Tchiii-tchaaa: du pop corn caramel dans le Gesamtkunstwerk (5e partie)

Les 1501 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31


1451. Mr Degryse - 24/07/22 22:25
Je pense aussi.

Un film admirable. Plastiquement. En direction d'acteurs. Un film aussi multi copié mathématiquement.

Un final magnifique.

Dans mon top 10

1450. Odrade - 24/07/22 19:15
"Une seule question, ou est-le scenario? Il n'y en a pas. Par contre, la direction artistique, decors et costume, est exceptionnelle. En conclusion, un film assez surfait en definitive.

WHAAAT ???

O.

PS Je suis sans voix. La seule chose que je peux articuler, c'est : tu as dû passer à côté de quelques trucs...

1449. froggy - 24/07/22 17:04
Je viens enfin de revoir Blade runner, je ne l'avais pas vu depuis sa sortie en 1982. La version que je viens de voir est differente, c'est la "Director's Cut", la fin n'est plus du tout la meme, celle-ci est plus sombre. a part ca, j'avais completement oublie le film.

Une seule question, ou est-le scenario? Il n'y en a pas. Par contre, la direction artistique, decors et costume, est exceptionnelle. En conclusion, un film assez surfait en definitive.

1448. froggy - 23/07/22 16:08
Je n'aime pas Bonnie & Clyde mais je n'ai jamais ecrit que c'etait un mauvais film. Ici, il a ses fans.

Et pour conclure sur ce que j'ai vu de Penn, dont j'ai de la peine a apprecier ses films, j'avais oublie Mickey One. Je l'avais oublie car c'est parfaitement oubliable, le film est chiant et pas tres clair.

1447. Mr Degryse - 22/07/22 18:52
Pas un grand fan de Bonnie mais de la a trouver que c'est un mauvais film.....

1446. froggy - 22/07/22 18:08 - (en réponse à : Torpedo)
Je ne parle que des films de lui que j'ai vus bien sur.

Sinon, chacun campe sur ses positions, ce qui est normal car c'est l'ete, le temps du camping.

->

1445. Bert74 - 22/07/22 17:36 - (en réponse à : froggy)
Pour la Poursuite Impitoyable, il faut ajouter la qualité de la photographie et de la direction d'acteur. Donc un grand film finalement.
En plus tu oublies systématiquement les éblouissants seconds rôles, ici celui de l'irremplaçable Robert "Napalm" Duvall. Vraiment, dis...


Bonnie & Clyde, je l'avais revu il y a quelques années et je l'avait trouvé mal vieilli : le côté pop sixties ressort trop pour un film censé se passer dans les années 30 (alors que ça marche impeccablement dans le décalage que cela entraine, pour Litlle bi g Man).

1444. torpedo31200 - 22/07/22 17:05 - (en réponse à : froggy - post #1442)
Tu as omis The miracle worker/Miracle in Alabama de ton jeu de destruction.
Pour Bonnie & Clyde, pour l' avoir revu il y a peu, j' adore la scène d' expo et le lien entre les deux couples en cavale.

1443. torpedo31200 - 22/07/22 16:58 - (en réponse à : Arthur Penn)
Il y a aussi Georgia/Four friends, mais il est souvent plus apprécié aux Etats Unis qu' en Europe.

1442. froggy - 22/07/22 16:54
Tant mieux pour vous que vous appreciez Arthur Penn tant que cela.

La poursuite impitoyable ne tient que par son eclatante distribution, Marlon Brando, Jane Fonda, Robert Redford, Angie Dickinson en tete, je n'aie pas Bonnie and Clyde a part la scene finale inoubliable mais qui tient plus au montage absolument extraordinaire de Dede Allen, une scene d'une violence exceptionnelle, qui vaut celle d'A la recherche de Mr Goodbar de Richard Brooks avec Diane Keaton. Il faut avoir fume quelques joints pour apprecier Alice's restaurant et Arlo Guthrie est un aussi bon acteur que Melanie Griffith, c'est vous dire. J'ai deja ecrit au sujet de La fugue et j'ai ete tres, tres decu par Missouri Breaks dont j'attendais tellement du fait de sa distribution, Marlon Brando et Jack Nicholson. Brando y cabotine tellement qu'on a du mal a croire qu'il a deux Oscars du meilleur acteur en poche, ce qui fait que Nicholson ne peut pas bien jouer non plus. Et pour finir, Target est chiant.

Il ne reste donc que Little bi g Man ou CQFD.

1441. pm - 22/07/22 09:57 - (en réponse à : Froggy)
Pareil que Degryse, Arthur Penn c’est du haut de gamme, d’ailleurs il n’a pas une filmographie pléthorique.

1440. Mr Degryse - 21/07/22 17:03 - (en réponse à : Arthur Penn)
La poursuite impitoyable, le gaucher, miracle en alabama, bonnie and clyde, little bi g man, la fugue et même missouri breaks.

Je trouve déjà qu'on est dans le haut du panier

1439. froggy - 21/07/22 16:59
Je trouve La fugue tres surestime, je ne comprends pas tres bien ce qu'on lui trouve. De toutes facons, je considere son realisateur, Arthur Penn, tres surestime. De sa filmographie, je ne retiens qu'un seul film qui est excellent, Little bi g Man, le reste est dispensable si ce n'est oubliable.

Quant a Body double, je ne l'ai vu qu'une seule fois et dans mon souvenir c'est plus une enieme variation de de Palma sur Hitchcock ou cette fois, il ajoute Fenetre sur cour a Sueurs froides pour ses sources d'inspiration, j'ai trouve cela tres vain de sa part et pas tres interessant en definitive. Du film, je ne retiens que ca parce que j'aime bien, il aprait que c'est d'ailleurs dirige par de Palma.


1438. Bert74 - 21/07/22 14:11
J'aime beaucoup son rôle et sa prestation dans Body Double.

1437. Bert74 - 21/07/22 14:07
Bah moi j'avais commencé à fantasmer sur Mélanie Griffith dès Cherry 2000 que j'avais vu à sa sortie au ciné, en pleine puberté. Et ça s'est donc prolongé avec l'excellent Working Girl qu'elle inonde de sensualité, bien aidé il est vrai par une distribution impeccable. D'ailleurs tu as oublié de complété avec Baldwin et Spacey (un petit rôle de harceleur sexuel qui prend une étonnante résonnance depuis, par le sujet comme par l'interprète).

Mais je suis d'accord sur sa piètre performance du Bucher des Vanités.

1436. suzix@bdp - 21/07/22 12:11
1434. marcel - 21/07/22 11:35 - (en réponse à : suzy)
Parce qu'il est a Coacho, et que c'est plus Mouahahahahah !


Ah voilà! Ce n'est pas "mon" rire de foutage de gueule! C'est celui de Coacho! Qu'on se le dise. Je l'ai juste emprunté. Et comme tous les bons faussaires, on prend la copie pour un original. (;o)

1435. Mr Degryse - 21/07/22 12:04
Très bon la Fugue

Et elle est très très belle à cette époque.

1434. marcel - 21/07/22 11:35 - (en réponse à : suzy)
Parce qu'il est a Coacho, et que c'est plus Mouahahahahah !

1433. n'casciata - 21/07/22 11:02
Je garde deux très bons souvenirs de films avec Mélanie Griffith. Le 1er est "La fugue" où elle a un rôle secondaire mais elle y est très bien. Le 2e est "Une étrangère parmi nous". Ce n'est pas l'actrice du siècle mais elle vaut mieux que ce que tu en dis, je trouve.

1432. suzix@bdp - 21/07/22 10:59
1431. froggy - 21/07/22 01:30 - (en réponse à : Bertrand)
Comment il fait deja suzix avec son rugissement? LOL



Ton LOL, je crois qu'il est pire que le MouuuuuaaaaaaAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHH !! ... qui je le précise n'est pas de moi mais de Marcel bien qu'il refuse cette paternité! (;o)


1431. froggy - 21/07/22 01:30 - (en réponse à : Bertrand)
Ou un petit peu de polemique ne fait pas de mal.

On se retrouve sur Marilyn Monroe mais pas du tout sur Melanie Griffith.

Working girl est de loin son meilleur film, ce qui n'est pas etonnant car le scenario est tres bien ecrit et avec de tels partenaires, Harrison Ford, Sigourney Weaver et Joan Cusack, elle ne pouvait qu'etre moins execrable que d'habitude Quand de surcroit, elle est dirigee par la pointure que fut Mike Nichols dont la qualite des films est certe inegale (c'est un euphemisme) mais qui a toujours tres bien su diriger ses acteurs. Il a ete rapporte que Melanie Griffith etait quasiment ingerable sur le plateau tellement elle etait cocainee, une veritable chieuse. Mike Nichols en a beaucoup bave a cause d'elle et il s'en est inspire pour le personnage de Suzanne Vale jouee par Meryl Streep pour son film suivant, Bons baisers d'Hollywood.

Je viens de revoir Le bucher des vanites de Brian de Palma, le film est meilleur que dans mon souvenir, mais elle, elle est y tres mauvaise et joue completement faux. C'est tellement une erreur de distribution qu'on est en droit de se demander qu'est ce que le personnage joue par Tom Hanks peut bien trouver a cette petasse.

Et puis je vais te lancer l'argument qui tue et imparable, quand on aime Melanie Griffith, on ne peut pas vraiment aimer le cinema.

Comment il fait deja suzix avec son rugissement? LOL

1430. suzix@bdp - 19/07/22 22:54
Les zombies, l'apo, le post-apo j'arrive facile à me projeter. Encore plus avec les temps qui courent (covid, menace nucléaire, canicule ...). Pareil pour les westerns par exemple. c'est le même processus pour moi. Longtemps j'ai pu faire pareil avec les films "pour gosses" de ce genre, même si "Moonrise kingdom" est clairement aussi fait pour les adultes. Ce qui étonnant c'est que les films de cet ordre que j'ai vus quand mes gosses étaient enfants, le transfert a fonctionné en son temps et cela semble définitif. Je pense par exemple aux 3 films "La guerre des boutons", enfin surtout celui en N&B.

1429. suzix@bdp - 19/07/22 22:50 - (en réponse à : heijingling)
Excellent! (;o)

1428. heijingling - 19/07/22 22:10
-suzix: "Je pense que si j'avais vu Moonrise Kingdom à sa sortie en 2012, avec des gosses de 10 ans plus jeunes, j'aurais été plus concerné. Voilà c'est le bon mot "concerné" par le thème et le traitement et donc je l'aurais sans doute plus apprécié."

Et comment ça se fait-y que tu sois concerné par les films de zombies, tu en as parmi tes proches?

1427. torpedo31200 - 19/07/22 19:51 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 1424)
A un niveau national, si le marché d' une activité atteint ou dépasse les 100 millions d' euros, on peut considérer que c' est une industrie, non ?
Et quand je lis ou entends, directeurs de ventes, placements, taux de pénétration, j' ai tendance à penser que c' est une industrie. Ou alors des enfants qui jouent aux grandes personnes...

Peut-être que le curseur est plus bas. Mais j' imagine une activité concurrentielle et des usines.

1426. pm - 19/07/22 18:13 - (en réponse à : Suzix)
Il n’y a pas débat, le cinéma est un art et une industrie. C’est pour ça que je différencie les films et ce qui est du cinéma.
Les plus grands savent allier les deux. C’est la même chose pour tous les arts avec une narration ( littérature classique ou dessinée, théâtre, etc.).
Mais si un réalisateur cherche une cible et juste un produit à fabriquer, il a toutes les chances de se planter dans les grandes largeurs.

1425. egoes - 19/07/22 18:00 - (en réponse à : suzix et torp)
Ben, ça dépend pour qui, justement... on espère "pas" pour les réalisateurs (quoique... ils doivent tous manger... et certains ont sans doute plus d'appétit que d'autres), et on sait que oui pour les studios (qui se substituent de plus en plus aux réalisateurs, pour, précisément, calibrer les films en fonction de leur(s) public(s) cible(s)...).
Sad but true, comme dirait l'autre...

1424. suzix@bdp - 19/07/22 17:40
Sinon grande question, le cinéma est-il encore un art ou bien est-ce une énorme de machinerie industrielle à produire du film? Je crois qu'on en avait débattu. Je n'ai pas d'avis (pour une fois!). (;o)

1423. suzix@bdp - 19/07/22 17:38 - (en réponse à : pm)
Je crois que j'ai très bien compris Moonrise Kingdom, ce qu'a fait Anderson et ce qu'il voulait amener comme émotion et réflexion. J'ai trouvé cela un peu trop lisible justement. J'ai aussi vu le monde féérique créé. C'est un bon (très bon) film. Je suis capable de voir cela mais je n'ai pas été touché, ce qui est qd même son but.
Maintenant s'il y a un 3e niveau de lecture et qu'il faut une thèse en cinéphilie pour la voir, c'est qd même dommage pour un film grand public non? (;o)

1422. pm - 19/07/22 17:28 - (en réponse à : Suzix)
Parler de cible pour un art c’est quand même très vulgaire, ça n’a aucun sens pour le réalisateur.
Je pense que tu es passé à coté de Moonrise kingdom, et pas parce que tu n’es pas la cible.

1421. suzix@bdp - 19/07/22 17:14
Je pense que si j'avais vu Moonrise Kingdom à sa sortie en 2012, avec des gosses de 10 ans plus jeunes, j'aurais été plus concerné. Voilà c'est le bon mot "concerné" par le thème et le traitement et donc je l'aurais sans doute plus apprécié. Le contexte joue bcp pour apprécier un film. Vous me le dites assez souvent concernant l'intérêt des salles obscures.

1420. torpedo31200 - 19/07/22 16:51 - (en réponse à : egoes - post # 1418)
J' espère que les artistes ne se préoccupent pas de "vendre" leurs oeuvres. Car ce n' est pas leur boulot.

Mais je suis probablement influencé par une entretien récent de Woody Allen qui proclamait ne viser aucun large public. (Et heureusement sur son dernier long qui pastiche par moments Welles, Godard, Truffaut, Bunuel, et Bergman entre autres, mais qui est très en-dessous de son excellent niveau de la décennie passée.)

1419. torpedo31200 - 19/07/22 16:43 - (en réponse à : suzix@bdp - post #1417)
Atroce était peut-être un peu excessif. Mais en développant l' argu en valeur absolue, ça signifierait que tu ne disposes pas de libre arbitre. Puisque si un film te plaît, tu es dans la cible, si il ne te plaît pas, tu n' es pas dans la cible.
Alors que je suis convaincu que tu ne rentres dans aucune case marketing. Ce qui sous-entendrais que je crois plus à ton humanité que toi-même...

Après Moonrise Kingdom est un peu le film-somme de Wes Anderson, plus appréciable quand on a vu ses précédents.

1418. egoes - 19/07/22 16:34 - (en réponse à : suzix et torp)
De fait.
Par ailleurs, si un film a une vocation universelle, ce n'est pas parce qu'il n'a pas de cible, c'est juste qu'il a une cible bien grande / étendue (et donc bien alléchante pour pas mal de gens en termes financiers).
Après, je veux bien entendre que ce n'est pas -toujours- le réalisateur qui "cible", mais ça c'est un autre débat.

1417. suzix@bdp - 19/07/22 15:31
Vous êtes pas un petit peu pointilleux les gars!?

Torp', vu les dizaines de millions pour créer des films, bien évidemment qu'il y a un public cible, même s'il est large ou très large. Rares sont les films universels. De 7 à 77 ans auraient dits certains.


1416. torpedo31200 - 19/07/22 14:59 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 1415)
Elle est atroce cette phrase, hors marketing. J' espère que Wes Anderson, et tous les autres réalisateurs - trices ne réfléchissent pas en cible...

1415. suzix@bdp - 19/07/22 14:19 - (en réponse à : pm)
Moonrise Kingdom : je ne suis juste plus la cible. Ni moi ni mes gosses donc je n'ai pas été vraiment touché mais je lui reconnais de grandes qualités.

1414. pm - 19/07/22 14:00 - (en réponse à : Suzix)
Moonrise kingdom n’est pas un film gentillet c’est un film superbe d’un très grand réalisateur.

1413. Bert74 - 19/07/22 13:44 - (en réponse à : froggy)
Working Girl malgre la presence de Melanie Griffith,

Si c'est pour raconter des conneries, tu peux t'abstenir de tes hommages...

Perso j'aime beaucoup Working Girl et l'ensemble de son casting.

1412. suzix@bdp - 19/07/22 11:35
Vu hier soir Confidences trop intimes de Patrice Leconte (2004) avec Luchini et Sandrine Bonnaire.

Luchini, Leconte, je me suis dit "y'a tout bon" ! ... eh ben non. c'est un film sans intérêt. Plouf!

1411. suzix@bdp - 18/07/22 11:56
Vu récemment:

Old de Night Shyamalan (2021) tiré de la BD "Chateau de sable" de Frederik Peeters (mais tout le monde sait cela ici! (;o)
J'ai vraiment apprécié. C'est un très bon film. Je n'ai pas un gros souvenir du bouquin. Je crois que je m'étais un peu ennuyé mais la film est excellent.

Songbird (2020). Apo "virus-covid". Dingue comment les américains sont rapides pour faire des films d'actualité. C'est correct. Sorti en 2020, ils n'ont pas vraiment eu le temps de développer le fond mais la forme est pas mal. Sur le fond, il y a des choses qui ne vont pas. Le virus du covid-23 (de mémoire) est tellement mortel que tout le monde est confiné chez lui. Et la police ne rigole pas avec les infectés. Donc la société et l'économie sont confinées, seuls les immunisés sont autorisés à sortir pour livrer ... mais la question est "livrer quoi"? Ils mangent, boivent, consomment comme si de rien n'était. Mais les champs, les récoltes, les usines de transformation ne tournent pas sans personnel ... alors ils mangent comment!? ... bref pas très travaillé.

Chaos walking (2021) tiré des romans de Patrick Ness. Un très bon film et des bonus très intéressants qui montrent comment le réalisateurs et la production ont hésité entre des versions très différentes. Au final, ils ont simplifié le film et le résultat est très bon. Je me demande juste ce que cela aurait vraiment pu donner s'ils avaient eu les moyens de bosser en profondeur la version plus complexe avec la guerre entre hommes et femmes (qui apparemment apparait au 2e tome). Il serait sympa qu'il y ait une suite mais la décision de faire se poser le vaisseau principal doit fortement hypothéquer cette solution. Avez-vous des infos ?

Moorise kingdom de Wes Anderson (2012). C'est gentillet et parfait pour des enfants ou jeunes ado. J'ai été personnellement moyennement séduit par la magie de l'enfance mais c'est joli et tendre. J'ai trouvé ça plus sympa que "The Grand Budapest Hotel" que javais moyennement apprécié.

Vu aussi "Benjamin Button", "La chasse" (2012 de Vinterberg), "Ni pour ni contre bien au contraire" Klapisch 2003) et plein d'autres films comme "La fondateur" (2016 avec Michael Keaton).

1410. suzix@bdp - 18/07/22 11:37 - (en réponse à : Froggy)
Je ne suis pas très sensible aux scènes d'ouverture. Je n'y fais pas tellement attention. Je pense que je suis en attente de la suite. Je me souviens de scènes, de répliques, de l'impression que le film m'a laissé quand elle est très bonne ou mauvaise (entre les 2 pas toujours) mais ce qui me marque le plus ce sont les "surprises" comme les twists ou les effets de surprises scénaristiques. Les 2 twists pas trop anciens et connus qui me viennent à l'esprit c'est dans "Le secret de Marrowbone" (2017) et "Ghostland" (2018). Et hier soir c'est dans "Chaos walking" (2021) où une scène m'a surpris. Et rien que pour cela, pour moi, le film en devient meilleur.

1409. froggy - 17/07/22 18:26
Je vous ai mis hier la scene d'ouverture de Beau-pere de Bertrand Blier que j'ai qualifiee d'une des plus belles du cinema grace au texte et a l'interpretation de Patrick Dewaere. Blow up d'Arte a consacre une de ses emissions a ces scenes d'ouverture, j'ai cree le lien car je ne peux pas mettre la video ici, elle serait invisible, elle contient des nudites.

Les meilleures scenes d'ouverture au cinema

Je me demande quelles sont vos scenes d'ouverture preferees?

1408. froggy - 16/07/22 18:24
Et puis cette scene, le compositeur Monty Norman qui a ecrit une des musiques de films les plus celebres au monde nous a quitte aussi. Vous voyez immediatement de quoi je parle, bien sur.


1407. froggy - 16/07/22 18:19
Cela fait 40 ans aujourd'hui qu'il est parti et il manque encore. Je ne sais plus si j'avais deja mis ici la scene d'ouverture de Beau-pere, un de ses derniers films, sorti a l'automne 1981, un de ses plus beaux roles, et un des meilleurs films de Bertrand Blier.

J'adore cette scene d'ouverture qui est a mon avis une des plus belles du cinema qui donne immediatement le ton du film. Le texte de Blier est superbe et magnifiquement dit par l'acteur, je ne me lasse jamais de l'ecouter.

Enjoy:


1406. LienRag - 14/07/22 19:39

1405. froggy - 14/07/22 01:28
Et puis aujourd'hui, on souhaitera un bon anniversaire a un de mes acteurs preferes, Harrsion Ford qui fete ses 80 ans.

Je me fiche pas mal qu'il soit Han Solo dans la saga de La guerre des etoiles, pour moi, Harrison Ford est avant tout Henry Jones, alias Indiana Jones, dont le premier film, Les aventuriers de l'arche perdue est un de mes preferes et un des meilleurs films de tous les temps tout simplement tellement c'est genial. A la suite de celui-la, j'ai quasiment tout vu de lui. Ce n'est peut-etre pas le meilleur acteur du monde, mais il a une presence a l'ecran absolument incroyable, une espece de nonchalance
que je ne vois chez aucun autre acteur. A un moment, il etait certainement l'acteur le plus vu au monde au cinema entre les Guerres des Etoiles et les Indiana Jones, tous des mega succes planetaires, et tous les autres bein qu'il ait aussi son lot de daubes.

Outre le premier Indiana, je recommande Apocalypse now mais il n'est qu'au tout debut du film, et puis apres, le deuxieme Guerre des Etoiles, le meilleuyr de toute la serie assurement, L'empire contre-attaque, Witness, Mosquito Coast, Frantic, Working Girl malgre la presence de Melanie Griffith, et finalement Le fugitif. Ca c'est du bon, je n'ai pas aime Conversation secrete de Coppola et je n'ai pas revu Blade runner depuis sa sortie en 1982, le reste est plus dispensable, si ce n'est evitable.

Pour vous donner l'envie de revoir ce merveilleux film:


1404. froggy - 14/07/22 00:40
Un soir de novembre 1985, je regardais l'emission de Pierre Tchernia et Jacques Rouland sur Antenne 2, Mardi Cinema. Generalement, le film qu'ils presentaient etait plutot bon et la deucieme partie de l'emission etait une un moment divertissant sans aucune pretention surtout quand Michel Serrault etait un des invites, il etait un grand ami de Tchernia qui l'a fait tourner dans tous les filsm que celui-ci a realise.

Ce soir la donc, il y avait Lambert Wilson qui venait faitre la promotion de son dernier film. Prealablement, la camera montrait l'audience, l'emission etait publique, et j'avais remarque une jeune femme absolument magnifique au premier rang, la camera revenait regulierement sur elle, comme par hasard. Je m'etais dit que le realisateur devait demander regulierement au cameraman de faire des plans sur elle. la jeune fille etait une veritable beaute, une splendeur. Apres le film, Lambert Wilson commenc e donc a parler de son dernier film. Puis Tchernia annonce que l'heroine du film est presente, et on voit la superbe jeuen fille se lever de son fauteuil et d'aller les rejoindre, c'etait Charlotte Valandrey. Ils etaient la pour parler de Rouge baiser, le film de Vera Belmont qui lanca sa carriere. Je n'ai jamais oublie cette apparition tellement elle etait belle.

Je me souviens vaguement du film par contre que je vis ensuite. C'est d'ailleurs le seul film d'elle que j'ai vu.

C'est bien triste de partir aussi jeune.

1403. froggy - 14/07/22 00:16
J'ai cru comprendre que Bertrand et moi aimons beaucoup Riviere sans retour. Voila un homme de bon gout.


1402. Victor Hugo - 13/07/22 12:49



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio