Les 64 critiques de Le régulateur sur Bd Paradisio...

Nigel (Wisher) par le régulateur
Je n'étais pas convaincu par le dessin en ouvrant l'album et puis mon libraire m'a dit que c'était bien alors j'ai tenté le coup ! Et je ne regrette pas ! Comme quoi la première impression n'est pas toujours la bonne... L'histoire commence rapidement et on est tout de suite dans l'action, ce qui est très plaisant par rapport à toutes les BD qui sortent en ce moment et où il ne se passe rien sur 48 pages. Notre héros le "Djinn" n'a pas connaissance de ses pouvoirs et il va découvrir un autre monde ... Où il existe des fées, des trolls, des Elfes ou des lutins... Ce qui m'a plus aussi, ce sont les " méchants" avec leur côté décalé, très élégants, très English (façon Chapeau Melon et bottes de cuir). Alors même si le dessin m'a paru un peu jeune et les couleurs Space au premier abord, on finit par s'y attacher et à accepter les défauts comme les qualités apparentes. Pour les collectionneurs, il faut savoir que la première édition du T 1 a un cadeau, un format carte postale avec le personnage qui court (l'image est en relief). Bref, pour conclure , j'attends la suite avec impatiente..
Le Fluide (Felicidad) par le régulateur
Un dessin très particulier, très loin de la production habituelle et donc très curieux à découvrir. C'est un vrai plaisir de voir un dessin si "à part", on ne peut pas le comparer à un autre auteur et c'est ce qui fait sa force. Après, on aime ou on n'aime pas... Moi, j'ai apprécié cette BD même si le scénario n'avance pas tellement il faut bien l'avouer. Le pitch : un fluide transforme les humains en autre chose.. Des formes composées de papillons... J'espère qu'il y aura plus de révélations dans le prochain tome, à suivre avec plaisir ...
La Perdida par Le régulateur
A mon Dieu ... près de 250 pages en noir et blanc pour que l'auteur "Jessica Abel" raconte sa vie au Mexique... (c'est long..). Elle quitte les USA pour redécouvrir une partie de ses origines (côté paternel) mais elle ira de déception en déception. Ne maîtrisant pas bien la langue au début de son séjour, cela nous est retranscrit dans toute la première partie de l'album par de l'espagnol traduit en Français dans les cases et cela rend la lecture plus lente. Passé la moitié de la BD c'est plus agréable à lire, même si pour ma part je n'ai pas trouvé l'histoire captivante ou du moins trop lente... Elle fréquente des jeunes Mexicains qui sont un peu paumés, ils trafiquent un peu de dope et son souvent anti-capitaliste et ne supporte donc pas tous ce qui vient des US. L'histoire prend une tournure plus tragique quand il s'agit d'un enlèvement... Mais bon ... Ce que je retiens surtout, c'est l'effort qu'il faut faire pour lire entièrement ce volume, ce n'est plus un plaisir de lire une BD et c'est bien dommage.. Peut être que ce genre est réservé à une seule catégorie de lecteurs, ceux qui aiment connaître la vie des autres, déballée de long en large et ce n'est pas mon cas ...
C'est encore une grande déception quant au concept de cet album... (troisième tome par Yves Hermann sur Dracula). Raconter le voyage de l'auteur (Dany) accompagné de sa femme sur les lieues de la légende Dracula est ma foi sans grand intérêt... Le plus décevant est que l'on se retrouve avec des femmes nues comme dans d'autres BD de l'auteur et c'est totalement décalé avec le sujet et surtout pour le coup, pas innovateur pour un sou. Passez votre chemin, il y a tant d'autres merveilles à lire... Ne perdez pas votre temps !
Petite carpe (Marzi) par le régulateur
En voilà un petit album qui sort du lot ! Pourquoi ? Mais parce qu'il nous parle d'un pays dont on parle très peu en bande dessinée et qui est pourtant très proche géographiquement de la France. A savoir la Pologne. C'est au travers du regard d'une petite fille que l'on voit le quotidien dans les années 80. Avec ses souvenirs d'enfance comme chacun peut avoir mais aussi avec les situations plus grave comme le fait de faire la queue toute une nuit pour acheter de la viande... A mettre dans toutes les mains des petits Français qui découvriront la vie autrement et sans que cela soit triste pour autant. Ceci dit c'est le genre d'album qui est tous publics. A suivre avec plaisir.
Lagrima de Oro (Canari) par le régulateur
Encore un scénario Crisse... Qui sent le déjà vu... Eh oui, si le dessin parait frais et beau, l'histoire, la mise en place des personnages et la quête ne sont malheureusement pas nouvelles. Une jeune femme perd l'un de ses frères dans la forêt et son père la tien pour responsable, elle doit donc le retrouver et part accompagnée de sa petite soeur et de son jumeau. On va bien sur comprendre que son frère (l'enfant sacré) disparu doit avoir un grand rôle pour son peuple d'où l'importance de le retrouver... A la fin de la BD, l'histoire ne nous apprend rien de plus sur 48 pages. Je crois qu'il faut juste voir ce qu'il y a de "mignon" dans le dessin et ne pas espérer plus...
Rosangella par le régulateur
Une bonne histoire qui se déroule sur un peu moins de 80 pages mais qui à la lecture en parait 48. ( lecture agréable donc pour ce one shot ). Une femme brisée qui revoit après de longues années son mari source de tous ses ennuies. Elle a souffert mais ses enfants vont aussi être sous son emprise. C'était un homme sans coeur exploitant les gens qui l'entourent. A t-il vraiment changé ? Le dessin n'est pas ce que j'aime le plus car sur certaines cases il consiste à mettre des crayonnés en couleur ( comme si l'encrage était inexistant ) et je préfère les traits plus travaillés, plus précis.. Cela reste une BD touchante et jusqu'à la fin de l'album où la boucle est fermée....
Cet album est assez difficile à digérer ! Pour ne rien vous cacher, ça a été une souffrance sur les 35 premières pages... Je ne note pas le dessin d'Hermann qui est toujours bon mais le scénario qui n'en est pas un. C'est le récit historique qui est indigeste de cette façon, comme une récitation que l'on a pas comprise et qu'on régurgite pour faire plaisir à la maîtresse... Dans tel pays, à tel date il s'est passé ça puis à tel date et dans ce pays il s'est encore passé ça et gna gna gna blah blah blah.... Berck... Mauvais, lourd et sans intérêt.
Jazz Club par le régulateur
En voilà une bonne surprise pour commencer l'année 2007 ! Un dessin original pour le monde de la BD (cela ressemble plus au dessin vu en presse comme Voutch), c'est frais, c'est reposant, c'est beau tout simplement. Quand à l'histoire, c'est une histoire d'amour et de passion pour la musique, les 2 étant liées. C'est mon petit coup de coeur, et ça rassure de pouvoir être encore étonné par de nouveaux auteurs, c'est chouette la vie :o)
Une BD que j'ai hésité à acheter car je n'avais pas aimé l'autre série Kochka (leur humour ne m'avait pas fait rire au T 1 en fait donc pas lu la suite). Mais bon, nouvelle série nouvelle humeur.. Et j'ai apprécié cet album, ses enfants dans un univers de rustre (de l'ouest) et le côté décalé des choses, des gens ou des situations me font rire cette fois. Mon seul regret est sur le format de l'album ! Je ne suis pas sur que le dessin mérite une édition grand format, surtout vu le prix des BD comme celle ci , je pense que l'éditeur se prive d'un public moins fortuné mais bon.. A croire que les éditeurs ont l'impression qu'un grand format donne tout de suite le titre de "grande série" à leur nouveauté ...
Marie (Belladone) par le régulateur
Je m'attendais encore à une BD QQ la praline, une femme avec une épée etc... Et puis non je le reconnais c'est très agréable à lire ! Un bon dessin, sans être époustouflant, une bonne histoire, bref un tout qui mérite d'être lu. Ce T 1 est plein de promesses, alors je lirai avec plaisir la suite.
Angela par le régulateur
En voilà une BD comme je les aime. Simple et efficace. J'avais déjà apprécié "Adios Palomita" et "500 fusils" qui sortaient du lot à l'époque car mettaient en scène des femmes comme dans Angela d'ailleurs. Cela change des longues séries western qui n'en finissent plus ; Vive les one shot ! Dans cet album, on suit le déroulement d'un hold-up très spécial et l'on sait dès les premières pages que cela va mal tourner. Pourtant, on découvre toute l'histoire avec plaisir et cela ne retire rien à l'intérêt du scénario. C'est donc un retour réussi pour Monsieur Vatine (en tant que dessinateur BD bien sur).
Quand on ouvre la BD, on est surpris par la couleur qui reste dans les tons bruns sur les 60 pages de l'album. Cela donne tout de suite un genre à part pour l'éditeur Soleil. Les dessins sont très agréables, sans failles ou presque, quant à l'histoire je regrette presque qu'on y mette un dragon... dans cet univers proche du réel (armée royale, guerre pour des terres etc.. ) J'espère que le T 2 ne va pas devenir une histoire héroic fantasy sans intérêt.. (spécialité de l'éditeur) mais j'ai hâte de découvrir le cheminement de notre héros qui nous parait si pur et si séduisant dans ce monde de brutes et de traîtres. A suivre avec plaisir j'espère...
L'exode (Tir Nan Og) par le régulateur
Un album où il ne se passe pas grand chose à vrai dire.. c'est plus une introduction et une présentation d'un milieu et de personnages. Le dessin est pas mal pour une première BD même si je n'aime pas trop le trait noir un peu trop épais pour faire les contours de certains visages. Stephen, l'un des enfants, a un pouvoir ou une origine qui intéresse 2 groupes différents les Sidhe (race des fées) et les Tecknées sont à ses trousses. Cet enfant orphelin découvre cela et fuit... la question est : que va-t-il devenir et en quoi est-il aussi important ? A suivre dans le T 2 qui j'espère nous en apprendra plus et nous émerveillera car pour l'instant, ce n'est pas gagné...
Nancy Peña a son propre style pour le dessin, c'est moderne ou décalé ... Je ne sais pas trop mais c'est original et réussi. Les animaux donnent un air enfantin à cette BD mais l'histoire parle tout de même d'un monde où toutes les ethnies ne sont pas appréciées et où la ségrégation existe (couvre feu, uniforme obligatoire etc.. ). Mais bon le scénario ne fait pas vraiment la force de l'album, c'est agréable à lire mais pourrait être encore plus puissant si l'histoire prenait une tournure encore plus concrète et étoffée (même avec un fond imaginaire ). A lire tout de même car change de ce que l'on voit à longueur d'année ;o)
Les dessins et couleurs sont toujours aussi beaux. L'histoire se dévoile un peu plus et cela avec l'humour de John Lord quelque peu macho... (envers le nouveau membre de l'UPI Clara summers). La sauvagerie de l'être humain livré à lui même n'est plus un mystère car les preuves se multiplient. La fuite de la criminelle nous conduira où ? à suivre dans le tome 3 !
En voilà une bonne BD comme je les aime :o) Le début est une suite de scènes macabres sur un bateau puis une double page sur des immeubles et là encore un mort.. (tout cela en 8 pages sans texte). Cela permet de mieux être happé par l'histoire qui est très plaisante à découvrir (se dévoile par segments de 4 planches à la fois qui s'intercalent, l'une racontant le passé sur une île et l'autre le présent en ville). Le dessin est très agréable, particulier avec de superbe couleurs. Le scénario est bon, bref que demander de plus ?
L'incertain (Acriboréa) par le régulateur
Une nouvelle série SF qui ne m'a pas vraiment séduit ; ni son dessin ni ses couleurs ni le scénario sont originaux ou captivant.. Pour dire vrai, c'est assez ennuyeux pendant les 30 premières pages, c'est bien trop classique et sans surprise. Seule la fin nous intrigue et pour nous donner envie d'en savoir plus, Delcourt a prévu 8 pages du tome 2 en bonus dans la première édition (en noir et blanc celles-ci). Bref un ensemble moyen mais qui peut sûrement progresser si le scénario se révèle plus , réservé aux inconditionnels lecteurs de SF.
Voilà une suite qui fait plaisir, car si le dessin et la couleur sont toujours aussi réussis, l'histoire est un peu plus vivante qu'au tome 1. On y retrouve une inspiration Tibétaine : vêtement, décor, et battisse et ce jusqu'au peuple pacifique se faisant exterminer car ne voulant pas adopter la religion de l'envahisseur.. m'enfin c'est mon avis.. A suivre donc .. avec grand plaisir la fuite d'Alim et Bul !
Outrelieu (Karma) par le régulateur
Oui je sais, 2 étoiles ! Pas cool, mais n'étant pas un enfant, je juge peut-être cette nouveauté durement ? Enfin, mon avis, est .. mouais... sans intérêt, assez ennuyeux à lire. Le petit personnage rouge "Karma" est mignon et ça s'arrête là... Une guerre entre les anges et les "impurs" sert de prétexte pour l'histoire mais ne prend pas, en plus l'humour à 2 balles arfff.. Malheureusement, je ne vois pas non plus les enfants aimer cet album, c'est ni adulte ni enfantin donc il y un problème... non ?
20 suivants
 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio