le western dans la bd

Les 959 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20


859. suzix@bdp - 06/07/16 18:18 - (en réponse à : Mr D.)
Il y a pourtant des albums cultes chez Lucky Luke. J'adore "Les rivaux de Painful Gulch", "Western Circus" ... et "Le bandit Manchot", grosse madeleine de Proust pour moi! (;o)

858. pm - 06/07/16 18:18 - (en réponse à : suzyx)
Entre pas extraordianire et bouse il y a une grosse marge. Rien à trier jusqu'en 1977 pour ma part, toujours un grand plaisir de lecture. C'est comme si tu disais que tu retires les 3 premiers astérix par exemple, mais peut-être est-ce le cas.

857. Mr Degryse - 06/07/16 18:10
Je n'ai jamais accroché à Lucky Luke

856. Mr Degryse - 06/07/16 18:09
Je trouve pour ma part que les 2 er Jim Cutlass sont bons mais les moins bons de la série. J'aime beaucoup le côté barré par la suite

855. suzix@bdp - 06/07/16 18:09 - (en réponse à : pm)
On est d'accord. Les premiers LL sont "naïfs" donc pas extraordinaires et la moitié des Dargaud très moyens ... donc quand on parle de LL, il faut qd même trier! (;o)

854. pm - 06/07/16 17:50
Je place les Tuniques bleues très très en dessous de LL.

853. pm - 06/07/16 17:49 - (en réponse à : suzyx)
Tu racontes n'importe quoi sur LL. Cite moi une seule bouse jusqu'au 15 de chez Dargaud, c'est à dire jusqu'au dernier scénarisé par Goscinny. Même les premiers ( Goscinny n'intervient qu'à partir du 9 puis du 11 ) qui sont très naïfs et dysnéiens ont un certain charme.
Après le 15 Dargaud ( le fil qui chante de 1977) ça ne compte pas, il y en a quelques uns de pas mal mais ça reste anecdotique. Ca nous fait quand même 46 albums majeurs ( 31 Dupuis + 15 Dargaud). C'est comme Astérix qui se termine avec Astérix chez les belges, il n'y a aucune bouse du Gaulois aux belges.

852. pm - 06/07/16 17:42 - (en réponse à : ne pas tout mélanger)
Ni Chick Bill ni Lucky Luke ne sont des séries western "réalistes". En western humoristique Lucky Luke est pour moi indépassable, une des séries majeures de la bande dessinée franco-belge, Chick Bill ou Tuniques bleues très loin derrière. S'il fallait réunir les deux sous genre je laisse Blueb en 1 mais Lucky Luke vient tout de suite derrière en ce qui me concerne.
A part le titre je ne considère pas WEST comme une série western et les chariots de Thespis je n'ai pas du tout aimé.

851. suzix@bdp - 06/07/16 17:30 - (en réponse à : marcel #843)
Les Tuniques Bleues comme Lucky Luke, il faudrait trier fortement pour être certain de ne garder que les meilleurs albums parce que y'a qd même des bouses.

850. suzix@bdp - 06/07/16 17:29
en one-shot réaliste il y a aussi "Après la nuit" de Guérineau chez Delcourt (2008).

849. marcel - 06/07/16 17:26
Bon, j'ai verifie, j'ai lu Cutlass uniquement dans (A suivre), donc du 2 au 5 (sur 7). Mais le changement de ton legerement fantastique opere par Giraud ne m'avait pas gene, et je trouvais ca sympa. C'est vraiment le genre de truc qu'il faudrait que je trouve le temps de lire en entier.

848. froggy - 06/07/16 17:14 - (en réponse à : Mr Degryse)
Pour Jim Cutlass, seuls les 2 premiers sont biens. Apres, cela devient du franchement n'importe quoi quand Giraud y ecrivait les scenarios apres avoir consomme suffisamment d'hallucinogenes.

847. marcel - 06/07/16 17:09
Dans les one-shots, il ne faudrait pas oublier, a cote de Celui-qui-est-ne-deux-fois, il y a le formidable L'homme qui croyait a la Californie, de Derib et Godard (je ne comprends pas que le Lombard ne le reedite pas).

846. Mr Degryse - 06/07/16 17:07
et je mets aussi Jim Cutlass largement au dessus de Bouncer, Durango

845. Mr Degryse - 06/07/16 17:06
En western, j'avais beaucoup aimé les Vatine- Lamy : adios palomitas et wayne redlake aussi

844. froggy - 06/07/16 17:04
J'aimais bien les premiers Durango parce que Swolfs y faisait ses westerns comme Sergio Leone. Le heros, un tueur a gages, blond aux bleux, tres laconique, (c'est le moins que l'on puisse dire), avec un pistolet incroyable pour l'epoque qui s'en prend regulierement plein la gueule mais qui reste d'un stoisme digne des meilleurs soldats spartiates, un decoupage analogue aux films de Leone telles les scenes de duel. J'aimais vraiment beaucoup et puis c'est devenu moins bien, il faut admettre qu'il est difficile de renouveler le genre avec de tels cliches scenaristiques. Je n'ai pas achete le dernier titre paru car j'avais deteste le precedent, Le crepuscule du vautour, et je m'etais dit qu'il valait mieux arreter les frais.

Sinon, pour un palmares des series western du FB, je ne vais pas faire tres original:
1. Blueberry
2. Comanche
3. Chick Bill
4. Jerry Spring
5. Lucky Luke
6. Durango
7. Buddy Longway
Et si cela devient une serie car le premier album est tres prometteur, Stern.

Je n'ai pas lu Bouncer, MacCoy et Jonathan Cartland.

843. marcel - 06/07/16 17:04
Sinon sur le th-ème Western mais non réaliste, je vois:
- Martha Jane Cannary chez Futuro
- bi g Foot de Dumontheuil
- Go West

Ben, y a les Tuniques bleues ou Lucky Luke, quand meme !

842. marcel - 06/07/16 17:02
6)McCoy c'est d'ailleurs injuste car graphiquement c'est très au dessus de Durango
Tout a fait d'accord.

Une chose m'etonne : je crois qu'on ne parle quasiment jamais ici des Gringos (que je n'ai pas lu), alors que c'est quand meme De La Fuente avec Charlier.
Et, d'un point de vue purement graphique, ca me chagrine aussi de ne pas citer Rossi, meme si Le chariot de Thespis et West ont un scenario pas exceptionnel, et que je n'ai jamais lu le dernier Cutlass (qui finissait l'histoire, non ?).
Sinon, y a aussi Chinaman que j'aime bien.

Tout cela est pour moi de toute facon superieur a Durango.

841. suzix@bdp - 06/07/16 17:00
dans les one-shots ou petites séries, en western réaliste, je pense à:
- Capitaine Apache (nostalgie d'enfance)
- Chiens de prairie de Berthet chez Delcourt
- Le dernier des Mohicans de Cromwell
- les différents albums de Prugne chez Maghen
- les westerns de Serpieri
- On a tué Wild Bill de Hermann
- "Western" de Rosinski bien sûr
- y'a un ou deux westerns de Vatine qui sont sympa également
- plus récemment Loup de Pluie de Pellejero
- et Sykes au Lombard


Sinon sur le th-ème Western mais non réaliste, je vois:
- Martha Jane Cannary chez Futuro
- bi g Foot de Dumontheuil
- Go West

840. pm - 06/07/16 15:18 - (en réponse à : mon petit panthéon)
1)Blueberry
2)Comanche
3)Tex
4)Buddy Longway
5)Durango
6)McCoy ( c'est d'ailleurs injuste car graphiquement c'est très au dessus de Durango )
7) Bouncer
8) Cartland
Inclassable: Jerry Spring


839. marcel - 06/07/16 14:32
Ben, en l'occurance, meme graphiquement, l'eleve ayant depasse le maitre, pas de scrupule a le placer devant...

838. marcel - 06/07/16 14:31
Ah voui, y a Tex quand meme, mais c'est des auteurs differents a chaque fois, donc inegal.

837. suzix@bdp - 06/07/16 14:30
oui, Blueb' est au dessus de Jerry Spring, en grande partie parce qu'il y a une histoire globale et que l'aspect humain l'emporte souvent sur l'action mais vu l'influence, c'est un peu injuste de mettre l'élève devant le maître.

836. marcel - 06/07/16 14:28
A part que je mets Blueberry au-dessus de Jerry Spring, j'aurais je pense le meme classement que toi. Hors one-shots, bien sur.

835. suzix@bdp - 06/07/16 14:17 - (en réponse à : piet)
Rien de surprenant. Les "gens" n'ont pas ni bon goût ni l'envie pour trouver mieux pour des choses qui ne sont pas centrales pour eux. Ils vont à la facilité. Le mieux marketé arrive vainqueur. Tout le monde fait ainsi. Quand on est un peu spécialisé dans un domaine, on trouve les choix des "gens" assez pourris. Cela me fait le même effet en BD qu'en photographie ou que pour les montres. Quand je regarde ce qu'achètent les "monsieur" tout le monde, je suis dépité. Des montres moches et surtout sans âme. Des appareils photo inadaptés et pas maitrisés du tout.

Pour le western "réaliste", comme cela, si je devais classer mes séries préférées je dirais :
- Jerry Spring
- Blueberry
- Comanche (et pas Red Dust) (;o)
- Buddy Longway
- Bouncer

mais il y a tellement aussi de mini-séries ou one-shot de très bonne facture.

834. marcel - 06/07/16 14:01
Jugement completement subjectif.

833. Piet Lastar - 06/07/16 13:04
"N’en déplaise à Jonathan Cartland, Red Dust, Bouncer, McCoy et autres Buddy Longway, Durango reste le second héros de western le mieux implanté dans la tête des amateurs de BD de western d’aujourd’hui, juste derrière Blueberry." ActuaBD

Suis surpris, et vous ?

832. suzix@bdp - 06/07/16 11:31
non j'ai pas plus mauvais goût que toi! (;o)

831. marcel - 06/07/16 11:26
Moi j'aime pas mais je croyais me souvenir que c'etait une des series que tu suivais. Au temps pour moi.

830. suzix@bdp - 06/07/16 11:15
Je lis pas Durango. Je n'ai jamais trouvé le style joli. Ca fait "Bd à papa".

829. marcel - 06/07/16 10:13
Je suis surpris que suzy n'en ait pas parle mais y a un nouveau Durango qui sort. Je trouve le dessin du nouveau venu Iko pas degueulasse du tout, meme si son cote tres fouille nuit parfois un peu a la profondeur des cases.

Des images sur ActuaBD.

828. TILLIERTON - 10/12/15 09:23
Puisqu'on parle de western, Ortiz et Nizzi ont donné des Tex qui,en qualité , valent les dernières sorties.
" le trésor de la mine" et " la grande attaque " ( attention, car traduction de l'italien )sortis en édition Prestige chez Clair de Lune , 2 titres parmi les meilleurs de la série, valent qu'on s'y arrête

827. TILLIERTON - 07/12/15 19:12
lu "Undertaker 2" après avoir beaucoup hésité à l'acheter, étant assez critique vis à vis du 1er tome. A vrai dire, c'est plutôt une bonne surprise et les 2 tomes forment une belle unité tellement ils sont complémentaires. Un poil bavard, mais même les textes sont bons .Les vignettes sombres rendent bien cet aspect crépusculaire voulu.

826. Lien Rag - 05/12/15 17:41
Les "contraires" ont un rôle chamanique non?
Dans les religions traditionnelles le sacré impose souvent des contraintes assez lourdes à ceux qu'il choisit.


825. Danyel - 05/12/15 12:02
Je ne me souviens plus de cet épisode de Cartland. Mais, franchement, vous imaginez un type qui fait tout à l'envers au quotidien dans la réalité ? Cela ressemble à une légende indienne.
Quand j'étais dans la réserve apache, personne parmi les invités n'avait deviné que notre interlocutrice était un homme. Après on m'a dit que c'était un "contraire". Donc, le mot a-t-il les deux sens ? Je n'en sais rien.

824. Lien Rag - 04/12/15 23:26 - (en réponse à : contraire)
Danyel connaît certainement beaucoup mieux les cultures indiennes que moi, mais Laurence Harlé qui est considérée comme une très grande connaisseuse des tribus indiennes utilise un personnage de contraire dans "les Doigts du Chaos" de Jonathan Cartland, et c'est un vrai "contraire", qui marche et monte à l'envers, dit le contraire de ce qu'il veut dire, etc.

Alors qui a raison qui a tort entre Danyel et Laurence je ne sais, mais je sais que dans Scalped un mini-arc évoque les berdaches ou deux-esprits et ne parle pas du tout d'eux comme des "contraires".

823. torpedo31200 - 01/12/15 18:09 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 822)
Le simple fait que ce soit une histoire racontée longtemps après les faits, comme annoncé depuis le début du film.

822. suzix@bdp - 01/12/15 10:53
alors qq'un saurait me dire ce qui peut laisser penser que le vieil homme a baratiné le journaliste? ... bon, à part certains passages burlesques ou improbables?

821. Danyel - 01/12/15 07:26
"When the legend becomes fact, print the legend."

C'est sans doute depuis lors que les Etats-Unis mentent au monde entier avec un tel aplomb.

820. suzix@bdp - 30/11/15 16:47
Moi je vois rien qui indique que le vieux aurait raconté des cracs. Le journaliste dit juste "désolé je ne savais pas" ... et le vieux rien sans bouger un cil.




la fin en français mais de mauvaise qualité :


LITTLE bi g MAN partie 9/9 (1970) par nane6538

819. froggy - 30/11/15 16:38
C'est la fameuse citation de John Ford dans L'Homme Qui Tua Liberty Valance; entre la legende et la verite, imprimez la legende! Ou en VO, "When the legend becomes fact, print the legend."

818. Lien Rag - 30/11/15 16:31
Cela fait 5 ans que je l'ai vu, mais dans mon souvenir c'est quand l'intervieweur part avec son magnétoscope...
Cela dit, l'idée que les apparence puissent ne pas être la réalité, je comprends bien que cela ne soit pas pensable de ta part.

817. suzix@bdp - 30/11/15 02:06
ah ouais?
Qu'est-ce qui laisse penser cela ?

816. Lien Rag - 30/11/15 01:06 - (en réponse à : Little Big Man)
Dites-moi, je ne me trompe pas dans l'interprétation (SPOILER), à la fin de Little bi g Man, il est bien plus que suggéré que le narrateur (Dustin Hoffmann donc, mais vieux) est, dans la grande tradition de l'Ouest, un grand carabistouilleur et donc que rien de ce qu'il a raconté n'est forcément arrivé comme il le raconte?
(/SPOILER)

815. froggy - 29/11/15 00:05
Ce que je prefere dans Little bi g Man est le personnage joue par Faye Dunaway, c'est assez drole et elle y est excellente comme d'habitude durant cette decennie ou elle etait la plus grande star feminine d'Hollywood. Heureusement que Polanski l'a preferee a Jane Fonda pour Chinatown puisque c'etait l'une ou l'autre, ce que j'aime dans cette actrice est ce melange de sensualite, de vulnerabilite mais aussi de force interieure qu'aucune autre actrice a cette epoque n'avait.

Mais je m'egare un peu, revenons au sujet qui nous preoccupe, c'etait quoi deja?

814. Jedediah - 28/11/15 18:09
De rien Odrade. Suzix à raison pour les cases en gris. Je crois que c'est un traitement particulier pour les flash-back. J'espère que ce sera en couleurs parce que j'aime bien le noir et blanc mais quand on voit la profondeur des cases flash-back, j'imagine le reste avec de belles ambiances colorées, ça devrait être quelque chose.

813. Odrade - 28/11/15 16:09 - (en réponse à : Post 807)
Merci Jedediah, c'est en effet un projet sympa.

Alleye, je participe. Ca me changera, un western dans ma bibliothèque. ;o)


O.

812. Danyel - 28/11/15 14:42
Dans le film, oui. Dans la réalité, c'est un juste un efféminé avec des goûts d’efféminé.
J'aime beaucoup Little bi g Man que j'ai vu plusieurs fois. Un film très touchant sous ses airs de comédie grotesque. En tout cas, je le préfère à Blue Soldier.

811. suzix@bdp - 28/11/15 14:33 - (en réponse à : dany)
Merci pour ces précisions.
Sauf erreur, je crois que l'indien contraire est celui qui fait tout à l'envers.

810. Danyel - 28/11/15 14:27
C'est Wild Bill qui est tué dans le saloon à peu près comme c'est montré dans le film.
Un contraire, j'en ai rencontré un dans lors de mon séjour dans la réserve apache de White Moutain. C'est juste un "transgenre" comme on dirait maintenant. Il faillait vraiment savoir que cette femme était un homme car il/elle était très beau/belle, avait une belle voix douce et était gracieux/gracieuse.
On les appelle contraire parce qu'ils ont de penchants contraires aux autres, sans jugement moral. Ces hommes femmes étaient et sont toujours très bien tolérés dans la culture indienne qui n'a pas connu les tabous judéo-chrétiens. Ils étaient mêmes très recherchés.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio