Made in Japan

Les 934 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19


534. nem° - 26/04/11 22:04 - (en réponse à : suzy)
- de créer des emplois en France

Quel argument à la con. Fabriquer des armes aussi, tant que t'y es.

533. nem° - 26/04/11 22:01
*persos

532. nem° - 26/04/11 21:51
Wow, je viens de voir le docu "Tchernobyl forever" sur Arte. Excellent boulot je dois dire. J'ai beaucoup aimé trois choses : l'inclusion du jeu vidéo Stalker, que je possède et qui est une merveille, jeu utilisé pour nous faire visiter virtuellement la centrale. D'ailleurs on voit et entend un des pesos du jeu!
Ensuite ce que dit l'un des techniciens qui étudient le réacteur, quand il explique qu'il est passé, au fil des années, d'un sentiment de crainte, de haine, à celui d'amour pour la bête, le dragon endormi. Enfin ce qu'on nous explique sur le rôle des agences atomiques et des grands groupes du bâtiment et du nuclaire, Areva en tête. Il semble qu'ils essayent de construire le sarcophage non pas pour protéger l'Ukraine et l'Europe mais pour cacher le monstre, l'erreur qui salit la réputation de leur boulot. Comble du cynisme, ils ont pour projet de sortir du nucléaire en France, mais pour en fait déporter le problème sur l'Est. L'argent n'a pas d'odeur, mais y'a comme un relent d'ozone.


531. suzy - 26/04/11 21:48
Tu as juste sur chaqcun de ces points.
Pour la France, qu'on le veuille ou non, le tout nucléaire permet:
- d'être (un peu moins dépendant) des énergies fossiles
- de créer des emplois en France
- de vendre de l'électricité à nos voisins ...
- de vendre des centrales donc de diminuer un peu la note notre fringale en produits manufacturés made in china ou en machines allemandes ou US.
Alors c'est certain, faut pas que ça nous pète à la gueule et y'a le gros pb des déchets dont on ne sait que foutre ... sans compter les centrales qu'on ne sait pas encore démanteler ...

Alors vive les énergies vertes : vive le vent vive le vent vive le vent d'hiver, boule de neige et jour de l'an et bonne année mémé! ... mais cela ne sera jamais suffisant alors faudra moins consommer. Remarque y'a du boulot. Une grosse partie de mon boulot je peux le faire depuis chez moi moyennant qq aménagements : webcam et autres trucs techniques pour les call-conf. Et je pense que ce doit être la même chose pour pas mal de monde. Tu peux aussi réduire de bcp la consommation des villes. Fastoche : tu enlèves une ampoule sur deux dans les rues ... (;o)

530. stefan - 26/04/11 18:42
Ben déjà, les pays non nucléarisés à fond arrivent bien à se passer du nucléaire, je crois.

ensuite, je crois aussi que dans tous les pays occidentaux t'as d'énormes lobbys pétroliers qui bloquent ces recherches depuis pas mal de temps.

Enfin, je crois aussi que sur les énergies renouvelables, on est maintenant pas mal à la traine sur le reste de l'Europe.

529. suzy - 26/04/11 17:33 - (en réponse à : stefan)
cette histoire de rediriger la recherche nucléaire vers le renouvelable est assez malin ... sur la papier. En effet, qu'est le % de la recherche française comparé au reste du monde? Est-ce que tu crois que les pays non nucléarisés à mort (j'emploie ce terme volontairement) ne font pas ce genre de recherches? De toute façon qui vivra (assez longtemps) saura ... le pétrole c'est fini dans 50 à 100 ans ... cela dépendra de la consommation de la Chine et de L'Inde (plus du 1/3 de la population à eux deux). Les réserves en uranium sont plus courtes. Restera le charbon ... et les générations qui suivent pourront à loisir terminer le travail ... (:-(

528. stefan - 26/04/11 17:24
Peut être que si l'argent investi chaque année dans la recherche de solutions pour maitriser le nucléaire et traiter les déchets, était plutôt investi dans la recherche de solutions renouvelables et non poluantes, on trouerait des solutions pertinentes qui permettraient de sortir du nucléaire et de réduire fortement la consommation de pétrole en, disons, une quinzaine d'année.

J'ai l'impression, vu la puissance des océans qui entourent la France, qu'utiliser la force des marées est une piste intéressante.
Coller des turbines au fond des océans sur les passages des principaux courants marins, ça devrait produire de l’énergie. Je ne me rends pas compte de l'impact écologique que ça aurait.

Je parlais avec un gars, il y a quelques mois qui bossait dans la géothermie et qui disait qu'en utilisant la géothermie de manière responsable pour chauffer les habitations des principales villes françaises on pourrait diminuer de manière significative les couts de la consommations en énergie de ces mêmes villes. Il m'avait sorti des chiffres spectaculaires, genre un pourcentage entier du déficit public français, mais j'ai une très mauvaise mémoire des chiffres alors je préfère pas sortir de connerie.

On sortira pas du jour au lendemain du nucléaire c'est sûr, mais si on se dit que c'est une piste qui n'est pas si bonne que ça et qu'on commence à sérieusement chercher dans d'autres directions, il est assez probable qu'on trouve. Parce que les pistes elles existent.

527. suzy - 26/04/11 17:00
et la solution est ?
- l'éolien ... qq % au max du nucléaire. Quantité d'énergie aléatoire.
- le solaire ... qq % et sans doute aussi des pb de retraitement sans compter la pollution à la production des panneaux & énérgie fournie par accoups
- les barrages ... on est au max en France
- le pétrole ... ben on n'est pas dans la merde
- le gaz ... mouais
- le charbon ... ah ben ça on en a encore chez nous! Rouvonrs les mines, ça fera du taf aux pauvres et aux immigrés qui n'auront pas le choix ... finalement laissez entrer les Tunisiens! ... attends ... teuf teuf teuf. S'cuse, c'est les poussières!

526. nem° - 26/04/11 16:33
Le risque permanent vient de la centrale elle-même. La réunion des donateurs visait à remettre la main à la poche à hauteur de plus de 2 mds d’euros pour refaire un nouveau sarcophage; il est vrai que 25 ans après l’explosion, la situation est très préoccupante. Outre que le risque de séisme est permanent -le dernier tremblement de terre date de 1991 avec une magnitude plus de 5 sur l’échelle de Richter- la durée de vie du sarcophage (30 ans) arrive à son terme avec un risque de désintégration. Une poussière radioactive, sous forme d’aérosols s’est formée dans le sarcophage et diffuse de plus en plus largement à l’extérieur en raison de la porosité de l’ouvrage. A l’intérieur, la présence de 600 kgs d’uranium 235 et 70kgs de plutonium 239 pourraient créer, selon certains spécialistes, un risque de réaction en chaîne incontrôlée et donc de nouvelles explosions à laquelle le sarcophage vieillissant ne résisterait pas. Il en va de même des 15 tonnes de combustibles nucléaires, enfouis sous le réacteur, dans des gaines dont on ignore tout du degré de corrosion et de destruction. Or, le nouveau projet de shelter ne s’attaque en rien à ce sujet qui est le plus fondamental et présente un risque permanent.
En conclusion, 25 ans après l’explosion, rien n’est vraiment réglé, même si le « business as usual » et la banalisation sont devenus les maitres mots de l’industrie nucléaire mondiale. On revient de Tchernobyl, d‘Ivankov et de Pripyat avec la conviction que non seulement l’industrie nucléaire ne maîtrise rien, mais qu’elle porte en elle une vision mortifère, un choix délibéré d’accepter la destruction des humains au nom d’une vision prométhéenne de l’humanité.


Corinne Lepage

525. nem° - 26/04/11 07:53

524. Odrade - 22/04/11 20:16
Une interview d'une amie ici. Cliquer sur Yuriko Prod'Hom.


O.

523. nem° - 15/04/11 01:20
Je précise quand même que j'ai presque toujours été urbain, j'adore la ville (enfin, j'adorais), et j'espère que les mégapoles vont continuer à drainer un maximum de monde.
Les dingues, ça s'enferme.

522. nem° - 15/04/11 01:17 - (en réponse à : achab)
Une démarche bio, comme vivre à la campagne ou faire son pain soi-même, peut ne pas être écologique.

C'est positivement faux, pour une raison très simple : même constat que pour suzy, tu raisonnes selon les normes en vigueur. Un peu comme les mecs qui mesurent la toxicité pour une dose précise, à un moment donné, en excluant toute interaction.
Un écosystème est une chose incroyablement complexe, mais une fois à l'équilibre (métastable plus précisément), il est relativement simple d'y vivre.
Ton exemple du four est juste, si l'on raisonne sur la base d'une source d'énergie non-renouvelable. Si tu vis à la campagne et que tu fais pousser ton propre bois, ton bilan énergétique est nul, voire positif l'été. Je sais, tu vas me dire que ça implique des contraintes d'espace, de relief, de sol, etc. JE te répondrai : regarde autour de toi, à quoi ressemble la campagne? Un désert. Si l'on remplaçait cette agro-industrie par des parcelles où chacun pourrait optimiser la terre pour lui assurer le rendement idéal, un famille de trois personnes pourrait vivre de façon quasi-autonome.
Le problème n'est pas énergétique ou écologique, le problème est idéologique. Pour que nous survivions, il faut nous sortir de la tête cette propagande capitaliste MALADE qui voudrait nous faire croire qu'on peut continuer à bouffer des bananes et boire du café dans les régions tempérées. C'est impossible, et à force d'insister, on va détruire le monde.
Suzy le dit lui-même : "on veut". Il faut arrêter de vouloir, et se contenter de vivre.
C'est déjà pas mal.

521. chienvert - 14/04/11 18:50 - (en réponse à : nem° post 518)
Merci! juste merci!

520. Achab - 14/04/11 14:50
Ce n'est pas l'analyse de Suzy (pas uniquement en tout cas), et c'est assez logique en fait.

Le problème est de confondre le bio et l'écolo.
Une démarche bio, comme vivre à la campagne ou faire son pain soi-même, peut ne pas être écologique.
La mutualisation des dépenses énergétique est l'un des principaux levier écologique.
Un unique four de boulanger est moins consommateur de matière première, d'énergie et produit moins de déchets que des centaines de machines à pain de particulier.

Chauffer un immeuble d'habitation, même mal isolé, est plus écologique - surtout compte tenu de la diminution du rapport des surfaces extérieures proportionnellement au volume intérieur - qu'une pléthore de pavillons (pas forcément mieux isolés d'ailleurs).
Je ne dis pas qu’il n’y a pas matière à amélioration - il y a effectivement des pertes d’énergie effarantes – mais il faut ramener les choses au coût par habitant.

Le plus flagrant sans doute est encore la mutualisation des moyens de transport. A la campagne, avec beaucoup d’éloignement et peu de transport en commun, la plupart des déplacements nécessite de prendre une ou plusieurs voitures.
En ville, avec beaucoup de proximité et de transports en commun, on pourrait souvent se passer de voiture (si notre individualisme forcené et notre désir de liberté pouvaient être ignorés).

Moi, citadin en habitat collectif, je vais travailler en bus/RER… et je vais même chez le libraire acheter mes BD à pieds…

519. nem° - 13/04/11 18:37
Je vais pas parler des toits végétalisés, là je vais m'énerver.

518. nem° - 13/04/11 18:36
Faudra m'expliquer aussi cette manie de construire tous les immeubles sur rue. Je sais que c'était la mode renaissance, mais c'est bon là, on est au 21e siècle! Putain, on pourrait avoir des villes-jardins, ouvertes, ensoleillées, avec de vraies corridors biologiques simple et agréables. Mais non! C'est tellement mieux de vivre dans un putain de labyrinthe froid et pollué.

517. nem° - 13/04/11 18:33
Mentionnais? Foutues conjugaisons.

516. nem° - 13/04/11 18:31 - (en réponse à : suzy)
Tu me tends la perche, je l'attrape volontiers : je ne suis évidemment pas d'accord avec ton analyse. Oui, le zéro pollution est utopique, comme toute perfection, mais ton erreur est de te baser sur le système en l'état.
Exemple : on utilise toujours l'eau potable pour les toilettes. gaspillage absurde, criminel même de nos jours. De plus ça coûte une fortune en épuration. Pourquoi? Parce qu'E.coli, la bactérie du caca, a besoin d'air pour respirer et faire son boulot.
Je ne reviendrai pas sur le chauffage électrique, je vais devenir tout rouge encore. Mais combien d'immeubles (ou de pavillons) sont contruits n'importe comment, avec l'ingéniosité d'un enfant de quatre ans? Et que je te tartine une dalle de béton (les pilotis, c'est pas pour les chiens), que je te fous des ouvertures n'importe où, que j'oriente pas la maison (ou la rue, pour les urbanistes). C'est bien toi qui mentionnait les normes antisismiques? Il faudrait des normes anti-connerie aussi.

515. suzy - 13/04/11 17:09
savez-vous que se loger dans des immeubles préserve la planète?
savez-vous que se loger dans un joli pavillon de banlieue avec un joli jardin pollue plus qu'habiter dans un immeuble?
savez-vous que les habitants de la campagne polluent plus que ceux des villes? ... dingue non?

514. suzy - 13/04/11 17:06
et oui ... on veut tout : confort et vie saine façon nature; sécurité et énergie pas chère; nourrir tout le monde et manger bio; vivre à la campagne et garder une vie culturelle; garder nos emplois de production et payer moins cher; garder nos emplois de production et éduquer tous les mioches jusqu'à la fac; garder nos emplois de production et vivre à l'air pur; ne pas polluer et pouvoir changer de PC tous les 3 ans, de voiture tous les 5 ...

513. nem° - 13/04/11 16:08 - (en réponse à : longshot)

512. chienvert - 13/04/11 14:37
Ce n'est pas en Côte d'Ivoire ni en Libye qu'on verrait ça! Yala! :)

511. Danyel - 13/04/11 13:10
Le gouverneur de Tokyo vient d'être réélu pour la quatrième fois. Il n'y a que des vieux politiciens au Japon. Clientélisme et corruption à tous les étages, les types s'accrochent à leur poste comme en France.

510. longshot - 13/04/11 10:11
Quelques heures avant cette réplique, l’Agence japonaise de sûreté nucléaire avait élevé au niveau maximum de 7 l’accident nucléaire de la centrale de Fukushima sur l’échelle des évènements nucléaires et radiologiques (INES), le plaçant au même degré de gravité que la catastrophe de Tchernobyl.

C'était aussi quelques heures après la clôture d'un scrutin local, et apparemment les Japonais commence à se dire qu'on les prend peut-être un peu pour des cons.

509. Bert74 - 13/04/11 10:00 - (en réponse à : nem)
On dirait des images de Spectroman, celui qui luttait contre les monstres issus de la pollution...

508. nem° - 13/04/11 09:47

507. nem° - 12/04/11 13:28
Une forte réplique sismique de magnitude 6,3 s’est produite mardi dans la préfecture de Fukushima (nord-est du Japon), où est située la centrale nucléaire accidentée, a rapporté l’Agence de météorologie japonaise.

Le séisme s’est produit à 14h07 heure locale (05h07 en France), a-t-elle précisé. Son hypocentre était situé à seulement 10 km de profondeur.

Les employés de la centrale Fukushima Daiichi (N°1) ont été évacués par précaution, a annoncé l’opérateur Tokyo Electric Power (Tepco).

Quelques heures avant cette réplique, l’Agence japonaise de sûreté nucléaire avait élevé au niveau maximum de 7 l’accident nucléaire de la centrale de Fukushima sur l’échelle des évènements nucléaires et radiologiques (INES), le plaçant au même degré de gravité que la catastrophe de Tchernobyl.


AFP

506. jean-pierre tréber - 09/04/11 21:18
dans ton cul ?

505. jean-pierre tréber - 09/04/11 21:17
tokyo who quoi, Nemox ?

504. sonatine - 09/04/11 17:19
Vu le nombre de musée que je veux voir, en 4 jours c'est pas possible.
Et si on rajoute toutes les activités et visites (autres que musée), 4 jours c'est encore moins possible.

et pis je connais pas New York...

503. Danyel - 09/04/11 05:31 - (en réponse à : Sonnatine, post 488)
Personnellement lors de mon tout premier voyage de trois semaines au Japon, j'ai dû rester quatre jours à Tokyo. C'est tellement atypique (un peu comme New York pour les Etats-Unis) que je trouve dommage de se priver du reste du pays quand on dispose d'autant de temps. Mais tout dépend de ce qui tu aimes faire.

502. nem° - 09/04/11 04:22 - (en réponse à : danyel-san)

501. suzy - 08/04/11 22:29
ratta alors!

500. chienvert - 08/04/11 22:21 - (en réponse à : Suzy)
Non en fait je disais juste que... Bof, non, rien! :)

Je vais lire Kamui-den!

499. suzy - 08/04/11 22:15 - (en réponse à : nem°)
Tout à fait ... c'est sans doute pour cela que nos habitations ne sont pas conçues pour! (;o) ... mais green faisant la comparaison, bien obligé de reconnaître que si cela tremblait autant en France, pas une construction ne serait restée debout.

498. chienvert - 08/04/11 22:11 - (en réponse à : nem°)
C'est beau ce que tu viens d'écrire!

Nous on a juste une ceinture des gras abdominale nationale!

497. nem° - 08/04/11 21:59 - (en réponse à : suzy)
L'Europe n'est pas sur la ceinture de feu du Pacifique.

496. suzy - 08/04/11 21:52
en France, un tel séisme aurait fait des centaines de milliers de morts car les immeubles et les maisons n'auraient pas tenu.

495. chienvert - 08/04/11 21:32 - (en réponse à : nem°)
C'est la preuve que leur système d'alerte est efficace! En France ou ailleurs dans le monde il n'y aurait pas eu ce problème de SDF!

494. nem° - 08/04/11 21:09
Je veux pas casser l'ambiance de kermesse, mais il y a des milliers de japonais qui dorment dans des gymnases ou des salles des fêtes.

493. chienvert - 08/04/11 21:06 - (en réponse à : JPT)
Tout à fait d'accord!

Sales bobos de merde faites vous tous irradier à mort qu'on en finisse!

492. jean-pierre tréber - 08/04/11 20:23
j'espère bien que les compagnies remboursent pas les occidentaux décadents qu'en ont rien à foutre de la planète et partent 15 jours à l'autre bout du monde en avion.

491. sonatine - 08/04/11 19:54 - (en réponse à : Kejo)
Je pense pas que ce soit dommage comme tu dis, et heureusement, parce que c'est mon voyage ^^.
Kyoto et le sud sont prévu pour un autre voyage.

mais bon faut déjà faire le premier....

490. chienvert - 08/04/11 19:05 - (en réponse à : Sonatine)
Si jamais tu te fais chier y'a plein de salles de jeux super! C'est trop looooool!

489. Kejo - 08/04/11 17:32 - (en réponse à : Sonatine)
J'ai moi même annule un voyage de 3 semaines qui devait se terminer lundi qui vient. Je pense que tu peux facilement blinder 3 semaines a Tokyo mais c'est tout de même franchement dommage de ne pas visiter le reste du pays, ne serait ce que Kyoto. A moins que tu prévois des excursions au mont Fuji ou dans la péninsule d' Izu. danyel san t'aiguillera sûrement mieux que moi c'est sur. Avec ma femme on se tâte pour septembre mais on verra au dernier moment, quitte a payer plus cher, car les compagnies arrêtent de rembourser les billets passé le 30 avril...

488. sonatine - 08/04/11 16:29
Oui que Tokyo, au début ca ne devais être que 2, mais finalement le prix la semaine de plus étant très peu cher, on a sauté le pas...

Tu trouves que ça fait trop ? y'a si peu de choses à faire ?

487. Danyel - 08/04/11 14:37
Trois semaines rien qu'à Tokyo ?
Personne ne peut savoir quelle sera la situation d'ici septembre. C'est un peu au jour le jour en ce moment.

486. huitrefunky - 08/04/11 14:34 - (en réponse à : Danyel)
Il est pas rester longtemps pépère ...De retour le 18 mars

http://www.lunion.presse.fr/article/marne/le-scenariste-de-bd-jean-david-morvan-de-retour-du-japon

485. sonatine - 08/04/11 13:07
Moi je vais à Tokyo en septembre pour 3 semaines.
j'espere que le voyage ne sera pas annulé...



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio