Bd et écologie

Les 106 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3


106. longshot - 11/09/22 12:27
Ah tiens, j'avais failli écrire : peut-être parce que ça tourne toujours bien sur des machines un peu anciennes…

105. longshot - 11/09/22 12:25 - (en réponse à : heijingling)
Pour l'environnement je sèche, mais tu peux assez facilement installer une version de linux (Ubuntu est peut-être la plus répandue, moi j'aime bien Mint) à côté de ton Windows (voire à la place). Il suffit de télécharger le fichier, suivre les instructions, normalement ça ne devrait poser aucun problème (sauf parfois sur les machines les plus récentes, parce qu'il faut le temps pour développer les pilotes pour les nouvelles cartes graphiques etc. Mais sur une machine qui a disons plus d'un an ça devrait passer crème.)

104. Lien Rag - 11/09/22 12:21
Deux raisons, principalement : la plus importante étant que Windows étant un système d'exploitation extrêmement gourmand, il demande des machines puissantes, et donc de renouveler régulièrement sa machine.
Or le principal coût écologique de l'informatique est la fabrication du matériel.
Donc mettre un Linux¹ qui permet, en étant plus léger, de garder sa machine 10 ans ou plus, offre un gain important sur ce point.

La deuxième est que la télémétrie permanente de Windows consomme des ressources en bande passante et en temps CPU.


¹ Ou un *BSD ou un Haiku ou The HURD, mais là faut quand même s'y connaître alors que des distributions comme Linux Mint sont destinées au grand public et sont faciles à prendre en main.

103. heijingling - 10/09/22 16:27
En quoi Windows est plus destructeur que d'autres systèmes d'exploitation, comme Mac ou Android?
Et dans la mesure où mon ordinateur (Samsung) inclus d'office Windows 10, comment je fais pour le virer, et je le remplace par quoi (vu que je ne connais rien à l'informatique)?

102. Lien Rag - 10/09/22 15:30 - (en réponse à : suite au 94 : écologie et numérique)
Et bien entendu (j'avais oublié de le dire tellement c'est évident), virer Windows de vos machines.

101. suzix@bdp - 01/09/22 11:31
88. heijingling - 31/08/22 14:45
Sur le sujet de choix de société [...]

99. pm - 01/09/22 10:56
[...]Bien qu’a priori contre intuitif le référendum n’est bien souvent que pseudo démocratique et le marchepied des dictatures.


Pour moi, il n'y a pas de "choix de société". Cela n'existe pas. La société ne choisit pas son destin. Une minorité agissante fait évoluer les choses (en positif comme en négatif, exemple avec les Talibans en Afghanistan) puis une minorité (parfois différente) administre le bordel. Le reste de la population se contente de suivre le parcours fléché avec plus ou moins d'entrain et de révolte.
Du coup, un référendum "honnête" (entendre par là que les questions ne sont pas orientées ou omises et que le résultat est respecté) redonne le choix à la "société".

100. suzix@bdp - 01/09/22 11:25
YaaaaaaaaaaaaaaaattttttttttttttttttttttttTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA!!!!!

99. pm - 01/09/22 10:56
À part, éventuellement, sur des sujets locaux très précis, il ne faut surtout pas faire de référendum. Non seulement les gens ne répondent pas en fonction de l’intérêt général mais n’ont souvent pas les connaissances nécessaires pour répondre sérieusement à une question complexe où la réponse par oui ou par non est trop binaire. Donc ils ne répondent pas à la question posée. En fait ils transforment le référendum en plébiscite par rapport à celui qui pose la question, généralement le monarque républicain en place. Bien qu’a priori contre intuitif le référendum n’est bien souvent que pseudo démocratique et le marchepied des dictatures.

98. suzix@bdp - 01/09/22 07:40
Sinon pour les choses à réguler, il ne vaut peut-être mieux pas demander aux français style referendum parce que ça risque de supprimer toutes les activités minoritaires!

https://fr.yahoo.com/news/superprofits-jets-privés-français-régulation-133005440.html

Un peu comme moi avec mon aversion pour les loisirs à moteur (à pétrole) que j’ai listés hier !

97. suzix@bdp - 01/09/22 07:36
Ca doit être l’explication entre les 1200m2 et les 4800 si proche des 5200.
Mais cela n’explique pas que si on divise la surface agricole par les habitants, on est largement en déficit alors que l’article dit qu’on n’y est pas.

96. heijingling - 31/08/22 20:53
Nuance (de taille), c'est 1.200 m² d'empreinte sol pour un régime entièrement végétal, donc végétalien (ou vegan comme on dit maintenant), pas végétarien (qui ne mangent pas d'animaux mais mangent des produits d'origine animale, laitages, œufs, miel, et ont donc aussi une empreinte relativement forte en particulier à cause des laitages).

95. suzix@bdp - 31/08/22 19:57
1200m² pour un végétarien et 4800m² pour le français moyen (viande une fois par jour ... seulement!? Bizarre) et 5200m² pour un gros mangeur de viande. Pareil bizarre vu qu'un gros mangeur en mangera 2 fois par jour et une grande quantité.

Calculs bizarre mais article intéressant. Sachant que la France a dans les 27 à 28 millions d'ha cultivables (28,7 d'après l'article). On est à la limite avec notre conso actuelle d'après l'article mais en faisant le calcul, il me semble qu'on est en déficit ... 28.10E6 / 0,48 = 58 millions de français. Et on est 66 millions non!? ...

94. Lien Rag - 31/08/22 19:23
Rappel : c'est le streaming (en HD) de vidéos qui coûte cher en bande passante et (secondairement, il me semble) en CPU, donc le torrent est bien préférable.
Par ailleurs, un autre moyen de diminuer les coûts inutiles est de bloquer les pubs (grosses consommatrices elles aussi, surtout les pubs animées).

93. suzix@bdp - 31/08/22 16:39
Pour moi ce n'est pas le % du CO2 émis qui compte mais son utilité ,sa grande utilité, son inutilité ou sa complète inutilité. Reste à définir (ou décider de) ce qui est utile ou non.

Il y a quand même un paquet de trucs débiles et polluants qu'on pourrait direct rayer de la carte par simple décision. Je pense à tous les "sports" ou loisirs mécaniques. Formule 1, rallye, motocross en compétition ou privé, quad, jet ski (n'est-ce pas Macron l'écolo !?), hors-bords en tout genre (et donc ski nautique) ... toutes ces merdes bruyantes, polluantes et tellement beauf!


92. suzix@bdp - 31/08/22 16:23 - (en réponse à : pm)
En balayant d'un revers de la main les "petites" émissions de qq % du CO2 émis, on en arrive à considérer que l'aviation civile ce n'est aussi "que" 3% des émissions de CO2 et que les lets privés ce n'est que qq % de ces 3% ... à ce titre, en divisant bien tout ce qu'il faut en d'assez petits nombre, plus rien de vaudra la peine d'être réduit.

91. pm - 31/08/22 16:13
Une voiture thermique émet donc davantage de CO2 par année ( 1,5 t) que son poids total ( 1,2t ). On arrive grosso modo à 2,25 milliards de tonnes de CO2/an rien que pour les voitures soit 2,25 X10^12 kg ( le poids de la Terre est 2,8X10^12 plus grand)

90. suzix@bdp - 31/08/22 15:45
https://www.facebook.com/reel/345476281042340?fs=e&s=TIeQ9V

89. pm - 31/08/22 15:44 - (en réponse à : Heijingling)
Oui, enfin quand tu sais qu’une voiture thermique émet en moyenne 100 grammes de CO2 par kilomètre ( oui tu as bien lu, c’est bien par km, donc tu multiplie par 15 000 pour une année et par 1,5 milliard de véhicules, ça relativise le réchauffement dû aux vidéos ( même si toute économie est bonne à prendre).

88. heijingling - 31/08/22 14:45
Sur le sujet de choix de société, c'est rigolo ça aussi:
https://www.webtoonfactory.com/fr/serie/satanisme-et-eco-responsabilite/

87. heijingling - 31/08/22 14:34 - (en réponse à : suzix#85)
Il y a Préférence système, d'Ugo Bienvenu, dont l'accroche est que dans un futur, les mémoires des ordianteurs seront saturées, et que des autorités seront chargées de supprimer des œuvres jugées inutiles, comme les films de Kubrick, pour que les gens puissent continuer à poster des lolcats et photos de ce qu'ils mangent au restau, sans cela, il y aurait des émeutes. Toujours un choix de société.

86. heijingling - 31/08/22 14:24
Parmi les gros consommateurs d'énergie, il y a nous, ceux qui vont sur le net. Après, il y a des différences, un site blingbling comme BDGest consomme beaucoup plus qu'un site sobre comme le notre (on parle d'éco-conception d'un site). En plus, ils n'y racontent pratiquement que des conneries, agrémentées d'émoticônes débiles (et consommateurs). Interdire ce site écologiquement irresponsable serait un acte de salubrité publique.

Et ici même, on pourrait éviter d'inclure des vidéos, et se contenter d'indiquer le lien, que les autres pourraient copier/coller au choix. Oui, parce que les vidéos, ça consomme beaucoup, et ce serait pas mal de ne pas les multiplier:

"Technologie. Crise de l’énergie : et si le streaming faisait partie de l’équation ?

Courrier international
Publié hier à 16h40

Le numérique contribue pour 3 % aux émissions de CO2, selon une étude suisse. La diffusion en flux de vidéos est le service le plus gourmand en bande passante. Pour réduire la consommation d’électricité, il faudrait privilégier le son, diminuer la résolution ou la taille de l’écran.


En pleine crise mondiale de l’énergie et alors que le discours sur la sobriété prend de l’ampleur, une étude de l’Institut informatique de l’université de Zurich fait le point sur l’impact du numérique sur le climat, estimé à 3 % des émissions de CO2, rapporte Le Temps.

L’étude s’intéresse à l’usage des services en ligne comme “le streaming vidéo et audio, les journaux et les livres, ou encore les outils pour le télétravail”. Judith Bellaiche, directrice de Swico, l’association des professionnels du numérique en Suisse, qui a commandité la recherche, explique :

“Les produits et services numériques génèrent plus d’émissions [de CO2] qu’ils n’en économisent.”
Car ces nouveaux services numériques sont “plus rapides, plus pratiques, plus accessibles, toujours disponibles, gratuits ou proposés avec des forfaits avantageux, de sorte que la consommation augmente et que les émissions s’accroissent à nouveau”, poursuit-elle.

Le plus gourmand, c’est la diffusion en flux vidéo, qui “utilise 80 % de la bande passante au niveau mondial”. Selon l’étude, une heure de vidéo “génère 56 g de CO2” dans le monde, mais ce résultat “varie fortement selon les pays et les sources d’énergie”. Une heure de streaming vidéo en Suède n’émet que “3 g de CO2”, contre 10 g en France et 76 g en Allemagne. “Les réseaux les plus rapides sont ceux qui émettent le moins de CO2”, soit “2 g par heure pour la fibre optique, 4 pour une ligne classique en cuivre, 5 pour la 5G, 13 pour la 4G et 90 pour la 3G”.

Pour atténuer l’effet du numérique sur l’environnement, il faudrait donc privilégier les connexions les plus rapides et regarder ses vidéos sur de “petits écrans, dans une résolution qui n’est pas la plus haute”… Mais le mieux, écrivent les chercheurs, c’est encore de “réduire sa propre consommation”.

Une seule comparaison pourrait suffire à convaincre : “Avec 4,6 milliards de diffusions en streaming dans le monde au moment de l’étude (8 milliards aujourd’hui), la chanson Despacito, de Luis Fonsi, a consommé en moins d’un an autant d’électricité que le Tchad, la Guinée-Bissau, la Somalie, la Sierra Leone et la République centrafricaine réunis”.

Et si cela ne suffisait pas, une autre solution consiste à ne pas afficher la vidéo quand on ne fait qu’“écouter une chanson”, le son ne représentant qu’“un dixième de la quantité de données” émises pour diffuser une vidéo en ligne."


Source: https://www.courrierinternational.com/article/technologie-crise-de-l-energie-et-si-le-streaming-faisait-partie-de-l-equation

Exemple de site BD qui esssaie de ne pas être complètement irresponsable (pas du tout le genre de trucs qu'ils lisent sur BDGest, et ce n'est pas une coïncidence, ils ont tout faux sur tous les plans):
http://deconfetti.biz.st/



85. suzix@bdp - 31/08/22 13:56
Ces crises qui annoncent une crise climatique et donc humaine globale me (nous?) renvoient au sens de notre existence. J'imagine que des auteurs et artistes ont écrit et produits des oeuvres là-dessus.

84. suzix@bdp - 31/08/22 13:52
parce qu'il est pro nucléaire ?

83. Victor Hugo - 31/08/22 13:48
Après, s'il raconte des conneries pour nous enfumer.
Ah oui, il ne fait que ça c't'enculé. Il était hier sur France5 ce pourri, c'est vraiment une immonde merde.

82. suzix@bdp - 31/08/22 13:29
Le covid a poussé à relocaliser. Pas pour des raisons écolo ou siclaes mais pour des raisons économiques et stratégiques. Et au final, c'est bon pour tout le monde. Sauf pour la Chine mais elle n'a plus besoin de nous.

La guerre en Ukraine pousse à limiter notre consommation de gaz (pénurie) et de pétrole (forte hausse).

Et par dessus est arrivé cet été caniculaire en Europe, les incendies, les inondations à l'autre bout du monde.

A toute chose malheur est bon. On est en train de prendre conscience du bordel. Et là je parle pour moi en premier. Mais si j'ai les moyens de lever le pied et que je suis déjà sensibilisé à cela depuis longtemps, quid de la majorité des français? des européens ? des américains ? des asiatiques ? des africains (eux qui produisent le moins de CO2 par habitant et de loin) ? ...

En tout cas, personnellement, je vais réduire certaines activités (déplacements et loisirs), certains achats (fringues notamment), certains coûts (eau, électricité, viande (ça tombe bien j'ai jamais été très bidoche ...). Et je vais demander à ma famille de faire de même. J'ai déjà pas mal d'idées ... à voir ce qu'il adviendra. En tout cas, sans ces crises sanitaires, politiques, énergétiques et aussi sans la lecture de cette BD (oui moi aussi je suis une feignasse) je n'aurais jamais penser à les mettre en place.

81. suzix@bdp - 31/08/22 13:10
Jancovici donne les éléments de base. Et cela prend un paquet de pages. Il est réaliste. Y'a guère que le nucléaire qui peut prêter à tensions. La preuve ! (;o)

Je suis d'accord on y va tout droit. La raison est que comme il l'explique, tout est basé sur la croissance grâce une énergie très bon marché. Sans cela le système actuel ne peut fonctionner. La solution principale est de réduire drastiquement notre consommation. Et en tout : bouffe, produits manufacturés, déplacement, construction ... aucune chance que cela n'arrive sans une contrainte forte. La bonne nouvelle c'est que la crise climatique est mondiale. Incendies un peu partout, notamment en France. J'ai entendu hier que la Chine fait un plan pour être sûr de ne pas manquer de bouffe parce que les rizières en Chine ont séché! ... et à ce propos une des graphiques de la BD montre que le % des émissions de gaz à effet de serre des rizières est important. Les inondations au Pakistan et en Inde sont ingérables. Et je suis prêt à parier que les ouragans vont faire bcp de mal aux USA et dans les Caraïbes.
Malgré cela, il y a zéro chances pour qu'il y ait une véritable décision pour réduire la consommation (et notamment du charbon) ne serait-ce que de 10%. Cela entrainerait des crises économiques et donc sociales, de la famine dans les pays les plus pauvres ... donc on y va tout droit. Peut-être plus vite que prévu. Et comme apparemment le charbon (le pire) est encore très abondant (genre à ce rythme il y en a pour 100 ans, 50 ans pour le pétrole), je me disais il y a encore qq temps que je ne verrais jamais le monde apo mais en fait on y est déjà entré. La question est de savoir à quelle vitesse on y va ... et si je ferai partie des % encore en vie à l'épilogue du film. ... les chances sont maigres.

80. pm - 31/08/22 12:50
Si on voulait anticiper au moins un peu à notre niveau, on supprime les allocations familiales pour les futures naissances, les congés parentaux et le Quotient familial pour les futurs naissances. La démographie chuterait rapidement.
Mais ce ne sera pas fait.

79. pm - 31/08/22 12:41 - (en réponse à : Suzix)
Il dit juste que sans le nucléaire on se compliquerait la tâche, mais il précise bien que même avec on va vers des jours très difficiles. Pour atteindre les objectifs du moins de 2 degrés il faudrait réduire chaque année nos émissions de CO2 de 5 à 6%, soit, chaque année, autant qu’en 2020, année du Covid.
Ça ne se fera pas, ou plutôt si, mais pas de manière anticipée, trop tardivement pour être maîtrisé. Et il est probablement déjà trop tard.
Comme dit VH la Terre elle s’en remettra, l’humanité c’est moins sûr. A priori je ne crois pas à une disparition totale de l’humanité mais à une baisse drastique, genre de moitié, de la population humaine, oui, ça me semble inévitable. Et ça va se passer dans les 50 prochaines années.

78. suzix@bdp - 31/08/22 12:29 - (en réponse à : Laurent)
Il explique que chaque type d'énergie à ses inconvénients. Le nucléaire semble en avoir le moins. Il explique (j'espère que c'est vrai) que les déchets nucléaires réellement dangereux c'est une piscine. Tout le reste ce sont des "outils" ou éléments qui ont servi dans le domaine nucléaire mais pas uniquement pour produire de l'énergie. Après, s'il raconte des conneries pour nous enfumer. En tout cas, le charbon, c'est le pire, ensuite vient le pétrole puis le gaz. Pour les énergies renouvelables comme l'éolien, le solaire et l'hydraulique, il explique que cela ne suffira pas notamment parce que cela mange bcp de surfaces. Et aussi que ce n'est pas si "vert" que cela. Là où il est possible de critique son discours c'est qu'il explique que les futures centrales nucléaires produiront encore moins (presque rien?) de déchets. Peut-être ... mais il donne du crédit à venir au nucléaire mais pas aux autres énergies renouvelables. Ce n'est pas équitable. La conclusion est qu'il va falloir réduire la consommation, nucléaire ou pas.

77. Victor Hugo - 31/08/22 12:10
"- il prouve ce que l'on sait déjà : le nucléaire est une solution non négligeable pour limiter le réchauffement climatique "

Il ne prouve que dalle cette grosse merde d'idéologue malsain. Le laïus du nucléaire qui n'émet pas de CO2 c'est: "OK j'arrête de péter au lit, mais je chie dans les draps."

76. suzix@bdp - 31/08/22 10:33
72. torpedo31200 - 22/08/22 01:15 - (en réponse à : longshot - post # 71)
A New-York, tu as des appartements sans cuisine. Car au prix du mètre carré, ce n' était pas un investissement intéressant (du moins avant covid-19) et beaucoup se font livrer ou mangent à l' extérieur.

71. longshot - 21/08/22 18:14 - (en réponse à : restaurant)
Il me semble qu'en ville, ça a longtemps (je veux dire, depuis genre le XVIIIe siècle en France ?) été normal de manger à l'extérieur, tout simplement parce que les logements n'avaient ni eau courante, ni gaz, ni grand chose pour cuisiner, et que cuisiner prend du temps. Selon les circonstances, cuisiner soi-même ça peut être autant un luxe que manger dehors.


Oui, on a tous lu des romans, Balzac par exemple, avec des "pensions" de famille où tout le monde mange ensemble un repas préparé pour eux. C'était courant de manger dans la rue parce qu'il y avait moins de facilités qu'actuellement. Pas de frigo pour conserver (donc il fallait du flux pour que la bouffe ne périsse pas), pas de cuisine dans les logements (pas de gaz, pas de plaques, pas de four ... des poêles et des cheminées mais va cuisiner avec ça dans une ... chambre!). Mais à partir des 50's, voire avant peut-être, la majorité des français avaient une cuisine. Dans ma jeunesse (70's et 80's) les gens n'allaient pas au restau. C'était uniquement pour des occasions rares. Alors si, il y avait les travailleurs itinérants qui allaient à des bistrot-cantines mais pas les familles. Maintenant, je suis prêt à parier que 90% de la population française va au restau ou se commandes des plats préparés à emporter (rapide comprise) au moins 1 fois par mois et 50% au moins 1 fois par semaine. Cela ne se faisait pas il y a 30 ou 40 ans et cela s'accélère. Pour les gosses, même des classes populaires, c'est normal de classe 15€ dans un Mc Do ...

75. suzix@bdp - 31/08/22 10:23
68. torpedo31200 - 20/08/22 11:35 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 66)
Vu la moyenne d' âge du forum, je suppose que la bonne moitié des intervenants savent cuisiner un minimum.
Mais c' est amusant que tu symptomatises les plats préparés (dont la consommation est répandue depuis au moins un demi-siècle) et pas le plus récent phénomène des livraisons à domicile.
Comme si c' était normal qu' un non salarié vienne livrer chez les gens...


Ah mais je déteste le principe de la livraison de repas à domicile. Je ne le fais jamais. Même pas pour les pizzas.
Le pire ce sont ceux qui se font livrer du ... Mc Do. La première fois que j'ai vu cela il me semble que j'étais Grenoble. Je m'en souviens encore. Les mecs ils ont le choix de dizaines de restau et ils choisissent de bouffer de la merde. Ceux-là ils cumulent les tares : mauvais goût et doublement fainéants (veulent pas se faire la bouffe et ne peuvent même pas se déplacer !) ...

74. suzix@bdp - 31/08/22 10:19 - (en réponse à : heijingling #70)
Au moment où tu as posé la question, je n'avais qu'entamé la Bd de Jancovici & Blain. Je l'ai terminée il y a qq jours mais pour répondre à ta question sur mon affirmation que la société des services (je rajoute du quotidien) va dans la sens de la fainéantise somme toute très humaine, voire même très animale, il faut que je relise les 2 passages qui me semblent parler de cela. Mais globalement je n'ai pas retenu que les services permettent de faire d'autres trucs importants. J'ai surtout retenu que cela permet de buller et de faire des loisirs. Mais ce n'est qu'un détail de la BD.

J'y reviendrai en essyant de donner un avis plus complet mais globalement, j'ai apprécié cet album et cela a bcp éclairé ma lanterne. Ce que j'ai appris et que je n'avais pas intégré c'est:
- que si l'énergie ne représente que 3% du PIB (de tête), la majorité de l'activité humaine passé, présente et future en dépend. Sans énergie, c'est la fin du monde tel que nous le connaissons.
- que le développement actuel a été possible exclusivement parce que l'énergie est et a été bon marché (charbon et surtout pétrole qui est transportable). De mémoire, il dit que, en moyenne, chaque humain utilise la force de 200 personnes via les machines et donc l'énergie.
- que la seule solution viable pour ne pas cramer dans qq décennies, c'est de limiter notre consommation globale (bouffe, fringues (même 'il n'en parle pas), high-tech, électroménager, voitures, déplacements et aussi les bâtiments (il parle de rénover, pas de construire) puisque l'éolien et le solaire ne remplacerons jamais le pétrole et le charbon.
- il prouve ce que l'on sait déjà : le nucléaire est une solution non négligeable pour limiter le réchauffement climatique
- la production de gaz à effet de serre des pays de l'UE par habitant n'est pas si immense que cela (de mémoire 3 ou 4 fois les USA; moins que les pays de l'Europe de l'est; et pas si loin de certains parties de l'Asie)

73. froggy - 22/08/22 05:30 - (en réponse à : Torpedo)
Ce ne sont pas des appartements, ce sont simplement des chambres a coucher. Il y a la meme chose a Paris, j'ai vu des photos de telles choses dans des vitrines d'agences immobilieres lors de mes derniers sejours.

72. torpedo31200 - 22/08/22 01:15 - (en réponse à : longshot - post # 71)
A New-York, tu as des appartements sans cuisine. Car au prix du mètre carré, ce n' était pas un investissement intéressant (du moins avant covid-19) et beaucoup se font livrer ou mangent à l' extérieur.

71. longshot - 21/08/22 18:14 - (en réponse à : restaurant)
Il me semble qu'en ville, ça a longtemps (je veux dire, depuis genre le XVIIIe siècle en France ?) été normal de manger à l'extérieur, tout simplement parce que les logements n'avaient ni eau courante, ni gaz, ni grand chose pour cuisiner, et que cuisiner prend du temps. Selon les circonstances, cuisiner soi-même ça peut être autant un luxe que manger dehors.

70. heijingling - 21/08/22 08:28
-suzix: "Les humains (comme les animaux) sont partisans du moindre effort en tout !
Et la société des services tend à tout faire dans ce sens. Exemple : le restaurant qui est passé en 40 ans d’une chose exceptionnelle à un « truc » du quotidien.
c’est pareil pour la BD de Blain et Jzncovici."


Tu as lu le bouquin? Parce que ce n'est pas du tout ce qu'il raconte. Il y a les services qui permettent de gagner du temps pour faire autre chose, type de services qui se développent le plus, (comme les livraisons), et ceux, comme les médecins, qui font ce que nous sommes incapables de faire nous-mêmes.

69. pm - 20/08/22 13:36
J’avoue, je ne recouds pas mes sous vêtements et j’achète mes jus de fruits au marché ( j’ai un très bon producteur local).
En revanche quasi-jamais de plats préparés ni de livraisons à domicile ( sauf deux fois à des restaurants, pendant le confinement ) et j’aime marcher donc je prends ma voiture le moins possible.

68. torpedo31200 - 20/08/22 11:35 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 66)
Vu la moyenne d' âge du forum, je suppose que la bonne moitié des intervenants savent cuisiner un minimum.
Mais c' est amusant que tu symptomatises les plats préparés (dont la consommation est répandue depuis au moins un demi-siècle) et pas le plus récent phénomène des livraisons à domicile.
Comme si c' était normal qu' un non salarié vienne livrer chez les gens...

67. heijingling - 19/08/22 21:55
"Qui n’achète jamais des plats tout faits (supermarché ou traiteur)? Qui ne prend jamais sa voiture alors qu’il pourrait faire le trajet à pied ou à vélo ? Qui n'achète pas de jus de fruits tout fait ? Qui ne jette pas de sous-vêtement usé et passe 10 minutes pour le recoudre … (;0)"

Moi (ou extrèmement rarement). Mais je suis assez asocial :)

66. suzix@bdp - 19/08/22 17:43
Les humains (comme les animaux) sont partisans du moindre effort en tout !
Et la société des services tend à tout faire dans ce sens. Exemple : le restaurant qui est passé en 40 ans d’une chose exceptionnelle à un « truc » du quotidien.
En vacances sur la côte Corse pendant 15 jours nous nous sommes baignés dans des endroits magnifiques et … déserts alors que les parkings des plages étaient bondés. Pourquoi ? … parce que les gens veulent une plage pour mettre leur serviette et se baigner sans effort. Or les endroits où nous allions il fallait entre 10 et 20 minutes de marche et parfois sur des chemins difficiles … c’est pareil pour la BD de Blain et Jzncovici. Et pour plein de choses. Qui n’achète jamais des plats tout faits (supermarché ou traiteur)? Qui ne prend jamais sa voiture alors qu’il pourrait faire le trajet à pied ou à vélo ? Qui achète du jus de fruits tout fait ? Qui jette un sous-vêtement usé au lieu de passer 10 minutes pour le recoudre … (;0)

65. heijingling - 17/08/22 23:14
Dans un sens, les dessins de Blain ne sont pas inutiles, car ils ont fait vendre bien plus de livres que Jancovici n'en avait vendu de ses livres non illustrés, ceux-ci étant pourtant faciles d'accès, ce qui tend à confirmer que les humains sont en général partisans du moindre effort, surtout intellectuel, que leur bonne volonté ne suffira donc pas à la décroissance, et que celle-ci ne viendra que d'une dictature écologique (improbable) ou d'une gigantesque guerre mondiale.

Dans un autre, ils sont en effet inutiles, comme tout art; à quoi sert une mise en scène de théatre ou de cinéma, puisqu'il suffit de lire le scénario pour comprendre l'histoire, à quoi sert d'interpréter une oeuvre musicale puisque, si l'on sait lire une partition, on entend celle-ci dans sa tête.

64. Quentin - 17/08/22 22:53
Tu peux aussi voir cette video de Jancovici: https://www.youtube.com/watch?v=9e5PInutAE4. Vers la 8e minute, il prend une photo d'Iron Man comme métaphore. Il en parlait donc déjà un an et demi avant la sortie de la BD. Blain a travaillé sur la BD depuis 2018 donc un doute subsiste. Mais en 2020, Jancovici utilise pour son exposé une photo d'Iron Man plutôt qu'un dessin de Blain. Je considère comme peu probable que l'idée d'Iron Man vienne de Blain.

63. Quentin - 17/08/22 22:33 - (en réponse à : Heijingling)
Enlève tous les dessins de Blain pour ne garder que les textes encadrés: ca a du sens et tu ne perds quasi rien du message. Enlève tous les textes encadrés pour ne garder que les paraphrases et les gesticulations de Blain (y compris les phylactères): tu ne piges plus rien. Le dessin de Blain est superflu et inutile.

Pour Iron Man, c'est juste une intuition. Jancovici est tellement bon pour trouver des métaphores, et Blain est tellement accroché à tout ce que dit Jancovici, que je doute que l'idée vienne de Blain. En faisant une rapide recherche google, j'ai trouvé ceci qui semble aller dans cette direction

62. heijingling - 17/08/22 16:29
Un monde sans fin Jancovici évacue les aspects sociaux, politiques et psychologiques car, il ne le dit pas dans son bouquin, mais à son avis, seule une dictature peut permettre la décroissance voulue et contrôlée, l'alternative étant le réchauffement rapide, incontrolé, et les guerres, famines et autres catastrophes qui amèneront aussi la décroissance, mais violemment. Il ne croit pas à une prise de conscience effective des gens.

-Quentin: "Blain a beau essayer, il n’a pas la carrure pour questionner le discours de Jancovici, et il se fait donc son porte-parole. Sa grande idée graphique (que Jancovici lui a probablement soufflée) est d’utiliser Iron Man comme métaphore de l’appareil productif mondial accro au pétrole. Pour le reste, la BD est riche en texte, qui se présente comme un exposé de Jancovici, ponctué de dialogues avec Blain. Blain se contente d’illustrer le texte avec des graphiques et des images. Quand Jancovici dit que les moussons seront plus fortes, Blain dessine un type sous la pluie dans la jungle. Case suivante, les saisons sèches aussi, Blain dessine un type mourant de soif dans le désert. Quand Jancovici parle de vaches, Blain dessine des vaches. Quand Jancovici parle de locomotive, Blain dessine une locomotive. Tout est du même tonneau, tout au long de l’album. Ce genre d’illustration primaire est à la portée du premier dessinateur venu et n’apporte, au fond, aucune valeur ajoutée au discours de Jancovici, qui est directement compréhensible et accessible en lui-même.

En conclusion : à lire si vous êtes intéressés par le discours de Jancovici, par pour les dessins de Blain"


Je pense le contraire, comme d'habitude. Les dessins sont en effet la plupart du temps de la paraphrase, et inutiles pour comprendre le discours qui est clair en lui-même, donc ils sont à lire pour eux-mêmes, en dehors du discours, comme dans En cuisine avec Alain Passard, où Blain se donne le même rôle de bouffon, et j'ai lu ces deux livres autant pour voir ses gesticulations graphiques (et autour des graphiques), comme dans Gus ou Isaac que pour le discours de Jancovici. De celui-ci, j'aime beaucoup le fait qu'il considère tous les économistes actuels comme de dangereux abrutis.

Sinon, sur quoi te bases-tu pour dire que le Iron man serait une idée de Jancovici plutôt que de Blain? C'est possible,mais ce genre d'idée est aussi tout à fait dans le style de Blain.

61. Lien Rag - 16/08/22 09:54 - (en réponse à : heijingling 48)
Oui pour la première question.
Et pour la deuxième, étudiable en Français au lycée signifie que la BD doit être bien écrite, oui (en tant que BD je veux dire).

Et merci aux autres pour Semirlik et Payer la Terre, que je ne connaissais pas.

60. egoes - 15/08/22 23:50 - (en réponse à : Tout ceux qui...)
Merci pour vos réponses, même si j'ai légèrement l'impression d'avoir remis une pièce dans la machine ;-)

59. Piet Lastar - 15/08/22 23:27 - (en réponse à : pm)
Bien sûr. Les lycéens sont, comme toi et moi, déjà foutus.

Tente le coup avec tes petits-enfants !

58. Quentin - 15/08/22 23:16
Comme BD sur l'écologie, il y a "Payer la terre", de Joe Sacco, qui est très bien, même si ca lie la question écologique à celle des premières nations du Canada.

57. pm - 15/08/22 23:07 - (en réponse à : Piet Lastar)
Je lis Yakari à mon petit fils franco-américain de deux ans et il adore.
Mais si un prof de français proposait ça à ses lycéens, dont la moitié les auraient lus dans leur plus tendre enfance, ce serait pris pour de la provocation.
Ce ne sont pas thèmes abordés qui posent problème mais Yakari est clairement fait pour être lu par de très jeunes enfants.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio