Décès d'auteurs

Les 625 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13


25. larry underwood - 12/10/12 15:19
bien navrante récupération publique et revendicatrice d'un drame humain et privé.

24. Achab - 12/10/12 14:41
Mais c'est de l'info alors ?
Il s'est suicidé (holala, ça y est, j'ai dit le mot interdit) et il a laissé des indices qui tendent à prouver que c'est pour des raisons professionnelles ?

23. Bert74 - 12/10/12 14:05 - (en réponse à : suz')
Si tu veux ils en parlent plus abondamment, sur le forum d'en face...

22. suzix@bdp - 12/10/12 13:18
Je viens de lire le long message de Mr D.
J'avais pas compris. Je suis très triste.

21. nem° - 11/10/12 20:02
Fallait que ça sorte. Dommage qu'il faille un mort pour ça.

20. Odrade - 11/10/12 19:33 - (en réponse à : post 18)
Ca fait mal.


O.

19. froggy - 11/10/12 18:24
C'est triste. Je l'avais decouvert grace a St Germain... et j'avais beaucoup apprecie les 2 premiers tomes d'Outremer en attandant la lecture du troisieme. C'est vraiment dommage, c'etait un auteur que je m'etais decide a suivre d'un oeil attentif.

18. Mr Degryse - 11/10/12 16:44
J'ai reçu ce mail par l'intermédiaire d'un ami libraire. Il a l'air de faire le tour des auteurs bds et des libraires. Il provient de Arnaud Floc'h ( dessinateur) et Annick de Gisors. Bruno le Floc'h serait mort dans un accident de voiture. Ce mail ( à prendre peut être avec des pincettes)semble suggérer un mal être plus profond


Chers amis,

je viens de perdre un de mes plus vieux et plus fidèles amis. il a décidé, sans crier gare, avec la douceur qui lui était chère, de mettre les voiles. Comme vous le savez déjà, Bruno Le Floc'h est mort, et nous, comme des glands, on est vivant.

Mon amie Annick a écrit un texte que nous avons pour mission de divulguer. Les auteurs de BD l'ont déjà reçu, du moins plusieurs centaines d'entre eux. Mais les amis, les libraires, les lecteurs, les organisateurs de salons, eux, ne l'ont pas obligatoirement eu. Le but de ce texte n'est pas de se plaindre de notre métier, nous l'avons choisi, néanmoins notre objectif est de tenter de le valoriser :

IL EST PLUS QUE TEMPS DE RENDRE L'EDITION A CEUX A QUI ELLE APPARTIENT : LES INTELLECTUELS. N'Y VOYEZ AUCUNE PRETENTION. SIMPLEMENT, NOUS AVONS DEJA CONFIE LA POLITIQUE AUX ECONOMISTES ET AUX COMPTABLES - ON CONNAIT LE RESULTAT - ARRETONS DONC DE CONFIER LA LECTURE AUX MARCHANDS DU TEMPLE QUI, SOUS COUVERT DE VULGARISATION, DE DEMOCRATISATION, SURPRODUISENT POUR S'EN FOURRER PLEIN LES POCHES ET PRENNENT AINSI LES RENES D'UN METIER, D'UN ART EN EN CHANGEANT LES CRITERES DE GOUT, D'INTELLIGENCE, DE FINESSE, POUR LEUR SUBSTITUER CEUX DE LA VULGARITE, DE L'INCULTURE, DU BAS-VENTRE ET DES BAS INSTINCTS ! PLUS FACILE DE VENDRE UN DRAGON QUI ARRACHE UNE COUILLE QU'UN CHALUTIER QUI PASSE À L'HORIZON. LA TELE A DEJA CONNU ÇA ! VOYEZ CE QU'IL EN RESTE : DE LA MERDE SUR LA CHAINE PRIVEE GRATUITE, UN SERVICE PUBLIC SOUS PERF, ET DES CHAINES A FRIC POUR CEUX QUI PEUVENT PAYER ( ET MEME LA, LA QUALITE DISPARAIT ! A SE DEMANDER SI LE FRIQUÉ N'EST PAS INCULTE ! JE PLAISANTE, CE N'EST PAS, HEUREUSEMENT, LE CAS OBLIGATOIREMENT).
POUR BRUNO, NE LAISSONS PAS LES MARCHANDS FAIRE LA LOI ! CONTINUONS D'EDUQUER, DE FORMER LE PUBLIC. QUELQU'UN QUI N'A JAMAIS ENTENDU DE MUSIQUE TROUVERA LA MACARENA PLUS AGREABLE QUE LE CHANT DE LA TERRE DE MAHLER. ET POURTANT…
BRUNO, C'ETAIT LE CHANT DE LA MER, LE CHANT DE L'ELEGANCE, DE LA PRISE DE RISQUE.
AF


Voici le texte de ma copine Annick :

Un ami a décidé de nous quitter, Bruno Le Floc’h. Après l’immense tristesse que cela a suscité chez tous ceux qui le connaissaient comme nous, maintenant j’éprouve une
immense colère.
Pourquoi ce geste ? Nous ne le saurons jamais, seul lui aurait pu nous dire ce qu’il avait au plus profond de son cœur. Mais en parlant avec bon nombre d’entre vous, une chose est certaine, c’est qu’il venait d’avoir un problème avec son éditeur : Dargaud. Il a écrit à l’un de
ses amis : « Je me suis fait viré » et au Festival de St Laurent sur Sèvre « "Bonjour à toutes
et tous, suite à des problèmes avec Dargaud, je renonce aux séances de dédicaces et aux salons. La mort dans l'âme.
Merci pour vos invitations, désolé de ne pouvoir y répondre comme nous l'aurions désiré". Nous ne pouvons pas croire que cela ne l’ait pas profondément affecté.
Depuis seize ans que nous organisons notre salon et côtoyons un grand nombre d’auteurs, nous pouvons témoigner de tant d’histoires de ce genre. Si les auteurs ne peuvent se rebeller, nous, nous n’avons rien à perdre…nous ne sommes pas tenus par ces éditeurs sans
scrupule qui ne pensent qu’à l’argent et méprisent les auteurs avec lesquels ils travaillent souvent depuis des années.
Comment peut-on jeter quelqu’un du jour au lendemain sans aucun souci, comment peut-on proposer un contrat de misère à un auteur qui travaille depuis des années pour le même
éditeur et qui lui a rapporté de quoi s’offrir une vie de rêve. Comment peut-on refuser toute
évolution dans la création en obligeant un auteur à continuer une série sous prétexte de
rentabilité ou de « nombre de titres au catalogue ». Vous avez tous entendu : « continue ce que tu fais et un jour peut-être nous verrons ton autre projet »... Ne parlons pas de ces jeunes auteurs qui travaillent pour rien, certains nous ont dit : 40 euros la planche.
Qui s’engraisse sur votre dos ?
Chers auteurs je pense que l’on vous traite et vous jette comme du bétail. Nous ne pouvons
même pas dire que c’est au nom de la qualité, quand on voit certaines productions qui feraient mieux de ne pas paraître.
Et oui les éditeurs ont noyé le marché pour mieux vous sous payer, pour mieux vous exploiter, pour donner l’espoir à la jeune génération tout en sachant que demain eux aussi
seront jetés après un premier ou deuxième album. Ils sont tout puissants et ils ont droit de vie
ou de mort sur vos créations et parfois sur vous.
Voilà ma colère…Il est beau le monde de la BD !
Je voudrais dire aussi à tous ces coureurs de dédicaces que j’ai souvent entendu dire en parlant de vous « ils ont de la chance, ils travaillent chez eux, ils font un métier
qu’ils aiment… » : Oui effectivement mais à quel prix ? Le prix de la solitude, des doutes, des
humiliations, des difficultés financières, de la remise en question quotidienne, est-ce
enviable, je ne le crois pas… Tout cela mérite respect et considération. On s’insurge contre les
multinationales qui licencient à tour de bras, mais ne croyez pas qu’il en soit autrement chez
les éditeurs. C’est bien plus insidieux et pervers, les auteurs étant éparpillés, non syndiqués,
non représentés, pas d’annonce de plans sociaux mais juste un revers de main pour les congédier.
Si dans le monde du travail l’expérience est récompensée, pour vous, auteurs, il faut souvent, à
chaque nouveau projet, redémarrer à zéro, A quel titre tous ces grands pontes de la BD,
directeurs de collection et tout le cirque, se donnent -ils le droit de vous traiter ainsi…. Au titre
du fric…sans tenir forcément compte du lectorat et de la diversité que doit offrir la culture.
Voilà ce que je pense de vous éditeurs sans scrupule, de votre monde inhumain, qui ont contribué sans doute au départ prématuré de notre ami Bruno.


Comme j’assume complétement mes propos, je vous demande de transmettre ce
message à tous vos amis, auteurs ou non, pour que le départ de Bruno ne reste pas sans échos.

merci

Annick de Gisors

17. chienvert - 09/10/12 10:06
Triste nouvelle!

16. Mr Degryse - 09/10/12 09:38
Ptain Le Floc'h est mort. Découverte tardive avec Outremers que j'ai adoré. Son dessin épuré était splendide. L'impression que le meilleur était à venir. Dommage pour nous et terrible pour sa famille

15. nem° - 09/10/12 00:37
Merci Bert.

14. marcel - 08/10/12 23:16
Pour ceux qui se souviennent de ses petits hommes verts, Pat Mallet est mort. Il avait debute avec Mezieres.

13. Bert74 - 08/10/12 11:58
La série à laquelle tu penses, nem, c'est Foc, de René Durand et Yves Bordes.

12. suzix@bdp - 06/10/12 18:47
C'est triste. Il était pas bien vieux ... 55 ans.
J'avais bien aimé son St-Germain puis rouler vers l'ouest

11. herve - 06/10/12 16:09 - (en réponse à : nem°)
je crois pas non, lui son domaine c'était la mer....

10. nem° - 06/10/12 16:01
C'est lui qui avait dessiné le truc bizarre avec les fleurs de l'espace au Moyen-âge non? Orn ou un nom du genre.

9. herve - 06/10/12 15:27

8. longshot - 04/09/12 12:37
Ah, oui, j'aurais dû vérifier. Mais je viens de lire la nouvelle, et bon, c'est un auteur que j'appréciais, pour le peu que j'ai lu de lui.

7. marcel - 04/09/12 10:51
On en a parle, sur le sujet Toppi, qui est toujours un peu plus bas.

6. longshot - 04/09/12 08:28
Toppi est mort cet été. (Lire sur Le Comptoir de la BD.)

5. pierrecédric - 12/03/12 12:28
Il me semble que c'était surtout Jacques Morel qui doublait Obélix à l'époque.

4. suzy - 12/03/12 09:53
Il avait aussi joué dans la 7e Compagnie ! Mes enfants qui regardent cela en boucle m'en ont même parlé!

3. longshot - 12/03/12 09:41
Pierre Tornade (qui doublait notamment Obélix et Averel dans les dessins animés) est mort mercredi dernier.

2. marcel - 31/08/11 17:11
Je l'ai effectivement signale sur je sais plus quel sujet.
Et Solano Lopez (l'Eternaute) quelques jours avant.

1. longshot - 31/08/11 16:55
Ça date d'il y a quelques jours, mais je viens d'apprendre la mort, le 18 août dernier, de Jean Tabary.




 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio