Il manquait un sujet sur Bastien Vivès

Les 990 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .



990. froggy - 15/04/24 04:39 - (en réponse à : Longshot)
Je te comprends mieux maintenant, en fait tu reproches a Vives d'avoir dit publiquement qu'il avait ete attire par des jeunes filles en fleurs et que du coup il s'etait questionne de savoir si il etait pedophile. Cela a alimente sa boite a phantasmes et il en a fait les livres qu'on connait.

Si je suis bien ton raisonnement, il n'aurait rien dit, personne n'en aurait rien su et il n'aurait eu aucun des problemes qu'il connait actuellement. Vous lui reprochez donc d'avoir ete candide et qu'il devrait retourner a son jardin. Toi et tous ceux qui comme pensent comme toi, vous etes lamentables et terriblement laches. Haro sur le baudet! vous vous ecriez en s'acharnant sur Vives. Evidemment, la paille et la poutre, vous ne connaissez pas. Et que celui qui n'a jamais peche lui jette la premiere pierre. Quelle belle bande d'hypocrites vous etes tous!

989. longshot - 15/04/24 00:03 - (en réponse à : froggy)
on se demande bien pourquoi

Pourquoi, en effet. C'est tellement incompréhensible, inexplicable, comment peut-on penser qu'un type qui revendique la part de fantasme de ses BD, un type qui a déclaré être attiré par les gamines au point de se demander s'il ne serait pas lui-même un peu pédophile sur les bords, comment peut-on penser que ce type « a des fantasmes pédophiles qu'il met en image » ?

Vraiment, on s'interroge.

988. longshot - 14/04/24 23:58 - (en réponse à : Quentin)
Que je lui foute la paix !? C'est une blague ? Tu m'expliques en quoi je trouble la paix de Vivès ? Je n'ai signé aucune pétition, envoyé aucune menaces de mort, ni manifesté pour faire annuler ses expos, rien. Alors quoi ? Relis la discussion, c'est encore une fois suzix qui est venu me chercher. Même pm le reconnaît (post 936 : « Mais pourquoi vous emmerdez Longshot » ) Merde à la fin ! J'ai quand même le droit de me défendre de ces accusations ridicules !

Je dis que la comparaison est inepte entre Odrade, qui n'a jamais (à ma connaissance) publié de dessins zoophiles dans une collection porno, ni avoué publiquement le moindre fantasme du genre, et Vivès qui lui, au contraire, met ouvertement en scène ses fantasmes à travers son œuvre. C'est son problème, et ses fantasmes, d'aucuns ont même trouvé courageux qu'il les expose au grand jour, mais ce sont donc bien ses fantasmes… et son problème.

Comment s'étonner que des gens le croient pédophile, quand lui-même a dit être attiré par des gamines, au point de se poser lui-même la question (« on se dit merde je suis pédophile »). Moi, rien ne me permet de penser qu'il soit passé à l'acte en tout cas, mais je réagis vraiment à froid, de loin. Et je comprends que des gens qui sont plus sensibles au sujet se posent la question, oui — encore une fois, il dit se l'être posée lui-même —, et à partir de là il va forcément y en avoir pour penser que c'est le cas. C'est le contraire qui serait étonnant.

Et encore une fois (bis), jusqu'à récemment, la pédophilie pouvait être défendue par les intellectuels, et notamment par la vraie gauche™, celle de Libération ou de Charlie hebdo, liberté de mœurs, liberté d'expression, même combat. Au contraire, personne n'a sérieusement essayé de glamouriser le meurtre, nulle tribune dans le Monde pour défendre un tueur en série comme si c'était un artiste incompris victime de la dictature des bien-pensants. La comparaison avec Agatha Christie et les autres est aussi inepte que celle avec Odrade.

Les gens qui attaquent les bouquins de Vivès ou veulent faire annuler ses expos, de ce que j'en vois, c'est juste des gens qui sont plus sensibles que vous (et moi) au sujet de la pédophilie. C'est tout ! Bonnes ou mauvaises, ils ont leurs raisons de le cibler lui plutôt qu'un autre, il y a à mon avis à peu près 0 chance que ça dégénère en interdiction généralisée de n'importe quoi, d'une part parce que ça reste largement dans les clous de la loi, d'autre part parce que ça s'appuie sur un discours qui est ciblé de manière assez précise, et auquel il faut reconnaître un minimum de cohérence.

Enfin, je dis « il faut ». À mon avis, hein. Après on peut aussi continuer à grimper aux rideaux en traitant tout le monde de wokisto-nazi stalino-réac, hein. Chacun son truc, après tout, si c'est ça qui vous rend heureux.

987. pm - 14/04/24 22:22
Ah quand même, belle prose !

Quand froggy faché lui toujours faire ainsi !

986. froggy - 14/04/24 21:54
977. Odrade- 13/04/24 00:04
Je m’en fiche que Bastien Vives expose, à Angoulême ou chez Huberty. Je n’irai pas. Le mec m’horripile et ses bd ne m’intéressent pas. Par contre (pour revenir dans le débat) j’ai été stupéfiée par La Décharge mentale et les images – pour moi – insupportables. ‘tain une gamine qui se prend une éjaculation en plein visage (notamment).

Pour moi ce n’est pas humoristique, juste malaisant au plus haut point.
D’accord, c’est de la provocation, si vous voulez, mais alors vous devez être d’accord que n’importe quel artiste qui se lance là-dedans doit accepter la réaction. Mais Bastien Vives (qui n’en est pas à son premier album sexualisant les enfants) n’a fait que se poser en victime. Lamentable.

Suzix : A ce titre, tout le monde est "peut-être" un pédophile. Toi par exemple qui dessine des chats, ne serais-tu pas "peut-être" zoophile ?


Personne ne t'impose que tu y ailles et que tu apprecies l'homme et son oeuvre. Tu te dis stupefaite par certaines scenes de La decharge mentale, je concois cela tres bien mais au lieu de te demander si cela n'etait pas de l'humour provocateur plutot trash, tu t'es dit et on se demande bien pourquoi, ce type a des phantasmes pedophiles qu'il met en image. Oui et alors? Tout le monde a des phantasmes sexuels ou autres inavouables. Tu n'as jamais rever de tuer quelqu'un qui te faisait chier a mort juste pour t'en debarrasser momentanement, tu n'as pas des fantaisies sexuelles que tu n'assumeras jamais pour raison X ou Y et que tu ne devoileras jamais parce que cela releve de la sphere de l'intime. Nous serions tous epouvantes si tout le monde revelait au grand jour ses phantasmes les plus intimes, ceux memes qui nous font peur a nous memes et nous font dire, comment ai-je pu penser une chose pareille? Et pourtant nous le faisons tous. Vives a mis en image ses fantaisies sexuelles dans des ouvrages que je n'acheterai pas et que je ne lirai meme pas parce qu'ils ne m'interessent pas. Cela ne me fait pas rire et encore moins sourire. Si cela l'a amuse de le faire, tant mieux pour lui. Les phantasmes libidineux d'un auteur quasiment surdoue du dessin me laissent totalement indifferent. Mais je n'ai jamais cru une seconde qu'il etait lui meme un pedophile.

Auquel cas, il me faudrait penser que le scenariste de Seven est un abominable tueur en serie qui a ecrit son autobiographie, que les auteurs de la serie de film, Saw, ont pour passe temps favori d'enlever des jeunes gens de les attacher et qu'ils doivent se mutiler pour pouvoir s'echapper, etc. J'espere que tu vois ce que je veux dire. Qu'Agatha Christie est aussi une tueuse en serie, et que sais-je encore?

On me dira, c'est pour proteger les enfants? Les proteger de quoi grands dieux? De tous temps, les enfants font des tas de choses en cachette de leurs parents. Et avec internet aujourd'hui, c'est encore plus facile. Si ils ont envie de lire les bd de Vives aujourd'hui incriminees, ils le feront, c'est tres facile. Comment reagiront-ils apres lecture? Ca, c'est une autre histoire et cela depend de leurs personnalites. Les enfants d'aujourd'hui ont plus de risque avec le changement climatique et le possible embrasement des guerres en Ukraine et au Proche-Orient qu'avec 3 petits albums de BD edites en francais.

Bastien Vives s'est pose en victime parce que VOUS l'avez mis en victime. Au lieu de mettre l'oeuvre a l'index, c'est lui que vous avez ostracise, c'est non seulement ridicule, c'est surtout completement con. Il n'est pas un tueur en serie, un abominable pedophile, un pretre catholique aimant glisser sa main encore empreinte d'eau benite dans les sous-vetements des enfants de choeur, il n'est qu'un auteur de BD qui n'a realise quelques albums au gout tres discutable et c'est tout.

985. Quentin - 14/04/24 13:12 - (en réponse à : Longshot)
Encore une fois, je m'étonne de ta morale réactionnaire. Je comprends bien que tu trouves certains fantasmes malsains et qu'ils te déplaisent. Ce sont des choses personnelles et ce qui plaît aux uns ne plaît pas nécessairement aux autres.

Mais s'il y a une personne qui prétend défendre toutes les orientations sexuelles sur ce forum, c'est bien toi. Du coup je ne comprends pas pourquoi tu tiens absolument à différencier entre les bons et les mauvais fantasmes, entre ce qui est sain et malsain, et pourquoi tu t'acharnes sur ce pauvre Vivès qui a le tort de ne pas bander pour les mêmes choses que toi. Juger le travail de quelqu'un sur base de son orientation sexuelle, c'est de la discrimination - et c'est pourtant ce que tu es en train de faire avec Vivès. Ca te ferait quoi si on te posait des questions sur ta sexualité avant de publier un de tes articles? Tu n'es pas obligé d'aimer ou d'approuver ce qu'il fait, mais tant que Vivès n'enfreint pas la loi, fous lui la paix.

984. heijingling - 13/04/24 23:57
Citation complète (les stals ont toujours la vieille habitude de tronquer les propos, de retoucher les photos pour y faire disparaitre des gens)
"Parfois je me sens attiré vers des gamines de 10 ou 12… On se dit merde je suis pédophile… Mais bon je sais pas y a quelque chose qui se dégage… Bien sûr je ne fais rien… mais c'est un sentiment humain que tout le monde peut avoir. C'est juste qu'il y a des gens qui passent outre et dépassent les lois de notre belle société…
C'est bon c'est arrivé à tout le monde de coucher avec des gamines de 14 ans… Je suis désolé mais quand je vois comment elles te parlent… Elles sont désireuses de ton corps… Alors régale-toi mon gars…"


14 ans n'est pas 10 ou 12, et si lui-même était mineur quand il l'a fait (il était à peine majeur quand il a dit ça), oui, c'est très fréquent que des mineurs couchent ensemble.

Et il y a ça, au Canada (pas connu pour être sexuellement permissif):
"Une jeune personne de 14 ou 15 ans peut consentir à des activités sexuelles avec un partenaire dans la mesure où le partenaire est de moins de cinq ans son aîné et qu'il n'y a aucune relation de confiance, d'autorité ou de dépendance ni aucune forme d'exploitation de la jeune personne. Cela signifie que si le partenaire est âgé d'au moins 5 ans de plus que la jeune personne de 14 ou 15 ans, les activités sexuelles sont considérées comme une infraction criminelle.
Il y a aussi une exception de « proximité d'âge » pour les jeunes personnes de 12 et 13 ans. Une jeune personne de 12 ou 13 ans peut consentir à des activités sexuelles avec un partenaire dans la mesure où le partenaire est de moins de deux ans son aîné et qu'il n'y a aucune relation de confiance, d'autorité ou de dépendance ni aucune forme d'exploitation de la jeune personne. Cela signifie que si le partenaire est âgé d'au moins 2 ans de plus que la jeune personne de 12 ou 13 ans, les activités sexuelles sont considérées comme une infraction criminelle."


En France, c'est moins précis, mais ce n'est pas vraiment différent:

"Le terme "majorité sexuelle" n'est pas présent dans les textes législatifs français. Cependant, de nombreux textes législatifs mentionnent officiellement l'existence d'une sexualité des mineurs à partir de 15 ans.
La loi reconnaît ainsi le droit à un mineur d'avoir des relations sexuelles à partir de cet âge.
Elle est donc de façon implicite établie à 15 ans en France. On considère ainsi qu'à partir de cet âge, un jeune est apte à donner son consentement éclairé.
Entre 15 et 18 ans, les jeunes mineurs entre eux peuvent avoir des relations sexuelles tant que cette relation est consentie.
En dessous de 15 ans, la loi reste floue. Non mentionnée par la loi, la sexualité entre mineurs de moins de 15 ans n'est donc pas explicitement interdite.
L'appréciation des situations varie en fonction de l'âge des enfants, de la différence d'âge entre les protagonistes et du fait que la relation soit forcée ou non.
Par exemple: une relation entre un mineur de 17 ans et un mineur de 14 ans, si elle est consentie, n'est pas punissable par la loi."

983. longshot - 13/04/24 23:23
Bastien Vivès, la vingtaine : « Parfois je me sens attiré par des gamines de 10 ou 12 » « C'est bon c'est arrivé à tout le monde de coucher avec des gamines de 14 ans… »

Bastien Vivès, la trentaine : publie des BDs humoristiques mettant en scène des gamins victimes de viols.

La défense de Vivès : mais comment des gens peuvent-ils penser que Vivès soit pédophile ? C'est totalement incompréhensible et inexplicable. Une sorte d'hallucination collective, probablement. Méfions-nous, c'est sûrement des nazis.

982. Quentin - 13/04/24 20:44
Il a incontestablement de l'humour. Il me fait penser par moment à Fabcaro.

Alain Huberty résume bien en disant que les demandes d'annulation de l'exposition ne reposent que sur des considérations morales, rien d'autre.

981. Victor Hugo - 13/04/24 18:40
Chouette expo!


980. heijingling - 13/04/24 07:46
"Je m’en fiche que Bastien Vives expose, à Angoulême ou chez Huberty. Je n’irai pas. Le mec m’horripile et ses bd ne m’intéressent pas.[...]D’accord, c’est de la provocation, si vous voulez, mais alors vous devez être d’accord que n’importe quel artiste qui se lance là-dedans doit accepter la réaction."

Il y a réaction et réaction. Proclamer dans les médias, manifester pacifiquement pour dire tout le mal qu'on en pense, pas de problème. Porter plainte pour décider si ses bouquins incriminés sont pédophiles ou pas, et si oui les interdire, pas de problème. Par contre, porter plainte pour l'accuser lui de pédophilie, faire pression pour interdire toutes ses expos, le menacer de mort, problèmes.
En dehors des menaces de mort, longshot ne voit aucun problème ("j'ai pas signé la pétition, je m'en lave les mains"). Mais il semble que toi, tu ne sois pas pour l'interdiction de ses expos, par exemple, et tu penses que l'annulation de son expo à Angoulême n'ait pas été une bonne solution (ils auraient pu en profiter pour organiser des débats sur les significations et les responsabilités des représentations, ce genre de trucs). Auquel cas, tu es d'accord avec suzix, pm, froggy et moi.

979. Victor Hugo - 13/04/24 02:40 - (en réponse à : Ahahah!)

978. Victor Hugo - 13/04/24 00:30
Bah ouais patate, c'est pas plus con que d'accuser Vivès de pédophilie.

977. Odrade - 13/04/24 00:04
Je m’en fiche que Bastien Vives expose, à Angoulême ou chez Huberty. Je n’irai pas. Le mec m’horripile et ses bd ne m’intéressent pas. Par contre (pour revenir dans le débat) j’ai été stupéfiée par La Décharge mentale et les images – pour moi – insupportables. ‘tain une gamine qui se prend une éjaculation en plein visage (notamment).

Pour moi ce n’est pas humoristique, juste malaisant au plus haut point.
D’accord, c’est de la provocation, si vous voulez, mais alors vous devez être d’accord que n’importe quel artiste qui se lance là-dedans doit accepter la réaction. Mais Bastien Vives (qui n’en est pas à son premier album sexualisant les enfants) n’a fait que se poser en victime. Lamentable.

Suzix : A ce titre, tout le monde est "peut-être" un pédophile. Toi par exemple qui dessine des chats, ne serais-tu pas "peut-être" zoophile ?

Non mais sérieusement ?

O.

976. suzix@bdp - 12/04/24 17:13
Je suis pour qu'il y ait des interdits. L'art n'a pas tous les droits. La pédopornographie en est un. Alors il faut que la justice se prononce sur les 3 BD qui sont incriminées par certains. Ceux qui font pression pour interdire les expos de Vivès qui n'expose pas ces dessins en question, se trompent.

975. froggy - 12/04/24 16:56
Cette conversation est profondement deprimante.

Tout bien considere, si on condamne Bastien Vives pour le contenu de ses ouvrages, il faudrait alors condamner quasiment toute oeuvre d'art; litterature sous toutes ses formes, cinema, peinture, sculpture, danse, et tous les artistes, c'est rempli de sexe et de violence, meme la Bible, c'est vous dire.

Ce qui est profondement grave, c'est que ceux qui n'aiment pas, veulent purement et simplement tout interdire pour cette unique raison. Tu as raison, Philippe, cela fait peur pour l'avenir.

974. froggy - 12/04/24 16:48
951. pm- 12/04/24 10:16 - (en réponse à : Longshot)
Si tu changes d'avis j'en serai très heureux, mais tu n'as pas montré jusqu'à présent, le début de commencement du moindre doute. Tu t'es toujours rangé du coté des accusateurs, je ne t'ai pas lu une seule fois émettre l'hypothèse que ça va peut-être un peu trop loin.
De mon coté, je crois que je change d'avis tout le temps, beaucoup trop souvent en tout cas, je suis mon propre contradicteur permanent. C'est épuisant


C'est bien connu, il n'y a que les imbeciles qui ne changent pas d'avis. Opinion sur laquelle je n'ai jamais change d'avis. :-)

973. suzix@bdp - 12/04/24 16:42
Mais ce que veulent ces gens qui manifestent c'est faire justice eux-mêmes. Oubliant que si tout le monde pense ainsi, ils vont prendre des pains dans la gueule. Les gars pensent être dans leur bon droit mais ne pensent pas aux conséquences si la partie visée utilise les mêmes procédés. C'est d'ailleurs ce que sont en train de découvrir les députés de la FI. A force de foutre le bordel et de provoquer, ils sont pour certains sous protection policière ... alors qu'ils chient dessus depuis des années. Ou alors certaines de leurs interventions sont annulées pour raison de sécurité ... C'est rigolo quand le karma s'en mêle.
C'est pour cela que je rappelais à Longshot qu'en étant prof, il peut très bien se retrouver accusé sans preuve de je ne sais quel truc grave ou même pas d'ailleurs. Et j'aimerais alors savoir ce qu'il pense de la parole des victimes. Et quand je réponds à Odrade que, elle non plus, elle n'est pas passée à l'acte (de ce que l'on sache) comme elle l'a écrit, à valider ce genre de propos ou de comportements, il faut s'apprêter à ce que cela se retourne contre soi.

972. suzix@bdp - 12/04/24 16:33 - (en réponse à : Torp')
Le droit de manifester ou l'interdiction d'entraver sont deux notions parfois très proches.
Si Quentin ne juge ni du bord politique, ni de la raison de manifester son mécontentement et qu'il met comme limite le conflit physique alors je suis d'accord avec lui. Manifester devant la galerie, tant que cela n'est pas fait de façon illégale, en flirtant avec l'impossibilité d'exercer (la profession de galeriste), alors je suis d'accord.

Cependant je suis prêt à parier que sans l'intervention des flics, ça finira forcément en baston et dégradations de la galerie ou à l'intimidation des visiteurs.

971. Quentin - 12/04/24 16:32 - (en réponse à : Torpedo)
Je ne te comprends pas. Tu veux interdire le droit de manifester? Tu devrais l'article d'Heijingling sur Hong Kong.

970. torpedo31200 - 12/04/24 16:14 - (en réponse à : Quentin - post #969)
Mais comment veux-tu interdire un truc sans haine ni violence ?
Puisque l' interdiction suppose que certains citoyens se placeraient au-dessus d' autres. Soit le début d' un conflit ou d' une dictature.

969. Quentin - 12/04/24 15:53
Tant que les gens manifestent pacifiquement et n'incitent pas à la haine ou à la violence, ils ont le droit de faire entendre leur point de vue. Que je sois d'accord ou pas n'a pas à entrer en ligne de compte. Donc oui, l'ultra droite a le droit de manifester, comme l'ultra gauche ou nimporte qui. Pour moi, les "méchants" dans l'histoire, ce ne sont pas ceux qui manifestent, mais ce sont ceux qui n'assument pas et décommissionnent les événements qu'ils avaient préparés. Bastien Vivès, on peut être pour ou contre. Mais ceux qui disent "oui je suis de ton côté, mais tu comprends que je ne peux pas le dire ou le montrer ouvertement dans le contexte actuel", ces gens là sont les pires, à mon avis.

968. suzix@bdp - 12/04/24 14:36
964. Quentin - 12/04/24 13:32
La manifestation devant la galerie ne me gêne pas. C'est de la liberté d'expression.


Donc quand c'est l'ultra-droite qui manifeste dans un "quartier populaire" de Romans-sur-Isère et que les forces de l'ordre doivent intervenir (comme ici), cela ne te dérange pas non plus ?

967. suzix@bdp - 12/04/24 14:33
965. Yvon colonnier - 12/04/24 13:38
Le melon de la colère, le retour ! Arf...
Le mec se dessine fuyant une meute de féministes, au combien colorées mais enragées, voilà qui reflète un égocentrisme, assez stupéfiant, qui laisse entendre qu'il n'a rien compris et n'est guère capable d'auto critique. C'est : j'ai rien fait de mal, msieu l'agent et je dirais même que je représente le dernier bastion vivant (re-arf)) contre l'obscurantisme et des hérétiques qui menacent la BD!


Si tu veux interdire d'être à contre-courant, subversif, égocentrique voire arrogant, tu devras mettre 50% des artistes en prison. Il ne restera que les mauvais qui ne dérangent pas. C'est rigolo de la part de la gauche.

966. torpedo31200 - 12/04/24 14:05 - (en réponse à : Quentin - post #964)
La liberté d' expression qui interdit la liberté d' expression d' autrui, ça ne te dérange pas ?

965. Yvon colonnier - 12/04/24 13:38
Le melon de la colère, le retour ! Arf...
Le mec se dessine fuyant une meute de féministes, au combien colorées mais enragées, voilà qui reflète un égocentrisme, assez stupéfiant, qui laisse entendre qu'il n'a rien compris et n'est guère capable d'auto critique. C'est : j'ai rien fait de mal, msieu l'agent et je dirais même que je représente le dernier bastion vivant (re-arf)) contre l'obscurantisme et des hérétiques qui menacent la BD!

964. Quentin - 12/04/24 13:32
La manifestation devant la galerie ne me gêne pas. C'est de la liberté d'expression. Tout comme les dessins de Vivès ne me gênent pas non plus. Là aussi c'est de la liberté d'expression. Après, il faut voir comment le reste du monde de la BD se positionne là dessus. Huberty prend position pour Vivès et il assume. C'est courageux. Dans un registre similaire, si je me souviens bien, le galériste qui exposait Marsault avait annulé son exposition suite à une polémique initiée par Tanxxx. Et Angoulème avait annulé l'exposition de Vivès. Pas très courageux de leur part.

963. heijingling - 12/04/24 12:14
C'est le parti communiste chinois qui se frotte les mains...(Et quand je lis cet autre article https://www.theguardian.com/world/2024/mar/18/hong-kong-artists-flee-city-repression-works-destroyed-government , je me dis qu'avant, les artistes fuyant la Russie, la Chine ou les dictatures musulmanes pouvaient se réfugier en Europe ou aux EUA, mais dorénavant, ils y seront attendus de pied ferme par les wokes et leurs affidés.)

https://www.theguardian.com/world/2024/apr/12/hong-kong-national-security-law-2020-impacts

"‘The old days are no more’: Hong Kong goes quiet as security laws tighten their grip
NGOs and bookshops are closing, media organisations are leaving and democracy activists are on trial

Amy Hawkins and Helen Davidson in Taipei
Fri 12 Apr 2024

“Ideas are bulletproof”. Three words, stamped out in multicolour tiles above a doorway, represented one of the last vestiges of Hong Kong’s once vibrant literary spaces. On 31 March, Mount Zero, a beloved independent bookstore in Hong Kong, closed its doors for the final time. Hundreds of Hongkongers came to say goodbye.

The bookshop, which opened in 2018, took its slogan from the 2005 film V for Vendetta; the eponymous antihero’s Guy Fawkes mask occasionally appeared during Hong Kong’s pro-democracy protests.

Mount Zero’s closure, which was announced after what the owner said was repeated inspections from the authorities, came as Hongkongers are coming to terms with a new reality of life with not one but two national security laws, which critics say are being used to crush dissent.

“People are quickly adjusting to the idea that the old days of public expression are no more,” says Bao Pu, the founder of New Century Press, a publishing house.

The pro-democracy protests that rocked Hong Kong in 2019 and 2020 feel like an increasingly distant memory. Where 2 million people once flooded the streets to oppose the government’s plans to establish closer links with mainland China, an individual can now be jailed for wearing a “seditious” T-shirt.

The quietening is largely because of a national security law that Beijing imposed on Hong Kong in June 2020. Authorities say the law was necessary to restore stability; critics say the vaguely worded crimes of secession, subversion, terrorism and collusion with foreign forces effectively criminalise dissent.


Considering the millions of people who took to the streets in 2019 and 2020, relatively few people have actually been arrested under the law: 292 as of 31 January.

“That is intentional,” says Jeffrey Wasserstrom, a professor of Chinese history at the University of California, Irvine, and author of Vigil: Hong Kong on the Brink. More than 800 people have been arrested for rioting, while nearly 300 people have been targeted using a colonial-era sedition law. Protesters have been targeted with more than 100 different types of offences. “It is hard for people to realise how much things have changed when you see these divided-up numbers,” Wasserstrom says.

And now the authorities have another tool in their arsenal: Article 23, a homegrown national security law that covers newly defined acts of treason, espionage, theft of state secrets, sedition and foreign interference.

The government has been on the offensive in condemning what it calls “scaremongering” about the new legislation. A spokesperson said it “only targets an extremely small minority of people who endanger national security”.

The legislation has been decades in the making. It comes from a provision in Hong Kong’s 1997 Basic Law. But a previous attempt to implement it in 2003 prompted 500,000 people to protest, causing the bill to be shelved. In 2024, the streets were silent.


“The children of the [2003] protesters are now going to suffer through what their parents fought against,” says Mark Sabah, director of the Committee for Freedom in Hong Kong Foundation.

Both of those generations have been swept up in a mass trial of pro-democracy figures who are waiting – most of them in jail cells – for judges hand-picked by the chief executive to decide their guilt or innocence. The prosecution of the Hong Kong 47, as they’ve come to be known, includes well-known figures such as Joshua Wong and Benny Tai and has been extensively criticised by foreign governments, human rights groups and the defendants’ lawyers.

First arrested in 2020, they were accused of plotting to bring down the government by holding informal pre-election primaries. The formal charge is “conspiracy to subvert state power”. The arrests themselves were labelled politically motivated.

Anti-government protesters set up a four-metre statue Lady Liberty of Hong Kong atop Lion Rock, one of Hong Kong's iconic peaks, in 2019.

The 10-month trial ended in December. A verdict would normally be expected within six months, but given the complexity and size of the proceedings – 16 of the 47 pleaded not guilty, with the remainder awaiting sentencing – many expect it to be delayed. The accused have already spent more than 1,000 days behind bars and face sentences of up to life in prison.

And while observers wait for that verdict, there are also concerns about the ongoing trial of Jimmy Lai, a British citizen and former medial mogul who has been detained since December 2020. His trial for colluding with foreign forces is expected to end in May, having been plagued by accusations that it is politically motivated and that one of the witnesses was tortured. The 76-year-old faces spending the rest of his life in prison.

Outside the courts, the government is keen to give the impression that life continues as normal. There are dozens of major events planned for the first half of this year, a lineup the government says will attract locals and tourists to “participate and experience Hong Kong’s unique glamour”. More than 75,000 people attended this year’s Art Basel, according to its organisers, despite calls to boycott the art fair because of concerns about censorship.

And despite the widespread feeling among activists that Hong Kong is becoming like any other Chinese city, differences remain. The territory still has an open internet. It is still possible to buy materials that are banned in mainland China, although the number of vendors is dwindling. Bao’s New Century Press recently published a biography of a senior Chinese Communist party official who played an important role in the Cultural Revolution. A Chinese buyer despaired when the book was confiscated on three separate occasions as he tried to take it into the mainland.

“And so far nobody has kidnapped me,” Bao jokes. “Not yet.”

But the chipping away of civil society continues. On 10 April, a representative from the NGO Reporters Without Borders was detained for several hours at Hong Kong International airport and then deported, as she attempted to travel to the city to monitor Lai’s trial. In March, Radio Free Asia, a US-funded media outlet, closed its Hong Kong bureau, citing fears for staff safety because of Article 23. A journalist at the South China Morning Post went to Beijing in October for a defence conference and disappeared. At least 90 NGOs and 22 media groups have closed since the 2020 national security law, according to the Centre for Asian Law at Georgetown University.

“If we really want Hong Kong to go back to a prosperous, safe and free city, I think we need to have a rapprochement, a dialogue with some people,” says Emily Lau, a veteran pro-democracy politician and former legislator. “Most people here accept that we are part of China. They’re not going to use violence to overthrow the government, but they would like the freedom to express their views … like they have been doing for decades.”

On 11 April, Mount Zero posted photographs of its final day on Instagram. “People came one after another, a few young people asking each other, what exactly are we going to do?” the caption reads. “No one knew the specific answer.”

Additional research by Chi Hui Lin"

962. longshot - 12/04/24 12:07 - (en réponse à : suzix)
font comme si cela n'avait jamais existé

Si j'ai bien compris, ça n'a en effet jamais existé : les « précédentes plaintes » n'étaient que des mains courantes, des signalements, c'est beaucoup moins formel et beaucoup moins susceptible d'entraîner des suites.

961. longshot - 12/04/24 12:03 - (en réponse à : pm)
post 924-925 ?

Tu lis toujours en diagonale. Tu avais été aussi surpris de réaliser que je n'avais pas signé la première pétition…

960. heijingling - 12/04/24 11:59
pm fait aussi dans l'outrance et l'à-peu-près, maintenant :)

"Je suis désolé mais cette dernière phrase est " nazie", c'est exactement l'argumentation nazie concernant " l'art dégénéré"."

Ce n'est pas nazi, d'ailleurs, tu le mets entre parenthèses, tu aurais pu ne pas le mettre du tout. Les nazis considéraient bien Picasso etc. comme de l'art, sauf qu'il était dégénéré selon eux. C'était un peu leur obsession, les races, l'art, la terre, tout devait rester pur, non contaminé.
Les manifestants sont plutôt staliniens, l'art et les artistes doivent être cadrés et servir la cause du peuple.

Un peu de recul historique et d'élargissement à l'art en général

https://www.persee.fr/doc/chime_0986-6035_2001_num_42_1_2342

https://www.theguardian.com/theguardian/2009/oct/03/brooke-shields-nude-child-photograph

https://www.metmuseum.org/art/collection/search/269360

959. suzix@bdp - 12/04/24 11:56
pardon ... "si" la justice française le décide un jour.

958. suzix@bdp - 12/04/24 11:55 - (en réponse à : heijingling #956)
QQ part les censeurs ont gagné.
1 : ils ont fait annuler l'expo Vivès.
2: il se servent de ce fait d'arme comme jurisprudence pour faire annuler cette nouvelle expo.
3: ensuite, bien que Vivès ait eu gain de cause lors de précédentes plaintes, ils ignorent cela, font comme si cela n'avait jamais existé et décident en tant que tribunal du peuple autoproclamé que ce sont des dessins pédophiles ou pédopornographiquesa (d'ailleurs pourquoi 2 mots différents ? que celui qui sait la distinction m'explique)
4 : tout leur merde mentale est reprise par la presse et même le galeriste qui l'expose.

... NON !les dessins de Vivès dans les 3 BD qui posent problèmes à certains ne sont pas "pédopornographiques".. Ils le seront quand la justice française l'aura décidé. Et pas des policiers bas de front avec aucune formation littéraire ni artistique.

957. suzix@bdp - 12/04/24 11:45
Je plussoie. Ces gens sous couvert de bien faire ont des comportements et réactions totalitaires. Si les gens et groupes qui veulent le bien commun avaient toujours raison, on n'en serait pas là.

956. heijingling - 12/04/24 11:42
Si on veut vraiment pinailler, on peut dire que c'est écrit de façon ambi güe, et relever ceci, "l’auteur a fait l’objet de plaintes, en France, pour diffusion de bandes dessinées contenant des images pédopornographiques et des scènes de banalisation de l’inceste.[...]Alain Huberty, lui, dit qu'aucun dessin [exposé] ne fait polémique", qui signifie que Vivès a effectivement fait des images pédophiles, et c'est pour cela qu'il fait l'objet d'une plainte, mais que les dessins de cette expo, par contre, ne posent pas de problèmes.

955. pm - 12/04/24 11:39
Les slogans font peur, " ne pas sexualiser les enfants dans une bande dessinée" et par extension dans toute forme d'expression artistique j'imagine ( sinon pourquoi seulement la BD ), on va devoir retirer un bon paquet de chefs-d'oeuvre comme Lolita, " ce n'est pas drôle" ( personnellement je ne trouve pas ça drôle mais mon jugement n'est pas universel, loin de là), et le couperet final "ce n'est pas de l'art".

Je suis désolé mais cette dernière phrase est " nazie", c'est exactement l'argumentation nazie concernant " l'art dégénéré".
Donc, outre la bêtise crasse, oui, ça fait peur.

954. suzix@bdp - 12/04/24 11:07 - (en réponse à : quentin 950)
Le début du texte de ton lien dit ceci :

Huberty & Breyne est la première galerie d’art à exposer Bastien Vivès depuis que l’auteur a fait l’objet de plaintes, en France, pour diffusion de bandes dessinées contenant des images pédopornographiques et des scènes de banalisation de l’inceste.(Est-ce qu'un journaliste n'est pas sensé après cela indiqué que Vivès est protégé par la présomption d'innocence? On le fait avec les meurtriers avérés mais pas encore condamnés mais pas avec les artistes ?) Plus d’une centaine de manifestant(e)s sont venu(e)s exprimer tout haut leur colère, jeudi soir, à l’ouverture de l’exposition. « Pas de vitrine sur Vivès », « Casse-toi, la honte doit changer de camp », « Justice nulle part, police partout », « On n’en peut plus d’une société qui tolère ça »… Pour tous ceux et celles qui étaient rassemblé(e)s aux portes de la galerie, place du Châtelain, à Ixelles, « sexualiser les enfants dans une bande dessinée » n’avait « rien de drôle ni de subversif » et ce n’était tout simplement « pas de l’art ».

953. suzix@bdp - 12/04/24 11:01 - (en réponse à : pm)
Longshot a dû trouver dans ta description un ou deux éléments sur lesquels il n'est pas complètement d'accord. C'est ce qu'il appelle "un autre Longshot". Donc non, il n'a pas changé d'avis et encore moins de positionnement woke. Il est complètement dedans.
Odrade c'est différent j'imagine (mais elle peut ou pas confirmer) que c'est concernant la pédophilie (supposée des dessins) et peut-être aussi sur les insultes et menaces faites (il y a des années) par Vivès envers je ne sais plus quelle obscure autrice. Je ne vois pas cela comme une idéologie puntive mais comme une réaction de circonstance.

On a le même name&shame permanent avec bcp de monde, des hommes à 99%. Au début c'était des viols puis des abus de faiblesse (ou de position dominante). C'est passé aux mains aux femmes et remarques sexistes. Au début c'était corroboré par des dizaines de personne. Puis par qq'unes. On en vient à des "affaires" où certaines personnalités sont condamnée en place publique pour des appels téléphoniques ou des propositions sexuelles répétées. Donc l'étape suivante est bien de condamner pour des regards, des dessins, des ... pensées. Les wokes et bcp de monde trouve cela tout-à-fait noprmal sans se rendre compte qu'on est passé d'un combat nécessaire à une chasse aux sorcières.

952. pm - 12/04/24 10:48
Fait amusant, Huberty-Breyne est également le galériste d'Odrade... est-ce que ce galériste va être cancellé et tous ses artistes avec, ces suppôts de Satan, pédophiles et violeurs potentiels !

951. pm - 12/04/24 10:16 - (en réponse à : Longshot)
Si tu changes d'avis j'en serai très heureux, mais tu n'as pas montré jusqu'à présent, le début de commencement du moindre doute. Tu t'es toujours rangé du coté des accusateurs, je ne t'ai pas lu une seule fois émettre l'hypothèse que ça va peut-être un peu trop loin.
De mon coté, je crois que je change d'avis tout le temps, beaucoup trop souvent en tout cas, je suis mon propre contradicteur permanent. C'est épuisant.

950. Quentin - 12/04/24 07:58
Une centaine de personnes ont manifesté devant la galerie Huberty & Breyne hier à Bruxelles. La galerie était protégée par un cordon de police. La propre fille du galeriste, Elisa Huberty, est du côté des manifestants et dénonce des dessins qui "participent à la culture du viol qui fait loi dans notre société".

Alain Huberty, lui, dit qu'aucun dessin ne fait polémique, et qu'il s'en est assuré en envoyant toutes les images chez Child Focus qui n'y a rien vu de répréhensible (child focus, contacté par Le Soir, a accusé réception mais dit que ce n'est pas leur rôle de se prononcer sur le contenu artistique d'une exposition). Le galériste défend Vivès en disant que ce que les manifestants veulent, c'est la mort artistique de l'auteur. Je suis bien d'accord avec lui, et je trouve courageux de sa part d'organiser cette exposition.

949. longshot - 11/04/24 23:33 - (en réponse à : pm 936)
Il y a un autre longshot sur ce forum, ou c'est le personnage de BD qui s'est mis à parler de Vivès ? Parce que je suis loin de reconnaître mes opinions dans celles que tu lui prêtes.

Enfin, comme tu dis, on ne te fera pas changer d'avis.

J'ai déjà posté ce dessin ?

948. froggy - 11/04/24 20:20
946. pm- 11/04/24 18:05 - (en réponse à : Suzix)
. Ne fais pas à autrui ce que tu ne veux pas que l'on te fasse
C'est ce qui est écrit à l'intérieur de toutes les synagogues du monde.
Bon, ensuite je ne dirai pas que c'est très respecté.


C'est un euphemisme, Philippe.

947. Yvon colonnier - 11/04/24 19:45
dans l'interview le Vivès remercie ses éditeurs de leur soutien dans la tempête. C'est vrai que Casterman a été fort et courageux en balançant aux oubliettes la collection érotique qu'il devait diriger...

946. pm - 11/04/24 18:05 - (en réponse à : Suzix)
. Ne fais pas à autrui ce que tu ne veux pas que l'on te fasse
C'est ce qui est écrit à l'intérieur de toutes les synagogues du monde.
Bon, ensuite je ne dirai pas sue c'est très respecté.

945. suzix@bdp - 11/04/24 17:57
et pour compléter le tableau, les personnes qui font pression sur les expo de Vivès ou envoient des menaces plus ou moins claires participent au mouvement gloabl visant à faire taire ceux qui n'ont pas la même opinion que soit. Alors quand ces pressions viennent de la gauche (extrême ou woke ou autre) on trouve ça légitime. Or il se trouve que l'extrême droite ne se prive pas de faire la même chose ... https://fr.news.yahoo.com/conf%C3%A9rence-jean-m%C3%A9lenchon-annul%C3%A9e-%C3%A0-072138005.html ... c'est l'escalade. C'est ça que ces gens ne veulent pas comprendre en se permettant de condamner ad vitam aeternam à la place de la justice. ... ne pas venir pleurer quand il y a des retours de bâton. Ne fais pas à autrui ce que tu ne veux pas que l'on te fasse. C'est pas un passage de la bible ? (;o)

944. pm - 11/04/24 17:33
En revanche je ne suis pas très sûr de soutenir cette politique, ou plus très sûr, car j'ai des doutes sur son efficacité. Mais j'attends toujours une solution alternative qui permette d'éliminer le hamas puis de rentrer dans un processus de paix.

943. pm - 11/04/24 17:28
C'est 30000 morts, voire 35000, dont près de la moitié de terroristes ( ce sont des organisations plutôt anti israéliennes qui le disent) et il n'y a aucune volonté d'affamer la population, qui d'ailleurs n'est pas affamé ( mal nourrie sans doute mais aucune famine), à nouveau c'est confirmé par des media plutôt peu favorables à Israël qui n'en a d'ailleurs aucun intérêt. En revanche l'intérêt du hamas est de faire gober ces fadaises aux "bonnes âmes".

942. pm - 11/04/24 17:20
Si je comprends bien, Odrade est contre l'art, qui par essence est disruptif et pour la mode, qui par essence est suiviste, c'en est même sa définition. Et ceux qui ne sont pas dans l'air du temps n'ont que ce qu'ils méritent, et c'est même logique!

Ben avec ça on serait toujours à l'âge des cavernes !

Et après, c'est moi qui part en vrille...!

941. Quentin - 11/04/24 17:13 - (en réponse à : pm)
tuer des terroristes qui se terrent au milieu des civils ou contrôler les camions d'aide humanitaire pour vérifier s'il y a des armes c'est être génocidaire

Aucun problème avec ce que tu dis. Mais tuer 30000 civils pour tuer 3000 terroristes, ou ralentir le contrôle des camions humanitaires pour affamer une population, c'est génocidaire oui, et ceux qui comme toi soutiennent cette politique sont des pourritures.



 


Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio