La politique, c'est naze, lisez plutôt des bd, 10

Les 345 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7


245. heijingling - 28/06/22 14:16
"wouaww... désolé pour les fautes grossières ..."

Ha d'accord, je pensais que tu avais écrit cela par ignorance absolue de Marx :)

244. heijingling - 28/06/22 14:14 - (en réponse à : suzix)
"Max n'écriraient sans doute pas la même chose aujourd'hui."

C'est Marx, pas Max, et c'est un individu (pas de pluriel) :)
Lui-même a revu sa théorie au fur et à mesure de ses analyses et des changements de la société, mais basiquement, sa définition reste valable aujourd'hui.

"Les gens se rendent très bien comptent des différences via les médias et les réso-socio. Cependant, cette vision est complètement erronée.

Faudrait savoir, ils s'en rendent bien compte, ou au contraire leur vision est erronée, auquel cas ils ne s'en rendent pas bien compte.

Les classes populaires et classes moyennes imaginent qu'il y a bcp de "riches" (très riches genre à rouler en Ferrari) alors que c'est une infime minorité. Cette vision fausse est validée par l'état via "L'observatoire des inégalités" et des phrases à la Hollande "Je n'aime pas les riches" couplé à son "au-delà de 4000€ on est riche". C'est pratique de nommer comme "riches" des gens tout à fait normaux. Cela permet de les ponctionner d'avantage et de partitionner la société. Pour moi c'est à la limite du délit d'incitation à la haine.

Sur ce point on est d'accord, et pour comprendre un peu l'origine de ce discours et de ce choix de société, on peut lire entre autres "le choix du chomage" (déjà conseillé).

243. suzix@bdp - 28/06/22 14:04
wouaww... désolé pour les fautes grossières ...

242. suzix@bdp - 28/06/22 14:04
Max n'écriraient sans doute pas la même chose aujourd'hui. Les gens se rendent très bien comptent des différences via les médias et les réso-socio. Cependant, cette vision est complètement erronée. Les classes populaires et classes moyennes imaginent qu'il y a bcp de "riches" (très riches genre à rouler en Ferrari) alors que c'est une infime minorité. Cette vision fausse est validée par l'état via "L'observatoire des inégalités" et des phrases à la Hollande "Je n'aime pas les riches" couplé à son "au-delà de 4000€ on est riche". C'est pratique de nommer comme "riches" des gens tout à fait normaux. Cela permet de les ponctionner d'avantage et de partitionner la société. Pour moi c'est à la limite du délit d'incitation à la haine.


241. heijingling - 28/06/22 13:50
-suzix: "Je crois surtout que les classes populaires doivent avoir l'ambition de mieux vivre sans dépendre de l'aumône de l'état."

Ha ben, justement, ce sujet est central dans la théorie marxiste, il appelle cela l'aliénation. En résumé (je compte sur Danyel pour rétorquer que je raconte n'importe quoi), les classes populaires inférieures (financièrement, socialement) restent comme telles parce qu'elles sont résignées et inconscientes de l'être, donc, elles n'ont pas l'ambition de se sortir de leur situation (sauf exceptions genre suzix).

240. suzix@bdp - 28/06/22 13:40
238. pm - 28/06/22 12:44 - (en réponse à : Suzix)
Des riches qui ne profitent pas du travail des autres pour s’enrichir
( ça s’appelle la plus-value), ça existe mais c’est vraiment à la marge. Quelques artistes et quelques sportifs, peut-être quelques professions libérales, et encore c’est discutable pour ces derniers, ensuite je ne vois pas trop.


Les artistes "grand public" qui réussissent, je les mets aussi dans les profiteurs. Surtout les acteurs français qui touchent des centaines de milliers voire des millions sur des films subventionnés !

À l’intérieur des règles actuelles, je ne suis même pas contre le capitalisme, qu’il ne faut pas confondre avec la rente. Un type qui prend des risques en investissant de manière risquée parce qu’il y croit, sa fortune héritée ou gagnée plutôt que de faire un placement pépère, ça peut se respecter.

Par capitalisme j'entends acheter des actions reparties un peu partout pour limiter les risques (et maximiser les gains) sans prendre part au développement de l'entreprise. Le mec qui investit dans une entreprise et y joue un rôle, pour moi c'est différent.
Pour les rentiers, si c'est familial c'est différent de la personne qui se l'est construit seule mais souvent les rentes ne sont pas équivalentes en montant. Et qq part un médecin, un notaire, un polytechnicien, toutes les formations avec un public captif ou une demande forte sont des "rentiers". (;o)

239. suzix@bdp - 28/06/22 13:29 - (en réponse à : heijingling)
Je crois surtout que les classes populaires doivent avoir l'ambition de mieux vivre sans dépendre de l'aumône de l'état.
Via mes activités sportives, je côtoie des gens de toutes les catégories sociales. Alors je n'habite pas dans une zone pauvre de la France ni du département mais j'ai pas l'impression qu'ils sont à l'agonie. Je dirais même que dans notre vie quotidienne on vit tous pareil. Les différences visibles se font sur le type de bagnole conduite (et encore), le lieu des vacances, qq "signes extérieurs de richesse" comme les bijoux, montres et encore mais surtout sur le type d'habitations. Mais en terme de vie quotidienne (lire activités hors boulots et petits plaisirs) c'est très similaire. Merci la redistribution.

238. pm - 28/06/22 12:44 - (en réponse à : Suzix)
Des riches qui ne profitent pas du travail des autres pour s’enrichir
( ça s’appelle la plus-value), ça existe mais c’est vraiment à la marge. Quelques artistes et quelques sportifs, peut-être quelques professions libérales, et encore c’est discutable pour ces derniers, ensuite je ne vois pas trop.
À l’intérieur des règles actuelles, je ne suis même pas contre le capitalisme, qu’il ne faut pas confondre avec la rente. Un type qui prend des risques en investissant de manière risquée parce qu’il y croit, sa fortune héritée ou gagnée plutôt que de faire un placement pépère, ça peut se respecter.

237. heijingling - 28/06/22 12:29 - (en réponse à : suzix)
Ses idées ont suffisament été diffusées pour qu'on les connaisse en gros sans avoir lu l'auteur. De même qu'on n'a pas besoin d'avoir lu Drawin pour voir ce qu'est sa théorie de l'évolution.
Et vu qu'un riche utilise beaucoup de pauvres alors qu'un groupe de pauvres ne ponctionne qu'un riche, les riches ont plus besoin des pauvres que le contraire.

236. suzix@bdp - 28/06/22 11:59
Avec Marx ce serait plutôt l'eau froide d'ailleurs! (;o)

235. suzix@bdp - 28/06/22 11:36
Je n'ai pas lu Marx.

234. pm - 28/06/22 11:06 - (en réponse à : Suzix)
Pas besoin de Danyel, l’auteur s’appelle Karl Marx.
Tu donnes un peu l’impression de découvrir l’eau chaude…

233. suzix@bdp - 28/06/22 10:58
229. heijingling - 27/06/22 18:00

Les libéraux et les capitalistes


Je suis social-libéral et anticapitaliste. Oui c'est possible, la preuve, même si cela peut sembler contradictoire. Par exemple j'aime bcp le principe des "SO" et des "SCOP".

232. suzix@bdp - 28/06/22 10:47 - (en réponse à : heijingling)
Ils sont très regroupés dans les grandes villes et en banlieue nord de Paris. Comme ça les bobo parisiens peuvent financer ça pour ces banlieues défavorisées. C'est très équilibré comme solution non?

Bien évidemment je sais que je raconte n'importe quoi car cela n'est pas faisable. Cependant, sur le fond il y a du vrai. Je vais étayer et puis aussi donner un autre point de vue contradictoire ... parce que je suis scientifique et que je sais que la vérité, la réalité est à géométrie variable.
Je l'ai déjà écrit mais ces politiques d'ultra-gauche (Danyel sera satisfait, à défaut d'être content, que je n'utilise pas extrême-gauche!) ne comptent pas sur elle-même mais bcp sur leurs "ennemis". Elles comptent sur le fait qu'il y a des "riches" (vu comme des profiteurs) qui vont payer pour financer le système par des impôts qui vont rééquilibrer tout cela. Donc ce système de gauche requiert la présence de "riches" (y mettre la définition que tu veux), ce qui est complètement contradictoire. Peut-on imaginer un système de redistribution avec uniquement des pauvres ? Nan, ça marche pas. Donc la gauche a besoin des riches qu'elle abhorre ... Le libéralisme lui est moins dépendant de l'autre partie. Il peut y avoir un libéralisme des pauvres. C'est d'ailleurs le cas sur la majorité de la planète. Cependant le libéralisme actuel dépend également des "pauvres" pour faire le boulot à moindre coût. A ce titre, on peut même considérer que les riches spolient (de) la richesse produite par les pauvres et les classes intermédiaires. J'imagine que tout cela est déjà écrit dans tous les bouquins politiques. Peut-être que Danyel pourrait citer des auteurs. (;o)

231. heijingling - 27/06/22 21:40
Les Danois sont regroupés, les électeurs NUPES dispersés sur tout le territoire (y compris l'outre mer), donc c'est un peu plus compliqué pour eux de mettre en place un système parallèle.Sauf à se regrouper pour cela sur une parcelle de la France, mais où? :)

230. suzix@bdp - 27/06/22 18:48 - (en réponse à : heijingling)
Rien n'empêche les 6,5 millions de français qui ont voté Nupes de s'appliquer leur programme. Avec leurs familles, ils sont deux fois plus nombreux que les danois, ils devraient arriver sans trop de soucis au bien-être général. Et dans le même temps ceux qui n'auront pas voulu participer devraient s'en mordre les doigts non?

229. heijingling - 27/06/22 18:00
-suzix: "Ca me fait rire jaune ce genre de débilités.
Les libéraux et a fortiori les "socio-libéraux" comme Macron, en France placés au centre, sont certainement les moins enclins à capter ou orienter les ressources du pays à leur profil. Tout simplement parce que cela ne colle pas avec leur philosophie politique.
tu crois que les autres forces politiques "visibles" au parlement ne tenteraient pas d'orienter et d'accaparer tout de l'état, de l'économie et de la société pour leur cause? Parce que pour LFI, EELV et le RN, ils ne font pas de la politique gentillette, ils sont en mission "divine". Ils sont convaincus d'avoir la vérité pour l'humanité et de devoir l'imposer aux autres. Le libéral lui, il n'impose rien. Suit qui peut c'est quand même vraiment différent."


Les libéraux et les capitalistes ont tout autant une idéologie de domination e de contrainte que les communistes, etc., ce n'est pas parce qu'ils ne la professent pas ouvertment qu'elle n'existe pas. Ce n'est "suit qui peut" qu'en surface, parce qu'avec la réduction au strict minimum des services publics, quelqu'un qui ne participe pas au système, qui ne "suit" pas, n'a pas de lieu où vivre, sauf à être SDF. C'est "marche ou crève" leur système. Et avec le réchauffement climatique et autres joyeusetés écologiques, c'est maintenant "marche et crève". Pour un tel résultat, je comprend que certains préfèrent "glandouille et crève".

228. suzix@bdp - 27/06/22 16:13
Salah Abdeslam, Paris 27 juin 2022:

"La France perd ses valeurs petit-à-petit, les valeurs de la France sont en train de s’effriter et le parquet l’a prouvé dans ses réquitions. J'ai fait des erreurs, mais je ne suis pas un assassin je ne suis pas un tueur. Si vous me condamnez pour assassinat vous commettrez une injustice."


... le mec il a participé à la mort de 130 personnes innocentes et plusieurs centaines de blessés à vie et il fait la morale à la France! Je crois que tout est dit sur la psychologie de ce genre de pauvre type.

227. suzix@bdp - 27/06/22 14:24 - (en réponse à : pm)
Le pb des partis non radicaux est qu'ils ne parlent pas de certains sujets ou tentent de les minimiser notamment à gauche et au centre.
Quand des français expliquent qu'ils ne se sent plus chez eux, toute l'intelligentsia les traitent de racistes et les austracisent. Or dans un certain nombres d'endroit, notamment en banlieue, c'est vraiment le cas ... ne pas traiter ces peurs et leur origine, c'est renforcer le RN.
Quant aux difficultés financières, les partis en parlent mais ils sont incapables d'avoir une vision efficace et réaliste autre de compassionnelle.

226. pm - 27/06/22 14:06
Dans un coin de leur tête les gens savent bien sue les « solutions » extrêmes ne sont bien souvent pas réalistes.

225. pm - 27/06/22 14:05 - (en réponse à : Suzix)
C’est aux partis traditionnels de se transformer et de juguler ces tristes émotions.

224. suzix@bdp - 27/06/22 12:49 - (en réponse à : pm)
J'espère me tromper mais il y a bcp de frustrations, de peurs et de haine contre l'autre et contre le système que cela n'est pas à exclure.
Il y a une frustration des classes "populaires". C'était moins visibles sans les réseaux sociaux mais maintenant les gens voient ce que font les autres et ils comparent. Avant tu avais quoi comme comparaisons? Les gens de ton village, de ton quartier, de ta ville. Là les gens ont l'impression d'être les couillons de l'affaire. Or en fait, on est tous qq part les couillons de l'affaire parce que le luxe s'il est très visible, il y a peu de monde qui y touche. C'est les 0,1% le plus riches. Et même les références qh'ont les gens c'est plutôt les 0,01%. D'où une haine découlant d'une envie, d'une jalousie. Paf LFI ou RN.
Ensuite il y a une très grande insécurité culturelle. C'est tabou d'en parler mais je t'assure que le "blanc" est assez souvent en minorité dans sa vie quotidienne dans les banlieues notamment. Si tu couples ça avec des difficultés économiques, les gens votent RN.
Quant à la haine du systèmes, je crois quj'on l'a bien vu pendant des mois avec les GJ ...

223. pm - 27/06/22 12:39 - (en réponse à : Suzix)
Je pense que tu te trompes, les gens ne veulent pas d’aventures jugées extrêmes, pas d’aventure du tout en fait.

222. suzix@bdp - 27/06/22 12:24
Il manque 44 voix à Macron pour être majoritaire.
Ca va être difficile. LR (61) a la bonne taille, ni trop gros ni trop petit. Apparemment ils ne veulent pas mais je parie sur une posture. Possible que EELV (21) accepte de jouer le jeu mais même s'ils votaient comme un seul homme (impossible pour ce genre de parti), cela ne suffit pas. Reste 8 DVG et 17 DVD dont UDI. Par contre Faure va vite agacé Macron et les voix du PS (29) seront peut-être même pas souhaitées.

221. suzix@bdp - 27/06/22 12:18
Assemblée actuelle :



Et dans le détail:


220. suzix@bdp - 27/06/22 12:16 - (en réponse à : pm)
Je prédis que le RN et la gauche radicale se renforcent jusqu'à ce que l'un ou l'autre arrive au pouvoir. Tout simplement parce que les français ne sont pas des libéraux. Ils veulent que l'état les gave comme des coucous. Ils n'ont juste pas compris que l'état c'est eux. Dans la foulée on aura une forte récession, d'autant que les entrepreneurs lèveront le pied et les feignasses en foutront encore moins. L'élection d'après, l'autre extrême gagnera les élections (s'il y a élections). Depuis 81 on passait de gauche de gouvernement à droite de gouvernement, maintenant on va passer d'une extrême à l'autre.

219. pm - 27/06/22 12:03 - (en réponse à : Suzix)
Je pense qu’aucun parti n’ira avec Ensemble, tout au plus quelques débauchages. Tout simplement parce que ce n’est pas l’intérêt des partis concurrents de servir de roue de secours au pouvoir en place. L’intérêt supérieur de la France le demanderait peut-être, mais leur propre intérêt est prioritaire.
Ça va se faire au coup par coup, jusqu’à ce que ça pète et il faudra dissoudre. Macron n’a pas intérêt que ça arrive trop tôt, il va donc se montrer assez souple pendant un temps.
À terme la nupes explosera, tout comme ensemble, la droite et la gauche de gouvernement vont alors renaître et le En même temps disparaîtra. Lfi et le rn retourneront alors dans les marges.

218. suzix@bdp - 27/06/22 11:53
Sinon Borne négocie avec les partis politiques pour faire entrer des personnalités autres que LREM au gouvernement. Il a été annoncé que ce sera sans LFI et le RN. J'approuve à 200%. D'ailleurs ils ont eux-mêmes refuser. Tant mieux. Par contre Faure a clairement renoncé à participer à diriger le pays. Lui je ne suis pas étonné, c'est un minable. Il ne pense pas à gouverner, il pense à son poste. Il se dit que Macron qui est impopulaire que dans 5 ans, sa succession est ouverte. En plus d'être vendu à LFI c'est l'archétype du politique égoïste. Du coup, il reste EELV, LR et qq dissidents ... ça va être tendu pour avoir une majorité.

217. suzix@bdp - 27/06/22 11:46 - (en réponse à : Lien)
Ca me fait rire jaune ce genre de débilités.
Les libéraux et a fortiori les "socio-libéraux" comme Macron, en France placés au centre, sont certainement les moins enclins à capter ou orienter les ressources du pays à leur profil. Tout simplement parce que cela ne colle pas avec leur philosophie politique.
tu crois que les autres forces politiques "visibles" au parlement ne tenteraient pas d'orienter et d'accaparer tout de l'état, de l'économie et de la société pour leur cause? Parce que pour LFI, EELV et le RN, ils ne font pas de la politique gentillette, ils sont en mission "divine". Ils sont convaincus d'avoir la vérité pour l'humanité et de devoir l'imposer aux autres. Le libéral lui, il n'impose rien. Suit qui peut c'est quand même vraiment différent. Je suis persuadé que LFI au pouvoir tournerait très très vite à une purge de l'état et à un accaparation par l'état du privé français. EELV au pouvoir cela irait en qq semaines vers des contraintes très fortes. Et le RN se ferait une joie de rentrer dans le tas de certains. Ces 3 formations au pouvoir seraient liberticides. Pour ceux qui pensent que je suis excessif, rassurez-vous on aura pas longtemps à attendre pour savoir. Macron ou son successeur ne sera pas réélu dans 5 ans. Donc on aura soit LFI, soit EELV soit le RN au pouvoir puisque Olivier Faure a déjà rendu les armes que LR sera aussi discrédité pour avoir voté avec LREM pendant 5 ans (c'est ce qui se profile).

216. Lien Rag - 23/06/22 22:06
Dans cette intéressante interview j'aime beaucoup cette remarque très juste et très bien dite sur le Macronisme :

"Ce n'est pas un libéralisme politique du tout, c'est vraiment de plus en plus un organicisme, c'est à dire - et la formule "en marche" le disait - une forme de captation de l'État autour de qui est conforme au projet politique défini par le macronisme, et tout le reste est vu comme des séparatismes qu'il faut dissoudre".



Bon évidemment il faut un peu de culture politique pour comprendre ce qu'est un organicisme et ce qu'entraîne une telle vision du monde...

215. suzix@bdp - 23/06/22 15:54
213. torpedo31200 - 23/06/22 15:18 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 211)
Quand j' aurais tout rembourser.


Je te le souhaite dès que possible.

214. suzix@bdp - 23/06/22 15:38
sinon, pour la fausse affaire "Garrido-Corbiere" et leur soi-disant employée sans papier, "Le Point" s'excuse! ... c'est qd même hallucinant qu'un tel journal ait publier qqchose de ce genre sans assez vérifier!


https://www.francetvinfo.fr/politique/la-france-insoumise/tout-est-faux-accuses-d-avoir-employe-une-femme-de-menage-sans-papiers-alexis-corbiere-et-raquel-garrido-portent-plainte-pour-diffamation_5216074.html

213. torpedo31200 - 23/06/22 15:18 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 211)
Quand j' aurais tout rembourser.

212. pm - 23/06/22 15:17 - (en réponse à : Suzix)
Les métiers du livre sont des métiers passion mais ça tourne souvent autour du smic ou légèrement au dessus. Au moins on est certain de ne jamais s’enrichir.
Dans la BD je connais des gens riches, ce sont des revendeurs de planches. Mais ça demande de gros investissements et d’une grosse prise de risques. Je me souviens d’in revendeur qui avait été chez le fils Paape et qui lui avait acheté plus de 300 planches. Faut quand même être joueur parce que ce n’est pas l’auteur le plus bankable. Il a fait ça avec pas mal d’auteurs, a tout revendu, a gagné beaucoup d’argent et maintenant il est sur des auteurs plus haut de gamme ( Vance, Giraud, Uderzo…).

211. suzix@bdp - 23/06/22 15:15
C'est ton business ?

210. torpedo31200 - 23/06/22 15:12 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 209)
Mais ça me suffit, et je me rémunérais moins que ça l' année dernière (en travaillant +). Emprunt et crédit à rembourser.

209. suzix@bdp - 23/06/22 15:08 - (en réponse à : Torp')
Change de travail. On cherche des gens partout. Vraiment. Le plus petit salaire chez nous est 500€ au dessus du tien. C'est pour gérer nos facturations et expéditions. Il faut juste savoir parler anglais et avoir des notions de logistique et dédouanement. Pas sorcier. Et il y a en général une prime annuelle d'un mois en moyenne.

208. torpedo31200 - 23/06/22 14:53 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 206)
Yep, avec 100 de prime annuelle.

207. totom - 23/06/22 14:51
C compliqué les comparaison
Il faut déjà se baser sur un brut annuel incluant 13eme mois et tout
Ajouter voiture de fonction et autres avantages significatifs
Ajouter la valorisation annuelle de son entreprise si on est à son compte ou les remboursements de prêt
Ajouter les éventuelles loyers si on loue son local à son entreprise ...

206. suzix@bdp - 23/06/22 14:25
201. torpedo31200 - 23/06/22 14:16 - (en réponse à : Léger aparté)
Je commence, je serais aux environs des 15700 annuel pour 2460 heures de travail.
(Ce qui me fait passer pour pauvre ou aisé en fonction de mes interlocuteurs, qui ne travaillent pas tous)



1300 net par mois donc?

205. torpedo31200 - 23/06/22 14:23 - (en réponse à : suzix@bdp - post #200)
Le mari de Pécresse, qui avait viré plusieurs centaines de personnes pour conserver son emploi (sous mandat local de son épouse qui avait fait de la lutte contre le chômage, son argument électoral) était peut-être pas loin des 500k/an, il y a qq années.
Mais il y en a pas beaucoup, à ma connaissance.

204. suzix@bdp - 23/06/22 14:21
202. torpedo31200 - 23/06/22 14:17 - (en réponse à : Net)
Ah oui j' oubliais que les "riches" parlaient en Net ou en Brut...


Je suis d'accord, le manière d'indiquer ce que l'on touche (brut/net/net après IR, mensuel/annuel) est un marqueur social.

203. suzix@bdp - 23/06/22 14:18
quand une personne touche 100k€ bruts la question est alors de savoir si 2 personnes à 50k€ ne feraient pas mieux ... perso, pour mon propre salaire, je me pose la question. Ce n'est pas à moi d'y répondre mais mon poste demande que je me pose quand même la question. Mon bosse trouve ce que je touche tout-à-fait raisonnable ... j'imagine q'uil touche bien plus. (;o)

Je considère que 100k€ brut annuel est un très bon salaire mais cela ne permet pas de devenir riche. Pourtant, d'après l'observatoire des inégalités, on l'est dès 65k€ (approx.).

202. torpedo31200 - 23/06/22 14:17 - (en réponse à : Net)
Ah oui j' oubliais que les "riches" parlaient en Net ou en Brut...

201. torpedo31200 - 23/06/22 14:16 - (en réponse à : Léger aparté)
Je ne comprends pas votre obsession pour le fric. Et pourquoi vous comparer aux 1 % les plus fortunés.

Si vous souhaitez redéfinir les concepts de richesse et de pauvreté sur cet asile numérique très particulier et quelque peu hors du monde réel, vous communiquez vos revenus et votre nombre d' heures travaillées estimé à l' année. Et vous vous comparez entre vous, si ça peut vous amuser.

Je commence, je serais aux environs des 15700 annuel pour 2460 heures de travail.
(Ce qui me fait passer pour pauvre ou aisé en fonction de mes interlocuteurs, qui ne travaillent pas tous)

200. suzix@bdp - 23/06/22 14:12
195. pm - 23/06/22 13:50 - (en réponse à : Suzix)
Quand tu parles de salaires de 300k c’est par mois ou par an ? Par an ce n’est pas riche, c’est très aisé.


Je parle en brut annuel. c'est plus facile pour moi et puis c'est plus facile à comparer puisque le % de l'IR varie en fonction de la famille.
Des gens "normaux", hors traders, commerciaux de haut-vol style aviation, armement ... un ingénieur débutant (pas d'une des grandes écoles parce que je n'en ai aucune idée) touche dans les 50k€ brut. Un ingé avec expérience c'est dans les 60 à 80k€. Quand il commence a toucher sa bille et devenir indispensable ou bien à gérer de gros projets ou des équipes, ça monte à 100-120k€ bruts. Au-delà dans les 150k€ bruts, ça va commencer à être difficile sauf pour des pointures (style grandes écoles) qui bossent sur des choses stratégiques. Et à un moment si tu as le savoir-faire et que tu es dans le bon créneau, c'est presque no limite du fait de la rareté des compétences. Donc on atteint alors des 200, 300k€ bruts. C'est bcp d'argent. Faut justifier le salaire sachant que ça coute 1,5 fois ça à l'entreprise. Au delà j'avoue mon incompétence mais il doit y avoir des mecs payés 500k€ bruts annuels en étant salariés (j'y mets les primes).

199. heijingling - 23/06/22 14:08 - (en réponse à : torpedo31200 #198)
Ils sont censés utliser cela professionnellement, par pour causer sur un forum; même si ce n'est pas interdit :)

198. torpedo31200 - 23/06/22 14:02 - (en réponse à : heijingling - post #194)
Mais les politiques et sociologues sont aussi des individus. Et ce forum en est rempli.

197. suzix@bdp - 23/06/22 13:58
192. Quentin - 23/06/22 13:20 - (en réponse à : Suzix)
Ceci dit, l'observatoire de la pauvreté établit le seuil de richesse à 3673 euros par mois en France en 2022. Les 7% de Francais qui touchent plus sont à l'aise. Tant mieux pour toi si tu en fait partie. Tu n'as pas à avoir honte, tu as sûrement bien bossé pour en arriver là :-)


L'an dernier j'ai très bien gagné ma vie. Le double du max que j'imaginais pouvoir gagner quand j'ai débuté il y a 20 ans. Mais cela n'est pas amené à se produire chaque année. L'an dernier je considère que oui, j'ai touché bcp d'argent (à mon échelle). D'ailleurs cette année, je paie bcp d'impôts ... alors que je gagne moins. Dommage Eliane! (qui a la référence?). Sinon hors année particulière, j'ai un salaire confortable qui me permet d'acheter des yaourts vendus à l'unité! Le comble du luxe! ... mais je regarde quand même le prix! Faut pas déconner quand même.

Quant à savoir si j'ai bossé pour. Moui mais je ne crois pas que cela se joue tellement sur ce point. J'ai surtout fait des choix "stratégiques" pour aller vers de telles opportunités. Après ça marche ou pas. Je fais un boulot mixte entre technique et commerce que peu de monde veut faire ... je ne comprends pas pourquoi. Je constate. Cependant, je ne mérite pas plus cet argent qu'une infirmère expérimentée et consciencieuse en hôpital ou qu'un professeur de zone prioritaire qui se donne pour ses élèves. Les revenus sont malheureusement pas connectés à l'utilité sociale ou à la pénibilité. Les critères sont ailleurs.

196. heijingling - 23/06/22 13:53
-suzix: "Pour moi c'est quand on atteint cette barre des 1% qu'on peut être considéré "riche". Et 0,1% ultrariche.Mais pour moi le problème il vient du mot "riche". Pour moi cela ne peut pas désigner des gens "normaux" qui sont juste allés à l'université et qui gagnent très bien leur vie."

On a la même définition (sauf pour l'université, il y a des gens qui n'ont pas fait de hautes études et se débrouillent bien dans le commerce). Et cela ne serait que justice que l'on taxe ces 1% à 90% et ces 0,1% à 99%, cela ne changerait strictment rien à leur train de vie, et permettrait de mieux redistribuer au niveau mondial (pour autant que la redistribution soit bien faite).



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio