Lupus: Peeters maître de la narration

Les 423 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9


423. torpedo31200 - 01/12/17 20:31 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 421)
Delcourt. Peut-être Lehman (le scénariste) qui l' a amené à signer pour.

422. lobabu - 01/12/17 20:30
Je ne connais pas cete auteur il y a une question que je me pose depuis longtemps à propos du titre du sujet: il y a une référence télévisuelle, non?

421. suzix@bdp - 01/12/17 19:00
ok. C'est chez quel éditeur ?

420. marcel - 01/12/17 18:43
Prends un peu de creatine, aussi...

419. suzix@bdp - 01/12/17 18:39
320 pages ... ah ouais! Genre. Il me reste 6 semaines pour faire qq pompes et tractions pour pouvoir lire ce Peeters en janvier.

418. marcel - 01/12/17 18:31
320, selon les sites de vente. Pfiou ! Gros album, quand meme.

417. suzix@bdp - 01/12/17 18:21
ils vont prépublier gratos combien de pages de ce Peeters? Déjà là ça fait dans les 70 pages pour 2 chapitres! Et ils disent qu'ils vont encore faire cela pour 2 autres! Il va avoir combien de pages cet album?

416. suzix@bdp - 01/12/17 18:15
ah ben y'a même le chapitre 2 ! (;o)

415. helmut perchu - 23/11/17 10:30
Le prochain Peeters avec le chapitre 1 en preview :

https://www.hommegribouille.com/

414. suzix@bdp - 24/03/16 00:55
la mémoire est une chose étrange. Le cerveau classe afin d'oublier les choses jugées sans importance. Je gère deux activités en parallèle dans la journée sans compter ma vie de famille et les assoc' où je donne de mon temps. Autrement dit, des infos importantes (du genre que si j'oublie je suis mal) j'en engrange des dizaines par jour et sur des sujets complètement différents. Une fois traitées bcp s'évaporent car cela n'est plus la pein que je m'en souvienne car je retrouverai l'info là où elle doit être classée, raison pour laquelle je fais la guerre pour que les choses soient faites puis classées comme je le demande ... sinon je peux perdre ensuite des heures à retrouver l'info qui va bien. Bref, tout ça pour dire que la BD est un loisir. Que je passe sur BDP pour m'aérer l'esprit. Les infos qui y sont sont accessoires ... et j'en oublie donc un gros paquet. Pas grave. Par contre au taff sur certains sujets, je peux te restituer certaines informations alors que je ne les ai entendues qu'une seule fois ... oui lecerveau est bien fait car on deviendrait fou à tout se souvenir. D'ailleurs il est souhaitable d'oublier ... notamment les aspects désagréables de sa vie.

413. froggy - 24/03/16 00:34 - (en réponse à : helmut post #408)
Ce n'est pas tre sgentuil de faire un jeu de mots pour suzix car tout le monde sait maintenant qu'il n'a pas une memoire d'elephants. Il avait oublie son echange d'il y a quelques semaines avec marcel au sujet de cet album.

Il est comme moi, il doit trop fumer, il perd la memoire! MDR

412. pm - 22/03/16 14:31
Les miettes et Koma sont les BD de Peeters que j'ai déjà revendues depuis longtemps. Du vrai foutage de gueule qui faisait tache dans ma belle collection. La faute aux scénaristes, sans doute.

Les miettes et Koma font parties des BD de Peeters que je préfère depuis toujours. Du vrai travail d'artiste qui font partie des musts d'une belle bibliothèque. Grâce aux scénaristes, sans doute, j'adore le travail de Wazem sur Koma et si les Miettes sont complètement barrées j'y vois un peu de Forest qui est mon auteur préféré. De plus c'est un très beau livre entièrement sérigraphié et j'y suis très sensible ( je crois que ça a été réédité normalement depuis).
Onomatopées est anecdotique, une espèce de suite des pilules bleues, pas indispensable mais très rare ( 500 ex. je crois).

411. helmut perchu - 22/03/16 11:32 - (en réponse à : Quentin)
Pareil pour Koma, j'ai revendu les 4 premiers, ça partait trop en sucette pour moi, mais comme j'aime quand même bien le style de Peeters, graphique et narratif, et surtout comme je suis un peu couillon et que je voulais connaître la fin, j'ai ensuite acheté la totalité de la série en numérique...

410. Quentin - 22/03/16 11:19
Les miettes et Koma sont les BD de Peeters que j'ai déjà revendues depuis longtemps. Du vrai foutage de gueule qui faisait tache dans ma belle collection. La faute aux scénaristes, sans doute. Parmi ses mauvaises BD, celles qu'il scénarise lui même sont quand même meilleures que celles scénarisées par ses potes.

J'ai revendu Koma à partir du tome 3, d'ailleurs. Trop mauvais pour que je lise la fin. Les Miettes, revendues avec une belle plusvalue à des fans. Pareil pour une poignée d'ex-libris, fromage et confiture, ruminations. Ca a fait des heureux, et j'en faisais partie.

D'ailleurs, s'il y a parmi vous un fan de Peeters, je compte me débarasser d'Onomatopées

409. suzix@bdp - 22/03/16 11:18
MouuuuaaaaAAAAAHHHHHHH ... tu m'as fait une blaaaague man! (;o)




... je m'en veux d'avoir été ainsi trompé!

408. helmut perchu - 22/03/16 11:15 - (en réponse à : suzix)
En fait je suis complétement d'accord avec toi c'était juste pour le jeu de mot pourri...

407. suzix@bdp - 22/03/16 11:11
bien alors Pachyderme est le seul que je n'ai pas pris de plaisir à lire. Sur ça, pas de critique possible. Rien que du ressenti. (;o)

406. helmut perchu - 22/03/16 10:39 - (en réponse à : suzix)
Je crois que tu te trompes sur Pachyderme.

405. suzix@bdp - 22/03/16 09:42
mais ... à part ce western qui sort dans qq jours, Peeters n'a rien fait depuis le tome 1 d'Aama en 2011!
Pour moi Pachyderme est le plus faible.

404. pm - 22/03/16 01:25
C'est à partir d'Âama que ça baisse nettement.

403. pm - 22/03/16 01:23
D'ailleurs les miettes datent de 2001 et est sorti à peu près en même temps que Pilules bleues.

402. pm - 22/03/16 01:21
Les miettes sont de vraies daubes. Koma pareil.

Sûrement ce que je préfère chez Peeters avec Pilules bleues.

401. Kikôm - 21/03/16 23:48 - (en réponse à : suze)
bon kiki, le printemps est là et bientôt les fins de soirées sur la terrasse. Tu vas pouvoir venir manger un barbeuk à la maison!

Tu t'avances un peu pour le printemps, il est pas encore chez moi!

Mais on verra, ça dépendra combien tu nous bassines avec le bon droit des crs!

400. Kikôm - 21/03/16 18:35 - (en réponse à : parlons bien parlons zen)
Aama amha c'est mou du mu.

399. Kikôm - 21/03/16 18:35
Nan mais depuis 2006!!! Il y a des chefs d’oeuvre qui sont sortis! Aama c’est hyper mineur, c’est raté, mal foutu, avec un fin tellement panée que je m’en souvient même pas. On sent que c'était ambitieux puis pshiit.. Creux.

398. suzix@bdp - 21/03/16 18:09
bon kiki, le printemps est là et bientôt les fins de soirées sur la terrasse. Tu vas pouvoir venir manger un barbeuk à la maison!

397. suzix@bdp - 21/03/16 18:07 - (en réponse à : kiki)
ah oui et je ne dis pas cela de toutes les BD que je lis entre 150 et 200 par an de bout en bout et peut-être autant partiellement en les survolant ... et y'en a bcp que je ne mentionnerais nulle part ... vu que je les ai oubliées te dirait Marcel! (;o)

396. suzix@bdp - 21/03/16 17:59 - (en réponse à : kiki)
j'ai adoré les 2 premiers Aäma! C'est comme cela. Y'a un atmosphère très spéciale, une situation particulière entre les deux frères et aussi quant à la vie sociale du "héros". Et ensuite, quand ils arrivent au labo, c'est encore plus space. Bref j'ai été scotché tout au long de ces albums.

395. Kikôm - 21/03/16 17:52
les 2 premiers sont parmi les meilleurs albums de la décennie.

Ouaaarf! La décennie des dix dernières années depuis 2006 ?! T'es sérieux là? Les bds que tu achètes tu les lis???

394. pierrecédric - 21/03/16 17:50
C'est aussi ça BDparadisiote, des gens qui font ouin bouh c'est nul (assez souvent d'ailleurs).
Entre le truc nul et le gars qui fait ouin bouh, la seconde option pour moi est souvent plus gonflante m'enfin...

393. suzix@bdp - 21/03/16 17:47
Je suis d'accord avec toi, Frederik Peeters a un grand talent pour raconter des histoires en y mettant notamment des ambiances étranges. Et ses sujets sont souvent originaux. Rien que cela déjà, trouve-moi d'autres auteurs de cet âge à ce niveau de complexité? ... hein? voilà voilà. Ensuite oui certains albums ne sont pas des chefs d'oeuvre. Pour moi "Pachyderme" est mauvais. Mais j'ai aimé Koma, Château de sable et Aâma (même si je t'accorde que le 3e album est un peu long et le 4e un peu (bcp?=) foutage de gueule (vide) ... mais bon, les 2 premiers sont parmi les meilleurs albums de la décennie.

392. Quentin - 21/03/16 17:30
Peeters n'a plus rien fait de bien depuis trèèès longtemps. Les pillules bleues sont un vrai chef d'oeuvre. Lupus se laisse lire agréablement. Constellation est une petite parenthèse qui ne casse rien. Pachyderme, château de sable, Les miettes sont de vraies daubes. Koma pareil. Aama n'a pas tenu ses promesses. Peeters a été mis au pinacle des auteurs qu'il faut absolument lire, et il peut donc se permettre de faire nimporte quoi. Je suppose qu'il se fait plaisir, mais moi je décroche de plus en plus. Le mec a pourtant un potentiel incroyable et je ne peux pas m'empêcher de rêver à chaque nouvel album que ce sera enfin à la hauteur de mes espoirs. En vain jusqu'à présent. Un jour j'arrêterai d'espérer et je revendrai tout - sauf les pillules bleues (et peut-être Lupus).

391. Danyel - 21/03/16 12:09
Mes excuses Froggy, je n'avais pas vu le lien. Il faut dire que les liens sont presque invisibles sur BDP, c'est pour cela que je les écrit toujours en gras.
Me plaît pas du tout ce nouveau style de Peeters.

390. froggy - 20/03/16 23:19 - (en réponse à : danyel et suzix)
Elementaire, mon cher Watson!

389. Piet Lastar - 20/03/16 19:13
Et que dire de Pachyderme ?

388. suzix@bdp - 20/03/16 13:46 - (en réponse à : dany)
Sur le sujet "A paraître", j'ai pposté le lien vers le preview BDGest. Froggy a dû cliquer pour voir!

Western de Peeters

387. Danyel - 20/03/16 12:51
Se faire un avis sur six cases sans dialogue, je dis chapeau.

386. froggy - 19/03/16 23:14
J'avais decouvert Peeters avec la serie RG que j'aimais beaucoup et qui s'est arretee un peu trop tot malheureusement apres 2 albums seulement. J'avais achete Chateau de Sable suite aux nombreuses bonnes critiques lues ici-meme et appreciant le dessin de l'auteur. Et bien, je n'avais pas beaucoup aime cet album qui m'a mis terriblement a l'aise pendant sa lecture. J'ai ete tres sensible a l'atmosphere tres angoissante de cet album dont l'histoire aurait tres bien pu etre imaginee par Rod Serling, le createur de La Quatrieme Dimension, c'est tout a fait digne de lui. Je n'avais pas egalement beaucoup aime le dessin non plus. J'aimerais bien le relire cependant mais je ne suis pas encore arrive a le faire a cause de cette sensation de malaise permanent qui m'avait impregne la premiere fois.

C'est donc pour cela que je n'ai pas continue plus longtemps a investir dans cet auteur, il faut dire qu'en outre, je n'etais pas beaucoup attire par ce qu'il faisait. Or, curieusement, ce western m'a l'air tres bien et me tente pas mal entre autre grace au dessin. Bizarre autant qu'etrange non?

385. suzix@bdp - 19/03/16 23:07
j'ai une très très bonne mémoire ... pour les choses dont je me souviens! (;o)

384. marcel - 19/03/16 21:29
A partir d'une phrase, on en a bien parle. Sois pas de mauvaises foi, et reprends un peu de colin.

383. suzix@bdp - 19/03/16 21:16
ouais ben c'est pas une discussion qu'on a eu hein, j'ai juste posté une pauv' phrase. Tout s'explique.

382. marcel - 19/03/16 01:57
Et hop ! Une bonne grosse honte helmouthienne pour Suzy !

381. Mr Degryse - 28/01/16 18:21 - (en réponse à : danyel)
Je trouve aussi..........

380. torpedo31200 - 28/01/16 17:56 - (en réponse à : Danyel - post # 379)
Plutôt d' accord, mais je pense que c' est pour se concentrer sur les récits.

379. Danyel - 28/01/16 15:08
IL s'académise de plus en plus Peeters. C'est dommage, je trouve.

378. suzix@bdp - 28/01/16 12:11
J'adore les dessins et couleurs des albums de Peeters!

377. marcel - 28/01/16 11:45
Le prochain Peeters s'appelle L'odeur des garcons affames, un western qui, une fois n'est pas coutume, est scenarise par Loo Hui Phang (excellente scenariste de Panorama et J'ai tue Geronimo).


376. suzix@bdp - 06/03/15 23:10
Franchement, je crève d'envie de te filer d'autres devoirs mais je le ferai pas parce que c'est qd même un gros boulot! ... enfin pour moi ça le serait! (;o)

375. suzix@bdp - 06/03/15 23:09
Un mot : wouaaahh!


c'est énorme! Quelle synthèse! Et en plus je suis d'accord!! (;o) même si je n'avais jamais fait le lien entre tous ces albums ... je me demande qui va maintenant oser poster un quelconque point de vue Bdphile sur BDP! (;o)

374. Manu temj - 06/03/15 11:44 - (en réponse à : ...qui profite de la remontée du sujet pour répondre à Suzix...)
Bon alors, cher Suzix, voilà que tu me "cherches" sur les dominantes du travail de Fred Peeters. Alors, ça marche !
Evidemment, le boulot de Peeters est plus complexe, plus riche et sans doute un peu moins "lisible" que celui de Simon Hureau dont nous parlions précédemment, mais il ne faut rien exagérer non plus, il y a tout de même des lignes conductrices évidentes...

S'il fallait extraire un mot clé un peu central, je dirais que l'obsession sous-jacente de Peeters c'est le vieillissement.
De ce point de vue, Château de Sable fournit une clé de lecture évidente, mais ce n'est pas un motif isolé.

Il y a une dizaine d'année, avec l'achèvement de Lupus, j'aurais volontiers écrit (et je l'ai même sans doute fait ici) que le sujet de Peeters était le passage à l'âge adulte. L'ensemble [Pilules Bleues / Onomatopée]+[Lupus] était de ce point de vue tout à fait remarquable, le second proposant quasiment une métaphore littérale des deux premiers.

La suite de son œuvre me semble avoir complexifié et approfondi le sujet. Plus que le basculement psychologique de l'ado à l'adulte, c'est le circuit de la naissance à la mort qui fascine Peeters et l'amène à creuser différents sillons qui se croisent et se complètent d'un livre à l'autre.

A la source c'était donc la transformation générationnelle, psychologique, qui faisait le thème : c'était finalement assez léger, un peu superficiel malgré tout, très "générationnel" justement.

Par la suite, c'est la transformation physique des corps qui a pris le dessus. Peeters me semble fasciné par la transformation biologique, le bourgeonnement, la rétractation du physique, le creusement des rides.
En lien avec cette tendance on retrouve bien-sûr un regard particulier sur la maternité, l'émergence du foetus, la multiplication cellulaire, la liaison biologique femme-enfant... puis le développement cérébral de l'enfant (Koma, Aâma…), suivi immédiatement du début de la sénescence qui aboutit à la figure du vieillard, très présente depuis Lupus mais aussi dans Pachyderme. Ce thème du vieillissement est même, de façon plus filante présent dans RG, ce qui donne à ce travail son caractère, malgré tout, très « Peetersien ».
Il en vient parfois aussi, dans la continuité, au processus de la maladie, parce qu’il relève lui aussi de ces « transformations » : finalement c’était là, bien sûr déjà, dans Pilules Bleues (on peut même se demander si le rapport à la maladie n’est pas à l’origine de sa réflexion sur la finitude du corps humain) mais aussi dans Koma et dans Pachyderme
Aâma vient récemment approfondir encore le thème : le bourgeonnement biologique devient monde, la confusion entre le corps et son environnement est total, mais aussi entre le corps et l’esprit, entre le biologique, le concret et le rêve.

Parce qu’on peut en venir là, à une autre piste d’exploration : face à son obsession de la sénescence (voir son blog éphémère sur la représentation des célébrités mortes en zombies : on est au bout du processus de dégénérescence biologique), Fred Peeters cherche des réponses : l’esprit est-il indépendant ? Fournit-il un accès au corps ou le biologique contrôle-t-il au contraire tout ? Est-il possible de désolidariser l’esprit de l’évolution biologique ? De le mécaniser ?...
La première clé qu’il trouve pour solutionner la question c’est le rêve (voire le coma), comme accès incontrôlable (à moins que…) à une autre vérité du corps. Tu as ça dans le bien nommé Koma, mais aussi dans Pachyderme dont c’est le thème central, et sous une forme exponentielle dans Aâma, qui évoque aussi la possibilité d’un contrôle technologique sur la relation corps-esprit, et donc, par conséquence, l’accès à une forme de jeunesse éternelle.

Cette double obsession de la transformation, du bourgeonnement corporel et du rêve le rapproche énormément d’une partie du travail de Moebius, mais aussi de l’Ottomo d’Akira (lui-même ouvertement influencé par Moebius) ou de Miyazaki (Le voyage de Chihiro notamment).
Ça se retrouve du reste jusque dans sa narration. J’ai souvenir d’une scène de Pachyderme je crois, où un groupe de vieilles femmes surgit d’une porte dans un couloir en papotant puis disparaît dans un couloir, au thème et au rythme très proches de ceux de Miyazaki justement.

J’ai la plus grande admiration pour la fluidité narrative à laquelle parvient Fred Peeters, toi aussi sans doute, mais suis-je parvenu à te convaincre qu’il y a avait dans son travail une vraie continuité ?
(désolé si tout ça est parfois un peu confus, je tape au kilomètre…)



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio