Tchiii-tchaaa: du pop corn caramel dans le Gesamtkunstwerk (5e partie)

Les 1501 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31


351. Stefan - 09/01/22 00:12
Effectivement, j'ai vu Stalker en salle, et c'est une sacrée expérience.

De Cassavetes, je crois que je n'ai vu que Gloria et Meurtre d'un bookmaker chinois qui m'ont tous deux laissé un grand souvenir. Effectivement Gena Rowland est éblouissante dans Gloria.

350. froggy - 08/01/22 23:28 - (en réponse à : Philippe)
Tout Cassavetes n'est pas genial, de ce que j'ai vu de lui, Husbands est tellement chiant que le meilleiur moment du film est le plan final, je n'en voyais plus le bout et encore pire que celui-ci, son dernier film Love streams insupportable d'ennui. Par contre des qu'il met Gene Rowlands en avant et seule, cela devient sublime, Gloria bien sur et surtout Une femme sous influence. C'est le cinema que j'aime, des acteurs formidables dans des roles forts et des situations fortes. Je n'ai pas vu encore les autres, on ne voit pas beaucoup de Cassavetes ici.

Pour Tarkovski, j'ai vu Stalker a la tele et je suis quasiment certain que ce n'est pas la meilleure maniere de decouvrir un tel film, je lui ai nettement prefere Solaris vu egalement a la tele. Je peux supporter la lenteur d'un film quand je suis assis dans une salle de cinema mais cela passe plus difficilement a la tele.

Je prends toujours en exemple un autre film catalogue "intello/prise de tete", L'annee derniere a Marienbad de Resnais qui fait partie de mes films preferes, j'ai eu de la chance, je l'ai vu pour la premiere fois en salle et j'ai immediatement adore, je ne me suis pas ennuye une seule seconde subjugue par le film. Ce fut un peu moins le cas la deuxieme apres que j'eu achete le DVD ici, j'ai plus remarque la lenteur.

349. pm - 08/01/22 19:11 - (en réponse à : Stephan)
C’est pas grave, c’était même fait exprès.
Je n’ai vu qu’un ou deux films de Tarkovski, à leur sortie donc il y a longtemps, je n’avais pas du tout aimé.
Mais tu as raison, dans un genre encore différent, Angelopoulos c’est pire. J’avais vu sa palme d’or avec une statue de Lénine déboulonnée pendant 20 bonnes minutes puis quasi toute sa descente du Danube…Si tu es fatigué il est de très haute lutte de ne pas s’endormir.

348. Stefan - 08/01/22 18:52
Je ne vois pas en quoi Tarkovski serait pompeux prétentieux et ampoulé, au contraire, il y a quelque chose de très brut, d'organique dans son cinéma, il filme les chose de manière simple, je trouve.

j'avoue je me suis laissé emballer par ta provocation.

347. pm - 08/01/22 18:49
Chez Mizoguchi les plans séquences sont également nombreux mais ils ne sont pas là pour épater la galerie, ils sont indispensables.
C’est mon cinéaste préféré de tous les temps avec Chaplin. Je les pense indépassables. Le cinéma moderne, que je peux beaucoup aimer, est maintenant trop sophistiqué pour être aussi parfait et universel et me donner des chocs du même ordre pouvant bouleverser ma vie.
Puisqu’il parait qu’il faut préciser, ce n’est que mon opinion.

346. pm - 08/01/22 18:43
Et j’aime bien provoquer…
Et à mon âge on se fout de paraître inculte aux yeux de certains.

345. pm - 08/01/22 18:40
Je n’aime pas ce qui est pompeux, ampoulé, prétentieux. Et, à titre personnel, les trucs mystiques m’ennuient.
Et tu te trompes, j’adore Cassavetes dont les plans peuvent durer 20 minutes et dont le cinéma est absolument génial.

344. Stefan - 08/01/22 17:55 - (en réponse à : PM)
Tarkovski, et Stalker est un parfait exemple est le cinéaste le plus chiant de tous les temps avec Angelopoulos. Du pur Télérama pour « intellos » n’aimant pas vraiment le cinéma.

N'importe quoi. ça veut dire quoi ça? Tu n'apprécies pas Tarkovski, mais comme ça fait partie des "classiques", des "références", tu te sens obligé, pour pas te sentir inculte de rabaisser ceux qui apprécient?

Il faut être intello pour apprécier un film si dedans il y a un plan dure plus de.. combien 8 secondes? 10? 7? 20?

J'adore le cinéma, tous les cinéma, j'aime qu'on me raconte des histoires qu'on me fasse rêver, voyager, rire, pleurer ou réfléchir, quelle que soit la forme. J'aime les rythmes nerveux de Liman, Greengrass ou Aronowski, j'aime le travail hallucinant d'adaptation et d'histoires imbriquées que Kevin Feige a mis en place dans les films et séries du MCU et j'aime Scorcese ou Coppola, j'aime l'humour de Lubitsch, celui de Wilder, celui de Chaplin, celui des Monty Python, celui Sacha Baron Cohen, Celui de Woody Hallen, celui de Shane Black, celui de Chabat, Celui des fréres Coen, les chorégraphies du cinéma Hong Kongais, ou celles de Bollywood, j'aime me prendre des claques avec Peckinpah ou Park Chan Wook, m'évader avec Lucas JJ Abrams, Miyazaki, Lasseter, Spielberg, ou Ryan Johnson... c'est vertigineux, plus j'ai l'impression de connaitre des trucs, plus je me rends compte de tout ce que je ne connais pas encore, et j'ai adoré Stalker de Tarkovski et je t'emmerde.

343. pm - 08/01/22 13:06 - (en réponse à : Heijingling)
Tarkovski, et Stalker est un parfait exemple est le cinéaste le plus chiant de tous les temps avec Angelopoulos. Du pur Télérama pour «  intellos » n’aimant pas vraiment le cinéma.

342. heijingling - 08/01/22 08:37
froggy: "le genre de film tres, tres beau mais tres, tres, tres chiant. Insupportable en ce qui me concerne, l'ennui est mon ennemi au cinema."

Je comprends que l'on s'ennuie devant de belles images vides, mais pas devant de belles images intelligentes, comme celles de Stalker.

341. froggy - 08/01/22 05:26
Peter Bogdanovich est plus connu ici qu'en France ou ses films n'ont pas eu de grands succes. De lui, je n'avais vu en France qu'On s'fait la valise docteur car la Warner avait vendu le film en montrant l'extrait de la poursuite en voiture dans les rues de San Francisco, j'avais 13 ans, j'etais tres sensible a ce genre d'arguments et je n'avais pas du tout aime le film.

Je n'ai enfin decouvert La derniere seance dont le titre a donne le nom de l'emission d'Eddy Mitchell sur FR3 dans les annees 80 que tres recemment ici et je me suis pas mal ennuye, la vie de quelques jeunes gens dans une petite ville du Texas durant la Grande Depression n'evoque rien pour moi. Sa necrologie dans le Washington Post de ce matin rappelle qu'il etait le lien entre les vieil Hollywood, les Hawks, Ford, Hitchcock et tous les autres et le nouveau qui emergea apres 1967. Je n'ai pas lu ses livres d'entretiens avec eux oubliant toujours de les acheter, son deces me rappelle que c'est un grave oubli de ma part.

Au sujet de Sidney Poitier, je vous mets l'extrait de la scene qui fit grand bruit a l'epoque car c'etait du jamais vu. C'est dans Dans la chaleur de la nuit. Vous allez lever les yeux au ciel, mais la scene etait tres osee a l'epoque en 1967. C'est a 55 secondes du clip. Je trouve cette scene toujours aussi forte grace a l'interpretation de Poitier et a son immediate reaction.




340. pm - 07/01/22 16:48
P’tain a passé

339. pm - 07/01/22 16:39
Sidney Poitier aussi à passé l’arme à gauche. Je le croyais mort depuis au moins 25 ans !

338. heijingling - 07/01/22 16:11
Son livre d'entretiens avec Orson Welles se doit de figurer dans toute bibliothèque de cinéphile.

337. Victor Hugo - 07/01/22 14:54
Tiens,Peter Bogdanovich est crevé, c'était sa dernière séance!

336. froggy - 06/01/22 17:48
Merci Stefan, ce que tu as ecrit est tres sympa et tres agreable a lire. J'ai vu Le rideau dechire deux ou trois fois je crois et je n'arrive pas a l'apprecier autant que tu le fais. Tant mieux pour toi et tant pis pour moi.

335. Stefan - 05/01/22 20:59 - (en réponse à : Froggy #333)
Pour citer le toujours très sympathique et pertinent intervenant qui a signé le post 313 ci-dessous, je te dirais à propos de Torn Curtain : "Ce n'est pas grave, c'est simplement dommage pour toi."

334. suzix@bdp - 05/01/22 17:27 - (en réponse à : froggy)
J'aime vraiment bcp "La belle histoire", je ne crois pas que toutes les démonstration du monde me feraient changer d'avis! (;o)
J'ai "Toute une vie" (1974) avec Dussollier, acteur que j'aime bcp (en partie grâce aux "Enfants du marais") mais je ne l'ai pas encore vu. J'ai 30 des 45 long métrages de Lelouch. Il m'en reste pas mal à voir mais je veux les voir dans de bonnes conditions cad pas trop tard (bcp sont très longs), au calme, pas stressé ou fatigué ... pour juste finir une soirée, j'ai plein d'autres trucs dont j'attends moins à regarder.

333. froggy - 05/01/22 17:05
Stefan:
Tant mieux pour toi que tu aimes tant Le rideau dechire, tu me fais penser a Claude Chabrol qui defendait tant qu'il le pouvait Les amants du Capricorne de 1948, il en etait un des seuls defendeurs car la tres grande majorite des fans du realisateur, dont moi, n'aime pas ce film.

Suzix:
Pour Lelouch tu as raison, La belle histoire n'est pas un Lelouch mineur, ce n'est qu'un mauvais film tout simplement. Si j'avais le courage et surtout la possibilite de le revoir, je voudrais bien en faire la demonstration mais ce n'est pas possible.

Je ne sais pas si tu as vu Toute une vie, sa premiere tentative de film avec plein d'histoires et de personnages qui se croisent durant des decennies. Ce film est rate aussi, ce qui n'est pas le cas des Uns et des autres qui lui est tres bien et qui est un de ses plus grands succes commerciaux. Lelouch essaye desesperement de renouer avec celui-la, cf. La belle histoire, mais infructueusement.

332. Stefan - 04/01/22 23:12 - (en réponse à : Froggy #330)
Par épuré, j'entends sobre. Ce film a une certaine sobriété déroutante mais qui lui donne une certaine efficacité. Je pense qu'il mérite une seconde chance.


Tarkovski, c'est pas évident de rentrer dans son univers, dans son rythme de narration. Il faut accepter une autre façon de raconter, qui passe par la beauté des images, mais ça vaut le coup. Stalker est un film fascinant et magnifique.

331. suzix@bdp - 04/01/22 17:36
"La belle histoire" n'est pas un film mineur de Lelouch! Nomdidiou!
Parmi les "Lelouch mineurs", je classe "L'amour avec des si ..." (1962), "Une fille et des fusils" (1965), "Attention bandits!" (1987) (malgré Jean Yanne , Charles Gérard et surtout Bruel) ou encore "Roman de gare" (2007) malgré Fanny Ardant. Il y en aura d'autres pas je n'ai pas encore tout vu.
"Hasards ou coïncidence" est un pur Lelouch comme j'aime pas mais celui-là ne me plait pas. Même chose pour "Il y a des jours ... et des lunes" qui est un film chorale typique de Lelouch également mais que je n'aime pas parce que tout le monde s'y engueule et qu'à la fin Lanvin se fait planter, trop triste. Mais ces 2 films ne sont pas mineurs. Ils font parties de la patte Lelouch que je recherche.

330. froggy - 04/01/22 17:25
Stalker: le genre de film tres, tres beau mais tres, tres, tres chiant. Insupportable en ce qui me concerne, l'ennui est mon ennemi au cinema.

La bonne annee: probablement le meilleur Lelouch ou comment Suzix met en evidence l'adage de Torpedo, "lorsque on aime le travail d' un réalisateur, on adore et préfère parfois ses films mineurs." qui lui prefere La belle histoire. Ou les bras m'en tombent. -)

Le court-metrage auquel tu penses, C'etait un rendez-vous je presume, a ete fait apres le film, il date de 1976 et etait diffuse en salles en avant-programme de Si c'etait a refaire. Et puis dans La bonnne annee, il y a un plan sequence d'anthologie dont personne ne parle lorsqu'on traite de plan sequences, c'est celui ou Francoise Fabian range l'appartement en quatrieme vitesse quand elle apprend que Ventura va venir. J'adore cette scene dans un film que j'aime enormement, un de mes preferes assurement. lol

Le rideau dechire: je n'aime pas suffisamment le film pour le revoir bientot bien qu'il passe regulierement sur TCM ici. Stefan, tu parles d'épure, mais je ne pense pas que cela convienne a Hitchcock pour une fiction, ses films sont stylisés pas épurés, j'espere que je me fais bien comprendre. Le plus pur des Hitchcock, et un de ses plus beaux, est Le faux coupable mais celui-ci date de 1957 et est en plein milieu de sa grande periode creatrice. Apres Pas de printemps pour Marnie en 1964, les films d'Hitchcock ne rencontreront plus leur public, L'etau en 1969 sera meme un echec commercial cuisant. Mais ca, tous les vieux lions d'Hollywood connurent le meme sort; Billy Wilder, Howard Hawks, William Wyler, George Cukor etc. La roue avait tourne, le public avait change, leurs films ne plaisaient plus. Seul Wilder put encore faire un chef d'oeuvre, La vie privee de Sherlock Holmes et un merveilleux film, Avanti, mais ce furent des insucces commerciaux notoires. Le Sherlock Holmes fut meme ecourte de son montage original, celui-ci est perdu pour toujours. 1/2 heure de Billy Wilder perdu a jamais, c'est tres triste.

329. Stefan - 04/01/22 15:34
(Stalker comme inspiration d'Annihilation, je voulais écrire plus bas. Il y a aussi le film Avalon de Mamoru Oshii, qui est très influencé par Stalker)

328. Stefan - 04/01/22 15:24
J'ai lu, y'a très longtemps les deux, mais, il me semble que ce sont de thèmes abordés dans certains tomes. Je peux me tromper.

Pour Stalker, c'est plus le thème d'une zone ou les lois de la nature et de la physique sont sont modifiées. Un film incroyable, pas forcément facile d'accès, le rythme et très lent, comme tous les films de Tarkovski, mais qu'est-ce que c'est beau. Stalker, aujourd'hui, fait tout de suite penser à Tchernobyl alors qu'il a été réalisé 7 ans avant la catastrophe.

327. suzix@bdp - 04/01/22 15:03
le point commun principal entre Aama et Annihilation c’est une nature fantastique, exubérante en évolution rapide. Est-ce le cas chez Moebius (que j’ai peu lu) ou dans le Vagabond des limbes ?

326. Stefan - 04/01/22 14:19
J'ai lu Aama et vu Annihilation, amha, les deux s'inspirent de tout un tas d'oeuvre de SF, d'un certain age d'or des années 70-80, je dirais. Donc il y a des thèmes communs.
Comme inspiration d'Aama j'aurais plus vu un film comme Stalker de Tarkovski, je ne sais pas trop si c'est revendiqué.
Par pas mal d'aspects, Aama m'a fait penser au Vagabond des limbes. Les deux ont dans doutes pris aussi aux mondes d'Edena de Moebius ou sans doute à plein d'autres trucs que je connais pas forcément qui ont déjà pu inspirer les œuvres en question.

325. suzix@bdp - 04/01/22 11:22
Vu aussi Le concert de 2009.

Un très bon film. Emouvant. Regardé une bonne heure des bonus. Très intéressant.


324. suzix@bdp - 04/01/22 11:20
Sinon j'ai vu pas mal de films et lu un certain nombre de BD sur ces congés de fin d'année ou même depuis décembre.

Annihilation de Alex Garland avec Natalie Portman (2018), adaptation du roman de Jeff VanderMeer (2014).
Sorte de SF Fantastique qui m'a bcp fait penser à Aama de F. Peeters (série de 4 tomes de 2011 à 2014)..

Du coup je me dis que VanderMeer a un peu plagié Peeters.
Ou bien les 2 ont plagié un film ou un roman ou un BD plus ancien ? Des commentaires sur ce point sont les bienvenus. (;o)



Bon sinon c'est un bon film. Sa particularité vient du fait que ce film que l'on peut qualifier "d'action" est mené par un groupe de 5 femmes. Une bonne chose.

323. suzix@bdp - 04/01/22 11:05
321. torpedo31200 - 04/01/22 00:22 - (en réponse à : Suzix - Lelouch)
Un peu à cause de Suzix, j' ai revu La bonne année (1973), qui était déjà dans mes souvenirs lointains mon film préféré parmi la bonne dizaine que j' ai vu de Lelouch.

Revu ce soir lors d' une diffusion tv, et c' est un film incroyable. Me souvenais de Ventura et Fabian, mais il y aussi Charles Gérard (jamais vu aussi bon) une inventivité, un réalisateur, un montage hyper-ambitieux, un script et des dialogues fabuleux.
Le générique de fin au début (avec 2 minutes remontées d' Un homme et une femme... ) et la mise en place à la fin. Ce plan irréel avec les 101 Dalmatiens en affiche de cinéma avec un logo X juste à côté. La voix off pour le chronométrage de la fuite en voiture qui évoque son court le plus célèbre. L' alternance N&B et couleurs limite Chris Marker... les citations de [...]
Ce film est fou.

Du coup, je vais voir Wiki et je découvre [...] que Kubrick adorait le film et le montrait régulièrement à ses acteurs.

Merci Suzix.


Wow wow wow! On se calme!
Je ne veux en rien être responsable du visionnage du moindre film par l'un d'entre vous! Ce serait un comble que les avis du moins calé induise une quelconque action des autres bdparadisiens.
De plus, "La bonne année", je ne l'ai pas et ne souhaite (pour l'instant) pas le voir. Déjà parce que je n'aime pas Ventura. Ensuite parce quje les Lelouch que je préfère sont ceux autour des 90's avec notamment les génialissimes (pour moi hein) "La belle histoire" (1992), "Tout ça pour ça" (1993), "Hommes, femmes, mode d'emploi" (1996) auxquels je me permets de rajouter "Le genre humain" (le premier de 2004). Ces films sont d'une grande maitrise. Je les adore. Rien que la musique de "La belle histoire" qui me revient régulièrement en tête. J'ai peu vu ses films des 70's (même si j'en ai un certain nombre). Par contre ses premiers films, même si j'ai l'impression qu'ils apportaient de la fraîcheur à l'époque sont qd même un peu verts et assez simples. Pas mauvais mais très loin de ses films très travaillés des 90's. Il m'en reste encore bcp à voir mais "La bonne année" ne fait pas partie de ceux-là. (;o)
Voilà c'est dit.

322. Stefan - 04/01/22 08:48 - (en réponse à : Torpedo #320 puis Froggy #319)
Torpedo : L'argument est un peu artificiel, mais j'avoue, tu m'as bien fait rire, belle passe d'arme.

Froggy : Peut-être effectivement que ce n'est pas aussi parfait que North by North West, Psycho, Vertigo ou d'autres, mais il y a bien là la patte du maitre, et une grande maitrise de son art. Et puis il y a quelque chose de différent, qui déstabilise peut être le spectateur qui a des attentes vis à vis des films de Hitchcock, mais que j'ai trouvé intéressant. L'ambiance Europe de l'Est inédite, qui est moins colorée que le Maroc de l'homme qui en savait trop version US, où que ces films Hollywoodien de manière générale, qui donne au film une ambiance un peu austère et grise et qui n'est pas sans intérêt (qui me rappelle un peu, peut être, les films de sa première période anglaise). Ce qui dessert peut être un peu le film, c'est d'une part la dimension politique, j'ai l'impression qu'il n'est pas à l'aise avec cet aspect du film. Il case pas mal d'éléments de propagande anti Europe de l'Est mais, je sais pas, ne me donne pas l'impression d'y croire complétement. C'est quand même efficace sur la très belle scène du musée, et sur tout le final avec la menace oppressante de la stasi qui a des yeux partout pour traquer les héros. Et puis il y a l'humour, un peu moins présent que sur ses autres films dans ce même genre action policier. En particulier, il aimait bien quand il dirigeait Cary Grant et surtout James Stewart, les tourner, un peu, en ridicule, jouer un peu sur leur maladresse. Rien de tout ça, dans le Rideau déchiré (probablement à cause de Paul Newman?), mais là aussi, je trouve que tout ça contribue à donner au film un aspect plus épuré et un peu à part. Et c'est renforcé par Julie Andrews, qui a, je trouve, quelque chose de plus ordinaire, de plus accessible que ses héroïnes habituelles, tout en étant très attachante et pleine de charme. Là aussi, c'est quelque chose de déstabilisant, par rapport aux attentes qu'on peut avoir en découvrant un nouvel Hitchcock quand on le connait déjà, mais qui au final, je trouve, donne de l'intérêt à ce film.
Enfin voila, si un jour tu as l'occasion de le revoir, tu me diras si ton jugement évolue, ou si pas du tout.

321. torpedo31200 - 04/01/22 00:22 - (en réponse à : Suzix - Lelouch)
Un peu à cause de Suzix, j' ai revu La bonne année (1973), qui était déjà dans mes souvenirs lointains mon film préféré parmi la bonne dizaine que j' ai vu de Lelouch.

Revu ce soir lors d' une diffusion tv, et c' est un film incroyable. Me souvenais de Ventura et Fabian, mais il y aussi Charles Gérard (jamais vu aussi bon) une inventivité, un réalisateur, un montage hyper-ambitieux, un script et des dialogues fabuleux.
Le générique de fin au début (avec 2 minutes remontées d' Un homme et une femme... ) et la mise en place à la fin. Ce plan irréel avec les 101 Dalmatiens en affiche de cinéma avec un logo X juste à côté. La voix off pour le chronométrage de la fuite en voiture qui évoque son court le plus célèbre. L' alternance N&B et couleurs limite Chris Marker... les citations de Bellochio, Bertolucci (Prima della Rivoluzione), Mireille Mathieu, Michou... Silvano Tranquilli en amant second rôle (qui jouait dans un Freda avec Barbara Steele, L'orribile segreto del Dr. Hichcock ! Ce qui m' évite une transition fort peu à propos) Ce film est fou.

Du coup, je vais voir Wiki et je découvre que le film a été en partie financé par le bijoutier braqué dans le film Van Cleef & Arpels. Qu' il y a eu un remake US de Avildsen avec Peter Falk et Charles Durning en 1987. Et que Kubrick adorait le film et le montrait régulièrement à ses acteurs.

Merci Suzix.

320. torpedo31200 - 03/01/22 23:47 - (en réponse à : froggy - post # 319)
Non tu me fais rire.

Un des rares adages cinéphiles auquel je peux me référer, est que lorsque on aime le travail d' un réalisateur, on adore et préfère parfois ses films mineurs.
Mais ça ne signifie pas que ton appréciation très moyenne de Torn Curtain te classe dans les non adorateurs d' Hitchcock.

319. froggy - 03/01/22 20:33 - (en réponse à : Stefan)
Je n 'arrive pas a ecrire au sujet du Rideau dechire si c'est un bon, film, un film moyen ou un mauvais a cause de son metteur en scene qui nous avait habitue a tellement, tellement mieux.

Je ne me souviens plus quand je l'ai vu la premiere fois, probablement assez tard et definitivement apres ceux qui ont fait sa renommee. Vu apres ceux-la, il est evidemment tres faible. Je ne peux m'empecher de le comparer a ces autres films, peut-etre mon opinion ne serait pas la meme si cela avait ete un de mes premiers et que j'aurais decouvert les autres ulterieurement. Mais comme ce n'est le cas...

Mais tu as raison, c'est un film qui a des qualites mais moins que pour les autres. Si tu prends les 3 autres derniers films d'Hitchcock, qui suivent celui-la, L'etau, Frenzy et Complot de famille, ils ont tous des qualites et des belles scenes typiques de son style que lui seul arrivait a faire naturellement et sans aucun effort. Mais ce sont tous les quatre des Hitchcock mineurs.

Ces films sont cependant tres interessants a voir car ils sont toujours tres divertissants, mais surtout ils permettent de se rendre compte que l'adage des critiques des Cahiers du Cinema est bien vrai, et je vais faire hurler Torpedo a la mort en ecrivant cela a nouveau, mais je le pense sincerement aussi, le moins bon film d'Hitchcock sera toujours mieux que le meilleur John Huston.

Il faut quand bien reconnaitre que ce dernier n'a fait qu'un seul vraiment bon film, c'est Chinatown parce qu'il n'y est qu'acteur. CQFD

:_)

318. Stefan - 02/01/22 23:20
J'ai trouvé ce film quand même bien mieux que ça. Peut être justement parce que je m'attendais à un film mineur. Paul Newman a malgré tout une sacrée présence, il y a les scènes que tu as citées, mais aussi la montée progressive de la tension au début, les dilemmes du personnage de Paul Newman, les échanges de regards, entre Julie Andrews et lui quand elle ne comprend pas et qu'il ne peut rien dire, le savoureux dialogue avec savant est-allemand pour tenter d'arracher les secrets et puis tout le final, toute la fuite du couple Newman Andrews, la scène du bus, la rencontre avec l'aristocrate Polonaise, la scène à la poste, la scène au théâtre, la scène sur le bateau, avec ce personnage de la danseuse diva jalouse qu'on croise au début et qu'on retrouve à la fin qui apporte une belle touche d'humour inattendu, c'est haletant de bout en bout et parfaitement rythmé. Pour moi c'est loin d'être un film sans qualité.

317. froggy - 02/01/22 18:28 - (en réponse à : Stefan)
Le rideau dechire est le premier film d'Hitchcock qui marque le debut de la fin pour lui apres Pas de printemps pour Marnie, son dernier tres grand film. Il ne retrouvera jamais l'incroyable energie creatrice qui l'avait alimente durant les annees 50 et la premiere moitie des annees 60 durant lesquelles il a aligne chef d'oeuvre sur chef d'oeuvre ou autres grands films.

Effectivement, Le rideau dechire est oblitere par ce que tu as ecrit; absence d'Hermann, mesentente avec Newman mais aussi, c'est la premiere fois qu'Hitchcock aborde de front la Guerre Froide alors qu'il evitait comme la peste la politique ainsi qu'il l'avait explique dans ses entretiens avec Truffaut. Il y aussi le fait qu'il avait perdu deux de ses plus proches collaborateurs et pas des moindres, Robert Burks, son directeur de la photo, depuis 1951 avec L'inconnu du Nord-Express et George Tomasini, son chef monteur. Et puis enfin, Universal, le dernier studio pour lequel il travailla intervenait de plus en plus dans le choix de ses sujets alors que quand il etait a la Paramount et a la Warner, il avait le champ libre.

Il y a cependant 3 belles choses dans le film qui montre la patte du metteur en scene; la scene du musee, toatelemt silencieuse a part les claquements de pas, le meurtre de Gromek egalement silencieux en utilisant les moyens du bord et finalement la poursuite finale entre les deux autobus. Mais ce n'est pas suffisant, Hitchcock n'avait plus la verve.

316. Lien Rag - 01/01/22 20:33
Froggy : ah effectivement j'ai pas du tout perçu ça (et j'imagine que c'est en effet dommage pour moi). Mais honnêtement même après que tu le signales j'ai du mal à le percevoir ?

Globalement j'ai pas dit que la musique n'est pas bien (bon, enfin, ma formulation initiale pouvait s'interpréter comme ça, certes), mais que ça ne fonctionne plus du tout de mettre de la musique à ce point de vieux pour un film qui est l'essence de la jeunesse...

(et ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, ce ne serait pas mieux avec du rap en vocoder)

315. heijingling - 01/01/22 10:20
Ces chansons, Tonight, Gee Officer Krupke, sont faites pour le film, pour être vues autant qu'entendues, au sein d'une histoire, dans laquelle on les apprécie plus ou moins selon nos goûts, mais elles sont inaudibles pour quelqu'un qui n'aurait pas vu le film.
C'est le problème de la musique descriptive et de la chanson en général, musicalement, elles sont inférieures à la musique abstraite.
De même qu'un dessin de B.D., même d'un grand dessinateur, sera le plus souvent inférieur, pris isolement, à un bon dessin isolé.

314. Stefan - 01/01/22 09:26
J'ai vu moi aussi les trois épisodes de Get Back, la série de Peter Jackson sur les Beatles, c'est vraiment exceptionnel.

Vu aussi le rideau déchiré de Hitchcock avec Paul Newman et Julie Andrews. Un Hitchcock que je n'avais jamais vu et dont je n'avais même jamais entendu parlé. Le film part avec quelques handicaps: pas de Bernard Hermann, acteurs imposés par le studio contre la volonté d'Hitchcock, conflits entre Hitchcock et Newman... et j'en passe.
Pourtant j'ai trouvé le film très bon. Un pur Hitchcock prenant qui tient en haleine jusqu'au bout.

313. froggy - 31/12/21 22:29 - (en réponse à : Lien Rag)
Apres ce que tu viens d'ecrire, je ne pense pas que tu saisisses a sa juste valeur la musique de Bernstein. Il y a une chose que j'aime enormement dans la chanson Tonight, c'est l'annonce musicale du denouement tragique de l'histoire d'amour naissante entre Maria et Tony, dans l'extrait ci dessous, c'est a 2'53-2'55 et repete a 3'56.

Ce n'est pas grave, c'est simplement dommage pour toi.


312. Bert74 - 31/12/21 17:24 - (en réponse à : Lien)
J'ai vu la comédie musicale live au Chatelet il y a quelques années. Sur l'espace restreint d'une scène, les danses et la partie jouée perdent quand même du magique entretenu par le film.

En revanche, c'est là que les musiques et les chansons prennent toute leur ampleur, comme pour un pur concert.
A l'interprétation de Tonight on était debout à applaudir !

311. Lien Rag - 31/12/21 14:34
Encore un bon example, "Gee, Officer Krupke" : superbe moment de cinéma, mais musicalement aussi inécoutable que la musique de Square Dance que Morris/Goscinny au moins nous épargnait d'entendre.


310. froggy - 30/12/21 14:55
Et le hasard faisant bien les choses, souhaitons un bon anniversaire a Russ Tamblyn qui fete ses 87 ans aujourd'hui.

Pour lui rendre un petit hommage, j'ai hesite entre deux chansons de West Side Story, j'ai pris celle la mais cela aurait pu etre l'autre. Et puis, il est un des rares acteurs principaux du film qui n'a pas ete doublé pour les chansons.


309. froggy - 30/12/21 06:37
Lien:
Les danseurs s'exclament "Mambo!" et non "Tango!" comem tu l'as ecrit, ce sont deux genres d emusique bien differents. Le ballet est un mambo pas un tango d'ailleurs. Quant a jouer du rock a la Chuck Berry, ce n'etait pas l'intention des creatuers de la comedie musicale, ils ne voulaient pas faire, Graine de violence, the musical, tu sais?

Bertrand:
Je ne connais pas le film dont tu as montre l'extrait, je ne sais pas si tu connais Les sept femmes de Barberousse de Stanley Donen dans lequel il joue. Je te mets l'extrait du numero le plus connu du film, Tamblyn est le garcon a la chemise bleue et la choreographie est de Michael Kidd, une pointure en la matiere. Enjoy!


308. Lien Rag - 29/12/21 19:15
"Dancers" est un bon exemple : c'est un morceau que j'aurais aimé aimer quand j'ai vu le film, car il s'inscrit très bien dans l'intrigue et est un moment de tension d'abord et de détente ensuite très bien géré, avec une belle choréographie (et des jolies filles qui montrent leurs belles jambes), mais si une des lignes mélodiques du début est plutôt pas mal les "Tango !" gâchent tout.

Pis c'est quand même trois ans après "Johnny B. Goode" donc avoir de la musique aussi peu dansante pour une scène de bal c'est pas très sérieux...


307. Bert74 - 29/12/21 18:36
Ce qui est aussi sous-estimé ou un peu oublié dans le film de 1961, c'est la présence bondissante de Russ Tamblyn, véritable moteur de l'action dansante.

Gymnaste et artiste de cirque, il a énormément contribué à la modernité et à l'innovation pop de la danse music-hall (pas au niveau de Gene Kelly ou des Nicholas Brothers, mais pas loin du tout).

Il y a cette scène splendide d'un western un peu méconnu, mais pourtant bien sympathique, The Fastest Gun Alive (1956, avec Glenn Ford), où il livre une prestation so coooool :


306. Bert74 - 29/12/21 18:26
Et Maria, et Tonight, I Feel Pretty, Gee Officer Krupke, etc... Que des tubes intemporels. Quasi du Bizet.

Lien, tu dis vraiment n'importe quoi.

305. froggy - 29/12/21 17:57 - (en réponse à : Lien Rag)
Tu exageres enormement sur la relative faiblesse musicale de West Side Story. Je suis d'accord avec la majorite qui considere que la chanson la plus faible en est One Hand, One Heart. Parce que le reste est phenomenal, Bernstein a ete clairement inspire quand il l'a comnpose. Bertrand a mentionne Cool, de mon cote, j'y ajoute cela:



Cela se passe de commentaires.


304. Lien Rag - 28/12/21 23:41
Le problème de West Side Story (le vrai, le seul) c'est que musicalement il n'y a que deux morceaux qui ont survécu au temps, c'est l'intro et la bataille lyrique entre garçons et filles portoricain/es sur le toit ("America" je crois)...

303. froggy - 27/12/21 23:29 - (en réponse à : Bertrand)
Dans la nouvelle version, Cool n'est pas situe au meme moment dans le synopsis. Si tu vas la voir, tu verras bien.

302. Bert74 - 27/12/21 23:20 - (en réponse à : Froggy)
J'arrête pas de me dire que je vais aller le voir juste pour arriver à la même conclusion que toi...

Quelle idée, aussi ???

Rien que la scène "Cool" du film de 1961 préfigure et surpasse les 50 dernières années de clips vidéo de MTV (ouais Scorsese, c'est de toi que je parle).



Quand à l'intro et ses attitudes homériques, elle est tellement ancrée dans rétines que chaque parodie est immédiatement identifiable. Comment tu veux le refaire ?

Petite démo digne d'un forum BD :





 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio