BD & séries TV, season 2

Les 1011 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21


661. dens - 10/03/16 13:33
Viens de me taper les deux saisons de Fargo et boudiou que c'est bien foutu ...

Next in line House of card S04 et Daredevll S02 et les deux saisons disponibles de Broadchurch avec David Tenant

660. Kikôm - 06/03/16 16:51
Fini The Expanse.

Pas mal du tout. Assez convaincant je trouve, si ce n’était pour cette… chose bleu luminescente qui change de forme toutes les 5 minutes, d’abords corps organique gluant qui se nourri d’énergie, puis parasite, puis on verse dans la fantasy avec des lucioles bleus et un monstre à tentacules, sans oublier un fantôme qui clignotent, c’est le mcguffin multitâche quoi, quand t’arrives pas à faire un choix!
Mais le développement des personnages est très réussi je trouve, notamment quand les storylines de Miller et de l’équipage finissent par se croiser, alors que jusque là ils appartenaient un peu à deux films de genre différents, avec rien d’autre en commun que ce mc guffinn justement. Mais ça s’imbrique niquel.

Du coup je comprend ce que voulait dire nem° au sujet des incohérences de design. D’un côté ça tire vers du spatial réaliste plein de petite lumières froides qui clignotent dans le noir (et c’est assez réussi) et d’un autre vers du cyberpunk bladerunnesque (et faut avouer qu’au bout du 12ème plan-citation ça commence à faire beaucoup: dans les villes du futur, les gens passent leur temps à bouffer des ramens au comptoir). Puis à la fin surprise, on bascule dans les coursives organiques suintantes du Nostromo, Newt fait une apparition, c’est la touche de trop amha.

Mais sur l’ensemble, l’art du détail est incroyable, les décorateurs se font plaisir et ça se voit, le moindre truc est pensé, les verres, les bouteilles, tout un tas de trucs insignifiants qui apparaissent dans le coin du cadre, et qui donne vraiment de la chaire à la série. Je prend deux trois saisons de plus sans problème!

659. nem° - 03/03/16 15:33 - (en réponse à : Bonne petite série de HF)

658. pierrecédric - 03/03/16 14:43
"Oh de cologne mode on"
New space opéra, un sous-sous genre...
"Oh de cologne mode off"

657. Odrade - 03/03/16 14:27
QUOI ? The Expanse a déjà été filmé ??!?
Je suis en train de finir le bouquin (encore 3-4 pages).
Légère déception. Déjà-vu avec du Greg Bear (Blood Music) mélangé avec des zombies.

Mais j'ai passé un bon moment à lire. Riche description de l'environnement/politique et physique.
Mais je préfère du Greg Bear, j'avoue.


O.

656. nem° - 03/03/16 09:50 - (en réponse à : kiki)
Pourriture Fondante, sorte de peste affectant les machines pour les changer en matière organique, poussant la symbiose d’un capitaine avec son vaisseau transformé en gigantesque organisme mutant en putréfaction.

Vendu! Le Brasyl aussi, tiens. Si t'es en forme, tu peux te taper tout le cycle de la Culture de Banks, où la galaxie est peuplée d'IA transcendantales sophontiques qui ressuscitent les morts pour taper la conversation sur leur lacis neural en graphène neutronique ou leur tatouages pseudo-vivants interactifs.

655. Kikôm - 02/03/16 23:01
Récemment dans le genre j’ai lu Brasyl de McDonald, avec des grenouilles hallucinogènes quantiques qui font voir la chaire du temps et l’infinité des possibles, une sorte d’épice de la forêt amazonienne quoi. Sympa.

654. Kikôm - 02/03/16 22:50
Ah mais ok, après vérif, le post cyberpunk en fait c’est des mecs comme Greg Egan, Greg Bear, David Brin, McDonald, Charles Stross… Qui sont tous un peu à cheval sur différents styles.

653. Kikôm - 02/03/16 22:40
Je jetterai un coup d’oeil.

Et c'est dans cette lignée que s'inscrivent la plupart des oeuvres que j'appelle simplement space-op.

Space-punk, dans le ton, correspond très bien par exemple au cycle des Inhibiteurs d’Alastair Reynolds. Je conseille aussi. Avec son ambition cosmique, ses délires transhumanistes, cyborgs à l’hyper-pensée, ses races aliens introuvables disparues dans des cataclysmes ancestraux inexplicables, et surtout sa Pourriture Fondante, sorte de peste affectant les machines pour les changer en matière organique, poussant la symbiose d’un capitaine avec son vaisseau transformé en gigantesque organisme mutant en putréfaction. Ça a de la gueule.

652. nem° - 02/03/16 22:06
Hyperion? Euh, spacepunk? Effectivement, The Expanse s'incrit dans cette lignée. Sinon L'age de diamant de Stephenson est considéré comme fondateur du post-cyberpunk. Le passage chez les ravers souterrains est hallucinant, je te le conseille.

651. Kikôm - 02/03/16 20:37
post-cyberpunk

Exemples?

650. Kikôm - 02/03/16 20:37
le terme space opera a été inventé pour décrire Star Wars.

Ouarf! Bon si tu veux parler nomenclature, les bouquins cités font partie de ce qu'on appelle le "new space-op", soit un mix de space-op, de cyberpunk, de hard sf.., à des degrés divers. Peu de choses à voir avec de simples aventures de pirates ou de cowboys dans l'espace.

Un truc comme Hyperion, tu le classes comment? Space Oulipo? Oulipunk?

649. nem° - 02/03/16 20:04
Sinon je lis plutot du post-cyberpunk.

648. nem° - 02/03/16 20:03
Kiki, le terme space opera a été inventé pour décrire Star Wars.

647. Kikôm - 02/03/16 18:56
T'es injuste là! Un truc comme Star Wars est pas du tout représentatif. T'as lu certains des bouquins que j'ai cité? C'est ça le vrai space op!

646. nem° - 02/03/16 18:51
Je comprend pas bien ce que t’appelle un space opéra en fait (genre star wars? juste un western dans l’espace?).

C'est exactement ça. Mais si tu parles de réalisme des personnages, c'est autre chose. Là complètement d'accord!

645. Kikôm - 02/03/16 18:20
*Je vois vraiment PAS le rapport avec le fait de rester à la piscine de l’hôtel!

644. Kikôm - 02/03/16 18:14
Ah mais je suis tout à fait d’accord, et c’est ce qu’est censé faire un bon space opéra, en passant, genre Cycle des Inhibiteurs, Saga du Commonwealth et trilogie du Vide de Hamilton, ou Zone of thoughts de Vinge, c’est ça le Sense of Wonder justement, les enjeux cosmiques, incommensurables, qui vont jusqu’à ébranler la notion même de réalité.
Je comprend pas bien ce que t’appelle un space opéra en fait (genre star wars? juste un western dans l’espace?).

Ce que j’entend par sf réaliste, c’est la sf qui porte une attention très concrète au monde qu’elle présente, avec au moins l’apparence d’une grande cohérence du détail. Parce qu’elle permet au lecteur de se projeter de manière bien plus sensible dans un monde étranger. Plus cela paraît réel, plus l’impact et le souffle du sense of wonder est puissant quand les grands enjeux se révèlent. Plus la psychologie des persos est fine et crédible en fonction du monde dans lequel ils vivent, plus on est emporté avec eux quand ce monde change/s'éffondre/se révèle. Je vois vraiment le rapport avec le fait de rester à la piscine de l’hôtel!

643. nem° - 02/03/16 15:11
Ce que j'attends de la SF, c'est qu'elle bouleverse le monde, qu'elle change les paradigmes, qu'elle défie nos intellects, qu'elle nous surprenne quoi. Sinon c'est du space-opéra, du genre quoi. Rien de mal en soir, mais rien de noble non plus. Ta SF réaliste, pour moi c'est comme voyager à l'autre bout du monde et passer tout le séjour au bord de la piscine de l'hotel.

642. nem° - 02/03/16 14:52
SF réaliste

Moi je déteste parce que c'est idiot. Sinon je spoilais pas vraiment, on ne sait pas ce qu'est "la chose". Je te laisse tirer tes propres conclusions quand tu la verras.

641. Kikôm - 02/03/16 14:44
Ah par contre, je reconnais que les coupes punks (enfin punks, plutôt des coupes de footballeurs du psg, faut voir les choses en face), c’est un peu la touche de cheddar fondu sur une belle tartine d’huile de vidange. Une faute de goût quoi! Et y’a pas mieux pour que le futur paraissent ringard.

640. Kikôm - 02/03/16 14:38 - (en réponse à : nem°)
Outch, je me suis arrêté in extremis avant la dernière phrase, ça puait le spoilegrzs à plein nez!

Bon j’ai vu les deux 1ers épisodes, j’ai trouvé ça excellent! Je te trouve sévère. Mais bon, j’aime bien la SF réaliste moi, justement. Même si ça peut pas complètement tenir debout, on peut se projeter plus complètement dans un contexte (dans le genre c’est aussi pourquoi je préfère GRR Martin à beaucoup d’autres écrivains de fantasy).

Visuellement j’ai trouvé ça impressionnant, pour une série. C’est riche, bourré de petits détails malins qui rendent ce monde, la Ceinture, bien vivant. L’oiseau qui ne donne que quelques coups d’ailes pour se maintenir en vol stationnaire, la torture gravitationnelle.. Après les personnages sont encore un peu fadasses (enfin après Black Sails, le contraste est pas en faveur de the Expanse), et on sent que c’est tourné dans le noir pour pas trop voir les trous dans les décors. Mais la guerre froide Terro-Martienne, la bataille larvée pour l’eau, j’accroche bien!

639. Lien Rag - 02/03/16 13:15
Au fait ça vaut quoi Warehouse 13?
J'ai vu Allison Scagliotti dans l'épisode "The Resistance" du webshow "TableTop" et je suis tombé raide amoureux, mais avant de me lancer dans une série je préfère quand même qu'il y aie un scénario - surtout qu'apparemment le groupe de héros travaille pour les méchants et contrairement à The Wire ce n'est jamais questionné.

638. nem° - 02/03/16 09:24
Pas trop mal The Expanse. Au début on craint le truc essentiellement visuel, se reposant sur ses CGIs et les coupes punks de ses persos, mais ça évolue vers une vraie histoire prenante. Pour tout dire, ça rappelle méchamment UW1, ce qui est positif pour moi. Après y'a des défauts aussi : on sent un manque de cohérence en terme de design, les mecs se cherchent quoi. Et le côté SF réaliste me gonfle, mais c'est perso. C'est juste que ça m'irrite un peu que d'un côté on essaye de faire très crédible scientifiquement, pour ensuite te sortir une nanoweapon de la mort virtuelle qui bouffe des étoiles au petit dèj'.

637. Kikôm - 01/03/16 18:00
Sinon quelqu'un ici a maté The Expanse? Un avis?

636. Kikôm - 01/03/16 16:01

635. Kikôm - 01/03/16 15:56
Pas faux, j’ai vu les derniers épisodes.

Flint était partit pour devenir l’incarnation du mal, l’ange exterminateur, mais Silver l’a ramené à bord in extremis. C’est vrai que le revirement est rapide. Et que de manière générale tous les revirements sont trop rapides, c’est dommage, ça sape un peu le travail d’écriture tout à fait honorable (et plus même) qui est fait sur cette série.
Alors qu’à la base, c’était partit pour être une version cheesy low-cost de Pirates des caraïbes à la sauce Michael Bay, on revient de TRES très loin quand même!

Les situations ne sont pas exploitées au max de leur potentiel, clairement (genre le navire perdu, le reprise symbolique du pouvoir par un Teach old school à Nassau, la confrontation Teach/Flint trop rapide, qui n’est surement pas finie du reste). Ils veulent en caser trop en une saison. Ça désamorce la tension.

En tout cas cette série à le mérite d’employer des acteurs avec de vraies gueules, c’est pas si courant. Ça lui donne un cachet tout particulier.
Même si Vane par exemple, n’est pas très bien exploité en ce début de saison. Silver le malin reste très bon, et Jessica Parker Kennedy joue toujours aussi mal, peut être pire même, elle réciterait n'importe quelle ligne avec cette même intonation (et puis comment elle a pu se faire une place pareille à Nassau en seulement quelques mois, c’est complètement improbable, je vois pas quels peuvent être les leviers ou les instruments de son pouvoir?).

634. Mr Degryse - 01/03/16 11:28
Il y a toujours de bonnes idées. Cependant, il y a trop de rebondissements de jeux d'alliance ( les mecs essaient trop de faire le game of thrones dans l'univers des pirates).

Et l’utilisation des bonnes idées n'est pas toujours optimale. Ainsi, le basculement du coté obscur de la force du capitaine n'est pas totale.

La série est très bonne alors qu'elle pourrait être excellente si tous les épisodes étaient au niveau des 2 premiers et derniers de chaque saison

633. Mr Degryse - 01/03/16 10:58 - (en réponse à : kikom)
Comme souvent avec la série Black sails, le soufflet retombele à partir de l'épisode 3. J'ai vu jusqu'au 5 et cela ralentit fortement. cela explosera encore à la fin.

632. kikôm - 29/02/16 21:19
Vu les deux premiers épisodes de Black Sails s03, très bon! Ça redémarre à fond de calle! Double ration de bataille navale, mer des sargasse avec supplément de requins. Ah et cette tempête!! Brutal. Ça m'a fait penser au furvent de la Horde du Contrevent, très impressionnant. Puis John Silver commence à prendre forme.

Quant au Capitaine Flint, je pensais qu'on était déjà au paroxysme de la folie et de la brutalité, j'avais pas réalisé que jusque là il était encore du côté clair. Cette saison il passe en mode full dark lord of the sith: Captain Heisenberg.


631. nem° - 27/02/16 19:20 - (en réponse à : kiki)
Faut pas louper les araignées d'eau géantes : très très grand moment nanarwakesque.

630. Kikôm - 27/02/16 16:17 - (en réponse à : sans orthographe non plus)
*elle A un bikini.

L'émotion, certainement.

629. Kikôm - 27/02/16 16:12
Ah oui.. putain.. je clique au hasard sur le vidéo et je tombe sur une ninjette complètement à poil qui se bat contre 5 mecs, pendant qu’elle jette son sabre d’une main elle attrape un drap avec son pied et se le jette sur la tête, dans le plan d’après elle à un bikini… je.. je.. c’est.. je suis sans voix.

628. nem° - 26/02/16 19:43
Aaaaaah, les années 80 et leur fascination pour les ninjas, ces invincibles assassins aux mystérieux pouvoirs occultes. Ca me donne une excuse pour poster Ninja : Final Duel, le meilleur film de l'univers après Turkish Star Wars.


627. nem° - 26/02/16 19:37
Oui, je sais pas trop ce qu'ils ont fumé les costumiers, mais le masque, beurk. Sinon, le look cambrio masqué, c'est juste une tenue de ninja. Explication dans la saison 2, pour ceux qui connaissent pas.

626. marcel - 26/02/16 19:24
Je ne suis pas d'accord sur DareDevil, la saison 1 est vraiment bien foutue. L'un des points forts est selon moi le Caid, personnage fort et pas manicheen, bien ecrit et bien interprete. De meme que Kilgrave est un point fort de Jessica Jones, pour les memes raisons.
Comme quoi, un bon mechant, ca fait presque tout. Ils auraient du y penser avant de faire Age of Ultron.

625. Mr Degryse - 26/02/16 18:37 - (en réponse à : Marcel)
Tu m'étonnes. Jessica Jones est une réussite.

Daredevil un plantage ( 3 épisodes pas mal pour 7 chiants)

624. marcel - 26/02/16 18:29
C'est très sympa Daredevil, mais alors le costume et la tronche de porcelet bien nourri que ça donne à charlie cox... ça s'est pas arrangé!
La decouverte du costume a la toute fin de la saison 1 m'a donne froid dans le dos. Je pense que, comme c'est un univers partage avec Jessica Jones et Luke Cage, qui eux sont en civil, ils auraient du garder le look cambrioleur aux yeux bandes de la saison 1.
Au passage, j'ai trouve Jessica Jones encore meilleur que DareDevil.

623. Kikôm - 26/02/16 15:15
C'est très sympa Daredevil, mais alors le costume et la tronche de porcelet bien nourri que ça donne à charlie cox... ça s'est pas arrangé!

622. TILLIERTON - 25/02/16 21:13
J'aime pas trop la SF., étant plutôt séries vintage mais rarement adaptées en BD . Dernièrement je visionnais Monk et je trouvais ça assez génial tant sur le point de vue des dialogues, que de l'humour avec des intrigues bien construites. Ça m'a permis de découvrir San Francisco par l'image, lieu où je n'ai jamais mis les pieds (ça fait quand même une trotte de LA même avec l'autoroute ou alors par les airs. L'architecture paraît très différente, peu imprégnée d'Hispanisme ainsi que la disposition géométrique et régulière des rues ainsi que le réseau routier moins dense

621. nem° - 25/02/16 20:28

620. nem° - 17/02/16 20:10
Ah mais ils l'ont fait, ces cons! Moi je déconnais en proposant une rave party dans Shannara! Episode très sympa, je dois dire.


619. TILLIERTON - 13/02/16 22:06
Les séries TV, bof... Mise à part Columbo et Monk dont je dois avoir les Intégrales et dont j'aime visionner un épisode de temps à autre. Pour Columbo, ça m'amuse énormément car je me suis exercé à faire des repérages dans la métropole de LA ( pour moi La Mecque). Il y a bien sûr des changements sur quelques décennies mais aussi des lieux emblématiques.

618. pierrecédric - 11/02/16 18:51
j'ai souvent considere que les acteurs anglais etaient les meilleurs du monde

Oui... oui... ... ... oui, bite... bite... bite...

617. nem° - 11/02/16 18:02 - (en réponse à : froggy)
J'avais vu la première saison de Downton Abbey, et même moi qui suis réfractaire au soap, j'avais bcp apprécié l'ambiance feutrée du manoir, propre à tous les coups de Jarnac et remarques assassines. Je m'étais volontairement arrêté là, la première guerre mondiale commençant, si je me souviens bien, pour éviter justement le syndrome soufflé au fromage.
Dans le même esprit, moins huis-clot : Parade's end. Mais là c'est du romantique, du rouge, du qui fait mal.

616. froggy - 11/02/16 17:45
Je viens de voir le dernier episode de la saison finale de Downton Abbey. Je suppose que vous en avez entendu parler. C'est une serie anglaise qui relate les heurs et malheurs d'une famille de la tres haute aristocratie anglaise et de leur domesticite, tous vivant et travaillaant dans un chateau hors-norme a la camapagne, leurs parcours commence en 1912 et la serie finit en 1925. Je ne sais pas si certains ici sont amateurs de ce genre de serie car effectivement, le suspense se resume a des choses comme, est-ce que mes filles vont faire un beau mariage? Ou, est-ce que le souffle au fromage va bien monter? C'est indiscutablement du soap mais c'est du beau soap. Le scenariste, Julian Fellowes, est celui qui a ecrit un des derniers bons films de Robert Altman, Gosford Park et revendique le caractere fierement le parti pris de sa serie. La serie est tres bien produite et surtout la distribution est remarquable, j'ai souvent considere que les acteurs anglais etaient les meilleurs du monde, cette serie le demontre une fois de plus. Tous les acteurs jouent le jeu sans que l'on puisse y deceler une quelconque arriere-pensee, ils n'essayent pas d'etre plus intelligents que le personnage qu'ils jouent. La serie est egalement tres bien ecrite et chaque personnage, plus de 14 (entre les maitres et les valets) tout de meme, est parfaitement characterise, ce qui fait que l'on se prend d'empathie pour chacun meme les moins sympathiques.

Il est evident que cette serie ne supporte que la version originale, une bonne part du charme de cette serie en emane et cela permet au telespectateur meme etranger aux accents britanniques de deceler l'accent de la plus haute et de la meilleure societe anglaise compare a celui plus populaire des domestiques.

C'est une authentique tranche de gateau, ne boudez pas votre plaisir et laissez vous prendre sans chercher autres choses que d'etre distrait intelligemment.

615. dens - 03/02/16 18:57
Mega kiff recent : Luther de chez BBC ...

Ca depaute!

614. nem° - 29/01/16 01:35
Whitney Frost dans Agent Carter est un personnage bien parti pour être excellent! Je sais pas encore comment ils vont s'y prendre pour combler le vide entre l'après-guerre et le 21e siècle, mais pour le coup, le contexte Guerre froide est très bien exploité. Une série qui surprend sans trop d'esbroufe, c'est frais.


613. Kikôm - 09/01/16 16:35
Un peu déçu par la fin de Daredevil.
Y’a une série d’épisodes très bons en milieu de saison puis ça retombe un peu. Quelques èp de trop peut-être, ça tire à la ligne et les dialogues sont trop faibles pour que ça tienne le coup.
J’avais carrément envie de me pendre dés qu’Uric était à l’écran, j’ai prié pour qu’il y passe et se storyline avec mais il aura résisté jusqu’au dernier épisode l’enfoiré. Et que je te fais des scènes de 15 minutes avec sa pauvre femme malade, pitié. En plus il en ont casé deux des alzheimer. Deux! Sais pas ce qu’ils ont avec ça..

Puis la série à quand même de gros défauts: à aucun moment on à l’impression que Murdock est aveugle. C’est encore plus euh.. visible, quand l’autre aveugle, le vieux, débarque. Lui à vraiment l’air aveugle. Il a beau avoir des super-sens l’acteur nous fait sentir qu’il ne se sert pas de ses yeux, que sa perception surhumaine ne passe pas par la vue. Murdock, tant qu’il a pas ses lunettes il a l’air de voir parfaitement, c’est ballot pour un personnage comme Daredevil.

2ème gros défaut: le Caïd est pas mal, j’ai plutôt aimé comme ils traitent le perso, mais à aucun moment il ne fait peur, je n’ai jamais eu l’impression qu’il était vraiment dangereux (alors que Wesley est parfaitement glaçant). Puis c’est improbable qu’un type de cette corpulence, dont la seul compétence est de choper maladroitement la tête de son adversaire et de serrer très fort, puisse résister plus de 20 secondes face au ninja sur-entrainé hyper rapide qu’est Dédé. Il devrait même pas réussir à l’effleurer une fois!

A part ça y’a quand même de l’idée, et c’est une des 1ère fois que je vois les dilemmes moraux que se pose un vigilante traité de manière un peu convaincantes, avec un impact sensible sur les personnages (et non, dans Dark Knight c’était pas convaincant).

612. nem° - 08/01/16 09:27
Les chroniques de Shannara. Woua, ils ont mis le paquet sur ce pilote! Bon, j'ai eu très peur au début, j'ai eu l'impression de voir la suite de Divergente. Et j'ai pas du tout envie de voir la suite de Divergente. Mais ça s'arrange progressivement, jusqu'à devenir une série normale, mais avec un budget assez conséquent. Au final, ça se regarde très bien. Points négatifs pour le moment :

- histoire trop proche du Seigneur des anneaux, mais ça change après normalement, s'ils suivent les romans. J'espère des clins d'oeil adaptés à notre époque, genre ils trouvent des CD de dubstep et ils font une rave party.

- l'actrice qui joue la princesse elfe : à chier. Elle est très jolie, mais à part ses grands yeux humides et ses dents très blanches, elle a rien à montrer, rien à dire, rien à foutre là en fait.

- le méchant, visuellement très, euh... méchant. Genre je montre les dents pourries tout le temps, même tout seul au milieu du Mordor. Enfin c'est pas le Mordor hein. Suivez un peu.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio