Lewis Trondheim (2)

Les 603 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13


153. eddy - 18/01/05 08:22
Tiens?
Lewis a un projet avec Yves Got "Professeur Barazu" pour Novembre 2205.

Euh...

Vous me raconterez...

152. WiBz - 16/01/05 00:25 - (en réponse à : jbponcin@free.fr)
Je ne sais pas si on peut dire que les editeurs indépendants souffrent vraiment du fait que leurs auteurs collaborent avec des editeurs plus gros.
A mon avis, le fait que Trondheim et Sfar publient à l'exterieur a du ramener pas mal de lecteurs à l'Association.

De plus cela fait très longtemps que Sfar et Trondheim collaborent avec Dargaud et Delcourt.
Lewis a commencé en 1995 chez Dargaud.
Sfar a publié pour la première fois simultanément chez Dargaud, Delcourt et l'Association.
Concernant les autres auteurs, David B collabore depuis 1998 avec Dargaud, il fréquente aussi d'autres structures indés.
Sinon, a part les Donjons de JC.Menu et Killofer, je ne vois pas d'autres cas d'infidélités ...
On a jamais autant entendu parler de l'Association que depuis 2000. En ce moment, il semblerait qu'il y ait une baisse d'activité, mais il y a d'autres raisons : Les rééditions de Persepolis (entre autre), les travaux sur l'édition des oeuvres de Francis Masse (peut être abandonnés).

Pour finir, je viens de voir sur le site de lewis qu'il y avait de nouveaux projets dans une nouvelle maison d'édition "Shampooing". Parmi ces projets, il semblerait qu'il dessine "Mister i". Comme quoi, il a pas totallement abandonné :-)

151. Baruch - 15/01/05 13:43
Si certains vont publier chez Delcourt ou Dargaud, c'est que, sans doute, ils se sentent à l'aise dans les deux univers et ne veulent pas de cantonner dans une forme de production artistique. Donjon, le Chat du rabbin et autres Mousquetaires n'empêchent pas Sfar de publier son journal à l'Asso dont le prochain volume devrait faire plus de 800 pages.
Je ne pense donc pas que ce soit uniquement une question d'argent. C'est aussi une question artistique. On ne peut pas faire la même chose à l'Asso ou chez Dargaud et vice-versa.
C'est sûr, ça fait mal au coeur de voir ces auteurs dériver vers d'autres formes d'éditions, mais il reste que, nonobstant les qualités indéniables des éditeurs indé, cela reste assez "élitiste" (à ne pas prendre dans un sens péjoratif, merci) et voué à une diffusion "assez" restreinte.
Si l'Association réussit, justement grâce à des auteurs comme Sfar, Trondheim et Satrapi, à émerger et à se faire connaître, des éditions comme Frémok, Cornélius, ou le Cycliste, restent majoritairement inconnues du grand public.
C'est dommage, c'est vrai, mais c'est le jeu de l'édition indépendante. Aujourd'hui, la bande dessinée reste (pour le grand public encore une fois) cantonnée au format 48 planches couleurs, avec quelques exceptions (comme Tardi) de récits noir et blanc et plein de planches.
Et je ne suis pas certain que Donjon en Ciboulette ait pu connaître le succès qu'a la série aujourd'hui. Je ne pense pas non plus que Joann et Lewis auraient pu convaincre autant d'auteurs de se joindre à eux dans cette aventure.

150. philma - 14/01/05 23:00
Salut David,

Je suis assez d'accord avec ton analyse concernant l'élitisme de la bd indé, mais je ne crois pas que ces éditeurs aient vocation à devenir grands à la place des grands. Qu'est-ce que c'est que l'Association si ce n'est 6 auteurs talentueux qui ne se pouvaient pas s'exprimer dans les structures préexistantes et qui prenant le taureau par les cornes, et une sacrée confiance en eux, ont décidé de s'éditer. Maintenant ils ont grandi et certains un peu vieilli, grâce à Marjane et à Lewis la structure est péreine. Sont-ils encore amené à découvrir de nouveaux jeunes talents qui ont déjà 10 ou 15 ans de moins( qui ont-ils découvert ces derniers temps) ou vont-ils ralentir un peu leur activité, faire fonctionner leur fond en éditant des livres plus difficiles des associés&Co qui ont "réussi" ?
Maintenat qu'ils ont montré la voie, et avant eux Futuro, dont la récupération par Soleil fait froid dans le dos, de nombreux petits éditeurs arrivent à sortir de nouveaux auteurs talentueux, que les grosses maisons d'édition finiront peut-être par récupérer, etc. C'est la roue du capitalisme qui tourne...

149. david t - 14/01/05 21:03
diversité sympathique, je veux bien, reste que quand tous les meilleurs auteurs de l'indépendant se mettent à publier chez delcourt et dargaud, ça s'en ressent forcément de manière négative chez les éditeurs indépendants, obligés de trouver de nouvelles "locomotives" chez des auteurs plus jeunes et moins expérimentés.

tout cela contribue à garder les éditeurs indépendants dans un état de précarité constante... précarité qui fait que les dits éditeurs doivent vendre plus chers des livres ne touchant donc qu'un lectorat relativement fortuné, contribuant à un certain élitisme... pas terrible pour la "diversité"...

et c'est sans compter la question des formats. chez delcourt, dargaud et compagnie, les auteurs restent liés au sempiternel format couleur cartonné 46 pages. bon, j'ai rien contre, c'est très bien pour certains trucs, mais quand je vois s'empiler les tomes de donjon dans ma bibliothèque, j'en viens à me demander quel délire ça aurait pu donner tout ça en format "ciboulette"... corollaire de la question précédente: est-il vraiment nécessaire de faire tant de livres? il me semble que c'était là la question posée par l'association des débuts (ou du moins est-ce ainsi que je l'ai perçu) et notamment par un livre comme les carottes de patagonie (est-ce que ça aurait valu la peine à moins de 500 pages?)

évidemment, on n'y échappe pas, les auteurs ont leurs familles à nourrir, ils ne peuvent pas (ou plus) se permettre de prendre des risques. tant mieux pour trondheim qu'il parvienne à bien vivre de son art: ce n'est pas ça le problème. donc à qui la faute si l'édition indépendante stagne? la question reste ouverte.

148. philma - 14/01/05 18:45
Pourquoi, parce que devenir directeur de collection c'est devenir vieux, et accepter de travailler avec des maisons d'éditions à fort tirage, c'est collaborer avec l'ennemi?

Je n'ai rien contre mais c'est à peu près mot pour mot le discours de Lewis Trondheim, et des autres associés, d'il y a 10 ou 12 ans. Vive le changement !

147. Baruch - 14/01/05 18:09 - (en réponse à : ando)
Pourquoi, parce que devenir directeur de collection c'est devenir vieux, et accepter de travailler avec des maisons d'éditions à fort tirage, c'est collaborer avec l'ennemi?
Il me semble que, généralement, lorsqu'on est auteur, que ce soit de bande dessinée ou d'autre chose, on cherche à pouvoir vivre de ses ouvrages. Et il est évident que (malheureusement) il y avait plus de chance pour Sfar de vendre le Chat du Rabbin comme il l'a fait, chez Dargaud qu'à l'Asso.
Ca ne veut pas dire que ce soit une bonne chose, je ne défends pas le système, mais pour se faire bien voir dans le milieu du livre, il vaut mieux avoir de bonnes bases solides sur lesquelles s'appuyer et un bon buget pub.
De plus, chaque maison d'édition a sa propre ligne éditoriale. Ils n'auraient donc pas pu publier l'ensemble de leur production à l'Asso ou chez Cornélius. Ca permet aussi une diversité sympathique.
Quant à devenir directeur de collection, c'est une activité qui, certes, laisse moins de place à la production d'oeuvres, mais bon, c'est un choix qui permet aussi de faire monter certains "jeunes talents".

Quant à Lewis, il a affirmé vouloir arrêter de dessiner, pas de scénariser. Ce qui explique son emploi du temps chargé.

146. yancomix - 14/01/05 13:12
Hé bééé…
Quand je lis la liste des projets de Trondheim pour 2005, je me dis que ce doit être bien difficile d'être retraité…
Et tant mieux pour nous! :)))

145. helmut perchu - 14/01/05 11:56 - (en réponse à : Coach')
Yep ! Bien vu ! La honte marcel ! Houuuuuu...

144. Coacho - 14/01/05 11:51 - (en réponse à : Marcel)
Ce serait presque Moumoute qui t'aurais foutu la honte dis-donc ! ;o)

Sinon, si j'ai le temps et que ma petite me le permets, je devrais faire un tour à Album demain matin moi !

143. marcel - 14/01/05 11:38
Au temps pour moi, j'avais rate les posts 113 et 114.

142. marcel - 14/01/05 11:34 - (en réponse à : comprends pô...)
Faudrait savoir. Voici ce qu'on trouve dans les projets de Lewis sur son site.

Mister i 20/30 Septembre 2005 shampooing
Fennec avec Yoann 3/30 Octobre 2005 shampooing
O.V.N.I. avec Fabrice Parme 0/46 Janvier 2006 shampooing
Professeur Barazu avec Yves Got 22/30 Novembre 2205 shampooing

"shampooing" c'est quoi ? C'est en tant que scenariste ou juste directeur de collection ?

141. djedj - 08/01/05 10:58 - (en réponse à : ando)
Ben si je comprends la volonte d'etre "independant" procedait du refus de se voir imposer un format (46 pages couleurs), de pouvoir faire les livres qui leur plaisent sans contrainte editoriale.

A partir du moment ou les maisons d'edition traditionnelles ont evolue et se sont ouvertes, l'interet du caractere "independant" n'est plus tout a fait le meme.

Je n'ai pas eu l'impression qu'il s'agissait d'un mouvement de revendication de type economico-politique (comme en musique les "alternatifs" pour leur position face aux "Majors" - et par ailleurs, difficile de comparer Soleil a Sony...).

Quant a continuer a faire bouger le paysage editorial, un directeur de collection n'est-il pas parfaitement a meme d'exercer une influence profonde ?

140. ando - 08/01/05 04:02 - (en réponse à : ando@mail.be)
Pourquoi des auteurs de la vieille "Nouvelle Vague" independante (Trondheim, Sfar, Blain, David B, Dupuis et Berberian etc...) sont-ils passés du coté des grosses maisons d'editions (Dargaux, Delcourt...), pourquoi deviennent-ils directeur de collection ? Eux qui ont revolutionné le paysage BD au debut des années 90, pourquoi veulent-ils finir comme des vieux... ? (une maison a remboursé ?)

139. Hong-Kong_Foufou - 30/12/04 01:55
Ben & son
J'ai vu Gotlib dans une scéance de dédicaces exceptionnelle il y a deux ans (Alban y était peut être aussi???), et son trait semblait toujours assez fluide (ahah).

Au temps pour moi alors.


Baruch
Je ne comprends pas pourquoi tout ces énervements autour de la décision de Lewis. Il n'a jamais dit qu'il se retirait définitivement de la bande dessinée. On regrettera certes, sont coup de crayon, mais il continuera de scénariser pas mal de choses (dont les Donjon) et s'attachera à l'édition. Rien ne l'empêchera de revenir plus tard au dessin si l'envie lui en prend.

La question n'est pas vraiment là.
Au contraire, puisqu'on voit qu'il revient après une absence de "2 mois sans projet" avec cette idée, c'est donc qu'il n'a pas vraiment dans l'idée de s'abandonner complètement au Farnienté (tiens, pour prendre le titre d'un de ses albums.)

Ce qu'on constate c'est qu'il revient avec un livre sur le vieillissement des auteurs de BD, d'où un débat qui se creusait sur "peut-on arrêter complètement la bd?" et sur "les auteurs de BD doivent-ils arrêter à un moment ou à un autre?"


Mais bon, Farin à ouvert un autre sujet, le :
http://www.bdparadisio.com/scripts/ForItems.cfm?IdSubject=041228051327
pour en parler

138. Ben Ef His - 29/12/04 18:47
J'ai vu Gotlib dans une scéance de dédicaces exceptionnelle il y a deux ans (Alban y était peut être aussi???), et son trait semblait toujours assez fluide (ahah). Il servait le même petit crobard de la coccinelle à tout le monde, mais je pense que c'est plus dû à l'extraordinaire affluence dans la petite librairie qu'à des problèmes de doigts (un ami a une dédicace différente et bien plus riche, faite peu de temps auparavant).

137. Baruch - 29/12/04 18:43
Je ne comprends pas pourquoi tout ces énervements autour de la décision de Lewis. Il n'a jamais dit qu'il se retirait définitivement de la bande dessinée. On regrettera certes, sont coup de crayon, mais il continuera de scénariser pas mal de choses (dont les Donjon) et s'attachera à l'édition. Rien ne l'empêchera de revenir plus tard au dessin si l'envie lui en prend.
Pour avoir participé à d'autres forum sur ce thème, on a l'impression que le monde de la bande dessinée s'effondre et que c'est le deuil d'un auteur que l'on porte. Il a juste dit qu'il voulait se consacrer à d'autres choses, pas se réfugier sur une île pour ne plus avoir de contacts avec ses lecteurs.

136. Jean-no - 29/12/04 18:25
Pour ce qui est de l'arthrite, je sais que Uderzo en souffre (ce qui l'a obligé à embaucher, récemment, un encreur).

Uderzo a eu de la peine à dessiner dès le milieu des années 1970 ! Enfin à l'époque il me semble que c'étaient des problèmes de tendons, pas de l'arthrite. Il parait que c'est Marcel Uderzo, son frère, qui a par exemple encré "le domaine des dieux" (fiabilité de l'info assez faible, je ne sais plus qui me l'a dit).

135. Vieto - 29/12/04 18:12 - (en réponse à : Hong-Kong)
Pour ce que j'en sais, le Grand Marcel a cessé de publier des albums parce qu'il avait l'impression de d'avoir fait le tour de son sujet. Ce qui ne l'a pas empéché, durant de longues années, d'illustrer lui-même les petits éditos qu'il écrivait dans Fluide.
Pour ce qui est de l'arthrite, je sais que Uderzo en souffre (ce qui l'a obligé à embaucher, récemment, un encreur).
Par contre, je n'ai connaissance d'aucune maladie invalidante chez Gotlib!

134. Jean-no - 29/12/04 17:44
Deuxièmement, cette angoisse du " Je suis au sommet, je ne peux que redescendre.". Je ne sais pas comment préciser ma pensée sans être un peu cassant. Aujourd'hui, il me semble toujours un peu cavalier et réducteur de comparer ne serait-ce que 2 lapinots entre eux, puisque je trouve que Lewis s'arrange toujours pour faire quelque chose de différent à chaque fois. Comment peut-on affirmer être au sommet de son oeuvre quand celle-ci est une foultitude de patchworks incomparables entre eux? Et comment peut-on croire qu'on va "redescendre"? Comment ne serait-ce que possible?

Il est coincé, son seul moyen de se renouveler ce serait de se répéter puisque si il faisait des choses différentes de tout ce qu'il a déjà fait ça ne serait pas innatendu puisqu'on s'attend justement à ce que ça soit toujours nouveau :-)

En fait il faudrait qu'il fasse un remake des carottes de patagonie. Ce ne serait pas nouveau puisque ça serait un remake et ça serait inatendu.

133. eddy - 29/12/04 08:39
Patrice leconte, avant d'être réalisateur, était dessinateur dans PILOTE.
C'était dans les années 70, ils faisaient des BDs assez bizarres.

Pour re-centrer sur Lewis T, je ne suis pas du tout d'accord avec sa vision "Faut que j'arrête avant de devenir comme ces vieux auteurs qui s'accrochent."
( Je résume peut-être mal ses raisons d'arrêter de dessiner, ce qui expliquerai qu'en fait, je suis complètement à côté de la plaque)

Premièrement, je me répète, mais pour moi, l'expression "s'accrocher" ne rime à rien. Est-ce qu'on reproche à un alpiniste de s'accrocher? A partir du moment où il n'existe aucune obligation au lecteur d'acheter, laissez les auteurs vivre.

Deuxièmement, cette angoisse du " Je suis au sommet, je ne peux que redescendre.". Je ne sais pas comment préciser ma pensée sans être un peu cassant. Aujourd'hui, il me semble toujours un peu cavalier et réducteur de comparer ne serait-ce que 2 lapinots entre eux, puisque je trouve que Lewis s'arrange toujours pour faire quelque chose de différent à chaque fois. Comment peut-on affirmer être au sommet de son oeuvre quand celle-ci est une foultitude de patchworks incomparables entre eux? Et comment peut-on croire qu'on va "redescendre"? Comment ne serait-ce que possible?

Le seul truc important, c'est que Lewis plaise à son premier lecteur: lui-même. Le reste, ca marche, ca marche pas, les succès commerciaux ou d'estime viennent ou pas, c'est une autre histoire.

Par contre, un truc dont je suis presque certain: Le dessin, c'est comme le sport ou la musique: Quand on s'arrète, même si on se dit qu'on y reviendra dans quelques années, on n'y revient jamais, parce que c'est une discipline qui requiert de la pratique. Quand on s'y remet et qu'on constate tout ce qu'on a perdu, on abandonne immédiatement.

132. Hong-Kong_foufou - 29/12/04 02:00 - (en réponse à : vieto)
Ha, c'est pas vrai?
Où est ce que j'avais lu qu'il avait un problème d'arthrite?

131. Vieto - 28/12/04 22:09 - (en réponse à : Hong-Kong Fou Fou)
lorsqu'on voit Gotlib maintenant, (et encore, il a raccroché pour raisons de santés.)



???????????????????

130. Hong-Kong_foufou - 28/12/04 14:33 - (en réponse à : Ho?)
Et bin, on en apprend de belles.

N'empêche, Fred a fait aussi l'histoire du compteur et de la lune, un ans après le Corbac, et puis on l'a vu réapparaitre à droite et à gauche. (Il y a 10 ans il a participé à une spéciale de "Que Le Meilleur Gagne" avec Nagui.)

Finalement, c'est vraiment que c'est intéressant ce sujet, lorsqu'on voit Gotlib maintenant, (et encore, il a raccroché pour raisons de santés.)
Et puis, ceux qui se sont reconverti vers le cinéma ont lamentablement échoués (voir Lauzier ou Martin Veyron!)
Et d'ailleurs en parlant de ciné, il y a finalement peu de réalisateurs de cinés qui abandonnent réellement non plus (Tiens, regardez Chris Marker vient de ressortir un film expérimental!) ou d'auteurs de livres (Hugo, Lamartine on écrit jusqu'au bout, et jetez un coup d'oeils à vos vieux manuels de littérature, en général la date de leur dernier livre n'est pas loin de celle de leur mort, quant elle n'est pas posthume. Tenez, rien qu'en SF : Asimov, Clarke ont écrit jusqu'à 80 ans, et il a fallut une bonne parkisonite pour que Van Vogt arrête.)

Tiens, y a pas eu de sujet "mon dieu, mais que fait-on des vieux auteurs de bd une fois qu'ils sont usés?" sur le forum, parce que la discussion peut-être hyper intéressante.

129. stanislas - 23/12/04 11:35
Ben il avait arrêté la BD à la fin des années 80, il en a fait une grave dépression qui l'a conduit à l'asile, et c'est là qu'il a eu l'idée du Corback aux baskets en fait (d'où le psychiatre un peu farfelu), finalement ça a eu du bon car il a pu faire l'un de ses meilleurs albums.

128. Thâaphaëd - 23/12/04 11:19 - (en réponse à : collection théorique)
La collection théorique en question est une nouvelle venue au catalogue de l'Asso : la collection Eprouvette. Elle s'attachera au médium même de la BD.
Il y est aussi prévu un essai/pamphlet de Menu pour le début 2005.

127. marcel - 23/12/04 11:16 - (en réponse à : stanislas)
Hein ?... C'est quoi cette histoire avec Fred ?!...

126. stanislas - 23/12/04 11:08
Par charité alors :)
Ceci dit, Eddy a raison, sans BD certains auteurs ne sont plus rien, ainsi quand Fred avait arrêté la BD il s'est retrouvé à l'asile !

125. Manu Temj - 23/12/04 09:24
Désolé stan (je peux t'appeler stan ?), mais je suis assez d'accord avec Eddy.

D'autant que Raoul Cauvin a encore un large public et qui ne le lit pas que par habitude. Alors, on dira ce qu'on veut...

124. eddy - 23/12/04 08:56
Beuh! C'est petit, ça...

Juste comme ça: un jeune prof de fac voyait un vieux professeur s'accrocher à son métier que son grand âge ne permettait plus d'assurer convenablement. Tout le monde se demandait pourquoi il ne raccrochait pas.
Puis le jeune prof est devenu vieux et a découvert avec horreur pourquoi le vieux restait: PARCE QU'IL NE SAVAIT RIEN FAIRE D'AUTRE!

Les vieux dessinateurs de BD continuent, et moi je trouve ça bien. On n'est pas obligé de lire, les collectionneurs aigus font ce qu'ils veulent, mais putain, laissez les scénariser ou dessiner! Schultz est mort juste après avoir arrêté, Pratt malade allait mieux quand il dessinait. Tant qu'ils peuvent, qu'ils fassent! Si c'est pas bon, on re-lira ce qu'ils ont fait de bien, et puis c'est tout!
C'est con à dire, mais un vieux dessinateur, tant qu'il dessine, c'est qu'il est heureux et vivant. Retirez-lui ça, il est fini.

123. stanislas - 22/12/04 21:08
J'espere que Raoul Cauvin va participer.

122. Lacon de Témor - 22/12/04 18:09
Ce livre serait une tentative d'explication de la part de Lewis Trondheim d'expliquer le recul pris récemment vis à vis de la BD, avec les participations de divers auteurs qui donnent leur point de vue sur le "vieillissement" des auteurs de BD, comme par exemple Yvan Delporte. Ce sera le premier volume d'une nouvelle collection (théorique) à l'Association.

121. Moi - 21/12/04 21:12 - (en réponse à : larry underwood )
Bin à part que c'est censé revenir sur les raisons de son retrait de la bande dessinée je crois pas qu'on puisse en savoir plus...

120. larry underwood - 21/12/04 15:43
annoncé pour janvier à l'Asso, "Désoeuvré", de ce cher Lewis... quelqu'un en sait plus ?

119. larry underwood - 03/12/04 18:27
sauf que Pat Boon le Grèle critique systématiquement la lisibilité là où ça ne dérange manifestement que lui. Il faut donc inverser le problème : ce ne sont peut-être pas les BD qui manquent de clarté, mais Pat Boon qui devrait nettoyer ses vitraux.

118. philma - 02/12/04 22:30
Sauf que pat Boon analyse le fond de l'oeuvre et surtout sa lisibilité, d'un point de vue technique, mais rien à voir avec des pinailleries à la bodoï .

117. Vieto - 02/12/04 21:56 - (en réponse à : Larry)
Excellent pastiche, ma foi :-)
A mon avis UDG-Pat va se sentir flatté ;-)

116. Gillix - 02/12/04 20:51 - (en réponse à : Larry)
mdr


... mais j'ai failli te croire sincère... au milieu du post... mon côté naïf ?

115. larry underwood - 02/12/04 18:13
allons, soyons sérieux. Il est évident que Mildiou accuse une sérieuse faiblesse de découpage, ça sent l'oeuvre de jeunesse. Je n'ai pas le bouquin sous les yeux, mais que je me souviens qu'en le feuilletant rapidement à la bibliothèque il y a 5 ans, ça m'avait marqué. Page 45 par exemple, il manque une vignette. Ce n'est pas essentiel, mais ça gêne ma lecture. Page 67, vignette 5 : le plan est trop rapproché sur lapinot, à cet endroit il fallait un plan large. Même chose page suivante, vignette 3, cette fois le plan d'ensemble est inutile, et le raccord ne se fait pas comme il faut avec l'image qui suit. d'autres incohérences : le livre ne fait pas le nombre de pages normales, ça saute aux yeux. Je ne comprends pas quon puisse surévaluer un tel album. le plus étrange reste encore que Trondheim s'obstine : lapinot se bat sans cesse de la main droite, alors que les lapins sont naturellement gauchers. Un véritable auteur comme Maxime Gémont, dans Histoires de la poule, le démontre beaucoup mieux. la reconnaissance de Trondheim reste bien mystérieuse.

114. helmut perchu - 02/12/04 13:50
Aprés avoir posé la question à Delcourt, voici leur réponse :

Question de Helmut : "Des bruits circulent ici et là disant que Lewis Trondheim deviendrait directeur de collection chez Delcourt... Est-ce aussi vrai que les prédictions d'Elisabeth Teyssier ? Si non, peux-ton avoir des infos ou ce projet est-il encore "secret défense" ?"

Réponse de Delcourt : Lewis Trondheim lance en effet chez nous un nouveau label bd jeunesse, shampoing. Les premiers titres devraient paraître fin 2005, début 2006. C'est tout ce que nous pouvons dire aujourd'hui

113. Gaïs - 30/11/04 15:52
Les auteurs prévus pour la collections Shampooing seraient (de mémoire) Cizo, Winschluss, Matthieu Sapin, Joann Sfar, David B, Stan & Vince, Christophe Blain, Riad Sattouf.
Je crois qu'il y en a d'autres du même genre mais je ne m'en souviens pas.
A priori pas de nouveaux auteurs.
(source de l'info : Lewis Trondheim au Salon du livre de jeunesse)

Biensûr il n'est pas à exclure qu'il se foutait de ma gueule quand il a cité tout ce beau monde...

112. Moi - 30/11/04 08:44
Et si on revenait sur le scoop-de-la-mort de Taaphaëd soit la nouvelle carrière de Lewis Trondheim en tant que directeur de collection chez Delcourt ? Est-ce que quelqu'un en sait un peu plus ? Est-ce qu'il n'y aura que les auteurs recensés ici (soit des auteurs qui ont déjà largement fait leurs preuves) ou la collection aura-t-elle aussi une vocation de découverte de nouveaux auteurs ? Et est-ce que ces auteurs arrêteront ou diminueront leurs travaux dans la collection poisson pilote ?

111. Vieto - 29/11/04 22:20 - (en réponse à : Lien)
Au fait, vous trouvez quoi d'extraordinaire, à Mildiou?
C'est un Oubapo que j'aurais pas reconnu? A part Richard en vrai méchant, j'y ai pas vu grand chose de si terrible...


Le meilleur ami de Larry, UDG alias Pat Boone, t'expliquera que ce bouquin est un chef-d'oeuvre de découpage.
J'y vois pour ma part une sorte d'exercice de style un peu comme les Carottes de Patagonie.

Mon oeuvre fétiche est, comme Coacho, Approximativement.
Et Donjon Zenith. Et Lapinot. Et Le Pays des trois Sourires.
Inconditionnel, moi?

110. larry underwood - 29/11/04 21:50
toutes façons, Trondheim c bon par où qu'on le prenne, alors y a qu'à essayer n'importe quel album.

109. ToFrA - 29/11/04 21:42
Dans les lapinot je te conseil plus particulièrement Blacktown (que j'adore), Slalom (que j'adore), La vie comme elle vient (que j'adore) et Vacances de printemps (que j'adore). Et le reste aussi (...).

108. helmut perchu - 29/11/04 21:17
Comme marcel, je conseillerais Lapinot (Dargaud avec un plus pour Slalom et un moins pour l'accélerateur atomique) et Approximativement auquel je rajouterais Mildiou qui est un petit bijou d'humour aburde...

107. ToFrA - 29/11/04 20:28
Mildiou est génial! 110 pages de course poursuite, avouez qu'il faut être un génie pour tenir en haleine le lecteur avec ça!

106. CoeurDePat - 29/11/04 18:51
>> sauf qu'il me semble que le Pays des Trois Sourires, que je n'ai jamais lu, mériterait d'y être non

J'ai adoré cet album, mais je sais que c'est loin d'être le cas de tout le monde. C'est pour ça que je ne l'ai pas cité en tant qu'album grand public.

>> Au fait, vous trouvez quoi d'extraordinaire, à Mildiou?
C'est un Oubapo que j'aurais pas reconnu?

Je ne crois pas que ce soit de l'OuBaPo, ou alors comme Imbroglio et Les aventures de la fin de l'épisode : un exercice OuBaPien avant l'heure.
Moi ce qui me plaît c'est que c'est un délire total et qui va crescendo, ponctué de dialogues absolument savoureux, de situations absurdes, et qui finit en sucette. :D

105. Lien Rag - 29/11/04 18:36
Au fait, vous trouvez quoi d'extraordinaire, à Mildiou?
C'est un Oubapo que j'aurais pas reconnu? A part Richard en vrai méchant, j'y ai pas vu grand chose de si terrible...

104. Lien Rag - 29/11/04 18:34 - (en réponse à : CdP)
Effectivement, ta sélection est intéressante et je pense la retenir (sauf qu'il me semble que le Pays des Trois Sourires, que je n'ai jamais lu, mériterait d'y être non?), merci.
Mais le site ne répondait pas à ma question, c'est tout et cela ne vaut pas condamnation à l'autodafé.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio