Blake et Mortimer

Les 454 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10


454. pm - 02/12/18 16:33 - (en réponse à : froggy)
La galerie H B , même s’ils exposent Odrade, ce ne sont pas des sains, je peux te l’assurer. La manière dont ils ont obtenu certaines planches directement des auteurs...Et s’ils peuvent faire tomber un concurrent...

453. pm - 02/12/18 16:29
Pour le moment c’est media participation qui a porté plainte.
Je ne sais pas si on peut parler d’abus de bien sociaux pour une fondation, ce n’est pas une société. Mais je ne suis pas juriste, ni belge.

452. heijingling - 02/12/18 00:44
Si Bierme est inculpé pour trouble à l'ordre public, il pourra baser sa défense sur le fait que l'affaire ne trouble pas grand monde, en dehors des forums B.D., et ceux-ci sont au contraire très contents d'avoir un nouveau sujet sur lequel se disputer :)

451. froggy - 01/12/18 22:50
447. pm - 29/11/18 19:00
Je veux dire que, mis à part les problêmes fiscaux, de fait seul Biermé pourrait porter plainte ...contre lui-même.


Il ne peut pas et surtout ne va pas le faire bien entendu.

Cette affaire releve du droit belge, je ne le connais pas bien entendu mais comme il est proche du droit francais du fait du Code Napoleon, je presume que l'abus de bien social existe. Je ne peux parler que d'equivalence avec le droit francais. Le ministere public belge peut saisir le Parquet si il y a eu troubles a l'ordre public. Ce qui semble etre le cas dans cette affaire. Auquel cas, Bierme pourrait etre poursuivi pour ce motif. J'ai l'impression que l'etablissement des preuves ne devrait pas etre tres difficile.

450. froggy - 01/12/18 16:20

449. torpedo31200 - 29/11/18 19:26 - (en réponse à : pm - post # 448)
Voilà.
Victimisation + on savait pas'

448. pm - 29/11/18 19:07 - (en réponse à : marcel)
Là ou Maghen n’a pas tort c’est quand il dit que tout le monde le faisait. En fait pas tout le monde, surtout une célèbre maison de vente parisienne mais bon, c’est vrai que ça circulait, d’ailleurs le prix de base était connu, ça tournait autour de 100k. DM est donc entrain de nous dire qu’il aurait été couillon de ne pas faire comme tout le monde, business is business, la morale ce sera pour plus tard ( ah oui, j’oubliais encore, pas de faute morale puisque le pôvre il ne savait pas )(;0)))))).
Pourtant plusieurs autres marchands n’ont pas voulu tremper là dedans.

447. pm - 29/11/18 19:00
Je veux dire que, mis à part les problêmes fiscaux, de fait seul Biermé pourrait porter plainte ...contre lui-même.

446. pm - 29/11/18 18:58 - (en réponse à : marcel)
Oui, tu as raison, mea culpa, DM se fiche donc bien du monde car il ne pouvait l’ignorer.
Bien sûr que le vendeur est Biermé, qui veux tu que ce soit d’autre ? Sur une ou deux planches ça pourrait être quelqu’un qui a déjà acheté à Biermé mais DM avait plus de vingt planches.
Dire que c’est du recel est déjà plus compliqué puisque Biermé était le responsable de la fondation et avait la signature et plus ou moins les pleins pouvoirs. Bref il était plus ou moins chez lui . Ca se discute peut-être mais ce n’est pas comme le directeur du Louvre qui revendrait la Joconde, avec Biermé on serait plus proche d’une captation d’héritage style lepen, ou d’un abus de confiance à la volonté d’un mort (?).Bref sur un plan légal je pense que seul le fisc peut s’estimer lèsé et que l’affaire n’est sorti que parce qu’il y a embrouille entre Média participation et Biermé. En gros il y avait un pacte du genre «  je te laisse magouiller et piller ta propre fondation en échange tu me fiches la paix pour la relance de la série ». Quelqu’un a dû rompre ce pacte.

445. marcel - 29/11/18 17:10
D'ailleurs, si je ne dis pas de betise, je n'ai pas vu passer cette info dans les articles : puisqu'il a des factures, il y a bien le nom de son fournisseur dessus, non ?... C'est qui ? Bierme ?...

444. marcel - 29/11/18 17:08 - (en réponse à : pm)
Si tu relis la phrase que j'ai extraite de son communique, non seulement il dit qu'il ne savait pas, mais pire, que personne n'était au courant d'un quelconque probleme. Il se fout ouvertement de la gueule du monde.
Ceci dit, meme avec des factures (n'importe qui peut faire une facture bidon), si on prouve qu'il était au courant de la fondation, ca ressemble a du recel, non ?... Je veux dire, si demain un mec propose la Joconde en salle des ventes, ca m'etonnerait qu'il s'en sorte par un simple "Eh ! Mais j'ai une facture !".

443. pm - 29/11/18 16:44 - (en réponse à : Torp)
Tout le monde la savait. Une planche de SOS meteores m’a même été proposée alors que je n’en ai pas du tout les moyens et on m’a bien précisé qu’il d’agissait de marché gris.
DM ne dit pas qu’il ne savait pas mais que tout est légal puisqu’il a des factures. Il se protège par rapport à la loi, rien de plus, le coté moral n’est pas son affaire.

442. froggy - 29/11/18 16:25
Je me demande si DM ne se fiche pas de la gueule du monde. meme moi, qui suis pourtant completement etranger a la BD et n'y connait aucun professionnel, savait que Jacobs avait creer une fondation de son vivant afin de proteger ses planches. Si je le savais, je ne comprends pas comment Maghen ne pouvait pas le savoir non plus.

441. torpedo31200 - 29/11/18 16:01 - (en réponse à : marcel - post # 440)
Il y a + de 20 ans, Maghen qui officiait déjà dans le monde merveilleux des ventes d' originaux, ignorait la différence entre daily strip et sunday strip.
Certes il était jeune et a forcément grandi depuis. Mais je ne suis pas certain que la volonté des auteurs de leurs vivants soit une des priorités de recherche d' information pour des marchands, quelqu' ils soient.

440. marcel - 29/11/18 10:32
Je suis d'accord avec pm. Cette phrase :
À cette époque, aucun acteur du monde de la bande dessinée n’évoquait un quelconque problème relatif à l’achat et à la revente de ces œuvres.
ressemble quand meme a un bon gros vieux mensonge. Il est impossible de travailler dans la vente d'originaux et d'ignorer la creation d'une fondation pour preserver les planches d'une serie majeure. Sauf a reconnaitre une incompetence totale.

439. pm - 29/11/18 02:06 - (en réponse à : froggy)
C'est très probablement vrai, DM a acheté légalement à celui qui avait la charge de les conserver. Ce n'est même pas certain que ce dernier soit dans l'illégalité puisqu'en tant que responsable de la fondation il en avait les pleins pouvoirs. Il n'y a que par le fisc qu'il pourrait se faire avoir puisque le royaume de Belgique n'a reçu aucune taxe de ces ventes au marché gris. L'état français pourrait également s'en mêler concernant des ventes réalisées à Hong Kong par une célèbre maison de vente parisienne...
Reste que ce n'est pas moralement très joli puisque Jacobs avait créé cette fondation justement pour conserver son travail ( Hergé disait que Jacobs avait la manie de ne pas savoir s'entourer). Reste également que DM savait très probablement quel était le souhait de l'artiste de son vivant.

438. froggy - 29/11/18 01:43
Un communique de presse de Daniel Maghen, j'ai pique ca sur BDzoom:

Depuis plusieurs semaines, des rumeurs inexactes et malintentionnées se répandent sur Internet, notamment par le biais des réseaux sociaux et de forums spécialisés dont les utilisateurs sont anonymes.

Il est allégué que j’aurais illégalement acquis, et revendu, des œuvres originales d’Edgar P. Jacobs.

Je me retrouve ainsi victime collatérale d’un conflit entre éditeurs et ayants-droit d’Edgar P. Jacobs, qui ne me concerne en rien.

Je suis galeriste, éditeur, marchand d’œuvres d’art. Je recherche pour mes clients des œuvres originales de bande dessinée.

À cet égard, j’ai acquis en 2015 un certain nombre de planches d’Edgar P. Jacobs, de manière officielle et légale.

À cette époque, aucun acteur du monde de la bande dessinée n’évoquait un quelconque problème relatif à l’achat et à la revente de ces œuvres.

Au contraire, des œuvres d’Edgar P. Jacobs étaient continuellement commercialisées depuis 2005, notamment dans diverses maisons de vente, et je n’ai fait que m’inscrire dans un marché préexistant.

Les planches que j’ai achetées ont également été vendues de manière transparente, officielle et légale, à différents collectionneurs dont je déplore que la probité soit mise en doute.

À ce jour, en dépit de la désinformation circulant dans divers médias, je n’ai été entendu ni même convoqué par un juge.

Je n’ai commis aucun acte illicite. J’attends sereinement l’issue de cette procédure et espère la fin de ces calomnies.

Daniel MAGHEN

437. herve - 20/11/18 23:16
un article dans l'express : ici

436. froggy - 17/11/18 00:54
Ils etaient en dedicace a la FNAC de La Defense:

Image may contain: 6 people, people smiling

Qui a dit que le ridicule ne tue pas pour les deux gugusses derriere les auteurs? A mon avis, cela sent tres fort des intermittents du spectacle.

435. marcel - 13/10/18 18:05
C'est vrai. Tellement mauvais esprit que je n'essaye meme pas de le signaler en commentaire dans l'article, vu que c'est pas passe les fois précédentes.

434. Victor Hugo - 13/10/18 16:28 - (en réponse à : marcel)
Insinuerais-tu que le fait que Maghen refile du pognon à Pasa pour écrire des préfaces y soit pour quelque chose? Tu as mauvais esprit Marcel!

433. marcel - 13/10/18 15:08
Et toujours pas un mot sur Maghen dans les articles de Pasamonik !

432. herve - 13/10/18 14:14
plus de détail sur cette affaire : ici sur actuabd

431. suzix@bdp - 11/10/18 14:57
en tout cas les posts de Laurent sont intéressants et édifiants!
... pour le cas où certains ne considèreraient pas encore la BD comme le 9e art ... elle a bien tous les affres qui vont avec.

430. suzix@bdp - 11/10/18 14:52
faut donc que je lise un sujet sur B&M !? ... si on m'avait dit ça un jour je l'aurais pas cru! (;o)

429. marcel - 11/10/18 14:19 - (en réponse à : suzy)
Ca commence au post 299 de Victor.

428. marcel - 02/10/18 11:23
Des perquisitions ont (eu ?) lieu aupres de "galeristes parisiens". Des mois apres que l'affaire soit sortie, ca m'etonnerait qu'ils trouvent grand-chose. Mais ils doivent surtout verifier la transparence des transactions qui ont eu lieu.

427. herve - 27/11/17 16:25 - (en réponse à : Bert74)
alors, verdict?

426. bert74 - 24/11/17 15:22 - (en réponse à : hervé)
Ah ben oui, pas trop d'éloge... A vous deux la note moyenne est pas terrible

Je vais quand même consulter le bouquin pour voir si j'ai un coup de coeur (j'ai déjà 3 livre sur Jacobs et son oeuvre).

425. herve - 23/11/17 19:43 - (en réponse à : Bert74)
va voir sur bdgest, il y a un certain Olrik74 qui a un avis bien plus tranché que moi sur cet ouvrage.

424. bert74 - 23/11/17 18:21
Merci Hervé pour cette avis très riche, objectif et structuré.

Du coup, j'hésite... J'ai horreur de ça...
(tu fais chier aussi, Hervé, avec tes avis de merde)

423. herve - 23/11/17 10:51
Lu "la machine Jacobs" de Pierre Sterckx

Je n'avais pas accroché au précédent livre de de Pierre Sterckx "l'art d'Hergé", pourtant avec une très belle iconographie (mais beaucoup de cases agrandies) et un texte peu adapté. En outre, cet ouvrage était inutile pour ceux qui, comme moi, avaient déjà "la chronologie d'une œuvre" .

Possédant pas mal d'ouvrages sur Jacobs ("opéra de papier", "le manuscrit de Jacobs", quelques monographies de G Lenne, par exemple, "Jacobs 329 dessins", sans oublier les 2 intégrales Niffle et "la damnation de Jacobs" et quelques autres), donc j'avais peur que cet ouvrage fasse doublon, comme le précédent sur Hergé.

Et bien, je dois dire que rien que pour l'iconographie, ce livre vaut le coup d’œil : des strips de la "Marque jaune" sur 6 pages, des cases encrées,des cases modifiées lors de l'édition en album, et des crayonnés du "Piège diabolique" ou du "Secret de l'Espadon". Même "le rayon U" (version journal "Bravo"), a le droit à une place de choix dans cet ouvrage.

Je ne sais pas si beaucoup d'inédits sont présents dans cet ouvrage mais sur près de 180 pages on peut suivre un résumé du travail de Jacobs, avec ces très belles reproductions de vignettes ou de planches.
Un bémol, et il est de taille, c'est le texte. Soit Pierre Sterckx (disparu en 2015) enfonce des portes ouvertes avec l’égyptologie, les gouffres souvent présents dans les albums de Blake et Mortimer, les personnages de savants fous, la science... soit il s'enfonce dans des démonstrations dans un langage incompréhensible au plus commun des mortels (Par exemple, "il est évident que Jacobs vit et crée sous la menace de cette nouvelle thanatocratie... "Le dessin de Jacobs... c'est un télescopage de forces et pas du tout une introspective formelle".... "l'image architectonique stable" etc.)

Si vous recherchez un ouvrage Jacobs, sa vie, son œuvre, passez votre chemin. Par contre les amateurs du travail de Jacobs , (croquis, crayonnés et planches encrées) seront ravis et vous en prendrez plein les yeux.

Avis mitigé donc.

422. herve - 18/11/17 20:19 - (en réponse à : oups)
"la chronologie..." de P. Goddin bien sûr !

421. herve - 18/11/17 19:31
achat aujourd'hui de :



très belle iconographie, mais j'espère que le reste suivra.
(j'avais été assez déçu par "l'art d'Hergé" du même auteur, qui au final ne présentait que peu d'intérêt pour ceux qui possède "la chronologie..." de Peeters)

420. pm - 04/10/17 00:25 - (en réponse à : Quentin)
Avec son "Moi Môssieur, j'ai des factures", je peux te dire que Maghen flippe sa race.

419. pm - 04/10/17 00:24 - (en réponse à : bert )
Pourquoi, tu veux des Blake et Mortimer uniquement crayonnés ? (;o)

418. bert74 - 03/10/17 17:54 - (en réponse à : Quentin)
Sur le plan moral et politique, la position de Media Participations et des repreneurs de B&M (Van Hamme, Juillard, Sente... Non, pas pas Sente, faut pas déconner) n'est quand même pas la même que celle de Bermié/Maghen/Leroy.
Les uns se rémunèrent sur une économie via une diffusion au plus grand nombre, tandis que les autres restent sur un système purement élitiste financièrement.

Mon principal reproche aux repreneurs est d'avoir trahi l'esprit de la série en l'encrant dans les années 50 et en produisant un univers qui qu'une pale copie de celui du maître (avec leurs pauvres didascalies pour faire "comme si" et les scénars à 2 balles de Sente...).

417. Quentin - 03/10/17 15:14 - (en réponse à : pm)
A mon avis, c'est ce que Maghen a fait. Il a l'air d'avoir bien assuré ses arrières avec son avocat.

416. pm - 03/10/17 15:08 - (en réponse à : Quentin)
Si on m'avait proposé ces planches en tant que revendeur j'aurai quand même regardé précisément les choses avant de m'engager.

415. pm - 03/10/17 15:06 - (en réponse à : Quentin)
C'était 1000 euros et je l'ai finalement gardé dans collection. Je l'avais payée trop cher et comme le dessin me plaisait beaucoup je l'ai acheté à moi-même en quelque sorte ( je me suis fait un prix ).

414. Quentin - 03/10/17 15:00 - (en réponse à : pm)
Je pensais à une belle grande dédicace N&B de Loisel que tu as longtemps eue dans ta boutique. Je ne sais plus bien à combien tu la vendais. 1200 euros? 1500? J'espère pour toi qu'elle s'est bien vendue puisque c'est de ca que tu vis :o) Je ne t'attaquais pas - je dédouanais Maghen qui, comme toi, achète, vend et paye ses impôts.

413. pm - 03/10/17 14:21 - (en réponse à : Quentin)
En ce qui me concerne, je considère que la responsabilité de cet éparpillement des planches de Jacobs revient essentiellement à Biermé, puisqu'il aurait dû être garant du contraire. Comme disait Hergé, Jacobs avait l'incroyable faculté de s'entourer des gens louches et intéressés et d'évacuer les autres. La responsabilité des recelleurs n'est pas nulle non plus, celle des acheteurs me parait très faible en revanche, certains ayant acheté en toute bonne foi, surtout quand ça passe par une maison de vente ayant pignon sur rue. C'est mon cas concernant la petite case que je possède de la marque jaune, acheté en VEP , ni chez Christies/Maghen ni artcutial/leroy, je précisd.
J'ai pu retracer son origine et son ex propriétaire la détenait depuis bien longtemps, apparemment elle servait de marque page dans un bouquin de la bibliothèque de Jacobs. Il est possible qu'elle provienne de son beau-fils. Il est évident que si on me demandait des comptes je me retournerai vers la maison de vente. Je vous rassure, la somme n'a rien à voir avec celles dont on parle pour une planche.
Quentin semble également m'attaquer concernant le prix de certaines dédicaces que je mets en vente. J'avoue que j'aimerai bien qu'il précise l'objet du délit. Pour rappel les dédicaces, comme les originaux, sont des produits commerciaux. Il ne s'agit jamais de dédicaces que des artistes m'ont offert, toutes ont été achetés par mes soins. Si certaines sont chères, je suppose que tu penses à Guarnido par exemple, c'edt que je les ai déjà payées fort chers. Comme tout commerçant je prends un risque en les achetant, il me semble donc normal de les revendre avec bénéfice. J'ajoute que c'est quand même le but de tout professionnel et si c'est vraiment trop cher elles me resteront sur les bras. S'il s'agit vraiment de Guarnido je suis plutôt en dessous des prix atteints lors de VEP. Enfin, personne n'est obligé d'acheter.

412. Quentin - 03/10/17 08:13 - (en réponse à : froggy)
Une fois de plus, tu ne reponds pas aux questions que l'on te pose. C'était quoi exactement la question à laquelle je n'ai pas répondu?

Sur ton premier point, j'ai lu sur le forum d'en face qu'une fondation peut très bien vendre des actifs et des planches originales. Etait-ce le cas ici? On n'en rien et on n'est pas au bout des rebondissements dans cette affaire.

Pour le 2e point, je suis moi aussi dans le sac des consommateurs de B&M post-Jacobs. J'en ai 3 dans ma bibliothèque (je me suis arrêté après l'étrange rendez-vous). Ca fait qq années que c'est dans ma pile de trucs à revendre. Mais par contre, je garde les "derniers chapitres" de Juillard et Convard, que j'aime beaucoup, même si les histoires sont nulles. Je m'en fous que Jacobs ne voulait pas qu'on continue sa série ni qu'on vende ses planches. Je m'en fous du droit d'auteur. Jacobs est mort, il n'a plus rien à dire. Il y a des trucs que j'aime dans les boutiques? J'achète, sans état d'âme. Je ne vaux pas mieux que toi ou Hervé.

Si qui m'emmerde, c'est qu'on critique les acheteurs de planches de B&M alors qu'on ferait tout pareil si on avait du fric. C'est qu'on crie haro sur Maghen alors qu'on est tout content que média participation, Van Hamme, Juillard publient notre came, et que pm ou nimporte quel autre marchand aurait fait pareil s'il en avait eu la possibilité (il n'y a qu'à voir certaines dédicaces que pm vend, et le prix auquel il les propose). C'est cette hypocrisie que Biermé met à jour en agitant la lettre de Jacobs. Bref, je reviens sur ce que j'ai écrit sur Maghen. Le type a fait son boulot pour gagner du fric et faire plaisir à ses clients, tout comme de Saint Vincent et Van Hamme ont fait de leur côté.

411. froggy - 03/10/17 00:25
Tu melanges deux choses et j'ignore si tu le fais sciemment, ce qui explique pourquoi je t'accuse de mauvaise foi.

Tout d'abord, il y a la vente des planches originales. On sait qu'elles etaient dans un coffre, que quelqu'un en a prises et les a vendues alors qu'elels etaient la propriete de la Fondation Jacobs et qu'elles ne pouvaient en aucune maniere etre revendues. Toutes les personnes impliquees dans la chaine du transfert de propriete de ces planches sont evidemment des voleurs et receleurs puisque les statuts de la Fondation etaient connus de tous. Comme je l'ai ecrit plus tot, je suis surpris que personne n'ait reagit plus tot lorsque je voyais les catalogues des ventes afficher des planches originales et autres documents de Jacobs.

La deuxieme chose, et tu fais de nouveau un amalgame bien hasardeux et dangereux, est que tu consideres les acteurs principaux de la reprise, editeurs et auteurs mais tu oublies les diffuseurs et libraires, et les lecteurs de nouveux B&M sous le meme angle. Au nom de quoi, mon Dieu? D'une lettre qu'un presume escroc et voleur sort de son chapeau magique en temps opportun. Tu donnes beaucoup de credit a ce monsieur tout d'un coup. Je ne sais pas si cette lettre est vraie d'abord. Ensuite meme vraie, comment savoir si Jacobs avait change d'avis, selon le contenu, il semble qu'il l'ait ecrite sous l'effet de la colere et tout le monde connait le proverbe "la colere est mauvaise conseillere", est-ce qu'il s'est ravise par la suite? Est-ce que Jacobs lui a confie un document dont le contenu serait dasn ce sens. Est-ce que ce Bierme a conserve le dit document? L'aurait-il detruit? Ici, on entre dans le monde des suppositions car avec un tel personnage, il faut s'attendre a tout. Il est reconnu que les albums de Jacobs ont retrouve une nouvelle jeunesse grace a ceux posterieurs. J'envie tout ceux qui decouvrent aujourd'hui La Marque Jaune et S.O.S meteores et se disent que ces 2 albums de BD sont des "tueries" pour reprendre un mot usite aujourd'hui. Et cela, parce que la serie continue sous d'autres mains.

A propos, que comptes-tu faire de nous tous, les centaines de milliers d'acheteurs complices du non-respect du droit d'auteur de Jacobs? Nous vouer aux gemonies?

PS: merci de me mettre dans le meme sac que les acquereurs des planches originales, j'aimerai bien avoir les memes revenus qu'eux. N'est-ce pas Herve et les autres?

410. Quentin - 02/10/17 22:33 - (en réponse à : froggy)
C'est quoi la question à laquelle je n'ai pas répondu? C'est toi qui est de mauvaise foi face à ta duplicité.

Ceux que je met dans le même sac, c'est les acheteurs des derniers B&M et les acheteurs des planches de Jacobs. Maghen et Van Hamme sont dans un 2e sac. Biermé est tout seul dans son sac (éventuellement avec les autres de la fondation), qui vend allègrement copyrights et planches pour le plaisir des premiers et le profit des second.

On verra si ce que tu prédit avec Biermé arrivera. Je n'ai aucune sympathie pour le personnage.

Quand au droit d'auteur, j'ai déjà dit sur ce site tout le mal que j'en pensais (sous sa forme actuelle). Je vois d'ailleurs que je ne suis pas le seul, vu comment certains copient et collent si obligeamment sur BDP des articles de journaux protégés par le droit d'auteur et le copyright - pratiques que j'approuve pleinement (merci Laurent) mais qui n'en sont pas moins délictuelles.

409. froggy - 02/10/17 22:14
Une fois de plus, tu prouves ta mauvaise foi et tu ne reponds pas aux questions que l'on te pose. Tu me diras, c'est vieux comme le monde, nous venons avec nos questions et tu viens avec tes reponses.

Je ne connais pas le droit belge, droit en vigueur en l'occurrence mais comme il est issu du Code Napoleon dont nos Codes Civil et Penal sont les enfants, il ne doit pas y avoir grande difference entre les droits francais et belges surtout en ce qui concerne l'abus de bien social puisque c'est de cela qu'il s'agirait selon les articles du Soir. Le vocable "social" dans la qualification de ce delit (cela en est un) est en rapport avec des biens qui appartiennent a une societe. Les planches de Jacobs appartenaient a la Fondation du meme nom, a charge pour les mandataires sociaux de ladite fondation de les gerer, ces mandataires sont designes lors d'un conseil d'administration. Or, si Philippe Bierme, mandataire social de la fondation, donc, son representant legal (il faudrait voir ici quel est exactement le statut juridique d'une personne morale en droit belge et qui la represente legalement) a commis les vols dont il est suspecte et qu'en meme temps il en est le representant, il avait a charge de porter plainte au nom de la fondation. Tu vas rire, je ne connais personne ayant commis un abus de bien social aller au commissariat le plus proche pour porter plainte contre lui-meme. C'est bien pour cela que Bierme aurait eu tout le loisir de commettre ses actes delictueux si il les a commis.

Cependant, le droit francais prevoit que lorsqu'il y a eu un trouble a l'ordre public (et l'abus de bien social est un trouble a l'ordre public), le Parquet peut se saisir de l'affaire et deposer une plainte. C'est comme cela que les auteurs d'abus de biens sociaux se retrouvent en prison quand ils avaient les clefs du coffre. J'ignore ce que les lois belges disposent sur la question.

Nous en arrivons maintenant au probleme de la preuve. En effet, il faut prouver tout cela et cela pourra s'averer difficile car nous en revenons une fois de plus au meme Bierme qui a eu toutes les possibilites de dissimuler ses malversations de par la grace de ses fonctions a la Fondation mais aussi parce qu'il a eu tout le temps necessaire de le faire.

Tu as ecrit que le droit d'auteur de Jacobs a ete allegrement pietine. Tu as tout fait raison mais a priori, je mettrai dans le meme sac tous ceux qui se sont enrichis grace aux trafic sur les planches originales, les articles du Soir obligeamment fournis par Laurent les mentionnent. Quant aux autres, St Vincent, JVH et consorts et surtout moi-meme et Herve qui n'ont jamais cache ici-meme que nous continuons d'acquerir les B&M post-Jacobs, tu me permettras de penser differemment.

408. Quentin - 02/10/17 21:05 - (en réponse à : froggy)
Jacobs ne souhaitait pas de nouvel album de B&M. Mais il y avait une forte demande, et on l'a satisfaite.

Jacobs ne souhaitait pas qu'on vende ses planches. Mais il y avait une forte demande, et on l'a satisfaite.

Dans les 2 cas, on n'a fait aucun cas des volontés de Jacobs. Comme quoi, le droit d'auteur, après la mort de l'auteur, c'est une pure arnaque.

Tu dis que ce n'est pas pareil car il y a eu dans la 2e figure vol et escroquerie manifeste. Vraiment? Quelqu'un a-t-il porté plainte? Je n'ai rien lu de tel dans ce qui a été copié-collé plus bas. C'est le casse du siècle ce truc. Je viens de relire "Green Manor" (de Vehlmann et Bodart), avec l'excellente histoire du crime sans criminel ni victime. Dans le cas présent, on a sans doute un vol sans voleur ni victime. Biermé a bien manoeuvré.

407. froggy - 02/10/17 19:17 - (en réponse à : Bertrand)
Quelle fringance! Tu ne fais vraiment pas ton age. Mais, quel est ton secret?

406. bert74 - 02/10/17 18:15
Moi, je veux bien la revendiquer la mort de Louis XVI, s'il faut quelqu'un (même si j'étais très jeune à l'époque).

405. froggy - 02/10/17 17:48 - (en réponse à : Quentin)
La, je trouve que tu pousses le bouchon un peu trop loin a mettre tout le monde dans le meme sac, Bierme, St Vincent, JVH, les successeurs de Jacobs, les libraires, les acheteurs, bref, tous ceux qui d'une maniere ou d'une autre ont eu affaire pecuniairement aux B&M post-Jacobs. Tout cela parce que l'autre sort tout d'un coup de sa pochette surprise une lettre du Maitre datant de 1985 alors qu'il est mis en cause dans un cas de vol et d'escroquerie manifeste selon les articles du Soir? Tu me fais penser a la phrase de Jesus citee dans la Bible, "Que tous ceux qui n'aient jamais peches lui jette la premiere pierre".

Bientot, tu vas aussi nous accuser d'etre tous complices dans la mort de Louis XVI?



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio