Miller, géant de la BD ou indésirable ?

Les 363 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8


63. Marcello - 23/03/07 15:07 - (en réponse à : le truand)
cher monsieur, je vous remercie pour cette intervention de qualité.

62. Marcello - 23/03/07 15:04
... qu'est ce qu'il raconte celui-là? il en a après la mythologie nord-germanique... mais il est bizzare celui-là, qu'est ce qu'il fait? qu'est ce qu'il a?. mais c'est qu'il nous la rejouerai fahrenheit 451 ou 1984. Curieux tri culturel... On se rappelle quand même que la civilisation Romaine s'est batit sur l'esclavage... Donc si je suis bien le raisonnement... les américains qui ont suivit la série "Rome" à la télé on compris que finalemnt s'était plutot coulos de faire travailler des mex au noir...

61. Le Truand - 23/03/07 14:55 - (en réponse à : gary underwear+marcel)
"cette bouse classique surestimée de Gladiator."...?

HEY les 2 ploucs !
Gladiator s'inspire de la philosophie de l'empereur Marc Aurèle qui se fait assassiné par son fils "Commode" dans le film alors qu'il voulait donner le pouvoir à son général Maximus Decimus Meridius.
Maximus aurait du devenir l'héritier de sa philosophie....

"L'empereur philosophe Marc Aurèle confronte ses obligations politiques avec les valeurs que ses maîtres stoïciens lui ont enseignées, mais aussi avec d'autres références : l'apport philosophique de Platon, Épicure, Démocrite, Héraclite. C'est en ce sens que les textes de Marc Aurèle garde un intérêt certain. Ils mettent effectivement en exergue une justesse éthique au sein d'une politique où l'art de décider doit toujours s'articuler à cette interrogation : veux-tu le pouvoir pour le pouvoir ou l'exercice du pouvoir ? Autrement dit, ton ambition est-elle d'obtenir la puissance, ou d'être capable à travers elle de réfléchir, dire et agir afin qu'un chemin vertueux soit tracé pour la cité ?"

Loin d'être simple à mettre en pratique, mais pas mauvais.

La bouse est plutôt réussie de ce point de vu.
Et Ridley Scott nous a encore fait un magnifique film!
Et 300 n'est pas comparable. Et comme le dit marcel,
c'est une grosse claque, tout comme Sin City
Mais Gladiator et 300 ne font pas le même cinéma malgré l'imagerie peplum!
Et heureusement !

Rendez-vous dans l'arène les 2 ploucs....

60. marcel - 23/03/07 14:51 - (en réponse à : vox)
T'es en pleine parano.
Autant y a des films que je trouve ouvertement propagandistes, autant la, franchement... C'est placer des intentions la ou on veut en voir.
Et ton histoire de Valhalla, je vois pas le rapport, personne parle de ca dans le film.

Par ailleurs, je pense que le fiasco de la guerre en Irak est en train de calmer bien des elans bellicistes dans l'opinion publique americaine et qu'il faudra bien plus des films hollywoodiens (qui pis est ultra-cryptes, si on suit ta theorie) pour changer ca.

59. Marcello - 23/03/07 14:49
et oui... pour sûr.

58. vox - 23/03/07 14:20 - (en réponse à : marcel)
"Ils voient meme pas le rapport."

Bien sùr que non! Ca se fait au niveau inconscient, on leur montre deux clans guerrier qui se tapent dessus il y a des siècles, c'est donc innocent. Sauf que ça tombe en plein au moment où Bush va avoir besoin de l'opinion publique pour vendre à l'Occident son attaque imminente de l'Iran. Du coup les esprits un peu faibles feront un lien inconscient entre l'Est du film et l'Est de la télé, qu'on nous montre toujours barbare et dangereux.
Pour qui?

57. vox - 23/03/07 14:17 - (en réponse à : gary)
Gladiator est peut-être une bouse, mais au moins là les soldats "de l'Ouest" finissent aux Champs-Elysées et pas au Valhalla, surtout qu'ils font face aux derniers barbares... germains! Et en tant que Français, associer "Germains" et "Champs-Elysés", ça me donne des aigreurs.

56. Marcello - 23/03/07 14:00 - (en réponse à : vox)
Calme toi, ce n'est qu'un film d'action.
Si tu veux parler de géopolitique, on peut aussi. mais c'est pas le sujet. On n'est pas QUE des brelles on est cultivé aussi, tu sais. Non t'es pas tout seul jef.

55. gary underwear - 23/03/07 14:00 - (en réponse à : Marcel)
Héhé...

Nous sommes déjà 2. Je te propose de lutter avant d'aller diner en enfer à la taverne d'Odin contre cette clique de critiques coincés, représenté ici par Vox, qui confond cinéma et livres d'histoire, et qui s'inquiète pour la jeunesse.

54. marcel - 23/03/07 13:48 - (en réponse à : gary)
cette bouse classique surestimée de Gladiator

Dans mes bras !

53. marcel - 23/03/07 13:46
En meme temps, Miller etait quand meme vachement anti-Reagan (Dark Knight et Elektra Assassin).

Et puis, serieusement, vous croyez vraiment que les americains qui vont voir ce film se disent : "Raaaaah ! Les salauds d'iraniens, faut tous les buter !" Ils voient meme pas le rapport.
Et le Soldat Ryan, c'est de la propagande americaine pour aller buter de l'allemand de nos jours ?
La BD est bien anterieure a l'election de Bush et le choix de l'adaptation est due au succes de Sin City, faut pas chercher plus loin.

52. vox - 23/03/07 13:45 - (en réponse à : bert)
Ce que je trouve nauséabond, c'est pas de montrer la guerre, la violence, etc. C'est plutôt tout ce qu'il y a autour, comme "valeurs" à deux balles. Rien que la bande-annonce est un véritable pub de propagande de droite. On retrouve les mêmes champs de blés que dans Gladiator, associés à la femme, les enfants, la famille, qui attend sagement le retour des braves dans les larmes et la fierté. Putain mais j'ai envie de vomir!
Et je ne parle même pas des dérives idéologiques plus profondes, comme le fait qu'on y utilise des signes NAZIS, comme l'arbre d'Odin, déjà présent dans le premier Conan, qui est un symbole de Thulé, sorte de contre-culture pro-supériorité de la race blanche, ou encore la phrase "Tonight, we dine in Hell!" Mais bon sang, au moins Gladiator était fidèle à l'esprit de Rome, Maximus y affrontait des Germains et promettait les Champs-Elysées à ses soldats. Ici on a une inversion complète du champ mythologique, et quand on sait que le public est majoritairement ado, c'est GRAVE.
Je sais, je prends tout ça très au sérieux, mais j'en ai ras la casquette de ces réactionnaires rampants.

51. gary underwear - 23/03/07 13:40
le problème des critiques de ciné bobo, genre Libé, La bande à Bonnot de France Inter, etc, c'est peut-être qu'il se font une trop haute opinion du cinéma. Une méga industrie, souvent vulgaire, du divertissement. Devant laquelle la bd n'a pas à rougir. Pourtant c'est le contraire dans les mentalités. Si la bd est réacs/bas du front on lui pardonne, c'est normal. Mais le Cinéma avec un grand C de ces critiques de merde ne devrait pas s'abaisser à CA.
CA qui m'a l'air d'emblé plus intéressant, en essayant d'être novateur dans la forme, que cette bouse classique surestimée de Gladiator.

50. jfchanson - 23/03/07 13:38 - (en réponse à : jfchanson@hotmail.com)
Je n'ai pas vu le film mais j'ai la BD depuis quelques temps. J'y replonge avec plaisir assez souvent. Le dessin et la mise en page sont époustouflants. La description de Sparte n'est pas si complaisante que celà. Le format inhabituel et son utilisation font beaucoup au charme de la BD.
J'ai donc très envie d'y aller.
En plus, j'ai vu le précédent du réalisateur,G Snyder, qui m'avait scotché. Un remarquable remake des morts vivants de Romero, teigneux, politique et très maitrisé.
J'ai donc très, très envie d'y aller.
Ne doit on pas raconter une histoire car les gentils sont blancs et les méchants basanés ?

49. Bert74 - 23/03/07 13:35
heu ... fascisante... (c'est pas de la télécopie...)

48. Bert74 - 23/03/07 13:31
Cela dit c'est pas nouveau-nouveau la vision Nietzscheenne-mal-digéré de Miller : il y a toujours eu cette tendance un peu facsisante dans ses BD. Déjà les milices de Batman à la fin de Dark Knight c'était limite.

Le problème c'est qu'il met une grande partie de son talent dans sa recherche du premier degré, et, du coup, contrairement à Moore ou même Garth Ennis, ne laissent aucune clé pour prendre du recul.
C'est quand même difficle de traiter des sujet comme la guerre, la mort, ou autre en essayant de garder son premier degré et sans se faire accuser d'idéologie nauséabonde.

On l'a souvent reproché aux films de Carpenter, ou de Verhoven (Starship Trooper)

47. vox - 23/03/07 13:31 - (en réponse à : en même temps)
"Adapté d'un «roman graphique» (pas une «BD», c'est vulgaire)"

Encore un gratte-papier qui ne sait pas de quoi il parle...

46. vox - 23/03/07 13:26
Putain vous me gonflez avec cette hypocrisie! J'ai la flemme de le retrouver mais quelque part, j'ai un numéro de Wonder woman (on ne rit pas) qui date des années 80, Reagan donc. Eh à un moment, il y a une conversation entre Diana (Wonder woman) et sa mère Hippolyte, la reine des Amazones. Le sujet porte sur les troubles de cette époque, et Hippolyte commente en déclarant : "J'ai vu le mal gagner en puissance depuis quelques temps..."
Autour d'elle on voit plusieurs dessins illustrant l'idée, un hold-up de banque, etc. Et devinez qui on voit : l'Ayatollah Khomeini! Dans un comic pour la jeunesse! Bordel mais ça m'avait déjà choqué à l'époque!

45. gary underwear - 23/03/07 13:22
"mais à chaque plan on se croirait dans une toile de nicolas poussin, david ou géricault, tout trois qui auraient fait un stage chez frazetta."

Voilà qui donne envie. Ce bon vieux frazetta... Toujours de ce monde ? Que pense t'il du film, lui qui si je me souviens bien est/fut un adepte du culturisme, des tablettes de chocolat. Comme Robert Erwin Howard, le créateur de Conan le barbare, d'ailleur. Des auteurs bodybuildés pour péter la gueule aux lavettes de critiques de ciné genre libé !

44. vox - 23/03/07 13:22 - (en réponse à : marcel)
"beaucoup d'hemoglobine et de membres coupes, c'est une boucherie"

Euh, pendant les batailles?

43. Manu temj - 23/03/07 13:17
Je n'ai pas vu le film et je ne suis certainement pas près de le voir... je voulais juste parler du livre...

Je l'ai lu pour la première fois il y a un petit mois à l'occasion de sa réédition. Autant le graphisme et la mise en scène de Miller ne m'ont pas déplus (c'était la motivation première de cet achat), autant j'avais déjà été très circonspect confronté à ce scénario... et je me retrouve dans les arguments de Libé (à part peut-être cette histoire de "justification de la guerre en Irak" un peu tirée par les cheveux. En revanche, personne ne peut nier une certaine proximité de point de vue, tout de même !)

Alors l'esthétique et le "souffle" du film peuvent sans doute plaire, elles aussi, mais si le fond reste aussi nauséabond...

Et ne me répétez pas que c'est parce que le sujet l'impose et que les spartiates, tout ça ! Ceux là iront de ce pas relire les planches de Mort Cinder (Oesterheld et Breccia) consacrées au même épisode historique et on en reparlera !

Ça ne fait pas de Miller un mauvais auteur de bande dessinée, juste un Monsieur que je n'ai pas la moindre envie de rencontrer !

42. vox - 23/03/07 13:16
"Le film est pro-bushiste ? Ah. Sacré Libération."

Ben tiens! C'est sùr que des occidentaux qui se font laminer traîtreusement (maudits métèques qui ont l'audace d'être plus nombreux) par des PERSES, c'est complètement innocent! La Perse, pour les plus crasseux en Histoire, c'est juste l'Iran actuel, et l'Empire correspond à la région Moyen-orient. Mais c'est un hasard hein, un calendrier, un agenda comme on dit!
Mais quand est-ce que les bigots assassins vont arrêter de prendre le monde entier pour des abrutis?

41. marcello - 23/03/07 12:58
Sujet 300-
Comme souvent, pour ceux qui n'aiment pas, ceux qui aiment ont des goûts de chiottes ou sont handicapés du bocal. Comme je n'ai plus de boutons depuis longtemps je n'ai pas d'état d'ame... par conséquent :

Je m'attendais au pire, genre jeu vidéo sur grand écran. mais là j'ai été soufflé. C'est du grand spectacle à ne pas laissé passé. C'est incroyablement graphique, très bd, très beau et kitch à la fois. certes c'est décalqué de la bd, mais à chaque plan on se croirait dans une toile de nicolas poussin, david ou géricault, tout trois qui auraient fait un stage chez frazetta. N'en déplaise au critiques de libé ou télérama qui n'ont pas échappé au grave déficit culturel graphique français, ça a de la gueule avec en plus des piquages éhontés à ridley scott... aaaaah que tu meurs à chaque image. Il y a bien quelques complaisances à l'attention des gentils garçons qui jouent à des jeux vidéos(monstres et rhinocéros hypertrophié), mais ça ne gene pas. la musique tombe pile poil, pompé genre gladiator. Quand au scénario n'en déplaise aux sus désignés, c'est du spartiate. 300 mecs qui essaient d'en arréter 100 000 c'est déjà pas commun dans le concept. alors les dialogues prouuut, on s'en cogne. C'est pas du bergman et on le sait quand on entre dans la salle, c'est quand même des spartiates qu'on va regarder, inutile de refaire un cours d'histoire à quiconque. si on a des complexes avec ses propres espérances culturelles on peut rester à la maison à lire Duras (cest plutot bien d'ailleurs dans un autre genre). bon bref le contenu c'est spartriate. Il ya aussi les pas éclairés qui n'ont pas suivi en sixiéme et qui sont tout étonnés que les spartiates du film soient un pouillème fachos. Bon à ceux là, je vous explique: les spartiates, vous avez comprite, les spartiates... vous voulez que je vous le redise, les spartiates... faut vous faire un dessin... Y zétaient vachement de gauche c'est bien connu, complétement à gauche toute,alter mondialistes et tutti quanti. vous n'avez qu'à voir :Que de bonnes valeurs universelles : le partage: "un coup de lance, un coup de glaive, un coup de latte dans les burnes". La générosité: "Vous m'en reprendrez bien un petit tour, c'est gratuit". l'altruisme et l'amnégation : " Vaincre ou mourir" et enfin le social : "pas de prison, pas de
prisonnier". C'est trop d'la bombe, ça finit sur un rap de banlieue nonante-trois, on sent qu'on est dans un salon de thé à gestion participative.... ah que c'est bonnard. Surtout allez voir ça... c'est comme une fraise tagada, si vous voyez ce que je veux dire.

40. Bert74 - 23/03/07 12:33
C'est vrai que le côté outrancier (ou grand-guignolesque pour certains) est déjà bien présent dans la BD, qu'il ne faut en rien considérer comme une BD historique. Le propos de Miller n'est pas là au départ.

"300" c'est un peu Sin City en costume (d'ailleurs la référence aux thermopyles est déjà présente dans l'épisode "Le grand Carnage"), et, comme Sin City, est outrageusement exagéré dans la narration : propos empoulés, scènes oniriques, couleurs (N&B pour Sin City) très maniérées.
Avec tous ça, il est vrai que les personnages antiques ont plus l'air de rockstar ou de héros de jeux vidéo qu'autre chose.

Mais c'est exactement la dimension recherchée dans la BD, le "souffle" qu veut donner Miller.

Si le film est dans cette veine, ça va me plaire, car j'ai adoré la BD, comme j'ai aimé l'ada^ptation de Sin City.

Le seul problème qui subsite est que je me demande encore à quoi sert ce genre d'adaptation à l'image près... La Bd est suffisamment riche pour s'en passer à priori....

39. Fred Boot - 23/03/07 11:12 - (en réponse à : Le Truand)
Non, vous avez raison: ce film est clairement qualibré pour un public d'esthete et certainement pas pour les nerds de base qui arriveront encore à comparer cela à du Milius. Je dois être aveugle.

Mais bon: CHACUN SON SALE GOÛT !

Je préfère le mien.

Nonobstant, je n'ai pas lu la bd. Peut-être que c'est pire ! Cette perspective est proprement étourdissante.

Allez, zou, je pars.

38. marcel - 23/03/07 11:10
Pour ce qui est des qualificatifs du film, le cote grand-guignolesque est tout a fait exact (beaucoup d'hemoglobine et de membres coupes, c'est une boucherie) mais je refute les 4 autres : cretin (le scenar est au contraire tres malin), mal fichu (au contraire, la narration est tres equilibree, ce qui est rare dans les productions hollywoodiennes), moche (si tu trouves le dessin de Miller et Varley moche...) et assomant (pas une seconde d'ennui).

37. marcel - 23/03/07 11:04
Les vingt premieres minutes, justement, ne donnent pas une indication correcte sur le reste du film. J'ai ete moi aussi effraye au debut par l'imagerie "nazifiante". Mais c'est juste un beau spectacle, une claque visuelle, une histoire bien huilee. Moi qui deteste les "films de bataille" (j'ai dormi au cinoche devant Gladiator et le Seigneur des anneaux -- sur deux des episodes -- et devant ma tele pour Brave Heart), je ne me suis pas ennuye une seule seconde.
Maintenant, si des qu'il y a une bataille contre un envahisseur, ca rend une oeuvre "bushiste", "le vent se leve" est pro-bush.

36. Le Truand - 23/03/07 10:48 - (en réponse à : Fred Boot )
C'est donc ça !
Je suis un ado boutonneux et j'ai mauvais goût....

35. Bert74 - 23/03/07 10:42 - (en réponse à : Fred Boot)
Et par rapport à la BD d'origine ?
Tu l'avais lu ? T'avais aimé ?

34. Fred Boot - 23/03/07 10:38
Le film est pro-bushiste ? Ah. Sacré Libération.

C'est juste un film très con. Donner une portée politique à ce spectacle grand-guignolesque pour ados boutonneux, c'est trop lui faire d'honneur. De toute façon, si l'on dit que ce film est crétin, mal fichu, moche et assomant, il y en aura toujours pour dire que c'est justement pour cela que c'est culte. Chacun son sale goût. C'est même pas du cinéma. Pour moi, ça n'existe déjà plus.

J'avoue: j'ai abandonné au bout de 20 minutes. Mais comment puis-je juger du film dans son ensemble alors ? Simple: quand tu commences à bouffer un steack qui a une sale odeur, tu ne vas pas le finir pour voir s'il est avarié, non ?

Gardez votre argent et votre temps pour autre chose. Vraiment.

33. Sergio - 23/03/07 07:42
Un billet assassin de Libération : This is merdaaaaaaaaa (reprise du "This is Spartaaaaaa" du film).

32. Fred Boot - 23/03/07 06:09
Un backroom branchouille du 3e arrondissement peut-être ? Sinon je vois pas...

31. vox - 22/03/07 20:27 - (en réponse à : gary)
Bah, des Spartiates aux yeux bleus qui espèrent finir au Valhalla, je crois qu'on voit l'idée non?

30. marcel - 22/03/07 17:12
OVNI. Super fidele a la BD. Grosse claque.

29. gary underwear - 22/03/07 17:08
Bon alors, 300 ? Grosse merde ? Réac, etc ?

Vaut-il mieux en rester à la bd, que je n'ai pas lu, si tant est que l'oeuvre originale vaille le détour ?

Pourtant l'idée de base et ce titre, 300, ça arrache et il faut reconnaître que Miller a du flair.

Sur Sin city :
Si cette série déçoit passé le 1, le dénommé Alfred, très critique en dessous, oublie que le fond simpliste colle parfaitement à la forme, le noir & blanc tranché. C'est cohérent. Ce contraste ultime ne fait pas dans la finesse et les histoires déjà vu, lu, entendu, non plus.

28. sylged - 26/09/00 11:48
Puisqu'on a dévié du sujet sur Miller pour évoquer plus généralement la BD US et ses adaptations cinématographiques, j'ai trouvé fort réussi X-Men. Je suis allé le voir en m'attendant presque à un navet, et en fait c'est un bon film qui a réussi à transposer à l'écran l'ambiance du comics. Même ma copine a aimé, alors qu'elle n'avait jamais lu un épisode des X-Men avant. Allez donc au cinoche !

27. Thierry - 23/09/00 04:32 - (en réponse à : Spiderman retarde)
La Columbia a décidé de se donner une marge de sécurité en repoussant en mai 2002 la sortie américaine de Spider-Man qui était jusque là prévue pour novembre 2001. Le tournage lui-même a été retardé et ne commencera qu'en janvier prochain. Même si les producteurs s'en défendent, ce changement prend en compte la possibilité, chaque jour plus précise, de voir l'ensemble de la production hollywoodienne paralysé par les grèves au printemps prochain. Il y a toutefois un petit problème à l'horizon. Un autre film assez attendu a prévu de sortir en mai 2002: l'Episode 2 de Star Wars.
(Source: Variety)

26. Rascal - 23/09/00 02:12 - (en réponse à : @again)
Tiens, je me demande ce que Miller pense de cette greve. Cet agitateur diplome ;0)

25. Rascal - 23/09/00 02:11 - (en réponse à : a Thierry)
D'apres ma source (Entertainment Weekly #559) Le Spiderman, AI de spielberg ainsi que Jurassic Park III (oui ca fait peur!) Harry Potter (le film base sur le best-seller) et Lord of the Rings de Peter Jackson ne seront pas affecter par cette greve. Donc ils ne devraient pas etre retarde.
Autre info c'est Alex Ross qui bosse sur le design du costume de Spiderman, on a vu pire ;)
A+

24. Thierry - 22/09/00 23:26 - (en réponse à : a Rascal)
Tu oublie aussi le Spiderman (Elijah Wood ou Tobey McGuire ?) qui est aussi retarde a cause de cela ;o))). Le probleme est que tous ces films risquent de se trouver dans finalement pret a la meme periode (bonjour la concurrence, et la gueguerre pour sortir son film le premier, quitte a bacler), ainsi qu'en meme temps que le prochain Star Wars, qui pourrait faire du degat.
Mais c'est vrai que c'est fou le nombre de scripts dispo sur internet (j'ai ai telecharge moi-meme plusieurs dizaines, dont quelques Batman et le Superman de Kevin Smith). Et si un Chrichton ou un AK Walker se fait des c*** avec ses scripts, ce n'est pas le cas de tous.
Si ca peut permettre a quelques europeens, asiatiques ou autres de penetrer le marche US, c'est vrai que c'est pas plus mal (on sait faire au moins aussi stupide qu'eux quand on s'en donne la peine ;o)))
A+

23. Rascal a Thierry - 22/09/00 21:52
News tout aussi officielle, l'industrie audiovisuelle US se prepare a un mouvement de greve tres important le mouvement prochain. Les scenaristes puis les acteur (cine et TV) vont cesser le travail tant que leur syndicats respectifs ne seront pas arrive a un accord concernant , notament, les droits des oeuvres qui sont ou seront disponibles sur internet.
En bref, sa rigole pas a Hollywood ;0) Les studios parlent deja d'un ete 2001 noir avec des pertes colossales en centaine de Million de dollars... Ce qui nous amene a Batman V qui comme de nombreux projets prevus pour l'ete 2001 qui devrait entres en production maintenant. Ils sont tous repousse, d'un an voir plus. La liste inclue Batman V, Men in Black 2 et Jumanji 2... Tu me diras c'est peut-etre pas une grosse perte! Mais c'est aussi le cas du prochain Tarantino et du prochain Cameron... Cette penurie va d'abord toucher la TV, qui manquera de programme des Avril/Mai... C'est mal barre pour la 8eme saison d'X-Files ;))
Toujours est-il que cette greve va tout de meme permettre a certaines productions etrangeres de s'incruster aux US. Un juste retour des choses, ne direz-vous... En attendant qu'une meme vague de greve touche le cinema europeen...
Bah! Il nous restera touours la BD!
A+

22. Viola - 22/09/00 21:30
Miller est un géant de la bd. Auparavent, je n'appréciais guère les héros américains, (Hulk, Spiderman, Witchblade...) jusqu'au jour où je suis tombé sur "Yellow Bastard". Le déssin m'a étonné en bien. Pour moi cela était vraiment un style innovateur. Sin city, est une réussite graphique. Bien que le scénario n'est pas des plus original.

21. Thierry - 22/09/00 17:56
news officielle, le 5e Batman sera realise par Darren Aronofsky (Pi, Requiem for a dream), avec sans doute Brad Pitt et devrait etre base sur "Batman: Year One". Frank Miller serait implique dans l'ecriture du scenario.
A+

20. Thierry - 21/09/00 20:17
ben, elle est tres bien, la Nancy, quand elle danse avec son lasso :o))

19. sylged - 21/09/00 19:02
Il est vrai qu'il y a chez Witchblade quelque chose de plus... de plus... expressif que dans les tronches de Sin City. Je ne trouvais pas le mot...

18. Thierry - 21/09/00 00:03
difficile a dire, personnellement, j'en ai vu quelques uns dans un magasins de comics, et il y avait aussi une charmante tete blonde qui etait plutot interesse par une figurine Witchblade ;o))

17. Briard - 20/09/00 23:20 - (en réponse à : merci Thierry pour cet article)
On peut très facilement voir ce jouet dans les librairies de comics. Il me semble que comme beaucoup d'autres, c'est un jouet pour adultes. Pour adultes ? Oui, car étant donné leur prix, les jouets tirés de comics (et ils sont légions) me paraissent inatteignables pour n'importe quel enfant. Et puis ces jouets sont vendus exclusivement en librairies spécialisées, où je n'ai jamais vu une seule tête blonde.
Il me semble donc que tous les prétextes sont bons pour alarmer les pauvres parents.
Evidemment, je n'ai sur cette histoire qu'un point de vue européen. Mais les jouets Marv sont-ils réellement si populaires aux USA ?

16. Thierry - 20/09/00 16:57
Etats-Unis. Death Row Marv, le nouveau jeu qui fait fureur est une figurine à électrocuter.
Bourreaux en culottes courtes
Un samedi d'après-midi pluvieux, dans une quelconque bourgade des Etats-Unis. Une gentille maman américaine concocte des cookies à sa marmaille, quand surgit l'inévitable plainte : " Maman, je m'ennuie ! " · quoi la mère répond, souriante : " Pourquoi ne joues-tu pas à la peine de mort, mon trésor ? "

Incroyable mais vrai ! Le nouveau jeu à la mode cet été outre-Atlantique transforme en effet les chères petites têtes blondes en bourreau. Juché sur une chaise électrique, coiffé d'un casque à électrodes et attaché par des sangles de cuir, le tout plus vrai que nature, Death Row Marv (littéralement : Marv le condamné à mort) est une poupée de 15 centimètres de haut, masculine au look de dur à cuir du bout de ses rangers à sa mâchoire de bagarreur. Lorsque la menotte du bambin tourne l'interrupteur pour envoyer la décharge, le vilain Marv se convulse sur sa chaise, les dents serrées et les mains agrippées aux accoudoirs, tandis que ses yeux s'injectent de rouge. Après exécution, Marv relève la tête pour narguer son bourreau et lance : " C'est le mieux que vous puissiez faire, bande de mauviettes ? "

Seul petit accroc à la vraisemblance, on s'étonne que Marv soit blanc. · croire que pour mettre au point leur petite merveille, les concepteurs de la firme McFarlane Toys, qui commercialise l'engin pour la modique somme de 24 dollars (165 francs), n'ont pas étudié les statistiques sur la couleur des nombreux pensionnaires des couloirs de la mort US.

Mais Marv est un bandit qui mérite son sort. Forcément. A-t-on déjà vu un gentil innocent condamné à la peine capitale au pays des justiciers ? Son personnage est tiré d'une célèbre bande dessinée de Frank Miller intitulée Sin City. Dans la " ville du péché ", les affreux jojos se livrent à d'affreux massacres, et évidemment à la débauche sexuelle. Dans le scénario, Marv a trucidé l'assassin cannibale de sa petite amie prostituée. S'il est condamné à mort, il l'a donc bien cherché.

De nombreux rabat-joie ont osé s'indigner. Ainsi, le psychiatre Robert Schachter qui dénonce : " Les jouets ont un effet immense sur les enfants. " Ou encore Richard Dienster (directeur du Centre d'information sur la peine de mort) qui, lui aussi, vient gâcher la fête en estimant que " c'est un jouet totalement déplacé qui tend à déshumaniser les gens, à faire de la privation de la vie humaine, de la valeur même de celle-ci, une question triviale, ludique ". " · quoi faut-il maintenant s'attendre : à une poupée violée avec ses fioles de sang ? ", se sont insurgées les mères réunies au sein de l'Organisation nationale des enfants tués. Ce sont ces mêmes mères qui avaient participé à l'organisation de la Million Mum, marche qui avait réuni un million de femmes contre la vente libre des armes dans le pays, en mai dernier, à Washington. Des empêcheuses de flinguer en rond, décidément. Mais qui malheureusement ne sont pas écoutées. Même si Bill Clinton leur en avait fait la promesse, il y a trois mois, en intervenant lors de leur immense rassemblement.

Les promoteurs du jeu s'abritent derrière le sacro-saint respect du principe du " laisser-faire " mercantile. Et la figurine connaît hélas un gros succès, même si, d'après Joel Pollack, un vendeur de jouets de New York, " certains parents prennent l'air horrifié après avoir laissé leurs enfants jouer avec ". 65 000 exemplaires ont déjà été vendus depuis sa sortie au mois de juillet. La plupart des distributeurs, en rupture de stock, en sont à gérer des listes d'attentes. Remarquez que pour patienter les présentoirs offrent un magnifique panel de héros patibulaires armés et sanguinaires (voire même parfois sanglants, tel NightStrike Duke Nukem, et ses vêtements souillés d'hémoglobine). Les amateurs de frissons peuvent même prendre la place du vilain Marv. Un centre de jeux vidéo propose en effet, entre autres gadgets, une réplique de la chaise électrique qui, contre une petite pièce se met à vibrer, simulant l'exécution.

Death Row Marv est déconseillé aux enfants de moins de treize ans, selon l'emballage. Mais de nombreux enfants bavent devant la machine bien avant d'atteindre cet âge. Ainsi Isaac, interviewé par le Washington Post alors qu'il massacre sans fin l'exemplaire de démonstration du magasin. " C'est super cool. Il me fait penser à Frankenstein. " Isaac n'a que onze ans. Mais la valeur du bourreau n'attend pas le nombre des années.

Candice Goupil
Christ Olivier avait deja parle de cette figurine (qui est effectivement pas mal du tout). Je vous jure que c'est vrai, cet article est extrait de l'humanite.

15. Nice Guy - 25/08/00 16:19
J'ai pu voir deux morceaux d'épisodes de Rusty & Big Guy sur le cable. Techniquement c'est très bien fait ( pour un DA TV). Pour l'intrigue, Rusty est trés exalté et ne sait pas qu'il y a un homme dans Big Guy... Le ton est plutot léger... C'est un DA... TV... américain... Voilà, voilà, voilà...

En ce qui concerne Miller et la violence.
Je ne trouve pas que Miller soit particulièrement violent, des auteurs comme Ennis ou Ellis affectionnent tout autant l'ultra violence et les ambiances glauques tout en étant très 'mainstream'. La spécificité de Miller est qu'il raconte des histoire au premier degrés. Chez lui, pas de décalage, on ne se moque pas.
Pour faire une analogie avec le cinéma, ses BD sont dans le style de 'Escape from New York' et non de 'Escape from LA'. C'est pas plus mal.

14. Sirkowski - 24/08/00 06:48 - (en réponse à : @hotmail.com)
C'était bien Rusty & Big Boy. Mais Fox l'a cancelé après quelques épisode seulement (sûrement pour le remplacer par des reprises de Saved by the Bell =p).

Frank Miller à aussi écrit le screen play de Robocop 3. La preuve que les meilleurs sont aussi capable du pire ^_^



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio