LE numérique pour une autre BD?

Les 378 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8


228. Victor Hugo - 03/08/15 11:16
Quentin je te souhaite de crever à coups de pompes dans la gueule, fils de pute.

227. Quentin - 03/08/15 11:10
Et la démocratisation de l'accès à la culture dans tout ca? Le numérique est censé mettre la culture (film, musique, livres, BD, etc.) à la portée de tous ceux qui n'ont pas les moyens. Beau projet. Sauf que les maisons d'éditions et les auteurs freinent des 4 fers. Pas de pot, sur ce coup, internet et le piratage sont vraiment démocratiques, et il est quasi impossible de les arrêter. Il ne reste plus qu'à trouver de nouveaux moyens de financer la culture. Les grandes oeuvres du passé étaient financées par des mécènes. Aujourd'hui par le consommateur. Demain par la pub? Je ne sais pas, mais je fais partie de ceux qui applaudissent le piratage et l'offre en ligne gratuite de trucs de mauvaise qualité pour ceux qui n'ont pas accès aux originaux de bonne qualité (ou qui voudraient se faire une idée avant d'acheter). Je ne pense pas que cela induise un manque à gagner pour les auteurs (ni pour les éditeurs, mais eux on s'en fout). Et même si c'était le cas, je serais enclin à penser que c'est aux auteurs à s'adapter à la nouvelle donne.

226. Victor Hugo - 03/08/15 09:55
Cherche pas Odrade, Nem° est un con, il pense que tout devrait être gratuit, il n'en a rien à foutre des auteurs, il a une idéologie de merde.

225. Odrade - 03/08/15 09:20 - (en réponse à : nem)
Simple curiosité :
J'abonde dans ton sens : les BD sont très chères. Mais si tu veux baisser le prix, où vas-tu trancher ?
Le numérique pourrait rapporter aux auteurs, à condition qu'on respecte le fait qu'ils font une partie du boulot de l'éditeur (scans maisons, par exemple) et que ça leur donne(rait) le droit de toucher un plus grand pourcentage dans les téléchargements.


O.

224. nem° - 03/08/15 03:14
On aura compris que je parle de mangas pour gamins.

223. nem° - 03/08/15 03:09 - (en réponse à : torpirate)
"je ne vois pas comment des milliers de gens pourraient subitement dégager un budget pour ça."

Moi je vois très bien comment : en baissant le prix des BD. Un peu comme le prix des CD a poussé les gens dans les bras du mp3 gratos. Tu vas encore dire que je compare ce qui n'est pas comparable. Sauf que c'est encore une analogie. L'idée est d'inciter les gens à (re)découvrir la BD, et c'est pas avec des albums à 20€ perdus derrière des vitrines pleines de mangas que tu les feras rentrer. Mais bon, c'est ton problème.

222. pierrecédric - 02/08/15 17:09
Ouais je sais, même en politique on est pessimiste.

221. torpedo31200 - 02/08/15 16:58 - (en réponse à : pm - post # 219)
D' abord il n' y a pas de débat, parce qu' on parlait de trucs différents, et dans ton cas, c' est juste un ancien lecteur réamorcé avec une promo et pas du gratuit ou un gadget de lecture.
(Et comme par hasard, ça corresponds au moment où le marché a remonté, s' est diversifié et est devenu extrêmement riche)

Beaucoup de lecteurs font des pauses plus ou moins longues et plus ou moins conjoncturelles (enfants, perte d' emploi, autres centres d' intérêt...)
Et tu as acheté un truc. Combien de gens vont faire l' effort d' acheter un livre numérique, alors qu' ils n' en ont jamais lu ou jamais acheté avant ? C' est la question essentielle pour appréhender un éventuel marché.

Et moi, je pense qu' il n' y en aura pas assez, en partie parce que je n' en ai jamais croisé, mais surtout parce que je ne vois pas comment des milliers de gens pourraient subitement dégager un budget pour ça. Mais ce n'est que mon avis, et j' attends qu' on m' oppose soit des chiffres (qui n' existent peut-être pas encore), soit des cas de personnes qui se sont mis à acheter des bandes dessinées numériques et qui n' en achetaient pas avant en format papier.

220. torpedo31200 - 02/08/15 16:36 - (en réponse à : nem° - post # 218)
L' analogie est très mal choisie. 20 ans d' écart, 2 mediums différents dont l' un est très dépendant de matériel de lecture à caractère technologique, un avec des droits d' auteurs, l' autre avec des licences.
A part le fait que tu consommes les deux et ta faculté à tout ramener à ta vie et à ton mode d' utilisation, je ne vois aucun rapport.

219. pm - 02/08/15 15:06 - (en réponse à : Nemo vs Torpedo)
Je suis bien obligé de me ranger du coté de Nemo, de par ma propre expérience. Pas sur le débat numérique/papier, qui ne m'intéresse pas du tout mais sur l'idée publicitaire qui peut amener de nouveaux lecteurs.
Il y a une petite vingtaine d'années j'avais complètement laisser tomber la bande dessinée, depuis au moins 15 ans , les années 80 s'étaient passées sans moi, et probablement la fin des années 70.
Mes enfants naissaient et commencaient à être en âge de lire, il me restait bien quelques petites choses sà la maison mais un jour je tombe sur une promotion Dargaud de BD à 10 balles ( francs à l'époque, ça nous fait du 1,5 euro, pas gratuit mais pas cher, essentiellement des séries avec suite genre XIII ) et j'en prends quelques unes. Je me réintéresse à la chose, petit à petit, un collègue me réinitie à la bande dessinée actuelle de l'époque puis arrive BDParadisio et c'est l'engrenage. J'ai maintenant plus de 10 000 bandes dessinées , je suis un collectionneur d'albums anciens et j'ai même quelques planches & illustrations.
Aujourd'hui j'ai balancé mon métier de l'époque, la bande dessinée est devenue ma profession ( je suis libraire grâce à internet )/passion et, on ne peut jurer de rien mais il est bien possible que sans cette petite promotion initiale ça ne ce soit jamais fait.

218. nem° - 01/08/15 23:36 - (en réponse à : Torpénible)
C'est une analogie.

217. pierrecédric - 01/08/15 23:23
Le pessimisme c'est contagieux alors...

216. torpedo31200 - 01/08/15 23:12 - (en réponse à : science et magie - post # 215)
Mais de quoi tu parles ? Pourquoi les jeux vidéo (où il n' y a pas de droits d' auteurs !) ? Quel est le rapport avec le topic ?

Si tu connais un mec qui consommais gratuitement des bandes dessinées numériques, piratées ou pas, et qui ensuite s' est mis à en acheter sous le même format, mets-le sous verre et prends-le en photo.
Parce que tu as découvert une nouvelle espèce.
Après, faudra le cloner ou le reproduire massivement pour espérer générer un marché.

215. nem° - 01/08/15 21:43 - (en réponse à : torpépé)
J'ai pas dit que les éditeurs devaient filer des BD gratos, t'es con ou t'es con? Je dis que s'ils ferment un peu les yeux sur le numérique piraté, ça incite à lire des BD des gens qui sinon n'en liraient quasi jamais, ET DONC à avoir ensuite envie d'acheter des albums papier, pour les garder dans leur bibliothèque sans risquer la panne de clé USB ou disque dur. Mais tu comprendras jamais, t'es comme Nintendo en 95 : tu claques la porte à la gueule de motherfucking Sony, qui se barre avec son projet de lecteur CD et du coup, vexé comme un caribou, créé sa propre console, the motherfucking Playstation, et emporte le marché. Pourquoi? Parce que les jeux sur CD sont moins chers que sur cartouches, et qu'ils sont plus facilement piratables. Paradoxe? Non, et là attention ça va être exigeant avec tes petits neurones fatigués : les gens piratent ET achètent. C'est fou, c'est concept, c'est 21e siècle.
Allez, bonne chance.

214. torpedo31200 - 01/08/15 20:11 - (en réponse à : diplomate - post # 213)
Si tu peux réféchir plus de DEUX secondes et affiner un peu la question. Quel annonceur ? Qui coûte quoi ? Le budget pub de certains gros éditeurs est estimé entre 3 et 10%.
(Ce qui me semble à la fois très peu pour un secteur industriel estimé à environ 1.5 milliard d' euros et énorme au vu de la compétence des marketings)

Et si tu files des trucs gratos à des gens (au passage sans que les auteurs aient leur mot à dire, et pas vraiment les meilleurs choix de titres pour amorcer de nouveaux lecteurs), ils ne vont pas se mettre subitement à les acheter. Car quand tu as un accès gratuit à un truc, c' est très très rare que les gens se mettent subitement à les acheter.
C' est facile, ça a été démontré par les 48hBD sur 2 ans (3 ans en comptant les trucs à 1 €).

Et les gens font ce qu' ils veulent, qu' ils soient pirates ou hors-lal-loi ou pas (je m' en fous), je m' exprime en mon nom.
Comment veux-tu augmenter ou améliorer un marché, en terme d' exigence artistique, en le confiant à des publicitaires qui n' en lisent pas, qui choisissent mal les pseudos gratuits (rien n' est gratuit au passage) et qui ne rémunèrent pas les artistes ?
Ce n' est pas possible.

Et la vie d' un artiste (donc sa rémunération), même si il s' agit d' un Victor Hugo (Laurent hein, pas celui qui est mort depuis longtemps) elle a pour moi dans l' absolu beaucoup plus d' importance que la tienne ou que celles de Larry, Suzix, Chienvert, Danyel, Marcel ou d' autres (pas Degryse parce qu' il permet aux gens de bien manger !). Parce que de par son activité et de ses choix de vie, il a une chance de me distraire ou de m' émouvoir. Et même si c' est une chance très faible, ça le place TRES au-dessus de la plupart des gens.
Et pour augmenter cette probabilité, il me semble essentiel que des auteurs ou artistes soient rémunérés. Et c' est compliqué d' être payé avec des prestations ou des produits gratuits.

213. nem° - 01/08/15 12:00
Réfléchis DEUX secondes : à quoi sert la pub, et combien elle coûte à l'annonceur? Maintenant : file des BD gratos à des gens qui n'en achetaient pas, et essaye d'imaginer ce qui va se passer. Mais je sais que je perds mon temps : vilains piratins hors-la-loi!

212. nem° - 01/08/15 11:58 - (en réponse à : torp')
T'es un abruti.

211. torpedo31200 - 31/07/15 23:24 - (en réponse à : marcel - post # 210)
Ah il y en a beaucoup, du moment que c' est gratuit et que l' artiste ne soit pas rémunéré.
Mais ça ne génèrera pas de nouveaux consommateurs, donc pas de marché. Ca restera un gadget, ou une simple application d' Iphone ou tablette.

210. marcel - 31/07/15 09:47
Alors, pour les gens qui n'achetent pas de BD mais qui en lisent (piratees) grace au numerique (et surtout depuis les tablettes), j'en ai plusieurs exemples autour de moi (au moins 4 au boulot).

209. pierrecédric - 30/07/15 23:24
Sûr que si ceux qui gèrent les livres numériques comme des manches à... oui bon là oui on peut-être sûr que ça se casse la poire.

208. torpedo31200 - 30/07/15 23:10 - (en réponse à : helmut perchu - post # 206)
Sérieusement ?
Tu penses sérieusement que des gens qui n' achètent pas de bandes dessinées mais en lisent très occasionnellement (quand ça ne nécessite pas d' efforts et qu' on leur glisse dans les mains), pourraient en lire en version numérique (qui est synonyme de streaming quasi gratuit pour beaucoup) ?

Moi je n' en connais pas.
Plus précisément, je connais bien un mec d' environ 50 ans qui est venu à la bande dessinée par le numérique en tant que gadget/outil. D' abord pour des livres techniques pour son boulot, puis redécouverte ou découverte de la bande dessinée (comics et franco-belge), puis achat de ce qu' il préfère en version papier.
Mais je n' ai jamais entendu parler d' un non-lecteur qui deviendrait subitement lecteur de versions numériques. Et vu les informations récentes qui parviennent des USA (relayées via LivresHebdo entre autres), le livre numérique est déjà en train de se casser la gueule.

207. pm - 30/07/15 14:10 - (en réponse à : helmut)
Oui, en effet c'estd e la pure spécualtion, je ne parierai pas là dessus.

206. helmut perchu - 30/07/15 13:24 - (en réponse à : pm)
Pour ce qui est des "nouveaux lecteurs" j'en sais rien hein, c'est de la pure spéculation. Je me dis juste qu'on a tous dans notre entourages des gens qui n'achètent pas de BD mais qui en lisent volontiers, quand ils sont chez les autres, quand il sont sur un lieu de vacances ou il y en a... Peut-être ces personnes là sont-elles (seront-elles) plus "client" de BD dématérialisée ? Alors oui c'est "triste" pour toi qui est attaché au papier et à l'objet BD mais sinon ça me parait plutôt bien pour eux et pour les auteurs.

205. pm - 30/07/15 02:01
ça va te paraître absurde mais le virtuel n'enlève pas totalement le coté collection.

Oui, mais bon, la collectionnite en général pour tout et n'importe quoi ne m'intéresse pas spécialement, c'est la bibliophilie qui me plait.

Et le numérique sera peut-être l'occasion d'élargir la lecture de BD aux non collectionneurs justement.

Peut-être mais c'est triste. Je ne vois vraiment pas pourquoi il faudrait passer au numérique pour devenir lecteur, cette notion m'échappe totalement. Et je ne pense pas qu'on s'intéresse à la Bande Dessinée par esprit de collection ( ça doit arriver mais marginalement ) mais plutôt l'inverse, que la lecture de bandes dessinées induit très souvent , à des degrés très divers, l'esprit de collection.

204. nem° - 28/07/15 13:18 - (en réponse à : helmut)
Oui, tu fais juste des recherches sur "cbr".

203. longshot - 28/07/15 11:43 - (en réponse à : Attrapez-les tous !)
le virtuel n'enlève pas totalement le coté collection

Je dirais même que la collectionnite est devenue, au moins depuis Pokémon, un mécanisme de base de nombre de jeux vidéos.

202. helmut perchu - 28/07/15 11:21
@ torpedo > c'est quoi cette histoire de Cloud qui disparaît ?

@ pm > ça va te paraître absurde mais le virtuel n'enlève pas totalement le coté collection. Et le numérique sera peut-être l'occasion d'élargir la lecture de BD aux non collectionneurs justement.

201. helmut perchu - 28/07/15 11:18
@ marcel > yep je sais ça, disons que je prend le risque.

@ nemo > ça m'intéresse mais je sais pas faire ça moi, c'est simple à faire sans être un geek ?

200. pm - 23/07/15 18:41
le numérique hérisse tes petits poils

Euh non, en fait je l'ignore tout simplement, ça n'existe pas.
en bande dessinée il me semble quand même assez difficile de faire totalement abstraction de l'objet et la plupart des lecteurs sont quand même un brin collectionneur, mais pourquoi pas.

199. torpedo31200 - 23/07/15 16:20 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 194)
Le cloud, c' est le truc qui devrait mourir d' ici 5 à 14 ans ?

198. suzix@bdp - 23/07/15 15:06 - (en réponse à : nemo-nours)
mouaaAAAAAHHHH!

197. nem° - 23/07/15 13:20
A partir du moment où tu as payé, rien ne t'interdit de les télécharger... ailleurs.

196. nem° - 23/07/15 13:19
A partir du moment où tu as payé, rien ne t'interdit de les télécharger... ailleurs.

195. marcel - 23/07/15 11:51
Mefie-toi de ce systeme d'acces a distance, certains lecteurs ont eu des surprises (aux US je crois). Il me semble que c'est Comixology qui a suprime a un instant T toutes les biliotheques de ses abonnes. Quand ils ont rale, ils leur ont dit "Ah mais vous avez achete le droit de les lire, mais pas de les posseder. Fuck you".
Donc, tu ne "possedes" pas 100 BD numeriques, mais tu as le droit pour l'instant d'y acceder, comme une location. Si demain le site ferme ou fait la meme chose qu'au US, t'es bien eu. Mais il y a peut-etre un systeme pour sauvegarder quand meme ta lecture au moment ou elle est sur ton appareil ?...

194. suzix@bdp - 23/07/15 11:23 - (en réponse à : helmut)
Donc tes BD sont sur le cloud. Cela consomme pas mal pour le stockage et pour la transmission à chaque lecture donc.
Faudrait comparer ce que coute en énergie une BD imprimée puis transportée en rayon puis chez le lecteur pour y rester 20 ans avant d'être remise sur le marché chez Gibert pour un autre bond de 15 ans avant de finir sur un marché aux puces pour continuer sa vie de livre pendant encore 20 à 30 ans? BD lue peut-être 20 fois chez des particuliers? 200 fois dans une médiathèque? 500 fois dans une école? ...

193. helmut perchu - 23/07/15 11:22 - (en réponse à : pm)
J'ai pas répondu à tes posts car j'ai pas grand chose à y dire. Comme tu le dis si bien tu es un collectionneur (et donc je comprends que le numérique hérisse tes petits poils) alors que je suis un lecteur.

192. helmut perchu - 23/07/15 11:20 - (en réponse à : marcel)
En même temps je n'achète pas beaucoup de nouveautés en ce moment (mes derniers achats sont Koma T.2 et Commando Colonial T.1) donc pas facile de m'exprimer sur les sujets de base...

191. helmut perchu - 23/07/15 11:16 - (en réponse à : suzix only)
moi ce qui me dérange dans le nuémrique, c'est qu'il faut stocker aussi à vie ces 0 & 1. Si c'est sur un ordi c'est peut-être moins consommateur d'énergie mais il y a risque de perte des données en changeant de techno ou de génération (pas facile de transférer des centaines de GO) et si c'est stocker dans le "cloud", cela consomme tout autant voire plus non?

Je sais pas si c'est partout pareil mais en ce qui concerne le site par lequel je passe, les BDs que j'ai achetées ne sont pas stockées dans mes appareils ou sur mon Cloud (ce qui va renforcer l'idée que j'achète du rien) mais chez ce libraire numérique. Concrètement sur ma tablette j'ai une centaine de BD. Quand je veux en lire une il faut d'abord que je la "télécharge" (ça prend 1 minute), je la lis, et ensuite je la "supprime" de l'appareil. En fait je ne possède pas les BDs mais un accès aux BDs donc complétement indépendant des technologies. (Je sais pas si je suis très clair).

190. helmut perchu - 23/07/15 11:06 - (en réponse à : suzix et pierrecedric)
C'est là ou je me perd un peu dans ses propos. J'arrive pas à piger si "il a peur que le numérique fasse disparaitre le papier" (ce qui à mon avis est n'importe quoi mais je comprend qu'on puisse le penser) ou si "il est en guerre contre l'édition traditionnelle et vive l'autoproduction facilitée par le numérique" (et là je dis pourquoi pas mais je dis surtout c'est pas le sujet de départ la discussion).

189. suzix@bdp - 23/07/15 10:59
Je suppose que Lien veut dire que la BD numérique coute moins cher à produire vu que y'a pas d'impression et encore moins de réimpression. Et j'imagine que l'autoproduction est facilitée par le numérique ... reste à diffuser le binz (Lien, il fait comment l'auteur devant son ordi? pour "vendre" sa BD). Et je suppose que Lien voit deux intérêts majeurs dans cette plus grande facilité à éditer un album numérique : indépendance plus grande des auteurs et donc moins de pression des éditeurs donc meilleure rémunération. ... moi ce qui me dérange dans le nuémrique, c'est qu'il faut stocker aussi à vie ces 0 & 1. Si c'est sur un ordi c'est peut-être moins consommateur d'énergie mais il y a risque de perte des données en changeant de techno ou de génération (pas facile de transférer des centaines de GO) et si c'est stocker dans le "cloud", cela consomme tout autant voire plus non?

188. marcel - 23/07/15 10:58
Pfouyah ! Ca fait bien longtemps que j'ai arrete d'essayer de comprendre les theories de Lien.
Ca fait decidemment trop longtemps que tu venais plus, faut que tu retrouves tes automatismes.

187. helmut perchu - 23/07/15 10:47 - (en réponse à : Lien Rag)
Helmuth: bon, on va la faire à la Obélix & Cie puisque tu sembles avoir les mêmes compétences économiques que Jules César:
On va essayer de passer outre le fait que tu me prennes pour une buse...

- Quand toi acheter BD papier, toi acheter objet fabriqué. Objet fabriqué y'en a mélanger produit matériel et travail artistique. Comme objet fabriqué pas fabriqué par auteur BD, auteur BD y'en a dépendre éditeurs pour publier BDs.
Jusque là je suis d'accord. Et je te dirais que c'est la même chose pour la BD numérique car même si il n'y a pas au final de "produit matériel" il faut un éditeur derrière.

- Editeurs de papa, y'en a exploiter auteurs jusqu'au trognon, mais y'en a aimer BD; éditeurs de papa y'en a pris retraite maintenant; éditeurs de Papa y'en a être remplacés par cadres commerciaux incultes et sans scrupules (par exemple qui y'en a faire beaucoup souffrir Bourgeon).
C'est un peu simpliste et je suis pas sur que ce soit vrai pour tous les éditeurs mais admettons.

- BD numérique, y'en a être uniquement zéros et un, copiables à l'infini. Y'en a beaucoup travail pour fabriquer BD, un peu travail pour mettre BD en zéros et uns, et ensuite zéro travail pour copier: une fois BD numérique créée, fabriquer milliards copies rien coûter du tout (ou même pas quelques sesterces).
Admettons.

- Donc y'en a important payer l'auteur, sinon lui y'en a plus faire d'autres BDs.
C'est bien pour ça que j'achète mes BDs numériques (et je ne fais pas de piratage contrairement à ce que l'on m'a suggéré par ailleurs), pour rémunérer l'auteur (ainsi que l'éditeur et le "libraire numérique").

- Si toi donner argent auteur, lui avoir argent et lui faire autre BD.
Ben moi y'en a donner argent ça tombe bien !

- Si toi payer éditeur, lui donner miettes à auteur et auteur plus avoir assez pour faire autre BD, et en plus éditeur y'en a avoir beaucoup sesterces pour arnaquer nouveaux auteurs.
Ca y'est le mal de crâne reprend. En fait t'es contre l'édition BD en général ? Aucun rapport avec le numérique donc ?

C'est bon, c'est clair comme ça?
Ben pas franchement. Vous pigez les autres ?

186. pierrecédric - 23/07/15 10:33
Bof, en gros il croit toujours que le numérique va tuer les BD papiers.
Comme les autres con de Buggles qui crurent(?) que les vidéos musiques tuèrent soit disant les stars(?) (oh mon dieu quel grand mot) de radio.

185. helmut perchu - 23/07/15 10:25 - (en réponse à : Lien Rag)
Moi y'en était en vacances. Moi y'en a revenir frais et dispos. Moi y'en a lire ton post. Moi y'en a rien comprendre. Moi y'en avoir mal de crâne maintenant.

184. marcel - 19/07/15 20:04
Pour les BD. Avec une dix pouces, j'arrive rarement a lire une planche entiere. Avec une 7 pouces, meme en demi-planches, tu risques de te ruiner les yeux.

183. Lien Rag - 19/07/15 18:50
Ah merci pour l'info.
Mais trop petit pour une liseuse en général ou pour lire des BDs?

182. marcel - 19/07/15 13:27
7 pouces y en a etre trop petit.

181. pierrecédric - 19/07/15 11:49
Pleureuse...
Video nique the radio...

180. Lien Rag - 19/07/15 02:44
A part ça on me propose une liseuse Archos Anova 7 pouces couleur (non, c'est pas une tablette même si ça s'en rapproche); quelqu'un sait si le confort de lecture est le même qu'avec une liseuse noir et blanc?
Passke la couleur c'est quand même mieux pour lire la plupart des BDs, mais vue l'horreur qu'est la lecture sur écran PC je ne veux pas prendre une liseuse qui rende la lecture aussi inconfortable...

179. Lien Rag - 19/07/15 02:41
Helmuth: bon, on va la faire à la Obélix & Cie puisque tu sembles avoir les mêmes compétences économiques que Jules César:
- Quand toi acheter BD papier, toi acheter objet fabriqué. Objet fabriqué y'en a mélanger produit matériel et travail artistique.
Comme objet fabriqué pas fabriqué par auteur BD, auteur BD y'en a dépendre éditeurs pour publier BDs.
- Editeurs de papa, y'en a exploiter auteurs jusqu'au trognon, mais y'en a aimer BD; éditeurs de papa y'en a pris retraite maintenant; éditeurs de Papa y'en a être remplacés par cadres commerciaux incultes et sans scrupules (par exemple qui y'en a faire beaucoup souffrir Bourgeon).
- BD numérique, y'en a être uniqument zéros et un, copiables à l'infini. Y'en a beaucoup travail pour fabriquer BD, un peu travail pour mettre BD en zéros et uns, et ensuite zéro travail pour copier: une fois BD numérique créée, fabriquer milliards copies rien coûter du tout (ou même pas quelques sesterces).
- Donc y'en a important payer l'auteur, sinon lui y'en a plus faire d'autres BDs.
- Si toi donner argent auteur, lui avoir argent et lui faire autre BD.
- Si toi payer éditeur, lui donner miettes à auteur et auteur plus avoir assez pour faire autre BD, et en plus éditeur y'en a avoir beaucoup sesterces pour arnaquer nouveaux auteurs.

C'est bon, c'est clair comme ça?



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio