Quels sont les BONS magazines sur le marché ?

Les 398 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8


148. LO - 05/08/04 22:32
Tour à fait d'accord avec toi JU, ça manque vraiment d'un minimum de présentation.

Ce truc me rappelle tout de même le Charlie Mensuel des années 70. A mon avis BDInternational est le premier mag BD pour quinquas !

147. ju/tdg - 05/08/04 19:22
J'ai découvert le numéro 1 de "Bande Dessinée Internationale"... c'est vraiment bon et amusant de retrouver de la BD états unienne et européen ...(Disney, Arnal et cie) mais un p'tit point peuchère c'est le manque de bio des auteurs et de leurs séries, genre p'tit laïus simple et efficace... parceque bon le soit disant support "philo", c'est un peu juste.
Mais à redécouvrir, si le prix pouvait un peu baisser ;).

Sinon Courier International montre d'excellent dessin presse du monde, et ça en vaut le détour ! ;-)

146. LO - 05/08/04 18:04
BDMag est de retour :
http://www.actuabd.com/article.php3?id_article=1654

145. Mélaka - 03/06/04 13:36
Merci LO, merci Goolwen !
aaaah c'est les magazines de CRITIQUES bd dont vous parlez ?? dans ce cas le psiko n'est pas dedans ; la rubrique "le panier de la menagere" (que je redige avec Olivier Ka) ce sont des CHRONIQUES et non des critiques. On ne se permettrait jamais de descendre qui que ce soit, on a bien trop de respect pour le travail des autres...

144. wilizec@t - 03/06/04 10:47
oui surrement qu'ils ont dis le psykopat, c'est obligé. et meme je crois qu'ils ont penser à parler du Kami mais que comme le trois tardai un peu ils ont hesité. hé bah finit l'hesitation il arrive d'ici une semaine. et il superdechire.

enfin lizez le nouveau mag "zoo" et vous saurez tout (sortie en kiosque le 14 juin)

143. goolwen - 02/06/04 18:18 - (en réponse à : Melaka)
Halut !
Comme disait LO, well done pour Spirou !
Biz

142. marcel - 02/06/04 17:48 - (en réponse à : LO)
Ce genre de pages n'a a mon avis pas la meme signification dans un magazine SUR la BD (comme BDMag) et un magazine DE BD (comme ceux que tu cites)...
M'enfin, on va pas pinailler, meme si on enleve cette critique, c'est quand meme pas terrible...

141. LO - 02/06/04 17:42 - (en réponse à : Marcel)
Sur 80 pages, il y a une double titrée : La sélection du bédéphile et un autre l'Arrière boutique, cela fait 4 pages sur 80. Cela ne fait certainement pas de BDMag un magazine de critique.

Dans ce cas, Psikopat qui présente chaque mois de sacrés tranches de création en BD serait aussi un magazine de critique avec sa double page shopping et aussi Fluide et Vécu et Lanfeust et Tcho etc...

Salutation au passage à Melaka que je viens d'apercevoir dans Spirou avec deux de ses copines, ça c'est de la presse !

140. Mélaka - 02/06/04 17:26
eh !! y a quelqu'un qu'a cité le Psikopat ?

non ?


...
bande d'ingrats ! ;o)

139. marcel - 02/06/04 17:05
Goolwen : J'ai une memoire visuelle que tu ne soupconnes meme pas ! ; )
LO : Quand il y a une colonne avec la couverture, un resume de l'histoire et un commentaire personnel (les dessins sont cools, le scenar c'est trop de la balle -- je schematise), j'appelle ca une critique. Si, comme tu sembles le suggerer ?, il s'agit simplement de "promotion" pour un album, c'est pire, ca demontre un manque d'analyse.

138. goolwen - 02/06/04 16:38 - (en réponse à : Marcel)
Il faut rajouter que la maquette est un bon gros bordel ou il est difficile de retrouver quoique ce soit. ( je te met au défi de penser à une brève et de la trouver en moins de 5 min ).

137. LO - 02/06/04 16:25 - (en réponse à : Marcel)
Où t'as vu que BDMag est un magazine de critiques ?

136. stan prozak - 02/06/04 14:31 - (en réponse à : phillaire2002@yahoo.fr)
Salut à tous
Et de retour pour annoncer le numéro 14 de Blam ! : superbe - et je pèse mes mots- couverture de Lionel Marty ( oui, celui de Mort Linden), des articles sur Jouvray, Baloo, Carrere, Marini) et plein de bd d'auteurs à découvir ... si on veut faire baisser les statistiques de la délinquance !
En vente de partout - ou presque- dans le Sud, sur festivals ( Clermont Ferrand, Sierre ( CH), Huy ( B),Galaxity, Carros, Contern (Lux),Roquebrune sur Argens, Saint Malo, Blois, Angouleme, Bourg les Valences, Barsoom, et l'immanquable festival de Mandelieu et t'essayeras comme disait l'inspecteur principal
ou par correspondance sur mon mail
Tous à salut

135. marcel - 02/06/04 10:38 - (en réponse à : goolwen)
Je l'ai achete et lu hier...
Je pense, deja, que le cote "Voici" ou "Gala" de la couv etait voulu (enfin j'espere)... Parce que la photo d'Adeline en couv, ca fait bien naze... ; )

Les points negatifs :
- Un magazine de critiques dirige par une maison d'edition, ca me gene. Alors que dans "l'annee de la BD", ca me genait moins car c'etait un bilan, donc moins "subjectif".
- Le cote raccoleur de la couv : grand public avec Largo Winch, auto-promo avec les Trolls, independant avec Trondheim, people avec Adeline... Ca ratisse large...
- Certaines interviews semblent avoir ete faites entre deux portes (voire pas du tout, pour Trondheim par exemple).
- Les critiques me semblent globalement complaisantes.
- BEAUCOUP de pages de pub pour les publications Soleil.
- Le prix ! 5, 90 euros, putain, c'est cher !! En plus, le magazine est pas epais (y a un gros livret de pub pour l'epee de cristal au milieu qui fait illusion).
- Un edito genre "les autres magazines de BDs sont trop intellos" qui m'agace.

Les points positifs : (si, si, y en a)
- La magazine, quoique peu epais, est tout de meme dense.
- Quelques infos sur des projets interessantes.
- Une maquette sympa.
Ca fait pas lourd...

En resume : je crois pas non plus que j'acheterai le numero 2.

134. tanxxx - 01/06/04 22:59
FERRAILLE, bien sûr.

133. goolwen - 01/06/04 20:50
Je ne sais si quequ'un a lu le nouveau " Bandes dessinées magazine", un truc de Soleil avec comme directeur de publication Mourad Boudjellal. En tout cas, je ne vous le conseil vraiment pas. Après l'avoir lu, j'ai comme une envie de le laisser sur une table basse d'une salle d'attente d'un mèdecin. Pour peu, on pourrais le comparer à Gala ....

132. david t - 01/05/04 19:09

131. yancomix - 01/05/04 13:16
Ici, l'artiste et sa créature:
http://www.dianebondareff.com/people8.html

130. RamoNash - 01/05/04 13:07 - (en réponse à : pm)
C'est la ligne qui est claire ((c:

129. RamoNash - 01/05/04 13:06
Des images inédites de Waldo (merci à Dan Pussey pour les liens):







(pour une meilleure visibilité allez voir directement les adresses, j'ai dû réduire un peu pour que ça tienne ici).

128. pm - 01/05/04 13:00
les critiques de Ramo sont clairEs...(soupir)

127. pm - 01/05/04 12:47
Toujours claire et synthétique Ramo. J'ai lu et aimé ce livre dont il faudrait aussi mettre en avant la beauté graphique et le coté maudit de cet auteur dont c'est je crois le seul et unique livre.

126. yancomix - 01/05/04 12:11 - (en réponse à : RamoNash)
Merci pour cette critique.
Très intéressant!
Je n'ai pas encore lu cette BD de Kim Deitch, me voilà encore plus motivé pour me ruer dessus!

125. RamoNash - 01/05/04 11:14 - (en réponse à : pour coller au sujet)
Tenez, je l'avais promise la voilà: Une tragédie américaine.

124. RamoNash - 01/05/04 11:03
non il faut créer le sujet tout de suite avant que l'idée tombe aux oubliettes, bdp a rarement été si intéressant ! Comme un imbécile j'attendais en grommelant qu'on parle enfin de McCay, Herriman et Schulz, voilà qui est chose faite (c:

Vous avez peut-être lu le très bel hommage de Spiegelman à Schulz dans Bons Baisers de Ney York ?

123. yancomix - 01/05/04 10:19 - (en réponse à : david t)
«bon, on le lance, ce sujet "pionniers de la BD américaine 1900-1950" ou non?»
C'est une excellente idée!
Mais vers le 10 mai si vous êtes d'accord, car une dizaine de jours de boulot de dingue m'attend (hé oui, je bosse même le 1er mai) et je ne vais plus pouvoir beaucoup poster!
Ou alors commencez sans moi et à bientôt les amis!

122. david t - 01/05/04 08:47
dites donc, je me relis, et j'ai bien massacré le nom de windsor mac cay... (faut dire que c'est un nom qui peut s'épeller de bien des manières.) mes excuses à sa mémoire...

121. david t - 01/05/04 00:48
nemortel: le seul bon sujet est un hors-sujet!!! :)

yancomix: merci pour tes corrections sur schulz. pour ce qui est de la crise, je reprends un peu à mon compte une analyse que l'on peut trouver ailleurs (faudrait que je contre-vérifie à la maison mais je crois que la préface au volume 1929-30 de krazy & ignatz chez fantagraphics (superbe édition soit dit en passant) fait mention de ce fait.) je pimente tout simplement ces analyses de mes propres réflexions. en fait, certains s'entendent pour dire que la crise est précisément l'événement qui a mis fin à l'amérique "sans foi ni loi" pour la transformer en l'amérique puritaine que l'on connaît (au point que l'on croit parfois qu'elle a toujours été ainsi!) en bref, la crise, c'est la mort de l'époque du far west...

bon, on le lance, ce sujet "pionniers de la BD américaine 1900-1950" ou non? :)

120. nemOrtel - 01/05/04 00:19 - (en réponse à : Je dis stop aux hors-sujet!)

119. yancomix - 30/04/04 23:40 - (en réponse à : vive les hors-sujets!)
david t > Oui c'est vrai j'ai oublié de citer Schulz!
Que j'adore pourtant!
Mais en fait, là ou Krazy Kat date de 1913, les Peanuts n'apparaissent qu'en 1950. et dans mes propos j'évoquais justement des bandes dessinées antérieures à la seconde guerre mondiale.
Tu me permettras de corriger un peu les dates que tu donnes à propos de Schulz:
- 1947: "Li'l Folks" publié dans le St. Paul Pioneer Press.
- 1948/1950: une quinzaine de cartoons dans le Saturday Evening Post.
- Le 2 octobre 1950 parait le premier strip des Peanuts.
Par contre, ton analyse sur les corrélations entre la crise de 1929 et l'apparition (le retour?) d'une morale puritaine est très intéressante.

118. david t - 30/04/04 19:24 - (en réponse à : petite précision)
pour relativiser, il faut dire que schulz est arrivé quelques temps après herriman et mckay... si je ne me trompe pas, il est arrivé au début de la vogue du cartoon "domestique", qui coïncide avec la crise de 1929...

cette même crise correspond avec l'époque où l'intérêt pour krazy kat plonge à son plus bas. la série finira ses jours dans seulement 40 journaux alors qu'un strip comme blondie en atteignait plusieurs milliers.

la crise marque un point tournant dans la BD américaine. autant les BD d'avant la crise étaient marquées par une fantaisie, voire une liberté morale assez étonnante (pensons seulement au "sexe indéterminé" de krazy, indifféremment mâle ou femelle dépendant des situations, ce qui ne semblait choquer personne avant la crise.) ce qui contrastera énormément avec les BD d'après-crise à la morale rigide et puritaniste où toute référence à la sexualité est bannie (mais pour la violence gratuite, pas de problème), une vague dont on n'est toujours pas sorti d'ailleurs. historiquement, c'est d'ailleurs avec la crise que le puritanisme gagne réellement du terrain aux ÉU...

(vous remarquerez que mes interventions sont presque toujours hors sujet. oups :)

117. david t - 30/04/04 18:56
je vais aller dans le sens de yancomix (comme d'habitude quoi): herriman ou mckay, quand on les lit, on a quasiment l'impression que ça vient de sortir: ça ne vieillit tout simplement pas. même chose pour schulz (qu'on a tendance à oublier puisqu'il est populaire, s'pas? :)

il y a d'ailleurs une jolie anecdote à propos de charles schulz. peu après qu'il mette un terme à sa série peanuts, un interviewer lui rappelle que sa BD a été classée (par le comics journal si je ne m'abuse) comme la deuxième meilleure BD de tous les temps... krazy kat étant la première. du tac au tac, schulz répond quelque chose comme: "vous savez, ils ont fait la même chose avec les films: on dit que le deuxième meilleur film jamais fait est casablanca, qui vient juste après citizen kane... eh bien, ça ne me déplaît pas trop d'être casablanca." :)

on se souvient que schulz devait mourir quelques semaines à peine après avoir abandonné sa série. fait assez frappant qui illustre assez bien combien l'homme était uni à son oeuvre.

116. yancomix - 30/04/04 13:59 - (en réponse à : nemO)
OK! :^)

115. nemOrtel - 30/04/04 13:36 - (en réponse à : yancomix)
Private joke entre pm et moi ;)

114. yancomix - 30/04/04 13:25 - (en réponse à : pm)
Concernant le savoir de Groensten c'est normal, il n'a que ça à faire! ;^)
Pour Blake et Steig, étant illustrateurs et non dessinateurs de BD ( là je crois que je dis une grosse c… Steig ayant jadis publié des pages dans le New Yorker, il faudra que je vérifie), il est évident que peu de lecteurs de BD connaissent leur travail, à moins de s'intéresser aussi à l'édition jeunesse ou au dessin en tant que tel…
À propos de l'antisémitisme de Voltaire, et bien moi aussi ça me fait chier! J'avoue que je l'ignorais… Aurais-je mal lu Candide?
À Nemo: Drôle de question, non?

113. pm - 30/04/04 13:00
Comme Dieu(;o)(choeurs reggae d'une célèbre chanson de Gainsbourg)
Nobody is perfect.

112. nemOrtel - 30/04/04 12:42 - (en réponse à : pm)
TU ES JUIF???

111. pm - 30/04/04 12:39 - (en réponse à : Yancomix)
Je te remercie beaucoup mais franchement je ne connais pas le dixième de ce qu'un gars comme Groensten doit connaître. Je lis avec beaucoup d'intérêt ce que tu écris avec d'autres sur les influences Sfariennes actuelles de Blake et Steg mais j'avoue à ma grande honte très très mal les connaître(vu au mieux quelques dessins par ci par là).
Je vois que tu as lu les sujets historiques de BDP. Pour l'antisémitisme de Voltaire c'était quand même facile, en tant que juif j'étais un peu au courant même si on en parle très peu(poliakov en parle dans son histoire de l'a&ntisémitisme) et puis récemment Sfar en parle en long et en large dans son Candide chez Bréal, et je peux te dire que Joann ça l'emmerde beaucoup que Voltaire fut antisémite.
(mode "aveu" on)En fait c'est alban qui m'a démasqué, je pratique l'esbrouffe verbale mais n'arrive pas trop bien à argumenter( il me le reproche assez), pas comme je le souhaiterai en tout cas.

110. yancomix - 30/04/04 11:17 - (en réponse à : pm)
«Un Groensten ignare alors...»
???
Ignare?
Et bien si toi tu es ignare, moi je suis carrément analphabète!
je lis pas mal d'anciens sujets et tu y abordes souvent nombres d'œuvres dont je n'ai même jamais lu une seule page!
La cause en est peut-être mon jeune âge ;^)
Et la fois où tu reprends Fabrice Neaud sur l'antisémitisme de Voltaire (et non de Rousseau), chapeau!
Alors "ignare"… Faut pas déconner mon petit pm :^)

109. pm - 30/04/04 10:41 - (en réponse à : yancomix)
Un Groensten ignare alors...
Contrairement à une première impression il n'y a pas de cheminement obligé en bd; tout le monde n'a pas d'abord lu des trucs enfants puis d'autres ado et enfin est allé voir un peu plus loin à l'âge adulte. En effet certains lisent Mattt konture sans pouvoir lire Tintin, personnellement après avoir été fan de blueberry et de Pilote gamin et ado et après un long passage où je me suis désinteressé de la bd, un auteur comme Baudoin a été très important pour moi(découvert à la Fnac par hasard) et sans lui je n'aurai jamais lu Trondheim par exemple, peut-être même que j'aurai continuer à acheter une bd de temps en temps comme ça sans suivre spécialement.

108. Bert74 - 30/04/04 10:33 - (en réponse à : Omaha)
Ben, moi je les avais lu en français et y sont répertoriés sur bedetheque.com, mais je ne sais pas si on peut encore le trouver à la vente (surement en occas').

107. yancomix - 30/04/04 10:18
pm «Peut-être que tu es Smoldo en fait ?»
Ah ouais, peut-être. Et toi, Groensten!?

Bert74 «ou (quel dommage!) "Omaha danseuse exotique"...»
Oh oui, c'était génial ça! Existe t'il une édition française de ces bouquins?

Manu Temj «c'est quelque chose qui fonctionne avec des gens qui ont souvent déjà une bonne éducation artistique»
Ou avec des personnes qui aiment lire. Dans ce cas là, il semblerait que des auteurs comme Baudoin, ou Boilet, répondent aux attentes d'un public plus "littéraire". Il y a effectivement plus à se mettre sous la dent avec "La Peau du Lézard" qu'avec "Lantruc de Truc" (ceci dit sans mépris).
Autrement, oui, tu as raison…
«A propos de Mac Cay ou Herriman, ils étaient prodigieusement avant-gardiste à leur époque. Peuvent-ils être rangés dans la catégorie des auteurs classiques ? Je n'en suis pas certain. Les surréalistes ou les cubistes sont ils devenus des peintres "classiques" ?»
Question difficile!
Il faudrait créer un sujet pour pouvoir en discuter longuement.
Pour faire (très) court, Herriman ou McCay ou les cubistes, appartiennent aujourd'hui à l'Histoire. Quand tu dis qu'ils «se classent maintenant dans une catégorie plus pointue» c'est qu'une majorité de lecteurs se contrefout carrément de bandes dessinées ayant plus de 5 ans (rangées ensuite au rang de vieilleries), c'est devenu de l'Histoire effectivement. Personnellement je les lis pour le plaisir énorme qu'elles me procurent et ce n'est qu'après que je suis effaré de voir les dates de création!
Peut-être Herriman n'est-il pas un classique parce qu'il n'a pas fait "école", contrairement ensuite à Hergé ou Franquin?

106. spip - 30/04/04 10:08
...juste pour dire que mettre Guardino et Sokal dans la meme categorie ne me parait pa très juste:j'ai toujours trouvé le dessin de Sokal laborieux,bourré d'erreurs d'anatomie,avec des codes graphiques parfois vieillots,un encrage lourdingue...ce qui m'a toujours empeché de lire Canardo(erreur certainement...une fois "plongé" dedans,ça doit etre pas mal...)...Guardino est un excellent dessinateur,certes dans une vague classique "post-disneyenne"réaliste ...mais avec une maitrise de son graphisme assez peu commune dans sa categorie...

105. Manu Temj - 30/04/04 09:44 - (en réponse à : yancomix)
ma femme par exemple, qui quand je l'ai rencontrée n'avait pas un passé de lectrice de bande dessinée, je lui ai tout de suite fait lire "Un Rubis sur les Lèvres" et "Le Premier Voyage" de Baudoin.

Pourquoi pas, mais c'est quelque chose qui fonctionne avec des gens qui ont souvent déjà une bonne éducation artistique, au sens large, et/ou une sensibilité particulière aux travaux plus introspectifs (ce qui, là aussi, va en général de paire).

Attaquer directement avec Baudoin, auprès de quelqu'un qui n'a non seulement pas de véritable culture BD, mais qui en plus, n'est pas vraiment porté sur les activités culturelles en général, c'est la quasi certitude d'aller au casse-pipe (j'ai essayé plusieurs fois...) : "C'est chiant, ça ne veut rien dire, je n'ai même pas lu en entier, mais c'est quoi ton truc ?!?! Ah au fait, j'ai un autre pote qui m'a refilé un truc génial par contre, Lanfeust de Troy, tu connais ?"

A propos des "classiques", je rejoins absolument pm sur son diagnostic. Les travaux anciens, notamment américains, se classent maintenant dans une catégorie plus pointue, connue et appréciée seulement par des gens qui s'intéressent particulièrement à l'histoire de la bande dessinée. Pourtant, il est vrai que dans l'absolu, un auteur comme Milton Caniff est plus classique que les classiques (voir comment il a pu influencer Uderzo ou Pratt, par exemple).

A propos de Mac Cay ou Herriman, ils étaient prodigieusement avant-gardiste à leur époque (à tel point qu'ils le restent !). Peuvent-ils être rangés dans la catégorie des auteurs classiques ? Je n'en suis pas certain. Les surréalistes ou les cubistes sont ils devenus des peintres "classiques" ?

104. Bert74 - 30/04/04 09:28
Moi, des êtres humains à tête d'animaux, j'ai jamais pu

Donc, exit Carlos Nine, ou (quel dommage!) "Omaha danseuse exotique"...

103. pm - 30/04/04 08:55 - (en réponse à : yancomix)
Peut-être que tu es Smoldo en fait ?

102. yancomix - 29/04/04 23:10 - (en réponse à : pm)
Ce qu'il y a de bien avec pm, c'est que je n'ai pas besoin de tout expliquer!
Oui oui, je pensais à Herriman ou McCay (ou Frank King ou Walt Kelly ou Crockett Johnson)…

101. pm - 29/04/04 20:59
Les classiques de la bd franco-Belge c'est Tintin-Spirou-Vaillant(souvent oublié parce qu'ils n'avaient pas une politique d'albums) et Pilote, non? Avant il y a des termes dans le BDM âge d'or, etc... ou alors on sort du franco-Belge et on passe aux américains(herriman, Mc Cay...) très en avance évidemment.

100. nemOrtel - 29/04/04 19:41 - (en réponse à : Oooooooooooooooh...)

99. yancomix - 29/04/04 19:38 - (en réponse à : pm)
«Et puis allons, Breccia, Baudoin ou Muñoz ou Baru c'est épatant graphiquement, même époustouflant, jamais gratuitement à mon avis c'est ce qui est important.»
Mais refuser l'esbroufe ce n'est pas non plus dessiner comme un pied! Je n'ai jamais prétendu ça!
Évidemment que Baudoin ou Breccia ou Muñoz sont des virtuoses du dessin (Crumb voyant Baudoin dédicacer aurait déclarer qu'il était le meilleur dessinateur du monde), mais leurs images sont toujours au service de ce qu'ils racontent! Voir les propos de Rabaté que j'ai recopié dans mon post n°96.
Ceci dit, être un virtuose n'est pas nécessaire pour être un grand auteur de bande dessinée.
«Sans pour autant rejeter ce qui l'est..classique.»
Je suis obligé d'avouer que ma femme reste hermétique à Tintin par exemple. Mais elle comprend ma passion pour Macherot ou Tillieux.
Il faudra un jour parler en détail de ce terme: "classique". Il semble désigner souvent les bandes dessinées des années 50… Mes classiques à moi sont antérieurs et je ne sais jamais comment les nommer du coup.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio