Quelles BDs avez-vous relues récemment ?

Les 1259 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26


309. froggy - 17/12/14 20:18
Lieutenant Blueberry: de Chihuahua Pearl a Arizona Love

"Tout commenca...", c'est par ces deux mots magiques que debute la plus merveilleuse des BD d'aventures lorsque je la decouvris durant mon adolescence. Je n'ai jamais beaucoup aime le cycle precedent, Les Monts de la Superstition et c'est seulement lorsque je relu l'annee derniere la premiere partie des aventures de Blueberry que je compris pourquoi; en effet, dans ce cycle, Blueberry y est plus passif que d'ordinaire car c'est Prosit Luckner qui mene l'action entrainant dans son sillage notre lieutenant de cavalerie, le veritable heros de ce cycle est donc en fait le mauvais de cette histoire et il est vraiment trop epouvantable pour que je puisse m'y identifier.

Pour en revenir a Chihuahua Pearl, cet album commence un serie de 10 albums constitues de 4 cycles tous plus brillants les uns que les autres; le Tresor des Confederes, l'Attentat contre Grant, Les Apaches, L'Honneur Retrouve. Les auteurs y sont mieux de leur forme, Giraud y transcende litteralement les sublimes scenarios de Charlier. L'action n'arrete pas une seconde, le pauvre Blueberry tombant litteralement de Charybde en Scylla avec a sa suite une cohorte de personnages disparates, Chihuahua Pearl, une chanteuse et danseuse de cabaret en tete. Dans le premier cycle, Charlier additionne les protagonistes a la recherche de l'or des confederes afin de mieux rendre la mission de son heros encore plus ardue et ce pour le plus grand bonheur de son lecteur. C'est dans l'album Ballade Pour un Cercueil, album qui s'ouvre par la fameuse fausse biographie, que j'y trouve les plus belles pages et cases que Giraud aient jamais dessinees dans la serie, la traversee en bac sur un fleuve en furie du a un orage dementiel et l'attente d'un chariot par Blueb', McClure et Redneck planches 22 et 23. J'ai adore ce cycle car pour la premiere fois dans sa carriere de scenariste, Charlier y laisse son heros dans une situation pire que celle ou on l'avait trouve au debut de l'histoirte. En plus, cela conclut une aventure epique ou les peripeties se succedent les unes aux autres sans temps mort. Autant dire, que personne n'a le temps de souffler, le heros et le lecteur.. Je me souviens que la premiere fois que j'ai lu cette serie d'albums, je tournais les pages avidement afin de connaitre la suite encore plus vite.

Le deuxieme cycle, L'Attentat contre Grant, met notre heros en situation de bouc emissaire. En effet, Charlier exploite la situation nee de la conclusion du cycle precedent avec beaucoup d'intelligence, en effet, Blueberry peut passer facilement pour un tueur fou voulant absolument se venger. Le premeir tome de ce cycle constitue la mise en place et le deuxieme concentre toute l'action en 24 heures dans un lieu unique respectant ainsi la regle des 3 unites chere au theatre classique. Ce deuxieme tome, Angel Face fait aussi preuve d'humour avec la scene du bordel tenu par Mme Rosa aussi bien dans les situations que dans les dialogues; "Rosa, il y a un homme chez toi! - Un homme!? Mon cher, vous m'etonnez" , le personnage de la vieille que Blueberry sauve de l'incendie et enfin le trait d'humour noir de l'auteur qui est la derniere phrase de l'album quand on demande au type completement defigure par d'horribles brulures au visage:"Quel est ton nom mon gars? Angel Face". J'ai toujours trouve cette replique tres comique. Apres avoir l'avoir fait accuser d'avoir vole le tresor confedere, Charlier fait maintenant accuser son heros d'etre l'auteur de l'attentat contre le president des USA. Decidement, les choses ne s'arrangent pas pour lui.

La suite fait que Blueberry trouve refuge chez ses amis apaches ou il tombe amoureux de la fille du chef de la tribu, Cochise. Le probleme est qu'un autre apache en est egalement epris. Cette rivalite amoureuse sera evidemment un des moteurs de l'action. On retrouve le Blueberry ruse des premiers episodes et il permet aux Apaches de s'enfuir vers le Mexique echappant ainsi a un miserable destin dans la reserve qui leur avait ete octroyee par le gouvernement americain. Ce cycle debute par l'album qui a, ce que je considere comme la plus belle couverture de la BD, Nez Casse. Par contre, cote dessin, les 3 albums qui suivent celui-la montrent un dessin tres relache et j'ai toujours eu l'impression que Giraud avait ete peu motive pour les dessiner comme si il reservait tout son talent pour Moebius qui alors signait les premiers Incal, albums qui sont contemporains a ces Blueberry. Heureusement, le dessin retrouve toute sa vigueur pour le dernier album de ce cycle intitule justement Le Bout de la Piste. Apres tous ces deboires, Blueberry y retrouve son honneur perdu et accessoirement devient riche grace a un heureux coup du sort.

Le dernier album de la serie ecrit par Charlier (en partie seulement) ramene le heros dans les filets de la belle Chihuahua Pearl, visiblement il a le beguin pour elle. En effet, meme si la belle est egalement eprise de lui, elle ne veut pas s'allier avec lui car il est pauvre. La fortune qu'il a acquise dans l'album precedent lui permet ainsi de revenir dans ses graces. Evidemment, il y aura des problemes. Lorsque j'ai lu cet album la premiere fois, je n'ai pas senti que Charlier etait tres a l'aise pour developper cette histoire d'amour et cela se ressent des le debut. Nous ne saurons jamais ce qu'il aurait fait de cette histoire puisqu'il est malheureusement decede durant son ecriture et c'est Giraud qui a repris le flambeau et celui-ci ne s'en sort pas tres bien, la construction est maladroite et deja il annonce ce qu'il fera de Blueberry dans le cycle Mister Blueberry, a savoir un heros passif et alcoolique. Triste sort pour un heros de BD hors du commun!

Note finale: 5/5 sauf pour le dernier titre a qui je ne donne qu'un 2/5

308. herve - 15/10/14 21:54 - (en réponse à : Danyel)
J'ai fait comme toi il y a 15 jours, en relisant les 7 boules de cristal et le temple du soleil, parallèlement aux deux livres (excellents) de Ph. Goddin, "la malédiction de Rascar Capac".
Et bien, c'est un agréable moment de lecture qui t'attend, avec une relecture , sous un autre angle, d'un classique de la bd.


307. Lien Rag - 15/10/14 19:49
Le vaisseau de pierre est le moins bon notamment parce qu'il est presque identique à la "Croisière des Oubliés" qui est lui certes daté mais un bon témoignage de son époque.
Un peu comme "Cours, camarade" de Baru en fait...

306. Danyel - 15/10/14 10:38 - (en réponse à : Relire, quelle horreur !)
Je crois que je ne vais pas y couper : je vais devoir relire les 7 Boules de cristal et Le Temple du soleil si je veux pouvoir profiter pleinement de La Malédiction de Raspar Capac que je viens d'acheter. Et même faire une relecture simultanée du Goddin et du Hergé, soyons fous. Ça risque de tourner au pensum cette histoire.

305. froggy - 15/10/14 02:01 - (en réponse à : marcel)
De mon cote, c'est Les Phalanges de l'Ordre Noir qui est mon prefere des Bilal/Christin.

Il faut dire que c'est le premier album que j'ai lu alors que j'avais toujours baigne dans les BD issues de Tintin et Spirou. Ce fut un choc dont je ne me suis jamais remis completement car ce fut la porte ouverte sur un tout un pan de BD que je ne connaissais pas et que je decouvris. J'avais 18 ans alors et cet album me fit encore plus aimer les BD. Je me disais que tout y etait possible. Cependant, je ne ne neglige pas Partie de Chasse qui est tres bien mais sa lecture ne me donna pas le meme choc que l'album precedent.

Pour finir, il est certain que les 2 premiers titres du tandem sont aux limites de l'illisible aujourd'hui tellement ils ont mal vieilli.

304. marcel - 14/10/14 18:33
Bon, ca y est, j'ai relu toutes les Legendes d'aujourd'hui de Bilal et Christin. Eh bien, comme dans mon souvenir, Partie de chasse est bien le meilleur, a tous points de vue. Et je placerais ensuite La ville qui n'existait pas.
Et, comme je l'ai dit par ailleurs, Le vaisseau de pierre est le moins bon.

303. chienvert - 29/09/14 10:24
LOL

Perso pour ce qui est de manger des huitres, je n'essayerai jamais! Je ne suis pas branché mollard qui pue! ;)

L'aviron!!! LOL! Quelle drôle d'idée de faire ça! Mdr!

302. Piet Lastar - 28/09/14 14:26 - (en réponse à : herve )
Une fois m'a suffit amplement. Comme manger des huitres ou faire de l'aviron...

301. herve - 28/09/14 13:26
Je viens de relire pour la pfff ....12ème fois "Maus" de Spiegelman.
Et bien, cela prend toujours autant aux tripes !

300. Lien Rag - 16/09/14 21:28 - (en réponse à : Jugurtha)
Ah bon?
Personnellement seuls les deux premiers me plaisent, et pourtant j'aime le dessin de Franz...
Enfin le premier Franz est lisible quand même, mais après cela devient très vite n'importe quoi.

299. Piet Lastar - 14/09/14 21:25 - (en réponse à : froggy)
Pourtant, les faits sont là, je n'ai jamais fini Les Conjurés à cause d'un dessin dégueulasse. Et je n'ai pas lu un Décalogue depuis...

298. froggy - 14/09/14 17:06 - (en réponse à : piet post #293)
Sur ce coup la, je te trouve de mauvaise foi.

Que tu n'aimes pas Gillon soit! Mais je ne te crois plus du tout lorsque tu affirmes que c'est son album qui t'a fait interrompre la serie surout qu'il n'allait en dessiner qu'un seul. Dis-nous plutot que c'est parce que tu n'etais plus interesse que tu t'es arrete la, c'est quand meme plus vraisemblable.

297. totom - 14/09/14 14:41
Ridicule et pitoyable à tous niveaux le dernier Jugurtha paru chez Soleil

296. Murakami - 14/09/14 14:02
Jugurtha - intégrales #1 à #4, par Hermann, Franz & Vernal (Lombard)
J'ai toujours autant de plaisir à relire cette série, le dessin de Franz se bonifiant au fil des albums. Par contre, malgré le dessin d'Hermann, ce sont bien les deux premiers albums les plus faibles de la série, à cause d'un scénario très laborieux. Par la suite, dès qu'il s'écarte de la vérité historique, il devient beaucoup plus prenant. Je ne sais pas ce que vaut le dernier album dessiné par Suro car il ne fait pas partie de cette intégrale : quelqu'un l'a-t-il lu ?
Note globale : 4/5.

295. Mr Degryse - 13/09/14 23:20
Meilleurs: béhé ( je crois mais pas sur ), Franz, Tbc, de vita

Les autres


294. totom - 13/09/14 22:41
Et au final c'est quoi pour vous les meilleurs et pires dessinateurs du décalogue ?

293. Piet Lastar - 13/09/14 19:17
ça m'a même fait arrêter le Décalogue alors qu'il n'a gribouillé qu'un album...

292. froggy - 13/09/14 18:09 - (en réponse à : piet)
C'est dommage pour toi, c'est un de mes dessinateurs preferes. Je trouve son dessin d'une elegance folle, moderne et tellement classique en meme temps.

291. lobabu - 13/09/14 17:03
Je viens de commencer Destins la semaine dernière et je crois que je ne vais pas continuer. Effectivement, le différence de style posent problème, d'autant que certains albums sont très moches (celui dessiné par Hulet par exemple, je n'en revenais pas de la laideur du trait) et l'histoire semble s'étirer inutilement. j'avais beaucoup aimé Quintet, mais Giroud avait condensé sur 5 albums.

290. Piet Lastar - 13/09/14 12:34 - (en réponse à : froggy)
En effet

289. froggy - 12/09/14 23:04 - (en réponse à : piet)
Tu n'aimes pas Gillon?

288. Piet Lastar - 12/09/14 20:34
Une grande différence entre les deux, à mes yeux, c'est que dans le Décalogue, il y a un album de Gillon. Un calvaire...

J'ai acheté et lu le tome 1 de Destin à sa sortie puis acheté tous les albums et lu l'ensemble. C'est vrai que des dessins si différents ne facilitent pas la lisibilité mais cette série concept de série B m'a globalement satisfait.

287. totom - 12/09/14 09:19
L’idée de Destins était bien en effet, j’avais failli me lancer dans l’achat en voyant le schéma proposé, puis j’avais préféré le prendre en bibliothèque. A mon avis, le défaut principal ce sont les albums trop nombreux, trop légers et rapides à lire ; le concept ne méritait pas 12 volumes et aurait du être plus condensé. Là, on se dit que tout ça pour ça …. Boaf
Si on compare, les 11 albums du Décalogue semblent bien plus travaillés

286. froggy - 11/09/14 23:43
Je viens de relire Destins, la serie concept de Giroud, auteur entre autres du Decalogue et de ses series derivees ainsi que des albums de la collection Secrets.

J'avais achete cette serie car j'avais trouve le pitch tres attractif (a l'epoque, je tiens a preciser) et je m'etais dit que cela devrait etre bien considerant que j'aime beaucoup les autres series precitees. Lisant les albums au fur et a mesure de leur parution, je m'etais efforce de continuer l'acquisition malgre une deception qui allait en s'empirant mais je tenais a savoir comment tout cela allait se terminer.

Pour ceux qui ne savent rien de cette serie, elle consiste a raconter la destinee d'une femme soumise a un choix crucial a la moitie de sa vie, choix qui reside entre aller en prison ou elle risque d'etre condamnee a mort ou bien, partir en Afrique et laisser une autre femme innocente se faire condamner a sa place. Je resume succinctement bien sur. Le fait est que la serie fut entierement realisee comme une serie americaine afin de ne pas laisser les lecteurs sur leur faim trop lontemps entre 2 albums. En effet, les 12 tomes de la serie sortirent en l'espace de 2 ans a raison d'un album tous les 6 mois en moyenne. Cela signifie donc que les 12 albums furent dessines et ecrits par 11 equipes differentes, (Giroud et Durand se reservant les premiers et derniers tomes de la collection). Le tout fut evidemment chapeaute par Giroud tel un producteur de serie americaine afin que de conserver une unite dans l'ensemble de la serie.

Le problme est que si cela marche plutot bien a la television, cela ne focntionne plus du tout en BD. en effet, le spectateur lambda ne voit aucune difference entre 2 realisateurs du moment que les comediens restent les memes. Or, ici, on ne peut que voir la difference du fait des styles differents de chaque dessinateur. Cela est d'autant plus flagrant avec le 2eme album, Le Fils qui est en rupture totale avec le reste des autres dessinateurs. Cela ne veut pas dire que sa dessinatrice est mauvaise, mais je pense qu'elle n'etait pas le meilleur choix dans le cas precis. Ce changement de dessinateur a beaucoup nuit, a mon avis, a cette serie et le lecteur s'y perd et peine a retrouver un rythme de lecture normal surtout dans une histoire plutot complexe du fait du concept meme. En effet, j'avais oublie de precise qu'a la fin de chaque album, l'heroine, Ellen, se retrouve face a un nouveau choix.

Malheureusement, meme avec un rythme de parution aussi rapide, je me sentais un peu perdu a suivre les meandres de cette histoire. Je m'etais donc dit que je relirai tout ca en une seule fois et en quelques jours, ce que je fis donc cet ete. Bien m'en a pris et j'ai beaucoup plus apprecie cette fois-ci l'ensemble de la serie. J'ai beaucoup apprecie la pirouette finale et la maniere dont l'ensemble de la serie retombe sur ses pieds. Cependant, la conclusion est un peu pauvre et manque de souffle a mon avis.

Si vous etes interesses par la serie, je vous conseille donc de la lire en une seule fois sans interruption entre chaque titre. Quant a l'acquerir, je pense qu'un emprunt dans une bibliotheque ou une mediatheque serait plus approprie, ce n'est quand meme pas un chef d'oeuvre qu'il faudrait conserver chez soi.

285. marcel - 23/08/14 15:56
La seule serie que je suivais encore pendant Inferno, c'était DareDevil, et je l'ai laissee tombee justement a cette periode-la, parce que je trouvais ca nase (et pourtant, c'était le run de Romita/Nocenti, tres bon au depart).

284. torpedo31200 - 23/08/14 11:16 - (en réponse à : correction - post # 283)
Ah ben non, ça ne contient pas cet épisode, déjà traduit mais longtemps après la période Strange.

283. torpedo31200 - 23/08/14 10:55 - (en réponse à : longshot - post #281)
Il y a le meilleur numéro de McFarlane avec le Hobgoblin. Le plus outrancier et celui où il explore les limites de son style.

282. nem° - 23/08/14 10:20 - (en réponse à : longshot)
Pas lu ces inédits, mais j'ai souvenir d'un épisode ou SM se bat contre un ballon de parade géant à son image. Qu'il crève avec l'aiguille du Chrysler building je crois.

281. longshot - 22/08/14 23:18 - (en réponse à : nem°)
À propos d'Inferno, j'ai vu en kiosque un numéro de Spiderman qui reprenait les épisodes de cette époque... apparemment inédits en France (mais je ne lisais pas Spiderman à l'époque... Ni les X-men, d'ailleurs, je n'ai découvert cet arc qu'à la faveur d'une réédition...)

Bref, ça vaut quequ'chose ?

280. nem° - 22/08/14 22:57
Sinon, puisque t'as les originaux...



J'dis ça j'dis rien, s'pas?

279. nem° - 22/08/14 22:46 - (en réponse à : dens)
Inferno c'était quand même du grand n'importe quoi, du très beau grand nawak, mais nawak quand même.

278. herve - 22/08/14 16:19 - (en réponse à : suzix)
j' ai toout les "gibiers de potence"en EO mais je les garde!

277. Bert74 - 22/08/14 13:48
En fait c'est dans la version américaine, que la case ou Kriss est attachée à demi-nue a été redessinée pour que sont gilet lui couvre la poitrine.
Du fait le perso est passé de "déjà violé" à "pas encore".
Ca change un peu l'esprit de l'histoire, notamment vis à vis de sa réaction ultra-violente après sa libération...


276. Léon le Wacky - 22/08/14 13:20
Le dernier tome de Bidouille et Violette, La ville de tous les jours. Vraiment dommage qu'Hislaire, qui n'écrivait pas encore son nom avec un Y, n'ait pas terminé la série et que le dernier tome, qui devait s'intituler Mordre au travers, ne soit jamais paru.

275. dens - 22/08/14 11:14 - (en réponse à : Noble Cause 1-10)
Je viens de relire cette serie Image de Jae Farber

C'est la quitesence du soap opera superheroique... ca a un petit coté Astro CIty mais sans l'intelligence narrative du truc ... c'est pas subtil c'est pemier degres.
En fait ce que ca a d'astro city c'est que ca pourrait etre les aventures de la Furst Family ... on suit les rebondissements de cette super heroique et supermediatique famille fondee par Doc Noble le super scientifique (un peu genre Tom Strong mais encore une fois sans le charme)

et on empile les rebondissement et les cliffhanger gere lui trompe machin avec le fils illegitime de truc mais en fait c'est bien ton fils parceque je t'ai trompe avec ton double d'une autre dimension ..

les morts sont rempllacés par leur double trans dimensionnels a l'occasion etc ...

donc je le recommande pas chaudement il faut aimer les superheros premier degrés mais ca a l'avantage d'etre vite lu et self contained ... y a pas 30 ans de backstory a connaitre tout est remis en place dans l'espace de ces volumes ...

J'arrive plus difficilement a imaginer un neophyte se plongant dans 10 TPB d'X-men (de n'importe quand) et arriver a savoir les motivations de tous les personnages... meme moi je suis pas sur si je relisais the Muir Island Saga que j'avais adoré à l'époque si je saurais ou reprndre et quoi relire pour tout suivre ... si je ne m'abuse j'avais ecrit a Strange a l'epoque parceque les indice sur la menace du Roi d'Ombre etaient parsemés depuis plus de deux ans a travers les differents series de Claremont...

Quelle epoque quand meme le Massacre des Morlocks, le Seuil du Peril, Inferno...

Mais tout ca est reparti dans des piles de vieux periodiques chez ma mere ... pas demain que je pourrai relire tout ca ...

274. froggy - 22/08/14 01:35
L'ete newyorkais n'incite pas a des lecteurs hautement intellectuelles a cause de l'humidite et de la chaleur permanente qui sont les characteristiques principales de la meteo locale estivale.

Il faut donc des lectures rafraichissantes et qui ne prennent pas trop la tete, celle de la serie XIII Mystery est donc ideale pour se laver la tete apres une dure et longue journee de labeur, installe confortablement dans mon grand lit douillet, et le silence nocturne brise par le ronronnement regulier du climatiseur qui rend ainsi la temperature de ma chambre a coucher supportable a lire les aventures des personnes qui ont croise la route de XIII (a part un bien sur).

Passe ce petit preambule, j'ai passe un bon moment a relire les 6 premiers titres de cette serie derivee de celle principale meme si les titres ne sont pas tous tres bons. Ainsi le pire est le n° 3, Little Jones, celui signe Henninot au dessin et Yann au scenario et ce a cause du scenario ou Yann melange allegrement la lutte pour les droits civiques des noirs aux USA menee par le Dr Martin Luther King, l'affaire Sharon Tate, l'epouse de Roman Polanski qui fut massacree chez elle par Charles Manson et sa bande, et un petit peu des Black Panthers et d'Angela Davis pour faire bonne mesure. Tout ce melange rend le plat tres indigeste pour seulement 44 pages de BD surout que l'ombre de XIII doit rester presente, ce qui fait que l'on introduit le personnage de La Mangouste. Un des autres problemes de cet album est que l'action se deroulant a Chicago, on ne croit pas une seconde au fait que le personnage inspire par Polanski y reside et ce dans une villa de facture plus californienne qu'illinoisienne. Si on rajoute des dialogues peu inspires, vous aurez compris que l'abum est franchement mauvais. Une satisfaction provient cependant du fait que notre heros conduit une Chevrolet Impala cuvee annees 60, une voiture que j'aime beaucoup a cause du coffre et des feux arrieres dont j'apprecie la silhouette

De memoire, j'avais peu aime le deuxieme tome, Irina a cause du dessin de Berthet que je ne trouvais pas approprie au style general de la serie. En fait, je n'ai pas trouve cela si choquant que cela, le scenario est plaisant et on s'amuse bien a lire les malheurs de jeunesse de la future tueuse a gages.

J'avais bien aime le premier, La Mangouste. Cependant, le principe du scenario qui consiste en un flashback est maladroit a cause des circonstances memes ou Dorison fait que La Mangouste se sent oblige de raconter sa triste histoire qui l'a mene sur la pente savonneuse du crime. En effet, l'album commence avec la Mangouste qui va assasiner la pauvre Kim Rowland sur le yacht de Sheridan et donc avant de la tuer, il commence a lui raconter sa si triste vie; je n'ai pu m'empecher de penser a la fameuse replique du film de Sergio Leone, When you have to shoot, shoot. Don't talk. Il est dommage que ce point de depart rate ruine le reste ce recit qui est cependant excellent.

Les 3 autres albums sont tres bons avec le meilleur (jusqu'a present) qui est le 4e, Amos grace au dessin de Boucq qui sert admirablemen tun bon scenario d'Alcante et une fin astucieuse qui ressert encore plus fort tous les fils qui relient les personnages de l'entiere saga. Nury a bien raconte la destinee tragique de Steve Rowland, unique personnage de la saga XIII que notre amnesique n'a jamais rencontre. Je n'ai pas pu m'empecher de plaindre un peu ce bien triste personnage qui eut son enfance gachee par un pere severe. Enfin, le Billy Stockton, episode 6 de la serie est bon malgre l'erreur du scenario de Bollee qui contredit completement la version originale telle que narre par JVH dans le 3e album de la serie mere, Toutes les Larmes de l'enfer, en effet, les circonstances du massacre commis par Sotckton varie d'un album a l'autre. Et puis, dans cet album, Cuzor y a dessine une Ford Mustang GT 350 aussi reussie que la Chevrolet Impala telle que restitue par Henninot. Finalement, le dessinateur nous presente un XIII ressemblant etonnamment au Blueberry de Giraud dans Le Hors-La-Loi, c'est frappant.

Je ne me suis pas apesanti sur les differents dessinateurs qui a part Boucq et Berther ont des styles tres semblables malgre tout.

En conclusion, j'ai pris beaucoup de plaisir a relire cette serie derivee et en fait, meme plus que lorsque je les avais lus la premiere fois.

Note globale; 4/5


273. suzix@bdp - 21/08/14 23:59
Il me manque le tome 3 en EO de Gibier de potence. Le jour où tu t'en sépares ...

272. herve - 21/08/14 23:18
je relis actuellement " gibier de potence".
certes la série manque un peu d'humour et aurait pu se tenir sur 3 tomes au lieu des 4 , mais cela se laisse lire avec plaisir

271. suzix@bdp - 21/08/14 22:49
Et Cybot me fait furieusement penser à R2-D2 surtout lorsqu'il est utilisé comme "aide au combat" dans le stromboli.

270. suzix@bdp - 21/08/14 22:46
Je suis en train de relire les Aquablue. Cela se lit bien. C'est fluide. J'en suis au tome 5. Maintenant que je suis un expert ès-StarWars, je vois plein de clin d'oeils ou de copiage. Par exemple le Stromboli d'Aquablue ressemble pas mal au Millenium Falcon.

269. Mr Degryse - 20/08/14 21:29
Pareil j'ai les seins

268. suzix@bdp - 20/08/14 20:56
Dans mon album des Archers, on voit les seins de Kriss dans la pénombre lorsqu'elle est prisonnière et allongée par terre les mains liées au dessus de sa tête.

267. marcel - 20/08/14 17:56
A propos de tétons dans Thorgal, il y a une anecdote amusante sur les Archers où il existe deux versions d'une même case : l'une où on voit les seins de Kriss et l'autre où ils sont cachés, selon les éditions.
Une case censuree dans Tintin, peut-etre ?... Moi qui ne l'ai lu qu'en prepub, je ne souviens pas qu'on lui voie les seins dans celui-ci.
Ou bien, a contrario, une edition internationale (genre americaine), ou les pudibonds ont demande qu'on cache ce sein qu'ils ne sauraient voir ?...

266. Lien Rag - 20/08/14 17:22
"Entre terre et lumière" c'est là où j'ai lâché Thorgal...
ça a toujours été une série sans originalité ni génie mais le dessin était bon et certaines scènes réussies, on ne s'ennuyait pas - jusqu'à ETeL.
J'en ai lu d'autres à la FNAC (jusqu'au Maître des Montagnes si je ne me trompe) mais par acquis de conscience et en me faisant chi*r à chaque fois.

265. Achab - 20/08/14 17:03
Elle n'y intervient pas vraiment, c'est juste Thorgal qui revoit les figures de son passé dans son délire fiévreux. Et à ma grande surprise, ses aréoles ne sont pas cachées par ses cheveux alors que je pensais que c'était toujours le cas.

Sinon, moi, j'ai les tétons de Kriss dans mon éditions des Archers.

264. Bert74 - 20/08/14 16:54
Surement dans l'épisode La Gardienne des Clés, non ?
Mais je me rappelait pas qu'elle intervenait dans Les Yeux de...

A propos de tétons dans Thorgal, il y a une anecdote amusante sur les Archers où il existe deux versions d'une même case : l'une où on voit les seins de Kriss et l'autre où ils sont cachés, selon les éditions.

263. Achab - 20/08/14 15:39 - (en réponse à : Piet)
Je me demande si tu ne marques pas un point...

Tiens d'ailleurs, il y a un autre album que "les yeux de Tanatloc" où on voit ENFIN les tétons de la gardienne des clé ?

262. Piet Lastar - 20/08/14 15:31 - (en réponse à : achab)
C'est sûr que des boeufs en Amérique précolombienne est beaucoup moins réaliste qu'Asgard, la Gardienne des Clés, l'enfant des étoile, les pouvoirs de Jolan, des lutins, des demi-dieux, ...

261. marcel - 20/08/14 14:51
Carrement d'accord avec Achab sur l'integration des Archers dans le cycle. D'ailleurs, la seule integrale qu'ait publie le Lombard de la serie (depuis longtemps deja) est ce cycle, effectivement sur 4 albums.

Me souviens plus trop de ce qui se passe dans "Entre terre et lumière".
Par ce que, justement, il ne s'y passe pas grand-chose d'interessant. Mais c'est bien la suite et la fin du cycle (le suivant etant un one-shot presque completement independant).

260. Achab - 20/08/14 14:41
Bah oui, mais mon opinion c'est que Van Hamme a sentit après "les Archers" (que j'aime beaucoup, et en particulier en tant que one shot) que Kriss était un putain de bon personnage, et qu'il l'a réutilisée immédiatement sans que ce soit le moins du monde une conséquence logique du récit précédent. "Les Archers" ont introduit les personnages réutilisés dans "le Pays Qa", mais les intrigues sont sans lien. "L'enfant des étoiles" ou même "L'île des mers gelés" sont incommensurablement plus liés à ce cycle que "Les Archers".
Après, c'est vraiment pour cabosser les mouches, parce qu'il se trouve que de toute façon, je n'ai relu que le cycle du dieu perdu et que je ne parle ni de l'album précédent, ni du suivant.



 


Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio