Magie & transhumanisme : la BD & le futur 3

Les 1501 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31


1201. pierrecédric - 10/01/13 19:18
Ça existe malheureusement depuis plus de 20 ans, je crois même qu'on voyais déjà un petit peu ça dans les sinpe sons (exprès) dans le début 90. C'est pas près de s'arrêter je crois cette connerie, en France comme ailleurs il y en a qui crèvent la dalle et ce gâchis est toujours présent.

1200. nem° - 10/01/13 18:49

1199. nem° - 09/01/13 20:24 - (en réponse à : PC)
L'important, c'est pas la chute...

1198. pierrecédric - 09/01/13 19:50
Remarque... tu parlais du mot populiste dans l'autre topic là, y- a vraiment pas grand chose de mal à être un tout petit chouïa populiste, ça permet de redescendre sur terre aussi !

1197. pierrecédric - 08/01/13 16:14
Ah oui, je l'avais vu, oui oui, c'est bien et surtout pourquoi pas, là je ne peux pas répondre plus que ce que le machin me fait sentimentalement.

1196. nem° - 08/01/13 15:29 - (en réponse à : PC)
Post 1148.

1195. nem° - 08/01/13 15:20 - (en réponse à : le rire est le propre de l'homme?)

1194. pierrecédric - 08/01/13 15:18
Oui oui, je sais que je suis lassant à la longue... Mais il n'y a toujours rien de vraiment nouveau.

1193. nem° - 08/01/13 15:16
Pfff toi-même PC.

longshot :

Faut « juste » trouver un critère de notation que l'ordi puisse appliquer sans demander à un humain. Mais c'est pas forcément l'idéal, parce que si ça va plus vite, ça limite la complexité du critère — l'appréciation humaine n'est sans doute pas facile à réduire à un jeu de paramètres.

C'est pour ça que je pense que la machine doit d'abord apprendre à apprécier la musique. C'est pas gagné, en effet.

Et sinon, je parlais de la complexité de la méthode, pas du résultat, que faute de connaître assez la musique je suis incapable d'évaluer — sans compter qu'il faudrait définir la notion même de complexité...

Le résultat importe peu pour le moment, c'est expérimental. Définir la complexité? Mmmm, variabilité, itération... profondeur?

1192. pierrecédric - 08/01/13 14:56
Mon pfff..., c'est surtout une lassitude...

1191. longshot - 08/01/13 14:53 - (en réponse à : nem°)
L'idéal serait une sorte de méta-algorithme, qui s'écouterait jouer sa propre partition et se corrigerait seul.

Faut « juste » trouver un critère de notation que l'ordi puisse appliquer sans demander à un humain. Mais c'est pas forcément l'idéal, parce que si ça va plus vite, ça limite la complexité du critère — l'appréciation humaine n'est sans doute pas facile à réduire à un jeu de paramètres.

Et sinon, je parlais de la complexité de la méthode, pas du résultat, que faute de connaître assez la musique je suis incapable d'évaluer — sans compter qu'il faudrait définir la notion même de complexité...

1190. nem° - 08/01/13 14:41
il s'agit d'un algorithme génétique — on part d'une « population » de morceaux générés aléatoirement, on les note selon un critère, on garde les meilleurs et on modifie aléatoirement les autres, et on répète le processus indéfiniment.

L'idéal serait une sorte de méta-algorithme, qui s'écouterait jouer sa propre partition et se corrigerait seul. Comme il le ferait bien plus vite qu'un humain, l'accélération serait progressive mais foudroyante.

1189. nem° - 08/01/13 14:38
Et en augmentant le degré de liberté, on augmente aussi celui de voir apparaître des comportements auto-acquis.

1188. nem° - 08/01/13 14:37 - (en réponse à : longshot)
Pas d'accord. Le simple fait d'augmenter le nombre de variables... varie considérablement l'intérêt de la chose. Je reprends mon androïde précité, en passant de quelques degrés de liberté à plus d'une cinquantaine, le robot peut courir, sauter, reprendre son équilibre, attraper une ampoule électrique avec sa main, etc. Pourtant la structure initiale n'est pas très différente, mais son degré de liberté est démultiplié.

1187. longshot - 08/01/13 14:22 - (en réponse à : nem°)
On parle pas de la qualité de production mais de la complexité du processus.

Vu de loin, c'est la même. Apparemment dans les trois cas il s'agit d'un algorithme génétique — on part d'une « population » de morceaux générés aléatoirement, on les note selon un critère, on garde les meilleurs et on modifie aléatoirement les autres, et on répète le processus indéfiniment.

Après, les critères de sélection et le type des « mutations » et d'autres paramètres peuvent varier, mais fondamentalement c'est la même idée — et elle n'est pas neuve. Donc bon, c'est une jolie application, mais qui ne me paraît pas si extraordinaire que ça.

1186. pierrecédric - 08/01/13 14:21
Mais non. Ca permet aux machines d'apprendre des choses jusqu'ici réservées aux humains
Pffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff
fffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff
fffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff
fffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff !

1185. nem° - 08/01/13 13:40
Mais non. Ca permet aux machines d'apprendre des choses jusqu'ici réservées aux humains. On se sert tout le temps des machines, pour travailler, pour perdre son temps sur Internet, etc, il est normal qu'en retour elles puissent se servir de nous. Dans la vidéo que j'ai postée, la machine n'a pas créé ex-nihilo, une machine n'a pas (encore) le désir, la volonté de créer, d'expérimenter, cette faculté spontanée chez l'humain. C'est donc le pianiste, qui est consultant, qui lui a inculqué les bases de la composition. Comme un maître apprend le solfège à un élève. L'idée n'est pas de remplacer les gens par des machines, mais de faire bosser ensemble les humains et les machines pour être plus efficace, ou produire des choses encore plus belles. Ca s'appelle l'évolution.

1184. pierrecédric - 08/01/13 13:26
À essayer de trouver quelque chose de positif, ça permet de remplacer quelqu'un composant une musique par une machine qui le fait plus rapidement...

1183. nem° - 08/01/13 13:21 - (en réponse à : PC)
Ah non, non, je ne parlais pas du temps qu'il fallu pour que la machine nous sorte ce qu'elle à composé, mais simplement de ce qu'il eu fallu pour programmer la machine. Là aussi on sait ce qu'il eu fallu.

Mais réfléchis! Si tu passe X temps à créer la machine, puis que la machine met Y temps à créer une musique, non seulement X n'augmente presque plus, ou de plus en plus lentement, mais la machine peut démultiplier Y. En clair, si la machine créé une musique en une seconde, combien de temps mettra-t'elle à s'améliorer? Ben elle va aller de plus en plus vite. Ca s'appelle une singularité.

1182. nem° - 08/01/13 13:18
Oui, c'est même joli, mais c'est pas le sujet. On parle pas de la qualité de production mais de la complexité du processus. Pour reprendre le robot androïde que j'ai posté plus bas, en soi ça n'a aucun intérêt, des robots quadrupèdes ou à chenilles sont bien moins chiants à créer, et peuvent faire aussi bien, voire mieux que des bipèdes. Ce qui est intéressant, c'est qu'en créant des robots qui nous ressemblent, nous nous comprenons nous-mêmes. Et donc nous prenons le contrôle de notre évolution.

Puis Dieu dit: Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre. [27] Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme.

1181. pierrecédric - 08/01/13 13:16
Enfin... comme composants et trucs muche chouette, pas le temps.

1180. pierrecédric - 08/01/13 13:13
mais pas ce qu'il a fallu pour qu'elle le fasse...

Ah non, non, je ne parlais pas du temps qu'il fallu pour que la machine nous sorte ce qu'elle à composé, mais simplement de ce qu'il eu fallu pour programmer la machine. Là aussi on sait ce qu'il eu fallu.

1179. longshot - 08/01/13 13:11
C'est p't êt' beaucoup plus simple mais au moins c'est à peu près écoutable.

1178. longshot - 08/01/13 13:10

1177. nem° - 08/01/13 13:05
Une seconde.

1176. pierrecédric - 08/01/13 12:49
Mouais, la composition que la machine va nous sortir quoi, mais pas ce qu'il a fallu pour qu'elle le fasse...

1175. nem° - 08/01/13 12:44
Peu importe que ça boucle, c'est pas parce qu'il y a toujours le même nombre de voitures au départ d'une course de F1 que le résultat est connu d'avance.

1174. pierrecédric - 08/01/13 12:39 - (en réponse à : nem°)
Il eu fallu que ce machin truc qui programme soit programmé pour le faire, ça revient à programmer d'abord quelque chose qui programmera par la suite, une boucle qui se boucle quoi...

1173. nem° - 08/01/13 12:37
une entrée de données sur l'appareil, une bonne programmation et le tour est joué.

Non PC, si t'as déjà essayé de jouer à un instrument, tu comprendrais qu'arriver à faire composer par un programme est très, très fort.

1172. pierrecédric - 08/01/13 12:36
Môôais, m'enfin là, il n'y a pas eu tellement besoin de faire une enième (je dis enième parce que c'est ce qu'on sait faire de mieux dessus) recherche fondamentale pour savoir que ça pouvait se faire, une entrée de données sur l'appareil, une bonne programmation et le tour est joué.

D'ailleurs, je ne comprends toujours pas quel est l'intérêt de continuer sur la recherche fondamental pour modifier une simple passoire de cuisine, là ça me dépasse entièrement... :?
La nanotechnologie, mouais, mais là faut plutôt voir avec la programmation ou un truc du genre, j'en sais rien en faite.

1171. nem° - 08/01/13 12:26
Un autre exemple est la programmation procédurale, utilisé depuis Elite dans les jeux vidéos, par exemple. Ca ne change pas grand chose en apparence, mais c'est fondamentalement une révolution! On passe d'un modèle statique, où la création entière dépend du programmeur, à une conception en deux temps, le programme devenant de plus en plus capable de générer lui-même les niveaux, décors, persos, etc. Du point de vue du joueur, le rendu est très proche, mais dans le détail, ça donne un environnement plus varié, plus dense, plus intéressant. Après, je suis d'accord, ç'a encore des défauts. Au milieu des années 2010 par exemple, beaucoup de jeux eurent recours à Speedtree, pour générer des forêts. Le problème était l'aspect synthétique, répétitif, le manque de naturalité de l'ensemble. Du coup, les dévs sont revenus à un travail "à la main". Mais on a gardé la génération procédurale pour les arbres eux-mêmes, car c'est très proche de ce qui se passe dans la nature, le côté fractal des arborescences. Sur les derniers jeux, comme Far cry 3, le rendu est plus que convaincant.



Au final, on pourrait dire que l'humain donne l'impulsion, et le programme exécute ensuite indépendamment. Un mystique parlarait de souffle de vie, mais on entre là dans des considérations existenstielles.


1170. nem° - 08/01/13 12:09
*fin

1169. nem° - 08/01/13 12:08 - (en réponse à : longshot)
Ca n'a rien à voir, la pop est basé sur le rythme, c'est beaucoup plus simple! Là c'est un bon en avant! C'est comme si tu comparais un logiciel de génération de paysages (ils existent depuis la fun des années 80) à un qui est capable de peindre.

1168. pierrecédric - 07/01/13 23:00
Ah ben, c'est vraiment ce que sous-entends finalement, on stagne tout de même pas mal dans les technologies ces dernières années... :(

1167. longshot - 07/01/13 22:40
Howell, pas Hartwell

1166. longshot - 07/01/13 22:32
Non, PC a raison, c'est pas si nouveau que ça. Des machines qui composent, ça fait un moment qu'il y en a (cherche Emily Hartwell, par exemple). Apparemment ce Iamus est basé sur un algorithme génétique, et les commentaires ont l'air assez positifs, mais perso musicalement je n'accroche pas, et je ne m'y connais pas assez pour apprécier l'aspect technique, ni du point de vue musical, ni du point de vue informatique.

Avec le même genre d'algo je crois il y a quelques mois on avait eu droit a un compositeur de pop. Comment ça s'appelait ? Ah, oui : DarwinTunes.

1165. pierrecédric - 07/01/13 20:23
Ah, en faite parmi une multitudes de notes tout ça enregistrée dans cette machine, elle serait capable d'en composé une selon la règle de la musique classique...
Pfffffffffffff, je sais pas si ça à déjà été fait depuis longtemps mais bon, oui pourquoi pas, c'est pas mal du tout.

1164. pierrecédric - 07/01/13 20:15
C'est l'espèce de caméra qui cache le monsieur en rouge au début ?

1163. pierrecédric - 07/01/13 20:11 - (en réponse à : nem°)
Je n'en sais rien, je ne vois pas où est le machin truc dans la vidéo...

1162. nem° - 07/01/13 20:05 - (en réponse à : PC)
Tu te fous de moi?

1161. pierrecédric - 07/01/13 20:04
Ah, ah oui oui, mais bon, ils ne savaient pas déjà le faire il y a quelques années de cela ? Je dis ça mais je n'arrive pas à voir quel est l'innovation en plus...

1160. nem° - 07/01/13 19:59
Non mais on s'en fout que ce soit pas bien! C'est composé par une machine, vous vous rendez compte?

1159. pierrecédric - 07/01/13 15:14
Ca me fais pensé à Michel Muller tiens, par contre lui ça doit être rare quand il parle d'une voix audible et assez forte, soit il parle un peu trop mollement soit il gueule complètement, ou alors j'ai pas tout vu de lui...

1158. longshot - 07/01/13 15:08
Moi j'ai tenu jusqu'au bout en espérant que ça devienne bien, mais non.

1157. pierrecédric - 07/01/13 14:50
Rho Zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz...

Ah le classique, ça me tue, ce type de musique est toujours aussi soporifique.

1156. Odrade - 07/01/13 14:47
y'en a pour quelques minutes et c'est pas désagréable.

J'ai tenu 1 minute 30.


O.

1155. nem° - 07/01/13 00:50
Nasciturus, plutôt.

1154. nem° - 07/01/13 00:42 - (en réponse à : Une nouvelle vie vous attend dans le cyberespace)
Bien, faisons les choses calmement, en deux temps et quelques mouvements, allegro ma non troppo. Tout d'abord, écoutez cette composition classique, y'en a pour quelques minutes et c'est pas désagréable.



A présent, les faits : le morceau, Narcitirus, a été composé par une machine, appellée Iamus. Cette IA, à laquelle on a appris comment composer selon des règles classiques, à créé en quelques secondes un ensemble classique tout à fait écoutable.
Iamus habite à l'université de Malaga, en Espagne.

1153. pierrecédric - 05/01/13 15:58
Ils ont pratiquement raisons par contre quand ils disent qu'ils n'ont rien comme théorie sur la gravitation, il n'y en a toujours que des bribes.

1152. pierrecédric - 05/01/13 15:51
Juin...



 


Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio