En fais, le journal Spirou, c'est schtroumpfement bien aussi

Les 796 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16


496. heijingling - 25/07/20 11:58 - (en réponse à : Piet Lastar)
Moby Dick, c'est autant, sinon plus, l'obsession qui se créé autour d'elle q'elle-même le sujet, elle est le personnage central en creux, comme la baleine des Baleines publiques de Broussaille.
Ce qui nous ramène au point de départ de la discussion.

495. heijingling - 25/07/20 11:50
J'ai pensé aux Dialogues de bêtes, de Colette, mais. même si elles ne sont pas anthropomorphes, ont des émotions et pensées qu'on pourrait dire animales, ses bêtes parlent.
Il y a Smart monkey, de Winschluss, B.D. muette, du moins uniquement avec des cris d'animaux.

>Lien Rag: (très intéressantes vos analyses du Marsu)

N'est-il pas ? Il n'y a ici qu'une dizaine de clampins triés sur le volet, passés au tamis. Pour trouver un tel niveau sur BDgest-Walmart, on a le temps d'être lost in the supermarket.

494. Lien Rag - 25/07/20 08:04
Mroû de Colette ?

(très intéressantes vos analyses du Marsu)

493. Piet Lastar - 25/07/20 04:41
Moby Dick ?

492. marcel - 25/07/20 03:07
Ils avaient vendu Microcosmos comme un film avec une histoire. Je me suis jamais autant fait chier au cinoche.

491. heijingling - 25/07/20 02:20
Au delà du marsupilami, la question est peut-on faire une bonne histoire avec comme personnage principal un animal qui ne soit pas anthropomorphe, ou au minimum qui ne parle pas ? Aucun exemple ne me vient, en B.D., littérature, ciné...

490. froggy - 24/07/20 21:57
Tu as raison, j'ai extrapole au sujet de Franquin encore qu'il faudrait verifier dans ses entretiens avec Numa Sadoul ce qu'il a dit a ce sujet. Peut-etre qu'il y a donne des indices qui m'ont permis d'ecrire cela? Il n'empeche que si il avait vraiment voulu et si le marsupilami l'avait plus inspire, il en aurait probablement fait plus. La seule fois ou il l'a vraiment utilise, c'est dans les titres du Trombone Illustre. Peut-etre qu'il a du estimer qu'il avait tout dit dans Le nid des marsupilamis, nous ne le saurons jamais bien sur. C'est aussi peut-etre pour cela que c'est Greg qui a ecrit le scenario des 2 premiers albums quand la serie est nee, parce qu'il ne savait pas quoi en faire. Cela me fait penser soudainement que c'est bizarre que Greg ait ecrit ces histoires car dans ses entretiens avec Benoit Mouchard, Dialogues sans bulles, il y disait qu'il avait eu beaucoup de mal a utiliser le marsupilami pour les S&F qu'il avait ecrit.

Au sujet des facultes de l'animal, Franquin s'amusait a reveler un aspect nouveau de ses facultes a raison d'un par album. Il a cependant admis que de l'avoir fait parler dans Les pirates du silence etait une fausse bonne idee et qu'il n'aurait jamais du faire cela. Il a d'ailleurs fait marche arriere immediatement apres, c'est la seule fois ou on entendra l'animal parler et il n'en plus jamais fait mention apres cette aventure. Notons que l'idee venait de Maurice Rosy, le scenariste de l'album. Celui-ci a du beaucoup aimer cette idee de l'animal qui parle car 10 ans plus tard, il creera avec Derib, Attila, le chien qui parle. Une serie qui a tres bien commencee mais qui est partie en eau de boudin si rapidement qu'elle fut arretee au quatrieme episode.

Pour conclure, je ne sais pas qui a vu le film d'Alain Chabat, Sur la piste du marsupilami, mais la aussi le scenariste a du rencontrer des problemes sur son utilisation dans une fiction car on ne peut pas dire qu'il y fait grand-chose. Mis a part le titre, j'ai plus vu le film comme une adaptation des aventures de S&F qu'autre chose, principalement Il y a un sorcier a Champignac avec un petit peu de Spirou et les heritiers et du Dictateur et le champignon.

489. heijingling - 24/07/20 18:21 - (en réponse à : froggy)
Au sujet du marsupilami et de Franquin, le dessinateur avait conserve le personnage pour en faire des gags. Il en fit quelques uns publies dans Spirou au debut des annees 70, une poignee mais il a vite arrete car accapare par Gaston, personnage beaucoup plus interessant a son avis (au mien aussi mais de cela tout le monde s'en fiche).

D'où tiens-tu cette opinion de Franquin sur ses deux personnages ? Tu as une source, une interview? (Pour ton opinion à toi, pas besoin de source, je te crois sur parole :)

Comme il ne savait pas quoi faire de l'animal fabuleux, dans ces gags, il lui avait adjoint le personnage de Noel, un personnage encore plus fadasse que la bestiole. Je presume que tu connais ces gags, ils sont gentils mais ne sont pas exceptionnels comme certains Gaston le sont.

Je ne vois pas comment un animal fabuleux peut être fadasse. On se rejoint sur le fait que ces gags ne sont pas exceptionnels, mais pour toi, c'est parce que le personnage manque de potentiel, pour moi, c'est parce qu'il n'est au contraire pas bien mis en valeur.

Je pense que le potentiel du marsupilami en tant que heros titre d'une serie de BD est restreint. Tu mentionnes avec justesse Le nid des marsupilamis et la fin du Voyageur du mesozoique, on a donc le choix entre le confronter avec des animaux, jaguar ou dinosaure, ou le faire confronter avec des humains, adorables et gentils, Noel, mechants et veritables teignes, Bring M. Backalive. Il faut ajouter a ces contraintes, le fait qu'il est muet, il faut donc un dessinateur exceptionnel pour l'animer correctement ou un scenariste de grand talent pour ecrire une bonne histoire. Cela n'est pas le cas pour la serie, Batem n'est que bon et ni Greg, ni Yann, et tous les suivants n'ont pas reussi a ecrire un scenario qui soit convainquant.

C'est pour cela que contrairement a ce que tu ecris, j'aimais beaucoup le voir dans les S&F en tant qu'animal de compagnie et agissant en tant que deus ex machina sauvant les heros ou au contraire les mettant en grande difficulte. C'etait une source de bons gags tres amusants dont le debut de QRN sur Bretzelburg ou comment il sauve Spirou dans Le repaire de la Murene.


Finalement, en y réfléchissant à deux fois, je suis assez d'accord avec toi, dans Spirou il a été bien utilisé. C'est un animal bien trop indépendant pour être un animal de compagnie suivant le héros partout, et s'il le fait, il est à son meilleur quant il occasionne logiquement des catastrophes, comme quand il vole l'œuf du dinosaure du mésozoïque, ou au début du Dictateur et le champignon ou de QRN, devenant, contrairement à ce que j'avais écris, moteur de l'action, comme le Jeep de Popeye, qui est bon aussi parce qu'il n'est présent que sporadiquement. C'est un animal exceptionnel, qui n'aurait du apparaitre qu'exceptionnellement (il est absent de La mauvaise tête, ce qui est très bien, il n'avait rien à y faire), l'utiliser systématiquement a conduit à des situations ridicule, comme lorsqu'il se met à parler dans Les pirates du silence, ou se révèle amphibie dans Le repaire de la murène, ce sont des facilités scénaristique qui amoindrissent le personnage, en faisant un grotesque Doraemon, qui a tous ses gadgets dans son ventre-tiroir. C'est un animal sauvage et, comme tel, encombrant, et, comme tel, il ne devrait aider Spirou et Fantasio qu'à son corps défendant, comme quand Spirou lui lie sa queue peu pratique, et la délie pour lui faire taper quelqu'un (gag assez cruel, qui préfigure les Idées noires).
Comme Gaston, il est bon quand il perturbe l'ordre établi, par sa nature même. Dans les gags en une planche avec Spirou, il fait en aidant ou jouant avec d'autres animaux. Quand il est avec le petit Noël, c'est effectivement fadasse.

488. Achab - 24/07/20 00:11
Ma fille est abonnée à Spirou. Pas encore lu le supplément (format demi-planche), mais à première vue, ça m'a fait l'effet de commencer sur une ambiance à la King Kong. La couverture montre un marsu semi-réaliste qui ne m'a pas vraiment convaincu. Pas sur que l'animal imaginaire se fonde facilement dans le style animalier de Frank Pé. Faudra voir comment il l'anime...

487. froggy - 23/07/20 00:36 - (en réponse à : Heijingling)
Au sujet du marsupilami et de Franquin, le dessinateur avait conserve le personnage pour en faire des gags. Il en fit quelques uns publies dans Spirou au debut des annees 70, une poignee mais il a vite arrete car accapare par Gaston, personnage beaucoup plus interessant a son avis (au mien aussi mais de cela tout le monde s'en fiche).

Comme il ne savait pas quoi faire de l'animal fabuleux, dans ces gags, il lui avait adjoint le personnage de Noel, un personnage encore plus fadasse que la bestiole. Je presume que tu connais ces gags, ils sont gentils mais ne sont pas exceptionnels comme certains Gaston le sont.

Je pense que le potentiel du marsupilami en tant que heros titre d'une serie de BD est restreint. Tu mentionnes avec justesse Le nid des marsupilamis et la fin du Voyageur du mesozoique, on a donc le choix entre le confronter avec des animaux, jaguar ou dinosaure, ou le faire confronter avec des humains, adorables et gentils, Noel, mechants et veritables teignes, Bring M. Backalive. Il faut ajouter a ces contraintes, le fait qu'il est muet, il faut donc un dessinateur exceptionnel pour l'animer correctement ou un scenariste de grand talent pour ecrire une bonne histoire. Cela n'est pas le cas pour la serie, Batem n'est que bon et ni Greg, ni Yann, et tous les suivants n'ont pas reussi a ecrire un scenario qui soit convainquant.

C'est pour cela que contrairement a ce que tu ecris, j'aimais beaucoup le voir dans les S&F en tant qu'animal de compagnie et agissant en tant que deus ex machina sauvant les heros ou au contraire les mettant en grande difficulte. C'etait une source de bons gags tres amusants dont le debut de QRN sur Bretzelburg ou comment il sauve Spirou dans Le repaire de la Murene.

486. suzix@bdp - 22/07/20 13:45
ah "Les baleines publiques" ... quelle claque. C'était de la BD plaisir, libre.

Je ne retrouve pas d'image des planches qui m'ont marqué ...

485. heijingling - 22/07/20 00:51
D'après le résumé, ce sera un remake des Baleines publiques et de La nuit du chat (la recherche d'un animal dans Bruxelles), mais avec le marsupilami et transposé dans les années 50. Et sans Broussaille, qui était celui dont la personnalité donnait crédibilité et intérêt à l'histoire.

484. torpedo31200 - 21/07/20 16:45 - (en réponse à : heijingling - post # 483)
Vrai.
Et le Marsupilami est visuellement/formellement un personnage de/par/pour Franquin.
D' ailleurs si les dessinateurs contemporains reprennent le Marsu, c' est bien souvent pour se frotter à leur divinité = Franquin.

Frank Pé a au moins le mérite de ne pas faire du Franquin. Mais Est-ce suffisant pour faire exister le personnage ?

483. heijingling - 21/07/20 15:35
Spip, c'est juste Milou, l'animal de compagnie du héros qui ronge ses liens quand il faut, râle un peu pour faire des gags, et délaisse le héros pour grignoter un os ou des noisettes. Aucun intérêt, et c'est un grand dommage pour Spip, au sein de la relation duquel avec Spirou aurait du apparaitre un lien particulier , du à leur consanguinisme graphique (toison rousse ébouriffee) et onomastique (Spirou=écureuil en dialecte).

Le marsupilami est lui un véritable animal franquinien, qui même apprivoisé et domestiqué garde sa liberté, son esprit sauvage, comme le chat et la mouettre de Gaston, ou Les Brothers. L'utiliser pour sauver le héros au moment propice, c'est en faire un bon petit chien-chien, c'est vraiment du gâchis, et fait scénaristiquement double rôle avec Spip.
Franquin n'a pas vraiment su intégrer cet animal et ses qualités propres pour en faire un des personnages moteurs qu'il aurait pu être, à l'instar du Jeep de Popeye par Segar. Il fait toujours un peu figure de touriste dans les aventures de Spirou. Les seules fois où son potentiel peut vraiment s'épanouir est quand l'histoire lui est consacrée, comme Le nid des marsupilamis, ou les quelques gags avec Spirou, ou quand il est confronté à un autre animal aussi fantastique que lui, quand c'est lui qui abat le dinosaure du Voyageur du mésozoïque.

482. marcel - 21/07/20 11:35
On va encore dire qu'on est une seule et meme personne…

481. helmut perchu - 21/07/20 11:21 - (en réponse à : froggy)
Tout comme marcel je n'aime pas le personnage du Marsupilami. Et rien à voir avec la série dérivée, même dans les albums de Franquin je/nous trouvons le personnage sans intérêt, voir chiant. Bref, vive Spip !

480. Lien Rag - 21/07/20 09:27
Le Marsupilami de Franquin est excellent, que ce soit avec ou sans S&F (Le Nid des Marsupilamis, le premier tome de la série dédiée).
Batem était sans doute sincère dans son admiration de Franquin, mais laisser une série à un faiseur sans aucune personnalité ne produit pas de bons résultats...

479. froggy - 21/07/20 04:50
Le marsupilami de Pe et Zidrou sera une nouvelle serie? Le marsupilami de ...?

Cela sera sans moi. Contrairement a Marcel qui n'aime pas le personnage, je l'adore mais tant qu'il etait aux cotes de S&F, un animal de compagnie source de bons gags. Franquin l'animait fabuleusment bien (comme tout ce qu'il faisait d'ailleurs mais la n'est pas la question). C'est la serie qui n'est pas bonne du tout. Peut-etre que Marcel pense a celle-ci quand il ecrit qu'il n'aime pas le marsupilami?

478. heijingling - 21/07/20 01:06 - (en réponse à : 4300)
Pas 4330

477. heijingling - 21/07/20 00:28
L'histoire du marsu de Frank Pé et Zidrou parait en supplément pour les abonnés cet été (numéros 4293, cette semaine, à 4330), l'album est prévu à l'automne, donc l'histoire est déjà finie de dessinée.
Et ces deux auteurs ont une forte tendance au sentimentalisme démonstratif, ils vont donc bien ensemble pour produire des albums qui ne vont pas encombrer ma bibliothèque pleine à craquer.

476. marcel - 20/07/20 20:38
Un spin-off-off ?...

On annonce egalement un Marsupilami par Pe et Zidrou.
Ooooh non. Leur Spirou etait nul. Ca va enore prendre 4 ou 5 ans a Frank pour faire un truc pas terrible (en plus, j'aime pas le Marsupilami).

475. froggy - 20/07/20 18:06
Comment appelle t-on la serie derive d'une serie derivee? Une serie tierce peut-etre?

Le magazine a commence a publie la semaine derniere la serie derivee de Il s'appelait P'tirou, le Spirou de... Verron et Sente. Ils ont repris le personnage de la riche Juliette, objet de l'affection du groom sur le transatlantique. Elle y est journaliste.

On annonce egalement un Marsupilami par Pe et Zidrou.

474. Lien Rag - 04/06/20 11:32
Sans compter qu'il n'y a pas à ma connaissance de Natacha électrique...


473. marcel - 04/06/20 09:44
Quoi, les pubs Gerflor ?... A peu pres la meme epoque, je dirais. Mais c'était a la tele.

472. froggy - 03/06/20 18:31 - (en réponse à : Marcel #469)
Je ne pense pas avoir jamais vu ces publicites, elles datent de quand?

471. pierrecédric - 03/06/20 18:23
En y repensant, peut-être cette pub me dit-elle quelque chose, comme Taram et le chaudron magique est apparu en France dans ces années là...

470. Lien Rag - 03/06/20 15:16
Le groupe de Gisèle Lagacé s'appelle Barbarella, pas Natacha... et pourtant elle connaît le "style atome" de Franquin donc n'est pas étrangère aux éditions Dupuis.


Cela dit, dans son cadre particulier (Spirou, Ami Partout, Toujours) Natacha a effectivement fait sensation, et les premières histoires sont très bien.

469. marcel - 03/06/20 01:42
Non, ca va, c'etait des dalles Gerflor. Et hop !

468. froggy - 03/06/20 00:29 - (en réponse à : Marcel)
J'espere que tu ne t'es pas fait trop mal ce jour la.

467. marcel - 02/06/20 09:31
J'allais tres peu au cinoche a cette epoque mais j'ai du tomber dessus.

466. froggy - 02/06/20 01:09 - (en réponse à : Marcel)
Cette publicite ne passait que dans les cinemas. Tout le monde riait en la voyant.

465. marcel - 02/06/20 01:01
J'ai pas connu. Mais, bizarrement, j'avais vu cette pub (de Chatilliez).
Ca devrait faire plaisir a Piet : c'est une chaine francaise qui a ete rachetee par des belges.

464. Victor Hugo - 02/06/20 00:14
C'était bon Freetime, j'adorais celui au bacon.

463. Piet Lastar - 01/06/20 22:27 - (en réponse à : longshot)
Chanson de 1966 d'un Parisien. Voilà voilà...

462. Piet Lastar - 01/06/20 22:25 - (en réponse à : froggy)
On est d'accord, ça a très peu de valeur, peut-être même aucune.

461. froggy - 01/06/20 20:14
Non, mais elle a ete l'heroine d'une celebre publicite pour une enseigne aujourd'hui disparue.


460. longshot - 01/06/20 19:33
J'ajoute que Gainsbourg évoque Barbarella dans Qui est in, qui est out?



Je ne connais pas de chanson évoquant Natacha.

459. froggy - 01/06/20 18:18
456. Piet Lastar - 01/06/20 09:43
Juste comme ça pour voir...
Sur bedetheque, la série Natacha a 23 avis et Barbarella 2.
L'album avec le plus de vote en a 35 chez Natacha et 10 chez Barbarella. Pour les ventes, on est à 207-8 et pour le para-bd c'est 1179-4.


Je t'en supplie, Piet, ne te sert pas de Bdgest comme LA reference pour savoir qui est la plus populaire entre Barbarella et Natacha. (Cf. leur Top 100). D'abord, Natacha est toujours en activite et a 23 albums a son actif alors que Barbarella n'en a que 4 et le dernier date de 1982. Considerant les participants de BDgest, ceci ne peut expliquer que cela.

458. Piet Lastar - 01/06/20 10:23
Sauf, sans doute, en Belgique où Natacha jouit d'une notoriété patrimoniale.

457. pm - 01/06/20 10:17 - (en réponse à : Piet)
Pour le vieux fan de bd classiques fb tu as raison, pour le commun des mortels qui ne s’intéresse pas spécialement à la bd ce sera différent. Froggy a raison, ce sera probablement à cause du film.
Et pour l’amateur/collectionneur d’art populaire européen ou américain, une planche de Barbarella lui parlera sans doute davantage qu’une planche de Natacha.

456. Piet Lastar - 01/06/20 09:43
Juste comme ça pour voir...
Sur bedetheque, la série Natacha a 23 avis et Barbarella 2.
L'album avec le plus de vote en a 35 chez Natacha et 10 chez Barbarella. Pour les ventes, on est à 207-8 et pour le para-bd c'est 1179-4.

4-0

455. froggy - 31/05/20 18:49
Philippe et Piet, je pense que vous etes ex aequo, si on fait un sondage dans la rue, je crois que vous obtiendriez les memes chiffres de notoriete sur chacune de ses heroines.

Si le personnage de Barbarella est peut-etre plus connu, cela est certainement plus du au film. En effet, combien savent que c'est tire d'une BD? Et puis, surtout le film est tres, tres mauvais. A part le generique d'ouverture et le striptease de Jane Fonda en apesanteur, c'est tout ce qu'il y a de bien. Quand on le voit, on se prend a se demander combien de cachets de LSD ont ete consommes hors plateau, il faut dire qu'avec Terry Southern comme co-sceanriste, cela a du y contribuer beaucoup.

454. pm - 31/05/20 17:33 - (en réponse à : heijingling)
Walthéry est très sympathique, au sens positif du terme (pas au sens Séraphin Lampion), c'est un bon dessinateur, un excellent artisan, mais Forest, c'est une autre dimension.

C'est exactement ce que je pense, sauf sur Séraphin Lampion que je n'ai jamais trouvé sympathique mais franchement antipathique, le beauf sans gêne.

453. heijingling - 31/05/20 16:29
>pm: "Je n’ai rien contre Natacha, sinon que les derniers albums font un peu pitié, mais son apport à la bande dessinée n’est pas comparable."

Walthéry est très sympathique, au sens positif du terme (pas au sens Séraphin Lampion), c'est un bon dessinateur, un excellent artisan, mais Forest, c'est une autre dimension.
Walthéry est un pur produit de l'école de Marcinelle, alors que Forest, s'il a certes débuté dans des B.D. traditionelles, a fait beaucoup d'illustrations pour des revues de S.F., et c'est par ce biais qu'il est arrivé à créer Barbarella.

452. pm - 31/05/20 13:05 - (en réponse à : Piet)
Je pense vraiment que tu te trompes, Barbarella est vraiment très connue, au moins de nom, au moins par le film de Vadim avec Jane Fonda, que tout le monde a vu à la télévision. Si tu n’habites pas dans la même rue que Walthéry je suis à peu près sûr des résultats de ton sondage.
Et probablement que dans les deux cas les moins de 20 ans ne connaissent ni l’un ni l’autre.

451. Piet Lastar - 31/05/20 12:27
Je n'ai rien pour Natacha. Il me semblait qu'elle était moins inconnue que Barbarella dans la population. Si je fais un sondage dans ma rue, je fais le pari que Natacha est un peu connue et que Barbarella pas du tout. On est en 2020...
Pour Barbarella, il faut être pointu et avoir un certain âge. Ce qui n'occulte en rien son apport à la BD des années 60.

450. pm - 31/05/20 11:41
Autant Barbarella, et Forest en général, va intéresser tout amateur d’art un peu curieux de pop culture, autant Natacha s’adresse aux vieux fans de bd classiques jamais sortis des 70’s, mais ne s’adresse plus du tout M, et depuis longtemps, aux jeunes générations.

449. pm - 31/05/20 11:36 - (en réponse à : marcel Piet)
Cette reprise est horrible que les suites réalisées par Forest ( il ya 4 albums ) , puis Billon au dessin, étaient très belles.
La bande dessinée a eu des éditions à travers le vaste monde et est encore mythique à bien des égards.
Les planches de Barbarella se vendent à l’international et ne sont pas données..
Je n’ai rien contre Natacha, sinon que les derniers albums font un peu pitié, mais son apport à la bande dessinée n’est pas comparable.

448. Piet Lastar - 31/05/20 11:05
Cette reprise n'est pas confidentielle ?
Elle s'adresse aux plus de 65 ans, non ?

447. marcel - 31/05/20 02:49
Forest a continue Barbarella bien plus tard que ca, jusqu'aux annees 80. Et de nouvelles aventures ont ete publiees encore tres récemment... aux US, chez Dynamite.




 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio