totalement à ton discours, je le respecte. Je serais toutefois intéressé d'en reparler avec toi dans quelques années pour voir l'évolution de cette vision de l'univers éditorial.

48. Gnaedig - 27/10/06 20:42 - (en réponse à : sebastien.gnaedig@futuropolis.fr)
Bonsoir à tous,
je tenais à répondre à St Jo. je comprends votre inquiétude quand à la suite des projets. cela est valable pour la pérennité des maisons d'édition elles-mêmes. J'ai travaillé chez Dupuis pour apprendre qu'elle était vendue à son plus gros concurrent en quelques jours seulement ! Dans ce contexte, pourquoi investir sur le moyen terme me direz vous (je ne parle pas du long terme comme on le pensait à l'époque) ? parce que l'édition est faite de paris. On croit en un auteur qui n'est pas forcément un auteur "vendeur" et c'est lui qui devient notre plus grand succès ! C'est notre cas avec Période glaciaire de Nicolas de Crécy qui a réalisé sa meilleure vente. Lancer de nouvelles séries, pour un éditeur, est toujours un pari, que ce soit en 48, 64, 96 ou 32 pages ! Je sais que trop de séries ont été arrêtées brutalement et je suis certain qu'il y en aura d'autres. Une des clés est bien de ne pas se tromper dans les comptes au départ et dans les espérances de vente. le lancement de Futuropolis et la publication d'ouvrages différents, aux formats adaptés aux auteurs et aux Suvres m'obligent à faire mes comptes pour chaque ouvrage ! Ce n'est qu'ainsi que je peux équilibrer mes perspectives à terme. Et globalement, nous sommes au-delà de nos objectifs ! L'accueil fait à nos ouvrages est plutôt positif. Mais sachez que les plus grands "risques" sont sur nos "one shot". Il faut réussir à être visible et rester plus d'une semaine sur les tables car ensuite il n'y a pas de deuxième tome pour se rattraper ! Voilà pourquoi tant d'éditeurs se lancent dans les séries. La plupart des 32 se clôturent en 3 ou 4 ouvrages seulement. L'ami Kris est plus ambitieux (c'est dans son caractère !) et c'est vrai que le monde de Lucie est prévu en six tomes. Encore 5 ans& Mais c'est le même Kris qui, en s'associant à Étienne Davodeau devrait faire un des plus beaux succès de notre catalogue ! Et c'est le même Kris qui devrait être régulièrement présent dans notre programme de parution. Parce qu'il a beaucoup de talent et que je suis persuadé qu'il va devenir l'un des grands scénaristes de demain !
Les projets 32 vont trouver naturellement leur place dans notre programmation d'albums, chacun sera suivi comme le sont tous nos ouvrages. Quand je lis que la collection 32 est "mainstream" je suis surpris ! J'espère le mainstream de demain !
Mais c'est vrai que prendre des paris sur des créations, que je finance, c'est plus lourd que de publier des mangas (attention, je trouve qu'il y en a de très bons).
Voilà, merci de votre attention. Je continuerai de vous lire comme je le fais régulièrement et je sais que Luc répondra toujours plus vite que moi.
je suis d'accord avec St JO : Luc est un super éditeur et il est super motivé !
Sébastien Gnaedig

47. St Jo - 27/10/06 20:38 - (en réponse à : Luc Brunschwig)
J'ai oublié de le mentionner, mais le post #23 t'était destiné ;-)

46. Ro - 27/10/06 20:36 - (en réponse à : Luc)
Luc,
J'aimerais en profiter pour une question de fond : et concernant le reste de Futuropolis, tout va bien ?
Est-ce que les ventes sont bonnes ?
Y a-t-il des albums qui sortent vraiment du lot (au niveau vente, j'entends, je ne veux pas entrer dans un débat sur la qualité objective ou subjective de chaque album) ?
C'est qu'avec la surproduction BD dont on parle tant, je me demande si les beaux albums de Futuro attirent les lecteurs lambda ou si cela reste reservé aux grands amateurs de BD que nous sommes ?
Bref, la fin de la Colection 32 ne fragilise-t-elle pas l'ensemble de Futuropolis si tant est que cet ensemble pourrait être fragile ?

45. St Jo - 27/10/06 19:54 - (en réponse à : Laurent V)
Fin psychologue, hein ?
Tout le monde peut donner son avis, mais je ne trouve pas que le tien soit particulièrement approprié à la situation. Je me serais abstenu ou aurais posté mon avis dans l'autre sujet concernant la collection 32.

44. LaurentV - 27/10/06 19:13
Il semble que je sois minoritaire, mais, pour ma part, ce n'est pas le format qui m'a rebuté - même si on peut toujours dire qu'il ne m'a pas m'attiré spécialement non plus, mais les récits eux-mêmes : ni ce que j'en ai lu ou entendu, ni les dessins ne m'a donné envie d'acheter.

43. St Jo - 27/10/06 19:13
6 tomes de 96 pages. 6 tomes, c'est pas la mort.
-Tu penses ce que tu écris, là ? J'aimerais bien que ceux qui sont à la tête de la plupart des maisons d'édition puissent également penser ça. Mais je crains que même Sébastien Gnaedig ne le pense pas.

Je connais le coût approximatif d'un seul tome à 96 pages cartonné cousu-collé, tiré à environ 5000 exemplaires. Alors s'investir d'emblée dans six, dans le contexte actuel...

J'espère de tout coeur que ça fonctionne parce que je suis très friand des albums Futuro, mais sur les séries, je me montrerai prudent dans mes achats. Je sais qu'à la fois si tout le monde réagit comme ça, ça n'encourage pas les séries à continuer. Mais la pratique d'arrêt de séries est un virus qui commence à gagner tous les gestionnaires de maisons d'édition (à qui je ne ferai pas l'honneur de les appeler "éditeurs") et ça commence à dégoûter sérieusement le lecteur.

Des directeurs de collection idéalistes, vraiment passionnés, comme toi Luc, j'aimerais en voir plus. Mais le plus souvent il n'y en a pas, ou alors ce sont des faux derches qui "savent parler le langage des auteurs", soit on ne les laisse pas en place bien longtemps.

42. Kiwan51 - 27/10/06 18:33 - (en réponse à : kiwan.perflinker@gmail.com)
Je suis vraiment triste d'apprendre cette nouvelle... Sachant que j'étais parti pour me faire la collection complète en format souple... Et le coté collection me gène de garder le début en souple, puis la suite en cartonné... Et n'ayant pas les moyens de racheter les volumes dans l'autre format... Bref je crois que je vais abandonner tout ça pour le moment et voir par la suite si j'ai envie ou pas de continuer. Je pense que ça serait sympa si la présentation était différente des autres Futuro, comme une collection à part... c'était, à la base, ce coté collection qui m'avait plu!
Sinon vous pourriez échanger les premiers volumes contre les nouveaux en cartonné, ça s'est déjà vu...

41. jeparo - 27/10/06 18:00
oh ! c'est vraiment dommage ! le concept m'avait vraiment plu et j'étais parti pour acheter tous les London calling, Holmes, Monde de Lucie et Après la guerre...
je reste accroc (fixation à l'enfance sans doute) au "saucissonage" des bd (j'ai grandi dans la grande période des Spirou et Tintin) et j'avais espéré que la collection 32 en attirerait d'autres comme moi ! espoir déçu !
en tous les cas, l'initiative était audacieuse et, même défunte, je la salue !

40. luc Brunschwig - 27/10/06 17:43
Je comprends... mais tous les récits ne peuvent être contenu dans un format standard ou même dans un gros volume... une histoire qui ne peut se développer sur 600 pages ne peut être réduite (sous peine de la dénaturer) à 200. Et puis soyons sérieux... la plus grosse de nos séries (prévues au démarrage en 18 épisodes de 32) devient une plus classique série de 6 tomes de 96 pages. 6 tomes, c'est pas la mort. Et puis, on est attentif à ce qu'on choisit, on sait pourquoi on le fait, on rebosse encore avec les auteurs... je préfère de très loin démissionné de mon poste que de trahir la confiance des auteurs qui ont choisi de travailler avec moi... et je crois que le contrat est très clair pour Mourad Boudjellal et pour Antoine Gallimard...
Et puis une boite, ou une collection c'est le ratio entre ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. IL faut toujours souhaité que ce qui fonctionne permette de faire vivre ce qui a plus de difficulté. Si on n'y arrive pas, c'est ou bien qu'on fait mal son boulot (et alors autant en changer) ou que notre travail n'a pas de raison d'être (et alors, autant arrêter tout Futuro d'un seul coup).

39. St Jo - 27/10/06 17:28 - (en réponse à : Luc Brunschwig)
OK. Les "32" connaîtront une nouvelle présentation. Cool, je suis content. MAIS quand je vois le nombre d'épisodes prévus, même regroupés par deux, ça reste des récits qui s'étalent sur un certain nombre de tomes. Et ce que redoute le lecteur que je suis, c'est que selon les ventes, on en connaîtra la fin ou non. Luc, je suis admiratif du travail que tu fais, et cette remarque ne te vise absolument pas toi... mais un éditeur qui propose d'emblée plusieurs tomes par série et qui s'y tient, qui y croit jusqu'au bout, quels que soient les résultats, par respect du public (aussi peu conséquent soit-il)... il ne faut pas être dupe : ça n'existe plus dans le contexte actuel ! Sébastien Gnaedig a beau avoir une relative carte blanche, il a des comptes à rendre à ses actionnaires (dont Mourad Boudjellal de Soleil). Alors je pose ces questions :
-Pourquoi offrir à de jeunes auteurs cette garantie fragile de faire plusieurs tomes ? Quel est le sens pour un auteur d'avoir passé plusieurs années sur une série avortée ? L'auteur d'un one-shot, même si son bouquin n'a pas de succès, il a concrétisé son but qui était de faire son livre et d'avoir des lecteurs.

-Pourquoi offrir au public cette garantie fragile d'avoir un jour le dénouement à la série qu'il a entamée ? C'est une attitude qui engendre une méfiance face aux tomes 1, qui du coup rendent l'éditeur plus frileux, et qui finalement se répercutera sur la l'originalité et l'innovation.

38. luc Brunschwig - 27/10/06 17:04
Le retour des vieux démons.

37. DTC - 27/10/06 17:03
T'inquiète, je suis sûr que plus d'un attaché au nom Futuropolis doit rire jaune.

36. luc Brunschwig - 27/10/06 17:01 - (en réponse à : à DTC)
Les 32, du mainstream... hahaha !
Je ris, mais ce ne doit pas être drôle.

35. luc Brunschwig - 27/10/06 16:59 - (en réponse à : à Gill)
Je crois qu'il y a un malentendu... ce qui nous a décidé à arrêter les 32, c'est précisément que leur insuccès était dû au format et non au qualité des albums en tant qu'histoire dessinée. Si les titres n'avaient pas marché parce qu'ils n'avaient pas été bons, on aurait non seulement arrêté la collection, mais viré tout le monde avec. Hors, ce qui cause notre revirement, c'est précisément que le concept des 32 nuit à la rencontre entre ces récits et leurs lecteurs...

34. DTC - 27/10/06 16:58
c'est pas spécialement pour polémiquer. un truc qui m'est venu en parcourant les posts. au départ Futuro est divisé en 2. d'un côté la collec 32, ressemblant + à Luc et Soleil, de l'autre, des one shots d'Oteurs, pour faire ancien futuro et pas se faire lyncher de suite.
32 disparaît et ses projets se fondent avec l'autre partie. une sorte de mariage. qu'est-ce qui va en sortir? A terme que du mainstream ?

33. marcel - 27/10/06 16:38
De même, les 3 nouveaux projets prévus pour paraître en 32 sur l'année 2007, deviendront des projets Futuro cartonné, en 64 ou 96 pages (je rappelle les titres : Chaabi, Genetiks et Le Tour en Caravane).

Ah bon, tu les avais donnes ?...
Et tu peux donner le nom des auteurs, steup ?

32. Tompouce - 27/10/06 16:35 - (en réponse à : à Luc)
Pour ma part, le format style "La mémoire dans les poches" ou "Les petits ruisseaux" est un des plus beau "objet" livre. Que ce soit le format, la couverture satinée et le papier de grande qualité, de plus le prix reste très correcte.

Peut-être que certaines séries de la collection 32 vont se retrouver sous ce format...





31. Bert74 - 27/10/06 16:30
Perso, j'ai feuilleté, mais jamais acheté d'album de la collec' 32. En fait celui que j'attendais le plus est le "Holmes".

Je rejoins tout de même Lien Rag sur son histoire de rangement de ce type de format. Très délicat en fait, car, assez luxueux en fin de compte, on hésite à le fourguer dans des cartons ou des piles sur étagères, comme un "vulgaire" périodique de chez marvel ou DC, et d'un autre côté on ne trouve pas les qualité de rigidité d'un cartonné, ou même d'un broché de 48 pages.
Inconsciemment, ça déroute.

Ensuite je mettrais aussi en cause le rythme de parution, mais à l'inverse de Sitcom, je le trouve presque trop rapide.
En effet si le rythme de parution annuel était un vrai frein il y a une dizaine d'années pour le franco-belge, ce qui a entre autre permis l'émergence du manga au rythme beaucoup plus rapide, ce n'est plus , ama, le cas aujourd'hui.
Avec la pléthore de trucs qui sortent, on a déjà du mal à suivre une série annuelle, alors des sorties semestrielles... Franchement c'était pas engageant, car quand je dis "du mal", c'est du côté lecteur qui voit son obligation d'attentions aux sorties démultipliées, mais aussi du côté libraire, qui doit jouer sur les dates de présentation de ces BD pour satisfaires ses clients réguliers, mais non hebdomadaires...
Ou alors pas assez ciblé sur ceux qui ont l'habitude des périodiques comics (personnellement, je préfère pour ces mêmes raisons, les TPB).

Bon, c'est plus facile de faire l'analyse après coup, c'est sûr...

30. Gill - 27/10/06 16:21
Justement ! J'aimerais savoir :
- La collection 32 n'a pas eu le succès escompté
- Les auteurs engagés pour des années ne publieront donc pas autant que souhaité
- Ils vont continuer sous une autre forme non-32 (périodicité plus longue) en sachant pertinemment que les ventes ne seront pas forcément terribles
- Vont-ils le faire ? Ne vaudrait-il pas mieux passer à autre chose de potentiellement plus rémunérateur ?... ou alterner d'autres choses avec les 32-qui-ne-sont-plus-32, ralentissant d'autant les rythmes de parution ? (je parle surtout des dessinateurs, là...)
- Parce que ne nous leurrons pas : on sait déjà à peu près à quel tirages les tomes supérieurs au 3 vont se vendre à l'avenir, non ? (sauf grosses surprises possibles, et même si les quelques fans de la première heure seront certainement plus fidèles)

29. luc Brunschwig - 27/10/06 15:51
Sinon, je suis et reste mandaté pour trouver de nouveau projet d'histoire longue pour Futuropolis... on ne me jette pas avec l'eau du bain, loin s'en faut... tout le monde est très triste que l'expérience n'ait pas abouti. C'est aussi à ces moments-là l'occasion de voir avec qui on bosse... et là, c'est vraiment des gens biens.

28. luc Brunschwig - 27/10/06 15:48
Je pensais que le communiqué était clair sur le sujet : oui, tous les projets connaîtront une suite et une réédition dans un format cartonné (pas nécessairement le même pour tous puisque chaque projet va être réétudié dans sa spécificité).
De même, les 3 nouveaux projets prévus pour paraître en 32 sur l'année 2007, deviendront des projets Futuro cartonné, en 64 ou 96 pages (je rappelle les titres : Chaabi, Genetiks et Le Tour en Caravane).

27. cubik - 27/10/06 15:46 - (en réponse à : cubik@caramail.com)
si si, c'est bien précisé

26. St Jo - 27/10/06 15:42 - (en réponse à : Luc Brunschwig)
Coacho a très bien exprimé ce que je souhaitais dire sur le sujet en post#29.

Je souhaiterais néanmoins savoir si TOUTES les séries entamées dans la collection 32 connaîtront une suite sous une autre forme. Parce que ça, il ne me semble pas que le communiqué le précise.

25. Gill - 27/10/06 15:32
Pour moi, le principe n'était pas mal du tout, car il partait d'une idée "Grand-Public" de large diffusion, à suivre.

Somme toute, Les "32" ressemblent aux comics mensuels ou aux mangas périodiques... sauf qu'il s'agit là de BD très grand-publics à large choix avec, même, la possibilité de supprimer un titre qui ne marche pas au bénéfice d'autres, plus "porteurs".
Or, connaissant la probité de ses initiateurs, il n'en était pas question, bien sûr...
Par ailleurs, on le sentait bien dans les discours de forums : le "modèle" de base n'était pas le 20 pages périodique, mais le 44 pages annuel.

Les premiers tomes que j'ai feuilleté ne se lançaient pas franco dans des suspenses insoutenables, comme il aurait été logique dans un périodique traditionnel. Au contraire, chacun semblait prendre son temps, élaborait une longue introduction bien amenée et très mystérieuse qui devait couvrir sur de longues pages, progressivement et crescendo. Une telle politique n'aurait été possible qu'avec l'approbation entière et immédiate d'un large public. Et là... ben, il n'était pas si large que ça !

Bref, au départ, j'étais prêt à suivre, j'en ai acheté un, mais je n'ai pas senti mon coeur battre au point de vouloir à tout prix lire la suite... ce que ne m'avait pas fait, à l'époque, le tome 10 de "Spécial Strange", dans lequel Jean Grey risquait sa vie pour sauver ses camarades dans la navette spaciale qui les ramenaient sur Terre (bon, j'étais pré-ado... ;-)

Maintenant, c'est facile de juger, à postériori !

24. larry underwood - 27/10/06 15:30
Bye bye les 32... désolé pour ce qui arrive... pour avoir été l'un des premiers informés de cette collection novatrice grâce à l'ami Luc, j'ai un méchant coup de blues. J'aimais particulièrement Après la Guerre et James Dieu, en attendant le Holmes de Cécil. Rendez-vous bientôt dans un (argh) 64CC...

23. Sitcom - 27/10/06 15:13
Pour ma part, j avoue que ce qui ma rebuté c est le rythme de parution.
Je suis de la génération qui a grandi avec les comics US qu on achetait tous les mois.
Alors, quand il faut attendre plusieurs mois entre chaque diffusion, je nai pas senti en quoi le concept "feuilleton" des 32 diffère des séries à rallonge de nos fameux 48 pages. (Surtout que certains auteurs arrivent même à sortir 2 albums dans l année).
Sur une année, il pouvait y avoir un arc majeur mais avec plusieurs fins dhistoire. Principe que l on retrouve dans des séries TV genre Desperate housewife.
De mon point de vue, l expérience du décalogue avait suscité une plus grande révolution dans le fond et la forme : autant dans le rythme de parution (10 albums en moins de 3 ans je crois) et autant dans la façon de construire un récit (des oneshots avec un auteur différent.)
Idée que l on retrouve un peu dans le Triangle Secret aussi.
Alors peut-être que la collection 32 est arrivée un poil trop tard et fait donc un effet pétard à mèche mouillée.
Enfin bref, ce n est pas une bonne nouvelle quoiqu il en soit.
La tentative a été de toute façon fort louable. Respect pour l initiative.

22. Coacho - 27/10/06 15:01
Ce n'est peut-être pas la même ambition et les récits, du moins ceux que j'ai lus, sont calibrés pour ce format sans promesse feuilletonesque !
Ceci étant, j'aimerai bien le voir ce Holmes même si comme le souligne si justement pegase, l'intérêt de l'édition payante va se heurter à la gratuité du crayonné en attendant la version cartonnée ! O__o'

21. Ro - 27/10/06 14:55 - (en réponse à : pegase)
Et tu crois que la collection Ignatz se vend mieux que la Collection Futuropolis 32 ?

20. pegase - 27/10/06 14:54
Dans le même format et sur du beau papier il reste la collection Ignatz chez Vertige qui est généralement d'excellente qualité quoique plus chère.

19. Coacho - 27/10/06 14:30
C'est effectivement lié, je pense, à un double phénomène.
Le premier relève de l'offre pléthorique qui fleurit sur nos étals, rassasiant plus que nécessaire les lecteurs, et risquant de faire passer inaperçue chaque nouveauté.
Preuve que Futuro a pris des risques en osant quelque chose de différent.
Et ça induit le deuxième phénomène dont vous avez débattu déjà : le formatage du goût, ou de la perception de ce qu'est, ce que DOIT être un album : un 48CC !
Et c'est marrant mais dans un certain genre, Futuro vient de se heurter à ce que Menu dénonçait il y a peu avec "Plates-Bandes" !

La bonne nouvelle, puisqu'il faut positiver les choses, c'est que les récits/projets ne seront pas abandonnés et trouveront leur place tout de même.

Il y a une quinzaine d'années, on se plaignait que les one-shot n'étaient pas assez développés, et aujourd'hui, on se plaint des séries à rallonge...

La collection 32 a au moins eu le mérite de tenter, de jouer sur un registre feuilletonesque, ça n'a pas pris ?
La faute est sûrement d'avantage celle des lecteur pour une fois, comme souvent en fait...
Dire que le tome 5 de la Geste des chevaliers Dragons se vend lui... (Ahahaha oui merci Hervé et Murakami ! ;o)))...

C'est dommage et merci de l'info et de la franchise derrière tout ça. L'aveu d'échec, car c'en est un, est difficile mais il grandit celui qui le confesse, du moins à mes yeux !

Luc, file continuer de nous concocter ces jolis projets que tu nous offres avec Futuro. Des trucs comme Debeurme, ou Rabaté, franchement, peu importe le nombre de pages, si c'est cartonné ou non, j'en veux juste pour kiffer ! ;o)

18. ha ha ha ha - 27/10/06 14:25 - (en réponse à : alias l'homme plein de fiel)
en réalité, c'est une question de papier. lorsque vous êtes aux chiottes et que vous vous rendez compte qu'il n'y a plus de pq, il faut que la qualité soit adéquate.

17. Ro - 27/10/06 14:23
Je m'explique l'insuccès financier actuel de cette collection par deux raisons :

- la première est citée ci-dessous : un collectionneur ou amateur de BD n'aimera pas trop avoir une BD sans tranche qu'il ne sait pas où ranger sous peine de ne plus la retrouver dans sa bibliothèque (j'ai le cas dans la mienne, ces BDs là, ne les voyant pas, je ne les relis jamais)

- la seconde, j'ai pu la voir à lire les critiques des lecteurs sur BDT et j'ai ressenti la même chose : un tome ne suffit pas à accrocher vraiment, on le lit, on se dit que c'est sympa mais... mais on n'arrive pas à se faire une opinion complète parce que le rythme de narration n'est pas aussi rapide que pour un comics de taille similaire (par exemple), donc les gens préfèrent attendre la suite pour acheter, voir si l'histoire va vraiment leur plaire ou non.
Tu l'as peut-être vu sur BDT : tous ceux qui ont écrit une critique ont mis une note moyenne à 3/5 avec presque tous les mention "j'attends la suite pour me faire une opinion plus précise et modifier éventuellement ma note".


16. Lien Rag - 27/10/06 14:21
Pas d'accord, la responsable BD de la bibliothèque municipale près de chez moi est assez compétente dans son domaine et elle a acheté un certain nombres d'albums au format différent (et quelques mangas bien qu'elle s'y connaisse moins) et maintenant elle est super-emmerdée parce qu'elle ne sait pas comment les ranger, c'est un vrai casse-tête. Elle a d'ailleurs réduit ses achats parce qu'elle s'est fait sermonner par sa supérieure qui lui dit que cela ne sert à rien d'acheter des albums si elle ne peut les mettre à la disposition du public dans de bonnes conditions...
Le confort d'utilisation est ce qui assure la supériorité du papier sur l'électronique, et lorsque l'on achète pour conserver, la question du confort de stockage se pose trés sérieusement, un éditeur aurait dû penser à cela, c'est son travail.

15. Laurent CoIonnier - 27/10/06 14:21
Merci Luc.


Lienrag: Chez moi, ils sont entre le Bibendum Céleste et Ici Même.

14. SIDNE - 27/10/06 14:15 - (en réponse à : Cubik)
Tu me l'enlève de la bouche...

13. cubik - 27/10/06 14:14 - (en réponse à : cubik@caramail.com)
ben ca tient tout pareil hein
au pire, tu les mets entre 2 cartonnés, et puis voila
franchement, renvoyer ça à des questions de rangement, ça montre bien combien on est tombé bas, là

12. Lien Rag - 27/10/06 14:08
Je sais pas comment vous faites pour stocker des brochés chez vous?
Comme le "acheté, lu puis jeté" n'est absolument pas mon truc, je suis bien réduit au conformisme dont vous parlez... Un cartonné, ça tient dans une bibliothèque (ou même sur une planche de bois posée sur deux briques), mais un broché?

11. luc Brunschwig - 27/10/06 14:07
Le 3 de l'Idole est sorti ce mois-ci...

10. Laurent CoIonnier - 27/10/06 14:03 - (en réponse à : Cercle Vicieux)
Voilà qui donnera raison à ceux qui n'achètent pas les numéros1 de peur que l'éditeur n'assure pas la suite.
Mais c'est aussi ce genre d'attitude qui fait que l'éditeur doit arrêter.
Bref, c'est l'oeuf et la poule, un cercle vicieux.

(du coup j'ai pas compris, j'aime bien L'idole dans la Bombe, on aura le 3 en 32pages brochées ou pas?)

9. Danyel - 27/10/06 13:54
Perso, j'aurais plutôt tendance à imputer cet échec au conformisme qui règne parmi une bonne partie des lecteurs de BD grand public. "Quoi ? Comment, ça fait pas 48 pages, y'a même pas une couverture en carton, pis c'est tenu avec des agrafes, beuh, c'est pas bien."
C'est vraiment triste, c'était une belle collection aussi bien dans la présentation des livres que dans leur contenu.

8. marcel - 27/10/06 13:31 - (en réponse à : Luc)
Je ne voulais pas polemiquer, je voulais une reponse claire, et je l'ai eue : les ventes etaient vraiment tres mauvaises. Et ce n'est vraiment pas merite.
Et je suis d'accord avec ton analyse, je ne pense pas que la qualite des publications soient en cause, les raisons sont ailleurs. Peut-etre, comme tu le dis, le format, le cote broche, peut-etre le fait qu'on sache qu'on se lance pour 9, 12 ou 18 numeros, peut-etre (surement) parce que les gens preferaient attendre le cartonne, peut-etre la mauvaise visibilite chez certains libraires aussi,...

Tiens, d'ailleurs, maintenant qu'on passe direct au cartonne, les histoires seront-elles de la meme longueur que prevu, ou des bouts vont-ils "sauter" ?
Ensuite, pourquoi pas des albums uniquement de 96 pages comme initialement prevu, justement parce qu'il n'y aura pas le nombre d'episodes prevus ?
Enfin, y avait-il des series nouvelles en projet qui verront finalement le jour directement en cartonne (comme presque le cas pour Holmes, a l'avant-premiere pres) ? Et si oui... Ben... Des noms !
(Eh eh !)

Oui, je sais, je pose plein de questions.

7. alban - 27/10/06 13:23
Est-ce pour cette raison que certains points de vente ont été servis avec retard pour les derniers ?
J'ai eu pas mal de difficultés à me procurer d'idole dans la bombe 3.
A la Fnac où je vais, j'ai du passer une commande spéciale ...

6. pegase - 27/10/06 13:21
Pour Holmes tome 1 quel sera l'intérêt de ce 32 pages si on a déjà la version crayonnée gentiment donné par mon libraire et que la suite ne sortira qu'en cartonné avec le début de l'histoire (si j'ai bien compris) ? Avoir plusieurs versions éditoriales d'un même bouquin ça peut être sympa mais trois versions d'une nouveauté c'est peut-être un peu beaucoup, non( sauf si le cartonné embraye sur la suite) ?

5. brigand - 27/10/06 13:15
C'était téléphoné...je trouve même que c'était naïf de croire le contraire...

4. luc Brunschwig - 27/10/06 13:08 - (en réponse à : à Marcel)
Là, je mets tout de suite le haut-là... il ne s'agit pas d'une décision à la Soleil puisque la décision a été prise par Sébastien, Alain David et moi-même dès connaissance des chiffres qui étaient en effet très bas et très préjudiciable à l'avenir de projets très bien accueillis par les (quelques lecteurs) et les critiques (ainsi que par les libraires eux-mêmes qui tous ont salué le fond des histoires et leurs qualités graphiques).

3. marcel - 27/10/06 13:00
Pfuiii. Ca file un choc.
En meme tant, certains avaient deja emis un doute ici meme sur la viabilite du projet, et c'est bien dommage qu'ils aient eu raison.

Mais, attention, nous noublions pas les premiers lecteurs de la collection 32 !
Lépisode 3 du Monde de Lucie, ainsi que lépisode 2 de London Calling, paraîtront en tirage limité sous leur forme initiale.

Non, nous nobligerons pas les lecteurs de la 32 à racheter des épisodes quils possèdent déjà pour lire la suite de leur récit préféré.


Et ca c'est vraiment chouette, merci de penser a nous.

M'enfin, je trouve quand meme qu'on aura pas laisse beaucoup de temps a la collec pour se faire une place. L'editeur voulait-il un gros succes rapidement ou bien les ventes etaient-elles si catastrophiques ?
Desole mais ca ressemble quand meme au travers classique de Soleil : soit ca cartonne de suite, soit on arrete.

Luc, en tout cas, je souhaite du succes aux versions cartonnees (que certains ici meme attendaient pour decouvrir ces series) et j'espere que tu continueras a pousser des projets sympas chez Futuro.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio