Quelles BDs avez-vous relues récemment ?

Les 694 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14


444. TILLIERTON - 17/05/16 16:59
Un type qui consacre son temps et son week-end à relire Tintin ne peut pas être franchement mauvais

443. froggy - 17/05/16 15:57 - (en réponse à : Herve)
Un week-end consacre a lire Tintin ne peut pas etre un mauvais week-end.

PS: a propos, comment vas-tu?

442. herve - 16/05/16 19:47
long week-end consacré à Tintin avec la lecture :
- des "entretiens d'Hergé avec N.Sadoul
- "le secret de la licorne " et "le trésor de Rackham Le Rouge", version n&b dans "le Soir Volé"
- "les 7 boules de cristal" et "le Temple du soleil" dans l'édition "la malédiction de Rascar Capac.

441. longshot - 09/05/16 12:22 - (en réponse à : Achab)
je proposerais plutôt carrément la "langue mère" tant qu'on y est (et pis comme ça c'est plus simple : n'importe quel hominidé disposant du langage peut se faire comprendre des autres).

J'approuve cette proposition qui a le grand mérite de résoudre l'éternel problème de ces héros super-polyglottes. (Quand on y pense, c'est sans doute le super-pouvoir le plus répandu ! Si les X-men recrutent...)

440. TILLIERTON - 09/05/16 08:02
"Over " de Heurteau chez Locus Solus, petit éditeur breton, en N&B
Un thriller glauque consacré à la dérive d'un flic. L'auteur réussit à nous mener en bateau tout au long de 75 pages. L'épilogue nous révèle une vérité glaçante.

Un cahier d'une dizaine de pages nous explique la genèse de l'œuvre avec de nombreux crayonnés. L'auteur a effectué des essais de colorisation, a modifié et raccourci son scenario. Finalement il a préféré une version N&B plus ramassée . On l'a compris, Heurteau excelle dans le N&B mettant davantage en valeur la trame noire du récit

439. Achab - 30/04/16 00:59
Bon, j'ai cherché des images de Tounga, et il est clair que, comme pour Rahan, on se situe dans le cadre d'une population de chasseurs-cueilleurs, et pas du tout dans celui d'une proto société pastorale ou agricole.
Je vais chipoter donc...
Le proto indo-européen contient des mots tels que "grain", "semis" ou "joug", ce qui semble quand même indiquer une certaine familiarité avec l'agriculture. Ce n'est pas le cas de Tounga, ni de Rahan (qui l'a peut-être inventé dans un épisode, cela dit).
Après, le PIE a forcément un précurseur linguistique que pourraient causer nos héros. Je peux admettre un match nul avec Longshot si on se met d'accord sur "précurseur", plutôt que "dérivé".
Mais bon, vu le contexte tres ancien assumé par ces séries, je proposerais plutôt carrément la "langue mère" tant qu'on y est (et pis comme ça c'est plus simple : n'importe quel hominidé disposant du langage peut se faire comprendre des autres).

438. longshot - 29/04/16 13:49 - (en réponse à : Achab)
Tu as sans doute raison, mais vu que les libertés que prend Rahan avec la (pré-)histoire le rendent impossible à dater précisément... Et que que les incertitudes sur l'origine, la localisation et l'existence même du proto-indo-européen sont presque aussi importantes (cf. les différentes hypothèses évoquées sur la Wikipédia)... Disons que mon hypothèse (qui évoquait prudemment un "dérivé") reste plausible.

Et puis je voulais surtout évoquer une hypothèse qui relie directement les langues préhistoriques aux langues contemporaines. Si ça se trouve, il parlait proto-basque, en fait !

437. suzix@bdp - 29/04/16 02:35 - (en réponse à : lobabu)
ben justement, dans ce tome 4 de Tounga, Aidans a pas mal joué sur la psychologie (le doute, la jalousie, le renfermement sur soi) du héros principal.

436. suzix@bdp - 29/04/16 02:33 - (en réponse à : achab)
alors je ne sais pas si Rahan et Tounga sont datés. Mon ressenti à la lecture c'est que Tounga décrit une période plus ancienne. La raison est qu'une grosse partie des albums notamment la première moitié concerne la simple survie de la tribu. Il n'y a pas tellement autre chose, par exemple de culturel tellement le monde qui les entoure est hostile. La BD Rahan est plus humaniste. Il se balade est rencontre des peuples qui ont des "coutumes" différentes ... ils ont donc le loisir d'avoir d'autres intérêt que la simple survie, notamment la religion et la guerre.

435. Achab - 29/04/16 01:10 - (en réponse à : Longshot)
D'accord avec toi pour dire que l'image de l'homme pré ou protohistorique parlant petit nègre est probablement complètement fausse. Depuis qu'il est Sapiens sapiens, tout porte à croire que l'homme a disposé des mêmes facultés cognitives que celles dont nous disposons. A priori, nos ancêtres n'auraient pas eu plus de mal que nous a piloter un avions pour peu qu'ils en aient eu un sous la mains avec un bon instructeur. A moindre échelle temporelle, je ne crois pas d'ailleurs que les grecs antiques aient fait montre d'une moindre aisance que nous dans l'usage du langage par exemple...
Par contre, je ne te suis pas sur le terrain du proto indo-européen (PIE). Celui-ci date probablement de -5000 à -2500 av JC, une époque où l'homme avait déjà domestiqué plantes agricoles et animaux d'élevage (comme l'atteste justement le vocabulaire du PIE) et surtout surtout le fameux "ekwos", le cheval dont on pense qu'il fut justement l'avantage décisif qui permit à une population conquérante d'Europe centrale de répandre son langage flexionnel partout.
Je ne crois pas que ce soit le contexte de Rahan, et j'attends qu'on me le confirme pour Tounga que je ne connais pas.

434. lobabu - 28/04/16 15:26 - (en réponse à : suzix)
"la psychologie de Tounga"?! Houlà!! La psychologie, y-en à qu'une: défourailler le premier!

433. longshot - 28/04/16 14:56 - (en réponse à : froggy 427)
Je n'ai jamais reussi a croire a ces hommes prehistoriques parlant comme vous et moi alors que le langage des hommes de l'epoque devait etre reduit a la plus simple expression

C'est sans doute ce que t'aurait dit un paléontologue à l'époque où ces séries ont été crées, mais Rahan est un Homo sapiens qui connaît le feu et un certain nombre d'outils, ce qui le place somme toute assez récemment dans l'histoire de l'humanité, même si la date est floue. À vue de nez profane, je dirais que son langage était vraisemblablement tout à fait comparable au nôtre en termes de complexité, guère plus éloigné du français que le persan ou l'hindi. En fait on peut raisonnablement imaginer qu'il parlait un dérivé du proto-indo-européen.

En fait, je lis sur Wiki qu'il est arrivé à Rahan de croiser des dinos, ce qui est largement plus invraisemblable qu'un langage proche du nôtre. À la limite, affirmer qu'il parlait français est une approximation historique bien plus plausible.

432. suzix@bdp - 28/04/16 10:21 - (en réponse à : froggy de WDc)
Manara a fait un album titré "WD" pour Wild Dick" peut-être?

431. froggy - 28/04/16 00:04 - (en réponse à : suzix)
Il y a aussi beaucoup de tension dans les BD de Manara mais je ne pense pas que ce soit la meme...

430. suzix@bdp - 27/04/16 20:06
contrairement à ce que tu crois, on ne s'ennuie pas dans la série WD. Il y a une tension permanente, l'histoire évolue, certains personnages importants meurent. La BD a des longueurs mais pas la série TV.

429. TILLIERTON - 27/04/16 19:52
Une quarantaine, ça ne m'étonne pas de toi! Après WD, le brouet est un peu indigeste.
Tiens WD , ça me fait penser à ces feuilletons des années 60 sur Radio Luxecarlope 1 déclamé et présenté par Zappy Max: "ne manquez pas le 343eme et prochain épisode où vous saurez tout sur les circonstances de : " le tonneau a- -t-il sodomisé sa belle-mère ?"

428. suzix@bdp - 27/04/16 19:05
tiens il faudrait que je relise Rahan (j'en ai une bonne quarantaine au moins). Il parle comment déjà lui?

427. froggy - 27/04/16 17:21
Concernant Tounga, je n'ai jamais pu aimer cette BD comme Rahan d'ailleurs qui paraissait dans Pif Gadget. Je la lisais dans les recueils du journal Tintin (le journal des jeunes de 7 a 77 ans) quand j'en faisais la collection. Je n'ai jamais reussi a croire a ces hommes prehistoriques parlant comme vous et moi alors que le langage des hommes de l'epoque devait etre reduit a la plus simple expression, vivant des aventures extraordinaires. Pour moi, c'est aussi credible que les super-heros de chez Marvel.

426. suzix@bdp - 26/04/16 17:18
Je viens de relire Tounga #4 de Aidans paru en 1976 chez Dargaud. Je suis "tombé" dessus en rangeant mes albums dans ma BDthèque que je réinvestis après travaux. C'est un peu mieux que dans mes souvenirs cette série. Bon, les personnages parlent comme des philosophes mais dans cet album, Aidans a travaillé sur la psychologie de Tounga qui est jaloux de l'aide apportée à sa compagne par un auteur chasseur. Face à des difficultés qui se dressent, il doute de ses capacités à protéger sa bien aimée et il se renferme. C'est plutôt bien vu. De plus la horde est obligée de s'exiler à cause d'éruptions volcaniques alors tout est chamboulé. Pas mal pour une BD de 40 ans. Cela m'a donné envie de racheter la série ... que j'avais revendue il y a plus de 10 ans.

425. pierrecédric - 15/04/16 10:29
Tiens froggy, c'est à ça qu'il faisait allusion.
Oui, c'est frappant, mais pas de quoi fouetter un minou.

424. pierrecédric - 15/04/16 01:28
Ah c'est même pas la peine, il va te ressortir des ressemblances assez frappantes mais loin d'être de "vrais" (pratiquement) plagiats.
Une déontologie démesurée, déjà qu'il pleurnichait parce que Uderzo faisait son domaine des dieux à la règle, alors tu pense...
Puis il pleurniche beaucoup trop à mon goût pour Le grand fossé.
Bref, petit auteur manichéen qui voit des méchants partout.
Ou alors il se donne un genre, ce qui est d'autant plus agaçant.

423. froggy - 15/04/16 00:55 - (en réponse à : Victor Hugo)
Tu peux elaborer un peu plus, s'il te plait?

Tu nous avais montre des exemples l'annee derniere ou il y 2 ans (je ne sais plus) avec les courts gags de la taille d'une bande d'Achille Talon repris d'Hagar Dunor entre autres.

Quelles autres de ses series seraient aussi des plagiats?

422. pierrecédric - 14/04/16 14:18
Exacerbée, c'est fou...
Bref, à ce moment là autant ne plus faire ce genre de gag avec différentes subtilités.

421. pierrecédric - 14/04/16 13:59 - (en réponse à : Le gus du village)
On devrait te mettre une camisole de force, puis pour la muselière j'opterais bien pour un bâillon à boule. C'est fous ce que celle de Greg fait plagiat.




420. helmut perchu - 14/04/16 12:21
Tout pareil que mon marcel, je préfère 100 fois les histoires longues qui ont en plus le mérite de mettre + en valeur les personnages secondaires alors que les gags sont quand même très centrés sur Achille (de mémoire ça fait un moment que j'en ai pas lu).

419. marcel - 14/04/16 10:07
Ces albums sont comme le cul entre 2 chaises, celle de l'aventure et celle de l'humour
C'est exactement pour ca que je prefere les histoires longues. Et c'est la meme chose pour, par exemple, Leonard ou Robin Dubois, les quelques histoires longues me plaisent plus que les gags.

418. pierrecédric - 14/04/16 07:38
Tiens le débile profond à déontologie exacerbé j'ai une autre dédicace pour toi.

417. Victor Hugo - 14/04/16 03:58
Facile quand tu ne fais quasiment que du plagiat.

416. froggy - 14/04/16 01:10
Achille Talon, les recueils de gags

J'ai profite de mes quelques jours chez mes parents pour me repolonger dans les 15 premiers albums d'Achille Talon que je n'avais pas relus depuis fort longtemps. Et j'aime toujours autant. Il est evident que la BD ne survit pas pour le dessin qui est tres moyen, Greg le reconnaissait lui-meme mais les textes sont a proprement parler extraordinaires. Je me souviens que lorsque j'etais tout petit, je n'aimais pas la bande a cause d'eux car je trouvais qu'il y en avait beaucoup trop. Heureusement que j'ai change d'avis plus tard. Je me souviens egalement que j'avais essaye de parler l'Achilletalon en faiusant des phrases pompeuses mais cela s'est avere impossible. La magie de ces dialogues resident dans le fait qu'ils relevent du langage ecrit alors qu'ils ont l'apparence d'un dialogue quotidient qui serait eructe par un type plutot sympathique au demeurant mais tres imbu de lui-meme. De tous les albums que j'ai relus, c'est Achille Talon persiste et signe que je prefere car c'est celui qui contient les gags dont je me souvenais le plus dont le premier que je trouve irresistible de drolerie sur la necessite de commencer l'album par un gag d'une planche seulement alors que ceux-ci en faisaient toujours deux a l'epoque. C'est dommage que ce n'est pas celui-la que j'avais choisi quand l'auteur m'avait dedicace lors d'une visite a la librairie album de la Rue Lafayette a Paris en mai 1991. J'avais opte pour L'indispensable Achille Talon, il est un peu moins bien que l'autre mais la dedicace est toujours aussi jolie.

Il a toujours fallu un peu de temps pour lire un Achille Talon et comme j'en avais a ma disposition, j'en ai bien profite et m'a permis de gouter un peu de la langue francaise.

Notre ami Victor Hugo nous a souvent fait savoir que Greg etait un con, c'est parfaitement possible bien que ce ne soit pas l'impression qu'il m'ait laissee lors de notre petit echange dans la librairie il y a 25 ans. Mais le bougre avait un talent fou. Ecrire les scenarios de toutes ces series dans le journal Tintin (le journal des jeunes de 7 a 77 ans), Bernard Prince, Bruno Brazil, Luc Orient, Comanche, Les Pantheres, Go West, Les Naufrages d'Arroyoka, Olivier Rameau; diriger l'hebdomadaire en question et delivrer ses 2 pages chaque semaine pour Pilote (Matin! Quel journal!), j'en connais peu qui ont ete capable d'en faire autant et sur une duree assez longue, plus de 10 ans tout de meme! Et en plus, ce sont toutes des BD de qualite qui perdurent encore.

Je sais aussi que certains d'entre nous preferent les longs recits d'Achille Talon. Pas moi, je considere les recueils de gags nettement meilleurs et surtout plus amusant meme si Greg y demontrait toujours son talent de dialoguistes. J'ai ainsi en tete celui qui commence l'album, Ne revons pas! dans la premiere case:


Le reste est nettement moins drole.

Le probleme de ces histoires est que l'aventure est noyee sous le Niagara verbal d'Achille Talon et sa rivalite avec Hilarion Lefuneste n'a plus lieu d'etre. Ces albums sont comme le cul entre 2 chaises, celle de l'aventure et celle de l'humour et l'humour que Greg avait developpe pour sa serie est si particulier qu'il ne convient pas a des aventures qui se deroulent sur 44 planches.

J'envisage de revendre une grosse partie de ma collection. Il est certain que je ne conserverai que les recueils de Greg, je ne regretterai certainement pas les autres

Note finale, 5/5


415. TILLIERTON - 28/03/16 09:57
Pour Bézian , je rajouterais "Adam Sarlech, la trilogie" . De toute façon , il faut relire ou découvrir tous les Bézian, sauf le dernier , qui est plus un exercice de style du domaine artistique.
Une petite, mais alors vraiment petite, préférence pour "ne touchez à rien"

414. longshot - 27/03/16 22:52
Relu Lou!, de Neel. Toujours aussi bien, mais j'attends toujours la suite car ce dernier volume m'avait laissé perplexe, comme beaucoup de lecteurs sans doute. L'intrusion soudaine et franche de la science-fiction dans un univers où les seuls écarts discrets avec notre réalité contemporaine semblaient ne tenir qu'à une forme de poésie... Je me demande où tout ça va mener.

Ah, en écrivant je lis que le prochain album est prévu pour la fin de l'année. Cool :)

413. TILLIERTON - 14/03/16 09:22
Tif &Tondu : "le scaphandrier mort" Will & Tillieux
Certainement le meilleur titre de la série et de loin. Un savant dosage entre l'humour et la tragédie ( le mot n'est pas trop fort) puisqu'on oscille constamment entre les deux et le tout est mixé avec bonheur par Tillieux. De plus, l'intrigue matinée d'espionnage et de coups tordus entre services secrets glauques est courageuse et lucide pour l'époque, car le sujet dénonce avec force la rivalité entre compagnies pétrolières.
Dommage que Will n'est pas le talent d'un Walthéry pour nous peindre les fonds sous-marins.

412. TILLIERTON - 26/02/16 10:27
Le dernier, totalement d'accord. Ça ne m'a pas intéressé. Juste feuilleté, peut être à destination d'un autre public que le lecteur de BD.
Par contre pour les ambiances, la narration, l'emploi des couleurs, les 3 précités "Ne touchez à rien" , "les garde-fous" et "aller-retour" sont un régal, avec toujours la magie des lieux décrits que ce soit des décors anciens, modernes, et l'interférence sur les personnages qui sont indissociables des lieux qu'ils fréquentent.

411. Quentin - 26/02/16 10:06 - (en réponse à : Tillierton)
Ah tiens, ca doit être un des seuls de Bézian que je n'ai pas lu. C'est vraiment bien? Les trois derniers que j'ai lu m'ont beaucoup décus.

- Ne touchez à rien: ouais bof, ne casse rien
- Les gardes fous: huis clos pesant et chiant. A lire pour l'ambiance et rien d'autre (moi en tout cas, ca ne me suffit plus)
- Bourdelle: Très mauvais; j'ai eu du mal à finir l'album. Sans doute la pire BD de toute la collection du Louvre.

Bézian est pour moi un des auteurs qui promettait le plus et qui a le plus décu. Je considère de mettre la moitié de ses BD (les dernières) dans la pile des trucs que je dois revendre.

410. TILLIERTON - 26/02/16 08:43
Dans la pile : "Aller-Retour" de Bezian : on garde forcément . Un très bon souvenir de lecture . Puisqu'on parlait de Simenon sur un autre topic, ce récit est tout imprégné d'une atmosphère Simenonienne . Le personnage déambule sur les lieux de son enfance, et c'est tout son passé qui ressurgit. A la manière de Maigret qui a besoin de s'imprégner de l'endroit , de respirer le même air là où le crime a été perpétué pour tenter de comprendre, les lieux étant indissociables des individus qui le fréquentent et influant leur évolution.

409. TILLIERTON - 24/02/16 10:29
Comme quoi un avis peut évoluer .
Je fais le tri en ce moment de ce qui doit sortir pour alléger le poids en bouquins de ce que je veux garder
Ai relu le diptyque "Undertaker" faisant à priori partie des reventes. Une relecture m'a convaincu du contraire par le côté Comedia del'Arte grand-guignolesque de ce récit ajouté à une certaine noirceur. Le tout quand on le reçoit à ce niveau parvient à convaincre qu'on a affaire à une œuvre singulière assez innovatrice dans le ton et l'expression. Par conséquent, ça passe dans la pile "à garder"

408. dens - 03/02/16 19:02
Les Forets d'Opales #1-7

J'ai vu que le tome 9 et fin(?) etait sorti il y a peu . Ca ne m'a pas donné envie et ca m'a fait realiser que j'avais déja pas acheté le 8. Du coup les 7 premiers ont été transmis a une amie de passage fan de BD et d'HF ...

Une relecture rapide avant l'adoption m'a confirmé que ouais ils seraient mieux appréciés chez elle que chez moi ... Je ne suis plus client.

407. herve - 31/01/16 23:14
je viens de relire l'intégrale en n&b du Marquis d'Anaon qui regroupe les 3 premiers albums de la série.
Les planches en n&b sont superbes et l'histoire, même après une relecture après plusieurs années, reste très intéressante.

406. froggy - 30/12/15 01:30 - (en réponse à : Tillierton)
Je ne sais pas si tu as lu l'edition originale mais les couleurs y sont epouvantables car elles sont quasiment inexistantes. Mais comme tu le dis, passer d'Hubinon a Jije en milieu de cycle pique les yeux. On ne peut pas dire que Charlier ait eu la main heureuse en choisissant son vieil ami, je suis certain que c'est parce qu'il n'avait trouve personne pour succeder a Hubinon. Cela faisait plus de 5 ans que l'album precedent, Le Vaisseau de l'Enfer etait sorti (1974) et ce cycle avait commence sa prepublication dans les pages de Pilote (Matin! Quel journal!) en 1967!. C'est dire le temps passe entre le premier et le dernier titre de ce cycle qui ne comprend que 4 albums. Cela peut expliquer pourquoi JMC qui en avait assez d'attendre un repreneur au style proche d'Hubinon a choisi Jije en desespoir de cause.

405. TILLIERTON - 29/12/15 22:23
Ai relu "raid sur la corne d'or" en album individuel suite de l'intégrale 6 de Barbe-Rouge. Eh bien, ça pique les yeux. Jijé excellent dessinateur est plus à son aise pour dessiner des détectives (Valhardi) ou des westerns ( Jerry Spring , les chevaux). Pas sûr qu'il est pris du plaisir à dessiner cette histoire de pirates. Il faut dire, à sa décharge , que notre œil s'est habitué au dessin d'Hubinon.

404. TILLIERTON - 25/12/15 21:05
Où est la vérité "vraie "quand c'est : "un tel a dit que... " rapportée dans un bouquin sur un soit-disant souvenir ou témoignage. Encore, la crédibilité peut résulter d'une interview rapportant des propos réels

403. froggy - 25/12/15 17:27
Pourquoi melanges-tu le vrai au faux? Tu perds de ta credibilite.

Et si tu penses faire de l'humour, c'est rate. Je suis certain que tu peux etre drole autrement.

402. TILLIERTON - 24/12/15 22:47
Il faut rétablir la vérité, et j'ai fait un peu d'enfumage mêlant le vrai au faux ( purement hypothétique)
Très bonne analyse sur QRN, la vérité figure dans tes propos avec les références exactes. A ce propos , " le dialogue sans bulles"de Mouchard avec Greg donne pas mal de réponses .
Je recommande quand même la formidable édition en N&B (TT) de QRN sur Bretzelburg faite par Marsu Productions avec de nombreuses précisions/annotations
L'´anecdote sur Walthéry est authentique, dans une période très puritaine où les héroïnes déshabillées n'étaient pas légions ( encore moins en France/voir une interview de JMC.)Charles Dupuis n'était pas un patron aussi pingre que celà , lui qui était sensible aux thèses développées par Jean Doisy , communiste et scénariste qui a été longtemps été un de ses principaux collaborateurs pendant de nombreuses années .
Tillieux avait effectivement été victime d'une recommandation de Franquin pour ses albums auprès de Charles Dupuis . Il ne lui en tenait pas rigueur pour autant, en tout cas moins que Rosy qui rappelait souvent le serment d'allégeance de Franquin auprès de Dupuis pour l'affaire de la Worldpress ,bien des années après .
Le père de Paape était contremaître chez Dupuis à Marcinelle. On ne connaît pas son caractère. La seule chose que l'on sache , c'est qu'Eddy lui avait donné les traits de son méchant dans " les êtres de la forêt " sans qu'on connaisse l'explication.

401. froggy - 24/12/15 21:42 - (en réponse à : Tillierton)
Cela tombe bien que mon apres-midi soit calme ici et que j'ai un peu de temps a te consacrer.

Une de mes sources est la tres belle edition Dupuis de QRN sur Bretezelburg parue en 1987, celle qui reprend la version telle que publiee dans Spirou, la version originale en quelque sorte. Je vais reecrire ce que Greg a dit sur ce sujet (page 14 de l'edition):
"Apres Z comme Zorglub et L'Ombre du Z, Franquin avait eu l'idee de realiser Panade a Champignac. Il voulait reconditionner Zorglub en partant de l'enfance, et il avait commence a dessiner cette histoire. Un gag prealable devait servir d'introduction: le marsupilami avalait un appareil de radio.
Je commencais Achille Talon a l'epoque, et nous etions d'accord pour arreter momentanement notre collaboration. Il avait dessine quelques planches de sa nouvelle serie et etait alle les porter a Dupuis. L'editeur, tres content, lui a dit: "C'est bien, mais que va-t-il arriver?"
Franquin a raconte l'histoire en commencant par: "C'est Zorglub qui...". et Dupuis l'a arrete par un "Non, Zorglub, on vient d'en prendre deux histoires de suites, je n'en veux plus!"
Franquin, pris au depourvu,a fait un premier brainstorming avec Peyo, Roba et Delporte (ils ont passe une nuit a carburer). Le lendemain, il m'a appele pour me demander si je n'avais pas une idee. Il m'a raconte action des quelques planches qu'il avait dessinees, et j'ai eu le declic. Je connaissais un radioamateur et je me suis dit: "Pourquoi ne pas faire du transistor avale par le Marsupilami un emetteur-recepteur?" (...)J'ai ensuite trouve l'histoire du petit roi enferme dans son chateau."

Durant ses entretiens avec Benoit Mouchart retranscrits dans Dialogues sans Bulles, Greg reconfirme la genese de QRN en termes quasi identiques (pages 29 et 30).

Je me demande qui je dois croire, toi ou le scenariste de QRN?

Pour ta description de ce qui se passait chez Dupuis, j'aimerais bien connaitre tes sources. Quant a ce que tu as ecrit au sujet de Franquin jaloux de Tillieux, cela me parait surprenant car ce dernier cite le createur de Gaston comme faisant partie de ses amis dans le grand entretien publie dans Les Cahiers de la Bande Dessinee No 35. Mais peut-etre tout cela sera evoque dans le deuxieme tome de La Veritable Histoire de Spirou qui paraitra le mois prochain.

400. TILLIERTON - 24/12/15 18:50
Il faut rétablir la vérité sur ces têtières . Le vieux Dupuis était assez près de ses sous ( c'est de famille ) et l'ambiance n'était pas bonne à Marcinelle, ( déjà avec les mines à côté )ni les conditions de travail. Le père de Paape, qui n'était pas facile, régnait en chef- imprimeur et imposait des cadences infernales avec des matériaux et un papier de mauvaise qualité. Paape dans ses récits le représentait en chef des brigands. Conséquemment, les erreurs d'impression étaient choses fréquentes et aussi les interversions quand ce n'était pas des fautes de frappe (ça explique QRM au lieu de QRN). Je crois même que c'est Tillieux qui mettait en marche le poêle quand il arrivait le matin.

399. TILLIERTON - 24/12/15 17:08
Et bien voilà . Numa Sadoul a commis pas mal d'inexactitudes (comme d'habitude)'dans ce bouquin. Il faut reprendre le tirage de tête de "QRN sur Bretzelburg " de Marsu Productions qui reprend tous les détails de cette genèse. Les précédents opus jusque là bénéficiaient de l'aide scenaristique de Rosy ( l'inventeur du métomol). Franquin avait besoin à l'époque d'un scénariste et tout naturellement Greg était à ce moment là disponible. En aucun cas, Charles Dupuis , vieux con ploutocrate, n'aurait pu imposer ses choix à Franquin. C'était plutôt l'inverse puisque Franquin, quelque peu jaloux (?) des succès de Tillieux avait demandé et obtenu de Dupuis que les albums de celui-ci sortent brochés et ne bénéficient pas des couvertures cartonnées plus luxueuses. Franquin était le pilier du journal Spirou. Son départ, après déjà l'affaire de la Worldpress quelques années auparavant aurait signé l'arrêt de mort du périodique .

398. froggy - 24/12/15 16:41 - (en réponse à : Tillierton)
Je ne sais pas ou tu as trouve ces informations sur la genese de QRN sur Bretzelburg mais je me permets d'ecrire que tu es dans l'erreur.

Selon Franquin lui-meme qui le declare a Numa Sadoul dans le livre d'entretiens Et Franquin Crea Lagaffe, il avait deja dessine les premieres planches lorsqu'il alla trouver Charles Dupuis pour lui expliquer le reste de ce qui allait se passer. Lorsque celui-ci entendit Franquin prononcer le nom de Zorglub, il l'interrompit en lui disant qu'il venait d'en faire deux et que cela suffisait largement. Franquin rentra chez lui desappointe et a court d'idees fit appel a Greg qui ecrivit donc le reste de l'histoire en imaginant le personnage du radio-amateur, la suite on la connait tous. Cela explique pourquoi on voir Zorglub dans les premieres tetieres lorsque QRN (qui s'appelait alors QRM sur Bretzelburg jusqu'a ce qu'on lui fit remarquer que c'etait une erreur) l'histoire commenca a etre prepublie dans Spirou (ami, partout, toujours!), il en disparut lorsque le scenario changea.

Cependant, Franquin reprit une partie de ce que devait etre l'intrigue originelle de QRN pour la derniere aventure de S&F qu'il dessina, Panade a Champignac.

397. TILLIERTON - 23/12/15 10:02
Charles Dupuis aurait été bien en peine d'imposer quoi que ce soit à Franquin qui était déjà une vedette et pouvait voler de ses propres ailes. Simplement Franquin traversait une grave période de dépression à cette époque au niveau créatif. Le scenario de "QRN" a été fourni par Greg et le récit a été interrompu prenant forme au bout d'une année d'indécision

396. TILLIERTON - 23/12/15 09:24
Charles Dupuis? J'ai cru comprendre que déjà à l'époque il était complètement gâteux . Quand Walthery lui a amené Natacha, il a failli faire un infarctus!

395. TILLIERTON - 23/12/15 09:03
Relu le dernier Michel Vaillant "Collapsus": rien à faire. Ça paraît tenir la route, le dessin est classieux, mais même par une lecture attentive j'ai rien pigé à ces histoires de montage financier. Et il est indispensable de comprendre celà pour apprécier pleinement ce récit. Sinon uniquement pour adepte des coups tordus dans les milieux de la finance ou de l'industrie pharmaceutique ( suivez mon regard) où les OPA sont choses courantes.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio