Les BD qui vous quittent ... (2)

Les 345 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7


195. suzix@bdp - 29/02/16 19:28
tout à fait. Mais à nouveau, même si les BD "historiques" seront toujours recherchées, à terme, un grand nombre tombera dans l'oubli et donc ne voudront plus grand chose, quelle que soit l'époque de parution ... sauf si le papier redevient "fashion" ... mais nous ne serons plus là pour le voir.

194. TILLIERTON - 29/02/16 19:04
Et puis incertitude sur le numérique, non ?
Pour l'instant ça démarre lentement, mais quid du futur? Stockage des données comme pour le DVD et lecture facilitée grâce aux tablettes.

193. suzix@bdp - 29/02/16 18:37
J'imagine bien les derniers amateurs de Lanfeust, XIII, QOT, sillage même peut-être (;o) s'empiffrant des EO dédicacées, TL, sérigraphies rares et planches pour une bouchée de pain (de mie car c'est plus facile à mâcher) ... avant de clamser à leur tour laissant ces insignifiants tas de papier à leurs arrière-petit-enfants ne sachant même plus dans quel sens se tournent les pages d'un livre! (;o)

192. suzix@bdp - 29/02/16 18:32
Pour une fois je suis d'accord avec toi. Les jeunes ont plus de centres d'intérêts. Et il y a bcp plus de parutions et manga et comics dispersent le lectorat. Donc possible qu'il y ait moins de "collectionneurs" pour le FB (puisque c'est bien de cela dont on parle n'est-ce pas?). Mis à part les albums très couteux (Tintin, Spirou, Astérix, Blueberry ...) qui sont à la fois des objets de culte et d'investissement, je suis prêt à parier que bcp d'albums ne vaudront plus rien lorsque les générations qui les ont chéris seront à l'hospice pour ne pas dire 6 pieds sous terre.

191. TILLIERTON - 29/02/16 18:09
J'ai bien peur que là BD ne connaisse pas le même engouement auprès des générations montantes . Beaucoup de titres et de séries tomberont aux oubliettes faute d'environnement médiatique . C'est déjà le cas pour d'excellents ouvrages qui demeurent confidentiels. Alors au vu de la pléthore dans ce qui est proposé....

190. suzix@bdp - 29/02/16 16:46
Le BDM sous-cote aussi parfois par ignorance, des trucs récents (5 à 10 ans). Puis lorsqu'ils se rendent compte du binz, ils compensent ...

Je ne dis pas que les BD des 50/60's ne cotent pas et encore moins qu'elles ne méritent pas leur cote. Je dis qu'une grande partie ne cote pas ou peu, notamment au retard de leur âge.

189. TILLIERTON - 29/02/16 16:41
Tu dis ça parce que tu fais l'impasse sur les années 50 et 60. Je défends pas le BDM, loin de là, mais regarde à Valhardi. Et les exemples sont nombreux. De toutes les façons on peut retirer déjà 50% d'emblée à toutes les cotes mais ceci pour toutes les décennies

188. suzix@bdp - 29/02/16 16:06 - (en réponse à : froggy)
Je connais mal les albums des 50's et 60's (cela m'intéresse assez moyennement sauf exceptions) mais il suffirait que je regarde qq minutes le BDM pour trouver de nombreuses EO de ces années là qui n'ont pas de cote ou de 15 à 25 euros max. Pour les 70's, il y a aussi bcp d'albums qui ne cotent pas ou presque rien. En fait c'est même la grande majorité. Même chose pour les 80's ... et pour toutes les autres décennies et celles à venir.
Maintenant, oui, certains albums récents cotent surement trop ... mais c'est aussi le cas pour des trucs qui ont été collectionnés il y a 20 ou 30 ans mais qui ne trouvent plus preneur à la cote actuelle.

187. froggy - 29/02/16 15:40
181. suzix@bdp - 29/02/16 10:55
Quelle que soit la décennie, peu d'albums atteignent une cote remarquable...


Sur ce point, je ne suis pas d'accord avec toi. Les EO Dupuis/Lombard/Casterman des annees 50 et 60 auxquels il faut ajouter ceux de chez Dargaud a partir de 1960 valent des sommes folles (et pm ajouterait "a l'etat neuf"). C'est a partir des annees 70 que leurs cotes degringolent si on excepte les accidents bien sur. Et encore! Par exemple, si il y a une flambee sur les premiers titres des series de JVH, leurs cotes s'est rapidement stabilisees et n'ont pas bouge depuis au moins 10 ans.

Quant a l'effet Madeleine pour les EO actuelles, je n'y crois pas trop, il ne semble pas que la nouvelle generation aime autant la BD que la tienne et la mienne. Mais la c'est un autre sujet de debat.


186. pierrecédric - 29/02/16 11:32
"Diabolo style on"
Ah ouiouiouiouiouiouiouiouiouiouiouiouiouiouiouiouio oui... oui
"Diabolo style off"
Ah oui ça c'est sûr...

185. suzix@bdp - 29/02/16 11:29 - (en réponse à : pc)
relis certains de mes posts. C'est VOUS qui faites une fixette sur la valeurs des albums et des EO. En effet, tout véritable amateur d'EO sait bien qu'il est vain d'espérer faire de l'argent de cette manière.

184. pierrecédric - 29/02/16 11:19
Quelle que soit la décennie, peu d'albums atteignent une cote remarquable (on va dire dans les 30 à 50 euros) et encore moins élevée (au delà de 50 euros) et très très peu valent plus de 100 euros. De plus, les albums prennent peu à peu de la valeur.
Pogny, pognon, pogna, pognot...
Je dis ça je dis rien.

183. suzix@bdp - 29/02/16 11:03
171. TILLIERTON - 27/02/16 10:25
J'ai fait comme Suzix a dit . J'ai pris une EO dans ma collection. Je suis allé acheter une réédition .
1ère constatation: les albums sont identiques. Je les ai mis en parallèle, me suis concentré pour voir si je ressentais quelque chose, chais pas moi, un fluide, quelque chose, ce qu'il appelle une âme . De ce côté là rien, pas le plus petit supplément . Pareil pour les bourins. Pas plus de cheval de course que de bourricot. Si je ne fais pas attention, rien ne les distingue à l'œil.
Suzix, tu me dois 14€!!!!




Ben tu vois que tu peux être marrant ... quand tu ne tentes pas d'argumenter sur un sujet que de toute évidence tu ne connais pas du tout.

182. suzix@bdp - 29/02/16 11:00
162. TILLIERTON - 26/02/16 21:52
A ce propos, bien faire le distingo entre les EO anciennes, à faible tirage, quelquefois fragiles et artisanales et les EO modernes, en grand nombre, formatées, uniformes et industrielles qui ne présentent guère d'intérêt pour le véritable collectionneur.

175. TILLIERTON - 27/02/16 16:17
Mieux que de savoir si c'est une EO ou pas, ça serait intéressant de connaître les tirages pour chaque édition/impression. On les mentionne toujours pour les TT ou éditions spéciales. C'est une information qui devrait en principe être facilement disponible et ce serait normal et même primordial d'avoir cette info au niveau du BDM plutôt que ces cotes débiles. On comprend mieux que les anciennes BD présentent un intérêt pour le collectionneur. Les tirages étaient faibles à l'inverse d'aujourd'hui où ceux-ci sont pléthoriques et par conséquent ne présentent qu'un modeste attrait puisque le produit est commun. L'offre étant abondante , la rareté est exceptionnelle . La recherche des EO perd de son intérêt pour une production de série, standardisée et uniforme.



Tu racontes vraiment n'importe quoi!

181. suzix@bdp - 29/02/16 10:55
176. froggy - 28/02/16 01:48
Cela explique entre autres les raisons pour lesquelles certains collectionneurs ne jurent que par les EO. Mais il est vrai que les EO des albums sortis depuis les annees 90 ne valent quasiment rien a part les cas exceptionnels, les 2 premiers Alpha, le premier Murena et les derniers titres de Rubine et de Bernard Prince par exemple. Ce qui me fait penser que generalement c'est le premier titre d'une collection qui a du succes qui beneficie de cette grosse cote. Est-ce que les premiers Blacksad, Il Etait une Fois en France et autres recentes series a succes sont bien cotees? Peut-etre pm pourra nous repondre?


Quelle que soit la décennie, peu d'albums atteignent une cote remarquable (on va dire dans les 30 à 50 euros) et encore moins élevée (au delà de 50 euros) et très très peu valent plus de 100 euros. De plus, les albums prennent peu à peu de la valeur. Donc les albums des années 70/80 cotent en moyenne plus que ceux des 80/90 qui eux-mêmes sont au dessus des 00/10 qui pour la plupart n'ont pas encore de cote ... même s'ils sont introuvables. D'où vient une valeur pour un album (je vais expédier la cote BDM que certains mettront aisément à mal ... et moi aussi) : c'est ce qu'en moyenne les amateurs sont prêts à payer pour acheter cet album. Rien de plus. Si un album est rare mais que personne ne le cherche (ou ne le cherche plus) ben sa valeur n'est pas élevée. A l'inverse, si un album a été tiré à de très nombreux exemplaires mais est très recherché, sa valeur va monter. Et j'arrive à mon avis qui va à l'encontre du tien :
- les premiers tirages des albums "modernes" (depuis les 90's et encore plus aujourd'hui) sont en moyenne plus faibles que dans les décennies précédentes car il y a plus de sorties donc des tirages en moyenne plus faibles. De plus les éditeurs préfèrent retirer que de se retrouver avec des invendus. Donc les EO des albums qui vont marcher, ceux qui seront recherchés dans le futur devraient avec des valeurs élevées, voire plus élevées que les EO des décennies précédentes.
- ces albums récents ne sont que rarement recherchés car les amateurs actuels les ont acheté à parution. Mais viendra un temps où de "nouveaux" amateurs plus jeunes voudront les premiers albums de certains séries ou auteurs actuels. Il y aura aussi un effet madeleine de Proust encore un peu plus tard. Et le temps passant, les albums n'étant pas cotés dans les 20 ans précédents, ils ne seront pas si fréquents que cela en état "collection"
- et oui sur 10/20 ans, les rééditions sont différentes des EO.
- reste à savoir si les "jeunes" chercheront aussi les EO ... c'est là l'unique incertitude. Toutes les autres considérations (avant c'était mieux quoi ... (;o) sont caduques.

180. pierrecédric - 28/02/16 09:15
Effectivement le nom de l'auteur en jaune très clair là c'est sûr qu'on voit pas grand chose.

179. pierrecédric - 28/02/16 09:10
Oh la oui, elle est affreuse... Les quéquettes aussi sont affreuse mais bon, ça c'est une autre histoire.
Si c'est bien l'édition 1981, jaune, on dirait plutôt du vert très très très très pâle mais bon.


178. TILLIERTON - 28/02/16 08:39
Tout à fait Thierry !
Bonne analyse et je vois que nous sommes en phase sur le sujet
Et effectivement les EO à partir des années 90 ne présentent guère d'intérêt. C'est ce que j'essaie de dire à Suzette

177. pierrecédric - 28/02/16 02:41
Tagadam bouboum tsoin tsoin frotte frotte bite bite bite oh yeah ...

176. froggy - 28/02/16 01:48
Au sujet des EO, il parait que celles des premiers Lombard et Dupuis (des annees 50) sont plus belles a cause de la qualite d'impression et que les imprimeurs reutilisaient les films pour les reeditions. C'est pour cela que les couleurs s'affadissent. C'est particulierment notable avec les Blake et Mortimer. Ainsi, mon edition de La Marque Jaune que j'ai achetee en 1981 est tres laide quant aux couleurs, le manteau de Mortimer sur la couverture est jaune au lieu d'etre vert. Je m'en fiche un peu mais c'est vrai que j'aimerais bien avoir une jolie premiere edition de cet album. Malheureusement, mon budget me l'interdit ou alors, ce n'est plus de nouvelles BD pour au moins 1 an.

Il y aussi le fait que souvent les premieres editions sont uniques dans le sens ou l'album contient des dessins jamais reproduits dasn les reeditoins ulterieures. C'est le cas des Dupuis cartonnes a dos rond avec les pages de garde differentes pour chaque album de la collection et les quatriemes de couverture (pour cette derniere, on le voit aussi avec les albums broches). Heureusement que Dupuis reedite tout ce materiel dans ses integrales, j'attends de voir la remouture de celle des Spirou et Fantasio de Franquin car certaines de ses pages de gardes sont formidables, il en est de celle du premier Zorglub.

Cela explique entre autres les raisons pour lesquelles certains collectionneurs ne jurent que par les EO. Mais il est vrai que les EO des albums sortis depuis les annees 90 ne valent quasiment rien a part les cas exceptionnels, les 2 premiers Alpha, le premier Murena et les derniers titres de Rubine et de Bernard Prince par exemple. Ce qui me fait penser que generalement c'est le premier titre d'une collection qui a du succes qui beneficie de cette grosse cote. Est-ce que les premiers Blacksad, Il Etait une Fois en France et autres recentes series a succes sont bien cotees? Peut-etre pm pourra nous repondre?

Qui qu'il en soit, je le repete une derniere fois, je ne me permets pas de considerer un collectionneur d'EO comme ridicule. C'est son truc et c'est tres bien comme cela, au moins, il ne fait de mal a personne, enfin, j'espere!

175. TILLIERTON - 27/02/16 16:17
Mieux que de savoir si c'est une EO ou pas, ça serait intéressant de connaître les tirages pour chaque édition/impression. On les mentionne toujours pour les TT ou éditions spéciales. C'est une information qui devrait en principe être facilement disponible et ce serait normal et même primordial d'avoir cette info au niveau du BDM plutôt que ces cotes débiles. On comprend mieux que les anciennes BD présentent un intérêt pour le collectionneur. Les tirages étaient faibles à l'inverse d'aujourd'hui où ceux-ci sont pléthoriques et par conséquent ne présentent qu'un modeste attrait puisque le produit est commun. L'offre étant abondante , la rareté est exceptionnelle . La recherche des EO perd de son intérêt pour une production de série, standardisée et uniforme.

174. Kikôm - 27/02/16 15:25

173. froggy - 27/02/16 15:16
166. longshot - 26/02/16 23:35
Ah oui !

Sinon, pour les EO, pour moi la seule valeur est complètement arbitraire, comme d'ailleurs tout thème de collection. On pourrait collectionner les troisièmes éditions à la place, c'est juste que le chiffre un a une symbolique plus forte. L'EO est plus intéressante que les rééditions parce que c'est l'EO qu'on cherche, point barre. Y voir autre chose, c'est comme chercher à connaître la supériorité des timbres sur les pin's, ou vice versa. Un collectionneur de timbre cherche des timbres, un collectionneur de pin's cherche des pin's, un collectionneur d'EO cherche des EO : chacun son truc, quoi.


Et une collectionneuse de pin's est une salope's.

Ok, je sors.

172. longshot - 27/02/16 12:28 - (en réponse à : Tillerton)
Il y a des collectionneurs de timbres qui ne s'intéressent qu'à ceux qui représentent un sujet particulier ou qu'à ceux qui viennent de tel pays. Peu importe que tu appelles ça un genre ou autre chose, dans tous les cas ce sont des catégories, des ensembles dont le jeu consiste à trouver les éléments. Une EO en soi n'est ni plus ni moins spéciale qu'une réédition (il y a vraisemblablement des rééditions dont le tirage est plus faible que ceux de l'EO, et qui donc peuvent être plus rares techniquement), c'est juste histoire de fixer une règle du jeu. C'est évidemment entièrement arbitraire, et l'objet n'a de valeur que dans le cadre de ces règles arbitraires, mais cette valeur est réelle, au moins du point de vue du collectionneur.

Si tu veux, c'est comme de jouer au sept familles. Aucune famille n'a plus de valeur que les autres, mais si tu cherches à constituer la famille machin, tu es content quand tu trouves une carte de cette famille-là et déçu quand tu tombes sur une carte d'une autre famille.

Après on pourrait très bien imaginer d'autre critères, comme par exemple de collectionner les albums parus le premier septembre (parce que c'est un anniversaire, par exemple) et chercher alors une rééd' portant cette date, qui aura dans ce cadre plus de valeur que l'EO si celle-ci est datée d'un autre jour.

171. TILLIERTON - 27/02/16 10:25
J'ai fait comme Suzix a dit . J'ai pris une EO dans ma collection. Je suis allé acheter une réédition .
1ère constatation: les albums sont identiques. Je les ai mis en parallèle, me suis concentré pour voir si je ressentais quelque chose, chais pas moi, un fluide, quelque chose, ce qu'il appelle une âme . De ce côté là rien, pas le plus petit supplément . Pareil pour les bourins. Pas plus de cheval de course que de bourricot. Si je ne fais pas attention, rien ne les distingue à l'œil.
Suzix, tu me dois 14€!!!!

170. Piet Lastar - 27/02/16 02:42
Oui, une EO a quelque chose de particulier, de primo à jamais. Une EO et une réédition c'est comme Armstrong et Aldrin

169. pierrecédric - 27/02/16 02:42
D'un autre côté, moi aussi je peux avoir des étoiles dans les yeux.
Comme tout le monde quoi...

168. pierrecédric - 27/02/16 00:43
Ah ouais, quand même.
Toutim toutim...

167. TILLIERTON - 27/02/16 00:06
Déçu parce que c'est marqué 1er Septembre au lieu de 1er Juillet ?! De la même année ! Et au fait BD est un genre, comme timbre ou pins, pas EO.

166. longshot - 26/02/16 23:35
Ah oui !

Sinon, pour les EO, pour moi la seule valeur est complètement arbitraire, comme d'ailleurs tout thème de collection. On pourrait collectionner les troisièmes éditions à la place, c'est juste que le chiffre un a une symbolique plus forte. L'EO est plus intéressante que les rééditions parce que c'est l'EO qu'on cherche, point barre. Y voir autre chose, c'est comme chercher à connaître la supériorité des timbres sur les pin's, ou vice versa. Un collectionneur de timbre cherche des timbres, un collectionneur de pin's cherche des pin's, un collectionneur d'EO cherche des EO : chacun son truc, quoi.

Et après, forcément, si on croit avoir trouvé ce qu'on cherchait et que ça s'avère différent, on est déçu, je peux comprendre ça.

165. TILLIERTON - 26/02/16 23:05
Ça existe pour les tirages de tête qui sont numérotés sans qu'on puisse dire que le No1 est le premier imprimé.
Je pensais, à l'origine, et peut-être à tort ,que l'EO pouvait donner lieu à plusieurs (ré)impressions la même année .

164. longshot - 26/02/16 22:47 - (en réponse à : Suzix)
Les EO, tiens, je me demandais : les albums étant imprimés les uns après les autres et non simultanément, est-ce qu'il y a un moyen de dire quel est le premier album imprimé ? Une sorte de super EO...

Et les tirages pour la presse, ceux qui portent la mention machin ne peut être vendu etc., sont-ils imprimés avant ou après le premier tirage commercial, et si c'est avant, sont-ils du coup considérés comme l'EO ?

163. pierrecédric - 26/02/16 22:14
ne présentent guère d'intérêt pour le véritable collectionneur.
En effet...
Sinon, je ne dirais pas névropathe, juste obnubilé pas les paillettes, les bouboulles, la frime, le cool, la classe et j'en passe et des meilleurs.

162. TILLIERTON - 26/02/16 21:52
A ce propos, bien faire le distingo entre les EO anciennes, à faible tirage, quelquefois fragiles et artisanales et les EO modernes, en grand nombre, formatées, uniformes et industrielles qui ne présentent guère d'intérêt pour le véritable collectionneur.

161. suzix@bdp - 26/02/16 21:08
toi aussi du manque de coeur. En fait vous êtes tous tout gris à l'intérieur!

160. Quentin - 26/02/16 20:59
Pour moi, le seul avantage d'avoir des BD en EO, c'est que quand je les revend, c'est plus facile et j'en tire un meilleur prix. Mon intérêt pour les EO s'arrête là et je préfère carrément revendre mes vieilles EO que je n'ose plus ouvrir de peur de les abîmer et racheter les mêmes albums en intégrales (ce que j'ai fait avec plusieurs séries). C'est plus solide que les vieilles EO et ca prend moins de place.

159. suzix@bdp - 26/02/16 20:00
LOL! ... allez avoue que tu joues là?
Nan parce que être aussi bouché que ça faut le faire exprès!? (;o)

158. TILLIERTON - 26/02/16 19:37
Mais, bon, admets que chez les collectionneurs purs et durs d'EO aux coins piquants, il y a parfois des névropathes. Rien ne justifie de jouer les pleureuses pour une banale histoire de bouquin qui n'est pas à la bonne date

157. suzix@bdp - 26/02/16 19:25
je précise :

"le fait que tu n'aies pas compris lorsque j'explique que des EO sans valeurs sont PARFOIS plus difficiles à trouver que des EO fortement cotées montre que tu ne connais strictement rien à la collection de BD. Ou que tu n'en as jamais cherché une seule."

156. suzix@bdp - 26/02/16 19:23
ah oui, et le fait que tu n'aies pas compris lorsque j'explique que des EO sans valeurs sont plus difficiles à trouver que des EO fortement cotées montre que tu ne connais strictement rien à la collection de BD. Ou que tu n'en as jamais cherché une seule.

155. suzix@bdp - 26/02/16 19:22 - (en réponse à : tillierton)
relis mes posts où je t'explique en long en large et en travers que je ne vais pas en parler avec toi parce que ce serait du temps perdu. Je rajouterai une dernière chose à ce sujet : il n'y a qu'une seule EO française. C'est là la différence avec les rééd. Je suis pas en train de te dire que les EO sont le meilleur tirage mais c'est le ... premier. Point. Comme ton premier baiser. Ta première fille ... même si cela n'a pas été réussi, cela restera gravé. Tu comprneds le bousin ?

Après si tu étais plus fin comme Marcel l'a fait en son temps, il y a les prépub et les éditions dans d'autres langues qui paraissent parfois avant ... certes. Mais en France, ce qui compte c'est l'EO française. Et oui à une époque, France et Belgiques avaient deux EO différentes ... les vrais amateurs cherchent dont les deux ... EO! (;o)

bon j'arrête là.

154. TILLIERTON - 26/02/16 19:12
Rien compris sur le 2eme paragraphe. Mais sinon, je pense que t'as tout faux pour les EO et je le démontre facilement.
Bien souvent les EO ne respectent pas le format ni les couleurs de la parution en magazine (quelquefois couleurs criardes )et encore quand elles reprennent et ne modifient pas le découpage original ( cases manquantes ) Les exemples foisonnent de rééditions aux qualités infiniment supérieures,. C'est le cas des nombreuses Intégrales publiées en ce moment ,
Même chose que l'exemple plus frappant des tirages de tête ( là on peut parler de supplément d'âme et de respect de l'auteur )
Pour exemple je prendrais "QRN sur Bretzelburg " de Franquin dont l'EO et les rééditions successives ne diffèrent pas tellement mais dont le TT de Marsu Productions apporte un supplément extraordinaire en respectant tous les méandres du créateur ( annotations , corrections à la gouache, mentions particulières, rajouts ) et surtout taille des vignettes.
Second exemple plus récent avec la réédition en Integrale de "la princesse du sang " de Manchette où les EO ne valent plus tripette. Il y a eu un redécoupage, un agrandissement des vignettes, des couleurs modifiées et celà a redonné un supplément d'âme au récit .
Les exemples pullulent. On peut reprendre l'exemple des EO nulles de Bédescope pour Jari en N&B qui sont supplantées par les rééditions couleurs de BDMust

153. pierrecédric - 26/02/16 19:03
Mouaif...si on veut, m'enfin si on râla pour une toute petite petite petite petite petite petite éraflure de rien du tout...

152. suzix@bdp - 26/02/16 18:35
je précise, ce n'est pas les 5, 10 ou 15 euros qu'on regrette quand on reçoit pas ce qui était attendu (édition ou état). C'est la déception. Genre, tu es invité chez un pote pour prendre une binouze peinard devant un match. Tu arrives et y'a une ambiance de merde parce qu'il s'est engueulé avec sa belle-mère et en plus vous êtes gourés de jour et y'a pas de match à mater ... ben ça t'a rien couté mais ça t'a qd même bien gavé. Tu vois le truc?
Arrêtez de ramener la collection d'EO à l'argent, SVP.

151. suzix@bdp - 26/02/16 18:30
z'êtes épais les gars. Cela n'a RIEN à voir avec la thune. Certains albums, même non cotés et récents sont difficiles à trouver. A la limite s'ils étaient cotés, ils seraient plus fréquents à la vente car ils seraient alors "rabattus" par les pro et semi-pro. Et les amateurs qui aiment moins les mettraient plus volontiers à la vente. Bref, il est plus difficile de trouver certaines EO récentes dans le seul état raisonnable pour une BD de moins de 10 ans; état neuf donc que des EO des années 60 en TBE! ... mais à nouveau, plus difficile à trouver à 5 euros! ...

150. pierrecédric - 26/02/16 18:22 - (en réponse à : suzouille)
Drôle de voir que toi aussi tu pleurerais pour 2 sous...

149. suzix@bdp - 26/02/16 18:12
144. TILLIERTON - 26/02/16 16:09 - (en réponse à : Froggy)
"Le scaphandrier mort", " le Roc maudit " ?
Pour les EO, ce que je trouvais poilant, c'est la réaction du type !



Pour avoir reçu des rééd. ou des albums abimés du fait d'une protection insuffisante, je peux te dire que lui cela ne l'a pas du tout amusé. A la limite si tu l'as remboursé sans demander le retour de l'album, c'est à moindre mal ... sauf qu'il cherchait sans doute cet album et qu'il va devoir s'y recoller!



143. Lien Rag - 26/02/16 16:03
Une EO a une âme, qu'est-ce qu'il ne faut pas lire (on parle d'EO modernes hein, donc à édition exactement identique)! Y'en a qui feraient mieux de relire le Maître du Haut Château...



Ne pas confondre avoir une âme et avoir du vécu et de la profondeur. Mais je vois que ces subtilité ne t'effleurent pas non plus. Z'êtes finalement parfois assez épais comme gars!


148. pierrecédric - 26/02/16 17:55
Non mais laugh at loud quoi.

147. Mr Degryse - 26/02/16 17:38
Pour moi le cod est m' donc comme tu es un garçon marqué

146. Quentin - 26/02/16 17:35
Tif et Tondu est la toute première BD que j'ai choisie moi-même, à 5-6 ans. J'ai appris à lire dedans. Je les avais tous jusqu'à Aventures Birmanes (peut-être même 1 ou 2 numéros en plus). J'ai tout revendu quand j'avais 18-19 ans.

Ceux qui m'ont marqué et dont je garde un vague souvenir de l'histoire ou de qq planches sont le réveil de Toar, le grand combat, la matière verte, sorti des abîmes, et aventures Birmanes. Le reste est complètement retombé dans l'oubli (je me souviens pourtant que les flèches de nulle part, contre le cobra et le roc maudit m'avaient bien plu, mais je ne me souviens plus du tout pourquoi).

Tiens, petite question pour les puristes de la langue Francaise: est-ce qu'on écrit "Ceux qui m'ont marqué" (l'accord se faisant avec "m'" ou bien Ceux qui m'ont marqués (l'accord se faisant avec "Ceux")?



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio